Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 16:44
Double nationalité, les Professeurs Samutondi et Bakandeja pointent du doigt le législateur congolais

Dans la législature congolaise, « la nationalité est une et exclusive ». Pourquoi cette particularité se maintient-elle toujours même en cette période de mondialisation ? Cela présente-t-il oui ou non des avantages pour le Congolais ?

Pour répondre à cela, le web-journal bruxellois « Info en Ligne des Congolais de Belgique » a organisé le samedi 24 mai au Press Club Brussels Europe une conférence sur le thème : « Pour ou contre la double nationalité en RD Congo ? » Cette conférence était animée par deux éminents juristes congolais et professeurs à l'Université de Kinshasa notamment : Samutondi Ikomba orateur principal qui s'est appuyé dans sa communication sur son dernier livre intitulé : « Le droit du sol souple ». Professeur Bakandeja modérait l'événement.

Grégoire Bakandeja, qui assurait la modération est Professeur des Universités ( RDC, Congo, France et Belgique), Doyen Honoraire (Faculté de droit- Université de Kinshasa), Ancien ministre, Député honoraire.

Le problème de la nationalité pourrit la vie politique congolaise depuis plusieurs décennies. De cette conférence, on peut retenir trois choses :

  • Les textes régissant la nationalité, et leurs dates importantes,

  • Les responsabilités

  • Et enfin la piste de solution pour mettre à la crise latente liée aux questions de nationalité.

D'entrée de jeu et pour éviter toute confusion par la suite, l'orateur du jour a circonscrit un certain nombre de concepts : la Nation, la nationalité...

Les textes régissant la nationalité

Nationalité sous-entendant des textes légaux. Professeur Samutondi a retracé l'historique des textes légaux régissant la nationalité en RD Congo.

L'ancêtre de tous est le décret du Roi Léopold II en 1892.

Suivront :

  • La charte coloniale en 1908 et qui restera en vigueur jusqu'en 1960, à l'aube de l'indépendance de la RD Congo. On pouvait y lire : « «  Pour être Congolais, il fallait être né d'un père Congolais et sur le sol congolais. » En d'autres termes : «  Un Congolais qui allait à l'étranger, sans avoir dit à l'autorité administrative, qu'il allait pour ne pas revenir, restait soumis à des obligations comme citoyen congolais » autrement dit il pouvait aller, acquérir une autre nationalité, sans dire à l'état qu'il renonce à la nationalité , à ses obligations en tant que Congolais (paiement des impôts...), il restait assujetti à des obligations comme congolais . Le professeur Samutondi commentera : « Le jour où la RD Congo optera pour la double nationalité, ce texte devra être considéré comme un précurseur. On pouvait y lire :

«  Pour être Congolais, il fallait être né d'un père Congolais et sur le sol congolais. » donc, double droit du sol.

«  Un Congolais qui allait à l'étranger, sans avoir dit à l'autorité administrative, qu'il allait pour ne pas revenir, restait soumis à des obligations comme citoyen congolais » autrement dit il pouvait aller, acquérir une autre nationalité, sans dire à l'état qu'il renonce à la nationalité , à ses obligations en tant que Congolais (paiement des impôts...), il restait assujetti à des obligations comme congolais .

  • La constitution de Luluabourg en 1964,

  • Le tout dernier texte de loi qui régit la nationalité est la loi du 12 novembre 2004, et qui est toujours en vigueur. Problème : elle est antérieure à l'actuelle constitution promulguée elle en 2006 et révisée en 2011. Certaines dispositions de la loi ne sont pas conformes à la constitution.

Conflits liés à la nationalité

C'est en 1970, avec l’organisation des élections législatives qu'apparaissent les premiers problèmes sérieux sur la nationalité.

En 1971, il y a des tumultes en marge de l'organisation des élections législatives sous Mobutu . À l'Est, il est renié la qualité d'électeurs à des ressortissants du Masisi, car étant considérés comme des transplantés au Congo, pour des raisons agricoles. Le Président Mobutu signera une ordonnance non motivée et avec un seul article, accordant la nationalité collective aux populations transplantées.

Problème encore, la nationalité étant un droit individuel, une commission dirigée par Madrandele Tanzi fut mise sur pied pour clarifier la situation.

Problème toujours, il n'y a pas eu de recensement, il n'y a pas de critères clairs établis.

Les deux lois de 1971 et de 1972 seront véritablement des lois du chaos en matière de nationalité.

Les responsabilités

Qui est responsable de cet imbroglio ?

Pour les deux conférenciers, le législateur congolais est le grand responsable de la situation. Les textes de loi sont pris pour résoudre des problèmes ponctuels alors qu'ils devraient être écrits froidement.

On devrait associer à la rédaction des textes de lois des techniciens qui maîtrisent la legistique.

La deuxième responsabilité revient au fait qu'il n'y a jamais eu un registre national digne de ce nom.

Et enfin la piste de solution : Double nationalité ou pas ?

Avec le nombre croissant des Congolais qui se sont exilés et qui avec l'ouverture démocratique actuelle veulent revenir en RD Congo, la nationalité une et exclusive apparaît de plus en plus ringarde.

Pour conclure, le professeur Samutondi s'est référé à ce qui est dit dans la constitution sénégalaise à savoir : « La nationalité sénégalaise d'origine ne peut pas être perdue. » Ils n'ont pas dit « il est consacré au Sénégal la double nationalité ».

C'est une autre forme de double nationalité.

 

Bruxelles, le 25 mai 2019

Cheik FITA

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens