Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

17 mai 2018 4 17 /05 /mai /2018 07:35
Billet. 17 mai 1997-17 mai 2018, progrès ou gâchis ?

Le 17 mai 1997, les soldats de l’AFDL, Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo entraient à Kinshasa, accueillis en véritables libérateurs par la population kinoise.

21 ans après, quel bilan ceux qui avaient chassé Mobutu peuvent-ils présenter au peuple congolais ?

Ont-ils fait mieux ou pire que Mobutu ?

La RD Congo a-t-elle progressé ou reculé ?

Le peuple est-il content de ceux qui sont au pouvoir ?

Du point de vue social,

Face aux données ci-après, les tombeurs de Mobutu peuvent-ils pavoiser ?

  • Le chômage n’a pas été vaincu, bien au contraire, surtout dans les grandes villes et spécialement dans la capitale Kinshasa.
  • L’accès à l’énergie électrique a reculé. Kinshasa la capitale vit de plus en plus dans le noir.
  • Aucun progrès dans l’accès à l’eau potable. Même les infrastructures héritées de Mobutu se sont détériorées.
  • L’enseignement a reculé. Les diplômes universitaires congolais sont de moins en moins reconnus à l’étranger, malgré le grand essaimage au niveau national d’institutions d’enseignement supérieur. La bourse d’études jadis accordée aux étudiants par l’ état a disparu. Peu de parents parviennent à scolariser leurs enfants.
  • L’accès aux soins de santé ne s’est pas amélioré. Des maladies jadis éradiquées ont réapparu.
  • L’accès au logement est toujours problématique. En 21 ans, ceux qui ont les manettes de l’état n’ont pas réussi à créer des logements sociaux.
  • Le transport est toujours un casse-tête, surtout à Kinshasa.

Du point de vue culturel,

  • L’état congolais n’a pas réussi à construire des infrastructures culturelles pour permettre à l’art congolais de s’épanouir. Pas de salle de cinéma, pas de salle de théâtre. Le palais du peuple à Kinshasa qui aurait dû être un haut lieu de productions culturelles a été pris en otage par les institutions politiques. De même à Lubumbashi la deuxième ville du pays, la salle du cinquantenaire a été transformée en parlement provincial alors qu’en réalité, elle est une salle de théâtre.
  • Dans le chef-lieu de nouvelles provinces, aucune infrastructure culturelle digne de ce nom n’a été construite.
  • L’état ne subventionne aucun festival,
  • Les prix littéraires et artistiques sont inexistants,
  • Malgré le succès international de la musique congolaise, l’état n’est pour rien dans ce rayonnement. A l’ère du numérique, l’état n’a rien prévu pour défendre et protéger les droits des artistes congolais.
  • Le livre congolais est toujours un parent pauvre. Quelles sont les maisons d’édition mises à la disposition des écrivains ? Quelle a été la politique pour l’éclosion et la découverte de nouveaux talents ? Quels sont les grands écrivains des 21 dernières années qui ont été dévoilés au public  grâce aux « libérateurs »? Qu’a fait l’état-post Mobutu  pour que la littérature congolaise émerge ?
  • Les arts du spectacle que sont le théâtre, les ballets, les exhibitions folkloriques n’ont connu aucun coup de pouce de l’état, aucune subvention. Le Théâtre National de la RD Congo qui sillonnait jadis le monde a été délaissé. Même les troupes théâtrales privées qui réussissaient à sortir du pays le font de moins en moins. Le révolution numérique n’a pas été mise à contribution pour la promotion de la culture congolaise.
  • Avec le très grand nombre de tribus en RD Congo, il aurait dû y avoir de plus en plus de musées pour la conservation de notre héritage culturel. 21 ans après le départ de Mobutu, où la RD Congo en est-elle ?

Du point de vue économique,

Un chiffre :  la RD Congo a un budget annuel de 5 milliards de dollars. Vous avez bien lu. Moins que le budget de la plupart des villes européennes.  Quelques exemples :

  • Bruxelles : 5.508.000.000 euros
  • Genève :  1.195.911.066 francs suisses
  • Paris : 8 .469 millions d’euros
  • Jakarta : 5,2 milliards de dollars
  • New York : 70 milliards de dollars.

A se poser des questions : où va l’argent du coltan, du pétrole, de l’or, du diamant, du bois, du colbalt, du cuivre.. ?

Du point de vue politique et administratif

La plus grande richesse d’un pays, ce sont les hommes, les citoyens. Dans tous les pays du monde, l’état recense sa population et délivre une carte d’identité à chaque citoyen. 21 ans après le départ de Mobutu, l’état congolais est toujours incapable de délivrer une carte d’identité aux citoyens.

Du pouvoir issu des urnes.

La gestion d’un état se fait à plusieurs niveaux : Local, urbain, provincial, national.

A l’issue de la rencontre de Sun City en 2002, il avait été décidé d’organiser les élections générales en 2005, au plus tard en 2006. le processus électoral devait commencer par la base pour se terminer par la présidentielle.

Il n’y eut pas d’élections locales en 2006. 21 ans après le départ de Mobutu, il n’y en a toujours pas eu. Ainsi, depuis le départ de Mobutu, il n’y a toujours pas eu un seul élu local en RD Congo. Bien au contraire, les dirigeants locaux sont nommés par le sommet.

A propos des mandats.

Il y eut en 2006 élections des députés provinciaux qui élirent à leur tour en 2007 des gouverneurs pour un mandat de cinq ans soit jusqu’en 2012. Et après ? Plus rien. Qui gouvernent actuellement les provinces congolaises ?

En 2011, il y eut des élections législatives, quoique fortement chahutées. En 2012, le parlement fut installé pour 5 ans.

Depuis 2017, il n’y a plus de parlementaires détenant un mandat valide du peuple.

Faut-il parler du sénat qui a battu tous les records de l’illégitimité ? Elus  en 2007 pour 5 ans, onze ans après, toute honte bue, les "sénateurs" siègent toujours. Une véritable escroquerie politique.

En 2011, il y eut élection présidentielle. Selon la CENI, Joseph Kabila avait gagné et était donc devenu Président pour cinq ans. Oui, pour cinq ans. Pas un jour de plus, pas une minute de plus. Le 19 décembre 2016, le mandat présidentiel issu des urnes avait pris fin.

Entre la fin de mandat du Président et aujourd’hui, une magie toute congolaise s’est produite : Le Président qui aurait dû partir en 2016 est toujours là ! Et… Il n’y a toujours pas eu d’élections.

Ainsi, il trône à la tête de la RD Congo des individus  qui se disent, qui ministre, qui Premier ministre, qui député, qui Président.

Avec quel mandat ?

Par rapport à la situation qui prévalait le 17 mai 1997 à la chute de Mobutu, ses successeurs ont-ils fait mieux ? Ont-ils rendu le Congolais plus heureux ? Ont-ils transformé le Congo en un pays où il fait bon vivre ?

17 mai 1997-17 mai 2018, y a-t-il eu progrès ou gâchis ?

 

Bruxelles, le 17 mai 2018

Cheik FITA

 

 

 

Billet. 17 mai 1997-17 mai 2018, progrès ou gâchis ?

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens