Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 08:15
Tribune. Le profil des leaders et un projet collectif pour bâtir un Autre Congo

? José MPUNDU

Prêtre et psychologue clinicien

La crise qui secoue la RDC depuis des années est essentiellement une crise anthropologique, une crise de l’homme congolais qui a perdu  ses repères  en humanité. Cette crise concerne tous les congolais du sommet à la base de la société. Mais, comme le « poisson pourrit par la tête », selon l’adage bien connu, il importe de se pencher sur le profil des hommes et des femmes dont le Congo a besoin pour se reconstruire sur base d’un projet collectif.

Le profil des leaders

M’inspirant du profil des dirigeants dont l’Afrique a besoin, proposé par le politologue camerounais, Samuel Eboua, dans son livre, Interrogations sur l’Afrique noire (EBOUA S., Interrogations sur l’Afrique noire, Editions L’Harmattan, Paris 1999, p. 177), je propose ce qui suit :

« Le nouveau Congo a besoin d’hommes et de femmes d’action pénétrés de l’intérêt supérieur de l’Etat, des hommes et des femmes intègres, compétents, travailleurs, meneurs d’hommes, des hommes et des femmes tolérants, rassembleurs, mais intraitables lorsqu’il s’agit de défendre l’intérêt général, des hommes et des femmes capables de réaliser beaucoup avec peu de moyens. Il s’agit d’hommes et de femmes qui n’aiment pas le pouvoir pour le pouvoir, mais pour qui ce dernier ne constitue qu’un instrument leur permettant de réaliser leur idéal au profit de la communauté nationale, et qui sont capables de s’en dessaisir dès lors que, pour une raison ou une autre, ils estiment ne pas être en mesure de réaliser cet idéal… Ces hommes et ces femmes, bien que rares, ne sont pas complètement absents du Congo actuel. Il suffit de les dépister et de les responsabiliser ».

Ces leaders qui répondent à ce profil ne vont pas nous tomber du ciel. Il faut les créer, les former, les formater. La première école de ce leadership est la famille. Si les parents congolais pouvaient correspondre à ce type de leaders au sein de nos familles congolaises, les enfants apprendre par modelage vicariant à être ces leaders dont nous avons besoin. Le milieu éducatif, à savoir écoles, instituts et universités, doit être aussi le lieu de production de ce type de leaders. Enseignants, professeurs, formateurs, tous ceux qui sont impliqués dans le travail de léducation des enfants et des jeunes, devraient incarner ce type de leaders pour faire passer cela chez les jeunes en formation.

Si, à toutes ces qualités que nous venons de citer, nous ajoutons la sagesse, la responsabilité et la redevabilité, nous aurons donc là le profil de dirigeants politiques dont nous avons besoin pour conduire les travaux de construction d’un nouveau Congo, d’un Autre Congo.

En parlant des hommes, nous ne pensons pas à des hommes seuls mais à des équipes d’hommes et de femmes. Il s’agit d’instituer dans le nouveau Congo un leadership d’équipe où les membres de l’équipe se complètent et s’entraident dans l’accomplissement de cette lourde tâche. Dans cette équipe, tout le monde n’est pas nécessairement au-devant de la scène politique; certains membres de l’équipe sont des héros dans l’ombre. Je pense à tous ceux qui seront dans les laboratoires de réflexion et d’analyse que sont les « Think tank », dans les bureaux d’études, etc.

Le Nouveau Congo a besoin des leaders qui travaillent en équipe et qui connaissent lhistoire, la philosophie, la psychologie pour mieux juguler, avec les masses critiques formées et cultivées politiquement, la crise anthropologique qui perdure depuis des années dans notre pays.

Un projet collectif

Ces leaders dont le profil est ainsi défini se mettront au service d’un projet collectif porté par les masses populaires formées et éduquées ayant une conscience politique aigues et engagées ensemble dans la réalisation de ce projet.

Toutes les consultations qui ont eu lieu dans ce pays (de la Conférence Nationale aux dernières consultations nationales en passant par le débat national et les concertations nationales) peuvent nous amener à élaborer ce projet collectif qui portera sur les aspects idéologiques, politiques, économiques et sociaux. Ce nest donc pas la matière qui nous manque pour élaborer un projet collectif pour le développement de notre pays.

Sur le plan idéologique, il s’agira de définir la vision commune et partagée qui sous-tendra toutes nos actions de construction d’un Autre Congo. Cette vision commune devrait être la nôtre et une copie-conforme des idéologies imposées par les forces étrangères ou ceux qui se prennent pour les « Maîtres du monde ». Il nous faut donc inventer notre vision de l’avenir du Congo, du Congo de demain.

Le patriotisme souverainiste et le convivialiste humaniste pourront être les fondements idéologiques pour bâtir un Autre Congo, un Nouveau Congo, le Congo de demain. Le Congo de demain doit être un pays réellement souverain où lhomme retrouve sa place dans un nouveau vivre ensemble.

Sur le plan politique, il s’agira de définir ce que nous considérons comme une politique légitime. Et ici, je propose que nous puissions nous inspirer du Manifeste convivialiste qui dit ceci :

« La seule politique légitime est celle qui s’inspire d’un principe de commune humanité, de commune socialité, d’individuation et d’opposition maîtrisée.

Principe de commune humanité : par-delà les différences de couleur de peau, de nationalité, de langue, de culture, de religion ou de richesse, de sexe ou d’orientation sexuelle, il n’y a qu’une seule humanité, qui doit être respectée en la personne de chacun de ses membres.

Principe de commune socialité : les êtres humains sont des êtres sociaux pour qui la plus grande richesse est la richesse de leurs rapports sociaux.

Principe d’individuation : dans le respect de ces deux premiers principes, la politique légitime est celle qui permet à chacun d’affirmer au mieux son individualité singulière en devenir, en développant ses capabilités, sa puissance d’être et d’agir sans nuire à celle des autres, dans la perspective d’une égale  liberté.

Principe d’opposition maîtrisée : parce que chacun a vocation à manifester son individualité singulière il est naturel que les humains puissent s’opposer. Mais il ne leur est légitime de le faire qu’aussi longtemps  que cela ne met pas en danger le cadre de commune socialité qui rend cette rivalité féconde et non destructrice. La politique bonne est donc celle qui permet aux êtres humains de se différencier en acceptant et en maîtrisant le conflit » (Manifeste Convivialiste. Déclaration de l’interdépendance, Editions Le Bord de l’Eau).

Il nous faudra sortir de la politique du ventre, de la politique « mangeoire » qui repose sur le principe et la pratique de la prédation.

Il nous faudra promouvoir la politique « service » du bien commun qui repose sur labnégation et le souci des autres. Un bon dirigeant politique est celui qui se met au service des autres en soubliant soi-même.

Sur le plan économique, il nous faudra sortir des modèles économiques qui ont montré leurs limites et leur incapacité à instaurer un monde plus humain. Il nous faut remettre en question les modèles venus dailleurs. Nous pensons ici au capitalisme libéral ou ultralibéral ou à ce quon appelle

« Économie sociale du marché ». Nous devons nous libérer de ces modèles économiques qui ont tué lhumanité en nous.

Une économie de solidarité et partage devrait pouvoir nous inspirer d’avantage avec un mode de production en harmonie avec le respect de l’environnement, de la nature. Une économie de solidarité et partage dans un Etat qui doit jouer son rôle de régulateur pour ne pas tomber dans le libéralisme sauvage.

Sur le plan social, il nous faudra nous laisser guider par le principe de la destination universelle des biens de la terre et permettre à tous la satisfaction des besoins fondamentaux : la connaissance (le savoir), le manger, la santé, l’habitation, etc. En fait, tout se résume par le bien-être, le bien-vivre pour tous sans exclusion.

Nos sources dinspiration

Pour réaliser tout cela, nous devrions nous tourner vers nos traditions ancestrales et vers d’autres continents qui ont essayé et même réussi partiellement.

Dans nos sociétés ancestrales, le bien de tous primait sur le bien de lindividu. Lorsquun chasseur tuait une bête, il ne la mangeait tout seul dans la forêt. Il venait avec le gibier au village et partageait avec tous les habitants du village. On travaillait pour se nourrir et subvenir à ses besoins et à ceux des membres de la communauté. Létranger qui passe était reçu à table et trouvait hospitalité dans nos cases. Toutes ces valeurs de vie communautaire devraient être ressuscitées. Bref, nous pouvons dire que dans nos sociétés ancestrales, lEtre primait sur lAvoir.

Lexpérience de certains pays de l’Amérique latine comme le  Vénézuela avec Hugo Chavez, comme la Bolivie, comme le Cuba, comme le Uruguay avec José Mujica, peut constituer une source dinspiration pas pour faire du copier-coller pour inventer nos propres chemins de libération et de développement.

Pour prendre le cas d’Hugo Chavez, nous apprenons que ce quil a fait de bien pour son peuple et avec son peuple était considéré comme des péchés par les « maîtres du monde ».

Les sept péchés dHugo Chavez vus par les « maîtres du monde », par ceux que je qualifie de « maffia politico-financière-internationale » sont les suivants :

1°)   Le premier péché : il leur apprend à lire

2°)   Le deuxième péché : chacun a droit à la santé

3°)   Le troisième péché : chacun peut manger à sa faim

4°)   Le quatrième péché : il change les règles entre les riches et les pauvres 5°)  Le cinquième péché : la démocratie, cest plus quun bulletin dans lurne

6°)   Le sixième péché : il ne se soumet pas au pouvoir des médias 7°)    Le septième péché : lhomme qui tient tête aux Etats-Unis

Pour avoir les détails de ces péchés, jinvite tout congolais à lire le livre de Michel Collon : « Les 7 péchés d’Hugo Chavez », aux Editions InvestigAction.

Jinvite nos dirigeants politiques à commettre les mêmes péchés qu’Hugo Chavez.

En Afrique, des leaders comme Julius Nyerere, Kadhafi, Thomas Sankara, Patrice Lumumba, peuvent devenir nos modèles à imiter en corrigeant éventuellement leurs erreurs et en améliorant leur pratique. Ils peuvent devenir nos sources d’inspiration pour mener ce combat de reconstruction de l’homme et de la société en vue d’un Autre Congo.

Notre force : la cohésion nationale

Pour relever le défi de la création dun Autre Congo, dun Nouveau Congo, notre force viendra de la cohésion nationale. D’où, il nous faut dès  maintenant œuvrer dans le sens d’une réconciliation nationale dans la justice et la vérité.

« L’union fait la force » dit l’adage. Notre faiblesse est dans notre division. Et ce qui nous divise c’est essentiellement la course à l’avoir, au valoir et au pouvoir lorsque ceux-ci sont recherchés non pas pour le bien commun mais pour la jouissance individuelle et égoïste.

Les deux grands ennemis contre lesquels nous devons nous battre ici sont le tribalisme et la corruption.

Les tribus et les ethnies constituent une richesse culturelle pour notre pays. Mais, elles deviennent un poison qui tue lorsquelles tournent au tribalisme et à lethnisme.

La corruption a comme mère la cupidité qui ronge le cœur de lhomme. Elle tue la société congolaise. Nous devons léradiquer par une éducation à la bonne gestion des biens de la terre et surtout par lapprentissage, dès le bas âge, dune bonne relation avec largent qui est un moyen et non une fin. Apprendre, dès le plus jeune âge, à gagner largent honnêtement et à utiliser largent pour le bien de tous et non seulement pour la jouissance égoïste, telle est la meilleure stratégie pour éradiquer la corruption du cœur de lhomme.

En guise de conclusion : Réconcilions-nous maintenant et changeons de mentalité !

J’invite donc à la réconciliation avec nous-mêmes, avec les autres, avec Dieu et avec la nature. Réconcilions-nous avec les vraies valeurs de la vie que sont l’Amour, la Justice, la Vérité, la Liberté, la Fraternité sans frontière, la Miséricorde, le Pardon, la Paix, la Solidarité et le Partage, la Responsabilité et la Redevabilité.

Je vois un avenir radieux pour le Congo notre mère patrie. Mais, cet avenir nous    devons    l’inventer    ensemble    sans    discrimination   aucune, sans exclusion de personne. Cet avenir nous ne pouvons l’inventer  qu’à condition que chaque fils et fille de ce pays s’engage dans la voie du changement qualitatif de sa propre vie et des structures de notre société. Un

changement de mentalité simpose à tous et à toutes sans exception.

Le débat reste ouvert pour nous conduire à la révolution.

Fait à Kinshasa, le 11 janvier 2021José MPUNDU Prêtre et Psychologue clinicien

Tél. : +243818133765/+243856467887/+243997030932

E-mail : jpmpundu@gmail.com

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens