Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

Vidéo du slogan-phare des congolais jusqu'au 20 décembre 2016

kabila oyebela

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 18:49

 

Dans un parcours politique, il faut plus planter l’amitié que l’adversité. Les Congolais vivant à l’étranger avait réclamé des élections libres, transparentes et inclusives, le pouvoir en place ne les avait pas écoutés. Ils avaient demandé qu’ils votent, on les avait ignorés. Aujourd’hui, trois mois après leur reconduction par des élections que l’Union européenne avait soutenu contre vents et marées, une évidence s’impose : le démarrage de la troisième république a des ratés : tueries au Bas Congo, tueries à Kinshasa, occupation de Kahemba au Bandundu, insécurité au Nord Kivu, musellement de la presse, emprisonnement des opposants…

 

C’est pour dénoncer tout cela que ce vendredi 6 avril 2007, vendredi saint, une centaine de congolais ont marché à Bruxelles, de la porte de Namur à l’Union européenne, vers le rond-point Schuman. Le tandem Kabila-Gizenga peut être sûr d’une chose : Les Congolais de Belgique ne leur feront pas de cadeaux. Bien au contraire.

 

Vers 11h50, les unités de la police chargées  d’encadrer la manifestation se mettent progressivement en place. A 12h00, heure prévue pour le début de la marche, la police est déjà prête. A la sortie de la bouche du métro on voit plutôt deux mendiants. L’un au sommet de l’escalator, l’autre quelques mètres plus loin, à genou sur un cartable d’écolier. Aucun congolais en vue ! Le premier membre de l’organisation arrive à 12h08, sifflet aux lèvres, entre les bras un panneau dénonçant monsieur Kabila. D’autres panneaux et banderoles arriveront ensuite. Dans le club de ceux  qui ont droit à avoir leurs noms sur les tracts et banderoles des Congolais de Belgique, un nouveau venu  Dos Santos, président de l’Angola pour l’affaire Kahemba.

 

Durant près de 45 minutes, il n’y aura pas plus de 20 personnes, heure congolaise oblige. Les sifflets de certains manifestants sont si stridents qu’un incident est évité de justesse avec une dame d’origine asiatique. Quelques mots discourtois sont échangés mais la police calme rapidement la situation.

 

A 13h06, les manifestants descendent enfin sur la chaussée d’Ixelles pour commencer la marche, après avoir vainement tenté de se rendre d’abord dans la galerie d’Ixelles pour mobiliser ceux qui y traînent. Au croisement  Marnix-Trône, le nombre de manifestants augmente sensiblement. Voulant emprunter le boulevard du Régent, les manifestants sont stoppés par la police. Palabres, légères engueulades, encore un peu, quelques manifestants auraient été traités d’une façon plus musclée. Les bus 54 et 71 ne peuvent plus passer. Les inspecteurs de police en civil, habitués aux congolais parviennent à convaincre les manifestants à emprunter la trajectoire qui avait été autorisée.

 

L’ambassade des Etats-Unis est en vue. La marche ne devrait pas passer par-là. Apparaît alors un nombre impressionnant de policiers anti-émeutes. Ils bloquent toutes les issues, ne laissant aux manifestants qu’une seule alternative : la trajectoire autorisée. Il en sera ainsi jusqu’à la fin de la marche. La trajectoire en question sera une suite de ruelles.

 

Conséquence, aux croisements de la très fréquentée rue Belliard et  commerce, les manifestants s’asseyent sur la chaussée, gênant considérablement la circulation et brandissant les différentes pancartes vers les conducteurs immobiles. Nouvelles palabres, nouvelle diplomatie des policiers en civil.

 

C’est sur la rue  Charles de Lalaing que les esprits vont sérieusement se chauffer. Monsieur Léonard Mpoyi, représentant de l’UDPS en Norvège qui était aussi de la marche prend un mégaphone pour s’adresser aux policiers en fustigeant ce désir  apparent de « cacher » la manifestation, alors que par définition, une manifestation est faite pour être vue, là où il y a des gens, c’est-à-dire, sur les grandes artères.

 

A 15h01, les manifestants arrivent à l’avenue Auderghem : elle est également barricadée. Unique issue, une autre petite rue : la rue joyeuse entrée. Francis Tombolo Kalombo du congrès mondial des congolais vivant à l’étranger remonte la dite ruelle, venant du rond-point Schuman. Il  annonce : « D’où je viens, tout est barricadé. Impossible d’accéder aux immeubles de l’Union européenne. »

 

C’est dans un véritable cloaque que se terminera la marche, les manifestants étant pris en tenaille par la police. Un mémo préparé par les Bana Congo, doit être remis à la commission européenne. Seule cinq personnes ont l’autorisation de traverser la barricade : Samson Cibayi Mukuta, président des Bana Congo, madame Josée Goyi représentant les mamans congolaises, le musicien Boketshu et deux journalistes.

 

Une fois la barricade franchie, une surprise nous attend. Les hauts fonctionnaires de l’union européenne sont déjà en congé de pâques depuis la veille à midi. C’est en pleine rue que nous sommes reçus par monsieur Pissoort, chef de la sécurité à l’union européenne.

 

Avant de remettre le mémo préparé pour la circonstance, le président des Bana Congo explique au délégué de l’union européenne ce qui a motivé cette marche.

 

-         Depuis le début de ce qui devrait être la troisième république, on assiste au Congo à  des tueries et à l’occupation de certaines parties de notre pays par des Etats voisins

 

-         Les Congolais vivant à l’étranger avaient souhaité qu’il y ait de bonnes élections au Congo. En a-t-il été ainsi ?

 

-         L’union européenne, sous l’influence de quelques-uns de ses membres a engagé de fonds énormes dans le processus électoral au Congo.

 

-         Aujourd’hui, au lieu que ce soit l’espoir qui revienne au Congo, c’est plutôt le cauchemar qui arrive pour le peuple.

 

-         La marche est destinée à dénoncer le système en place, tout en demandant à l’Union européenne de ne pas le soutenir, compte tenu des entraves à la démocratie et aux droits de l’homme. L’union européenne a été induite en erreur.

 

-         Elle devra rectifier le tir.

 

-         Les Congolais vivant à l’étranger ne reconnaissent pas le système en place au Congo

 

-         Que l’Union européenne programme une rencontre d’échange de vues avec les congolais vivant à l’étranger.

 

-         Il y a eu des tueries. Assisterons-nous à l’impunité, ou l’Union européenne aura le courage de faire un pas vers la sanction des coupables ?

 

-         Dans tous les cas, Union européenne ou pas, les Congolais sont décidés à trouver une solution aux problèmes qui  minent leur pays.

 

Monsieur Pissoort promet de remettre le mémo à qui de droit, espérant qu’une suite y sera accordée. N’étant pas mandaté pour traiter du fonds du problème, il ne pouvait guère dire plus.

 

De retour vers les manifestants, le président des Bana Congo rend compte de l’entrevue avant de disperser les gens. Il est 15h48 quand tout le monde s’en va. Aucun incident majeur n’a été déploré. Néanmoins, arrivés sur le quai, ceux qui ont pris le métro à la station Schuman brandissent les différents panneaux à l’intention des autres passagers, dénonçant au passage un parti belge considéré comme le grand parrain du système politique au Congo.

 

Bruxelles, le 6 avril 2007

 

 

Cheik FITA

 

Ci-dessous le mémo remis à l’Union européenne.

 

 

Vendredi 06 Avril 2007

 

 

MEMORANDUM
DE

 

BANA CONGO

 

Mouvement de Pression et de Liberation du Congo

 

 

 

A l'attention du président de la commission européenne Mr José Manuel Barroso

 

 

Objet : Dénonciation de la complicité de la

 

Commission Européenne dans les

 

massacres perpétré en RDC depuis

 

 la fin de la transition politique

 

 

 

Mr le president

 

 

Face au constat d'échec du processus de démocratisation et de pacification de la République démocratique du Congo, le Peuple congolais, les Forces vives et politiques de la RD Congo et Bana Congo condamnent, avec force, les massacres barbares perpétrés par les présidents Joseph Kabila et Eduardo Dos Santos.

 

Depuis la fin des élections dites « démocratiques et transparentes », le peuple congolais a subi trois guerres urbaines, fruit de la volonté affichée et revendiquée par Joseph Kabila, au nom du respect de l'autorité, a-t-il clamé.

 

On se rappellera qu'avant notre manifestation du 30 juin 2005 au cours de laquelle nous réclamions la fin de la Transition , li nous a été promis la paix à l'issue des élections.

 

Où en sommes-nous aujourd'hui ?

 

Plus de 3000 morts, décapités, éventrés, viols, assassinats politiques, arrestations arbitraires, empoissonnements, tortures, confiscations de liberté, musellement de la presse indépendante, et nous en passons...

 

Face à cette situation, le mutisme des donneurs de leçon ou faiseurs de paix, selon les termes consacrés est assourdissant.

 

Où sont-ils aujourd'hui, ceux qui affirmaient que Kabila est l'espoir du Congo ?

 

Où est le rapport d'enquête menée – tambours battants – par l'Eufor et la Monuc sur les événements macabres du 20, 21, 22 août 2006 autour des résidences de Jean Pierre Bemba ? Souvenez vous, ces événements ont vu la prise en otage de 14 ambassadeurs du CIAT par la milice GSSP de Joseph Kabila.

 

Nous Bana Congo, avions prédit ces événements :

 

         Nous avions déclaré, il y a plus de deux ans, que l'on ne peut aller aux élections avec des criminels de guerre;

 

         Nous avions demandé l'organisation des concertations entre toutes les forces politiques du Congo;

 

         Nous avions exigé l'inclusivité de toutes les forces politiques dans le processus électoral;

 

         Nous avions demandé le respect de la vérité des urnes, face à la tricherie généralisée et évidente organisée pendant les élections.

 

Tout cela nous a été refusé avec mépris et condescendance.

 

Où en sommes-nous aujourd'hui ? Qui est méprisable ?

 

A ce jour, notre peuple se meurt parce que personne n'a voulu l'écouter.

 

Nous ne jubilons pas d'avoir eu raison, parce que toutes les victimes de cette barbarie sont congolaises et n'ont rien demandé pour mériter ce sort.

 

A ce jour, les 14 ambassadeurs du CIAT nous rejoignent pour condamner leur protégé, Mr Joseph Kabila, « l'espoir du Congo ». L'espoir dans le sang ?

 

Où sont les sanctions ?

 

Qui va payer la facture de ce sang qui a coulé?

 

La Communauté Internationale et son argent ?

 

Le Commissaire Louis Michel va-t-il enterrer les morts, éduquer les enfants orphelins, épouser les veuves au nom des 450 millions de dollars qu'il avait déboursé pour organiser les élections à tout prix ?

 

Notre souci a toujours été d'instaurer l'état de droit au Congo.

 

Nous n'accepterons jamais la dérive dictatoriale qui se met en place aujourd'hui avec la bénédiction et l'accompagnement de certains milieux maffieux occidentaux.

 

Nous sommes déterminés à employer tous les moyens existant pour mettre en place la vraie démocratie.

 

Nous vous demandons, pour une fois, de considérer la position de Bana Congo autrement que par le mépris et la condescendance. Notre cause est juste et ce qui précède nous le confirme.

 

Nous vous recommandons de réparer le mal qui a été fait avec votre bénédiction. Nous ne laisserons pas ces morts partir sans que les auteurs, les commanditaires et les responsables ne soient poursuivi et puni sans exception aucune. Et pour y arriver Bana Congo et l'ensemble des forces du changement ont tout leur temps et emploieront tous
les moyens légaux pour obtenir auprès de qui de droit.

 

Veuillez agréer Monsieur le président nos salutations les plus distinguées.

 

 

Le président

 

 

SAMSON CIBAYI MUKUTA

 

 

E-mail : cibayimukuta@hotmail.com
Tél. 0473.76.75.37

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

commentaires

ANNONCES...MESSAGES

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens