Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à Voir et à partager

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, parcours de fils, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, sa conférence de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, fils Avis sur le boycotter des musiciens du Congo Par les combattants ...

 17/11/2014, Fin d'Ebola en RD Congo. RFI

Bonne nouvelle dans la Lutte contre Ebola:. Les autorites de la République démocratique du Congo announcent samedi la fin de l'Épidémie sur leur Territoire déclarée fin août en RDC.

Le Ministre congolais de la Santé Félix Kabange Numbi a announcé samedi la fin de l'Épidémie, 42 jours après l'enregistrement du dernier malade, Soit deux la Période d'incubation

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

 Il ya du sang  Dans Mon portable et ma télévision, est Ce que je viens de découvrir En regardant non reportage ancien de Canal Plus Datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, NOTAMMENT le coltan, par Les multinationales occidentales. Le coltan Est Un minerai entrant Dans la composition de Nombreux Composants électroniques Que l'sur Retrouvé Dans Les portables, les Télévisions, les armes, les missiles, .... VOICI LA LISTE DES 85 mises Multinationales (ci-dessous) de en cause par L 'ONU DANS LE pillage de la RDC et financement indirect de la guerre civile à l'est.

lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

Vie de Renégat: 

MALU MALU cheikfitanews

En RD Congo, l'église désavoue Malu Malu l'abbé. (RFI) L'abbé Apollinaire Malu Malu was désavoué par l'Eglise catholique. La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Réunie samedi CE 29 juin 2012, non Demande des sanctions canoniques. Contre lui le Prêtre AVAIT ETE Reconduit Il ya PEU Choix à la Tête de la commission électorale. Malu Malu PRDE, les premiers ministres de la MINISTRES MINISTRES MINISTRES DANS Temps de l'ONU, fils poste de directeur général de l ' Institut panafricain Cardinal Martino. La CENCO request also aux Fidèles et aux «  Les Les Les Les Les hommes de bonne volonté  »d'être Prêts à faire Échec à Toute manœuvre de la modification de la Constitution. Source de RFI

1. Partant, Le Cas de M. l'Abbé Apollinaire Malumalu, prêtre du Diocèse de Butembo-Beni Qui a OptE D'Oeuvrer Au Sein De La CENI Sérums Pris en CHARGEUR Fils nominale Evêque Sie appliquera Fils Un endroit les sanctions canoniques Qui s 'imposent.
1.Peinés par le CAS très regrettable de l'engagement de M. l'Abbé Malumalu à la CENI, les Evêques de la CENCO l'Ontario, Verser Une partie de Leur, Demis de sa Fonction de directeur général de l 'Institut panafricain Cardinal Martino (IPCM).
1.CE CAS déplorable de Donné aux Evêques de la CENCO Membres, l'Opportunité d'exhorter et de RAPPELER à tous les ecclésiastiques (Prêtres, religieux et religieuses) la noblesse de Leur identité Dans l 'église et l «impératif d'honorer SES EXIGENCES Dans leur Vie et Leur ministère. (Extrait de la CENCO communiqué)

cheikfitanews.net, contactez Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 07:51

La plupart des finalistes du secondaires, les étudiants des instituts supérieurs et ceux des universités ne pourront ni être électeurs, ni candidats lors des élections prévues le 25 octobre 2015 en RD Congo.

C’est la conséquence des contorsions du régime de monsieur Joseph Kabila pour garder coûte que coûte le pouvoir à tous les niveaux : une ineptie digne des républiques bananières.

Comment en est-on arrivé à cette situation qui risque de créer de véritables remous, une fois que la campagne aura débuté et pire, le jour des élections quand, cette catégorie de citoyens, la plus dynamique de la société se rendra compte qu’elle a été flouée par ceux qui tirent leur revenu de la sueur du front des autres via la caisse de l’état ? Roulant ainsi carrosse, se construisant des maisons et envoyant à l’étranger leurs rejetons pour les études ?

La CENI de Malu Malu, dans sa totale « indépendance » a décidé de ne pas enregistrer les électeurs qui auront eu 18 ans entre 2011 et 2015. Un confrère de Kinshasa a même parlé de génocide électoral.

Et les arguments de la CENI ? Ce sont des  « arriérés législatifs de 2006 et 2011… Les Congolais qui n’étaient pas en âge de voter pour les deux cycles électoraux, n’ont pas à revendiquer des droits rétroactifs. » Vous avez bien lu, ne pas revendiquer un droit !

Et les arguments du régime de monsieur Joseph Kabila ? « Enrôler les nouveaux majeurs, provoquerait un glissement de calendrier ».

Plus irresponsable que ça, tu meures !

Certes un député a saisi la cour constitutionnelle. Mais sachant que toutes les institutions de la république sont sous la botte de la présidence dont elles ne sont que des appendices,  d’autres formes de réclamations devraient être utilisées.

Au fur et à mesure que la date des élections approchera, la tension politique montera. S’il est une classe sociale qui n’acceptera pas de se faire marcher sur les pieds, de se voir confisquer un droit aussi élémentaire, ce sont les jeunes de 18 à 23 ans, les étudiants plus particulièrement : UNIKIN, Kasapa-UNILU, UNIKIS, ISP, ISTI, IBTP, ISTA, INA, ISAM, UPN… Les dizaines d’universités ainsi que d’instituts supérieurs privés éparpillés à travers toute la république. Que des foyers potentiels de protestations !

Dans ce cas, le pouvoir sera-t-il obligé de les tuer puis de jeter leurs cadavres nuitamment dans une fosse commune ?

Sans peut-être le vouloir et sûrement par cupidité et calculs politiciens de mauvais goût, les apparatchiks du régime de monsieur Joseph Kabila ont fabriqué une bombe à retardements qui risque de leur éclater au visage, dès que les exclus des élections auront pris conscience de l’injure.

La société civile, les partis politiques  de l’opposition et certains partis du pouvoir qui ont un peu de jugeote doivent toute affaire cessante tirer la sonnette d’alarme : la nation est en danger.

Quant à elle, la CENI doit d’urgence revoir son calendrier électoral en planifiant immédiatement l’enregistrement des électeurs, quitte à sacrifier momentanément les locales et en programmant les provinciales, les législatives et la présidentielle le même jour, comme ce fut le cas en 2006.

S’entêter à la Malu Malu et jouer aux jusqu’au-boutistes  serait suicidaire.

 

Bruxelles, le 27 avril 2015

Cheik FITA

source photo d'illustration: oeil d'Afrique

 

Lire aussi : 

Parodie électorale, Malu Malu et la CENI veulent bouter le feu à la RD Congo

CENI RD Congo et corps électoral, faire voter plus les morts que les vivants

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 16:44

 

Un peu plus d’une centaine manifestants ont marché à Bruxelles le samedi 25 avril 2015 de 15h00 à 17h00 pour dénoncer l’enterrement  de près de 420 Congolais dans une fosse commune à Maluku dans la périphérie de Kinshasa.

Des pancartes et des banderoles dénonçant les différents crimes attribués au régime de monsieur Kabila étaient brandies tout au long de la manifestation.

Les manifestants réclament une enquête internationale afin que l’identité de toutes les personnes enterrées soit connue.

Partie de la sortie du métro Porte de Namur, la marche s’est terminée au rond-point Luxembourg en face du parlement européen.

Sur la trajectoire, les manifestants se sont arrêtés durant plusieurs minutes au croisement des avenues trône-Luxembourg-Régent, causant quelques  embarras de circulation, surtout pour les bus de la STIB dont plusieurs lignes passent par là. Les organisateurs déposeront un mémo à l’ambassade des Etats-Unis, et la marche continuera ainsi jusqu’à son terme. Les organisateurs et quelques délégations donneront des messages avant que tous se dispersent.

La fosse commune de Maluku est considérée dans l’opinion congolaise de Belgique comme étant l’arbre qui cache la forêt à savoir, il existerait d’autres fosses communes où seraient enfouis toutes les personnes disparues, surtout les activistes politiques.

 

Bruxelles, le 25 avril 2015

Cheik FITA 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 19:03

 

De sources de l’UDPS et confirmée par la radio onusienne Okapi, monsieur Bruno Mavungu, secrétaire général de l’UDPS a été arrêté le 24 avril 2015 à Kinshasa, avec lui, d’autres membres de son parti, alors que son parti devait manifester contre l’existence de la fosse commune de Maluku où ont été enterrés plus de quatre cents personnes. 

Le 24 avril n’est pas une date anodine dans l’histoire de la démocratie en RD Congo. Elle marque le retour au multipartisme après des années de dictature sous Mobutu. Un quart de siècle après, le PPRD, parti détenant actuellement le pouvoir en RD Congo n’a pas réussi à faire moins mal que le MPR de Mobutu en matière de tolérance politique.

Ce 24 avril 2015, les journaux télévisés en langues nationales du soir sur la RTNC (radio télévision nationale congolaise) sont restés muets sur l’arrestation des membres de l’UDPS et sur cette date anniversaire,, mais ont allègrement parlé des activités du parti présidentiel. On se serait cru le 23 avril 1990.

Beau cadeau d'anniversaire!

Bruxelles, le 24 avril 2014

Cheik FITA

 

Photo: Bruno Mavungu, lors d'une conférence à Bruxelles (photo Me Dona)

Partager cet article

Published by Cheik FITA
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 10:47

Le 25 octobre 2015, la CENI, commission électorale nationale indépendante de la RD Congo a prévu l’organisation des élections provinciales, municipales, urbaines et locales, des députés provinciaux, conseillers communaux, et des secteurs/chefferies. Autrement dit, les élections qui devraient (enfin) doter le pays des représentants du peuple à la base. Telles que ces élections sont préparées, va-t-on vers l’apaisement ou vers un soulèvement populaire ? Ces élections seront-elles crédibles ou se dirige-t-on vers une parodie électorale ?

Qui dit élections, pense, corps électoral et candidats.

Quelles sont les précautions prises par la CENI pour que le corps électoral soit représentatif et qu’il n’y ait ni frustrations, ni remous, ni contestations, et que  les candidats s’inscrivent en toute confiance?

  1. Des candidats
  • Depuis le 15 avril 2015, la CENI a démarré l’enregistrement des candidats pour les élections provinciales du 25 octobre 2015 et ce jusqu’au 5 mai prochain.
  • Du 26 mai au 15 juin, soit durant 21 jours, la CENI ouvrira ses bureaux pour : « la réception des candidats pour les conseilles des communes, des secteurs/chefferies ».

 

  1. Du corps électoral

La CENI a programmé l’enregistrement des candidats. Une fois les candidats inscrits, qui va les élire ? Quel corps électoral la CENI convoquera-t-elle ?

En mars 2015, un membre de la CENI a affirmé que les personnes ayant eu 18 ans entre 2011 et 2015 étaient exclus du vote. Il sera relayé par un membre du gouvernement congolais qui affirmera pince-sans-rire, et ne s’appuyant sur aucun texte, que les élections d’octobre 2015 sont des arriérés électoraux. Que dit la loi, que disent les textes ?

 

Représentativité

Lors des élections chahutées de novembre 2011, il y avait eu 18 143 104 votants, sur les 70.000.000 d’habitants que compte la RD Congo. Cela représente, 12,6% des Congolais.  Même si la CENI prétend qu’il y avait eu 32 024 640 inscrits, c’est toujours 45% de la population, et on le sait, ce chiffre avait été gonflé par l’équipe du pasteur Mulunda.

À titre d’illustration, pour Kinshasa la capitale avec plus de 10.000.000 d’habitants, il y avait eu 1.813.409 votants, soit 18% de la population. Et en considérant le chiffre des prétendus inscrits à savoir 3 287 745, même celui-ci, il ne représente que 33% de la population de la capitale.

Et que disent les textes ?

Qui est électeur ?

À l’article 5 de la loi électorale promulguée en  février 2015, il est dit : 

« Nul n’est électeur s’il ne remplit les conditions suivantes :

  1. être de nationalité congolaise ;
  2. être âgé de dix-huit ans révolus ; 

Qui est candidat ?

Si pour les provinciales, le candidat doit avoir 25 ans révolus le jour de clôture du dépôt des candidatures (article 148),

Pour les conseillers communaux, on peut lire ceci sur le site de la CENI :

« Le candidat doit remplir les conditions spéciales suivantes : 
1. être âgé de 18 ans au moins ; (article 198) et dans son dossier, il doit joindre « une photocopie de la carte d’électeur ». 

Pour les conseillers de secteur et de chefferie, le candidat doit « être âgé de dix-huit ans révolus à la date de clôture du dépôt des candidatures ;» (article 210)

Idem pour le candidat chef de secteur ou chef de secteur adjoint (article 217).

Candidat et non électeur ?

Selon la CENI et en chœur, selon le gouvernement, ne peuvent être électeurs que ceux qui avaient été enrôlés avant 2011. Comment les candidats pour les communes, les chefferies et les secteurs, âgés entre 18 et 23 ans pourront-ils l’être sans carte d’électeurs, parce que n’ayant jamais été enrôlés ? Ils pourraient être candidats, sans être électeurs !

Dans le dossier de candidature, il est exigé  « une photocopie de la carte d’électeur », ils n’ont pas de cartes d’électeurs. Donc, ils ne pourraient même pas être candidats !

Mission de la CENI

La loi qui crée la CENI lui assigne les missions suivantes :

* l’identification et l’enrôlement des électeurs ;

* l’enregistrement des candidats pour différents scrutins ;

* l’élaboration des listes électorales;

* le vote:

* le dépouillement;

* l’annonce des résultats provisoires;

Qu’a prévu la CENI à propos de l’identification et de l’enrôlement des électeurs?

Voici ce qui est écrit dans le chronogramme de la CENI :

La fiabilisation du fichier électoral, du 26 mars 2014 au 9 mars 2015,

L’audit externe du fichier électoral, du 24 mars au 12 avril

À ce jour, l’opinion n’a aucune information sur ces deux opérations.

Et l’enrôlement ? Rien.

Que projette la CENI ?

Du 12 juillet au 9 septembre, la CENI prévoit  l’impression des listes électorales. Quelles listes électorales ? Celles héritées du pasteur Ngoyi Mulunda de triste mémoire !

Pourtant, dans l’exposé des motifs de l’actuelle loi électorale il est dit :

« La présente loi vise, ainsi, à répondre aux problèmes pratiques constatés lors des scrutins antérieurs en améliorant la loi n° 06/006 du 09 mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales, telle que modifiée par la loi n° 11/003 du 25 juin 2011, par des règles qui n’y figurent pas ou qui y sont insuffisamment explicitées. Elle poursuit spécifiquement les objectifs suivants :

1. organiser l’enregistrement permanent des électeurs en lieu et place de l’enregistrement périodique ;

2. Rendre le processus électoral plus transparent, de l’inscription sur les listes électorales à la proclamation des résultats, en passant par les opérations de vote, de dépouillement et de compilation ; »

Faut-il rappeler que dans l’ordre même de la loi électorale congolaise actuelle, l’identification et l’enrôlement des électeurs, vient avant ? Un hasard ou un processus logique ?

La CENI de Malu Malu n’a procédé à aucune inscription sur les listes électorales, et elle ne le veut pas. Elle aurait dû enregistrer d’une façon permanente les électeurs. Elle ne l’a pas fait. Elle a failli à sa mission.

Ainsi, au lieu de s’entêter à poursuivre un processus bancal, la CENI doit d’urgence s’arrêter et rectifier le tir, au lieu de lancer à toute vitesse un train qui va droit dans le mur.

Vouloir organiser les élections en excluant entre 60 et 80% de la population, en méprisant ses propres textes de loi, organiser une véritable parodie électorale,c’est chercher à bouter le feu au pays. Et sera brûlé le premier, pas nécessairement celui à  qui l'on pense, l'incendiaire pouvant être victime  de son propre feu.

Car, personne ne peut prévoir ce que pourrait être l’attitude et la réaction de tous ces millions d’exclus. Ils avaient été dans la rue entre le 19 et le 21 janvier 2015 à propos du processus électoral et ils ont sûrement pris goût à ce genre d’expression... Pour leurs elections.

« Oyo azali na matoyi ya koyoka… »

À bon entendeur…

Bruxelles, le 23 avril 2014

Cheik FITA

 

Photo: scène de colère de la population à Kinshasa le 19.01.2015

 

 

Parodie électorale, Malu Malu et la CENI veulent bouter le feu à la RD Congo

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 11:46

Journée très perturbée que celle du mercredi 22 avril 2015. Plusieurs services de l’état sont restés fermés suite à l’appel à une grève nationale par le syndicat socialiste belge.

Mais à la mi-journée, on pouvait néanmoins se rendre compte qu’un certain nombre de trams, bus et métro de la Société de transport bruxellois, STIB, circulaient comme on peut le constater sur cette photo et dans la vidéo que nous avons tournée aux alentours de la gare du midi.

Mais aucun train  à l'arrivée ni au départ de Bruxelles.

 

Bruxelles, le 22 avril 2015

Cheik FITA 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 00:56

Malgré certaines résistances d’arrière garde, le compte à rebours pour l’après-Kabila est irrémédiablement en marche. Les différentes forces progressistes congolaises doivent minutieusement préparer l’après-Kabila dans tous les secteurs. Pas seulement dans le secteur politique. Un des plus gros chantiers dont il faudra s’occuper est celui des routes à l’intérieur du pays, entre les différentes localités.

La 8Achte, une chaine belge en néerlandais, a diffusé mardi 21 avril 2015 un documentaire intitulé « les routes de l’impossible » un film de Christophe Kenck.

Nous seulement on y voit les souffrances des camionneurs et de leurs passagers, mais aussi la misère  de la population tout au long du parcours, différents petits commerces étant souvent tributaires du trafic routier.

Les partis qui aspirent au pouvoir devraient dans leurs programmes de campagne, proposer aux électeurs, mieux que le gâchis du régime finissant.

Bruxelles, le 22 avril 2015

Cheik FITA

 

Résumé du film

 Cinq fois grand comme la France, troisième pays le plus grand du continent africain - la République Démocratique du Congo (RDC) est surtout l'un des pays les plus riches en matières premières au monde.

On y trouve du Cobalt, essentiellement utilisé dans les téléphones portables et dans l'aéronautique, du cuivre, du zinc, de l'or et des diamants en quantité invraisemblable.

Nos caméras ont posé leur regard sur le Katanga, une province située au sud de la RDC, qui concentre les trois quarts des richesses du pays.

Nous accompagnons Eugène, un commerçant qui a un camion chargé de marchandises et qui doit partir de Lubumbashi, capitale économique du pays, pour rejoindre sa ville natale, Bukama, à 650 kilomètres plus au nord. Ici, le train ne marche qu'une fois sur dix; le camion reste le seul moyen pour acheminer les marchandises, car il n'y a pas d'aéroport.

Le voyage de Lubumbashi à Bukama dure quatre jours. Au volant : Domingo, " le prince de la route ", assisté par trois convoyeurs : ils sont accrochés à l'extérieur du camion et ce sont les yeux et les oreilles du chauffeur.

Nous les avons accompagnés tout au long de leur expédition, un cauchemar sur des routes totalement impraticables, un remake africain du " salaire de la peur " avec, pour toile de fond, un pillage organisé des richesses, par trois pays essentiellement : la Chine, l'Inde et les É.-U.

Suivez le résumé vidéo ci-dessous

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 08:30

La CENI, commission électorale nationale indépendante de la RD Congo se prépare à organiser des élections locales et provinciales en octobre 2015. Des élections pour des élections ? Des élections pour que la CENI s’affirme comme étant vraiment indépendante ? Des élections manipulées pour permettre au système Kabila de se pérenniser au pouvoir selon le dicton dictatorial « on n’organise pas les élections pour les perdre » ? Ou des élections en vue de permettre au peuple de se choisir librement ses représentants ?

A ce jour, l’actuel processus électoral congolais tel que piloté par la CENI  souffre d'insuffisances et n’est pas représentatif du peuple congolais pour une raison majeure : le corps électoral concerné vaut à peine 30% de la population congolaise. Voici comment.

En date du 5 mars 2015, par la bouche de monsieur Jean-Pierre Kalamba son rapporteur, la CENI ne considérait comme électeurs que ceux qui avaient été enrôlés en 2011. Autrement dit :

  1. De 2011 à 2015, la CENI n’a plus actualisé son fichier de la liste électorale.
  2. Tous ceux qui auront eu 18 ans entre 2011 et 2015, ne pourront pas voter.
  3. Ainsi, le corps électoral national est tout au plus de 18.914091, si l’on s’en tient au nombre de personnes qui s’étaient déplacées pour voter, le 28 novembre 2011, le chiffre de 32024640 d’inscrits ne présentant aucun crédibilité. (Voir tableau plus bas)
  4. Et à titre d’illustration, le corps électoral de Kinshasa la capitale sera tenez-vous bien de : 1 868 549 ! Moins de 20% de la population réelle de Kinshasa, Autrementdit, 80% d'exclus.

Comment, la CENI, une institution permanente n’a-t-elle pas pu procéder à l’enregistrement de nouveaux électeurs ?

Son budget faramineux de 1,5 milliards de dollars est-il à ce point insuffisant ? S’agit-il d'incompétence ou d’une manœuvre politique à dessein ?

La CENI a-t-elle perdu de vue que « L’identification et l’enrôlement des électeurs » est une de ses principales missions ?

La CENI est-elle consciente que les jeunes qui avaient 17 ans en 2011 en ont aujourd’hui 22 et sont en avant dernière année de l’université et au moins déjà gradués ? Ces jeunes, doivent-ils être ignorés?

La CENI retirera-t-elle de son fichier électoral tous ceux qui sont décédés entre 2011 et 2015 ? Si oui, pourquoi alors, par la même occasion, ne pas ajouter ceux qui sont vivants et en âge de voter ?

Si non, les noms de morts resteront-ils ou non, sur les listes électorales ?

Le jusqu'auboutisme de la CENI s'apparente à du mépris et ne mérite qu'une chose: la pression.

La pression  pour que la CENI revoie sa copie alors qu'il est encore temps. S’il faut des élections, le peuple congolais veut des élections libres, transparentes et inclusives. C'est son droit légitime. Et tout entêtement serait le germe d’inévitables remous sociaux la veille des scrutins. La grogne du 19 au 21 janvier 2015 ne s’est jamais complètement estompée. Et le message populaire était clair. La CENI a-t-elle la poitrine assez large pour contenir une nouvelle colère de la population ?

Bruxelles, le 20 avril 2015

Cheik FITA

lire aussi: Lu pour vous. CENI, parlement de la RD Congo : aventurisme, irresponsabilité, allégeance 

Corps électoral congolais de 2011, reconduit par la CENI pour 2015

chiffres: CENI 2011

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 19:26

Les différentes images de xénophobie en Afrique du Sud contre d’autres africains  ne peuvent laisser aucun homme indifférent, quand on pense à ce qu’aura été la mobilisation mondiale pour que ce pays se débarrasse de l’Apartheid.

Cette vague de xénophobie, est-ce la meilleure façon d’honorer la mémoire de Mandela ?

Le gouvernement Sud-Africain est dans l’obligation d’assurer la sécurité de toutes les personnes qui vivent sur son territoire, au lieu de présenter au monde ces scènes inacceptables de barbarie.

Nous reprenons ci-dessous des vidéos qui illustrent cette situation afin de sensibiliser tous ceux qui peuvent l'être.

Bruxelles, le 17 avril 2015

Cheik FITA

photo: RFI

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 09:59

Au cours d’un point de presse le jeudi 16 avril 2015 et entourée de plusieurs mandataires PS d’origine africaine, madame  Laurette Onkelinx a dévoilé les grands traits de la quatrième édition des journées de l’Afrique que le PS son parti, organise à Bruxelles en date du samedi 25 avril 2015 à l’Athénée royale d’Ixelles.

Quel est le concept ?

«  C’est un moment de rencontre non seulement pour les hommes et les femmes d’origine africaine, mais aussi pour toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à l’Afrique. Ce sont des journées de rencontres et de dialogues, ce sont des journées de débats, et ce sont des journées culturelles. »

Il est prévu des ateliers sur les thèmes suivants :

  • Les mutilations génitales
  • Démocratie et processus électoral en Afrique
  • Discrimination par les forces de l’ordre
  • Diversité à la télévision, dans les médias existants ou comment soutenir les nouveaux médias

Plusieurs orateurs tant du parti que de l’extérieur animeront ces ateliers.

Le programme de la journée se présentera de la manière suivante:

  • Dès  midi, ouverture des journées par la présentation d’un bilan de ce qui a été réalisé suite aux recommandations de l’édition précédente.
  • Dispatching en ateliers thématiques
  • 15h30, rapport des ateliers, préoccupations et recommandations,
  •  Convivialité, fête.

Laurette Onkelinx a ensuite été complétée par l’eurodéputée Marie Arena qui a cité quelques exemples dans les bilans :

  • La coopération au développement en Afrique centrale avec le renforcement des capacités de la société civile. Elle revient de la RD Congo où elle a rencontré des acteurs de la société civile. C’était dans le cadre d’une mission du groupe socialiste et démocrate auquel elle appartient au parlement européen.
  • L’enseignement, avec le décret mixité.
  • La culture. Beaucoup reste à faire. Néanmoins, des projets comme le festival biannuel « congolisation » sont à soutenir.

Pour madame Laurette Onkelinx, le succès de ces journées croît d’année en année. En 2014, en pleine période électorale, il y avait eu 250 participants. Pour cette édition 2015, 450 personnes se sont déjà inscrites : l’événement commence à prendre pied  dans la culture bruxelloise.

Bruxelles, le 17 avril 2015

Cheik FITA 

Journées de l’Afrique 2015 à Bruxelles, Laurette Onkelinx donne les lignes directrices

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 11:16

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

Bruxelles, samedi 28.03.2015 à 18h00, Salle Garcia Lorca Prés de métro Annessens. 47-49, rue des foulons, 1000, Bruxelles

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

. Hermene chez Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de SITES

 http://ccpa-pacc.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens