Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 10:52
Viol en public d'une femme au Kasai, recadrage de la LiFeKa depuis Bruxelles

Il circule sous les manteaux et dans les réseaux sociaux la vidéo d'une femme qu'on viole publiquement après l'avoir promenée nue dans la cité.

Les faits se seraient passés à Luebo au Kasai.

La télévision France 24 a parlé de cette vidéo.

Il se fait qu'entre le moment des faits et la période où cette vidéo est devenue virale, beaucoup de temps s'est écoulé. La LiFeKa, Ligue des Femmes Kasayennes était la première à réagir à cela depuis Bruxelles. (voir vidéo et lien de l'article plus bas)

Les interprétations allant dans toutes les directions, la LiFeKa a trouvé opportun de publier une mise au point en forme de mémorandum afin de recadrer les choses.

Ce mémorandum mérite d'être lu et porté à la connaissance du public.

Nous vous le proposons ci-dessous.

Bruxelles, le 8 octobre 2017

Cheik FITA

http://www.cheikfitanews.net/2017/09/video-degradante-d-une-femme-au-kasai-la-lifeka-belgique-denonce.html

 Memorandum de la Ligue des Femmes Kasayennes de Belgique (LiFeKa)

Rappel des faits

Il y a un mois ( en septembre 2017) une vidéo, particulièrement interpellant de par la violence de son contenu, a circulé sur les réseaux sociaux. On y voyait une jeune femme, promenée nue à travers la cité de Luebo, au Kasayi central (RDC). Cette femme sera amenée sur la place du village et sera obligée de subir en public, l'acte sexuel avec un jeune homme apeuré, devant une foule hostile et déchaînée qui l'accuse de trahison à l'endroit des siens.

La LiFeKa a réagi directement le 4 septembre2017 par un point de presse, où elle condamnait avec fermeté cette barbarie et cette atteinte à la dignité humaine. (Voir vidéo plus bas, NDLR)

Après des semaines d'indifférence et de silence, les réseaux sociaux se sont brusquement réveillés et on assiste à des échanges variables et variés, à des amalgames, à des stigmatisations, à des raccourcies, voire même à des injures.

C'est pourquoi la Ligue des Femmes Kasayennes, dont le cheval de bataille est l'émancipation, la promotion et la libération de la femme a décidé de réagir !

La LiFeKa constate :

Que les faits se sont déroulés en plein jour, avec une forte mobilisation de la population chauffée à blanc.

Que le jeune homme ,obligé sous la menace et autres contraintes d'avoir des rapports

sexuelles avec la femme était apeuré et blessé.

Que les représentants des services de sécurité (ANR,DGM,DEMIAP)et de maintien de l'ordre (Police nationale et armée) dans la cité de Luebo semblent étrangement absents ou aphones alors qu'ils ont des réseaux d'information;

Que les responsables juridiques et les élus provinciaux supposés être proches de la population grâce au démembrement des provinces, sont jusqu'à ce jours muets et indifférents.

Que les ministres nationaux et députés nationaux demeurent aphones.

La LiFeKa se pose des questions :

Où étaient passés les responsables de l'ANR, de la DEMIAP et de la DGM(qui collectent les informations via leurs canaux de détection et surveillance pour la sécurité du pays)?

Où se trouvait le Maire de Luebo au moment des faits?

Que faisaient les commandants de la police et des forces militaires quand leur collègue a été malmenée en pleine journée par une foule déchainée?

Que faisaient les autorités judiciaires de la cité de Luebo (Président du tribunal, inspecteur judiciaire, procureur de la république) chargés de protéger de la société de faire respecter la loi et de poursuivre les auteurs des faits criminels?

Quid des autorités provinciales et nationales (gouverneur de la province du Kasai central, les ministres provinciaux et nationaux de l'intérieur, de la justice ,des droits humains et celui du genre, famille et enfant), étaient elles informées des faits?

Quelles mesures ont été prises pour que les populations et surtout les femmes et les enfants soient protégés ?

Eu égard à la gravité des faits et au risque de leur propagation sur le territoire national,

La LiFeKa exige :

Qu'une enquête soit diligentée à Luebo pour que toute la lumière soit faite sur ce qui s'est réellement passé ;

Que la responsabilité des présumés auteurs et instigateurs des faits soit établie et les véritables responsables sanctionnés à l'issu d'un procès équitable ;

Que la jeune femme soit identifiée (nom et pronom, âge, état civil, profession, enfants, adresse) ;

Que le jeune homme soit également identifié (nom, prénom, âge, état civil, profession, adresse

Que la femme et le jeune homme victimes de la scène de la violence soient retrouvé et entendus pour pouvoir faire la lumière sur les circonstances réelles de ce lynchage public..

Que leur sort soit connu.

Que la nature de liens unissant les deux victimes doivent clairement établis ;

Que les Autorités politiques, administratives et judiciaires soient interpellés(ministre de la justice, de l'intérieur, du genre et famille, le gouverneur de la province et les élus provinciaux) et a besoin poursuivis si leur responsabilité est établie, que ceux qui ont failli à leurs missions et obligations soient sanctionnés

Que la chaîne de responsabilité soit établie au niveau des représentants de l'Etat et que ceux qui ont failli soient sanctionnés !

La LiFeKa déplore :

Les amalgames et suppositions entretenues autour sur les réseaux sociaux autour de cette vidéo de violence

La stigmatisation des kasayiens qui sont taxés et présentés comme des barbares, des

personnes sans morale et aux coutumes rétrogrades,

La mauvaise interprétation de la scène diffusée et les confusions entretenues.En effet il n'est nullement question d'une scène de réparation selon la coutume kasayienne :mais il s'agirait plutôt d'une vindicte populaire à l'endroit d'une femme accusée d'avoir trahie les siens comme

cela ressort des dires d'un certain Kalamba sur la vidéo.

Enfin, le silence et l'indifférence du pouvoir de Kinshasa qui étonnent , interpellent et

provoquent beaucoup de questionnements sur le rôle exact du pouvoir dans ce qui s'est passé dans l'espace kasayien?

Au vu de ces confusions et interprétations qui risque de faire croire que c'est seulement au Kasai ou ces genres de barbaries et violences ont été commises,

La LiFeKa précise :

Les scène de barbarie ne sont pas l'apanage de seuls kasaiens :le peuple kasayien est un peuple pacifique.

La scène de la vidéo ne fait pas partie des us et coutumes des kasaien car il est pudique et spirituel et ne peut pas ainsi réparer une faute par une abomination.

Ce pendant le cas de violences sont légions en RDC et dans le monde en période trouble.

Les mayi-mayi et d'autres groupes rebelles à l'est de la RDC ont commis beaucoup d'actes de cruauté inhumaine sur les populations qu'ils étaient sensés protéger,les femmes et les enfants ont été violés et enterré vivants à Makobola;

Dans l'ancienne province du Kivu(nord,sud et Maniema) les femmes ont été violées sur la place du marché au su et vu de enfants ,époux et parents ;

A l’Équateur et dans l'Ituri, on a parlé des scènes de cannibalisme et d'anthropophagie,et des viols de la part des rebelles.

Au nord Katanga, Gédéon Kyungu se nourrissait de parties intimes des femmes,

Au bas Kongo, la secte Bundu dia Kongo avait aussi perpétré des atrocités et on encore en mémoire les méfaits de jeunesses Mulelistes sur les religieux et religieuses.

En France, Louis XVI et Marie Antoinette ont été décapités devant une foule en délire !

Et e Jeanne d'Arc, Anuarité et Simon-Pierre n’ont-ils pas été publiquement suppliciés ?

Les printemps arabe ont également connu leur lots de supplices des traitres !

Et enfin en Afrique du Sud au moment de l'apartheid, comment étaient traités les noirs soupçonnés de trahison à la cause noire ?

En conclusion

La LiFeKa réaffirme son combat pour la justice, et pour la promotion et la dignité de la femme kasaienne.

La LiFeKa dénonce avec fermeté toute forme d'avilissement et de violence envers ces

dernières.

Quoique cette femme ait fait, elle ne méritait pas ce traitement inhumain.

La LiFeKa demande que justice soit faite de façon équitable et transparente.

Que la chaîne des responsabilités soit établie et les responsables jugés et punis.

Pour la LiFeKa

 

Mukendy Jeanine

Présidente

 

LiFeKa asbl

Rue Ernst Laude n°1A 1030 Bruxelles

lifeka1@yahoo.fr N° Entreprise 0847534728

Viol en public d'une femme au Kasai, recadrage de la LiFeKa depuis Bruxelles

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens