Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 07:20

 

Lu et entendu pour vous, confidences de Jean Bertrand Ewanga

« Je suis du Rassemblement. J’ai été à Genval. Je suis parmi les géniteurs du Rassemblement. Ce n’est pas la proximité avec Katumbi. Je suis un homme libre...

« J’ai fait la prison. Ceux qui m’ont emmené en prison sont à leur dernier mandat. Chercher à monter une complicité pour la survie de ces gens, c’est maltraiter les congolais.

« Savez-vous qu’à Makala, il y a plus de 2000 militaires originaires de l’Équateur qui sont là parce qu’ils sont de l’Équateur. Il y a des gens qui ont été amnistiés et qui sont comme pris en otage là-bas. J’ai souffert comme eux...

« Je ne parle pas des apartés au comité préparatoire. On nous a promis des ministères. On m’a proposé d’être vice premier ministre. On m’a même dit que les enveloppes pourront être données...

Nos amis nous ont dit clairement que nous sommes là pour modifier la constitution pour que le Raïs continue. »

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 07:49
Samy Badibanga & Cheik FITA lors d'une interview à Bruxelles en 2013

Samy Badibanga & Cheik FITA lors d'une interview à Bruxelles en 2013

C'est un véritable duel au couteau que se livrent par médias interposés deux députés du groupe parlementaire UDPS & Alliés : Samy Badibanga et Martin Kabuya Mulamba.

Tout a commencé par les images diffusées à la RTNC dans lesquelles on apercevait Samy Badibanga participant aux séances préparatoires du dialogue toujours en gestation. Depuis Bruxelles, Martin Kabuya a accordé une interview à l'Info en Ligne des Congolaais de Belgique dans laquelle il dénonçait la démarche de son collègue parlementaire.

Par la même occasion, Martin Kabuya annonçait l'éviction de Samy Badibanga de la présidence du groupe parlementaire UDPS & Alliés, soutenu en cela par un communiqué diffusé depuis Kinshasa par les autres parlementaire du groupe.

Quelques jours plus tard, Samy Badibanga repliquait via les médias avec un communiqué dans lequel il affirmait : « Honorable Samy Badibanga demeure le président du Groupe parlementaire UDPS et Alliés. A ce titre, il en est le porte-parole et la seule personnalité habilitée à l’engager. »

Il n'en fallait pas plus pour Martin Kabuya pour donner une autre interview dans laquelle il procédait par une descente en règle de Samy Badibanga, annonçant au passage son remplacement par le député Fabien Mutomb.

Ci-dessous : La déclaration de Samy Badibanga, et l'interview Vidéo de Martin Kabuya.

Bruxelles, le 30 août 2016

Cheik FITA 

COMMUNIQUE

Mise au point du Groupe parlementaire UDPS et Alliés

1.Le Groupe parlementaire UDPS et Alliés tient à informer l’opinion nationale et internationale que, conformément à son Règlement intérieur et à l’article 50 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le président du Groupe parlementaire en est le porte-parole et en assure, seul, la représentation;

2.Il n’y a jamais eu aucune réunion du Groupe parlementaire UDPS et Alliés aux fins de donner une quelconque position sur la présence de ses membres aux travaux du Comité préparatoire du Dialogue national inclusif, et que, par conséquent, toute réaction quant à ce ne peut l’être qu’à un titre privé n’engage nullement le groupe;

3.Le Groupe parlementaire UDPS et Alliés tient à rappeler qu’en date du 15 juin 2016, elle a tenu une réunion à sa permanence et que, après des débats et délibérations tout à fait démocratiques, tous les députés membres du groupe ont levé l’option de participer au Dialogue national et inclusif;

4.   En date du 16 juin 2016, conduits par le président Samy Badibanga et son premier vice-président Fabien Mutomb, vingt-six parlementaires UDPS ont été reçus par le Facilitateur Edem Kodjo sur invitation de ce dernier. Le même jour, les députés alliés ont été également reçus par le facilitateur. Après quoi, une réunion d’évaluation s’est tenue à la permanence du Groupe parlementaire UDPS et Alliés.

A l’unanimité, les députés ont reconfirmé la décision de participer au Dialogue national inclusif et de participer à toutes les étapes de son processus, y compris le Comité préparatoire. Ils ont, ainsi, mandaté le président du Groupe parlementaire UDPS et Alliés, l’Honorable Samy Badibanga, de poursuivre les contacts avec le facilitateur quant à ce; 5.Nonobstant ce rappel des faits qui ne saurait, honnêtement, souffrir de la moindre contradiction, le Groupe parlementaire UDPS et Alliés souligne que, conformément à l’article 101 de la Constitution, le mandat du député national est non impératif;

6.Le Groupe parlementaire UDPS et Alliés informe l’opinion nationale et internationale que les Honorables Samy Badibanga et Ambatobe Nyongolo participent au Comité préparatoire du Dialogue national inclusif au titre de la composante Opposition institutionnelle dont l’Honorable Samy Badibanga est chef de délégation et qui comprend de nombreux députés et sénateurs de l’Opposition;

7.En conclusion, le Groupe parlementaire UDPS et Alliés insiste sur le fait que, outre les deux réunions susmentionnées, il n’a tenu aucune autre réunion, et encore moins une réunion portant sur le désaveu de qui que ce soit et que, par conséquent, Honorable Samy Badibanga demeure le président du Groupe parlementaire UDPS et Alliés. A ce titre, il en est le porte-parole et la seule personnalité habilitée à l’engager. Par voie de conséquence, tout acte ou toute déclaration venant d’une personne ou d’un petit groupe d’individus est nul et de nul effet.

Fait à Kinshasa, le 27 août 2016

Le Président PO Honorable Ambatobe NYONGOLO

 

Éviction à la présidence du G.P. UDPS & Alliés : Samy Badibanga dément, Martin Kabuya persiste et signe
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 00:09
Le « Rassemblement » décrète des actions de désobéissance civile jusqu'au départ de Kabila

 

Dans un communiqué diffusé à Kinshasa le 29 août 2016 sous la signature du Président du conseil des sages du « Rassemblement », il est décrété des sit-in et des actions de désobéissance civile en RD Congo à partir du 1er septembre 2016 jusqu'au départ du pouvoir de Joseph Kabila.

Dans ce communiqué intitulé « L'heure est grave », le « Rassemblement commence par accuser le facilitateur Edem Kodjo d'aggraver la crise politique congolaise en réunissant dans son « dialogue » ceux que le « Rassembelement » appelle les « ennemis du peuple » ayant pour mission d'obtenir coûte que coûte un troisième mandat pour Joseph Kabila en violation de la constitution.

Le rassemblement demande au peuple congolais les choses suivantes :

1. Rejeter les conclusions de ce pseudo-dialogue,

2. De se mobiliser pour des actions de résistance pacifique à partir du 1er septembre,

3. Le lundi 19 septembre, de participer à des sit-in devant les bureaux de la CENI, des ambassades de la CENI et les ambassades de la RD Congo, des chefs-lieux de province. Objectif : réclamer la convocation du corps électoral pour la présidentielle, confirmer le début du préavis de Joseph Kabila en vue de libérer la présidence de la République.

Selon ce communiqué, c'est le début de l'application de l'article 64 de la constitution.

 

Bruxelles, le 30 août 2016

Cheik FITA

 

Le « Rassemblement » décrète des actions de désobéissance civile jusqu'au départ de Kabila
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 08:24
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo

Après des séances préparatoires, Edem Kodjo le facilitateur de la crise congolaise, est passé à la vitesse supérieure en publiant la date du dialogue politique ainsi que sa feuille de route. Le dialogue aura lieu du 1er au 14 septembre 2016. La validité de cette rencontre dépend de trois choses : Le respect de la constitution ainsi que de ses délais, La représentativité des participants, Et la pertinence des thèmes adoptés. Pour ce qui est de la représentativité, ce n'est un secret pour personne, le paysage politique congolais s'est bipolarisé : - Il y a d'un côté Kabila et ses gens, - De l'autre Tshisekedi et le « Rassemblement ». Le menu fretin qui a parlé au nom de l'opposition aux séances préparatoires n'était en rien représentatif. Quant au thème, le dialogue doit confirmer la convocation de l'électorat, les élections fin novembre, et le départ de Kabila du pouvoir le 20 décembre 2016. En dehors de cela, le dialogue risque de devenir un dialogue de sourds. Hypocrisie mise de côté, et dans le camp de Kabila et dans celui de Tshisekedi, tout le monde sait que le blocage politique actuel est dû à une seule cause : l'avenir du Président Joseph Kabila après le pouvoir. Quelles garanties y a-t-il qu'il ne soit pas inquiété une fois en dehors du pouvoir ? Cette équation résolue, la crise politique congolaise s'estompera d'elle même. Ci-dessous le texte de la feuille de route du dialogue.

Bruxelles, le 29 août 2016

Cheik FITA

 

Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Document. Feuille de route du Dialogue de Kodjo
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 07:16
Livre. Entretien avec Me Mukendi H-P R., auteur de « Précis de la Taxe sur la Valeur Ajoutée congolaise »

Le mardi 2 septembre 2016 à 17H00, au cabinet d'avocats situé 49, rue Émile Claus à Ixelles,  ,  aura lieule baptême de l'ouvrage intitulé : « Précis de la Taxe sur la Valeur Ajoutée congolaise » écrit par Me Henri-Paul Roger Kabongo Kokolo U'Roy, et édité par Hachepaire Lex Édition.

L'ouvrage « vise à expliquer les principes les plus importants de la mécanique de la TVA congolaise ».

Qu'est-ce qui a motivé l'auteur à le rédiger ?

Quel intérêt l'ouvrage présente-t-il ? A quel public s'adresse-t-il ?

L'Info en Ligne des Congolais de Belgique vous propose ci-dessous une émission de l'entretien avec l'auteur, autour de son ouvrage.

Né à Boma en RD Congo,  Me Henri-Paul Roger Kabongo Kokolo U'Roy est avocat fiscaliste au barreau de Bruxelles et chercheur doctorant à l'Université Libre de Bruxelles. Depuis 2016, il est détenteur du diplôme de juriste OHADA délivré par l'Université Paris 2.

 

 

Bruxelles, le 29 août 2016

Cheik FITA

Livre. Entretien avec Me Mukendi H-P R., auteur de « Précis de la Taxe sur la Valeur Ajoutée congolaise »
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 08:05
Alerte. Sans élections, chaos politique en RD Congo après le 20 décembre 2016

Si la RD Congo n'organise pas les élections législatives et la présidentielle fin novembre 2016, après le 20 décembre 2016, Le pays se retrouvera sans un seul animateur légitime d'institution, de la base au sommet.

La pire catastrophe politique du pays depuis son accession à l'indépendance.

Quelle est la situation actuelle ?

- Le mandat de cinq ans de l’actuel Président expire le 19 décembre 2016 à minuit. Sans élection présidentielle, le pays se retrouvera sans Président ayant le mandat du peuple, capable de parler en son nom ou de l'engager.

- Le parlement actuel issu des élections de novembre 2016 démarre sa dernière session ordinaire le 15 septembre prochain, session qui se terminera le 15 décembre 2016, date qui marquera la fin de la législature. Et après, plus aucun député n'aura le mandat du peuple, et donc plus de parlement devant lequel le gouvernement serait redevable.

- Le sénat issu des élections de 2007 a déjà épuisé sa législature depuis 2012. Il est même en train de terminer une deuxième législature non issu des urnes !

- Les députés provinciaux élus en 2011 et qui avaient commencé leur législature en 2012 sont dans la même situation que les sénateurs : sans mandat du peuple.

- Idem des gouverneurs des anciennes provinces qui avaient été élus en 2007 par ces députés provinciaux.

- Les gouverneurs des nouvelles provinces, élus cette année l'ont été par ces mêmes députés provinciaux dont le mandat avait expiré en 2012.

Quant aux bourgmestres, maires et autres chefs de secteurs, il n'y a pas pire illégitimes. Depuis le départ de Mobutu et même bien avant, aucun d'eux n'est issu d'un processus électoral.

Ne pas organiser les élections cette année revient à plonger le pays dans une situation d'illégitimité totale.

Et dans cette situation-là, aucun citoyen ne serait obligé d'obéir à qui que ce soit. Pire, à partir du 20 décembre 2016, même les policiers et les militaires pourraient ne plus obéir aux dirigeants sortants : Ex-Président de la République, ex-ministres… Voie ouverte à d'éventuelles mutineries.

Un chaos en perspective.

À cause de la mauvaise foi de quelques individus mûs par la poursuite d'intérêts égoïstes, la vie de 70.000.000 de personnes pourrait être menacée, faute d'un état digne de ce nom. Triste fin de règne.

 

Ci-dessous, un tableau montrant l'illégitimité des uns et des autres.

Bruxelles, le 28 août 2016

Cheik FITA

 

Alerte. Sans élections, chaos politique en RD Congo après le 20 décembre 2016
Alerte. Sans élections, chaos politique en RD Congo après le 20 décembre 2016
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 06:13
Billet. Manœuvres politiciennes en RD Congo, gare à la réaction du peuple

 

Depuis trois ans, le monde politique congolais, plus spécialement la clique au pouvoir a rabattu les oreilles du peuple congolais avec des discours, des propos, des campagnes d'information sur une nécessité : la rencontre des Congolais, sous-entendu des politiciens congolais pour baliser quoi ? Le chemin vers ?

Trois ans après avoir ainsi tourné en rond, laRD Congo se retrouve la veille de la convocation obligatoire du peuple pour la présidentielle.

Selon la constitution congolaise, le 19 septembre 2016, le corps électoral doit être convoqué pour la présidentielle qui aura lieu 90 jours plus tard . Et le 20 décembre 2016, le Président sortant doit rendre son tablier. Cela ne se discute pas, cela ne se négocie pas.

Pour le peuple congolais, la période allant du 19 septembre au 20 décembre 2016 est bétonnée dans la constitution.

Mais qu'est-ce qui est imposé à la RD Congo avant cette période cruciale ? Des manœuvres politiciennes en n'en pas finir.

Ainsi, si la clique au pouvoir s'entête dans sa quête désespérée et irréfléchie de se maintenir au pouvoir. Si elle n'a pas un sursaut de bon sens de dernière minute, du 19 septembre au 20 décembre 2016, par sa bêtise, cette minorité plongera la RD Congo dans une zone de forte turbulence.

Durant cette période, la tension politique atteindra son paroxysme avec tous les risques d'explosion. C'est quasi inévitable. Pourquoi ?

Des cinq ans de son deuxième mandat, le Président Joseph Kabila et son clan politique en ont gaspillé au moins trois en des manœuvres politiciennes. Voici.

Le samedi 7 septembre 2013, Joseph Kabila ouvrait les travaux des concertations nationales. C'était moins de deux ans après le début deuxième mandat.

À cette occasion, monsieur Joseph Kabila avait dit ceci :

«C’est conscient de la gravité de la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu et de la menace existentielle qui en découle pour l’ensemble de la nation mais aussi fort de mes prérogatives de chef de l’État garant du bon fonctionnement des institutions que j’ai décidé d’organiser les présentes concertations ».

Et plus loin il ajoutera :

«  Les concertations nationales sont  un cadre de travail apaisé, transparent et sans objectif caché, un cadre de réflexion objective hors de toute agitation et tout affairisme politique, une manifestation éloquente de notre capacité à discuter et à décider en toute liberté sans ingérence extérieure et dans le respect de la constitution, des lois et des institutions de la République ».

Où en sommes-nous ?

Le mardi 23 août 2016, Mr Edem Kodjo, facilitateur(!) de la crise congolaise a ouvert vaille que vaille les travaux préparatoires d'un hypothétique dialogue que le Président Kabila avait souhaité depuis bientôt un an, après avoir pris acte de l'échec des concertations nationales de 2013 !

Ces manœuvres politiciennes vont-elles dans le sens des attentes et des aspirations du peuple congolais ? Vérifions.

En ce dernier trimestre de 2016, qu'attend le peuple congolais ?

Le 19 septembre 2016, le peuple congolais attend d'être convoqué pour l'élection présidentielle.

Le peuple congolais attend la carte d'électeur, la publication des listes électorales dans les différents bureaux de vote.

Le peuple congolais attend voir la liste des candidats à la présidentielle . Le peuple congolais attend la campagne électorale.

Le peuple congolais attend de se rendre aux urnes le dimanche 28 novembre 2016.

Le peuple congolais attend le dépouillement, la proclamation et l'affichage des résultats dans chaque bureau de vote, le jour même du vote.

Le peuple congolais attend enfin que la CENI compile tous ces résultats venus de tous les bureaux de vote et proclame les résultats... Que le meilleur l'emporte.

Tout cela est dans la constitution, et la constitution, c'est le peuple congolais qui l'avait adopté. Seule la constitution engage le peuple congolais. Le reste n'est que verbiage et manœuvres politiciennes.

Le peuple congolais est-il dupe? Non. Il sait très bien que toutes ces manœuvres politiciennes qui ont commencé depuis trois ans n'ont qu'un seul but : permettre à Joseph Kabila d'être toujours Président de la RD Congo au-delà du 20 décembre 2016, au-delà de son dernier mandat.

Oui, pour le peuple congolais, le 20 décembre 2016, Joseph Kabila doit obligatoirement rendre son tablier.

Tout ce qui se fera dans le sens contraire aux attentes et aux aspirations du peuple congolais risque de provoquer la réaction du peuple.

Gare à cela.

Bruxelles, le 25 août 2016

Cheik FITA

 

Billet. Manœuvres politiciennes en RD Congo, gare à la réaction du peuple
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 18:07
Effet Kodjo : Samy Badibanga destitué de la présidence du groupe parlementaire UDPS & alliés

Lors d'une émission à Bruxelles le mercredi 24 août 2016 avec l'Info en Ligne des Congolais de Belgique, l'honorable Kabuya Mulamba Martin a déclaré que l'honorable Samy Badibanga était destitué de la présidence du groupe parlementaire UDPS & Alliés.

Il lui est reproché sa participation à l'ouverture des séances préparatoires de l'éventuel dialogue piloté par le togolais Edem Kodjo.

Ainsi destitué, Samy Badibanga ne pourra plus engager le groupe parlementaire UDPS & Alliés.

 

Ci-dessous la lettre du groupe parlementaire UDPS & alliés dénonçant la collusion avec Kodjo

Et la vidéo de l'émission.

 

Bruxelles, le 24 août 2016

 

Cheik FITA

Effet Kodjo : Samy Badibanga destitué de la présidence du groupe parlementaire UDPS & alliés
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 07:58
PHOTO RADIO OKAPI

PHOTO RADIO OKAPI

«Qui se ressemblent s'assemblent» dit un proverbe français.

Mardi 23 août 2016, la RTNC, la chaîne nationale congolaise de télévision ainsi que plusieurs médias étrangers ont diffusé les images de «l'ouverture» des travaux préparatoires de ce que l'on aimerait bien appeler «dialogue», sous la présidence du togolais Edem Kodjo, facilitateur.

Dialogue signifiant échanges entre deux camps au risque que cela ne devienne monologue, la logique voudrait qu'il y ait d'un côté les gens du régime et de l'autre, l'opposition dont le « Regroupement » des forces politiques et sociales constitue l'ossature.

Il n'en a pas été ainsi.

Qui ont répondu à l'appel du diplomate togolais ?

- D'un côté, les membres de la minorité au pouvoir bien sûr,

- De l'autre, des politiciens qui se sont dits opposants à une certaine période de leurs parcours.

Sont-ils pour autant devenus kabilistes ?

Pour trancher, il sied de définir le mot kabiliste.

Essayons.

Le mot kabiliste doit son existence au mot mobutiste. Les mobutistes étaient les adeptes du mobutisme. Et le mobutisme était l'idéologie de Mobutu qui se définissait comme « La pensée et les actions du Guide » (Le Guide à l'époque, c'était Mobutu).

Le kabilisme est-il une idéologie ?

Il n'y a nulle part en RD Congo des traces d'une idéologie appelée « Kabilisme ». Par contre, il y a des Kabilistes.

Qu'ont-ils en commun, les kabilistes ?

Aujourd'hui, au vu des pratiques politiciennes en RD Congo, les kabilistes peuvent se définir ainsi : « Les gens qui soutiennent J. Kabila et dont le soutien est rétribué par le système politique de Kabila, l'argent provenant de la caisse de l'état, du contribuable. Cela, parce que Kabila est au pouvoir. »

Autrement dit, le jour où Kabila tombe, cette source de revenu va tarir.

Question : Tous ceux qui ont répondu à l'appel du togolais Kodjo (y compris Kodjo lui-même) ont-ils perçu ou perçoivent-ils de l'argent en provenance de la caisse de l'état, caisse dont l'ordonnanceur principal est J. Kabila ?

Au niveau de la pure réflexion, nous sommes tentés de répondre par l'affirmative.

L'état suivante, c'est celle de corroborer cette affirmation par des faits.

Les indiscrétions, les dénonciations, les témoignages vont bientôt fuser. Certains pourraient être disculpés, d'autres seront confondus.

Mais en pensant au proverbe français qui dit : « Qui se ressemblent s'assemblent », il serait étonnant que des messieurs et dames apparemment respectables se soient déplacés pour une idéologie qui n'existe pas.

Leurs dénominateur commun pourrait bien être l’appât du fric provenant de la caisse de l'état.

Qui a touché combien ? Quand ? Pour quelle besogne?

Ceux qui considèrent avoir les mains propres doivent rapidement fixer l'opinion. Pour ceux qui choisiront de se taire, le proverbe français suivant pourrait être appliqué : « Qui ne dit mot consent. »

Bruxelles, le 24 août 2016

Cheik FITA

 

 

 

 

Dialogue versus Kabila-Kodjo, le fric dénominateur commun entre les participants ?
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 12:35
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

Livre : Nzeba l'africaine. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Réchauffement climatique. Soirée "contes africains"ULB 20.11.2015 à 19H00. 

Confirmez votre présence par SMS au 0032495336519 ou par mail: cheik-fita@myway.com

Sur Passion FM, 106.5 le vendredi 09.10.2015 de 14 à 16,entretien Jacqueline Corbisier-Cheik FITA

Bruxelles, samedi 28.03.2015 à 18h00, Salle Garcia Lorca Prés de métro Annessens. 47-49, rue des foulons, 1000, Bruxelles

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens