Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

26 septembre 2020 6 26 /09 /septembre /2020 07:58
Chanson du jour « Mama Yemo » de LE KARMAPA ou le procès des hôpitaux en RD Congo

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 26 septembre 2020

Au mois d'avril 2020 alors que le coronavirus était annoncé à Kinshasa, l’artiste-musicien Jean-Jacques Kibinda Pembele dit le Karmapa lançait sur le marché une chanson : «   Mama Yemo ». Et dès sa sortie, des réactions en tout genre fusaient déjà.

Jeudi 24 septembre 2020, l’artiste a mis en ligne sur youtube le clip de la version officielle de la chanson.

Le même jour, notre confrère, le journal « La Prospérité » de Kinshasa publiait l’article suivant : Justice. Le Karmapa convoqué au Parquet pour la diffusion de sa chanson «Maman Yemo»

Voici l’article en question :

« Aussitôt lancée sur le marché du disque, la nouvelle chanson- single « Maman Yemo » du chanteur  congolais Le Karmapa est interdite de toutes diffusions publiques notamment, à travers les médias à Kinshasa. Mais, au niveau des réseaux sociaux, l’œuvre est partagée par les fanatiques qui apprécient surtout la thématique, au-delà des mélodies succulentes qui l’accompagnent.  Qu’à cela ne tienne, cette mélopée de l’artiste dérange le gestionnaire de l’hôpital général de référence de Kinshasa, autrement dit «Maman Yemo» qui s’y oppose farouchement alors que son contenu va pour l’intérêt de cet établissement de santé publique.

Featuring dans la chanson

Dans cette chanson, l’artiste Le Karmapa a eu l’apport d’une icône de la chanson congolaise : Sam Mangwana. Et le duo rappelle alors la chanson de Franco Luambo Makiadi : « Mbanda akoti kikumbi » dans laquelle le Grand Maître Franco avait chanté en duo avec le même Sam Mangwana.

« Mama Yemo » Une chanson qui interpelle.

Le clip vidéo de la chanson commence ainsi :

  • Je ne peux pas me salir les mains, sans argent, votre frère va mourir.
  • Dr, oyo hopital ya ndenge nini ? Obosani serment d’Hippocrate ?
  • Mais Docteur…
  • Eh, eh, tais-toi, nakosimba ye te. Soki mbongo eza te, akokufa «  s » Et c’est parti pour dix minutes de musique.

«  Si je tombe malade, n’osez pas  m’amener  là-bas,

On risque de m’administrer un médicament qui sort de la pharmapoche d’un personnel soignant,

On risque de me donner des « quinines » qui ont en réalité été fabriqués avec la pâte de manioc… »

Dans la chanson, l’artiste dénonce plusieurs maux :

  • L’absence des médicaments à l’hôpital
  • L’absence du matériel médical,
  • L’Insalubrité,
  • la présence à l’hôpital d’une myriade de rats et de chats,
  • l’absence de courant,
  • une morgue où les corps s’entassent et en état de putréfaction,
  • les différentes mauvaises odeurs, les moustiques, les enfants errants,
  • Une couveuse pour plusieurs bébés,

L’artiste continue sa dénonciation :

Je vais à l’hôpital pour guérir,

Pas pour y chercher la mort.

Les rats et les chats s’y amusent,

Les chats se nourrissent des nombrils des bébés,

Des morts par négligence,

Et avec cela, qu’on se taise ? Qu’on ne le dise pas ?

Notre maternité est devenue une maison hantée,

Les riches vont vite se faire soigner en Afrique du Sud.

Et nous les pauvres ?

Ils construisent leurs maisons avec l’ argent de l’Etat qui était destiné aux hôpitaux, 

Ils oublient l’achat des incinérateurs,

Partout, l’odeur des WC juste à côté des malades,

L’odeur du poisson salé,

Les cafards, les cancrelats,

Les moustiques,  

La vente des médicaments se fait  comme celle du pain,

Et le serment d’Hippocrate ?

Où finirons-nous avec des pratiques pareilles, 

« Donne l’argent » !

Et sa conclusion ?

« Si je deviens malade, ne m’amenez pas là-bas »

Pourquoi ?

« Je ne suis pas sûr du médicament qu’on va m’administrer,

Je préfère que vous m’ameniez chez les tradipraticiens,

« Depuis que je suis interné, la fièvre typhoïde ne finit pas…

« La santé n’est pas une marchandise,

« Ceux qui ont des moyens vont se faire soigner en Afrique du Sud,

Et nous les pauvres ?

Tu es interné pour la malaria, et tu ressors handicapé par la poliomyélite.

Même à un doigt de la mort, on te réclame toujours l’argent.

EYOMA !

Message sans équivoque

Non seulement le message contenu dans la chanson est interpellateur, mais l’arrangement musical est tout aussi remarquable : les voix, les chœurs, les instruments à corde, la synthé, le saxophone très mélancolique, la rythmique entraînante, la percussion, le refrain qui revient régulièrement,

Pour amortir le coût de production de l’œuvre et c’est devenu un style, des « mabanga » sont clairsemés par-ci  par-là dans la chanson.

Côté visuel.

En visionnant la vidéo officielle de la chanson, l’expression joviale des  danseuses et danseurs contrebalance le caractère dramatique de la chanson.

Les comédiens

Plusieurs comédiens interprètent les différentes situations décrites dans la chanson.

Le tournage et montage

Toute une équipe a été mise à contribution pour le tournage et le montage des images.

Au final, c’est plus d’une soixantaine de personnes qui ont été impliquées dans la production de cette chanson et de son clip visuel.

Et la suite ?

Il est un fait, cette chanson dénonce un mal qui ronge tous les hôpitaux de la RD Congo depuis des décennies.

Le titre MAMA YEMO est utilisé pour le caractère emblématique de cet hôpital de Kinshasa : « Hôpital de référence »… Mon œil !

Cela devrait-il continuer ?

Non. L’artiste le dit quelque part : « Cherchons à améliorer nos hôpitaux. »

L’interpellation de la société par l’artiste Le Karmapa arrive à point nommé. Sont pointés du doigt : le personnel de tous les hôpitaux de l’Etat, les gestionnaires des institutions hospitalières et bien sûr l’Etat à tous les niveaux.

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens