Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 10:41
Territoriale.  « L’ASADHO appelle à la réhabilitation du Gouverneur Martin KABUYA et de son Gouvernement provincial au Kasaï Central »

COMMUNICATION

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, ASADHO en sigle, est très préoccupée par la violation de la Constitution dans le processus qui a conduit à la censure du Gouvernement Provincial du Kasaï Central par l’Assemblée Provinciale en juin 2020.

A l’analyse de la situation, il résulte que la violation des dispositions pertinentes de la Constitution dont Monsieur Martin KABUYA et son Gouvernement sont victimes résulte  principalement de la méfiance qui s’était installée entre l’Exécutif Provincial et l’Assemblée Provinciale, deux institutions importantes de la province condamnées à travailler ensemble par les lois de la République.

En effet, selon le recoupement des informations fait par l’ASADHO, plusieurs faits graves sont reprochés à Monsieur Martin KABUYA et à son Gouvernement tant par l’Assemblée Provinciale que par une partie de la population de la province du Kasaï Central. Il s’agit notamment de[2] :

- Avoir fait arrêter arbitrairement certains agents et cadres de la Direction Générale des Recettes du Kasaï Central qui réclamaient, après révocation, leurs arriérés de salaire 11 mois ;

- Avoir fait disperser violemment les membres du Mouvement Citoyens LUCHA qui manifestaient en Septembre 2019 contre la désignation à titre provisoire  des maires des villes, bourgmestres….par le Gouverneur ;

- Avoir déstabilisé et créé des conflits entre les chefs coutumiers des différents groupements sur toute l’étendue de la province du Kasaï Central,

- Avoir suspendu et désigné les maires des villes de Kananga, bourgmestres des communes de la ville de Kananga…..

Malgré que l’ASADHO avait déjà condamné certains ces faits, elle est consciente que Monsieur Martin KABUYA bénéficie de la présomption d’innocence, et qu’à cet égard le principe du contradictoire et le droit à la défense de l’incriminé ; impliquant  le droit d’avoir un délai raisonnable pour se préparer devraient être observés par l’Assemblée Provinciale du Kasai Central.

En date du 22 juin 2020, par le canal de son Président, l’Assemblée Provinciale transmet à Monsieur Martin KABUYA, la motion de censure contre son Gouvernement et lui demande de venir à la plénière du 24 juin 2020 pour présenter ses moyens de défense.

En date du 23 juin 2020, par sa lettre n°01/14/CAB/G.P/KC/MKM/813/2020, Monsieur Martin KABUYA accuse réception de la lettre de l’Assemblée Provinciale lui transmettant la motion de censure et sollicite 7 jours pour préparer efficacement sa défense et se présenter devant elle.

En date du 24 juin 2020, le Président de l’Assemblée Provinciale répond à la lettre de Monsieur Martin KABUYA en lui demandant de se présenter à la plénière du 24 juin 2020 au motif que la session ne peut aller au-delà des dates fixées[3]par la loi portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces et par le règlement intérieur de l’Assemblée Provinciale.

Au vu de la méfiance qui s’était installée entre les deux institutions, il a été difficile de trouver un juste milieu entre les délais impartis par la loi pour chaque session de l’Assemblée Provinciale et le droit de la défense garanti par l’article 19 de la Constitution.

A ce sujet, l’article 59 de la Constitution va plus loin en disposant que « le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales consacrés dans la Constitution s’impose aux pouvoirs publics et à toute personne », y compris le droit de la défense.

L’ASADHO estime qu’au regard de la gravité des faits reprochés à Monsieur Martin KABUYA dont certains seraient constitutifs de violation des droits de l’Homme, et de la primauté de la Constitution sur les autres lois de la République, un délai raisonnable de quelques jours pouvait bien lui être accordé pour préparer sa défense.

Vu ce qui précède, l’ASADHO recommande :

§ Au Président de la République de :

- Réhabiliter Monsieur Martin KABUYA dans sa fonction de Gouverneur de province du Kasaï Central, en attendant que la Cour Constitutionnelle donne une suite à la cause qui est pendante devant elles sur l’inconstitutionnalité de la motion de censure de l’Assemblée Provinciale du Kasai Central.

§ A l’Assemblée Provinciale du Kasaï Central de :

- Reprendre l’examen de sa motion de censure en garantissant à Monsieur Martin KABUYA son droit de la défense tel que prévu par la Constitution comprenant un délai raisonnable pour préparer sa défense.

Fait à Kinshasa, le 16/10/2020

ASADHO

Pour toute information, prière de contacter :

Me Jean Claude KATENDE (Whatsaap +243811729908)

 

[1]*Organisation affiliée à la Commission Internationale des Juristes (Genève), à la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), dotée du statut d’observateur auprès de la Commission africaine des Droits de l’Homme et des peuples (Banjul) et Membre du Réseau OMCT/SOS Torture.

ASADHO – Bureau National : 83, avenue Assosa, Commune de Kasavubu, Kinshasa.

Kinshasa /Gombe,  RD. Congo   E-mail : asadhokin@yahoo.fr

Tél. (00243) 81 17 29 908  Site web : http:/www.asadho-rdc.net

[2] Tous ces faits sont repris dans la motion de censure envoyée par l’Assemblée Provinciale du Kasaï Central à Monsieur Martin KABUYA.

[3] A l’entendement de l’ASADHO, le Président voudrait dire que si la session ne tendait pas vers sa fin, l’Assemble Provinciale accorderait plus de temps au Gouverneur pour préparer sa défense et en même temps, il reconnait le droit de défense de la personne mise en cause.

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens