Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

Vidéo du slogan-phare des congolais jusqu'au 20 décembre 2016

kabila oyebela

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 06:52

P6072083-CHEIKFITANEWS.JPG

 

Samedi 26 juin 2010  à Leuven lors de de la série d’une série de conférences organisée par les Bana Leuven, notre compatriote Jean-Jacques Wondo Omanyundu  a fait une communication dans laquelle des chiffres qui font froid au dos ont été donnés. Des chiffres qui font honte.

50 ans après notre indépendance, qu’avons-nous fait du Congo ? Avons-nous progressé ou régressé ? Dans quel domaine ? Qu’avons construit ? Qu’avons-nous amélioré ?

Nous diffusons ci-dessous, en intégralité, la communication de Jean-Jacques Wondo Omanyundu

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 27 juin 2010

 

La situation socio-économique et politique de la RDC, 50 ans après son indépendance, est loin d’être brillante et dans différents domaines, ce pays est à la traîne.

Le pouvoir d’achat moyen d’un congolais s’élève à environ 230 €, soit le : le pouvoir d’achat le plus faible parmi les 182 pays membres de l’ONU.

En Afrique de l’Ouest, le pouvoir d’achat moyen par habitant est 10 fois supérieur à celui de la RDC (environ 2290€), alors que le pouvoir d’achat moyen d’un habitant du Tiers-Monde avoisine 4000. Le pouvoir d’achat d’un belge s’élève à environ 26.500 €). 50 ans après le pouvoir d’achat d’un congolais représente ainsi moins de 1%  de celui d’un Belge moyen  

1. L’éducation, un domaine où la communauté internationale semble avoir maintenu certains déployés, triste est de constater tout de même que la RDC se classe à la 161ème place. « Le taux brut de scolarisation dans le primaire a connu une forte régression, soit  92% en 1972 à 64% en 2002. Dans le secondaire, elle est estimée à 29% en 2001/2002 contre 26% entre 1977-1978. (RDC, DSCRP = Document de Stratégie de Croissance et de Réduction de la Pauvreté, Juillet 2006, p.37).

2. La Croissance économique : L’inflation annuelle avoisine le 17% et la croissance économique est de 6%. Or pour parler de la relance économique, il faudrait plutôt inverser la tendance, en maintenant l’inflation annuelle en deçà du taux de la croissance économique. Mais cela ne peut être possible qu’en appliquant des politiques monétaires et budgétaires rigoureuses et une réorientation de sa politique des dépenses publiques. Lancer une activité économique formelle requiert 13 procédures et 155 jours ; exécuter un contrat, par contre, exige 51 procédures et 909 jours. Le rapport « Doing business 2010 » classe la RDC à la 182ème place sur 183 pays. En 2010, il reste une bonne centaine d’entreprises européennes sur le sol congolais contre 6000 en 1960. 

3. La Santé : La RDC consacre 2,5% de son PIB aux dépenses militaires contre à peine 1,1% destiné aux soins de santé. « A l’état actuel de choses, le niveau de réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement lié au secteur accuse un déficit sans précédent. Les enquêtes rétrospectives sur la mortalité ont révélé qu’environ 126 enfants sur 1000 meurent avant l’âge d’un an et 213 sur 1000 meurent avant l’âge de cinq ans. La mortalité maternelle est également élevée avec 1289 décès sur 100.000 naissances vivantes (MICS 2, 2001) » (RDC ; DSCRP, Juillet 2006, p.38). La RDC est classée 178ème sur 182 pays en ce qui concerne l’espérance de vie qui était de 47,6 ans en 2007. En Afrique subsaharienne, elle est de 51,5 ans.

La population congolaise est extrêmement jeune avec 47% de la population qui a 15 ans ou moins. Notons qu’en 1960 le système de santé de la RDC était plus performante que celui du Royaume-Uni

4. En matière de Gouvernance,  La Fondation Mo Ibrahim « classe la 47ème sur 48 pays avec un score global de 29,8 sur 100. Au sein de la Communauté de l’Afrique centrale, la RD Congo se classe 10ème sur les 10 pays de la région. Au sein de la Communauté de développement de l’Afrique australe, la Rép. dém. Congo se classe 16ème sur les 16 pays de la région ». (Cfr www.moibrahimfoundation.org cité par Le Potentiel, n°4442 du 7 octobre 2008).

Le PNUD, dans le Rapport mondial sur le développement humain 2009, classe la République démocratique du Congo 176ème, avec un indicateur du développement humain (IDH) estimé à 0,389. Malgré son énorme potentiel démographique et socio-économique, la RDC ne dépasse que le Mali, la RCA, le Sierra Leone, l’Afghanistan et le Niger. (PNUD, Rapport mondial sur le développement humain, p.191),

 5. Démocratie et Etat de droit : Le Groupe de la BAD, dans sa publication 2009, sur les Perspectives économiques en Afrique, reprend un classement opéré par Freedom House en rapport avec les droits politiques et les libertés civiles en Afrique. Le statut de la République dém du Congo, notre cher et beau pays, est simplement celui d’un « pays non libre ». En comparant les résultats de 2008 par rapport à ceux de 2007, la situation des droits politiques et des libertés civiles demeure malheureusement inchangée. (Cfr www.freedomhouse.org cité par Le Groupe de la BAD, 2009, p.73). Une situation corroborée par les derniers rapports de la FIDH et l’International Crisis Group ou Eurac.

 6. Accès aux services ou aux besoins de base :

 Desserte en eau potable : En 1990, le taux de desserte avait atteint voire dépassé 70% de la population urbaine. En fin 2008, le taux de couverture est tombé à 35% en zone urbaine, soit 7,3 millions sur 21 millions de résidents dans les villes et agglomérations urbaines. (ADG/Regideso, 26 novembre 2008, déclaration faite au Sénat de la République).

« L’abondance des ressources en eau en RDC contraste avec le faible accès en disponibilité en eau potable. Les statistiques disponibles font ressortir qu’environ 22,0% (12,0 % en milieu rural et 37,0 % en milieu urbain) de la population ont accès à l’eau potable ». (RDC, DSCRP, Juillet 2006, p.40)
7. Desserte en électricité : « Malgré ses atouts, les centrales d’Inga ne produisent ensemble que 40,0% de leur capacité. Une bonne partie de cette production est destinée à l’exportation, laissant ainsi la demande locale insatisfaite. Cette situation fait que le taux d’accès des populations à l’électricité est de 1,0% en milieu rural ; 30,0% pour les villes et 6,0% sur le plan national alors que la moyenne en Afrique subsaharienne est de 24,6% ». (RDC, DSCRP, Juillet 2006, p.36)

 Le cas de la province de l’Equateur, à titre d’illustration, doit nous interpeller: « La population de l’Equateur vit dans le noir. Les rues ne sont pas éclairées et les ménages utilisent le bois de chauffe (…) : 0,67% seulement de la population accède à l’énergie électrique » (Province de l’Equateur, Plan quinquennal de développement de la province de l’Equateur 2010-2014) Août 2009, p. 27). Selon les évêques de l’Equateur : seulement 1% de la population de la province a accès au raccordement à l’eau du robinet comme aussi 1 seul pour cent bénéficie de l’électricité». (Message du 1er mars 2009, p. 35)

 8. Social : Pauvreté urbaine et habitat

« Selon l’enquête sur la perception de la pauvreté, 81,0% de ménages ont déclaré ne pas être satisfaits de leur logement. Ainsi, les provinces du Katanga et des deux Kasaï comptent une grande proportion de ménages insatisfaits par les conditions de logement (88%) en moyenne suivie par les provinces de l’Equateur, de Bandundu et du Bas-Congo 71% en moyenne. La proportion des ménages vivant dans la promiscuité est de 76% pour l’ensemble du pays, selon la même source. Cette promiscuité se traduit dans les communautés de base par les pratiques qualifiées de « Salomon » et de « sentinelle ». » (RDC, DSCRP, Juillet 2006, p.41).

Les statistiques les plus optimistes font état de 80% du taux de chômage.

 9. Paix et sécurité.

A ce jour, au Nord et au Sud Kivu, les milices de l’Ouganda et du Rwanda restent activent. Les troupes gouvernementales congolaises (FARDC), appuyées par le Rwanda et la MONUC continuent de se battre depuis janvier 2009 contre les rebelles Hutu rwandais  du FDLR  et d’autres groupes armés, causant une des plus graves crises humanitaires du monde. Selon l’ONU, chaque partie combattante est responsable de graves violations des droits de l’Homme. Les résultats apparaissent totalement mitigés : « 1.071 combattants FDLR rapatriés, environ 250 à 300 combattants FDLR tués et 1623 esclaves ou civils dépendant du FDLR sont enrôlés pour effectuer du travail forcé temporaire et de nouveaux recrutements dans les rangs des FDLR y compris les enfants ». (Congo Advocacy Coalition, constitué de 84 groupes d’aide humanitaire et de défense des droits humains, 13 octobre 2009. Voir aussi www.hrw.org).

 Les ONG affirment que, depuis janvier 2009, 1.143 citoyens ont été assassinés (selon la terminologie juridique de ce mot « assassinat » = acte prémédité et commis volontairement dans l’intention délibérée de donner la mort), 7.000 femmes violées, 6.037 maisons incendiées et que près d’1 million de personnes sont considérées comme des réfugiés internes ayant fui leurs habitations. Entre-temps, l’intégration du CNDP dans l’armée n’est pas encore effective et sa structure de commandement demeure toujours intacte dans le Nord-Kivu. Plus d’un an après le lancement des opérations miliaires, on peut constater qu’elles n’ont pas atteint leurs objectifs. Une partie du CNDP n’a jamais été intégrée dans l’armée, et pour la partie qui a été intégrée dans les FARDC. Elle est passée par une intégration « ultra light » et superficielle. L’intégration militaire des unités de forces antérieurement ennemies est un processus long et difficile, même s’il est bien encadré dans des conditions optimales. Mais « l’intégration » du CNDP dans les FARDC au début d’Umoja Wetu s’est fait très rapidement, avec très peu d’encadrement extérieur en plein milieu d’une opération militaire. Le résultat de l’intégration du CNDP est qu’il est maintenant plus grand qu’avant, qu’il contrôle un effectif plus important dans un rayon géographique considérablement plus large. La chaîne de commandement du CNDP est restée intacte et fonctionne comme un commandement parallèle. Dans plusieurs parties du Kivu, l’administration  parallèle du CNDP reste en place, y compris les barrières. Et surtout, grâce aux opérations Umoja Wetu et Kimya 2, les unités CNDP ont gagné accès à, et contrôlent des endroits économiquement intéressants et des régions minières les plus lucratives de la RDC. Le CNDP continue de prélever illégalement des taxes et il conserve des caches d’armes. Pourtant son chef, Bosco Ntaganda, est dans les faits le commandant en second des opérations anti-FDLR au Sud-Kivu. Le réchauffement des relations diplomatiques entre Kigali et Kinshasa s’est fait en vue d’une collusion pour des intérêts économiques sans rechercher la mise en place effective des mécanismes de sécurisation et de pacification durables de la zone en conflits. Il y a un retour de réfugiés rwandophones en RDC. Il n’est pas exclu que l’objectif de la manœuvre soit d’y installer un surplus de population rwandaise dont la finalité pourrait être rien moins que la création d’un vaste «Tutsiland» englobant l’Ituri et les 2 Kivu et de poursuivre en toute impunité l’exploitation des richesses du sous-sol congolais. A la fin 2009, leur nombre était estimé à environ 12.000 familles dans les territoires de Masisi et Rutshuru. Ni les autorités locales congolaises, ni les responsables du HCR n’ont la possibilité d’identifier avec exactitude si ces personnes sont réellement des réfugiés congolais. 80% de ces populations se déclarent provenir des camps de réfugiés de Byumba et Kibuye au Rwanda, sans être capables de présenter des documents attestant qu’ils y étaient enregistrés comme réfugiés.

 10. Diplomatie : 50 ans après l’indépendance de la RDC, les relations belgo-congolaises sont restées sur le ton « je t’aime moi non plus » au rythme d’une Rumba de la diplomatie de l’émotion. Des relations en dents de scie marquées de façon cyclique et sans fin par des moments de tension entrecoupés par des périodes de réconciliation.

 Conclusion et espoir.

Après ce sombre tableau, peut-on réellement parler du « Plus Grand Congolais » ? Pourquoi ? et Pourquoi faire ? Certes, l’initiative « symbolique » des jeunes de « Bana Leuven » mérite d’être saluée et soutenue. Mais le Cinquantenaire de la RDC, au-delà des symboles, doit interpeller tout celui qui se considère congolais ou solidaire au peuple congolais et que le « Plus grand Congolais des 50 prochaines années sera peut-être vous, que dis-je! doit être VOUS ».

 La RDC dispose de terres cultivables, d’une pluviosité, des lacs et des rivières lui permettant de devenir le grenier de l’Afrique, et ce pays a suffisamment de puissance hydroélectrique pour éclairer la totalité du continent du Cap au Caire. Alors que ses ressources minérales sont si abondantes qu’un jeune géologue belge a déclaré que le pays est un scandale géologique au début du siècle dernier, le véritable scandale du Congo  inclut les faits que son uranium fut utilisé dans la construction des premières bombes atomiques dans le monde et que sa richesse a été utilisée, depuis l’époque du Roi Léopold II, non au profit de son peuple mais dans l’intérêt de ses dirigeants et leurs alliés de l’extérieur.

 Le Congo, abandonné des dieux ou de ses aïeux ? Ou simplement le Congo abandonné par ses propres filles et fils et la communauté internationale (dont la Belgique).

 Nul doute une tâche immense attend désormais une nouvelle génération de l’élite Congolaise que vous êtes, chers Bana Leuven ! Une élite compétente, lucide, performante, intègre, visionnaire et humaine. Une élite qui doit viser haut, animée d’une véritable volonté et d’une extrême détermination de sortir le pays de l’enlisement. Il manque encore à la RDC des leviers, des appuis, une vraie force de frappe.

 Plutôt qu’être porteur d’une réflexion fataliste, défaitiste ou pessimiste, mes tripes m’incitent à croire. Oui à croire. A croire que :

  • demain, sortira le plus grand Congolais qui germe en vous ;
  • demain la RDC deviendra une grande puissance qui pourra s’appuyer sur ces exceptionnels atouts économiques et surtout humains que vous êtes.
  • demain vous réinventerez  la Rép dem. Congo.

 Réinventer le Congo, c’est promouvoir une pensée et une vision qui remettraient le Congolais au cœur de la vie, au cœur de tout, une pensée et une vision qui assigneraient  désormais comme but à la politique, le bien-être politique, économique, social et culturel de chaque Congolais, de tous les Congolais et les habitants du Congo. Et non plus le moyen pour les acteurs politiques de s’enrichir à des fins personnelles, une pensée et une vision qui œuvreraient à la moralisation de la vie publique et de la vie politique, à travers la restauration et la promotion des valeurs : celles de l’amour de la patrie, du sens de l’intérêt général, de l’intégrité et de la probité morale, du goût de l’effort et de l’amour du travail, du civisme, de la tolérance, du respect de l’autre et de la chose publique, du mérite personnel et de l’excellence »

 Nous applaudissons souvent aux objections contre le système, mais nous sommes très loin de tenter ou de nous engager concrètement et activement afind’en changer les conditions.

 Un jour…Oui, c’est sûr ! Un jour vous réinventerez ce Congo ! Et que dans 50 ans vos enfants et petits-enfants se retrouveront encore très nombreux dans cet auditoire, lors du Centenaire de l’indépendance de la RDC, pour vous décerner ce prix « du plus grand Congolais » pour lequel vous aurez à consacrer votre vie !

 Je vous remercie.

 

Jean-Jacques Wondo Omanyundu 

Officier diplômé de l’ERM

Analyste Politique free-lance (Diplômé d’études complémentaires de 3è cycle en Sc. Politiques ULB)

Licencié en Criminologue (Université de liège)

Fonctionnaire (attaché) au SPF Justice

 

Contact : jjwondo@yahoo.fr  - 00 32 495922259

 

 

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

commentaires

ANNONCES...MESSAGES

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens