Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 15:59
Lu pour vous.le cardinal Monsengwo dénonce la répression "barbare" des manifestations

Suite aux troubles survenus en République démocratique du Congo le 31 décembre, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa, a réagi dans un communiqué rendu public ce mardi 2 janvier. En des termes d’une grande fermeté, le cardinal a exprimé sa condamnation de la répression policière des marches organisées dimanche pour le premier anniversaire de l’accord signé un an plus tôt par le gouvernement et l’opposition, sous l’égide de l’épiscopat. La répression aurait fait au moins 12 morts selon les organisateurs de la marche, un chiffre démenti par le gouvernement. Alors que le mandat du président Joseph Kabila est arrivé à échéance depuis plus d’un an, le cardinal Monsengwo dénonce l’enlisement de la crise politique.

Pour l’archevêque de Kinshasa, l’absence d’application concrète de l’accord du 31 décembre 2016 crée un «malaise socio-politique» dont la «marche pacifique et non violente organisée par le Comité laïc de coordination» s’est fait l’écho. Le cardinal Monsengwo condamne les actes de «barbarie» commis par de «prétendus vaillants hommes en uniforme» dont il liste les exactions : «le fait d’empêcher les fidèles chrétiens d’entrer dans les églises pour participer à la messe suivant l’ordre reçu d’une certaine hiérarchie militaire, le jet de gaz lacrymogène pendant la célébration eucharistique dans les différentes paroisses de Kinshasa, le vol d’argent, d’appareils téléphoniques, la poursuite, la fouille systématique des personnes et de leurs biens dans l’église et dans les rues, l’entrée des militaires dans les cures de quelques paroisses sous prétexte de rechercher les semeurs des troubles, les tueries, les tirs à balles réelles et à bout portant sur des chrétiens tenant en mains bibles, chapelets et crucifix, les arrestations des prêtres et fidèles, etc.»

Le cardinal dénonce les atteintes à la liberté religieuse et «l’accaparement des ressources, des richesses, le maintien au pouvoir par des méthodes anti-constitutionnelles», qui provoquent de graves dommages. Pour l’archevêque de Kinshasa, «il est temps que la vérité l’emporte sur le mensonge systémique, que les médiocres dégagent et que règnent la paix, la justice en RDC».

Dans un autre communiqué, la nonciature apostolique précise que le Saint-Siège ne condamne ni n’approuve la marche du 31 décembre, mais rappelle que «la promotion de la justice sociale et la défense des droits civils et politiques des citoyens font intégralement partie de la Doctrine Sociale de l’Église».

Texte intégral du communiqué de l'archevêque de Kinshasa:

DECLARATION DU CARDINAL LAURENT MONSENGWO EN MARGE DE LA MARCHE DU 31 DECEMBRE 2017

Chers frères et sœurs,

Ce n’est plus un secret pour personne que le climat du pays en général et de la capitale en particulier est caractérisé par un regain de peur et d’énervement, d’incertitude sinon de panique.

Nous sommes témoins d’incidents malheureux survenus le dimanche 31 décembre 2017 lors de la marche pacifique et non violente organisée par le comité laïc de coordination, dans le but de réclamer l’application réelle de l’Accord politique global et inclusif du Centre Interdiocésain de Kinshasa (Accord de la Saint-Sylvestre), accord violé volontairement.  Ceci crée un malaise socio-politique que traverse notre cher et beau pays, la RD Congo (cf. Message de l’Assemblée plénière extraordinaire des Evêques de la Cenco, 24 novembre 2017).

Nous ne pouvons que dénoncer, condamner et stigmatiser les agissements de nos prétendus vaillants hommes en uniforme qui traduisent malheureusement, et ni plus ni moins, la barbarie.  Nous en voulons pour preuves : le fait d’empêcher les fidèles chrétiens d’entrer dans les églises pour participer à la messe suivant l’ordre reçu d’une certaine hiérarchie militaire, le jet de gaz lacrymogène pendant la célébration eucharistique dans les différentes paroisses de Kinshasa, le vol d’argent, d’appareils téléphoniques, la poursuite, la fouille systématique des personnes et de leurs biens dans l’église et dans les rues, l’entrée des militaires dans les cures de quelques paroisses sous prétexte de rechercher les semeurs des troubles, les tueries, les tirs à balles réelles et à bout portant sur des chrétiens tenant en mains bibles, chapelets et crucifix, les arrestations des prêtres et fidèles, etc.

Nous demandons aux uns et aux autres de faire preuve de sagesse et de retenue.  Que des mystifications présentées comme informations véridiques et fiables.  Il est temps que la vérité l’emporte sur le mensonge systémique, que les médiocres dégagent et que règnent la paix, la justice en RD Congo.

Comment ferons-nous confiance à des dirigeants incapables des protéger la population, de garantir la paix, la justice, l’amour du peuple ?  Comment ferons-nous confiance à des dirigeants qui bafouent la liberté religieuse du peuple, liberté religieuse qui est le fondement de toutes les libertés (cf. Benoît XVI, Liberté religieuse, chemin vers la paix) ?

Le sait-on, la liberté religieuse est un élément essentiel de l’Etat de droit, on ne peut la nier sans porter atteinte à tous les droits et aux libertés fondamentales.  L’instrumentalisation de la liberté religieuse pour masquer des intérêts occultes comme par exemple l’accaparement des ressources, des richesses, le maintien au pouvoir par des méthodes anti-constitutionnelles, peut provoquer et provoque des dommages énormes aux sociétés, en l’occurrence la nôtre.

Nous voulons un Congo des valeurs et non d’anti-valeurs.

Puisse le Seigneur accorder à notre pays une paix durable dans la justice et la vérité, et à nos morts pour la liberté, le salut éternel.

SOURCE : 

http://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2018-01/rdc--le-cardinal-monsengwo-denonce-la-repression--barbare--des-m.html

 

Lu pour vous.le cardinal Monsengwo dénonce la répression "barbare" des manifestations

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA/Vatican-news
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 14:57
Document. La Nonciature communique à propos de la marche du CLC à Kinshasa

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 08:55
Billet. « Guerre » imposteurs-Peuple en RD Congo

Depuis le 1er janvier 2018 à 0h01, la RD Congo est entrée dans une situation de non-état avec la fin de la petite transition de douze mois qui avait permis aux animateurs de différentes institutions congolaises de rester en place en vue d'organiser les élections en fin 2017.

Personne ne l'ignorait, mais certains jusqu'au-boutistes ont préféré jouer avec le feu !

Quelles sont les conséquences de cette situation de non-état et comment s'en sortir?

Cette situation entraîne une conséquence ayant plusieurs répercutions :

Faute de légalité et faute de légitimité aucun des anciens animateurs des institutions congolaises ne pourra plus engager la nation.

Si d'aventure Joseph Kabila le Président sortant signait une ordonnance, elle n'aura aucune valeur, et ne pourra engager le pays ni à l'intérieur, ni à l'extérieur. Oui, Joseph Kabila n'est plus Président de la République démocratique du Congo. Ses chantres auront beau bêler que « A la fin de son mandat, le Président de la République reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau Président élu. ... », à moins de prendre tous les Congolais pour des idiots, ils savent que leur lecture est fausse et point n'est besoin d'entamer des débats de caniveau.

Le parlement dont les membres avaient épuisé leur mandat en février 2017, ne pourra plus légalement et légitimement se réunir. Et si par entêtement une session extra-ordinaire était convoquée, ce serait une réunion de voleurs et d'aventuriers. Ceux des parlementaires qui se disent de l'opposition devraient être les premiers à déclarer publiquement qu'ils n'ont plus de mandat et donc qu'ils ne peuvent assister à des messes basses.

Le sénat qui avait perdu toute légitimité depuis 2012 et qui a continué à fonctionner par défi durant cinq ans, (l'équivalent d'une autre législature!) doit se taire définitivement, parce que mort.

Aucun membre du gouvernement issu de l'Accord falsifié du 31 décembre 2016 ne peut signer un arrêté ou engager l'état,

Aucun gouverneur de province ne peut non plus engager sa province.

N'ayant plus de tutelle à qui rendre compte ou pouvant la financer La CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante est désormais bloquée.

Le gouverneur de la banque nationale ne devrait plus accepter des sorties de fonds pour des demandes émanant des animateurs hors mandat,

Nul besoin de descendre au niveaux des bourgmestres qui sont depuis 25 ans des agents d'exécution que le gouvernement nommait, alors qu'ils auraient dû être élus.

Chaque ancien animateur d'institution congolaise devra être conscient qu'il sera tôt ou tard poursuivi individuellement pour les actes qu'il aura posé illégalement au nom de l'état à partir du 1er janvier 2018 à 0h01.

Comment s'en sortir ?

Le peuple congolais, conforté par l'article 64 de la constitution est dans l'obligation de récupérer sa souveraineté : la RD Congo est aujourd'hui dans ce cas de figure où « Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la Constitution. »

Les imposteurs vont-ils capituler ?

Le 31 décembre 2017,

la rage avec laquelle le régime sortant a réprimé militairement les fidèles catholiques dans les églises et aux abords de celles-ci,

-la décision d'isoler le pays en coupant l'Internet et les SMS,

montrent deux choses :

a) le régime du désormais ex-Président Joseph Kabila avait très peur qu'il ne soit balayé par un déferlement populaire,

b) pour la clique qui se cramponne encore au sommet de l'état : c'est le pouvoir ou rien.

Ce comportement a malheureusement une dénomination : le clan Kabila et ses ouailles viennent de déclarer une véritable guerre contre le peuple congolais.

Le pouvoir sortant devenu désormais totalement illégal et illégitime met le peuple congolais dans l'obligation de se défendre, de refuser de mourir comme des moutons.

Très bientôt, apparaîtront tant au pays qu'à l'étranger des actions tendant à asphyxier les imposteurs.

Oui, la« Guerre » imposteurs-Peuple en RD Congo a commencé.

Bruxelles, le 2 janvier 2018

Cheik FITA

Billet. « Guerre » imposteurs-Peuple en RD Congo

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2018 1 01 /01 /janvier /2018 09:55

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 09:38
Monitoring, journée du 31 décembre 2017, manifestations, violation des droits de l'Homme...

Dimanche 31 décembre 2017, dernière journée de légitimité de Joseph Kabila, et tous les animateurs des institutions congolaises.

Que se passera-t-il en RD Congo?

Nous mettrons progressivement en ligne et chronologiquement les informations qui nous parviendront.

IL-CdB

RDC: huit morts en marge des manifestations anti-Kabila ... - RTBF.be

https://www.rtbf.be/.../detail_tirs-de-l-armee-a-kinshasa-dispersion-d-une-messe-a-coup-...
Il y a 2 heures - Huit personnes ont trouvé la mort dimanche en République démocratique du Congo, et une centaine ont été arrêtées, en marge des manifestations de ... du centre de Kinshasa où des marches interdites contre le prolongement du pouvoir du président Joseph Kabila sont prévues à l'appel des catholiques

RD Congo : plusieurs morts en marge de manifestations anti-Kabila ...

www.france24.com/.../20171231-rdc-congo-messe-kinshasa-tir-gaz-lacrymogene-ma...

Il y a 10 heures - Alors que la capitale congolaise était quadrillée par les forces de sécurité, la police a également interpellé 12 enfants de chœur catholiques à la sortie d'une paroisse du centre de Kinshasa, alors qu'ils étaient à la tête d'une "marche pacifique" anti-Kabila

R.D. Congo : au moins huit morts dans la répression des marches anti ...

www.liberation.fr/.../rd-congo-au-moins-huit-morts-dans-la-repression-des-marches-a...

Il y a 4 heures - Les forces de sécurité de République démocratique du Congo (RDC)

Congo : des heurts à Kinshasa après l'appel à manifester des ...

www.lemonde.fr/.../congo-une-messe-dispersee-a-kinshasa-apres-l-appel-a-manifester-d...
Il y a 2 heures - Dimanche, les forces de sécurité congolaises ont tiré des coups de feu en l'air et dispersé une messe en usant de gaz lacrymogène dans une église du centre de Kinshasa.

Info Alerte RDC/Kinshasa  11h00-12h00 : - le curé et le vicaire de la paroisse St François à Kitambo Vélodrome enlevés par les forces de protection, la défense et sécurité  et conduits vers une destination inconnue. Un major en uniforme de police de locution rwandophone faisant usage des balles réelles  a été  aperçu ds cette paroisse de Kitambo.      

 - C'est  difficile, on signale des morts, blessés, des enlèvements,  prêtres arrêtés; des lieux saints violés.... cas de commune de Matete, Kinsuka où les éléments de la DEMIAP sévissent et pourchassent les manifestants dans leurs maisons.                            

- des balles réelles par les éléments armées, en uniforme et en civile envoyés en renfort lorsque les policiers placés devant les paroisses et les artères principales sont butés à la résistance des manifestants pacifiques  et prêtres.                              

- En ces moments, Joseph Kabila, parti de Goma, est en attendant à Lubumbashi où il suit la situation  avant de prendre la décision de rentrer à Kinshasa si tout est maîtrisé.                      

  Paul Nsapu

Situation à Lubumbashi

Situation à Lubumbashi

Infos Alerte : RDC/ Kinshasa : - Dans nombreuses paroisses catholiques, les  défenseurs des droits notent une répression brutale et sanglante de la police manifestants pacifiques. A la paroisse st Joseph de Matonge par exemple et en attendant le bilan, la police a, aux environs de 9h00, tiré à balles réelles sur les manifestants, beaucoup sont touchés.         - C' est depuis hier aux environs de 22h00 que le régime de Kinshasa a procédé à la coupure de l' internet et sms.                  

 - Des rapts des jeunes, arrestations arbitraires et autres traitements inhumains opérés depuis hier par les forces de protection et de défense, se poursuivent ce matin dans plusieurs communes.        

La folie meurtrière du régime illégitime et illégal est désormais engagée. A suivre.                                

source:  Paul Nsapu.

Heure : 10h16

 

Heure

Information

source

10h00

9h45

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7h45

iljournal France 24
 
police, gaz lacrymogène à Notre Dame du Congo, 3 fois, Félix Tshisekedi devrait se recueillir là,

 

Des fidèles catholiques « empêchés » d’accéder à leur église à Mitendi

Les fidèles catholiques fréquentant la paroisse Notre Dame de Fatima, située au quartier Mitendi dans la commune de Mont-Ngafula (Kinshasa) affirment avoir empêchés d’accéder à l’Eglise ce dimanche dans la matinée.

Joint ce dimanche par Radio Okapi, un des paroissiens a indiqué à Radio Okapi que leur curé, le père Crispin, est aux arrêts.

: tirs gaz lacrymogènes confirmés à Delvaux. signalée sur place.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patient Ligodi

 

 

 

Monitoring, journée du 31 décembre 2017, manifestations, violation des droits de l'Homme...

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 06:50
Coupure d'Internet en RD Congo : Émery Okundji assuré d'être emprisonné pour crimes économiques

Comme dans une véritable république bananière, Émery Okundji, ministre congolais des Postes, télécommunication et nouvelles technologies a ordonné le 30 décembre 2017, la coupure d'Internet et des SMS.

La raison ? Inutile de la chercher, c'est la peur du régime finissant de Joseph Kabila de voir des millions de personnes descendre dans la rue le dimanche 31 décembre pour marcher suite au mot d'ordre des Laïcs catholiques.

Il ne faut pas être économiste pour savoir que cette décision aura des lourdes conséquences économiques tant sur les entreprises des télécommunications que sur les milliers de sous-traitants qui vivent grace à Internet et les communications.

Une fois le régime de Joseph Kabila tombé, le ministre Emery Okundji peut être sûr qu'il sera traîné en justice pour crimes économiques.

 

Bruxelles, le 31 décembre 2017

Cheik FITA

 

 

Coupure d'Internet en RD Congo : Émery Okundji assuré d'être emprisonné pour crimes économiques

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 18:42
Bruxelles, incinération symbolique du « cercueil » de J. Kabila
Bruxelles, incinération symbolique du « cercueil » de J. Kabila

C'est une véritable marée humaine qui a marché le 30 décembre 2017 à Bruxelles de la sortie du métro Porte de Namur au Rond-point Schumann pour marquer la fin définitive de la présence de Joseph Kabila à la tête de la RD Congo.

C'était à l'appel de plusieurs organisations de la communauté congolaise de Belgique.

Cela faisait assez longtemps que les Congolais ne s'étaient plus autant mobilisé à Bruxelles pour manifester contre le régime de Kinshasa.

Partie de la porte de Namur à 14H45, la marche a fait escale à l 'Ambassade de la RD Congo qui était sous très haute protection policière.

Arrivés au Rond-point Schumann, les manifestants ont scandé durant une demi-heure des slogans anti-Kabila avant de brûler sous les applaudissements, un cercueil en carton avec l'effigie de Joseph Kabila.

Comment interpréter cette soudaine mobilisation ?

Dans leur grande majorité, les Congolais n'ont jamais digéré la prolongation du règne de Joseph Kabila suite à l'accord de la Saint-Sylvestre. Et payant les Congolais en monnaie de singe, Joseph Kabila avait même foulé aux pieds l'accord qui l'obligeait à cohabiter avec la vraie opposition. Il placera le pantin Bruno Tshibala à la primature et un autre rigolo à la Commission Nationale du Suivi de l'accord, CNSA e, sigle, mais version-kabiliste.

Les Congolais qui ont marché à Bruxelles ont ainsi tenu à exprimer d'une part le rejet définitif de Joseph Kabila, et de l'autre, le soutien à la grande marche des Laïcs chrétiens du dimanche 31 décembre 2017 au pays.

Joseph Kabila aura beau faire de la résistance, le signal lancé par les Congolais à Bruxelles lors de cette marche est très clair : « Joseph Kabila et ses ouailles doivent partir ».


 

Bruxelles, le 30 décembre 2017

Cheik FITA

 

Bruxelles, incinération symbolique du « cercueil » de J. Kabila
Bruxelles, incinération symbolique du « cercueil » de J. Kabila

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
29 décembre 2017 5 29 /12 /décembre /2017 23:45
Urgent. Risque d'arrestation imminente dans les rangs des laïcs congolais

 

Selon un correspondant occasionnel qui a contacté  la rédaction de  l'Info en Ligne des Congolais de Belgique et qui a requis l'anonymat, des arrestations sont programmées dans les prochaines heures contre les initiateurs de la grande marche des chrétiens du 31 décembre 2017.

Le communiqué du gouverneur de la ville refusant d'assurer la sécurité de la manifestation et qui a été publié le vendredi 29 décembre 2017 l'aurait été dans la foulée des décisions de cette réunion secrète.

Le but de l'opération serait de "couper la tête" de la dynamique afin de "laisser le troupeau sans leader".

Si cela se vérifiait, cette riposte pourra-t-elle désamorcer la dynamique populaire?

Difficilement, dans la mesure où des milliers de manifestants potentiels se sont déjà réapproprié la manifestation.

Pire, le temps est définitivement contre le pouvoir finissant. Dans moins de quarante-huit heures, tous les animateurs de toutes les institutions congolaises seront illégitimes et illégaux. Et tout acte qu'ils poseront sera considéré comme illégal!

A suivre

Bruxelles, le  29 décembre 2017

 

 

Il-cDB

 

 

Urgent. Risque d'arrestation imminente dans les rangs des laïcs congolais

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
29 décembre 2017 5 29 /12 /décembre /2017 20:28
Flash.Marche du 31 et fin mandat de J Kabila, communiqué du Rassemblement

En prévision de la marche du 31 décembre 2017 à l'appel des laïcs catholique et à laquelle toutes les grandes formations politiques du changement ont adhéré, le "Rassemblement", par son Président vient de publier un communiqué pour fixer l'opinion.

Le voici 

Flash.Marche du 31 et fin mandat de J Kabila, communiqué du Rassemblement
Flash.Marche du 31 et fin mandat de J Kabila, communiqué du Rassemblement

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
28 décembre 2017 4 28 /12 /décembre /2017 23:20

Léonie Kandolo, membre du comité laïc de coordination de la marche du 31 décembre 2017 en RD Congo a accordé à l'Info en Ligne des Congolais de Belgique une interview à propos des préparatifs de cette marche.

Elle a également lancé un message d'unité aux Congolais vivant à l'Etranger, pour la marche qui aura lieu à Bruxelles le 30 décembre 2017 de la Porte de Namur au Rond-Point Schumann, en face des Institutions Européennes.

Ci-dessous cette interview.

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens