Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à Voir et à partager

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, parcours de fils, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, sa conférence de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, fils Avis sur le boycotter des musiciens du Congo Par les combattants ...

 17/11/2014, Fin d'Ebola en RD Congo. RFI

Bonne nouvelle dans la Lutte contre Ebola:. Les autorites de la République démocratique du Congo announcent samedi la fin de l'Épidémie sur leur Territoire déclarée fin août en RDC.

Le Ministre congolais de la Santé Félix Kabange Numbi a announcé samedi la fin de l'Épidémie, 42 jours après l'enregistrement du dernier malade, Soit deux la Période d'incubation

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

 Il ya du sang  Dans Mon portable et ma télévision, est Ce que je viens de découvrir En regardant non reportage ancien de Canal Plus Datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, NOTAMMENT le coltan, par Les multinationales occidentales. Le coltan Est Un minerai entrant Dans la composition de Nombreux Composants électroniques Que l'sur Retrouvé Dans Les portables, les Télévisions, les armes, les missiles, .... VOICI LA LISTE DES 85 mises Multinationales (ci-dessous) de en cause par L 'ONU DANS LE pillage de la RDC et financement indirect de la guerre civile à l'est.

lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

Vie de Renégat: 

MALU MALU cheikfitanews

En RD Congo, l'église désavoue Malu Malu l'abbé. (RFI) L'abbé Apollinaire Malu Malu was désavoué par l'Eglise catholique. La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Réunie samedi CE 29 juin 2012, non Demande des sanctions canoniques. Contre lui le Prêtre AVAIT ETE Reconduit Il ya PEU Choix à la Tête de la commission électorale. Malu Malu PRDE, les premiers ministres de la MINISTRES MINISTRES MINISTRES DANS Temps de l'ONU, fils poste de directeur général de l ' Institut panafricain Cardinal Martino. La CENCO request also aux Fidèles et aux «  Les Les Les Les Les hommes de bonne volonté  »d'être Prêts à faire Échec à Toute manœuvre de la modification de la Constitution. Source de RFI

1. Partant, Le Cas de M. l'Abbé Apollinaire Malumalu, prêtre du Diocèse de Butembo-Beni Qui a OptE D'Oeuvrer Au Sein De La CENI Sérums Pris en CHARGEUR Fils nominale Evêque Sie appliquera Fils Un endroit les sanctions canoniques Qui s 'imposent.
1.Peinés par le CAS très regrettable de l'engagement de M. l'Abbé Malumalu à la CENI, les Evêques de la CENCO l'Ontario, Verser Une partie de Leur, Demis de sa Fonction de directeur général de l 'Institut panafricain Cardinal Martino (IPCM).
1.CE CAS déplorable de Donné aux Evêques de la CENCO Membres, l'Opportunité d'exhorter et de RAPPELER à tous les ecclésiastiques (Prêtres, religieux et religieuses) la noblesse de Leur identité Dans l 'église et l «impératif d'honorer SES EXIGENCES Dans leur Vie et Leur ministère. (Extrait de la CENCO communiqué)

cheikfitanews.net, contactez Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 17:44

Les plateformes internationales Amnesty International, FIDH, 11.11.11 et CNCD ont organisé le mardi 31 mars 2015 à partir de 14h15, un sit-in devant l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles afin de dénoncer l’arrestation et la détention en RD Congo des activistes de la société civile « Filimbi » et « Lucha » ainsi d’autres détenus politiques comme Christopher Ngoyi Mutamba, Diomi Ndongala, Vano Kiboko, Jean-Claude Muyambo, Ewanga, le journaliste Mike.

Un certain nombre de Congolais se sont joints au mouvement.

Habitués à faire pression par des rapports, ces plateformes ont décidé de descendre dans la rue compte tenu de la gravité de la situation de tous ces détenus en RD Congo : soit à la prison de Makala, soit à des lieux auxquels les avocats n’ont pas accès, souvent dans des conditions inhumaines.

Après le sit-in devant l’ambassade de la RD Congo, les manifestants ont marché jusqu’au ministère belge des affaires étrangères où, par mégaphone, devant les fenêtres du ministère, ils ont dénoncé les dérives du régime de Kinshasa.

Les responsables de ces plateformes ont ensuite étaient conduits auprès du cabinet du ministre des affaires étrangères afin de livrer leur message : « Que le gouvernement belge  interpelle sans faux-fuyant le gouvernement de Kinshasa » afin qu’il libère ces activistes des droits de l’homme qui n’ont fait qu’user d’un de leurs droit reconnus par la constitution congolaise : la liberté d’expression.

L’audience a duré près de deux heures.

 

Bruxelles, le 31 mars 2015

Cheik FITA

NOTA BENE. PATIENCE.... VIDEO EN COURS DE CONFIGURATION

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 10:46

Le samedi 28 Mars 2015 a eu lieu à Bruxelles, la sortie officielle de l'UDA originelle, Union démocratique africaine-originelle, un parti politique congolais.

Lieu de l’événement : le Léopold Brussels EU, au 35 de la rue du Luxembourg.

Une des particularités de l’UDA est que c’est un parti qui avait été créé au lendemain de l’indépendance par André Guillaume Lubaya, tué en 1968 par le régime de Mobutu. En 2013, une nouvelle équipe a fait reconnaître ce parti en RD Congo où il fonctionne depuis.

La sortie de Bruxelles  a été présidée par les représentants extérieurs du parti à savoir : Jean Nkunza Mbong, secrétaire national des relations extérieures, résidant à Londres, Jean François Bofwa, secrétaire national chargé des relations avec l’Union Européenne résidant en Belgique.

De l’exposé de politique générale du parti, lu par monsieur Jean François Bofwa, il ressort que ce parti s’affiche résolument dans l’opposition au pouvoir de monsieur Joseph Kabila. L’état des lieux de la RD Congo brossé à l’occasion ne pouvait guère donner lieu à des doutes. Face à cet état des lieux désastreux, l’UDA a donné sa vision en égratignant au passage les grands partis qui existent en RD Congo, qui s’identifient à leurs créateurs et dans lesquels « il n’y a pas de démocratie ».

Pour les échéances futures, l’UDA promet de participer à tous les scrutins avec son candidat à la présidence. Néanmoins, l’UDA semble se méfier de la façon dont l’abbé Malu Malu conduit le processus électif. Les instances du parti se réuniront régulièrement pour adopter une position, en fonction de l’évolution politique durant cette période électorale.

 

Bruxelles, le 30 mars 2015

Cheik FITA

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 15:42

Mardi 31 mars 2015 de 14h15 à 15h30, sur appel de la plate-forme belge CNCD-11.11.11, un sit-in aura lieu devant l’ambassade de la RD Congo en Belgique afin de dénoncer les arrestations au Congo des activistes de la société civile dont Christopher Ngoyi Mutamba et tous les jeunes de Lucha et Filimbi, arrêtés le 15 mars.

Sabine KAKUNGA.

C’est ce qui ressort d’un communiqué de cette plate-forme. Madame Sabine Kakunga, chargée de projets pour l’Afrique centrale aU CNCD,  a confirmé cela au journal en ligne « Info en ligne des Congolais de Belgique », à l’issue d’une séance qui réunissait des membres de la communauté congolaise de Belgique, et ceux de la diaspora burundaise. Les deux pays ont actuellement en commun un processus électoral dans lequel les Présidents sortants ne devraient pas se représenter : Nkuruziza pour le Burundi, et Joseph Kabila pour la RD Congo. Mais ceux-ci semblent faire de la résistance.

Selon le communiqué du CNCD et confirmé par madame Sabine  Kakunga, après le sit-in, les manifestants marcheront jusqu’au ministère belge des affaires étrangères afin d’interpeller celui-ci sur la volatilité de la situation politique en RD Congo et au Burundi, à cause des ambitions politiques d’un autre âge de leurs présidents actuels.

 

Bruxelles, le 29 mars 2015

Cheik FITA 

Dérive totalitaire: Sit-in devant l'ambassade de la RD Congo à Bruxelles

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 09:49

Le mandat de la MONUSCO en RD Congo a été prolongé d’une année, le jeudi 26 mars 2015, par le Conseil de sécurité de l’ONU. À New York, deux camps se sont affrontés au siège de l’ONU pour cela.

Le premier, amené par le ministre des affaires étrangères de la RD Congo afin de  plaider pour une diminution sensible du nombre des casques bleus, arguant que le pays est désormais en mesure d’assurer sa propre sécurité sur tout le territoire.

Le deuxième amené par monsieur Martin Kobler chef de la MONUSCO, qui avait une autre lecture de la capacité défensive du régime de monsieur Joseph Kabila.

Dans les coulisses, des Congolais ont également fait un grand lobbying  pour contrecarrer le plan du pouvoir de Kinshasa. Il s’agit du secrétaire général de la FIDH pour l’Afrique, monsieur Paul Nsapu, de Dismas Kitenge du groupe Lotus, et du docteur Benjamin Stanislas Kalombo d’APRODEC asbl de Belgique.

À son retour à Bruxelles, le président d’APRODEC asbl a accordé une interview au journal en ligne des Congolais de Belgique afin de donner les tenants et aboutissants de leur mission.

L’ONU a certes accepté de diminuer le contingent de la MONUSCO de deux mille hommes, mais la MONUSCO reste encore en RD Congo, notamment pour s’assurer du bon déroulement du processus électoral 2015-2016.

Nul n’est dupe, le but caché du clan Kabila était de se débarrasser de la MONUSCO afin de terroriser la population lors des élections et être seul maître à bord. C’est raté.

Le lobbying de la FIDH, du groupe Lotus et d’APRODEC asbl a donc porté.

 

Bruxelles, le 28 mars 2015

Cheik FITA 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 20:35

 

D’une correspondance particulière , notre rédaction a reçu une information selon laquelle le bâtonnier Jean-Claude Muyambo a été transféré de la prison de Makala  à un hôpital privé de Kinshasa ce jeudi 26 mars 2015 en fin de journée.

Cela fait suite aux douleurs qu’il avait aux jambes depuis son arrestation. Durant toute son incarcération, monsieur Jean-Claude Muyambo a traîné ainsi avec lui ces douleurs aux  jambes apparemment dues à une fracture, comme le montrent les radios qui nous sont parvenues, effectuées la semaine passée et que les responsables de la prison refusaient de  remettre au prisonnier malade.

À l’hôpital où il été admis, Jean-Claude Muyambo est sous perfusion, mais conscient. Nous ne sommes pas encore en possession du nom de l’hôpital où l’homme politique a été admis

Originaire du Katanga, Jean-Claude Muyambo était membre de la majorité présidentielle qui avait soutenu monsieur Joseph Kabila lors des élections de 2011. Mais suite aux tentatives du clan Kabila de vouloir changer la constitution pour permettre à Joseph Kabila de se pérenniser au pouvoir, Jean-Claude Muyambo avait été parmi les premiers à s’opposer à ce plan funeste. Il claquera la porte de la majorité présidentielle pour rejoindre l’opposition.

Depuis janvier 2015 lors des émeutes qui ont secoué Kinshasa, Jean-Claude Muyambo a été arrêté puis jeté en  prison pour des raisons tirées par les cheveux, mais politiques en réalité..

 

 

Bruxelles, le 26 mars 2015

Cheik FITA

lire aussi :

Muyambo quitte le clan « Kabila » avec fracas

Jean-Claude Muyambo: "le Katanga dit non à Joseph Kabila"

Me Kapiamba à propos de l’arrestation du bâtonnier Muyambo : elle est arbitraire, politique et contraire au droit

Séquestration à Kinshasa de Me Muyambo et de Kamerhe. Témoignages

Depuis Bruxelles, Me Muyambo lance à Kabila un ultimatum: mars 2015

FIEVRE ELECTORALE AU KATANGA: BANZA,KATUMBI,KYUNGU, MUYAMBO

RD Congo, fuite en avant: Me Muyambo arrêté, l'Internet et le SMS Coupés

Alerte. Affaire Jean-Claude Muyambo et Christopher Ngoy, les craintes de Paul Nsapu de la FIDH

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 11:52

Au moment où le sort politique de Joseph Kabila semble scellé par la constitution, la volonté populaire et par la position de la communauté internationale, on assiste progressivement à une sorte de virage dans le discours de ce qui se fait appeler « majorité présidentielle ». Est-ce gratuit ou est-ce un repositionnement malin et progressif par rapport aux échéances électorales ? Quelle devrait être l’attitude du peuple souverain face à ce chant de sirène?

En 2015 et 2016, le Congolais est appelé aux urnes. Certes, l’organisation du scrutin montre des insuffisances, c’est vrai. Des pressions doivent être maintenues pour l’amélioration de celui-ci. Les élections sont malgré tout les seuls moments où le citoyen a l’occasion de s’exprimer, et de changer les animateurs des institutions, quitte à prendre des précautions pour ne pas se faire voler son suffrage. Après l’expérience de 2006 et surtout celle de 2011, dans la configuration actuelle de la RD Congo, une alternance par les élections est désormais possible, grâce à des actions complémentaires dans deux directions :

  1. Une organisation en réseau à la base, tant des forces vives de la nation (la société civile), entre elles qu’avec le concours des partis politiques acquis au changement, pour s’assurer de la vérité des urnes,
  2. Une campagne d’information, de formation, de sensibilisation et de mobilisation des citoyens face aux enjeux électoraux, et surtout par la description du profil des personnes à élire d’un côté, et de celui des gens à sanctionner de l’autre. Autrement dit, influer sur le choix des hommes qu’il faut, à la place qu’il faut.

La description du profil des personnes à élire doit commencer en un véritable matraquage en brandissant déjà les principaux traits des personnes à sanctionner :

  • Sans remonter jusqu’au déluge, il s’agit de tous ceux qui ont géré le pays à différents niveaux entre 2006 et 2016, c’est-à dire les animateurs issus des élections de 2006 et 2011, ou nommés durant cette période, et responsables d’un bilan socio-économique et politique désastreux.
  • Ceux qui, durant  la même période, grâce au système et autre copinage, sans nécessairement être au pouvoir, se sont enrichis indûment et dont les signes extérieurs d’enrichissement sautent aux yeux, alors qu’ils sont incapables d’exhiber les preuves d’une activité économique honnête. Des criminels économiques, au moins.

Ces usufruitiers des élections de 2006 et 2011 doivent être sanctionnés parce qu’ils ont été les artisans d’une des plus grandes racines du mal : un processus démocratique vicié, au mépris des aspirations profondes du peuple congolais.

  • En 2006 par leur refus du recensement et de l’organisation des élections de la base au sommet, appuyés pour la circonstance par une certaine communauté internationale tirée à l’époque du bout du nez par le jusqu’auboutisme du gouvernement belge avec la pointe, Louis Michel, en véritable mousquetaire.
  • En 2011 par une révision constitutionnelle à la hussarde avec l’instauration d’une présidentielle à un tour, suivie par un bourrage des urnes et une falsification monstre des résultats des urnes.

Pour donner un nouveau souffle à notre pays afin qu’il rattrape son retard de plusieurs décennies, ces femmes et hommes qui ont pillé, humilié et trahi le pays doivent être sanctionnés par le peuple à qui ils ont nui. Aux prochaines échéances électorales, ils doivent être renvoyés loin du pouvoir politique, financier, judiciaire, militaire…

Par cupidité, égoïsme, cynisme et mauvaise foi, tous ces gens sont responsables des malheurs actuels de la RD Congo : insécurité, misère de la population, centaines de milliers de morts... Ils se seront plus servi que n’auront servi la nation.

Si à la veille de la fin de règne de Joseph Kabila, les femmes et hommes qui l’ont accompagné dans la direction de notre pays durant les deux législatures de 2006 et 2011 semblent vouloir revenir à des bons sentiments, en adoptant le discours de l’opposition, c’est du bluff. Un peu comme le cinéma de monsieur Léon Kengo Wa Dondo durant la campagne présidentielle de 2011, quand il s'était autoproclamé « opposant » un beau matin, tout en gardant un pied bien calé dans le système.

Ces gens savent tous et ont toujours su de quel côté se trouvait le bien pour la nation. Consciemment, ils choisissaient le mal, parce que cela servait leurs intérêts.

Le Congo de l’après Kabila a de gros défis à relever, un énorme retard à combler, des décennies de gâchis à corriger suite à l’aventurisme, à l’incompétence et à l’irresponsabilité de la plupart de ceux qui se sont hissés au sommet de l’état.

Notre retard ? À l’indépendance en 1960, les sud-africains blancs venaient se faire soigner à Lubumbashi, alors Élisabethville. Le niveau de développement du Congo-Léo n’avait rien à envier à celui de  la Corée du Sud. Et aujourd’hui ?

Compte de cela, à toutes les prochaines échéances, le mot d’ordre devra être dès aujourd'hui: « sanction sans complaisance contre les fossoyeurs de la république».

Bruxelles, le 26 mars 2015

Cheik FITA

Billet. Élections RD Congo 2015-2016, Sanctionner les gestionnaires de 2006 à 2016

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 23:23

 

Mercredi 25 mars 2015 entre 21heures et 22h30, les étudiants de l’IBTP Kinshasa ont manifesté sur l’avenue 24 novembre à Lingwala, contre les coupures intempestives de courant. Ils ont été rejoints par leurs homologues de l’académie des beaux-arts.

Les premiers agents de l’ordre arrivés sur place n’ont pas su négocier avec les étudiants pour les ramener au calme. Débordés,  ces agents ont appelé du renfort et des jeeps de la police sont arrivés. Des grenades lacrymogènes ont alors été  lancés provocant une débandade chez les manifestants. La circulation a été longtemps interrompue, et les bus en commun ont dû changer  d'itinéraires afin d’éviter la casse.

Bruxelles, le 25 mars 2015

Cheik FITA 

Photo: manifestation à Kinshasa du 19 au 21.01.2015

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 10:32

 

21 janvier 2015, alors que pour le troisième jour consécutif, le régime de Joseph Kabila était secoué comme un cocotier, par le peuple congolais, révolté suite à la tentative de changer la loi électorale pour des raisons évidentes, Christopher Ngoyi Mutamba, dirigeant de la société civile était enlevé par des hommes armés pour une destination restée longtemps inconnue.

21 mars 2015, deux mois après cet acte de véritable banditisme d’état, quelles leçons tirer ?

Du point de vue du droit.

Mis à part dans les régimes totalitaires, la loi est au dessus de tout le monde, la loi est impersonnelle, tous les citoyens sont égaux devant la loi. Et pour la bonne marche de l’état, il y a séparation des pouvoirs, la liberté d’expression est garantie.

Ainsi, dans un pays dirigé normalement :

  • La police enlève-t-elle les citoyens, ou les arrête-t-elle, avec à l’appui un mandat ?
  • Un citoyen arrêté peut-il être emmené et jeté dans un cachot dont aucun membre de sa famille n’a l’adresse ?
  • Une fois le citoyen arrêté et que le dossier est en instruction, est-ce un ministre, (membre de l’exécutif) qui va débobiner les charges… Et sur un plateau de télévision à l’étranger ?
  • Une fois arrêté, un citoyen peut-il rester détenu et gardé au secret durant des jours, sa famille laissée dans l’ignorance totale de son lieu d’incarcération ?
  • Le pouvoir peut-il exhiber une personne arrêtée devant toutes les caméras de télévision du monde, dans le jardin du ministère de l’intérieur, et un officier de la police lisant les charges en direct sur tous ces médias ?
  • Après cet exercice de communication, le pouvoir peut-il pour la suite du procès, opérer un virage à 180°, et pince-sans-rire, affirmer que la presse ne peut plus être présente au procès ?

Du point de vue politique, 

♦ Depuis 2011, les messieurs et dames qui sont à la tête du pays le sont par imposture et usurpation. C’est un pouvoir illégitime dans lequel le peuple ne se reconnait pas. Ils le savent, tout le monde le sait. Ils se cramponnent au pouvoir par cupidité, ils se cramponnent au pouvoir en instrumentalisant la justice, les services de renseignements, la police et l’armée.

En accusant Christopher Ngoyi Mutamba de vouloir renverser le régime pour justifier l’enlèvement de leur victime, n’est-ce pas  le voleur qui  crie « au voleur ! » ?

♦ Depuis le début de l’année 2015, un vent irréversible souffle sur le pays. Ce vent a été semé par l’imposture, l’usurpation, la mauvaise gouvernance... Ce vent grossit et avec le temps, va se transformer inexorablement en tempête. Les événements du 19 au 21 janvier 2015 n’avaient été qu’un coup de semonce. Sur son passage, cette tempête pourra balayer le système politique inhumain qui gangrène le pays.

♦ Dans leur âme et conscience, les tenants du pouvoir finissant le savent : avoir emprisonné Christopher Ngoyi Mutamba, c’est en réalité avoir tenté d’emprisonner la voix de ces millions d’anonymes clochardisés à souhait à travers toute la république. Des millions d’anonymes qui «  en ont marre » d’être privés du minimum vital, par des individus qui eux, au même moment,  s’engraissent indéfiniment.

Embastillement de Christopher Ngoyi ou pas, simulacre de procès de Christopher Ngoyi ou pas, le barrage qui retenait les millions de tonnes des frustrations et des colères des Congolais s’est désormais fissuré. Chaque jour qui passe, libère un flot appelé à grossir progressivement, qui se dirigera inexorablement vers la plaine où campe encore la clique au pouvoir. Ce flot, comme un « balai citoyen » emportera très bientôt au fond de l’océan comme des pantins, certains de ceux qui aujourd’hui, se targuent encore d’étiquette d’ « animateurs des institutions ».

Moralité. « Il faut toujours s’abstenir de mettre des épines et des scorpions dans le lit de l’opposition. On s’y couchera tôt ou tard ». Libérer Christopher Ngoyi Mutamba ainsi que tous les prisonniers politiques actuellement détenus sur un coup d’humeur, ne serait-il pas un jour, une circonstance atténuante pour les futurs locataires du lit de l’opposition que sont les dirigeants d’aujourd’hui ? Ce jour-là, ne semble-t-il pas pointer à l’horizon ?

Bruxelles, le 23 mars 2015

Cheik FITA 

Christopher Ngoyi Mutamba, après deux mois de détention arbitraire et enlèvement, quelles leçons ?

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 10:14
Pensée du jour " Peuple Mokonzi, que dis-tu? Olobi nini?"

Au moment où en RD Congo des assoiffés de pouvoir ont tenté de changer les règles de jeu afin de se cramponner au pouvoir et continuer ainsi à s’enrichir et à piller le pays, nous rappelons à la mémoire collective un petit livre d’éducation civique et d’éveil citoyen  écrit par Cheik FITA en 2001 à Kinshasa et publié l’année suivante à Bruxelles : « Peuple Mokonzi, que dis-tu ? Olobi nini ? »

En 2015 et 2016, le peuple congolais semble décidé de s'assumer en tant que souverain primaire. Malheur à ceux qui ne peuvent percevoir les signes de temps.

Nous vous proposons dans l’élément audio-vidéo ci-dessous quelques extraits de ce livre, ainsi que son résumé.

lire aussi l'article : http://www.cheikfitanews.net/2014/09/livre-peuple-mokonzi-que-dis-tu-olobi-nini.html

 

Voir également le site : http://www.peuplemokonzi.net/

CDB

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 22:56

Vitrine du salon Franck à Bruxelles. Photo Cheik FITA

Le célèbre coiffeur bruxellois « Salon Franck » est actuellement détenu à la prison de Makala à Kinshasa depuis le mardi 17 mars 2015.

L’information  diffusée par nos confrères de C-News a rapidement fait le tour de  Bruxelles via facebook.

En fin de journée du vendredi 20 mars, nous nous sommes rendu au Salon Franck sur rue d’Edinbourg dans le quartier Matonge à Ixelles.

Nous avons rencontré les collaborateurs de Salon Franck qui nous ont confirmé la mauvaise nouvelle. Et l’un d’eux a même accepté de donner l’information en version audio.

Portait de Salon Franck, visible dans son salon de coiffure de Bruxelles. Photo Cheik FITA

Salon Franck est arrivé à Kinshasa le 28 février dernier pour un séjour d’un mois.

Le vendredi 12 mars, deux individus se sont présentés dans son salon de coiffure de Kinshasa et lui ont demandé de sortir pour une brève causerie. C’est alors que  Salon Franck sera enlevé pour une destination inconnue.

Ce n’est que le mardi 17 mars que sa femme a pu avoir de ses nouvelles alors qu’on acheminait le bruxellois à la prison de Makala.

Le motif avancé serait un viol (sur mineur?). Notre interlocuteur nous dira que Salon Franck ne connaît pas la fameuse demoiselle. Pire, lors de l’audience du mardi, celle-ci a été incapable de reconnaître la personne qu’elle accusait. Sans compter que ses propos étaient décousus, à l’image d’une personne à qui on fait jouer un rôle.

Dans quelle mesure peut-on considérer cette arrestation comme étant  fondée ?

Avec la misère au pays, les Congolais vivant à l’étranger, de passage à Kinshasa sont régulièrement victimes de cabales de toutes sortes, pourvu qu’on leur extorque de l’argent.

Souhaitons que les juges ayant en charge ce dossier disent le droit, et rien que le droit.

Bruxelles, le 20 mars 2015

Cheik FITA 

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

Bruxelles, samedi 28.03.2015 à 18h00, Salle Garcia Lorca Prés de métro Annessens. 47-49, rue des foulons, 1000, Bruxelles

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

. Hermene chez Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de SITES

 http://ccpa-pacc.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens