Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

Vidéo du slogan-phare des congolais jusqu'au 20 décembre 2016

kabila oyebela

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 17:04

Aujourd’hui, tous les congolais aspirent à une meilleure vie. Le développement de notre pays est tributaire de la force ou non de deux groupes suivants: les partis politiques et la société civile. Dans deux semaines, le discours du Maréchal Mobutu libéralisant les activités politiques et syndicales aura 17 ans. Après autant d’années, le bilan de ce qui nous sert de classe politique n’est pas extraordinaire. Il est même médiocre à plusieurs égards.

 

Quel est celui de la société civile ? Pour l’avenir, comment celle-ci devrait-elle s’organiser désormais ?

 

Après avoir été le fer de lance de différents changements avant et pendant la conférence nationale souveraine, la société civile congolaise a été pratiquement phagocytée par les camps politiques. Pour des raisons de profit personnel, bien de représentants de la société civile ont rejoint corps et biens, les groupements politiques. D’autres ont été réduits au  rang de griots des politiciens au profil peu reluisant.

 

Dans tout cela, c’est le citoyen qui trinque. Lui qui ne sera jamais ni président de la république, ni ministre, ni député, mais n’aura que son boulot, s’il en trouve, comme source de revenu. Il avait naïvement cru qu’après les élections, il y aurait un changement dans son quotidien. Au  lendemain des élections, le « gâteau » s’est partagé entre une clique d’individus. Quelques  milliers seulement.

 

Et  l’avenir meilleur que l’on faisait miroiter à des millions de gueux ? Un mirage ! Ils sont tous tombés dans le panneau, ceux qui ont donné leur suffrage: Pas de création d’emploi, pas de salaires dignes, dans la fonction publique et à l’éducation nationale, pas de transport en commun, pas d’amélioration du réseau électrique ou de distribution d’eau…pas, pas, pas…. Bref, pour beaucoup, c’est la désillusion. « Avant les élections égale après les élections » ou pire, parfois. Les politiques ont réussi à emmener bien de gens en bateau ! Et parmi les complices ?  Une société civile instrumentalisée, émiettée, avec au bout de la chaîne, des citoyens esseulés.

 

L’heure est venue pour que la société civile se ressaisisse, se réorganise et retrouve son identité originelle. Les raisons sont nombreuses et variées.

 

-         Les associations de la société civile sont les plus proches du citoyen, donc de ses problèmes. Se fourvoyer dans le marigot politique congolais revient à abandonner le citoyen à son triste sort.

 

-         Le fonctionnaire, l’enseignant, l’infirmière peut-il avoir meilleur avocat à part lui-même ? Pourquoi ne pas être davantage unis et soudés quant on exerce la même profession ? Pourquoi ne pas créer une plus grande union entre les différentes associations professionnelles ?

 

-         Les associations de la société civile ont l’avantage de pratiquer en leurs seins les principes démocratiques : assemblées générales, élections transparentes, mandats à durée déterminée et pas de présidence à vie. Est-ce le cas dans les partis congolais où le président est tacitement propriétaire de l’organisation ! Conséquence de cet état de choses : des instructions viennent d’en haut avec ce que cela implique de dérive.

 

-         Bien organisée, la société civile est un véritable contre-pouvoir, et dans bien de situations, capable de mettre au pas les institutions en place. Le citoyen demande-t-il mieux ?

 

Toutes les associations professionnelles ou non doivent immédiatement se décarcasser : Avocats, médecins, enseignants, professeurs, artistes, infirmières et infirmiers, femmes commerçantes, étudiants, élèves, parents d’élèves, ouvriers, chefs d’entreprises, taximen, chômeurs, journalistes, syndicats, agriculteurs, éleveurs…

 

À l’heure de la mondialisation, il est du devoir des associations de la société civile congolaise d’être en jonction avec leurs homologues se trouvant en Europe ou en Amérique. Et spécialement les associations des congolais vivant à l’étranger.

 

En Europe, désormais, il est possible d’obtenir différents types d’appui pour les organisations de la société civile au pays : Matériel, financement, formation, assistance technique… Mais l’état de besoin, les projets ne doivent-il pas être établis par ceux qui sont sur terrain au Congo même ?

 

À titre d’illustration, nous épinglerons un cas en cours :

 

L’association POTO MO INDO de Belgique se prépare à mettre sur pied un réseau pour le développement des communautés de base au Congo : en collaboration avec d’autres associations de congolais vivant à l’étranger d’une part, et des associations de la  société civile au Congo, d’autre part. Cela pourrait-il être efficace tant que la société civile se complairait à rester une nébuleuse ?

 

De telles actions ne pourraient-elles pas permettre de contrebalancer les limites de la coopération au développement pratiquée par les partenaires du Congo depuis des décennies : Souvent des projets sans une approche socioculturelle profonde des destinataires. Le souvenir des différents éléphants blancs est encore frais dans nos mémoires. Si après autant d’années de coopération au développement, nos pays sont toujours sans développement, ce qu’il y a problème ! Chez nous bien sûr. Mais chez nos partenaires du Nord aussi.

 

Si la société civile se réveille, est-ce pour autant que le rôle des partis politiques sera amoindri ? Non. Les partis politiques sont créés pour la conquête et l’exercice démocratique du pouvoir. Aujourd’hui, la plupart des partis politiques congolais ont besoin d’une véritable cure. Ils  doivent :

 

-         Davantage démocratiser leur organisation interne

 

-         Avoir dans leurs comités de personnes chargées de différents aspects de la vie nationale : Economie, culture, social, éducation, diplomatie... Pourquoi en cas d’attribution de poste, cela devra-t-il toujours être le président national qui hérite de la nomination ? Pourquoi la succession des présidents « fondateurs » devrait-elle être un sujet tabou ?

 

-         Évaluer et assurer leur importance par le nombre de cartes de membres, vendues.

 

-         Rendre leur implantation réellement nationale en nous libérant des partis d’envergure provinciale voire tribale.

 

-         Assurer leurs finances grâce en premier lieu aux cotisations des membres. Comment pourrait-on prétendre gérer tout un Etat si au niveau du parti on n’est pas en mesure de convaincre les membres à contribuer financièrement à la marche de l’organisation ?

 

-         Vulgariser d’avantage leurs projets de société. Le pouvoir en place au Congo étant légal pour certains, et de fait pour d’autres, Les élections ne sont jamais bien loin : dissolution du parlement, décès ou « impeachment  » du Président, et voilà des élections anticipées ! Dans tous les cas, d’ici quatre ans, les partis devraient être déjà en campagne. Avec quel discours cette fois ?

 

La société civile doit s’assumer : l’heure a sonné pour qu’elle joue véritablement son rôle dans la société congolaise : éveilleur de conscience et acteur socioculturel pour la population,  aiguillon contre le pouvoir en place et la classe politique.

 

 

Cheik FITA

 

 

Bruxelles, le 11 avril 2007

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

commentaires

ANNONCES...MESSAGES

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens