Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à Voir et à partager

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, parcours de fils, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, sa conférence de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, fils Avis sur le boycotter des musiciens du Congo Par les combattants ...

 17/11/2014, Fin d'Ebola en RD Congo. RFI

Bonne nouvelle dans la Lutte contre Ebola:. Les autorites de la République démocratique du Congo announcent samedi la fin de l'Épidémie sur leur Territoire déclarée fin août en RDC.

Le Ministre congolais de la Santé Félix Kabange Numbi a announcé samedi la fin de l'Épidémie, 42 jours après l'enregistrement du dernier malade, Soit deux la Période d'incubation

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

 Il ya du sang  Dans Mon portable et ma télévision, est Ce que je viens de découvrir En regardant non reportage ancien de Canal Plus Datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, NOTAMMENT le coltan, par Les multinationales occidentales. Le coltan Est Un minerai entrant Dans la composition de Nombreux Composants électroniques Que l'sur Retrouvé Dans Les portables, les Télévisions, les armes, les missiles, .... VOICI LA LISTE DES 85 mises Multinationales (ci-dessous) de en cause par L 'ONU DANS LE pillage de la RDC et financement indirect de la guerre civile à l'est.

lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

Vie de Renégat: 

MALU MALU cheikfitanews

En RD Congo, l'église désavoue Malu Malu l'abbé. (RFI) L'abbé Apollinaire Malu Malu was désavoué par l'Eglise catholique. La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Réunie samedi CE 29 juin 2012, non Demande des sanctions canoniques. Contre lui le Prêtre AVAIT ETE Reconduit Il ya PEU Choix à la Tête de la commission électorale. Malu Malu PRDE, les premiers ministres de la MINISTRES MINISTRES MINISTRES DANS Temps de l'ONU, fils poste de directeur général de l ' Institut panafricain Cardinal Martino. La CENCO request also aux Fidèles et aux «  Les Les Les Les Les hommes de bonne volonté  »d'être Prêts à faire Échec à Toute manœuvre de la modification de la Constitution. Source de RFI

1. Partant, Le Cas de M. l'Abbé Apollinaire Malumalu, prêtre du Diocèse de Butembo-Beni Qui a OptE D'Oeuvrer Au Sein De La CENI Sérums Pris en CHARGEUR Fils nominale Evêque Sie appliquera Fils Un endroit les sanctions canoniques Qui s 'imposent.
1.Peinés par le CAS très regrettable de l'engagement de M. l'Abbé Malumalu à la CENI, les Evêques de la CENCO l'Ontario, Verser Une partie de Leur, Demis de sa Fonction de directeur général de l 'Institut panafricain Cardinal Martino (IPCM).
1.CE CAS déplorable de Donné aux Evêques de la CENCO Membres, l'Opportunité d'exhorter et de RAPPELER à tous les ecclésiastiques (Prêtres, religieux et religieuses) la noblesse de Leur identité Dans l 'église et l «impératif d'honorer SES EXIGENCES Dans leur Vie et Leur ministère. (Extrait de la CENCO communiqué)

cheikfitanews.net, contactez Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 13:47

 

 

Jeudi 7 mai 2015 de 18h00 à 18h45 aura lieu à Lubumbashi au Katanga, une messe d’action de grâce pour la guérison du bâtonnier Jean-Claude Muyambo, actuellement incarcéré à Kinshasa, avec une jambe en piteux état.

Cette messe sera organisée à l’initiative de « Dynamic Moïse Katumbi ». Il est demandé aux partisans et proches de « Dynamic Moïse Katumbi » qui seraient empêchés, d’observer quelques minutes de prière pour Me Muyambo, au moment où le culte aura lieu.

Jean-Claude Muyambo, président de « SCODE » était membre de la majorité présidentielle jusque mi-2014. Il avait claqué la porte de cette plateforme suite aux manœuvres de la MP d’accorder un éventuel troisième mandat à monsieur Joseph Kabila. Le geste de Muyambo occasionnera une vague d’antikabilisme au Katanga au point qu’aujourd’hui, l’opinion générale de la province s’est radicalisée contre monsieur Kabila.

Lors des manifestations du 19 au 21 janvier 2015 contre la loi électorale, Me Muyambo avait été parmi les membres de l’opposition et de la société civile arrêtés puis jetés à la prison de Makala.

Son départ de la mouvance présidentielle est la véritable raison de ses pseudo-déconvenues judiciaires.

Fidèle à sa mauvaise réputation, la justice congolaise n’avait pas eu beaucoup de difficultés pour trouver une raison fallacieuse permettant d’embastiller le leader Katangais.

 

 

Bruxelles, le 5 mai 2015

Cheik FITA 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 07:11

 

Samedi 2 mai 2015 dans la soirée, une information a été diffusée sur la chaîne de télévision télé50  annonçant l’envoi par le Président Joseph Kabila d’un émissaire auprès des dirigeants de l’UDPS, Union pour la Démocratie et le Progrès Social, parti congolais dirigé par Étienne Tshisekedi. Plus tard, l’opinion apprendra que le même émissaire s’était rendu aussi au MLC  ainsi qu’à l’UNC.

Comment interpréter cette démarche ?

2015 et 2016 sont des années électorales en RD Congo. Qui dit élections dit changement des animateurs des institutions. Dans les pays normaux, les élections sont cycliques. Deux scénarii sont possibles pour ceux qui y participent : ou l’on perd, ou l’on gagne. On accepte le verdict, et la vie continue.

Les élections de novembre 2011 en RD Congo ont été une honte pour le pays.

Le pouvoir sortant avait décidé de se cramponner par tous les moyens : confiscation des médias officiels durant la campagne électorale, intimidation et utilisation de la kalachnikov contre l’opposition les derniers jours précédant le scrutin, bourrage des urnes le jour des élections, falsification des chiffres lors du dépouillement des résultats, et mise en résidence surveillée du challenger après la proclamation des résultats. Et enfin, gouvernement du pays par défi depuis lors. Sombre tableau.

En 2015 et 2016, le pouvoir de monsieur Kabila avait-il l’intention de jouer franc jeu ?

Non.

L’imposition de l’abbé Malu Malu à la CENI, commission électorale indépendante était un signal non équivoque.

Tout semblait baigner dans l’huile lorsque subitement, un grain de sable est apparu dans la machine politique du pouvoir : la limitation des mandats présidentiels à deux. Pour 2016, Joseph Kabila était automatiquement hors-jeu.

Suivront alors de la part des membres du pouvoir des contorsions de tout genre, les unes plus hideuses que les autres dans l'espoir de permettre à monsieur Joseph Kabila de rester au pouvoir, comme l’avait fait Mobutu d’avril 1990 à mai 1997. Il fallait soit modifier la constitution, soit obtenir malicieusement  un glissement du processus électoral.

Joseph Kabila avait-il envie de partir du pouvoir après 2016 ? Non. Une petite phrase prononcée avec assurance fin 2014 devant les notables du Katanga avait trahi ses intentions : « Il n’y aura pas d’hécatombe en 2016. »

Du 19 au 21 janvier 2015, le cours de l’histoire s’est subitement emballé et en a décidé autrement. Le peuple est descendu dans la rue, le pouvoir a tremblé et reculé. Habitué à la manière forte, il a arrêté à tour de bras opposants et activistes de la société civile et les a mis au frais dans l'espoir de terroriser la population, en vain. La prison de Makala s’est transformée progressivement en un camp de concentration où sont détenues illégalement de plus en plus de personnes.

L’acharnement du hasard contre le clan Kabila faisant bien les choses, la fosse commune de Maluku est venue se mêler à la danse et susciter une question : « N’y a-t-il pas d’autres fosses communes ou charniers à travers la république ? Le combat contre cette information s'annonce longue et fastidieuse.

Habitué à prendre l’initiative, le pouvoir de monsieur Joseph Kabila court désormais après les événements.

Petit à petit, les anciens chantres du kabilisme commencent à chercher discrètement la porte de sortie. Oui car, le bateau prend progressivement l’eau. Ils avaient embarqué par profit et non pour y laisser leur peau.

En ce début du mois de mai, le dialogue prôné dans les accords d’Addis-Abeba et soutenu par l’UDPS revient subitement à l’ordre du jour. Pourtant, durant longtemps, il avait été tourné en dérision.

Peut-on faire confiance au clan Kabila ? Non, pour une raison simple : affirmer une chose puis son contraire c’est de la roublardise.

Aujourd’hui, que reste-t-il au clan Kabila pour survivre? Juste une toute petite fenêtre afin de tenter de se maintenir au pouvoir : gagner les élections provinciales d’octobre 2015. Comment ? Faute de bilan, arroser la campagne électorale d’un flot d’argent. Et le jour des élections, user de la kalachnikov pour terroriser le citoyen. Puis, par quelques manœuvres, tripatouiller les chiffres issus des urnes.

Car, en cas d’échec, le système serait rapidement balayé aux législatives et à la présidentielle de 2016.

Tel est l’enjeu aujourd’hui pour le clan Kabila.

Faut-il dialoguer avec le clan Kabila ? Oui, mais en maintenant la pression pour l’organisation transparente des élections d’octobre 2015. Mieux, en se réappropriant le processus électoral. L’opposition et la société civile doivent sensibiliser la population contre l’argent et les cadeaux de la campagne électorale: tee-shirts, bouteilles de bières, pagnes : des cadeaux empoisonnés que l’on consommera durant quelques jours, mais qui auront toute une législature pour vous exterminer, soit cinq longues années.

L'autre outil du pouvoir en place, c'est la kalachnikov. L’opposition et la société civile doivent convaincre les citoyens que derrière l’uniforme du policier et du militaire, il y a un homme qui trime comme tout le monde. Et les mercenaires venus de l’étranger revêtus de l’uniforme congolais? Le jour des élections, ils ne seront jamais assez nombreux pour couvrir toute la république, et terroriser les milliers des personnes qui seront devant les dizaines de milliers de bureaux de vote disséminés à travers le pays.

Oui, le jour des élections, seul dans l'isoloir, chaque citoyenne et chaque citoyen devra être convaincu qu'il a entre les mains la clé du changement, que son vote compte. En ce moment précis, ni la kalachnikov des bidasses postés dehors, ni la tentative d'achat de conscience ne pourra rien.

 

Bruxelles, le 4 mai 2015

Cheik FITA

Billet. Provinciales RD Congo 2015, démystifier le pouvoir de l’argent et de la kalachnikov

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 22:46

 

Selon une communication de la CENI, commission électorale nationale indépendante de la RD Congo, reprise le 2 mai 2015 par plusieurs médias congolais, la date limite de dépôt des candidatures pour les provinciales a été reculée de 20 jours. Les candidats ont donc jusqu’au 25 mai 2015 pour déposer leurs dossiers. Initialement, cette date était fixée au 5 mai.

Les difficultés matérielles de tous ordres à travers le pays seraient à la base de cette prolongation. Le site officiel de la CENI sensé diffuser ce genre d’information est muet à ce propos. La dernière mise en ligne d’une information sur l'actuel processus électoral datant de plusieurs lustres déjà, et certains liens ne fonctionnant même pas.

Bruxelles, le 2 mai 2015

Cheik FITA

Élections provinciales congolaises : la date limite de dépôt des candidatures reculée au 25.05.2015

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 19:50

 

Samedi 2 mai 2015 dans l’après-midi, la fédération congolaise de Bruxelles en gestation a décerné à une vingtaine d’organisations et de personnalités un diplôme de mérite.

« Notre communauté congolaise de la diaspora tient à vous exprimer sa fierté et reconnaître votre mérite pour le travail que vous consacrez depuis des années en Belgique. »

C’est ce qu’on pouvait lire dans le document envoyé aux différents lauréats.

Plusieurs secteurs ont été honorés : La restauration, l’habillement, la musique, la santé, les arts plastiques, l’associatif dans sa diversité, les médias, la politique…

Le comité provisoire de cette fédération voulait qu’il y ait vote pour le comité définitif qui aurait un mandat de trois ans. Plusieurs postes étaient à pourvoir.

Une soirée dansante était prévue avec de la musique folklorique et de la musique moderne jouées par des artistes de la diaspora. Le tout, autour d’un buffet congolais.

Depuis deux ans, la fédération des Congolais de Bruxelles peine à se mettre en place. Ce qui contraste avec les autres communautés étrangères installées en Belgique qui grâce à leur unité, constituent un poids difficile à contourner dans la société belge.

Bruxelles, le 2 mai 2015

Cheik FITA

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 09:54

Le 25 octobre 2015 il est prévu la tenue en RD Congo des élections, provinciales au moins, et peut-être aussi les urbaines et les locales. L’UDPS, le parti de monsieur Tshisekedi participera-t-il à ces élections ?

Selon monsieur Ngoie Mitch Mitchinini, Président de la section Bruxelles de l’UDPS  que nous avons interviewé le jeudi 30 avril 2015 à la maison culturelle africaine flamande Kuumba de Bruxelles, « L’UDPS participera aux élections et les gagnera ».

Longtemps activiste, monsieur Ngoie Mitch Mitchinini a rejoint les structures de l’UDPS il y a peu, dans la dynamique de différentes mises en place opérées par monsieur Tshisekedi depuis Bruxelles. « Nous avons longtemps milité et fait de l’activisme, nous pensons que l’heure est venue pour intégrer les structures du parti et l’emmener au pouvoir… Pouvoir que l’UDPS avait déjà conquis en 2011 mais qui lui a été usurpé par monsieur Joseph Kabila. »

Durant l’entretien, monsieur Ngoie Mitch Mitchinini a tenu à apporter quelques correctifs aux déclarations de monsieur Valentin Mubake, conseiller politique de monsieur Tshisekedi, de passage à Bruxelles et qui n’avait pu voir son chef.

« L’UDPS a des structures ici et en RD Congo. Tout conseiller de monsieur Tshisekedi qu’il est, monsieur Mubake ne peut pas les ignorer et atterrir à Bruxelles pour voir directement monsieur Tshisekedi. »

Quant au soulèvement populaire que d’aucuns prônent, pour le président de la section UDPS de Bruxelles, « Le soulèvement ne se commande pas. »

Il a explicité le sens du dialogue dont parle l’UDPS : « Le dialogue ne veut pas dire que nous allons quémander quoi que ce soit auprès de Monsieur Joseph Kabila que nous avons battu en 2011. C’est pour s’assurer des élections apaisées, sans devoir verser le sang des Congolais.»

Et pour terminer, monsieur Ngoie Mitch Mitchinini a lancé un message à toutes les combattantes et à tous les combattants de l’UDPS pour qu’ils se mobilisent et amènent le parti au pouvoir.

 

Bruxelles, le 1er mai 2015

Cheik FITA 

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 05:30

Burundi, RD Congo et Congo Brazzaville sont trois pays d’Afrique Noire où les Présidents sortants sont tentés par le virus du cramponnement au pouvoir, quitte à piétiner la constitution et à marcher sur les cadavres.

Les citoyens de ces trois pays observent attentivement ce qui se passe chez les voisins.

Pierre Nkurunziza du Burundi a déjà ses premiers morts. S’arrêtera-t-il en chemin ou, aveuglé par le pouvoir, jouera-t-il le tout pour le tout pour se maintenir au pouvoir, même s’il devrait être ensuite balayé par la colère de la rue ?

Pierre Nkurunziza brigue un troisième mandat présidentiel. Ce qui est contraire aux accords d’Arusha qui avaient mis fin à la guerre ainsi qu’à la constitution burundaise qui limite les mandats présidentiels à deux.

Pierre Nkurunziza est un ancien chef rebelle. « Le séjour dans l’eau ne transforme pas un tronc d’arbre en crocodile ». (Proverbe africain)

Un article publié par un site d’information burundais a retenu notre attention et nous vous le proposons.

Bruxelles, le 30 avril 2015

Cheik FITA

 

Les manifestants huent la police mais acclament les camions de l’armée.L’armée est déployée dans les quartiers de Bujumbura depuis la nuit de dimanche à lundi, mais ne participe pas aux actions anti-émeutes. Depuis dimanche, les choses sont claires du côté de la police, qui a chargé les manifestants à balles réelles, tuant cinq manifestants. La police empêche depuis la population de gagner le centre-ville pour manifester, mais c'est désormais l'armée qui patrouille dans Bujumbura, un signe d'apaisement pour la population, qui juge les militaires plus neutres. Mais la question du positionnement in fine de l'armée si la tension remonte reste entière.

source :article et photo: http://www.arib.info/

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 11:39

-       Vous êtes une association ayant pour vocation de soutenir des actions socioculturelles en RD Congo ?

-       Vous êtes une communauté congolaise d’une ville ou d’une commune à l’étranger ?

-       Votre association ou votre communauté est-elle soucieuse du développement de la RD Congo et de l’établissement au pays d’une bonne gouvernance ?

-       Votre association ou votre communauté souhaiterait-elle, qu’en cas d’élections quelque soit le niveau, que celles-ci soient transparentes et que des élus ayant le profil requis accèdent au pouvoir ?

Si oui, alors, rejoignez la plate-forme « antenne monde de la société civile RD Congo »

Pourquoi ? Pour quelles actions ? Pour quels dividendes ? Comment ?

Et qui sommes-nous d’abord?

Nous sommes une association de Congolaises et de Congolais de la société civile, résidant en Belgique. Nous avons créé « antenne monde de la société civile de la RD Congo » pour qu’elle soit un lieu d’information, de rencontres, d’échanges et de coopération entre organisations de la grande communauté congolaise de l’étranger, et les organisations de la société civile en RD Congo.

 

En tant que plateforme numérique, « Antenne monde de la société civile de la RD Congo » a l’ambition de devenir à terme, une banque de données des organisations de la société civile tant à l’étranger qu’en RD Congo, et une organisation de recherches de moyens matériels et financiers au profit des associations et organisations affiliées.

♦ Pourquoi rejoindre la plateforme « antenne monde de la société civile de la RD Congo » ?

1.     Avec les potentialités de la RD Congo, les Congolais méritent une vie de loin meilleure que celle qu’ils ont actuellement.

2.     L’union faisant la force, les grands résultats ne s’obtiennent que dans l’union.

3.     Les Congolais vivant à l’étranger sont actuellement un grand atout pour la RD Congo

4.     La société civile en RD Congo est la plus grande force capable de remettre sur le droit chemin toute force politique qui dévie. (Société civile entendue comme forces vives de la nation regroupement les différentes corporations et associations.)

5.     Une synergie entre les associations des Congolais de l’étranger et les organisations de la société civile en RD Congo est en mesure de mobiliser de millions de Congolais et davantage de moyens matériels et financiers et  provoquer un décollage rapide de la RD Congo, faciliter une bonne gouvernance…Pour le bien-être du plus grand nombre grâce à une justice distributive des richesses du pays.

Quels dividendes pour votre organisation ?

« Ce dont on le parle pas, n’existe pas ». La plateforme offre à toutes les associations et à toutes les communautés qui s’y inscrivent, une visibilité sur Internet. Des partenaires potentiels à la recherche de connexions, pourront vous découvrir. En même temps, notre plateforme vous ouvre sur les autres organisations congolaises à travers le monde.

♦ Comment rejoindre la plateforme « antenne monde de la société civile de la RD Congo » ?

Pour rejoindre la plateforme, veuillez nous écrire à l’adresse e-mail suivante : congolaisvivantaletranger@gmail.com . Par retour de courrier, nous vous enverrons un formulaire d’inscription. 

Communiqué. Bienvenue à la plateforme « antenne monde de la société civile de la RD Congo »

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 04:57

Monsieur Valentin Mubake, conseiller politique d’Étienne Tshisekedi a séjourné à Bruxelles durant le mois d’avril 2015. dimanche 26, la veille de son retour en RD Congo, nous avons pu avoir un entretien avec lui.

Au menu, deux points :

  • La situation politique en RD Congo marquée par trois événements : les manifestations  populaires de janvier 2015 contre la tentative du gouvernement de monsieur Joseph Kabila d’imposer un calendrier électoral pouvant lui faciliter de se cramponner au pouvoir, la fosse commune de Maluku et le processus électoral.
  • La possibilité ou non de l’UDPS de pouvoir  diriger la RD Congo en cas d’alternance, compte tenu du climat actuel dans le parti.

Monsieur Valentin Mubake était venu spécialement à Bruxelles afin de rencontrer monsieur Étienne Tshisekedi, président de son parti.

L’a-t-il rencontré ? Non. Pourquoi ?

À travers cet entretien de près de trois quarts d'heure, monsieur Valentin Mubake répond sans langue de bois à toutes nos questions et nous livre son analyse.

Bruxelles, le 28 avril 2015

Cheik FITA.

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 07:51

La plupart des finalistes du secondaires, les étudiants des instituts supérieurs et ceux des universités ne pourront ni être électeurs, ni candidats lors des élections prévues le 25 octobre 2015 en RD Congo.

C’est la conséquence des contorsions du régime de monsieur Joseph Kabila pour garder coûte que coûte le pouvoir à tous les niveaux : une ineptie digne des républiques bananières.

Comment en est-on arrivé à cette situation qui risque de créer de véritables remous, une fois que la campagne aura débuté et pire, le jour des élections quand, cette catégorie de citoyens, la plus dynamique de la société se rendra compte qu’elle a été flouée par ceux qui tirent leur revenu de la sueur du front des autres via la caisse de l’état ? Roulant ainsi carrosse, se construisant des maisons et envoyant à l’étranger leurs rejetons pour les études ?

La CENI de Malu Malu, dans sa totale « indépendance » a décidé de ne pas enregistrer les électeurs qui auront eu 18 ans entre 2011 et 2015. Un confrère de Kinshasa a même parlé de génocide électoral.

Et les arguments de la CENI ? Ce sont des  « arriérés législatifs de 2006 et 2011… Les Congolais qui n’étaient pas en âge de voter pour les deux cycles électoraux, n’ont pas à revendiquer des droits rétroactifs. » Vous avez bien lu, ne pas revendiquer un droit !

Et les arguments du régime de monsieur Joseph Kabila ? « Enrôler les nouveaux majeurs, provoquerait un glissement de calendrier ».

Plus irresponsable que ça, tu meures !

Certes un député a saisi la cour constitutionnelle. Mais sachant que toutes les institutions de la république sont sous la botte de la présidence dont elles ne sont que des appendices,  d’autres formes de réclamations devraient être utilisées.

Au fur et à mesure que la date des élections approchera, la tension politique montera. S’il est une classe sociale qui n’acceptera pas de se faire marcher sur les pieds, de se voir confisquer un droit aussi élémentaire, ce sont les jeunes de 18 à 23 ans, les étudiants plus particulièrement : UNIKIN, Kasapa-UNILU, UNIKIS, ISP, ISTI, IBTP, ISTA, INA, ISAM, UPN… Les dizaines d’universités ainsi que d’instituts supérieurs privés éparpillés à travers toute la république. Que des foyers potentiels de protestations !

Dans ce cas, le pouvoir sera-t-il obligé de les tuer puis de jeter leurs cadavres nuitamment dans une fosse commune ?

Sans peut-être le vouloir et sûrement par cupidité et calculs politiciens de mauvais goût, les apparatchiks du régime de monsieur Joseph Kabila ont fabriqué une bombe à retardements qui risque de leur éclater au visage, dès que les exclus des élections auront pris conscience de l’injure.

La société civile, les partis politiques  de l’opposition et certains partis du pouvoir qui ont un peu de jugeote doivent toute affaire cessante tirer la sonnette d’alarme : la nation est en danger.

Quant à elle, la CENI doit d’urgence revoir son calendrier électoral en planifiant immédiatement l’enregistrement des électeurs, quitte à sacrifier momentanément les locales et en programmant les provinciales, les législatives et la présidentielle le même jour, comme ce fut le cas en 2006.

S’entêter à la Malu Malu et jouer aux jusqu’au-boutistes  serait suicidaire.

 

Bruxelles, le 27 avril 2015

Cheik FITA

source photo d'illustration: oeil d'Afrique

 

Lire aussi : 

Parodie électorale, Malu Malu et la CENI veulent bouter le feu à la RD Congo

CENI RD Congo et corps électoral, faire voter plus les morts que les vivants

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 16:44

 

Un peu plus d’une centaine manifestants ont marché à Bruxelles le samedi 25 avril 2015 de 15h00 à 17h00 pour dénoncer l’enterrement  de près de 420 Congolais dans une fosse commune à Maluku dans la périphérie de Kinshasa.

Des pancartes et des banderoles dénonçant les différents crimes attribués au régime de monsieur Kabila étaient brandies tout au long de la manifestation.

Les manifestants réclament une enquête internationale afin que l’identité de toutes les personnes enterrées soit connue.

Partie de la sortie du métro Porte de Namur, la marche s’est terminée au rond-point Luxembourg en face du parlement européen.

Sur la trajectoire, les manifestants se sont arrêtés durant plusieurs minutes au croisement des avenues trône-Luxembourg-Régent, causant quelques  embarras de circulation, surtout pour les bus de la STIB dont plusieurs lignes passent par là. Les organisateurs déposeront un mémo à l’ambassade des Etats-Unis, et la marche continuera ainsi jusqu’à son terme. Les organisateurs et quelques délégations donneront des messages avant que tous se dispersent.

La fosse commune de Maluku est considérée dans l’opinion congolaise de Belgique comme étant l’arbre qui cache la forêt à savoir, il existerait d’autres fosses communes où seraient enfouis toutes les personnes disparues, surtout les activistes politiques.

 

Bruxelles, le 25 avril 2015

Cheik FITA 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

Bruxelles, samedi 28.03.2015 à 18h00, Salle Garcia Lorca Prés de métro Annessens. 47-49, rue des foulons, 1000, Bruxelles

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

. Hermene chez Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de SITES

 http://ccpa-pacc.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens