Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

Vie de Renégat: 

MALU MALU cheikfitanews

En RD Congo, l'église désavoue Malu Malu l'abbé. (RFI) 

L’abbé Apollinaire Malu Malu a été désavoué par l’Eglise catholique. La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), réunie ce samedi 29 juin 2013, a demandé des sanctions canoniques contre lui. Le prêtre avait été reconduit il y a peu à la tête de la commission électorale. Malu Malu perd, dans un premier temps, son poste de directeur général de l’institut panafricain Cardinal Martino.

La CENCO demande aux fidèles et aux «  hommes de bonne volonté  »d'être prêts à faire Échec à toute manœuvre de la modification de la Constitution. Source de RFI

1. Partant, Le Cas de M. l'Abbé Apollinaire Malumalu, prêtre du Diocèse de Butembo-Beni qui a opté d'oeuvrer au sein de la CENI,... des  sanctions canoniques à son endroit  s 'imposent.
1.Peinés par le cas très regrettable de l'engagement de M. l'Abbé Malumalu à la CENI, les Evêques de la CENCO... Dans l 'église et l'impératif d'honorer ses exigences dans leur Vie et Leur ministère. (Extrait de la CENCO communiqué)

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 08:23
Tshisekedi  annonce un grand meeting du "Rassemblement" le 31 juillet 2016 à Kinshasa

Dans un message à la Nation diffusé à l'occasion des 56 ans de l'indépendance de la RD Congo, monsieur Étienne Tshisekedi a annoncé depuis Bruxelles l'organisation à Kinshasa d'un grand meeting  du « Rassemblement »

Ce sera le dimanche 31 juillet 2016.

Dans son message, monsieur Étienne Tshisekedi a relevé le fait que l'indépendance du Congo avait suscité beaucoup d'espoir chez les Congolais et les Africains.

Mais cet espoir fut vite déçu par la succession en RD Congo de régimes oligarchiques qui s'étaient illustrés par le pillage, la corruption et le règne des anti-valeurs. Ce qui entraînera la perte de dignité du Congolais.

C'est ainsi que face à l'imminence d'un chaos généralisé, il a pris l'initiative d'organiser la conférence de Genval dont le fruit est la naissance du « Rassemblement », véritable force politique, face au régime finissant de monsieur Joseph Kabila.

Le « Rassemblement » s'est donné comme mission la mise en commun, des énergies et des efforts pour l'alternance au pouvoir, en exigeant la convocation du scrutin pour l'élection du Président de la République le 19 septembre de cette année … en prenant acte de la fin du règne par défi de Josph Kabila ».

Monsieur Tshisekedi a également annoncé son retour prochain en RD Congo, « retour plusieurs fois reporté pour les besoins de la lutte commune. »

Ce retour permettra d'avoir ensemble « un processus électoral non entaché d'irrégularités, de fraudes et de manœuvres tendant à pérenniser le pouvoir actuel et ses hommes rejetés par notre peuple »

 

Bruxelles, le 1er juillet 2016

Cheik FITA

Tshisekedi  annonce un grand meeting du "Rassemblement" le 31 juillet 2016 à Kinshasa
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 06:00
Lu pour vous. RDC: l’église catholique annonce la mort de l’abbé Malumalu

 

"L’évêque de Butembo-Beni, Sikuli Paluku Melchisédech, a annoncé la mort de l’abbé Malumalu le jeudi 30 juin à Dallas aux Etats-Unis.
« Nous présentons nos condoléances chrétiennes à la famille biologique de Monsieur l’abbé, à tous les prêtres, aux personnes consacrées, aux fidèles catholiques de Butembo-Beni et à tous ceux qui sont affligés par cette triste nouvelle "

source: Radio okapi

pour lire la suite, cliquez sur le lien suivant:

http://www.radiookapi.net/2016/07/01/actualite/politique/rdc-leglise-catholique-annonce-la-mort-de-labbe-malumalu"

Lu pour vous. RDC: l’église catholique annonce la mort de l’abbé Malumalu
Published by Cheik FITA - dans Radio okapi-Cheik FITA
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 07:52
Document. Discours de Joseph Kabila du 30 juin 2016

Comme il est de coutume, le 29 juin 2016, le Président Joseph Kabila a prononcé son discours à la Nation pour le 56 ans d'indépendance de la RD Congo. Son dernier discours de Chef d’État.

Il a parlé durant dix-sept minutes.

Quels sujets a-t-il abordé ?

Est-il allé dans le sens des attentes du peuple congolais ?

A-t-il lancé des signaux clairs ou certains points sont restés flous ?

S'est-il projeté dans l'après 20 décembre 2016 ?

À chacun de juger en lisant attentivement le discours dont voici le texte.

Bruxelles, le 30 juin 2016

IL-CDB

 

 

Mes Chers Compatriotes,

30 juin 1960, 30 juin 2016, cela fait exactement 56 ans depuis que nos Pères de l’Indépendance nous ont légué un bel héritage, celui d’un Congo affranchi de toute servitude et domination étrangère, avec un peuple libre, digne et fier d’être Congolais ; un grand peuple au cœur du continent.

Oui, aujourd’hui, 56 ans après, ensemble, nous avons engagé un long processus de construction d’une nation forte qui a pu résister, avec courage et détermination, à toutes les tentatives des forces centrifuges dont l’objectif était, naturellement, de nous diviser.

Que nos forces de défense et de sécurité, qui travaillent nuit et jour, dans des conditions extrêmement difficiles, à la défense de la patrie, trouvent ici l’expression renouvelée de la reconnaissance de notre peuple.

Alors que le pays court encore les mêmes risques et reste exposé aux mêmes menaces comme au lendemain de notre indépendance, aujourd’hui encore, hélas ! certains parmi nous et autour de nous, pensent que le 30 juin 1960 n’aura été qu’une date comme toutes les autres, une date sans signification particulière, un vieux et un lointain souvenir rapidement effacé de la mémoire collective ou à effacer à tout prix. En témoignent les ingérences étrangères intempestives et illicites, dans les affaires de politique intérieure de notre pays.

Célébrer l’anniversaire de notre fête nationale, c’est rappeler donc, une fois de plus, que le Congo est un Etat souverain, disposé à nouer, sans nul doute, des partenariats constructifs et mutuellement avantageux avec tous les autres Etats, dans le respect de leurs peuples respectifs.

C’est de haute lutte en effet, que ce statut a été conquis. Nos héros et martyrs en ont payé le lourd tribut, pour que vive la patrie, toujours et perpétuellement en danger. Voilà qui explique que le crédo de notre lutte demeure le respect du droit de notre peuple à s’autodéterminer, conformément à l’intérêt national.

 

Chers compatriotes,

C’est interpellé par l’héritage de nos héros et de nos Pères de l’indépendance, que nous nous employons, à travers le processus de décentralisation, à doter notre pays d’une nouvelle organisation territoriale. Celle-ci vient, en effet, d’être consacrée à travers l’installation des vingt et une nouvelles provinces, dotées démocratiquement de leurs animateurs, faisant passer ainsi le nombre total de nos entités provinciales de 11 à 26.

Notre objectif, c’est bien de parvenir à une meilleure administration de l’ensemble de notre territoire national et à une bonne prise en charge des besoins fondamentaux de nos concitoyens de l’arrière-pays.

Oui, au contact avec nos populations du Congo profond, J’ai vu renaître l’espoir du redécollage du développement de nos territoires et de nos campagnes.

Notre engagement, ensemble avec les dirigeants de ces nouvelles provinces et ceux des entités de base qui seront rapidement désignés, c’est de ne pas trahir cet immense espoir.

 

Chers compatriotes,

En ce moment où nous célébrons notre fête nationale, J’ai conscience de la situation économique préoccupante que traverse notre pays, suite principalement au choc exogène découlant de la baisse continue des cours des matières premières d’exportation qui affectent plusieurs pays producteurs, à travers l’Afrique et dans le monde.

Après avoir résisté vaillamment pendant plusieurs mois, la stabilité et la croissance économique de notre pays, amorcées au prix de beaucoup de sacrifice, depuis 2001, sont aujourd’hui, mises à rude épreuve.

Et Je comprends la perplexité qui est la vôtre, au regard de la baisse du pouvoir d’achat de chacun de vous, surtout celui des plus démunis, avec des conséquences prévisibles sur le panier de la ménagère. J’aime autant vous assurer que l’amélioration des nos conditions de vie demeure au centre de nos préoccupations quotidiennes.

Nous allons accentuer nos efforts de stabilisation économique et monétaire, à travers la mise en œuvre des 28 mesures économiques à caractère prioritaire et celle de la loi des Finances rectificative de l’exercice 2016 que Je viens de promulguer.

C’est dans ce sens que des instructions particulières ont été données au Gouvernement en vue de limiter au maximum, les effets néfastes de cette crise, et J’en assurerai un suivi particulier.

Dans le même contexte, notre jeunesse devrait être assurée, que ses préoccupations, ses doutes et ses ambitions, demeurent au cœur de notre action. Voilà pourquoi, en plus de l’initiative du financement des meilleurs projets des jeunes entrepreneurs, dont l’appel a été lancé début juin dernier, sur toute l’étendue du territoire national, J’ai instruit le Gouvernement à œuvrer à la mise en place rapide d’un fonds spécial de promotion de l’entreprenariat et de l’emploi des jeunes de toutes les catégories socioprofessionnelles, en vue d’un traitement plus structurel des problèmes de chômage des jeunes.

 

Chers Compatriotes,

La date du 30 juin, c’est aussi une occasion pour un rappel constant à la vigilance car, aujourd’hui comme hier, des menaces à l’intégrité de notre territoire, à la stabilité de nos Institutions ainsi qu’à la cohésion nationale, demeurent persistantes et pressantes.

Il nous faut, envers et contre tout, œuvrer, de manière inlassable, en faveur de la paix et de la sécurité de notre pays, et faire face aux actes terroristes qui nous sont imposés.

Voilà pourquoi, nos forces de défense et sécurité poursuivent, avec détermination, leur croisade contre les mouvements terroristes actuellement en cavale dans deux groupements du secteur Beni-Mbau, territoire de Beni. Cette traque gagnera chaque jour en intensité, jusqu’à leur éradication totale.

 

Mes chers compatriotes,

Avant de terminer mon propos, J’aimerais rappeler qu’il y a une année, jour pour jour, J’avais annoncé l’option d’organiser le dialogue en vue de garantir un processus électoral inclusif, crédible et surtout, apaisé.

Avec l’implication de l’Union Africaine, un processus de facilitation international avait permis d’engager des contacts avec toutes les parties prenantes en vue de l’ouverture de ces pourparlers de grand intérêt national.

J’ai eu à l’esprit, l’impérieuse nécessité d’engager la classe politique à conjurer les contestations intempestives des calendriers publiés généralement sous des pressions diverses et celles, prévisibles, d’un fichier électoral qualifié, à juste titre, de peu fiable et de non inclusif, en raison de l’exclusion de plusieurs millions d’électeurs, au nombre desquels, des jeunes majeurs et des congolais vivant à l’étranger.

J’ai eu enfin à l’esprit le souci de doter la classe politique d’un cadre pouvant lui permettre de se donner des gages d’un engagement citoyen à respecter les règles de jeu, en amont et en aval du processus électoral, afin d’éviter la réitération des contestations des listes et des résultats électoraux, base matricielle des violences pré et post-électorales.

Malgré des signaux contrastés envoyés par certains opérateurs politiques, Je me réjouis cependant de constater que cette initiative est à ce jour, portée à bout de bras par l’ensemble de notre peuple, à travers la Société Civile et même la majorité de la classe politique.

 

Cette option étant pour Moi irréversible, J’encourage le Facilitateur désigné par l’Union Africaine, à finaliser ses consultations, en vue de l’ouverture rapide de ce Forum et l’assure du soutien de la nation congolaise, dans ses efforts visant à parvenir à un consensus politique sur les questions précitées.

Mes chers compatriotes,

Le dialogue n’étant pas cependant, une fin en soi, Je félicite notre centrale électorale, la CENI, pour les efforts fournis à ce jour, en rapport avec les préparatifs des futures élections, à travers notamment, la révision du fichier électoral.

Le processus étant déjà lancé depuis le 10 février 2016 par le lancement de l’appel d’offre en vue de l’acquisition du matériel électorale et, après le test pilote des kits d’enrôlement, l’attribution des marchés aux entreprises jugées compétitives depuis le 05 juin 2016, et la signature effective des contrats y relatifs, plus rien ne pourra arrêter le train des futures élections.

Voilà pourquoi, Je lance, à cet effet, un appel solennel à notre peuple, comme Je l’avais fait en 2005 et en 2011, de participer massivement aux opérations proprement dites d’enrôlement des électeurs qui débutent dans quelques semaines, au cours du mois de juillet de cette année, par la province du Nord-Ubangui, en vue de l’établissement des listes électorales.

Je tiens à vous rassurer que toutes les dispositions ont été prises en vue du financement dudit processus, dans toutes ses séquences, tels que prescrits par la loi, mais également en vue de sa sécurisation.

Et comme en 2006 et en 2011, tous les moyens logistiques de l’Armée seront mobilisés et mis à la disposition de la CENI à cette même fin.

Notre engagement en faveur de la démocratie, à travers l’expression régulière de la souveraineté populaire prescrite à l’article 5 de la Constitution est à ce prix.

 

Mes chers compatriotes,

À tous ceux qui pensent que l’histoire de ce pays devrait toujours s’écrire en lettres de sang et par les autres, nous rappelons que c’est par le peuple congolais, et en République Démocratique du Congo que, dans la paix, les nouvelles pages de l’histoire de notre pays restent à écrire et le seront. Car, comme nous n’avons jamais cessé de le répéter, notre peuple est aujourd’hui mûr. Il connaît parfaitement où se trouvent ses intérêts et comment en assurer la défense.

Ces derniers le seront, non plus par la violence, mais plutôt à travers la recherche permanente d’un consensus responsable, susceptible de nous aider à préserver les acquis de la lutte de nos Pères de l’indépendance et ceux de nos efforts communs, à savoir la paix, la stabilité politique et économique retrouvée ainsi que le vaste patrimoine des infrastructures bâties, en peu de temps, au prix de plusieurs sacrifices, et des chantiers en cours d’exécution.

Que vive la République Démocratique du Congo !

Que Dieu bénisse notre pays !

Bonne et heureuse fête de l’indépendance !

 

 

Document. Discours de Joseph Kabila du 30 juin 2016
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 04:54
Dernier discours du 30 juin de J. Kabila : Bilan, adieux, vœux pour la Nation

Depuis le 26 janvier 2001, il a eu à être le numéro 1 de la RD Congo et à adresser aux Congolais chaque 30 juin un message à la Nation, dans la soirée du 29 juin 2016, Joseph Kabila adressera aux Congolais son dernier message du jour de l'Indépendance.

Que contiendra ce message ?

 

1. Le bilan

On ne quitte pas une fonction sans dresser de bilan. Et au niveau du sommet de l'état,  rendre compte est une obligation.

À son arrivée à la tête de la RD Congo, comment Joseph Kabila avait-il trouvé le pays, du point de vue de :

- L'unité, le respect et la préservation des frontières,

- La sécurité des biens et des personnes, la sécurité du territoire : capacité de l'armée et de la police à défendre la Nation,

- La démocratie et l'alternance à tous les niveaux du pouvoir: local, communal, urbain, provincial, national. Et à son départ ?

- L'économie : quel était le budget de l’État ? Quel est-il aujourd'hui ? Quel était la parité du franc congolais par rapport au dollar ? Et aujourd'hui ?

- Le social du Congolais : emploi, santé, logement, transport, accès à l'électricité, accès à l'eau potable… Le Congolais vit-il mieux ? Plus heureux qu'en 2001?

- Les infrastructures : kilomètres de routes et des chemins de fer, nouveaux ponts, nouvelles écoles, universités, hôpitaux…

- Le respect des droits de l'Homme,

2. Les actions pour les 5 mois et 20 jours qui lui restent à la tête du pays,

On ne peut pas quitter définitivement un bateau qu'on a dirigé durant des années sans remettre les clés au nouveau commandant. La constitution prévoit des élections, quelles sont les dispositions prises pour leur organisation dans les délais ?

3. Les adieux et les vœux pour la Nation sous la direction d'un autre Président

On ne peut partir d'une fonction sans dire un dernier au revoir, un adieu. Le 30 juin 2017, c'est un autre Président de la République qui prononcera le message à la Nation du jour de l'Indépendance. Quels seront les souhaits pour ce nouveau dirigeant ?

4. Sa vie en dehors du pouvoir suprême.

Il y a une autre vie en dehors du pouvoir. Les Congolais seraient curieux de connaître ce que fera l'ancien Président. Quoique constitutionnellement sénateur à vie, mais disposant désormais de plus de temps, quelles activités l'Ex-Président pourraient exercer parallèlement au pays et à l'étranger : Fermier? Chef d'entreprises? Facilitateur dans les conflits d'autres pays ?

Ayant longtemps été adepte de la politique du silence, le silence éventuel de Joseph Kabila sur ces points lors de son ultime discours du 30 juin sera significatif et parlera de lui-même.

 

Londres, le 29 juin 2016

Cheik FITA

 

Dernier discours du 30 juin de J. Kabila : Bilan, adieux, vœux pour la Nation
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 06:05

Au fur et à mesure que les jours s’égrainent vers la fin du deuxième et dernier mandat du Président Joseph Kabila, les Congolais deviennent de plus en plus inquiets et anxieux. Plusieurs questions taraudent leur esprit.

Que se passera-t-il en RD Congo entre aujourd'hui et le jour prévu pour la passation de pouvoir entre Joseph Kabila le Président sortant et le nouveau Président qui devra être élu le 28 novembre 2016 ?

La présidentielle et les législatives auront-elles lieu à la date prévue ou pas ? Si elles n'ont pas lieu à cette date-là, que se passera-t-il ?

Y aura-t-il insécurité, affrontement entre deux camps, ou même la guerre ?

Est-il possible d'éviter une évolution dramatique de la situation? Comment ?

Comment contribuer à la réalisation d'un processus électoral apaisé ?

Chaque citoyen congolais est-il en mesure d'apporter sa pierre à cela?

L'inquiétude et l'anxiété sont alimentées par un certain nombre de pesanteurs :

1. Le pouvoir sortant

Au lieu de se chercher un dauphin, et se plier ainsi au prescrit constitutionnel qui limite les mandats présidentiels à deux, le Président sortant Joseph Kabila et son camp cherchent par tous les moyens à se cramponner au pouvoir, noyautant au passage la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante, institution qui devait assurer un processus électoral transparent et rassurant pour le peuple.

2. Les lobbys politiques et financiers étrangers

En 2006, le belge Louis Michel et l'Union Européenne avaient pesé de tout leur poids pour que Joseph Kabila soit élu, ils le considéraient alors comme « l'espoir du Congo », sous-entendu l'espoir de leurs intérêts au Congo.

En 2016, à l'heure de l'alternance…

Les lobbys financiers et certains états ont des intérêts en RD Congo. Mais le dernier mot pour le choix des futurs dirigeants congolais ne leur appartient pas. Cela doit être clair.

3. L'aventurisme et la roublardise d'un grand nombre de politiciens

Le régime de Mobutu et celui de Joseph Kabila ont gratifié la RD Congo d'une classe politique peu vertueuse, sans idéal, enclin au profit personnel. A l'approche des élections, Que ne constate-t-on pas comme revirements ? Certains sont tout simplement achetés.

Face à ces pesanteurs, la population se retrouve orpheline et n'a qu'une solution : « se prendre en charge », s'assumer. Comment ?

En s'appropriant le processus électoral.

Le peuple congolais doit poursuivre l'objectif suivant :

- Contrôler le processus électoral de l'enrôlement des électeurs au moment de la proclamation des résultats, en passant par le jour des élections.

Comment ? Au pays, les Congolais doivent s'organiser par rue, quartier, village, commune.

A l'étranger, les Congolais doivent créer des synergies avec les mini-organisations locales au pays.

Les élections sont un des rares moments où le peuple souverain peut non seulement s'exprimer, mais surtout contrôler son pouvoir. Raté ce moment, il faudra attendre encore cinq longues années.

En 2011, Joseph Kabila était parvenu à voler au peuple son expression et son pouvoir. En 2016, le Peuple Congolais doit tirer les leçons de cet hold-up.

C'est urgent... Chaque Congolaise, chaque Congolais vivant à l'étranger ou au pays doit se mobiliser et mobiliser autour de soi.

 

Manchester, le 27 juin 2016

Cheik FITA

 

Nota bene.

Les lecteurs assidus de notre site auront remarqué que nous avions déjà publié cet article avec le même titre, en avril 2016. Compte tenu de sa pertinence et de l'urgence, nous le republions ce jour en en ayant expurgé quelques phrases anachroniques.

 

 Billet. Fin de règne de Kabila, et la nécessaire réappropriation du processus électoral par le peuple (2)
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 22:01
Londres. Albert Mukendi annonce la marche du 30 juin 2016 contre Kabila
Londres. Albert Mukendi annonce la marche du 30 juin 2016 contre Kabila

 

Lors d'un entretien avec l'Info en Ligne des Congolais de Belgique à Londres, Albert Mukendi a annoncé l'organisation d'une marche contre Kabila le 30 juin 2016 dans la capitale Britannique.

Et le Brexit qui fait la « une » des médias?

« Nous en parlerons, mais l'urgence pour nous les Congolais d'ici en Grande-Bretagne c'est – Non à un troisième mandat de Kabila-

La marche commencera à 12 H00 à partir de l'ambassade de la RD Congo , destination,  le N°10 de Downing street.

La marche étant également organisée pour dénoncer les massacres de BENI, les organisateurs demandent aux manifestants de venir vetus de noir.

 

Londres, le 25 juin 2016

Cheik FITA  

Londres. Albert Mukendi annonce la marche du 30 juin 2016 contre Kabila
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 07:44

Vous êtes Congolaise ou Congolais vivant à l'étranger et plus particulièrement dans un pays développé ? 

Vous vous souciez de l'avenir du pays?

Vous aimeriez influer positivement sur le processus électoral actuel?

Ceci vous concerne.

Savez-vous qu'il est possible à 100 Congolais organisés et déterminés, de rafler au moins cent sièges au futur parlement de la RD Congo, soit 20% ?

Sauf retard de calendrier, dans cinq mois, les Congolais iront aux urnes pour se choisir un nouveau Président et de nouveaux parlementaires.

Ce choix influera sur la vie de chaque Congolaise et de chaque Congolais durant au moins cinq ans.

En ce moment précis de l'histoire de la RD Congo, les Congolais qui vivent à l'étranger ont une opportunité unique d'influer sur le processus électoral en cours en RD Congo.

Comment ?

Il suffit de mettre en place un réseau de dix cellules dans dix grandes villes du monde.

Les villes suivantes  ont été ciblées:

Bruxelles

Paris

Londres

Genève

Berlin

New York

Montréal

Tokyo

Rome

Johannesburg

Chaque cellule composée d'au moins dix personnes sera en interface avec une circonscription en RD Congo où elle aura sa cellule jumelle.

La cellule de l'étranger mettra en place des stratégies de mobilisation de moyens matériels et humains au profit de la cellule jumelle en RD Congo pour qu'à l'arrivée, le candidat de la cellule soit élu.

Vous êtes intéressé ?

Inscrivez-vous à ce projet via le lien suivant du site :

http://www.cheikfitanews.net/contact

 

Noms

Profession

Ville de résidence

Téléphone

Circonscription-cible en RD Congo

Motivations

Atouts 

Wanted. 10 Congolais par ville, dans 10 villes pour 100 sièges au futur parlement
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 07:00
Sanctions des USA contre un Général congolais, quelles conséquences pour Joseph Kabila?

 

Le trésor américain a décidé jeudi 23 juin 2016 de geler les avoirs du Général Kanyama de la police congolaise. Un hasard, ou le début d'une avalanche de sanctions contre les apparatchiks du pouvoir en RD Congo ?

Cela aura-t-il des conséquences sur l'avenir politique de Joseph Kabila ?

C'est un secret de polichinelle, comme après 2011, monsieur Joseph Kabila compte (comptait?) toujours se maintenir au pouvoir au-delà du 19 décembre 2016 grâce à la force de la police et de l'armée.

Après ces sanctions, s'entêtera-t-il ? Changera-t-il de stratégie ou finira-t-il par se plier, laisser les élections s'organiser et partir?

Tous les Congolais le savent, tous les pays du monde le savent, depuis 2011, Joseph Kabila est à la tête de la RD Congo par défi. En 2011, il y avait eu au Congo un hold-up électoral. Le régime s'était maintenu grâce à la force des armes :

- La veille des élections, le principal challenger de Kabila, le candidat Tshisekedi fut interdit militairement de meeting et son avion revenant du Bas-Congo obligé d’atterrir à l'aéroport de Ndolo et non à Ndjili d'où devrait partir le cortège du candidat,

- Toujours la veille des élections, des militants de l'opposition furent abattus à bout portant par la police et l'armée, sur la route menant vers l'aéroport de Ndjili,

- Après la proclamation des résultats falsifiés des élections, la résidence du candidat d'opposition Étienne Tshisekedi, fut encerclée durant des mois,

- La ville de Kinshasa fut militarisée avant, pendant et après les élections afin de terroriser le peuple congolais pour qu'il n'ose pas sortir dans la rue pour manifester.

Signes clairs du hold-up électoral, la prestation de serment de monsieur Joseph Kabila eut lieu dans un désert diplomatique : à part certains ambassadeurs, n'étaient présents, qu'un seul Président africain : Robert Mugabe, et un seul ministre occidental, monsieur Didier Reynders des affaires étrangères de Belgique.

Pour 2016, le régime préparait déjà depuis des mois des stratégies afin de maintenir Joseph Kabila au pouvoir par tous les moyens, malgré le prescrit constitutionnel :

- Tentative de changer la loi électorale, et répression de la population en janvier 2015 avec des morts à la clé,

- Refus de financer la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante afin d'hypothéquer les élections de fin 2016,

- Caporalisation de la cour constitutionnelle ainsi que de la justice,

- Emprisonnement des opposants,

- Confiscation des médias publics et musellement des médias privés,

- Graves violations quasi-quotidiennes et à travers tout le pays des Droits de l'Homme,

- Mise en place anti-constitutionnelle de gouverneurs de nouvelles provinces,

- Et enfin et surtout, Joseph Kabila comptait beaucoup sur la police et l'armée pour effectuer un forcing dans la nuit du 19 au 20 décembre 2016 afin de se maintenir au pouvoir par la force.

Et maintenant ? Avec les sanctions contre le Général Kanyama, tous les policiers, tous les militaires devront réfléchir par deux fois avant d'exécuter un ordre manifestement illégal.

Par exemple :

- Tirer sur les foules innocentes qui manifestent,

- Après le 19 décembre, soutenir un régime illégitime et qui deviendra de facto illégal.

Ces sanctions sont aussi un signal clair, en direction de tous les politiciens du clan Kabila. ils doivent réfléchir par deux fois avant de débiter des âneries du genre « Kabila Wumela » alors qu'ils savent très bien qu'après les deux mandats présidentiels, Kabila doit partir. Leurs propos pourraient leur coûter très chers dans les mois à venir, en cas de morts d'hommes lors des tentatives de maintenir Kabila au pouvoir au-delà du 19 décembre 2016.

Les sanctions des USA contre le Général Kanyama sont un grand coup contre le moral de Joseph Kabila et de son clan. Pire, le Président sortant est pratiquement désarmé. Pour se maintenir, il comptait beaucoup sur la police avec ses méthodes répressives. Ce ne sera plus possible.

Car après les sanctions financières, il y a les sanctions judiciaires via la CPI, la Cour Pénale Internationale.

L'heure est venue pour le pouvoir de Joseph Kabila de se soumettre à la constitution : organiser les élections dans les délais constitutionnels et partir du pouvoir. Faire le contraire, serait un suicide. Et pour lui et pour tout son clan politique.

Avec ces sanctions des USA et celles qui suivront sûrement, si le 20 décembre 2016 il n'y a pas de passation de pouvoir entre le Président sortant et le nouveau Président élu, plus personne n'obéira à Joseph Kabila : ni la police, ni l'armée, ni l'administration, ni le peuple.

 

Bruxelles, le 24 juin 2016

Cheik FITA

 

Sanctions des USA contre un Général congolais, quelles conséquences pour Joseph Kabila?
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 22:18
Messe d'action de grâce à Bruxelles des alliés de Tshisekedi

Plus d'info dans la vidéo ci-dessous

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 14:29
CPI. 18 ans de prison pour Jean Pierre Bemba

Affaire : Le Procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo

21 juin 2016,

La Chambre de première instance III de la Cour pénale internationale (« la CPI » ou « la Cour ») a condamné Jean-Pierre Bemba Gombo à 18 ans d'emprisonnement. Le 21 mars 2016, Jean‑Pierre Bemba avait été déclaré coupable au‑delà de tout doute raisonnable, en tant que chef militaire, de deux chefs de crimes contre l'humanité (meurtre et viol) et de trois chefs de crimes de guerre (meurtre, viol et pillage), commis en République centrafricaine entre octobre 2002 et mars 2003. La Chambre de première instance III est composée de Mme la juge Sylvia Steiner (Brésil), juge présidente, Mme la juge Joyce Aluoch (Kenya) et Mme la juge Kuniko Ozaki (Japon).

La Chambre de première instance III a prononcé cette peine lors d'une audience publique, au cours de laquelle la juge Sylvia Steiner a donné lecture du résumé de la décision de la Chambre. La Chambre a jugé que les crimes de meurtre, de viol et de pillage étaient d'une grande gravité. Elle a aussi conclu que deux circonstances aggravantes s'appliquaient au crime de viol, en ce qu'il avait été commis i) contre des victimes particulièrement vulnérables et ii) avec une cruauté particulière. De plus, elle a conclu qu'une circonstance aggravante s'appliquait au crime de pillage, lui aussi commis avec une cruauté particulière. En outre, elle a conclu que le comportement coupable de l'accusé était d'une grande gravité. Enfin, elle est convaincue qu'aucune circonstance atténuante ne s'applique en l'espèce.

Pour les crimes dont il a été déclaré coupable, Jean‑Pierre Bemba a été condamné aux peines d'emprisonnement suivantes :

  • Meurtre en tant que crime de guerre : 16 ans d'emprisonnement ;

  • Meurtre en tant que crime contre l'humanité : 16 ans d'emprisonnement ;

  • Viol en tant que crime de guerre : 18 ans d'emprisonnement ;

  • Viol en tant que crime contre l'humanité : 18 ans d'emprisonnement ; et

  • Pillage en tant que crime de guerre : 16 ans d'emprisonnement.

Considérant que la peine la plus lourde, soit 18 ans pour viol, était proportionnée à la culpabilité globale de Jean‑Pierre Bemba, la Chambre a décidé que les peines prononcées à son encontre seraient confondues. La totalité du temps que l'accusé a passé en détention sur ordre de la Cour depuis le 24 mai 2008 sera déduite de la peine à purger. L'Accusation et la Défense peuvent interjeter appel de la peine au motif d'une disproportion entre celle‑ci et les crimes.

La question des réparations en faveur des victimes, visées à l'article 75 du Statut, sera examinée en temps utile.

Contexte

Le 21 mars 2016, la Chambre de première instance III a déclaré Jean‑Pierre Bemba Gombo coupable au-delà de tout doute raisonnable de deux chefs de crimes contre l'humanité (meurtre et viol) et de trois chefs de crimes de guerre (meurtre, viol et pillage). Ces crimes ont été commis en République centrafricaine du 26 octobre 2002 ou vers cette date jusqu'au 15 mars 2003 par un contingent du Mouvement de Libération du Congo (MLC). Jean-Pierre Bemba faisait effectivement fonction de chef militaire et savait que les forces du MLC placées sous son autorité et son contrôle effectifs commettaient ou allaient commettre les crimes visés par les charges. La Défense a jusqu'au 19 septembre 2016 pour déposer un mémoire d'appel contre la décision par laquelle Jean‑Pierre Bemba a été déclaré coupable.

Jean-Pierre Bemba Gombo a été arrêté par les autorités belges le 24 mai 2008, en exécution d'un mandat d'arrêt délivré par la CPI, et il a été remis à la Cour le 3 juin 2008. Le 15 juin 2009, la Chambre préliminaire II a confirmé les charges portées à son encontre. Le procès a débuté le 22 novembre 2010 et les parties et les participants ont présenté leurs conclusions orales les 12 et 13 novembre 2014. La Chambre a accordé à 5 229 personnes la qualité de victime autorisée à participer à la procédure.

SOURCE: CPI

 

CPI. 18 ans de prison pour Jean Pierre Bemba
Published by Cheik FITA/CPI - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

Livre : Nzeba l'africaine. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Réchauffement climatique. Soirée "contes africains"ULB 20.11.2015 à 19H00. 

Confirmez votre présence par SMS au 0032495336519 ou par mail: cheik-fita@myway.com

Sur Passion FM, 106.5 le vendredi 09.10.2015 de 14 à 16,entretien Jacqueline Corbisier-Cheik FITA

Bruxelles, samedi 28.03.2015 à 18h00, Salle Garcia Lorca Prés de métro Annessens. 47-49, rue des foulons, 1000, Bruxelles

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens