Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

14 décembre 2017 4 14 /12 /décembre /2017 00:10
Jour J, le Peuple congolais va s'exprimer

Il aurait dû se rendre aux urnes fin novembre 2016 pour se choisir un nouveau Président de la République, par la mauvaise foi et les manœuvres du Président sortant, le peuple congolais n'avait pu s'exprimer par les urnes.

Il aurait dû se rendre aux urnes fin décembre 2017 pour voter, de nouveau, le Président de transition et ses partisans ont saboté l'Accord de la Saint Sylvestre qui leur permettait de rester encore douze mois de plus en vue d'organiser les élections.

Humilié, méprisé, le peuple congolais va s'exprimer ce jeudi 14 décembre 2017 avec un tintamarre de sifflets et autres vuvuzula et rappeler au clan Kabila que c'est lui le peuple, le souverain primaire, capable de balayer le régime en une journée le moment venu.

L'incurie des kabilistes ayant dépassé les bornes, maintenant que le peuple prendra goût à l'expression grâce à une stratégie qui permettra difficilement à la soldatesque de tirer à balle réelle sur les manifestants, il sera difficile à Kabila et les siens de mettre la corde au cou du peuple pour le ramener en cage.

Le rapport de force change progressivement , la peur change aussi de camp.

 

Bruxelles, 14 décembre 2017

Cheik FITA

 

Jour J, le Peuple congolais va s'exprimer

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
12 décembre 2017 2 12 /12 /décembre /2017 18:05
Bruxelles, marche « Bye Bye Kabila »… Esili !

Sur initiative de mouvements de Combattants Congolais de Belgique, une marche aura lieu le samedi 16 décembre 2017 à partir de la sortie du Métro Porte de Namur de Bruxelles.

Ce sera pour dire « Bye Bye » à Joseph Kabila avec la fin de la petite transition qui lui avait permis de rester encore à la tête de la RD Congo.

La succession de sommets européens ces derniers temps n'a pas permis de maintenir les sit-in hebdomadaires du vendredi devant les institutions européennes.

C'est ainsi que les organisateurs ont convenu avec la police d'organiser la marche non pas le vendredi 15, mais le samedi 16 décembre 2017 à 14h00.

Il est demandé à tout le monde de venir avec de quoi siffler la fin du règne de Joseph Kabila : sifflets, vuvuzela...

 

Bruxelles le 12 décembre 2017

Cheik FITA

Bruxelles, marche « Bye Bye Kabila »… Esili !

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
12 décembre 2017 2 12 /12 /décembre /2017 16:06
Dépossédé de sa maison, Dr Parfait Salebongo écrit au Roi Philippe

Il y a quelques jours, Dr Parfait Salebongo dont la maison avait été vendue de façon cavalière par un notaire, avait écrit au Ministre belge de la Justice, au Parlement et au Premier Ministre.

Le médecin d'origine congolaise revient à la charge en s'adressant cette fois à la plus haute autorité belge: le Roi Philippe.

Certes que la Belgique est un état de droit où la justice est indépendante. Mais il arrive qu'il y ait des situations où l'on a la conviction d'être devant une situation d'injustice, où l'on a l'impression que l'on se bat contre un véritable réseau. Que faire à ce moment-là?

C'est ce que Dr Parfait Salebongo a décidé de faire: S'adresser au sommet de l'Etat. Pour le cas présent: le Roi.

Ci-dessous :

- copie de la correspondance adressée au Souverain Belge/

- Lien pour signer la pétition en soutien de Dr Parfait:

https://www.change.org/p/m%C3%A9decins-dr-p-salebongo-est-victime-de-la-spoliation-de-sa-r%C3%A9sidence-et-de-son-cabinet-m%C3%A9dical

IL CdB

 

SALEBONGO Ebwadu Parfait Bruxelles, le 07 décembre 2017

Clos Ingrid BERGMAN 27

1090 Bruxelles

 

A Sa Majesté le Roi des Belges Palais Royal, 1000 Bruxelles

Concerne : Demande d’immunité totale temporaire et limitée dans cette cause.

Sire,

Je m'appelle SALEBONGO Ebwadu, Parfait. D'origine congolaise, je suis docteur en médecine et spécialiste en médecine interne générale.

Je prends la respectueuse liberté de m'adresser à Votre Majesté afin de Lui soumettre un problème qui me tient à cœur. Il s'agit des traitements inhumains et dégradants dont ma famille et moi sommes victimes depuis 2011.

Un notaire bruxellois s’évertue depuis quelques mois à organiser la vente publique forcée de ma maison, comportant un cabinet médical, en violation de la constitution et les lois belges.

Le notaire voudrait en fait "liquider" ce bien immobilier à 330 000 € alors qu’il vaut à ce jour 650.000€. Et ce pour apurer une créance fictive de huit mille euros avec des créanciers fictifs. Ceux-ci seraient les Hôpitaux Iris Sud (HIS) dont le Conseil d'Administration est fantomatique et que les avocats de ces HIS sont sans mandat requis par l’article 703 du Code judiciaire.

Depuis le mois d’août jusqu’au 06 novembre 2017, j’ai eu, tous les samedis et lundis, durant deux heures, des visites illégales de "candidats acheteurs" accompagnées des forces de l’ordre au motif que ces visites étaient organisées dans le cadre d’une vente publique forcée.

Les faits démontrent que les Cours et Tribunaux ont dérogé à certaines dispositions constitutionnelles. C'est le cas notamment des articles 10,11, 13, 15, 16, 22, 23 et 149.

J'ai saisi le Garde de Sceaux pour demander une révision des décisions de justice prises depuis 2011 dans le cadre de cette affaire. J'ai saisi également le président de la Chambre des Représentants pour solliciter l'organisation d'une enquête parlementaire conformément à l’article 56§1 de la constitution.

Je me tourne vers Votre Majesté pour requérir le bénéfice d'une immunité totale, temporaire et limitée durant les périodes de ces deux événements afin que le peuple soit mis au courant du calvaire que moi et ma famille continuons à vivre dans un Etat de droit.

Je fonde ma démarche sur des éléments de la pétition qui, totalise déjà plus de 1030 signatures, est lancée depuis le 16 novembre 2017 pour dénoncer la spoliation de ma maison qui sert de domicile et de cabinet médical.


Daigne, Votre Majesté agréer l’expression de ma très respectueuse considération.


SALEBONGO Ebwadu Parfait

 


Rappel des faits.

La famille Salebongo, résident en Belgique est victime de la spoliation de sa résidence suite à une parodie de vente publique aux enchères pour une dette imaginaire. Ceci présente le calvaire que vivent les immigrés sur le territoire Belge, alors que le Royaume de Belgique est signataire de la déclaration universelle des droits de l'homme, et que la constitution Belge consacre l'égalité des droits des citoyens et la non- discrimination.

La résidence familiale du Dr Parfait Salebongo ayant son cabinet médical dans une de ses dépendances vient d'être vendue aux enchères ce 8 novembre 2017 par le notaire Guy Dubaere selon une procèdure cavalière pendant que ce dernier avait signifié au propriètaire qu'il procèderait à la vente dudit immeuble sans présentation du cahier des charges.

Cette vente a été organisée par les avocats Sylvain  Silbere et Jean Van Rossum, conseils respectifs des sieurs Daniel De Mey et Jean-Paul Mullier qui veulent récupérer respectivement des indemnités de procédure accordées illégalement par les cours et tribunaux au directeur général des hôpitaux Iris Sud et au directeur médical, alors qu'ils ne peuvent pas se prévaloir de ces qualités et titres.

Nous demandons l'application  stricte des articles 10,11 et 13 de la constitution  Belge qui prônent le respect de tous les citoyens devant la loi sans discrimination  de quelque nature que ce soit.

C'est ainsi que nous vous invitons de signer cette pétition  aux fins d'alerter toute la communauté nationale de la parodie de justice dont les Belges d'origine étrangère sont victimes. A ce titre, nous interpellons sa Majesté Philippe, Roi des Belges, Son excellence Monsieur le premier Ministre Charles Michel, le président  de la chambre des représentants Siegfried Brake, et le ministre fédéral de la justice Koen Geens de peser de tout leur poids pour que le Dr Parfait Salebongo et sa famille soient rétablies dans leurs droits.

lienhttps://www.change.org/p/m%C3%A9decins-dr-p-salebongo-est-victime-de-la-spoliation-de-sa-r%C3%A9sidence-et-de-son-cabinet-m%C3%A9dical

Dépossédé de sa maison, Dr Parfait Salebongo écrit au Roi Philippe

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
11 décembre 2017 1 11 /12 /décembre /2017 16:24
Conseil Européen et RD Congo à Bruxelles: soutien au processus électoral et prorogation des sanctions contre 16 kabilistes

Dans un communiqué diffusé après sa 3587e session du Conseil, tenue  le 11 Décembre 2017 à Bruxelles, le Conseil des affaires étrangères du Conseil Européen a adopté des conclusions sur la République démocratique du Congo à la suite de l'annonce, le 5 novembre, d'un calendrier électoral.

Ces conclusions soulignent qu'il est fondamental, en particulier pour la légitimité des institutions chargées de la transition, de garantir que la date de l'élection, fixée maintenant au 23 décembre 2018, soit respectée.

Dans un autre communiqué sur la RD Congo, "le Conseil a prolongé les sanctions actuellement en place contre la République démocratique du Congo jusqu'au 12 décembre 2018. Ces sanctions consistent en un gel des avoirs et une interdiction de visa pour l'Union européenne. Elle visent 16 personnes et ont été adoptées en réponse aux entraves à une sortie de crise consensuelle. Le Conseil a adopté ces sanctions le 12 décembre 2016 et le 29 mai 2017. "

Bruxelles, le 11 décembre 2017

Cheik FITA


                       DOCUMENT
 
COAFR 326 CFSP/PESC 1135 RELEX 1106 COHOM 163 COHAFA 109 
 
RÉSULTATS DES TRAVAUX Origine: Secrétariat général du Conseil en date du: 11 décembre 2017 Destinataire: délégations Nº doc. préc.: 15311/17 Objet: République démocratique du Congo - Conclusions du Conseil (11 décembre 2017)   
Les délégations trouveront en annexe les conclusions du Conseil sur la République démocratique du Congo, adoptées par le Conseil lors de sa 3587e session du Conseil, tenue le 11 décembre 2017. 

 

 15633/17   DZ/br 2 ANNEXE DG C 1  FR 
 
ANNEXE 
 
Conclusions du Conseil sur la République démocratique du Congo 
1. La tenue d’élections crédibles, transparentes, inclusives et pacifiques doit permettre de sortir de la crise politique en permettant une alternance démocratique en République Démocratique du Congo (RDC), conformément à sa Constitution qui limite le nombre des mandats présidentiels, à l’accord politique de la Saint Sylvestre, aux dispositions de la résolution 2348 (2017) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, ainsi qu’à la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance.  
2. À la suite de l’annonce, le 5 novembre, du calendrier électoral, l’UE souligne la responsabilité première du gouvernement et des institutions en charge de l’organisation des élections, en particulier la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), dans la mise en œuvre effective et sans délai des mesures et actions à même de garantir le respect de ce calendrier, à travers un processus crédibilisé, légitime, consensuel et inclusif, dans le respect de l’accord politique de la Saint Sylvestre. Rappelant que le Conseil de sécurité des Nations Unies a, de concert avec l’Union africaine, demandé à plusieurs reprises la publication rapide d’un calendrier électoral crédible et consensuel, l’UE estime qu’il est déterminant, notamment pour la légitimité des institutions chargées de la transition, de garantir que la date des élections désormais fixée du 23 décembre 2018 soit respectée. 

15633/17   DZ/br 3 ANNEXE DG C 1  FR 
 
3. L’UE condamne vivement les violations des droits de l’Homme ainsi que les actes de harcèlement à l’encontre d’acteurs politiques de l’opposition, de représentants des médias et de la société civile, ainsi qu’à l’encontre de défenseurs des droits de l’Homme. Ils sont incompatibles avec les principes démocratiques et le respect des libertés fondamentales consacrées par le droit international public. L’UE souligne la nécessité de respecter la Constitution et l’urgence de la mise en œuvre intégrale par le gouvernement de l’ensemble des mesures de décrispation politique prévues par l’accord de la Saint Sylvestre, nécessaires pour réunir les conditions d’élections crédibles et inclusives, rétablir la confiance entre les acteurs concernés et apaiser les tensions politiques, notamment la libération de tous les prisonniers politiques, la fin des poursuites judiciaires injustifiées, la fin de la duplication des partis politiques, la liberté de la presse et la réouverture des médias fermés. L’UE appelle aussi au respect de la liberté de réunion et de manifestation pacifique. 
4. Dans ce contexte, l’UE réaffirme sa volonté d’appuyer des élections crédibles et inclusives, en collaboration avec l’ensemble des acteurs congolais et leurs partenaires, en particulier les Nations Unies, l’Union africaine, la SADC, la CIRGL et l’OIF. Dans la mise en œuvre de son appui technique et financier, l’UE évaluera la mise en œuvre des mesures mentionnées aux paragraphes ci-dessus concernant l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre sur lequel se fonde la légitimité de la transition, mais aussi le respect des droits de l’Homme et la réouverture de l’espace politique, ainsi que les mesures nécessaires pour garantir un processus électoral transparent et inclusif, l’application scrupuleuse du nouveau calendrier électoral, la publication d’un budget crédible et un plan de décaissement réaliste, l’adoption de la législation électorale requise et la fiabilisation du fichier électoral. L’UE travaillera aux côtés de ses partenaires internationaux, en particulier dans le cadre de l’équipe conjointe d’experts électoraux, qui devra avoir accès aux informations nécessaires à l’accomplissement de sa mission de suivi de la mise en œuvre du processus électoral, couvrant aussi la pleine participation des femmes. 

 15633/17   DZ/br 4 ANNEXE DG C 1  FR 
 
5. L’UE s’associe aux autres acteurs de la communauté internationale, en particulier les Nations Unies, pour condamner les abus et violations graves des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en RDC, ainsi que les violations du droit international humanitaire notamment au Kasaï. L’UE reste gravement préoccupée par la situation sécuritaire détériorée au Kasaï, au Tanganyika et à l’est de la RDC, qui touche particulièrement les femmes et les enfants. Elle rappelle la responsabilité première des autorités congolaises, en particulier des Forces Armées de la RDC, dans la protection des populations. Dans le cadre de la résolution sur le Kasaï adoptée par la 35e session du Conseil des droits de l’Homme avec le soutien des autorités congolaises, l’UE suivra avec la plus grande attention la mission de l’équipe d’experts internationaux établie par le Bureau du Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme. Cette résolution engage la RDC, membre du Conseil des Droits de l’Homme, à leur donner un accès libre et sans entrave aux documents, aux territoires et aux personnes concernés, et à lui permettre de fonctionner selon les standards internationaux d’indépendance et d’impartialité.   L’UE soutient également l’appui des Nations Unies aux enquêtes sur l’assassinat des deux experts du Conseil de Sécurité qui ont tragiquement trouvé la mort en mars 2017, et à la traduction en justice des responsables. 
6. L’UE salue le rôle essentiel joué par la Mission de l'ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) qui vient de payer un lourd tribut avec l'attaque du 7 décembre au Nord Kivu, faisant de nombreux morts et blessés parmi le contingent tanzanien, les militaires congolais et les civils. L’UE soutient la mise en œuvre de la résolution 2348, appuyée par la revue stratégique en cours de la MONUSCO, visant notamment à l'amélioration du dispositif de protection des civils et à renforcer sa capacité de sécurisation et d'appui logistique à un processus électoral crédible et inclusif. 

 15633/17   DZ/br 5 ANNEXE DG C 1  FR 
 
7. L’UE s’alarme de la situation humanitaire dramatique, aggravée par la crise politique. Environ 4,1 millions de déplacés se trouvent actuellement en RDC, amenant en octobre 2017 les Nations Unies à activer le plus haut niveau de réponse d’urgence en RDC. Les pays de la région sont confrontés à un afflux de réfugiés. De plus, 7,7 millions de congolais se trouvent dans l’insécurité alimentaire et 1,9 millions d’enfants sont atteints de malnutrition aiguë grave. L’UE soutient une mobilisation internationale accrue pour répondre à cette situation humanitaire. Elle rappelle la primauté du respect des principes humanitaires et la nécessité d’assurer l’accès aux populations touchées dans un contexte sécuritaire de plus en plus difficile. 
8.  Conformément aux précédentes conclusions du Conseil et en ligne avec la déclaration du Conseil de Sécurité des Nations Unies, l’UE rappelle aux responsables politiques et aux membres des forces de sécurité, ainsi qu’aux personnes morales que leur responsabilité individuelle est engagée en cas de graves violations des droits de l’Homme, d’incitation à la violence, d’action ou de déclaration qui constituent des entraves à la mise en œuvre de l’Accord politique et l’organisation des élections dans le calendrier prévu, d’obstruction à une sortie de crise consensuelle, pacifique et respectueuse de l’aspiration du peuple congolais à élire ses représentants. 
9. L’UE continuera à déployer son soutien à la population congolaise confrontée quotidiennement à de graves difficultés socio-économiques. En vue d’une solution durable à la crise économique et budgétaire actuelle ainsi que d’un développement juste et inclusif, l’UE appelle à la reprise du dialogue, de façon structurée, avec les institutions financières internationales, et à l’amélioration de la gouvernance, à travers notamment la lutte contre la corruption, le blanchiment d’argent et le détournement des fonds publics, également facteurs de tensions sociales, économiques et politiques. 

 15633/17   DZ/br 6 ANNEXE DG C 1  FR 
 
10. L’UE appelle l’ensemble des acteurs congolais, et en premier lieu les autorités et les institutions congolaises, à jouer un rôle constructif dans le processus électoral, et salue le soutien des partenaires extérieurs à cet égard. Elle rappelle aussi l’importance du rôle de la société civile et des femmes en particulier. Une sortie de crise pacifique et respectueuse de l’esprit de consensus de l’accord politique de la Saint Sylvestre et de l’aspiration du peuple congolais à élire ses représentants sera déterminante pour la définition des relations entre la RDC et l’UE. 

Conseil Européen et RD Congo à Bruxelles: soutien au processus électoral et prorogation des sanctions contre 16 kabilistes

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
11 décembre 2017 1 11 /12 /décembre /2017 01:40
Dès Jeudi 14 décembre, sifflets, Vuvuzela, tintamarres casseroles ... Contre Kabila et Cie

Jeudi 14 décembre 2017 à 21h00, il retentira à Kinshasa un concert de sifflets, vuvuzela, cloches, klaxons et autres bruits de casseroles pour dénoncer la non-application de l'Accord de la Saint Sylvestre qui devait déboucher par l'organisation des élections avant le 31 décembre 2017.

Le mot d'ordre a été donné par les curés de Kinshasa .

Ce mot d'ordre ne tombe pas du ciel. Il fait suite aux messages des évêques catholiques congolais en juin et novembre 2017 dans lesquels ils dénonçaient l'état piteux de la Nation, conséquence de la mauvaise foi des dirigeants actuels qui se cramponnent au pouvoir en sabotant l'organisation des élections.

Par cette action, le peuple congolais, le souverain primaire mettra son poids dans la balance pour influer sur la marche politique du pays .

À quelques semaines de la fin de la petite transition issue de l'Accord de la Saint Sylvestre, il était nécessaire de faire comprendre au clan Kabila qu'après le 31 décembre 2017, aucun d'eux ne pourra légitimement se prévaloir d'un quelconque pouvoir, étant tous devenus hors mandat : les bourgmestres, les maires, les gouverneurs, les députés provinciaux, les députés nationaux, les sénateurs, les ministres et le Président de la République.

Le « Rassemblement » des Forces politiques et sociales acquises au changement ainsi que les autres partis politiques qui se réclament de l'opposition devraient se joindre à cette dynamique.

Pourquoi ne pas intensifier cette action en la programmant par exemple tous les jours à midi, et à travers tout le pays ?

Bruxelles, le 11 décembre 2017

Cheik FITA

Dès Jeudi 14 décembre, sifflets, Vuvuzela, tintamarres casseroles ... Contre Kabila et Cie

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 20:21
Rubrique =chiens écrasés= : Bruno Tshibala élu président de son « UDPS »

Nos confrères de Radio okapi ont diffusé ce qui suit :

« Bruno Tshibala a été élu ce dimanche 10 décembre 2017 par acclamation, président de l’UDPS-Aile Tshibala. C’est l’une des résolutions du congrès de ce parti qui s’est clôturé ce dimanche à Kinshasa.

Selon le rapporteur du congrès, le nouveau président de l’UDPS est appelé à mettre en place les autres structures du parti dans un meilleur délai.

Ce congrès avait pour objectif d’élire  le nouveau président de ce parti et d’unifier le parti avec tous les membres, rapatrier le corps d’Étienne Tshisekedi pour son enterrement digne à Kinshasa, redynamiser la commission électorale du parti en vue de la victoire de l’UDPS aux  élections du 23 décembre 2018. 

Tshibala s’est également engagé à offrir à Etienne Tshisekedi, décédé en février 2017, des obsèques dignes de son rang. »

IL-CdB & Radio Okapi


 

 

Rubrique =chiens écrasés= : Bruno Tshibala élu président de son « UDPS »

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA & radiookapi
9 décembre 2017 6 09 /12 /décembre /2017 19:56
République démocratique du Congo: 14 casques bleus tués

Cette tuerie, qui a eu lieu jeudi soir dans l'est du pays, est la plus importe de l'histoire récente de l'ONU en RDC. Elle a été attribuée un groupe rebelle d'origine ougandaise.

Les circonstances de l'attaque demeurent floues, mais elle est déjà la plus importante jamais subie par l'ONU en République démocratique du Congo (RDC). Selon un communiqué de la Mission des Nations unies (Monusco), 14 casques bleus ont été tués dans ce raid ainsi que 5 militaires congolais des FARDC (Forces armées de RDC) dans l'est du pays. Un bilan qui pourrait s'alourdir, 53 soldats de la paix ont également été blessés. Ils appartiennent en majorité au contingent tanzanien de la force internationale. «Il y a des pertes importantes des deux côtés», a affirmé une source sécuritaire à l'AFP.

source: http://www.lefigaro.fr/international/2017/12/08/01003-20171208ARTFIG00275-republique-democratique-du-congo-14-casques-bleus-tues.php

 

République démocratique du Congo: 14 casques bleus tués

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2017 5 08 /12 /décembre /2017 11:39
Spectacles. Décès en Allemagne de l'artiste Paulin Tshisungu Kalomba

Maître Paulin Tshisungu Kalomba, chorégraphe, metteur en scène, musicien d'origine congolaise, né le 05 octobre 1949 Kananga est décédé le 3 décembre 2017 à Lahr en Allemagne, pays où il vivait depuis plusieurs dizaines d'années.

Avant de quitter l’ex-Zaïre, il avait créé et dirigé la Compagnie Lokombe. Sa compagnie, le théâtre Malaika de feu Mutombo Buitshi et la troupe de théâtre Baobab avaient créé ensemble l'écurie MALOBA qui s'était installée au jardin Moto na Moto de Bandale à Kinshasa.

Ci-dessous un témoignage d'un artiste qui l'avait connu et côtoyé.

« Tshisungu Kalomba, l'un des derniers maîtres de la scène congolaise. Il fait partie de ceux qui ont fait grandir beaucoup d’artistes aux côtés de Bakomba, Mikanza ou Ndundu Kivuila. ceux qui acceptaient de bon cœur de faire le déplacement de Mangembo pour y animer les ateliers à l'intention des jeunes des lycées et collèges de Kinshasa dans les années 80. 

Militant de la création artistique, Tshisungu a accompagné le Groupe Choc Kake dans la mise en oeuvre de la scénographie de sa prestation au dernier Festival culturel de 1984 au stade du 20 mai, en assistant Botomba Etsike Balakawenge " Pierre Libanga", responsable de kake. 

Touche à tout, Tshisungu a permis à de nombreux artistes de découvrir les vertus de la pratique de la danse…

Maître Paulin avait permis à plusieurs d'entre nous d'évoluer au sein du ballet national du Congo, c'est lui qui faisait partie du jury pour la sélection des artistes qui devaient composer le ballet national pour monter la pièce Liandja. 

On retiendra aussi de lui ce geste qui représente Papa WEMBA avec les bras levés comme un aigle ,c'est Maître Tshisungu qui lui proposa de le faire chaque fois qu'il est sur scène et c'est devenu l'image de WEMBA pour l’éternité ... . »

L'Info en Ligne des Congolais de Belgique présente à la famille du disparu, ses très sincères condoléances.

 

Bruxelles, le 8 décembre 2017

Cheik FITA

Spectacles. Décès en Allemagne de l'artiste Paulin Tshisungu Kalomba

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 07:17
Imposture : Pseudo-congrès de l'UDPS piloté par Bruno Tshibala

Il est annoncé à Kinshasa pour le jeudi 7 décembre 2017 l'ouverture d'un pseudo-congrès de l'UDPS par des transfuges de ce parti avec en tête, monsieur Bruno Tshibala, Premier Ministre par la volonté de monsieur Joseph Kabila.

Quelle mouche a donc piqué tous ces messieurs jadis opposants au régime de Kabila ?

Jusqu'à preuve du contraire, le mot opposition, n'a pas changé de signification. Bruno Tshibala et consorts sont depuis des mois étiquetés kabilistes.

À qui Bruno Tshibala et ses partisans veulent-ils mentir ?

- À Joseph Kabila ?

- Aux médias internationaux ?

- Au peuple congolais ?

Joseph Kabila sait très bien que Bruno Tshibala et ses adeptes ne pèsent pas politiquement. Il veut juste utiliser ce cirque appelé congrès de l'UDPS comme béquille pour son maintien au pouvoir.

Les médias internationaux ne sont pas dupes. Ils diffusent certes une information, mais le moment venu, ils en évalueront l'impact en toute objectivité et en tireront les conséquences.

Le peuple congolais n'est pas du tout dupe. Il sait que ce cirque est une imposture et qu'il n'est motivé que par l'appât du gain.

Il est triste que Bruno Tshibala et ses partisans n'aient pas pu tirer les leçons de la mort politique de tous ceux qui déviaient de la ligne de l'UDPS et allaient célébrer des noces avec la dictature.

Mieux que quiconque, pour avoir milité à l'UDPS, ils savent que la base de ce parti ne les reconnaîtra jamais.

Oui, le régime actuel congolais est une dictature qui ne doit sa présence au pouvoir que grâce aux armes. Tshibala et compagnie ne peuvent pas affirmer le contraire. S'acoquiner avec ce régime, en devenir valets, est une hérésie, est dégoûtant et nauséabond.

Alors que le bateau kabiliste va vers son naufrage, il est pénible de constater que ceux qui y entrent en dernière minute, sont ceux-là même qui lui avaient tiré dessus durant longtemps et quelque part aussi, artisans de ce naufrage irréversible.

Quel paradoxe, à moins d'un mois de la fin de petite transition issue de l'Accord de la Saint-Sylvestre… servir ainsi de serviette jetable à un régime corrompu qui a violé, pillé, tué et bientôt accusé de plusieurs crimes contre l'humanité.

Triste fin.

Bruxelles, le 7 décembre 2017

Cheik FITA

 

 

 

 

Imposture : Pseudo-congrès de l'UDPS piloté par Bruno Tshibala

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 12:04
Mike Mukebayi de C News à Bruxelles : il faut renverser le rapport de force pour déraciner le régime finissant

Lors d'une conférence de presse à Bruxelles le mardi 5 décembre 2017, Mike Mukebayi du journal en ligne C News a donné sa lecture de la situation politique en RD Congo, à moins d'un mois de la fin de la petite transition issue de l'Accord de la Saint Sylvestre.

Tout y est passé.

Fallait-il négocier avec le clan Kabila fin 2016 ?

Oui. La pression internationale était telle, qu'il n'y avait pas d'autre alternative.

Que dit la constitution ?

La constitution dit que la CENI devait organiser la présidentielle en 2016.

Cela n'a pas été fait.

Qu'est-ce qui prime, la constitution ou l'Accord ?

Joseph Kabila en principe garant de la constitution a foulé la constitution aux pieds et causé la crise. Il est la cause de la crise.

En période de crise, solution de crise.

L'Accord devait être la solution à la crise.

L'Accord de la Saint-Sylvestre a-t-il été appliqué ?

Non. Au lendemain de la signature de l'Accord, Kabila et son clan feront preuve de très mauvaise foi, alors que l'opposition avait signé de bonne foi. Joseph Kabila nommera un transfuge de l'UDPS à la primature, il débauchera un autre opposant pour le placer à la tête de la CNSA, Commission Nationale de Suivi de l'Accord.

Pourquoi ces débauchages ?

C'est l'impunité qui favorise cela. Tous ceux qui traversent la rivière vont se servir dans la caisse de l'état. Bruno Tshibala, ses ministres… Et on les voit acheter des immeubles, construire des maisons… L'opinion trouve cela normal.

Les évêques ont-ils failli ?

Les évêques restent des évêques, ils ne sont pas des politiciens.

Comment s'en sortir ?

Si le malheur fait que monsieur Joseph Kabila se cramponne encore au pouvoir après le 31 décembre 2017, les forces du changement doivent occuper la rue jusqu'à parvenir à éradiquer le système Kabila.

Il faut mettre dans la rue non pas 1000 mais 500.000 personnes au moins et parvenir à renverser le rapport de force.

Quid du leadership de l'opposition ?

Félix Tshisekedi, Moïse Katumbi et Sindika Dokolo doivent envoyer des signaux très clairs et très forts d'unité.

Opposition, mouvements citoyens, société civile, même langage ?

De la cacophonie assez souvent.

Quand c'est « Filimbi » qui initie une action « La Lucha » fait la fine bouche et vice-versa.

Quand la société civile lance le manifeste du citoyen congolais « ESILI », c'est en traînant les pieds que les politiques adhèrent.

Crier à Kinshasa « le pays est sous occupation » ?

Est-ce en le faisant que subitement il y aura changement ? Les réalités du combat pour la démocratie à Kinshasa sont tout à fait différentes qu'à l'extérieur.

Le pouvoir est-il parvenu à faire retourner à son alter ego Daniel Safu la veste ?

Les images diffusées de la libération de Daniel Safu étaient interpelantes. Mais la meilleure réponse sera donnée une fois de retour à Kinshasa.

Participer aux élections versus Corneille Nangaa ?

Nangaa est là pour installer la tricherie en faveur du clan Kabila. Les forces du changement doivent éviter de se retrouver dans la situation de 2011 à se lamenter : « On nous a volé l victoire ».

Les médias de Kinshasa sont-ils libres ?

Des médias ont réussi à sauvegarder la liberté chèrement acquise au lendemain de la CNS, la Conférence Nationale Souveraine. Mais hélas actuellement dans la plupart des médias, c'est celui qui finance qui fixe la ligne éditoriale.

Comment s'en sortir ?

Avec plus d'unité, plus d'amour entre Congolais et une mobilisation toujours plus grande.

Le public venu écouter Mike Mukebayi a suivi presque religieusement son exposé ainsi que ses différentes réponses.

On sentait une véritable inquiétude par rapport aux jours à venir, face un régime dont la dérive totalitaire est patente.

Mike Mukebayi est signataire du Manifeste du Citoyen Congolais "Esili". Il est l'une de gueules qui donnent le cauchemar aux kabilistes chaque fois qu'il passe dans les médias.

Bruxelles, le 6 décembre 2017

Cheik FITA

Mike Mukebayi de C News à Bruxelles : il faut renverser le rapport de force pour déraciner le régime finissant

Partager cet article

Repost0

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens