Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

20 janvier 2021 3 20 /01 /janvier /2021 16:30
Document. Tribalisme? Racisme  ? La loi Congolaise a prévu des sanctions

L'arène politique congolaise évolue comme un no-man's-land où tout est permis. Apprentis politiciens, analystes autoproclamés débitent à longueur de journée dans les réseaux sociaux, des propos qui peuvent les mener droit en prison. Avec l'instauration progressive du pouvoir judiciaire, bien de personnes ayant la langue pendue pourraient se retrouver du jour au lendemain en prison. 

Beaucoup de gens pensent que le parlement devrait légiférer là dessus. Non. L'arsenal judiciaire Congolais a déjà prévu cela. Si dessous, une ordonnance-loi qui date de 1966!

Les délinquants sont avertis. 

 
DISCRIMINATIONS ET RACISME

 

Ordonnance - Loi 25-131 du 25 mars 1960 - Racisme et intolérance religieuse
Décr. du 13 juin 1960 - Discrimination dans les magasins et autres lieux public
O.-L. 66-342 du 7 juin 1966 - Racisme et tribalisme
25 mars 1960.-0RDONNANCE-LOI n° 25-13 Répression des manifestations de racisme ou d'intolérance religieuse. (M.C, 1960, p. 946)
Art. 1er. - Les inscriptions murales ou autres, le port d'emblèmes, les gestes, les paroles ou les écrits susceptibles de provoquer, d'entretenir ou d'aggraver la tension entre races, ethnies ou confessions sont punis d'une peine de servitude pénale d'un mois à un an et d'une amende n'excédant pas 3.000 francs, ou d'une de ces peines seulement.
Art. 2. - La présente ordonnance législative entrera en vigueur le jour de sa publication.
 
13 juin 1960. - DÉCRET - Discrimination dans les magasins et autres lieux publics. - Approbation de l'ordonnance-loi 25-491 du 1 er octobre 1959. (M.C., n°26ter, 1960, p. 101 et n°30, 1960, p. 2219)
Art. 1 er. - Dans les magasins et lieux publics, il est interdit de maintenir, d'aménager ou de faire maintenir ou aménager toutes installations distinctes, telles que guichets, entrées, comptoirs, etc., réservées à une race ou une ethnie déterminée.
Art. 2. -II est de même interdit de maintenir, de placer ou de faire maintenir ou placer des inscriptions, dessins ou signes quelconques indiquant les installations distinctes visées à l'article 1 er.
Art. 3. - Les infractions aux dispositions qui précèdent seront punies d'une servitude pénale de deux mois au maximum et d'une amende qui ne peut dépasser cinq mille francs ou d'une de ces peines seulement.
Art. 4. - En cas de récidive, le juge peut ordonner la fermeture de l'établissement pou rune durée déterminée, qui n'excédera pas deux mois.
Art. 5. - La présente ordonnance législative entrera en vigueur le 15 novembre 1959.
7 juin 1966. - ORDONNANCE-LOI 66-342 - Répression du racisme et du tribalisme. (M.C, 1966, p. 559)
Art. 1 er. - Quiconque, soit par paroles, gestes, écrits, images ou emblèmes, soit par tout autre moyen, aura manifesté de l'aversion ou de la haine raciale, ethnique, tribale ou régionale, ou aura commis un acte de nature à provoquer celle aversion ou cette haine puni d'une servitude pénale d'un mois à deux ans et d'une a de cinq cents à cent mille francs, ou d'une de ces peines seulement.
Si l'infraction a été commise par un dépositaire de l'autorité que dans l'exercice de ses fonctions, la servitude pénale sera de six mois au moins et l'amende de cinq mille francs au moins.
 
Si l'infraction a causé une désorganisation des pouvoirs publics, des troubles graves, un mouvement sécessionniste ou une rébellion coupable sera puni de la servitude pénale à perpétuité.
 
 
Art. 2. - Tout jugement ou arrêt condamnant un étranger par application de l'article 1 er ci-dessus sera notifié, en forme d'expédition régulière, dès qu'il aura acquis le caractère définitif, au Ministre ayant la sûreté nationale dans ses attributions, par le parquet de la juridiction qui a prononcé la condamnation.
 
Dans les quarante-huit heures suivant la réception de l'expédition du jugement ou de l'arrêt, l'expulsion du condamné sera prononcée par l'autorité compétente en vertu de la législation sur la police des étrangers.
 
Art. 3. - Seront dissous par ordonnance du président de la République les cercles, clubs, associations ou groupements dont les buts réels, l'activité ou les agissements seraient inspirés par une volonté de discrimination raciale, ethnique, tribale ou régionale.
 
Art. 4. - Sont interdites les associations tribales à caractère politique.
 
En conséquence les associations de celle nature existant à d'entrée en vigueur de la présente ordonnance-loi sont dissoutes de plein droit.
 
Art. 5. - Seront punis d'une servitude pénale d'un mois à deux ans et d'une amende de cinq cents à cent mille francs, ou d'une peine seulement:
1° ceux qui auront participé au maintien d'un cercle, d'un club, d'une association ou d'un groupement dissous par application  l'article 3; 
2° ceux qui, à titre quelconque, assumeront ou continueront d'assumer la direction ou l'administration de l'association visé à l'article 4. 
Art. 6. - Toute personne qui, ayant acquis connaissance l'exercice de ses fonctions, d'un fait réprimé par l'article 5 ci-dessus, ne l'aura pas dénoncé à l'autorité judiciaire dès le moment où elle l'aura connu, sera punie d'une servitude pénale de quinze jours à un an et d'une amende de deux cent cinquante à cinquante mille francs, ou d'une de ces peines seulement.
Si le coupable est un dépositaire de l'autorité publique, la servitude pénale sera de six mois à deux ans et l'amende de cinq mille à cent mille francs.

Art. 7. - Le décret-loi du 13 mars 1965 portant majoration des amendes pénales ne s'applique pas aux amendes prévues par la présente ordonnance-loi.
Art. 8. - Les infractions prévues par la présente ordonnance-loi seront poursuivies et jugées par priorité.
 
Art. 9. - L'article 75bis du Code pénal est abrogé.
 
Art. 10. - La présente ordonnance-loi entrera en vigueur dix jours après la date de sa signature


 
 

   

 

Ordonnance - Loi 25-131 du 25 mars 1960 - Racisme et intolérance religieuse

Décr. du 13 juin 1960 - Discrimination dans les magasins et autres lieux public

O.-L. 66-342 du 7 juin 1966 - Racisme et tribalisme

25 mars 1960.-0RDONNANCE-LOI n° 25-13 Répression des manifestations de racisme ou d'intolérance religieuse. (M.C, 1960, p. 946)

Art. 1er. - Les inscriptions murales ou autres, le port d'emblèmes, les gestes, les paroles ou les écrits susceptibles de provoquer, d'entretenir ou d'aggraver la tension entre races, ethnies ou confessions sont punis d'une peine de servitude pénale d'un mois à un an et d'une amende n'excédant pas 3.000 francs, ou d'une de ces peines seulement.

Art. 2. - La présente ordonnance législative entrera en vigueur le jour de sa publication.

 

13 juin 1960. - DÉCRET - Discrimination dans les magasins et autres lieux publics. - Approbation de l'ordonnance-loi 25-491 du 1 er octobre 1959. (M.C., n°26ter, 1960, p. 101 et n°30, 1960, p. 2219)

Art. 1 er. - Dans les magasins et lieux publics, il est interdit de maintenir, d'aménager ou de faire maintenir ou aménager toutes installations distinctes, telles que guichets, entrées, comptoirs, etc., réservées à une race ou une ethnie déterminée.

 

7 juin 1966. - ORDONNANCE-LOI 66-342 - Répression du racisme et du tribalisme. (M.C, 1966, p. 559)

Art. 1 er. - Quiconque, soit par paroles, gestes, écrits, images ou emblèmes, soit par tout autre moyen, aura manifesté de l'aversion ou de la haine raciale, ethnique, tribale ou régionale, ou aura commis un acte de nature à provoquer celle aversion ou cette haine puni d'une servitude pénale d'un mois à deux ans et d'une a de cinq cents à cent mille francs, ou d'une de ces peines seulement.

Si l'infraction a été commise par un dépositaire de l'autorité que dans l'exercice de ses fonctions, la servitude pénale sera de six mois au moins et l'amende de cinq mille francs au moins.

Si l'infraction a causé une désorganisation des pouvoirs publics, des troubles graves, un mouvement sécessionniste ou une rébellion coupable sera puni de la servitude pénale à perpétuité.

Art. 2. - Tout jugement ou arrêt condamnant un étranger par application de l'article 1 er ci-dessus sera notifié, en forme d'expédition régulière, dès qu'il aura acquis le caractère définitif, au Ministre ayant la sûreté nationale dans ses attributions, par le parquet de la juridiction qui a prononcé la condamnation.

Dans les quarante-huit heures suivant la réception de l'expédition du jugement ou de l'arrêt, l'expulsion du condamné sera prononcée par l'autorité compétente en vertu de la législation sur la police des étrangers.

Art. 3. - Seront dissous par ordonnance du président de la République les cercles, clubs, associations ou groupements dont les buts réels, l'activité ou les agissements seraient inspirés par une volonté de discrimination raciale, ethnique, tribale ou régionale.

Art. 4. - Sont interdites les associations tribales à caractère politique.

En conséquence les associations de celle nature existant à d'entrée en vigueur de la présente ordonnance-loi sont dissoutes de plein droit.

 

Art. 5. - Seront punis d'une servitude pénale d'un mois à deux ans et d'une amende de cinq cents à cent mille francs, ou d'une peine seulement:

1° ceux qui auront participé au maintien d'un cercle, d'un club, d'une association ou d'un groupement dissous par application  l'article 3; 

2° ceux qui, à titre quelconque, assumeront ou continueront d'assumer la direction ou l'administration de l'association visé à l'article 4. 

Art. 6. - Toute personne qui, ayant acquis connaissance l'exercice de ses fonctions, d'un fait réprimé par l'article 5 ci-dessus, ne l'aura pas dénoncé à l'autorité judiciaire dès le moment où elle l'aura connu, sera punie d'une servitude pénale de quinze jours à un an et d'une amende de deux cent cinquante à cinquante mille francs, ou d'une de ces peines seulement.

Si le coupable est un dépositaire de l'autorité publique, la servitude pénale sera de six mois à deux ans et l'amende de cinq mille à cent mille francs.
Art. 7. - Le décret-loi du 13 mars 1965 portant majoration des amendes pénales ne s'applique pas aux amendes prévues par la présente ordonnance-loi.

Art. 8. - Les infractions prévues par la présente ordonnance-loi seront poursuivies et jugées par priorité.

Art. 9. - L'article 75bis du Code pénal est abrogé.

Art. 10. - La présente ordonnance-loi entrera en vigueur dix jours après la date de sa signature

 

 


 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens