Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

Vidéo du slogan-phare des congolais jusqu'au 20 décembre 2016

kabila oyebela

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 09:55

 

P5311984-CHEIKFITANEWS.JPG 

L’Urec, Union pour la Reconstruction du Congo, en collaboration avec l’Anader a organisé ce samedi 19 juin 2010 à Bruxelles, une conférence sur le thème : « 50 ans après l’indépendance, quelle alternative politique pour un développement durable en RD Congo ?

Lieu : Université Libre Internationale, 1, rue de Facqz.

Après l’hymne national puis le mot de bienvenue par Jeff Ciamala, ainsi que le Poème du Cinquantenaire  de Christian LEVO, Chevalier de la plume, madame Louise Ngandu de l’Urec circonscrit l’environnement politique congolais dans lequel se tient cette rencontre : assassinat de Floribert Chebeya, la goutte d’eau qui fait déborder le vase de l’option de musèlement du régime de Kinshasa.

Dans la première partie de la conférence, sous la modération du journaliste Gboya Patoma,  deux experts déblaient le terrain :

Antoine Tshitungu  planche sur l’histoire de la RD Congo.

De 1883 à 1960, ce qui est dit de notre passé l’a essentiellement été par le colonisateur et bien de faits ont été occultés. Pire, de manipulations de tout genre ont sous-tendu bien d’événements.

De  1960 à nos jours, tout n’a pas été que mauvais et nous devons éviter le réflexe de tabula rasa. (Voir extrait vidéo plus bas)

Le deuxième orateur, Léopold TITA, Officier Polytechnicien de l’École Royale Militaire, attire l’attention de l’auditoire sur quelques faits :

Quand on retrace l’histoire de notre pays, combien de fois fait-on allusion à la force publique, sous-entendu l’armée ?

Quelle vision se faisait-on du Congo lors de sa création et même aujourd’hui ? « Un gâteau à se partager, à exploiter, un peuple sans un système de défense global. »

Défendre contre qui ?

Pourquoi ? D’où cette petite phrase qui fait son chemin : «  le monde aime le Congo, pas les congolais. »

Ainsi, le natif congolais est occulté, et « La misère du natif congolais fait le bonheur du spoliateur. » Un natif qu’on croit et considère comme  naïf, «  Dont la dignité est amoindrie, jusqu’à ce jour. »

D’où, il faut une armée, un système de défense lié à un Etat de droit.

Au passage, l’orateur dénonce la mainmise d’une maffia internationale. Et au banc des accusés, l’ONU qui n’est pas un supra-gouvernement mais plutôt  un club de nations, chacune faisant passer avant tout ses intérêts nationaux.

En conclusion, il propose trois actions :

Etaler sur la place publique le mensonge de nos ennemis.

Désarmer les infiltrés.

Extirper de nous, les antivaleurs par l’éducation civique.

Vient alors le panel politique sous la modération du journaliste Cornelis Nlandu Tsasa.

Les représentants de sept partis politiques sont sur le podium afin de répondre à une série de questions : les leçons des élections de 2006, quelle alternative politique pour un développement durable en République Démocratique du Congo ?

Quid des élections ?

Trois tendances sont en présence :

-         Ceux qui avaient participé au scrutin de 2006 et qui comptent y participer en 2011.

-         Ceux qui n’avaient pas participé au scrutin de 2006 et qui comptent y participer en 2011. C’est le cas de l’UDPS qui considère que maintenant « Le fruit est mûr », et que le peuple a compris qu’il avait été floué en 2006.

-         Ceux qui n’avaient pas participé aux élections en 2006 et qui ne comptent pas non plus y participer en 2011. C’est le cas de l’Apareco. Raisons ?  Le pays est sous occupation et qu’il est d’abord utile de le libérer . Ensuite, les préalables qui avaient manqué en 2006, ont-ils été remplis ?

Lors des échanges, un certain nombre de points ont été soulevés, autant par les orateurs que par le public :

-         Les garanties pour des élections libres transparentes

-         La mainmise du pouvoir en place sur la caisse de l’Etat y puisant allégrement à pleines mains.

-         La certitude que les élections auront bel et bien lieu et ne pas y participer serait dérouler  un tapis pour le pouvoir en place : un autre mandat de cinq ans, voire une pérennisation de 30 ans.

-         La misère de 98% de la population alors qu’une infime partie s’accapare de tout.

-         De ces chiffres, on perçoit l’impopularité des dirigeants actuels et donc la possibilité de les défaire dans les urnes.

-         La nécessité de commencer le scrutin par les locales, possibilité d’accéder ainsi progressivement à la gestion d’une portion du pouvoir, le tripatouillage électoral étant plus difficile à la base.

-         Le lancement d’un mot d’ordre dès maintenant à tous les congolais électeurs non seulement de voter, mais ensuite de rester devant leur bureau de vote pour assister au dépouillement puis à l’affichage des résultats de leurs bureaux respectifs. Cela mettrait ainsi en échec toute tentative de fraude au niveau de compilations.

-         La politique étant dynamique et les données ayant  beaucoup changé tant au niveau national qu’international, bien de paramètres ont évolué, il sied de les intérioriser.

Il aurait fallu plus de temps pour que les différents représentants des partis politiques s’expriment et se fassent mieux comprendre. Nous espérons que cette rencontre n’est pas la dernière.

Il faut féliciter les différents partis politiques qui ont répondu à cette invitation. Chacun d’eux a son idéologie, son projet de société, ses stratégies d’accès au pouvoir. Mais face au danger que court notre pays, ils ont pu se surpasser, se mettre autour d’une même table, dialoguer, et rechercher ce qui nous unit. Mieux, ils évitent ainsi le piège qui nous a maintes fois été tendu par les prédateurs de tout bord : nous diviser pour mieux nous exploiter.

Que des rendez-vous manqués jalonnent notre parcours commun : la table ronde économique de Bruxelles en 1960, les élections de 1965 zappées sur instigations de forces obscures, la conférence nationale souveraine minée, le dialogue dit inter-congolais, les élections de 2006. Devrons-nous encore rater l’échéance de 2011 ?

Certes le pouvoir en place cherchera à se cramponner, c’est un secret de polichinelle, certes il cherchera à truquer les élections et à acheter les consciences, c’est connu. Mais l’actuel pouvoir est-il si ingénieux qu’il soit impossible de trouver dans l’opposition des gens, des partis capables de déjouer tout cela ? Capables d’élaborer des contre-stratégies, capables d’un discours mobilisateur pouvant transformer tout le peuple congolais en une véritable armée de surveillance tant du processus électoral que de toutes les manœuvres dilatoires ?

Vu l’échec de l’actuel pouvoir issu des élections de 2006, une alternative politique ne s’impose-t-elle pas ? Quand ? Comment ?

En 1960, les Congolais avaient constitué un front commun face au pouvoir colonial. Aujourd’hui, les partis politiques congolais de l’opposition ne sont-ils pas en devoir de pareille attitude ? Constituer un front commun pour l’alternance : en allant dans le sens des aspirations profondes de notre peuple, en s’imposant une  grande éthique, en définissant clairement les objectifs, en clarifiant les critères d’adhésion au front commun, en mobilisant les moyens humains, financiers et matériels, en mettant de côté l’orgueil personnel, en gérant les ambitions des uns et des autres et surtout en évitant les erreurs du passé ?

Est-ce impossible ?

Pour mémoire, voici les noms de ceux qui ont animé le panel politique de ce jour:

 

MD – Mouvement des Démocrates

Justine KASA-VUBU, Présidente Nationale

UDPS – Union pour la Démocratie et le Progrès Social

Félix TSHISEKEDI, Secrétaire National chargé des Relations Extérieures

MLC – Mouvement de Libération du Congo

Dr Jean-Jacques MBUNGANI, Consul général Honoraire,

Président Benelux  

APARECO – Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo

Athanase MAPESSA, Président territorial Benelux

CLD – Congo en Légitime Défense :

Guy-Lambert Santimi, secrétaire National

ANADER – Alliance Nationale des Démocrates pour la Reconstruction

Albi BWEYA-NKIAMA, Représentant Extérieur

UREC – Union pour la Reconstruction du Congo

Marcellin LUKUSA, Président Belgique

 

 

 

 

 P5311926-CHEIKFITANEWS.JPGP5311938-CHEIKFITANEWS.JPGP5311960-CHEIKFITANEWS.JPG

 

 P5311977-CHEIKFITANNEWS.JPGP5311997-CHEIKFITANEWS.JPG

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

commentaires

ANNONCES...MESSAGES

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens