Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

Vie de Renégat: 

MALU MALU cheikfitanews

En RD Congo, l'église désavoue Malu Malu l'abbé. (RFI) 

L’abbé Apollinaire Malu Malu a été désavoué par l’Eglise catholique. La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), réunie ce samedi 29 juin 2013, a demandé des sanctions canoniques contre lui. Le prêtre avait été reconduit il y a peu à la tête de la commission électorale. Malu Malu perd, dans un premier temps, son poste de directeur général de l’institut panafricain Cardinal Martino.

La CENCO demande aux fidèles et aux «  hommes de bonne volonté  »d'être prêts à faire Échec à toute manœuvre de la modification de la Constitution. Source de RFI

1. Partant, Le Cas de M. l'Abbé Apollinaire Malumalu, prêtre du Diocèse de Butembo-Beni qui a opté d'oeuvrer au sein de la CENI,... des  sanctions canoniques à son endroit  s 'imposent.
1.Peinés par le cas très regrettable de l'engagement de M. l'Abbé Malumalu à la CENI, les Evêques de la CENCO... Dans l 'église et l'impératif d'honorer ses exigences dans leur Vie et Leur ministère. (Extrait de la CENCO communiqué)

cheikfitanews.net, contactez Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 21:40

Jeudi 4 février 2016 en soirée, au Centre Culturel de Watermael-Boitsfort, 3 place Antoine Gilson, 1170 à Bruxelles. la représentation BENELUX du parti congolais UNADEF a organisé une cérémonie d'échange de vœux pour l'année 2016.

Dans son mot de circonstance, monsieur Alain Kaniki Kabamba, représentant-Benelux de l'UNADEF a d'abord dépeint la situation actuelle de la RD Congo en cette année 2016 caractérisée par des défis politiques majeurs.

Et pour relever ces défis, la diaspora aura son importance compte tenu de son poids économique et social, mais qui ne se reflète pas encore dans son poids politique.

En ce qui concerne le dialogue tel que prévu par le pouvoir, l'UNADEF, considère cela comme une manœuvre pour arriver à un «glissement », et l'UNADEF n'est pas partie prenante de cela. car, si chacune des institutions actuelles fait son job, tous les prétendus problèmes brandis comme obstacles à l'organisation des élections seront aisément résolus.

Appel a été lancé à la communauté internationale pour faire pression sur le pouvoir de Joseph Kabila afin qu'il ne fasse pas obstruction à l'organisation des élections dans les délais, au risque de plonger le pays dans un schéma semblable à celui du Burundi.

En jonction avec les autres partis du G7, l'UNADEF compte passer à des actions concrètes pour barrer la dérive dictatoriale qui caractérise aujourd'hui le pouvoir de monsieur Joseph Kabila.

L'UNADEF, Union Nationale des Démocrates et Fédéralistes est un de sept partis politiques congolais qui ont été exclus de la majorité présidentielle en 2015, pour avoir demandé au Président Kabila de respecter la constitution en ne cherchant pas à se maintenir au pouvoir par de multiples manœuvres. L'UNADEF est dirigée par Monsieur Charles Mwando Nsimba. Il y a quelques temps, pour des raisons obscures, le régime de monsieur Kabila l'avait empêché de se rendre dans son fief électoral.

Pour l'UNADEF, 2016 est obligatoirement une année d'alternance politique.

 

Bruxelles, le 5 février 2016

Cheik FITA

Alain Kaniki de l'UNADEF/BENELUX:En 2016, obligation d'alternance en RD Congo
Alain Kaniki de l'UNADEF/BENELUX:En 2016, obligation d'alternance en RD Congo
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 17:03

 

Jeudi 4 février 2016 entre 15h45 et 17h45, monsieur Eden Kodjo envoyé de l’UA pour la crise congolaise a été reçu par monsieur Étienne Tshisekedi, Président de l’UDPS.

À l’issue de l’entrevue, monsieur Edem Kodjo n'a pas voulu faire de déclaration à la presse.

Il  y a peu, monsieur Edem Kodjo a été désigné comme facilitateur dans la crise congolaise. Les accords d’Addis-Abeba pour la paix en RD Congo avaient prévu un dialogue entre le pouvoir et l’opposition. En 2013, monsieur Joseph Kabila avait convoqué des concertations nationales. Malheureusement, celles-ci ne furent pas inclusives.

En février 2015, l’UDPS avait publié sa feuille de route dans laquelle elle prévoyait un dialogue entre le pouvoir et l’opposition, mais sous médiation internationale, afin de baliser le processus électoral.

Fin 2015, le Président Kabila avait à son tour convoqué un dialogue inclusif qui n’a toujours pas démarré.

Pendant ce temps, les jours et les semaines s’égrènent vers la deadline que sont les élections de fin novembre 2016.

La constitution congolaise prévoit des élections législatives et la présidentielle en fin de cette année.

Monsieur Joseph Kabila, le Président sortant est à la fin de son deuxième et dernier mandat, la constitution congolaise interdisant un troisième mandat.

Mais à ce jour, monsieur Joseph Kabila n’a émis aucun signe montrant qu’il va quitter le pouvoir une fois son mandat terminé. Dans son camp politique, aucun dauphin ne pointe à l’horizon.

L’entrée en scène du diplomate togolais pourra-t-elle contribuer à un consensus pour que les prochaines élections aient lieu dans la quiétude et la paix ?

Bruxelles, le 4 février 2016

Cheik FITA

NOTA BENE. Ci-dessous, la déclaration de l'UDPS

Crise politique congolaise, Edem Kodjo reçu par Étienne Tshisekedi
Crise politique congolaise, Edem Kodjo reçu par Étienne Tshisekedi
Crise politique congolaise, Edem Kodjo reçu par Étienne Tshisekedi
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 09:50

Dans une note interne parvenue à la presse congolaise de Kinshasa, la CENI, Commission Electorale Nationale Indépendante affirme « ne pas  pouvoir organiser les prochains scrutins avant mi-2017 pour cause de révision  du fichier électoral».Sous-entendu, il lui faut entre 13 et 16 mois pour réaliser l’enrôlement des électeurs !

Non seulement cette information est une véritable injure au peuple congolais, mais cela confirme que dans les conditions actuelles, la CENI n’est qu’une caisse de résonnance du clan Kabila.

Pourquoi injure ?

La RD Congo n’est pas le premier pays au monde à organiser les élections. Avec la technologie actuelle, il est possible d’enregistrer tous les électeurs congolais en quelques mois et de publier toute la liste électorale. La CENI, héritière de la CEI a un passé, elle a du personnel, elle a des moyens financiers, elle a des archives, elle a la cartographie des bureaux de vote des élections passées, elle a les médias de l’état pour informer la population du programme d’enrôlement, elle a… Elle a… Elle a…

Prétendre le contraire, c’est prendre les Congolais "pour des canards sauvages".

Au nom du principe de la continuité de l’Etat, comme les dernières élections avaient eu lieu en 2011, dès le lendemain, la CENI devrait automatiquement commencer à préparer les nouvelles élections, dont celles de novembre 2016. Cinq ans après, pince-sans-rire, la CENI se permet de déclarer à la population congolaise qu’il lui faut  16 mois pour enrôler les électeurs. Les éventuels 16 mois, on pouvait à la rigueur les compter à partir du jour où les résultats de la présidentielle de 2011 avaient été proclamées.

« Nemo auditur propriam turpitudinem allegans, », « nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude ». Sur ce point, la CENI doit la boucler.

Caisse de résonance.

C’est un secret de polichinelle, monsieur Joseph Kabila le Président sortant ne veut pas partir du pouvoir. Ainsi, mot d’ordre ou allégeance, tous ceux qui mangent dans sa main, tentent chacun dans son secteur, de trouver des astuces pour que le « Raïs glisse ».

Affirmer qu’il faut autant de mois pour enrôler les électeurs, c’est cela la trouvaille de la CENI et sa contribution pour éventuellement pérenniser le pouvoir de Joseph Kabila. Et là, la CENI a fonctionné ni plus ni moins comme une caisse de résonance. Elle doit arrêter ce folklore.

Les animateurs de toutes les institutions issues du hold-up électoral de 2011 obéissant tous à celui qui leur a permis d’être à la « mangeoire », le fonctionnement actuel du sommet de l’état congolais, est sans plus ni moins aux mains d’aventuriers et ce, la CENI comprise.  

Aux Congolais de mettre en branle toutes les stratégies pour se réapproprier le processus électoral de 2016 : l’enrôlement des électeurs doit commencer dans toutes les villes dans toutes les communes dans tous les quartiers, dans tous les villages… Les législatives et la présidentielle doivent avoir lieu dans les délais constitutionnels… Sans la candidature de Kabila, automatiquement exclu par la constitution ! Il n'y a pas débat là dessus. Le reste n’est que du vent.

 

Bruxelles, le 3 février 2016

Cheik FITA

Photo, capture d'écran. Au moment où cet article est publié, le site de la CENI n'est même pas accessible!  Y a-t-il meilleure preuve que l'on est en présence d'une véritable bande d'aventuriers?

cliquez sur le lien suivant pour vous en rendre compte :

http://www.ceni.gouv.cd/underMaintenance.aspx

Billet. Élections congolaises, aventurisme au sommet de l’état
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 22:13

Samedi 30 Janvier 2016 de 14h à 16h, au Press Club Brussels Europe, Rue Froissart 95, l'asbl « Forum Citoyen » a animé une conférence débat autour du thème : "Une citoyenneté active au service de la RD Congo"

C'était également le lancement de l'opération CAP (Cap pour une alternance apaisée).

D'entrée de jeu, monsieur Didier Dikolo,président de l'asbl « Forum Citoyen » a d'abord tenu à apporter une précision : Le Front citoyen n'a rien à voir avec toutes ces différentes organisations congolaises qui naissent qui ont dans leur dénomination le qualificatif forum ou citoyen.

Dans la suite de son message du jour, monsieur Didier Dikolo a abordé deux thèmes principaux :

La question électorale à la dérive avec l'’impasse du processus électoral, la situation sécuritaire à l'Est de la RD Congo.

Pour le Forum Citoyen, cet apparent échec du processus électoral, ces situations sécuritaires ne sont que des manœuvres de monsieur Kabila pour violer la constitution et empêcher ainsi l'alternance.

Monsieur Didier Dikolo a été complété par monsieur Jean-Baptiste Bokoto membre de Forum Citoyen ainsi que par monsieur Jeannot Kabuya d' Alternance 243 », une autre structure visant aussi l'alternance en RD Congo.

Comme solution, l'asbl « Front Citoyen» recommande aux Congolais de rester vigilents, de maintenir la pression sur le gouvernement congolais ainsi que sur la CENI, commission électorale Indépendante.

A ce jour, il est encore possible d'organiser les élections dans les délais constitutionnels..

Lors du débat, face aux préoccupations de l'auditoire, les orateurs ont affirmé qu'actuellement, les plus grandes actions consistaient en la pression pour que les élections aient lieu dans le délai constitutionnel. Mais en cas de tergiversation du régime encore en place, il n'est pas exclu que d'autres actions soient conçues et appliquées.

Bruxelles, le 31 janvier 2016

Cheik FITA

NOTA BENE. VIDEO EN COURS DE CONFIGURATION

Appel du "Forum Citoyen" pour des pressions sur la ceni et le gouvernement congolais
Appel du "Forum Citoyen" pour des pressions sur la ceni et le gouvernement congolais
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 21:17

Grosse ambiance dans les rues de Kinshasa et d’autres villes de la RD Congo après la victoire des Léopards 2-1 à Kigali face à l'équipe nationale de football du Rwanda, le samedi 30 janvier 2016.

Les Léopards accèdent ainsi à la demi-finale.

Ci-dessous des images brutes trouvées ci et là sur Internet, ainsi qu’un résumé du match diffusé par la RTNC

 Foot, CHAN Rwanda 2016, Les Léopards éliminent l’équipe nationale du Rwanda
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 22:28

Lors d’une conférence tenue le mercredi 27 janvier 2016 à Bruxelles sur le processus électoral congolais, madame Marie Arena, eurodéputée a déclaré que le parlement européen envisageait sérieusement l'adoption d’une résolution pour des sanctions ciblées contre certains membres du clan Kabila actuellement au pouvoir en RD Congo.

La conférence a été organisée par la plateforme « LISANGA » présidée par madame Ursule Akatshi. Les orateurs suivants se sont succédé :

L’eurodéputée Marie Arena bien sûr, madame Sabine Kakunga chargée du plaidoyer sur l’Afrique Centrale au CNCD-11.11.11, Floribert Anzuluni du mouvement Filimbi, Olivier Fado Dossou, expert des processus électoraux en Afrique et Ahmed El Ktibi, député au parlement de Bruxelles, et échevin à la coopération internationale de la ville de Bruxelles.

Les orateurs ont tous été unanimes : l’année 2016 est une année de tous les enjeux pour la RD Congo avec la présidentielle prévue en fin d’année. Ils ont souligné l’inquiétude que suscite l’attitude du Président sortant de la RD Congo, le Président Joseph Kabila qui ne semble pas vouloir quitter le pouvoir alors que la constitution congolaise lui interdit de briguer un troisième mandat.

« Moi ou le chaos », semble être le leitmotiv du Président Kabila.

Ainsi, la société civile et les partis politiques de l’opposition s’organisent de plus en plus pour pousser le pouvoir à organiser les élections dans les délais constitutionnels, alors que le clan Kabila par différentes manœuvres cherche à obtenir un « glissement » du calendrier électoral, et se maintenir ainsi au pouvoir.

Pour décourager cet aventurisme du clan Kabila, des parlementaires européens se penchent actuellement sur la rédaction de résolutions qu’ils pourraient faire adopter à Strasbourg lors de la session de mars 2016. Parmi les mesures en vue, des sanctions ciblées à l’encontre des membres du clan Kabila qui s’illustreraient dans le blocage du processus électoral.

Pour l’eurodéputée, compte tenu de la position géostratégique de la RD Congo, l’Union européenne ne peut pas se permettre qu’il  y ait une situation de chaos politique en RD Congo dans le sens des plans du régime Kabila.

Ci-dessous la vidéo des extraits des communications ainsi que l’interview de l’eurodéputée et des autres intervenants.

Bruxelles, le 28 janvier 2016

Cheik FITA

 

Marie Arena eurodéputée, des sanctions ciblées de l’Union européenne en perspective contre le clan Kabila
Marie Arena eurodéputée, des sanctions ciblées de l’Union européenne en perspective contre le clan Kabila
Marie Arena eurodéputée, des sanctions ciblées de l’Union européenne en perspective contre le clan Kabila
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 10:17

Le gouvernement dirigé par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo a offert un bouquet de fleurs au Président de la République, Joseph Kabila Kabange, à l’occasion du 15è anniversaire de son accession à la magistrature suprême, le 26 janvier 2001, après l’ignoble assassinat de son père, feu le Président Mzee Laurent-Désiré Kabila, le 16 janvier 2001, dans son bureau du Palais des marbres.
Cette brève cérémonie s’est déroulée mardi, peu après le conseil des ministres que le Chef de l’Etat a présidé à Kinshasa, à l’immeuble du gouvernement.
Le bouquet de fleurs a été remis au Chef de l’Etat par la ministre du Portefeuille, Louise Munga Mesozi, après un bref mot d’introduction du Premier ministre, Augustin Matata Ponyo.
Mettant à profit cette occasion, le ministre de l’Economie Bahati Lukwabo a prononcé un mot, au nom des anciens députés de l’Assemblée constituante et législative-Parlement de transition (ACL-PT) dont le siège était établi à Lubumbashi, présents dans la salle, rappelant que c’est cette assemblée qui avait l’honneur et le privilège d’investir le Président Joseph Kabila Kabange aux hautes charges de l’Etat. Ces anciens de l’ACL-PT ont aussi offert un bouquet de fleurs au Chef de l’Etat.

 

Daniel   

Lu pour vous. Bouquet de fleurs à Joseph Kabila pour ses 15 ans à la tête de la RD Congo
Published by Cheik FITA/Daniel - dans cheikfitanews
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 11:23

La sœur du président gabonais Ali Bongo a saisi un avocat pour faire valoir ses droits de succession à son père, Omar Bongo. C'est dans ce cadre que maître Eric Moutet a obtenu les actes de naissance de l'actuel président du Gabon. Selon l'avocat français, ces actes de naissance seraient des faux. Lui et sa cliente, Onaïda Maïsha Bongo Ondimba, réclament une enquête. Ce qui changerait non seulement les droits à la succession au sein de la famille Bongo, mais remettrait aussi en cause la candidature même d'Ali Bongo et sa fonction actuelle de président de la République du Gabon.

SOURCE: LE PARISIEN TV

http://videos.leparisien.fr/video/gabon-doutes-sur-lacte-de-naissance-dali-bongo-27-01-2016-x3oogfs#xtref=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2F

 

Lu pour vous.Gabon : doutes sur l'acte de naissance d'Ali Bongo
Published by Cheik FITA/LE PARISIEN - dans cheikfitanews
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 08:56

Initialement installée sur l'avenue de la paix dans le quartier Matonge de Bruxelles, la maison africaine flamande Kuumba était fermée depuis quelques mois.

Le dimanche 24 janvier 2016, à l'occasion de la journée mondiale de la culture africaine, la maison africaine flamande Kuumba a rouvert ses portes à un nouvel emplacement: Chaussée de Wavre No 78, au quartier Matonge toujours.

Durant longtemps, cet emplacement avait hébergé "l'espace Matonge", une autre organisation qui accueillait des activités culturelles de la communauté africaine de Belgique.

Bruxelles, le 27 janvier 2016

Cheik FITA  

Quartier Matonge de Bruxelles, réouverture de Kuumba, la maison africaine flamande
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 06:32

Dans un communiqué rendu public à l'issue de la réunion de son bureau politique, le parti politique rwandais RDI-Rwanda Rwiza dénonce la dérive totalitaire du Président Paul Kagame notamment par l'envie de ce dernier de briguer un troisième mandat en 2017.

Le parti politique RDI est dirigé par Faustin Twagiramungu, ancien Premier ministre rwandais.

Dans la conclusion de son communiqué, le parti RDI affirme qu'il « reste fermement convaincu que la situation socio-politique du Rwanda n’évoluera positivement que si les Rwandais, notamment ceux de l’intérieur du pays, se lèvent comme un seul homme pour réclamer publiquement leurs droits sans cesse bafoués par un régime dictatorial préoccupé au plus haut point par le pillage des ressources nationales et celles du Congo voisin. »

Ci-dessous, l'intégralité de ce communiqué.

Bruxelles, le 26 janvier 2016

ILCDB

lire aussi:  Faustin Twagiramungu à propos de la présence de Kagamé à Bruxelles : « C’est une erreur de l’avoir invité »

http://www.cheikfitanews.net/2014/03/faustin-twagiramungu-a-propos-de-la-presence-de-kagame-a-bruxelles-c-est-une-erreur-de-l-avoir-invite.html 

 

Déclaration du parti RDI- Rwanda Rwiza

au sujet du troisième mandat du Président Paul Kagame en 2017

A l’issue de la réunion de son Bureau Politique tenue à Bruxelles (BELGIQUE)

en date du 10 janvier 2016, le parti Rwandan Dream Initiative (RDI-Rwanda Rwiza) voudrait communiquer au Peuple rwandais et à la Communauté Internationale, ce qui suit.  

À l'occasion de ses vœux à la Nation, en date du 31 décembre 2015, le Président rwandais, le

Général Paul Kagame, a levé un faux suspense, en rendant publique sa décision de briguer un

troisième mandat en 2017, pour se maintenir à la tête de l’État comme Président à vie.

Quelques mois auparavant, le Gouvernement rwandais et l’ensemble de l’appareil étatique, sous la houlette du parti unique de fait, le Front Patriotique Rwandais (FPR), avaient procédé à des mises en scène grotesques, visant à préparer le terrain à cette décision illégale et antidémocratique. En effet, des observateurs rwandais et étrangers ont assisté à des "marches organisées" des citoyens se rendant aux deux chambres du Parlement avec des paniers remplis de « motions » réclamant ce troisième mandat taillé sur mesure pour le Président Kagame. Or, les députés et les sénateurs, soi-disant représentants du peuple, ne sont, en réalité, que des thuriféraires du Président Kagame, incapables de s'exprimer librement et de contredire la volonté de leur Chef. Ainsi, de l’avis de notre parti et d’autres observateurs avertis, le vote au Parlement et le résultat du référendum qui s'en est suivi, le 18 décembre 2015, n’étaient qu’une grossière mascarade ! Face à la gravité de ces manœuvres du Président Kagame et de son parti, le FPR, qui ne font qu’empirer une situation socio-politique déjà très tendue, marquée notamment par l’étouffement du processus démocratique au Rwanda depuis la prise du pouvoir par le FPR en juillet 1994, le parti RDI-Rwanda Rwiza, annonce la présente position au peuple rwandais, aux amis du Rwanda et à l’ensemble de la Communauté internationale :

1.Fidèle à son objectif d’instaurer au Rwanda un régime politique basé sur un véritable état de

droit, le parti RDI dénonce vigoureusement, en tant que décision illégale, antidémocratique et lourde de conséquences pour le peuple rwandais, cette tentative du Président Kagame de vouloir se maintenir indéfiniment au pouvoir.

2.N’ayant cessé de réclamer la mise en place au Rwanda d’un espace politique pluraliste apte à garantir aux citoyens, l’exercice effectif de leurs droits et libertés fondamentaux, le parti RDI condamne énergiquement et sans réserve, les intimidations dont les Rwandais sont l’objet de la part du pouvoir du FPR-Kagame, qui les obligent à vivre en permanence dans la peur et dans le mensonge savamment entretenus par des services de sécurité omniprésents et d’autres structures occultes dignes d’un état policier d’un autre âge.

3.Conscient de ce que le Président Kagame tente désespérément de se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible, en vue d'échapper à la justice pour de graves crimes et délits dont il est coupable, le parti RDI prie le Chef de l’Etat rwandais de privilégier l'intérêt supérieur de la Nation à des visées égoïstes de bas étage, et de permettre une alternance pacifique et démocratique, au risque de replonger le Rwanda dans un chaos et une guerre indescriptibles, que d’aucuns prédisent plus catastrophiques que la tragédie de 1994 et les conséquences dramatiques qui s’en étaient suivies au Rwanda et dans l’ensemble de la région des Grands Lacs.

4.S’agissant justement de la région des Grands Lacs, le parti RDI reste profondément préoccupé par les visées déstabilisatrices incessantes du Président Kagame à l’endroit des pays voisins du Rwanda, en particulier la RDC et le Burundi. Concernant particulièrement le Burundi, le parti RDI estime que le Président Kagame est très mal placé pour donner des leçons de gouvernance à qui que ce soit et lui demande d'arrêter immédiatement ses ingérences dans les affaires internes de ce pays ami et frère. Il exhorte aussi les différents protagonistes de la crise burundaise, notamment les forces politiques nationales, à un dialogue franc et inclusif, apte à déboucher sur l’arrêt des violences et sur le retour de la paix intérieure.

5.Conscient de l’acuité de la question des réfugiés rwandais et dénonçant la mauvaise foi du régime du FPR-Kagame et le manque de volonté politique de celui-ci quant à la résolution définitive de ce problème, le parti RDI rappelle à l’attention de la Communauté internationale que plus de 350'000 personnes, dont une majorité présente dans des forêts congolaises et dans d’autres pays africains, sont encore privées du droit de retour dans leur pays d’origine. Il exige du Gouvernement rwandais une politique claire en la matière, notamment un plan de rapatriement de tous ces réfugiés dans la sécurité et la dignité, qui serait débattu et suivi d’effet en 2016 entre le Gouvernement rwandais d'une part, et, d’autre part, les représentants de l’Opposition politique et de la Société civile rwandaises, les pays d'accueil des réfugiés, le HCR et d’autres membres de la Communauté internationale concernés.

6.En conclusion, le parti RDI reste fermement convaincu que la situation socio-politique du Rwanda n’évoluera positivement que si les Rwandais, notamment ceux de l’intérieur du pays, se lèvent comme un seul homme pour réclamer publiquement leurs droits sans cesse bafoués par un régime dictatorial préoccupé au plus haut point par le pillage des ressources nationales et celles du Congo voisin. Il encourage le peuple rwandais à sortir de la peur et de la torpeur, et à exiger de façon intransigeante un véritable changement démocratique, prenant à témoin l’opinion nationale et internationale. Par ailleurs, le parti RDI estime que les pays amis du Rwanda et l’ensemble de la Communauté internationale ont aussi un rôle à jouer, notamment en exerçant une forte pression sur le Président Kagame pour qu’il renonce, avant qu’il ne soit trop tard, à sa volonté clairement affichée de se maintenir indéfiniment au pouvoir. C’est d’autant plus opportun que si le Président Kagame devait persévérer dans ses manœuvres, le Rwanda aurait à faire face à une grave crise politique aux conséquences imprévisibles et dangereuses pour le pays et l’ensemble de la région des Grands Lacs.

En tout état de cause, le parti RDI, en collaboration avec d’autres forces désireuses du changement politique tant attendu, continuera à lutter pour l’avènement d’un véritable état de droit au Rwanda. Il se réserve le droit de s’opposer, par tous les moyens légitimes, au retour au Rwanda d'une monarchie dictatoriale maquillée en république par le FPR-Kagame, à coup de manipulations qui n’ont d’égale que sa mauvaise foi légendaire.

Fait à Bruxelles, le 10 janvier 2016. 

Faustin Twagiramungu

  • Contacts :  rdi_rwanda810@yahoo.fr  +32 483 068 198 

 

Rwanda. Le parti RDI de Faustin Twagiramungu dénonce la dérive totalitaire de Paul Kagamé
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

Réchauffement climatique. Soirée "contes africains"ULB 20.11.2015 à 19H00. 

Confirmez votre présence par SMS au 0032495336519 ou par mail: cheik-fita@myway.com

Sur Passion FM, 106.5 le vendredi 09.10.2015 de 14 à 16,entretien Jacqueline Corbisier-Cheik FITA

Bruxelles, samedi 28.03.2015 à 18h00, Salle Garcia Lorca Prés de métro Annessens. 47-49, rue des foulons, 1000, Bruxelles

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

http://www.mastakongo.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens