Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

Vidéo du slogan-phare des congolais jusqu'au 20 décembre 2016

kabila oyebela

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 12:20

 

 

 

 

Séance sans langue de bois ni fioritures que celle qui a eu lieu ce mercredi 26 novembre 2008 de 17h45 à 19h 55 dans la salle de la rotonde au sénat belge. D’un côté une délégation du CD&V parti du Premier Ministre belge, de l’autre, des représentants d’un certain nombre d’associations congolaises d’Europe. À l’ordre du jour, la guerre à l’Est de la RD Congo : ses dégâts, ses causes visibles et invisibles, ses acteurs, ses commanditaires… Comment en sortir.

 

Cette rencontre s’inscrivait dans la suite d’autres : la première, entre la communauté congolaise de Belgique et le CD&V Initiée par madame Emé Biwaka, puis la visite à Matonge du député bruxellois CD&V Walter Vandenbossche initiée par madame Julie Ngbo-Ngbo, et enfin différents contacts entre la sénatrice Sabine de Bethune et des associations des congolais de Belgique.

La modération de la séance était assurée par le député Walter Vandenbossche. Dans la salle, une collaboratrice de la ministre bruxelloise Brigitte Grouwels.

D’entrée de jeu, l’oratrice du jour, la sénatrice belge Sabine de Bethune plante le décor : « La reprise des conflits à l’Est de la RD Congo est inadmissible et dramatique. Il n’y a pas de justifications valables pour que le conflit armé soit relancé à l’Est du Congo, au risque de se régionaliser. Le problème inquiète. »

Que devrait faire la Belgique ? Elle renchérit…

La position de la Belgique est conditionnée par différents accords multilatéraux et conventions, son appartenance à l’Union européenne, la logique des Nations Unies. Ainsi, pour une intervention militaire, la Belgique doit nécessairement obtenir au préalable un mandat européen. Pour l’aide humanitaire, c’est moins compliqué.

En tant que membre non permanent du conseil de sécurité, la Belgique pèse de tout son poids pour la redéfinition du mandat de la MONUC et a été pour beaucoup dans l’adoption d’une résolution pour l’augmentation du nombre des casques bleus supplémentaires: 3.000 unités supplémentaires. 

La Belgique est pour une traçabilité efficace des minerais extraits du Congo et dont la vente finance la guerre.

Il serait également urgent de contrôler le vol des avions sur tous les petits aéroports, parfois anarchiques, le long de la frontière Est du Congo.

Quand à la famine qui menace les populations des zones en guerre, il apparaît que les combats ont débuté avant la période de semence. Autrement dit, il n’y aura pas de récoltes et les populations sont ainsi menacées de grandes famines. Il y a extrême urgence, même pour une intervention militaire. Mais là, un gros obstacle : le veto de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne. Pourtant, il y a risque d’extermination des populations locales.

Si la Belgique est bloquée par les résolutions de la commission Rwanda, cela n’est pas surmontable et les données ont changé depuis.

Après ce bref aperçu, la parole est donnée aux délégués des associations congolaises : Lisanga ya Bana Congo d’Allemagne, Bakolo Congo de Londres , MRJC, MLC, La voix des faibles, Firefec.

Le modérateur demandera à ceux-ci d’être aussi brefs que possible afin de mieux gérer le temps dont on disposait. Cinq minutes au maximum par personne. Pourquoi pas trois comme il est de coutume dans les séances parlementaires.

Une promesse : l’ensemble des échanges sera présenté à la réunion du bureau politique du parti, le lundi 1er décembre.

 

La litanie des griefs des congolais est fort dense et dite d’un ton ferme, parfois très engagé.

Pourquoi n’arrête-t-on pas Nkundabatware ? ( Une remarque est faite : pas « Nkunda » comme certains médias abrègent le nom !)

Nkundabatware ne devrait-il pas subir le sort de Milosevic ?

Y a-t-il déjà un dossier en instruction contre lui ?

Qui le protège ?

Monsieur Kabila lui-même, ne fait-il pas partie du problème ? Sa capacité éventuelle de gérer un aussi grand pays, son mutisme. Est-il préoccupé ? N’est-il pas en complicité avec Nkundabatware et Kagame ?

De la Monuc : Que pourront les 3.000 nouveaux éléments, que n’ont pu faire les 17.000 précédents ?

A-t-on prêté attention à l’avis de la population sur la Monuc ?

Les rwandais chez nous, qui les a invité ?

Louis Michel peut-il se dédouaner de certaines failles de son engagement lors du processus électoral chez nous? (p.e. une constitution « fabriquée » à Liège et parachutée au Congo.)

Où sont les bataillons formés par la Belgique sous le ministre de la défense André Flahaut ?

Entre l’humanitaire et la sécurité, de quoi les Congolais ont-ils le plus besoin ?

Du pillage de nos ressources : Le Rwanda a-t-il une industrie de transformation du coltan ? Ce minerai n’est-il pas destiné aux multinationales ?

Quelles sont ces multinationales ? quels sont leurs relais ?

Face à une action militaire musclée, les veto de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne ne sont-ils pas liés à leurs implications au niveau des multinationales qui traitent nos minerais ?

Disposant de services de renseignements très pointus, la Belgique officielle peut-elle affirmer qu’elle ignore tout de ce qui se trame à l’Est de la RD Congo ? n’y a-t-il pas des hommes d’affaires belges et des politiciens belges impliqués dans ce drame ?

Pourquoi une telle frilosité ?

N’y a-t-il pas une conspiration internationale contre le Congo ?

Comment peut-on justifier ce mutisme international face à une véritable tragédie avec plus de six millions de morts ! De loin plus que le génocide rwandais pour lequel l’Europe s’est coupé en quatre, rampant presque !

Pour le coltan, doit-on exterminer les populations qui vivent sur ces terres ou les protéger ?

Ne payons-nous pas les insuffisances du processus électoral qui a fait l’impasse sur le recensement et les élections locales ? Comment peut-on gérer un pays sans données chiffrées fiables ?

Les médias belges ne devraient-ils pas faire un effort de donner aussi la parole aux congolais de Belgique, au lieu de modeler l’opinion publique avec l’avis de gens qui parlent en notre nom, sans mandat, et parfois sans maîtrise ?

Dans ses réponses, la sénatrice Sabine de Bethune n’a pas non plus mis les gants.

La situation à l’Est du Congo est scandaleuse. Il y a des actions, mais on pourrait agir mieux.

1. A propos du silence

La Belgique n’est pas silencieuse. Au niveau de la chambre, sur le dossier Congo, il y a des résolutions, des questions, des interpellations et parfois même des incidents.

2. Quant à l’option militaire

Et concernant surtout les bataillons formés par la Belgique, cette opération a déjà été arrêtée et il n’y a pas eu d’évaluation. La Belgique seule ne peut entreprendre une mission militaire sans mandat européen.

Au passage, il convient de noter que durant huit ans, le CD&V était dans l’opposition. Les décisions ayant été prises par la majorité d’alors.

Il importe sur ce point d’épingler le pouvoir de Kinshasa quant à la gouvernance. C’est à lui qu’appartiennent les militaires sensés assurer la sécurité du pays.

3. La Monuc

Elle fait aussi partie des problèmes. L’option militaire étant l’ultime recours, comment peut-on évaluer le travail de la Monuc ? Certains militaires de la Monuc auteurs d’exactions ont-ils été jugés ?

4. Conflit économique

Les matières premières congolaises sont la vraie cause de cette guerre : minerais, bois. Il est important qu’on arrive vite à situer les mines, le parcours du transport, et la destination finale.

5. Facteurs ethniques

Les médias anglo-saxons ne rapportent peut-être pas suffisamment la vision réelle de la situation.

6. Sanctions

Certains pays qui ne contribuent pas suffisamment à l’avènement de la paix dans la région devraient être sanctionnés au niveau de l’aide au développement.

7. Politique congolaise

Les politiciens congolais devraient mieux s ‘assumer. Tant ceux du pouvoir que ceux de l’opposition.

Peu avant dix-neuf heures, les deux groupes se séparent, avec l’espoir que le CD&V booste suffisamment le dossier Congo pour que dans la foulée, le gouvernement belge assume les effets collatéraux d’un héritage difficile à zapper : avoir colonisé le Congo.

 

Bruxelles, le 27 novembre 2008

Cheik FITA

 

 

 

.

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

commentaires

ANNONCES...MESSAGES

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens