Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

20 janvier 2021 3 20 /01 /janvier /2021 16:30
Document. Tribalisme? Racisme  ? La loi Congolaise a prévu des sanctions

L'arène politique congolaise évolue comme un no-man's-land où tout est permis. Apprentis politiciens, analystes autoproclamés débitent à longueur de journée dans les réseaux sociaux, des propos qui peuvent les mener droit en prison. Avec l'instauration progressive du pouvoir judiciaire, bien de personnes ayant la langue pendue pourraient se retrouver du jour au lendemain en prison. 

Beaucoup de gens pensent que le parlement devrait légiférer là dessus. Non. L'arsenal judiciaire Congolais a déjà prévu cela. Si dessous, une ordonnance-loi qui date de 1966!

Les délinquants sont avertis. 

 
DISCRIMINATIONS ET RACISME

 

Ordonnance - Loi 25-131 du 25 mars 1960 - Racisme et intolérance religieuse
Décr. du 13 juin 1960 - Discrimination dans les magasins et autres lieux public
O.-L. 66-342 du 7 juin 1966 - Racisme et tribalisme
25 mars 1960.-0RDONNANCE-LOI n° 25-13 Répression des manifestations de racisme ou d'intolérance religieuse. (M.C, 1960, p. 946)
Art. 1er. - Les inscriptions murales ou autres, le port d'emblèmes, les gestes, les paroles ou les écrits susceptibles de provoquer, d'entretenir ou d'aggraver la tension entre races, ethnies ou confessions sont punis d'une peine de servitude pénale d'un mois à un an et d'une amende n'excédant pas 3.000 francs, ou d'une de ces peines seulement.
Art. 2. - La présente ordonnance législative entrera en vigueur le jour de sa publication.
 
13 juin 1960. - DÉCRET - Discrimination dans les magasins et autres lieux publics. - Approbation de l'ordonnance-loi 25-491 du 1 er octobre 1959. (M.C., n°26ter, 1960, p. 101 et n°30, 1960, p. 2219)
Art. 1 er. - Dans les magasins et lieux publics, il est interdit de maintenir, d'aménager ou de faire maintenir ou aménager toutes installations distinctes, telles que guichets, entrées, comptoirs, etc., réservées à une race ou une ethnie déterminée.
Art. 2. -II est de même interdit de maintenir, de placer ou de faire maintenir ou placer des inscriptions, dessins ou signes quelconques indiquant les installations distinctes visées à l'article 1 er.
Art. 3. - Les infractions aux dispositions qui précèdent seront punies d'une servitude pénale de deux mois au maximum et d'une amende qui ne peut dépasser cinq mille francs ou d'une de ces peines seulement.
Art. 4. - En cas de récidive, le juge peut ordonner la fermeture de l'établissement pou rune durée déterminée, qui n'excédera pas deux mois.
Art. 5. - La présente ordonnance législative entrera en vigueur le 15 novembre 1959.
7 juin 1966. - ORDONNANCE-LOI 66-342 - Répression du racisme et du tribalisme. (M.C, 1966, p. 559)
Art. 1 er. - Quiconque, soit par paroles, gestes, écrits, images ou emblèmes, soit par tout autre moyen, aura manifesté de l'aversion ou de la haine raciale, ethnique, tribale ou régionale, ou aura commis un acte de nature à provoquer celle aversion ou cette haine puni d'une servitude pénale d'un mois à deux ans et d'une a de cinq cents à cent mille francs, ou d'une de ces peines seulement.
Si l'infraction a été commise par un dépositaire de l'autorité que dans l'exercice de ses fonctions, la servitude pénale sera de six mois au moins et l'amende de cinq mille francs au moins.
 
Si l'infraction a causé une désorganisation des pouvoirs publics, des troubles graves, un mouvement sécessionniste ou une rébellion coupable sera puni de la servitude pénale à perpétuité.
 
 
Art. 2. - Tout jugement ou arrêt condamnant un étranger par application de l'article 1 er ci-dessus sera notifié, en forme d'expédition régulière, dès qu'il aura acquis le caractère définitif, au Ministre ayant la sûreté nationale dans ses attributions, par le parquet de la juridiction qui a prononcé la condamnation.
 
Dans les quarante-huit heures suivant la réception de l'expédition du jugement ou de l'arrêt, l'expulsion du condamné sera prononcée par l'autorité compétente en vertu de la législation sur la police des étrangers.
 
Art. 3. - Seront dissous par ordonnance du président de la République les cercles, clubs, associations ou groupements dont les buts réels, l'activité ou les agissements seraient inspirés par une volonté de discrimination raciale, ethnique, tribale ou régionale.
 
Art. 4. - Sont interdites les associations tribales à caractère politique.
 
En conséquence les associations de celle nature existant à d'entrée en vigueur de la présente ordonnance-loi sont dissoutes de plein droit.
 
Art. 5. - Seront punis d'une servitude pénale d'un mois à deux ans et d'une amende de cinq cents à cent mille francs, ou d'une peine seulement:
1° ceux qui auront participé au maintien d'un cercle, d'un club, d'une association ou d'un groupement dissous par application  l'article 3; 
2° ceux qui, à titre quelconque, assumeront ou continueront d'assumer la direction ou l'administration de l'association visé à l'article 4. 
Art. 6. - Toute personne qui, ayant acquis connaissance l'exercice de ses fonctions, d'un fait réprimé par l'article 5 ci-dessus, ne l'aura pas dénoncé à l'autorité judiciaire dès le moment où elle l'aura connu, sera punie d'une servitude pénale de quinze jours à un an et d'une amende de deux cent cinquante à cinquante mille francs, ou d'une de ces peines seulement.
Si le coupable est un dépositaire de l'autorité publique, la servitude pénale sera de six mois à deux ans et l'amende de cinq mille à cent mille francs.

Art. 7. - Le décret-loi du 13 mars 1965 portant majoration des amendes pénales ne s'applique pas aux amendes prévues par la présente ordonnance-loi.
Art. 8. - Les infractions prévues par la présente ordonnance-loi seront poursuivies et jugées par priorité.
 
Art. 9. - L'article 75bis du Code pénal est abrogé.
 
Art. 10. - La présente ordonnance-loi entrera en vigueur dix jours après la date de sa signature


 
 

   

 

Ordonnance - Loi 25-131 du 25 mars 1960 - Racisme et intolérance religieuse

Décr. du 13 juin 1960 - Discrimination dans les magasins et autres lieux public

O.-L. 66-342 du 7 juin 1966 - Racisme et tribalisme

25 mars 1960.-0RDONNANCE-LOI n° 25-13 Répression des manifestations de racisme ou d'intolérance religieuse. (M.C, 1960, p. 946)

Art. 1er. - Les inscriptions murales ou autres, le port d'emblèmes, les gestes, les paroles ou les écrits susceptibles de provoquer, d'entretenir ou d'aggraver la tension entre races, ethnies ou confessions sont punis d'une peine de servitude pénale d'un mois à un an et d'une amende n'excédant pas 3.000 francs, ou d'une de ces peines seulement.

Art. 2. - La présente ordonnance législative entrera en vigueur le jour de sa publication.

 

13 juin 1960. - DÉCRET - Discrimination dans les magasins et autres lieux publics. - Approbation de l'ordonnance-loi 25-491 du 1 er octobre 1959. (M.C., n°26ter, 1960, p. 101 et n°30, 1960, p. 2219)

Art. 1 er. - Dans les magasins et lieux publics, il est interdit de maintenir, d'aménager ou de faire maintenir ou aménager toutes installations distinctes, telles que guichets, entrées, comptoirs, etc., réservées à une race ou une ethnie déterminée.

 

7 juin 1966. - ORDONNANCE-LOI 66-342 - Répression du racisme et du tribalisme. (M.C, 1966, p. 559)

Art. 1 er. - Quiconque, soit par paroles, gestes, écrits, images ou emblèmes, soit par tout autre moyen, aura manifesté de l'aversion ou de la haine raciale, ethnique, tribale ou régionale, ou aura commis un acte de nature à provoquer celle aversion ou cette haine puni d'une servitude pénale d'un mois à deux ans et d'une a de cinq cents à cent mille francs, ou d'une de ces peines seulement.

Si l'infraction a été commise par un dépositaire de l'autorité que dans l'exercice de ses fonctions, la servitude pénale sera de six mois au moins et l'amende de cinq mille francs au moins.

Si l'infraction a causé une désorganisation des pouvoirs publics, des troubles graves, un mouvement sécessionniste ou une rébellion coupable sera puni de la servitude pénale à perpétuité.

Art. 2. - Tout jugement ou arrêt condamnant un étranger par application de l'article 1 er ci-dessus sera notifié, en forme d'expédition régulière, dès qu'il aura acquis le caractère définitif, au Ministre ayant la sûreté nationale dans ses attributions, par le parquet de la juridiction qui a prononcé la condamnation.

Dans les quarante-huit heures suivant la réception de l'expédition du jugement ou de l'arrêt, l'expulsion du condamné sera prononcée par l'autorité compétente en vertu de la législation sur la police des étrangers.

Art. 3. - Seront dissous par ordonnance du président de la République les cercles, clubs, associations ou groupements dont les buts réels, l'activité ou les agissements seraient inspirés par une volonté de discrimination raciale, ethnique, tribale ou régionale.

Art. 4. - Sont interdites les associations tribales à caractère politique.

En conséquence les associations de celle nature existant à d'entrée en vigueur de la présente ordonnance-loi sont dissoutes de plein droit.

 

Art. 5. - Seront punis d'une servitude pénale d'un mois à deux ans et d'une amende de cinq cents à cent mille francs, ou d'une peine seulement:

1° ceux qui auront participé au maintien d'un cercle, d'un club, d'une association ou d'un groupement dissous par application  l'article 3; 

2° ceux qui, à titre quelconque, assumeront ou continueront d'assumer la direction ou l'administration de l'association visé à l'article 4. 

Art. 6. - Toute personne qui, ayant acquis connaissance l'exercice de ses fonctions, d'un fait réprimé par l'article 5 ci-dessus, ne l'aura pas dénoncé à l'autorité judiciaire dès le moment où elle l'aura connu, sera punie d'une servitude pénale de quinze jours à un an et d'une amende de deux cent cinquante à cinquante mille francs, ou d'une de ces peines seulement.

Si le coupable est un dépositaire de l'autorité publique, la servitude pénale sera de six mois à deux ans et l'amende de cinq mille à cent mille francs.
Art. 7. - Le décret-loi du 13 mars 1965 portant majoration des amendes pénales ne s'applique pas aux amendes prévues par la présente ordonnance-loi.

Art. 8. - Les infractions prévues par la présente ordonnance-loi seront poursuivies et jugées par priorité.

Art. 9. - L'article 75bis du Code pénal est abrogé.

Art. 10. - La présente ordonnance-loi entrera en vigueur dix jours après la date de sa signature

 

 


 

 

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2021 3 20 /01 /janvier /2021 14:19
USA. Photos du jour. Départ de Trump de la Maison Blanche
USA. Photos du jour. Départ de Trump de la Maison Blanche
USA. Photos du jour. Départ de Trump de la Maison Blanche

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA Photos capture d'écran France 24
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 05:41
Lu pour vous. Il y a 60 ans, l’assassinat de Patrice Lumumba, un crime politique avec des responsabilités belges

Article de François Ryckmans sur l'assassinat de Patrice Lumumba, le 17 janvier 1961, il y a soixante ans, avec les responsabilités congolaises, mais aussi décisives des Belges et des Américains, alors que le Congo s'embrase dans une guerre civile :

 

Le 17 janvier 1961, au début de la nuit, l’ancien Premier ministre Lumumba et ses deux compagnons, Maurice Mpolo et Joseph Okito, sont exécutés par un peloton de la gendarmerie-armée katangaise commandé par un officier mercenaire belge, en présence de plusieurs ministres du Katanga en sécession.

Patrice Lumumba, devenu Premier ministre du Congo le jour de l’indépendance, le 30 juin 1960, l’a été pendant 67 jours seulement, avant d’être révoqué en septembre, puis assigné à résidence, arrêté ensuite, et transféré enfin au Katanga, pour y trouver la mort le soir même.

Soixante ans plus tard, grâce surtout au minutieux travail de la commission d’enquête de la Chambre des représentants belge et de ses experts, une part de lumière peut éclairer et permettre de mieux comprendre ces événements tragiques, leur enchaînement et les responsabilités tant au Congo qu’à l’étranger, y compris celles, irréfutables, de responsables belges.

Deux a priori doivent être évités : l’assassinat de Lumumba n’est pas dû à son discours du 30 juin 1960 devant le roi Baudouin, comme certains le croient encore ; il n’est pas non plus ...

Pour lire la suite, veuillez cliquer sur le lien suivant; 

https://www.rtbf.be/info/monde/afrique/detail_il-y-a-60-ans-l-assassinat-de-patrice-lumumba-un-crime-politique-avec-des-responsabilites-belges?id=10674305&fbclid=IwAR1g-mcjUwl93UnaruyEXe0zRpkO31Xo_Lda6GJov1kzTAZF43HE4CU_KPA

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
15 janvier 2021 5 15 /01 /janvier /2021 07:45
Média. Emission Santé-Actu sur BSC-TV autour du livre «Coronavirus: Redevenir Homme»
A suivre: Dimanche 17 janvier 2021 à 15H30
Emission "Santé-Actu" sur BSC TV Matin visible sur TNT à Kin ainsi que sur ORAO TV et le bouquet easy TV. Sujet. Entretien Animé par le journaliste Luzolo avec l'auteur du livre «Coronavirus : Redevenir Homme »

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 08:15
Tribune. Le profil des leaders et un projet collectif pour bâtir un Autre Congo

? José MPUNDU

Prêtre et psychologue clinicien

La crise qui secoue la RDC depuis des années est essentiellement une crise anthropologique, une crise de l’homme congolais qui a perdu  ses repères  en humanité. Cette crise concerne tous les congolais du sommet à la base de la société. Mais, comme le « poisson pourrit par la tête », selon l’adage bien connu, il importe de se pencher sur le profil des hommes et des femmes dont le Congo a besoin pour se reconstruire sur base d’un projet collectif.

Le profil des leaders

M’inspirant du profil des dirigeants dont l’Afrique a besoin, proposé par le politologue camerounais, Samuel Eboua, dans son livre, Interrogations sur l’Afrique noire (EBOUA S., Interrogations sur l’Afrique noire, Editions L’Harmattan, Paris 1999, p. 177), je propose ce qui suit :

« Le nouveau Congo a besoin d’hommes et de femmes d’action pénétrés de l’intérêt supérieur de l’Etat, des hommes et des femmes intègres, compétents, travailleurs, meneurs d’hommes, des hommes et des femmes tolérants, rassembleurs, mais intraitables lorsqu’il s’agit de défendre l’intérêt général, des hommes et des femmes capables de réaliser beaucoup avec peu de moyens. Il s’agit d’hommes et de femmes qui n’aiment pas le pouvoir pour le pouvoir, mais pour qui ce dernier ne constitue qu’un instrument leur permettant de réaliser leur idéal au profit de la communauté nationale, et qui sont capables de s’en dessaisir dès lors que, pour une raison ou une autre, ils estiment ne pas être en mesure de réaliser cet idéal… Ces hommes et ces femmes, bien que rares, ne sont pas complètement absents du Congo actuel. Il suffit de les dépister et de les responsabiliser ».

Ces leaders qui répondent à ce profil ne vont pas nous tomber du ciel. Il faut les créer, les former, les formater. La première école de ce leadership est la famille. Si les parents congolais pouvaient correspondre à ce type de leaders au sein de nos familles congolaises, les enfants apprendre par modelage vicariant à être ces leaders dont nous avons besoin. Le milieu éducatif, à savoir écoles, instituts et universités, doit être aussi le lieu de production de ce type de leaders. Enseignants, professeurs, formateurs, tous ceux qui sont impliqués dans le travail de léducation des enfants et des jeunes, devraient incarner ce type de leaders pour faire passer cela chez les jeunes en formation.

Si, à toutes ces qualités que nous venons de citer, nous ajoutons la sagesse, la responsabilité et la redevabilité, nous aurons donc là le profil de dirigeants politiques dont nous avons besoin pour conduire les travaux de construction d’un nouveau Congo, d’un Autre Congo.

En parlant des hommes, nous ne pensons pas à des hommes seuls mais à des équipes d’hommes et de femmes. Il s’agit d’instituer dans le nouveau Congo un leadership d’équipe où les membres de l’équipe se complètent et s’entraident dans l’accomplissement de cette lourde tâche. Dans cette équipe, tout le monde n’est pas nécessairement au-devant de la scène politique; certains membres de l’équipe sont des héros dans l’ombre. Je pense à tous ceux qui seront dans les laboratoires de réflexion et d’analyse que sont les « Think tank », dans les bureaux d’études, etc.

Le Nouveau Congo a besoin des leaders qui travaillent en équipe et qui connaissent lhistoire, la philosophie, la psychologie pour mieux juguler, avec les masses critiques formées et cultivées politiquement, la crise anthropologique qui perdure depuis des années dans notre pays.

Un projet collectif

Ces leaders dont le profil est ainsi défini se mettront au service d’un projet collectif porté par les masses populaires formées et éduquées ayant une conscience politique aigues et engagées ensemble dans la réalisation de ce projet.

Toutes les consultations qui ont eu lieu dans ce pays (de la Conférence Nationale aux dernières consultations nationales en passant par le débat national et les concertations nationales) peuvent nous amener à élaborer ce projet collectif qui portera sur les aspects idéologiques, politiques, économiques et sociaux. Ce nest donc pas la matière qui nous manque pour élaborer un projet collectif pour le développement de notre pays.

Sur le plan idéologique, il s’agira de définir la vision commune et partagée qui sous-tendra toutes nos actions de construction d’un Autre Congo. Cette vision commune devrait être la nôtre et une copie-conforme des idéologies imposées par les forces étrangères ou ceux qui se prennent pour les « Maîtres du monde ». Il nous faut donc inventer notre vision de l’avenir du Congo, du Congo de demain.

Le patriotisme souverainiste et le convivialiste humaniste pourront être les fondements idéologiques pour bâtir un Autre Congo, un Nouveau Congo, le Congo de demain. Le Congo de demain doit être un pays réellement souverain où lhomme retrouve sa place dans un nouveau vivre ensemble.

Sur le plan politique, il s’agira de définir ce que nous considérons comme une politique légitime. Et ici, je propose que nous puissions nous inspirer du Manifeste convivialiste qui dit ceci :

« La seule politique légitime est celle qui s’inspire d’un principe de commune humanité, de commune socialité, d’individuation et d’opposition maîtrisée.

Principe de commune humanité : par-delà les différences de couleur de peau, de nationalité, de langue, de culture, de religion ou de richesse, de sexe ou d’orientation sexuelle, il n’y a qu’une seule humanité, qui doit être respectée en la personne de chacun de ses membres.

Principe de commune socialité : les êtres humains sont des êtres sociaux pour qui la plus grande richesse est la richesse de leurs rapports sociaux.

Principe d’individuation : dans le respect de ces deux premiers principes, la politique légitime est celle qui permet à chacun d’affirmer au mieux son individualité singulière en devenir, en développant ses capabilités, sa puissance d’être et d’agir sans nuire à celle des autres, dans la perspective d’une égale  liberté.

Principe d’opposition maîtrisée : parce que chacun a vocation à manifester son individualité singulière il est naturel que les humains puissent s’opposer. Mais il ne leur est légitime de le faire qu’aussi longtemps  que cela ne met pas en danger le cadre de commune socialité qui rend cette rivalité féconde et non destructrice. La politique bonne est donc celle qui permet aux êtres humains de se différencier en acceptant et en maîtrisant le conflit » (Manifeste Convivialiste. Déclaration de l’interdépendance, Editions Le Bord de l’Eau).

Il nous faudra sortir de la politique du ventre, de la politique « mangeoire » qui repose sur le principe et la pratique de la prédation.

Il nous faudra promouvoir la politique « service » du bien commun qui repose sur labnégation et le souci des autres. Un bon dirigeant politique est celui qui se met au service des autres en soubliant soi-même.

Sur le plan économique, il nous faudra sortir des modèles économiques qui ont montré leurs limites et leur incapacité à instaurer un monde plus humain. Il nous faut remettre en question les modèles venus dailleurs. Nous pensons ici au capitalisme libéral ou ultralibéral ou à ce quon appelle

« Économie sociale du marché ». Nous devons nous libérer de ces modèles économiques qui ont tué lhumanité en nous.

Une économie de solidarité et partage devrait pouvoir nous inspirer d’avantage avec un mode de production en harmonie avec le respect de l’environnement, de la nature. Une économie de solidarité et partage dans un Etat qui doit jouer son rôle de régulateur pour ne pas tomber dans le libéralisme sauvage.

Sur le plan social, il nous faudra nous laisser guider par le principe de la destination universelle des biens de la terre et permettre à tous la satisfaction des besoins fondamentaux : la connaissance (le savoir), le manger, la santé, l’habitation, etc. En fait, tout se résume par le bien-être, le bien-vivre pour tous sans exclusion.

Nos sources dinspiration

Pour réaliser tout cela, nous devrions nous tourner vers nos traditions ancestrales et vers d’autres continents qui ont essayé et même réussi partiellement.

Dans nos sociétés ancestrales, le bien de tous primait sur le bien de lindividu. Lorsquun chasseur tuait une bête, il ne la mangeait tout seul dans la forêt. Il venait avec le gibier au village et partageait avec tous les habitants du village. On travaillait pour se nourrir et subvenir à ses besoins et à ceux des membres de la communauté. Létranger qui passe était reçu à table et trouvait hospitalité dans nos cases. Toutes ces valeurs de vie communautaire devraient être ressuscitées. Bref, nous pouvons dire que dans nos sociétés ancestrales, lEtre primait sur lAvoir.

Lexpérience de certains pays de l’Amérique latine comme le  Vénézuela avec Hugo Chavez, comme la Bolivie, comme le Cuba, comme le Uruguay avec José Mujica, peut constituer une source dinspiration pas pour faire du copier-coller pour inventer nos propres chemins de libération et de développement.

Pour prendre le cas d’Hugo Chavez, nous apprenons que ce quil a fait de bien pour son peuple et avec son peuple était considéré comme des péchés par les « maîtres du monde ».

Les sept péchés dHugo Chavez vus par les « maîtres du monde », par ceux que je qualifie de « maffia politico-financière-internationale » sont les suivants :

1°)   Le premier péché : il leur apprend à lire

2°)   Le deuxième péché : chacun a droit à la santé

3°)   Le troisième péché : chacun peut manger à sa faim

4°)   Le quatrième péché : il change les règles entre les riches et les pauvres 5°)  Le cinquième péché : la démocratie, cest plus quun bulletin dans lurne

6°)   Le sixième péché : il ne se soumet pas au pouvoir des médias 7°)    Le septième péché : lhomme qui tient tête aux Etats-Unis

Pour avoir les détails de ces péchés, jinvite tout congolais à lire le livre de Michel Collon : « Les 7 péchés d’Hugo Chavez », aux Editions InvestigAction.

Jinvite nos dirigeants politiques à commettre les mêmes péchés qu’Hugo Chavez.

En Afrique, des leaders comme Julius Nyerere, Kadhafi, Thomas Sankara, Patrice Lumumba, peuvent devenir nos modèles à imiter en corrigeant éventuellement leurs erreurs et en améliorant leur pratique. Ils peuvent devenir nos sources d’inspiration pour mener ce combat de reconstruction de l’homme et de la société en vue d’un Autre Congo.

Notre force : la cohésion nationale

Pour relever le défi de la création dun Autre Congo, dun Nouveau Congo, notre force viendra de la cohésion nationale. D’où, il nous faut dès  maintenant œuvrer dans le sens d’une réconciliation nationale dans la justice et la vérité.

« L’union fait la force » dit l’adage. Notre faiblesse est dans notre division. Et ce qui nous divise c’est essentiellement la course à l’avoir, au valoir et au pouvoir lorsque ceux-ci sont recherchés non pas pour le bien commun mais pour la jouissance individuelle et égoïste.

Les deux grands ennemis contre lesquels nous devons nous battre ici sont le tribalisme et la corruption.

Les tribus et les ethnies constituent une richesse culturelle pour notre pays. Mais, elles deviennent un poison qui tue lorsquelles tournent au tribalisme et à lethnisme.

La corruption a comme mère la cupidité qui ronge le cœur de lhomme. Elle tue la société congolaise. Nous devons léradiquer par une éducation à la bonne gestion des biens de la terre et surtout par lapprentissage, dès le bas âge, dune bonne relation avec largent qui est un moyen et non une fin. Apprendre, dès le plus jeune âge, à gagner largent honnêtement et à utiliser largent pour le bien de tous et non seulement pour la jouissance égoïste, telle est la meilleure stratégie pour éradiquer la corruption du cœur de lhomme.

En guise de conclusion : Réconcilions-nous maintenant et changeons de mentalité !

J’invite donc à la réconciliation avec nous-mêmes, avec les autres, avec Dieu et avec la nature. Réconcilions-nous avec les vraies valeurs de la vie que sont l’Amour, la Justice, la Vérité, la Liberté, la Fraternité sans frontière, la Miséricorde, le Pardon, la Paix, la Solidarité et le Partage, la Responsabilité et la Redevabilité.

Je vois un avenir radieux pour le Congo notre mère patrie. Mais, cet avenir nous    devons    l’inventer    ensemble    sans    discrimination   aucune, sans exclusion de personne. Cet avenir nous ne pouvons l’inventer  qu’à condition que chaque fils et fille de ce pays s’engage dans la voie du changement qualitatif de sa propre vie et des structures de notre société. Un

changement de mentalité simpose à tous et à toutes sans exception.

Le débat reste ouvert pour nous conduire à la révolution.

Fait à Kinshasa, le 11 janvier 2021José MPUNDU Prêtre et Psychologue clinicien

Tél. : +243818133765/+243856467887/+243997030932

E-mail : jpmpundu@gmail.com

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 07:50
Kinshasa. Des Congolais vivant à l’étranger reçus par l’Informateur Bahati

Kinshasa, le 12 janvier 2021

Par Cheik FITA

Envoyé spécial de l’Info en Ligne des Congolais de Belgique

Lundi 11 janvier 2021 après-midi, une petite délégation de Congolais Vivant à l’Etranger a été reçue par le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, Informateur.

Pour cette délégation, le but de l'audience était d’abord de féliciter de vive voix l’informateur pour la tâche combien importante que vient de lui confier le Président Félix Tshisekedi à savoir identifier une nouvelle majorité parlementaire,

Le deuxième but était de rappeler à l’informateur qu’il sied de garder à l’esprit que dans  la marche actuelle de la RD Congo, les Congolais vivant à l’étranger ont une grande influence et peuvent même faire mieux.

Si les choses évoluent dans le bon sens et que l’informateur était confirmé formateur du futur exécutif, l’implication des Congolais vivant à l’étranger devrait être optimisée, parmi ceux-ci on trouve toutes sortes de ressources humaines et même mieux, des mécanismes devraient être mis en place pour impliquer utilement cette grande diaspora afin d’accélérer le décollage socio-économique du pays.

La délégation a promis à l’informateur de rédiger et de lui transmettre à cet effet un mémo.

Les Congolais vivant à l’étranger actuellement en séjour en RD Congo et intéressés par la démarche peuvent se signaler à cette dynamique via le lien suivant de  la rédaction de l’Info en Ligne des Congolais de Belgique :

http://www.cheikfitanews.net/contact

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 04:46
Eddy  Kapend libre

Kinshasa, le 9 janvier 2021

La rédaction

A deux semaines du deuxième anniversaire de l’accession du Président Félix Tshisekedi au pouvoir, le colonel Eddy Kapend a recouvré la liberté.

Le colonel Eddy Kapend avait été condamné à perpétuité dans l’affaire de l’assassinat du Président Laurent-Désiré Kabila, mais il a toujours clamé son innocence.

Dans l'opinion, le procès d'Eddy Kapend et ses compagnons d'infortune a toujours été considéré  comme étant un procès politique. 

Eddy Kapend était emprisonné depuis vingt ans à la prison de Makala à Kinshasa. Suite à une mesure de grâce présidentielle signée par le Président Félix Tshisekedi, il est devenu aujourd’hui un homme libre.

Eddy Kapend et ses co-accusés viennent de compléter la liste déjà très longue des prisonniers politiques embastillés sous Joseph Kabila mais qui ont recouvré la liberté suite à l’accession au pouvoir de Félix Tshisekedi.

NPM Eddy Kapend & Franck Diongo, un autre ancien prisonnier politique sous Joseph Kabila.

Source photo : inconnue

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 04:49
Révolutionner sa rue, Lettre de Kitenge Fita Franck A-G de OCM aux jeunes kinois et...

Dans une lettre adressée aux jeunes de Kinshasa et d'autres villes de la RD Congo, Kitenge Fita Franck, Administrateur-Général des Editions OCM demande à ceux-ci :

- D'observer l'état de leurs rues respectives,

- De dire si la rue méritait d’être nettoyée ou pas…

- De dire s'ils étaient fiers ou non de son état et de sa saleté,

Pour appuyer son message aux Jeunes Kitenge Fita Franck raconte une anecdote :

En 1997, quelques mois après l’arrivée de Mzee Laurent Désiré Kabila au pouvoir, il n’avait pas encore 18 ans, il avait créé avec des jeunes de son âge une association et avait mené des démarches pour que leur commune d’habitation ne soit pas inondée lors des pluies. Cela le mena jusqu’au Président de la République de l’époque, Laurent Désiré Kabila qui trouva une solution à leur problème.

Comme une sorte de défi, Kitenge Fita Franck demande aux jeunes de Kinshasa et d’autres villes de la RD Congo de rejoindre le projet lancé et piloté par son entreprise culturelle et dénommée :

« Jeunes bénévoles chefs de rue ».

Contacts :

editions-ocm@congo-discovery.net +243824444749  -   +243898986099

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 05:49
Crise post-électorale : Donald Trump de Chef d’Etat à chef de bande ?

La rédaction

Une femme est décédée mercredi 6 janvier 2021 lors de l’intrusion des manifestants pro-Trump au congrès américain alors que celui-ci  devait confirmer l'élection de Joe Biden. 

Tribune  de la Chambre des représentants occupée, bureau de la présidente de la Chambre forcé, pupitre de l’hémicycle emporté, élus évacués par la police…

Telle est la scène que le monde entier a suivi à la télévision.

Donald Trump le Président sortant avait dit « qu'il tenterait d'empêcher le Congrès de certifier officiellement mercredi la victoire électorale de Joe Biden ».

Donald Trump avait donc appelé ses partisans à manifester au Capitole. Pour lui, et sans en apporter les preuves, les élections étaient truquées ».

Les réactions ne se sont pas faites attendre dans le monde : Le Secrétaire Général de l’ONU, l’OTAN, la France, l’Allemagne, L’Union Européenne, la Grande Bretagne, les USA.

Les plus gênantes et quelque peu humiliant pour le Président sortant, ce sont celles des géants des réseaux sociaux Twitter et Facebook qui ont pratiquement remonté les bretelles au Président Donald Trump en bloquant  momentanément ses comptes!

Ainsi à ce jour, Donald Trump n’a jamais accepté sa défaite, se comportant comme certains politiciens africains du genre « ma vérité des urnes », incapables d’apporter des preuves de leurs affirmations devant les instances judiciaires.

Triste fin pour un homme qui a été Chef de l’Etat de la plus grande puissance du monde et qui quittera le pouvoir avec l'image d'un chef de bande.  

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
5 janvier 2021 2 05 /01 /janvier /2021 20:27
Entretien avec Sœur Florence Mbiya Directrice de  l’Unité des Soins et de Recherche en Psychiatrie Infanto Juvénile CNPP-UNIKIN

Par Cheik FITA

Envoyé spécial de l'Info en Ligne des Congolais de Belgique

Kinshasa, le 5 janvier 2021

Régulièrement, des ressortissants congolais vont en Europe pour des études dans l’espoir de revenir un jour contribuer au développement du pays grâce à leurs nouvelles connaissances.

Le  mercredi 11 septembre 2013 à l’UCL, Université Catholique de Louvain, Sœur Florence Mbiya fut proclamée Docteur en  Sciences Médicales, Option Pédopsychologie, après une très brillante soutenance publique de thèse.

La thèse soutenue s’intitulait « Attachement et capacités interactives des jeunes enfants Congolais abandonnés, en institution résidentielle. » C’était sous la direction du Professeur Docteur Dominique Charlier-Mikolajzak.

Qu’était devenue cette diplômée de l’UCL ?

L’Info en Ligne des Congolais des Belgique a retrouvé Sœur Florence Mbiya à Kinshasa en RD Congo et s’est rendue là où Sœur Florence évolue désormais…

Dès l’obtention de son doctorat, Sour Florence Mbiya était retournée à Kinshasa et à la faculté de Médecine plus précisément.

Elle dirige l’unité des Soins et de Recherche en Psychiatrie Infanto Juvénile CNPP-UNIKIN et la seule du genre en RD Congo.

En terme vulgaire, elle prodigue  des soins aux enfants qui ont des troubles psychiques.

Quand on connaît l’ampleur des traumatismes psychiques subis par les enfants, surtout à l’Est du pays avec la situation de non-paix.

Dans un entretien-vidéo, Sœur Florence Mbiya :

  • Rappelle son parcours,
  • Situe son unité dans la structure de l’UNIKIN, Université de Kinshasa,
  • Décrit le travail qu’elle et son équipe font et en donne l’importance dans la société congolaise et pour les enfants reçus pour traitement,
  • Parle des difficultés rencontrées en matière de ressources tant humaines que financières,
  • Lance un appel aux autorités politiques pour un soutien plis conséquent,
  • Sollicite le soutien des organismes et plus particulièrement des Fondations comme celle de la Première Dame de la RD Congo, Mme Denise Tshisekedi Nyakeru.

Sœur Florence Mbiya Muadi fera visiter à l’Info en Ligne des Congolais de Belgique les différents locaux de son unité. Apparemment construits à l’époque coloniale mais très bien entretenus.

En cette troisième décennie du troisième millénaire, l’Etat congolais ne pourrait-il pas doter cette unité de bâtiments et équipements adaptés à l’évolution technologique ? Et par ricochet à tout le CNPP ?

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens