Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

Barack Obama en Normandie le 06.06.2014

president official portrait hires

Le 11 février 2014, lors de son séjour aux Etats-Unis, le  Président français François Hollande a invité Barack Obama pour le 70ème anniversaire du débarquement en Normandie en ces termes: "Je souhaite, Barack, que vous soyez là le 6 juin 2014, 70 ans après le Débarquement". Barack Obama a accepté..

FLASH-FLASH-FLASH

Le voyage aux USA de monsieur Tshisekedi reporté.

COMMUNIQUE UDPS VOYAGE TSHISEKEDI ajourné

BONNE ANNEE 2014--

Liste des 85 multinationales qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

 Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les Télévisions, les armes, missiles,…. Voici la liste des 85  multinationales (ci-dessous) mises en cause par l’ONU dans le pillage de la RDC et financement indirect de la guerre civile à l'est.

lire la suite en cliquant sur le lien suivant : http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

-------------------------- 

Vie de rénégat: 

MALU MALU cheikfitanews

En RD Congo, l'église désavoue l'abbé Malu Malu. (RFI)L'abbé Apollinaire Malu Malu a été désavoué par l'Eglise catholique. La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), réunie ce samedi 29 juin 2012, a demandé des sanctions canoniques contre lui. Le prêtre avait été reconduit il y a peu à la tête de la commission électorale. Malu Malu perd, dans un premier temps, son poste de directeur général de l'institut panafricain Cardinal Martino. La CENCO demande aussi aux fidèles et aux « hommes de bonne volonté » d'être prêts à faire échec à toute manoeuvre de modification de la Constitution. source, RFI

1.Partant, le cas de Mr l’Abbé Apollinaire Malumalu, prêtre du Diocèse de Butembo-Beni qui a opté d’œuvrer au sein de la CENI sera pris en charge par son Evêque qui appliquera à son endroit les sanctions canoniques qui s’imposent.

1.Peinés par le cas très regrettable de l’engagement de Mr l’Abbé Malumalu à la CENI, les Evêques de la CENCO l’ont, pour leur part, démis de sa fonction de directeur général de l’Institut panafricain Cardinal Martino (IPCM).

1.Ce cas déplorable a donné aux Evêques membres de la CENCO, l’opportunité d’exhorter et de rappeler à tous les ecclésiastiques (prêtres, religieux et religieuses) la noblesse de leur identité dans l’Eglise et l’impératif d’honorer ses exigences dans leur vie et leur ministère. (extrait communiqué de la CENCO)

 ________________________

Cheik FITA contact téléphonique :0032495336519

Cheik FITA contact téléphonique :0032495336519


Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

 

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

 

Faites-vous recenser en ligne en cliquant sur le lien suivant

http://www.congolaisvivantaletranger.com/membre/inscription.php 

      pour plus d'info sur nous, veullez cliquer sur lelien suivant: 

http://www.cheikfitanews.net/article-debut-du-recensement-des-congolais-vivant-a-l-etranger-et-des-communautes-congolaises-de-l-etranger-99791809.html 

 

 

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 18:57

SOLDATS-CONGOLAIS-Photo-reuters-in-BBC.jpg

PHOTO REUTERS IN BBC 

Le M23, mouvement pseudo-rebelle soutenu par le Rwanda vient d’être bouté hors de Bunagana qui lui servait de capitale politique. Il se retrouve ainsi SDF. Ci-dessous, ce qu’en ont dit différentes agences de presse, ce mercredi 30 octobre 2013.

EURONEWS


RFI

La Monusco confirme la reprise de Bunagana, la capitale politique du M23, par l'armée congolaise. Selon la presse ougandaise, Bertrand Bisimwa, président du M23, aurait fui et se serait rendu aux autorités ougandaises. Ce dernier a démenti à la mi-journée, affirmant être toujours au Congo.

SUITE : http://www.rfi.fr/afrique/20131030-rdc-bunagana-le-fief-politique-m23-est-tombe-sous-le-controle-armee-congolaise

 

France 24

L’armée congolaise reprend Bunagana, fief politique du M23

L'armée congolaise a repris le contrôle de la ville de Bunagana, située dans l’est de la RD Congo. Cette ville était le fief du président politique de la rébellion M23, dont les troupes se sont repliées près de la frontière ougandaise.

Suite : http://www.france24.com/fr/20131030-rd-congo-armee-bunagana-fief-politique-m23-rebellion-ouganda

 

Jeune Afrique

Jean-Paul Epenge : "Le M23 a quitté Bunagana, Makenga se trouve en RDC"

 

Alors que le M23 s'est replié dans les montagnes à la frontière avec l'Ouganda et que ses cadres ont quitté Bunagana, le fief de la rébellion, pour Kampala, le porte-parole du mouvement en Europe, Jean-Paul Epenge, fait le point sur la situation. En exclusivité pour Jeune Afrique.

Jeune Afrique : Quelle est la situation sur le terrain au cinquième jour de l'offensive des FARDC, appuyée par la brigade internationale ?

Suite:  : http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJA20131030161039/jean-paul-epenge-le-m23-a-quitte-bunagana-makenga-se-trouve-en-rdc.html

 

Suissinfo

L'armée a "totalement" pris Bunagana, fief politique du M23

L'armée congolaise est entrée mercredi à Bunagana, la dernière ville majeure que tenaient les rebelles du M23 dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé le gouvernement de Kinshasa. Cette localité est le fief du président politique du M23.

Suite :

http://www.swissinfo.ch/fre/nouvelles_agence/international/Larmee_a_totalement_pris_Bunagana,_fief_politique_du_M23.html?cid=37229496

 

BBC

Les Forces armées de la RDC ont poursuivi leur avancée dans l’est du pays, et ont repris aux rebelles du M23 la localité de Bunagana, à la frontière avec l’Ouganda, à 70 km de Goma au Nord-Kivu.

 

Bunagana était la dernière place forte et le fief politique des rebelles du M23.

L’armée congolaise a lancé mercredi une importante offensive sur les dernières positions encore tenues par le M23, Bunagana, Mbuzi et Runyoni, près de la frontière entre la RDC et l'Ouganda, avec comme objectif d'anéantir la rébellion du M23, vieille de 20 mois.

Un habitant de Bunagana a indiqué à la BBC que certains combattants du M23 avaient fui vers l'Ouganda.

SUITE / http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2013/10/131030_rdc_bunagana.shtml

 

Washington post

BUNAGANA, Congo — The Congolese army retook one of the last remaining strongholds of the M23 rebels Wednesday, with fighters heading for the hills as the military sought to extinguish the 18-month insurrection, officials said.

As the army retook the town of Bunagana, leaving the M23 with a small sliver of territory, the civilian head of their movement crossed the border into Uganda prompting calls for his immediate extradition

Suite : http://www.washingtonpost.com/world/africa/thousands-flee-heavy-fighting-near-congo-uganda-border-as-army-pursues-m23-rebels/2013/10/30/ceeefb96-4157-11e3-b028-de922d7a3f47_story.html

Partager cet article

Published by Cheik FITA/Presse internationale - dans cheikfitanews
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 23:48

GUERRE-EST-CAPTURE-VIDEO-FRANCE-24-IN-CHEIKFITANEWS.PNG

Va-t-on enfin vers la paix à l’est de la RD Congo et la restauration de l’intégrité territoriale de la RD Congo ?

Selon les nouvelles de ce jour en provenance du front, les rebelles M23 seraient en pleine déconfiture.

Le week-end du 26 au  27 octobre 2013 leur aurait fatal avec la perte de leurs principales positions.

Le vœu de tous les Congolais est que nos compatriotes de l’Est puissent enfin vivre en paix sur le sol de leurs ancêtres, élever leurs enfants, comme le font tous les parents du monde.

Bruxelles, le 28 octobre 2013

Cheik FITA


Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 20:32

 

1612735_3_298e_un-soldat-de-l-armee-congolaise-en-patrouill.jpg

Photo: lemonde.fr 

Combats dans l'est de la RDC: l'armée congolaise investit plusieurs places fortes du M23

Le M23 a de nouveau reculé ce dimanche 27 octobre au troisième jour des combats avec les forces congolaises (FARDC). Après avoir repris la localité de Kibumba aux rebelles, l'armée congolaise a pris aujourd'hui Kiwanja puis Rutshuru avec l’aide de la Monusco. Un casque bleu tanzanien est mort au cours de l’opération.

 

source : RFI

Lien : http://www.rfi.fr/afrique/20131027-combat-est-rdc-armee-congolaise-investit-plusieurs-places-fortes-m23-kibumba-kiwanja-rutshuru-monusco

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA/RFI - dans cheikfitanews
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 14:33

 

CHEIK-DE GROOTE-MAMPAKA-P1060902-CHEIKFITANEWS

Le jeudi 24 octobre 2013, la coalition MR-PS, majoritaire au conseil communal d’Ixelles à Bruxelles a voté contre la création d’une place Lumumba dans le quartier Matonge de Bruxelles.

La raison invoquée par cette majorité est que Lumumba n’est pas un personnage consensuel.

C’est ce que nous a confié madame  Julie De Groote, chef de file cdH au conseil communal d’Ixelles, que nous avons interviewée au siège du Parlement francophone bruxellois  où elle est présidente.

Pour Julie De Groote, l’histoire commune belgo-congolaise doit être regardée en face. Et la place de Lumumba dans cette histoire ne devrait être ni minimisée, ni escamotée.

Monsieur  Bertin Mampaka, sénateur belge d’origine congolaise sur la liste CDH et membre du parlement francophone bruxellois, lui s’est  dit choqué, blessé et outré par ce vote contre la désignation d’une place Patrice Lumumba à l’arrière de l’église Saint-Boniface, au quartier Matonge à Bruxelles.

Si dans le conseil communal de la commune d’Ixelles il n’y a aucun élu d’origine congolaise, il y a néanmoins trois élus d’origine subsaharienne, mais membres des partis qui ont voté contre une éventuelle place pour l’icône africaine qu’est Lumumba! (NB. Ken Ndiaye, quatrième élu subsaharien a prêté serment au sein du groupe Ecolo, dans l'opposition)

Paradoxalement, le 8 octobre dernier, une statue de Lumumba a été inaugurée à Berlin la capitale d’Allemagne, et en 2011, une autre l’avait été à Leipzig, une ville allemande toujours.

Lumumba, un personnage non consensuel:

Comment alors expliquer que l’Allemagne, plus grande puissance économique européenne, et ayant moins de liens historiques avec le Congo par rapport à la Belgique, soit à l’avant-garde de la reconnaissance de la personnalité de Lumumba ?

Combat d’arrière garde en Belgique? Chape de plomb ?

Bruxelles, le 25 octobre 2013

Cheik FITA

 

LIRE AUSSI : 

 

 

Témoignage de Mireille Robert qui était présente au conseil communal 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 13:53

LIVRE DE SOSSAH IN CHEIKFITANEWS

ANNONCE-CONGOLOBBYIND-IN-CHEIKFITANEWS.jpg

 

Nous vous proposons ci-dessous deux vidéos sur le livre.

La première, est une interview avec madame Edwige Neshama Sossah de nationalité ivoirienne à propos de son livre « Strratégies gagnantes de coopération Afrique-Europe,

La deuxième vidéo elle annonce une conférence-débat organisée par l’asbl Congolobbying autour de deux livres. thème : l'état de droit et les forces armées au Congo ?

Ce sera le  Jeudi 31 octobre 2013 a partir de 18h00 

orateurs :

 -Jean-Jacques Wondo : les armées au Congo

-Marcel Yabili : état de droit?


lieu : hôtel sleep well (salle Schuman) 23, rue damier 1000 Bruxelles (métro Rogier)

CDB

Bruxelles, le 25 octobre 2013

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 19:58

 

TABLE-RONDE-BXL_23.10.2013.P1011909-CHEIKFITANEWS.JPG

 

La table ronde « gouvernement »-diaspora congolaise organisée par l’ambassade de la RD Congo en Belgique a été ouverte le mercredi 23 octobre 2013  à Bruxelles devant plus d’une centaine de participants.

Dans son mot de bienvenue, monsieur Henri Mova ambassadeur de la RD Congo à Bruxelles  s’est appesantie sur ce qu’est la diaspora et le rôle qu’elle pourrait jouer dans la marche du pays.

Plusieurs autres discours ont été prononcés.

Une communication est sortie du lot : celle du combattant Papitcho Olenga, qui a, d’entrée de jeu averti l’auditoire qu’il n’userait pas de la langue de bois, garderait son langage de combattant et resterait dans la droite ligne des faits saillants qui nourrissent jusqu’à ce jour le mouvement des combattants :

La vérité des urnes : monsieur « Kabila » n’avait pas gagné les élections et s’il est encore à la tête du pays, c’est par défi.

L’assassinat d’Armand Tungulu, l’immolation de Cédric Nyanza, l’emprisonnement des opposants, sont des faits qui opposent les  combattants au pouvoir de Kinshasa.

L’occupation du pays par des étrangers, la guerre à l’Est, qui ont des complices à Kinshasa.

Sa conclusion ? Elle pouvait se résumer à ceci : C’est bien beau tous ces discours. Mais si le préalable de l’instauration d’un état de droit ne sont pas remplis, ce serait peine perdu que de parler et de discuter.

Durant toute la communication, la salle est restée de marbre.  L’orateur lancera : « Tous là, vous savez ce que je dis. »

L’après-midi, les travaux se sont poursuivis en atelier et se clôtureront le jeudi 24 octobre 2013.

Il faut signaler que tôt le matin, bien avant le début des travaux, des combattants étaient arrivés devant le Palais d'Egmont pour dénoncer la tenue de cette table ronde. La police a été mobilisée en très grand nombre afin de disperser ces combattants. Et cela s’est fait sans ménagements au point qu’un des combattants a été blessé puis arrêté en compagnie d’un autre.

Dans leur actions, les combattants qui étaient dehors avaient pu intercepter une participante d’origine camerounaise ! A l’intérieur du palais d’Egmont, la police nous avait confirmé qu’elle avait dû récupérer auprès d’un combattant la carte d’identité de cette dame.

 

Bruxelles, le 23 octobre 2013

Cheik FITA 

NOTA. Si la vidéo n'est pas encore accessible, veuillez patienter, le temps que la configuration se termine.

 

TABLE-RONDE-DE-BXL-PRESIDIUM-P1011894-CHEIKFITANEWS.JPG

TABLE-RONDE-BXL-AUDITOIRE-P1011888-CHEIKFITANEWS.JPG

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 10:27

 

TABLE-RONDE-DIASPO_KABILA-IN-CHEIKFITANEWS-2.jpg

Depuis près d’un mois, l’ambassade de la RD Congo en Belgique a annoncé la tenue à Bruxelles du 23 au 24 octobre 2013, d’une table-ronde réunissant d’un côté la diaspora congolaise, de l’autre, les représentants de ce qui sert de gouvernement en RD Congo.

Comment interpréter cette initiative ? Qu’en attendre ?

Selon les organisateurs, cette table ronde fait suite aux recommandations du Forum Economique Congolais dans l’Union Européenne (FECUE) qui s’était tenu à Bruxelles au mois de juin 2013.  Le thème général est : « mettre en place une stratégie concertée et inclusive en faveur de la reconstruction nationale », avec plusieurs sous-thèmes.

Pour faire bien, une page facebook de l’évènement a été créée avec une vidéo d’annonce commençant par :« sous le haut patronage de… », comme du bon vieux temps du MPR-Parti état, culte de la personnalité oblige !

Au delà du thème jeté comme un appât, en préalable, deux questions majeures demeurent :  celle de l’identité et de la légitimité.

Identité d’abord.

Identité de ceux qui en principe devraient engager la diaspora, et identité de ceux venus de Kinshasa qui prétendent eux, engager la nation.

A plusieurs niveaux du pouvoir en RD Congo, on retrouve des individus :

Soit totalement étrangers,

Soit à nationalité douteuse et floue,

Soit étant déjà devenus américains, français, belges.

A ce jour au pays, le pouvoir kabiliste a été incapable de réaliser un recensement de la population afin de séparer le bon grain de l’ivraie. Le premier venu se prétend Congolais ! Cela irrite.

Dans la diaspora mêmement. Des français ou belges d’origine congolaise,  voyageant allégrement entre la RD Congo et l’occident avec des passeports étrangers occupent le terrain, protégés par leur nationalité d’adoption.

Légitimité ensuite.

Pour les Congolais vivant à l’étranger, depuis le 28 novembre 2011,  l’horloge démocratique s’est arrêtée. Pour preuve, les innombrables manifestations des Congolais, qui avaient eu lieu à travers le monde, contre le hold-up électoral.

Jusqu’aujourd’hui dans la diaspora, que ce soit à Paris, à Londres, à Bruxelles, à Toronto … Et « Kabila », et ses ministres, et ses députés,  n’ont jamais été reconnus comme animateurs des institutions respectives auxquelles ils s’accrochent.

Conséquence, les plus courageux d’entre eux qui foulent le sol occidental, rasent encore les murs craignant à tout moment d’être nez à nez avec des « mutakaliseurs » éventuels.

Comment dès lors prétendre organiser une table ronde entre l’eau et le feu ?

Avec la démocratisation des caméras, à qui pourraient s’en prendre ceux des « collabo » que les combattants pourraient filmer sur les lieux, et balancer les images sur youtube ?

A notre connaissance, la hache de  guerre entre les combattants et les "collabo" n'a jamais été enterrée!

Cette table ronde de Bruxelles pourrait être tout, sauf un élément fédérateur.

Bruxelles, le 22 octobre 2013

Cheik FITA

 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 02:55

AFFICHE-JB-ROGER-BONGOS.jpg

Affiche. Source, Afriqueredaction de Roger Bongos 

Monsieur Emery Tupendane, un compatriote vivant en Suisse nous a envoyé un message à l’intention de la diaspora congolaise d’Europe.

Il aimerait qu’il y ait à Paris des milliers de Congolais pour manifester contre un concert que tente d’organiser le musicien congolais JB Mpiana. Compte tenu de la pertinence du document, de l’actualité de l’information et du lever de boucliers sur la toile et dans les médias,  nous nous faisons le devoir de vous  proposer le texte de monsieur Emery Tupendane.

Aucun Congolais sensé ne peut accepter la piteuse image qu’offre la RD Congo notre pays : avec toutes nos potentialités, être au monde, le pays le plus pauvre, le plus corrompu, le plus mal gouverné… Blesse la conscience.

Les politiciens, les intellectuels, les leaders d’opinion tels que les musiciens, les journalistes, les écrivains ont une très grande responsabilité dans la marche d’une nation. Ceux qui choisissent la complaisance, la duplicité face à la misère des millions de compatriotes, doivent être interpellés.

Les Congolais vivant à l’étranger, ayant le privilège de vivre dans des pays démocratiques ont pris conscience de leur devoir vis-à-vis de la Nation et sont aujourd’hui le fer de lance dans la lutte  pour un changement au pays.

Les musiciens congolais quant à eux, sont-ils conscients, et de leur pouvoir et de leur devoir?

En 2006, ils avaient soutenu monsieur « Kabila ». Avaient-ils pris la mesure des effets pervers éventuels de leur acte ?

Nous avions à l’époque écrit une réflexion presque prémonitoire intitulée « Musicien congolais en Europe, la descente aux enfers ? » (voir page 104 de notre livre  « RD Congo, la démocratie assassinée ? Bruxelles, 2012  »

Nos musiciens avaient-ils tiré une leçon de cela ?

Apparemment non, car, en 2011, ils ont récidivé en chantant et en dansant pour le « Raïs » lors de  la présidentielle chahutée de novembre 2011!

Bruxelles, le 19 octobre 2013

Cheik FITA

Concert de JB-Mpiana ou reconquête d’un espace perdu par le pouvoir de kinshasa

Par Emery  TUPENDANE, Suisse

Pour beaucoup de nos compatriotes de la diaspora, le concert du 21 décembre 2013 de JB-MPIANA au Zénith de Paris apparaît comme un simple épiphénomène qui ne mérite aucune attention. Attention, attention, attention, détrompons-nous. Dans un combat contre l’ennemi, il n’y a pas de petite victoire. Toute victoire si minime soit-elle a pour objectif de saper le moral de l’adversaire. Elle peut même constituer le point de référence pour entamer une reconquête totale de l’espace perdu. Il s’avère que le pouvoir kabiliste a perdu totalement le contrôle de sa population de l’extérieur (sa diaspora) et cherche par tous les moyens à la reconquérir.

Le cas le plus frappant d’une reconquête de l’espace perdu par l’adversaire a été constaté pendant la deuxième guerre mondiale. Rappelons-nous de la victoire des troupes britanniques du Général Montgomery à El Alamein en Libye, qui avait réussi à arrêter l’avancée de l’Afrika Korps de Maréchal Allemand Rommel et l’a obligé à se replier. Cette victoire était petite au regard d’autres fronts importants menés par Hitler mais elle a permis de rehausser le moral des alliés et à commencer à envisager même la reconquête des espaces perdus à l’adversaire. Beaucoup d’historiens disent même que la victoire contre le nazi a commencé à El Alamein en Libye avec la débandade d’Afrika Korps.

Aujourd’hui, notre combat contre l’imposteur est en croisé de chemin. Nous ne devons point négliger les petits combats, ni nous permettre un échec. Le choix d’envoyer JB-MPIANA venir nous défier en plein Paris n’est pas anodin. Il relève d’un choix hautement stratégique visant à saper le moral des troupes des combattants en leur disant « Combat esili ». Faisons très attention. Un travail de conscientisation politique important a été abattu pendant ces 4 années dans notre diaspora mais cette avancée est encore fragile et a besoin d’être consolidé. Ce n’est pas le moment de baisser nos gardes. En choisissant Paris, le pouvoir en place à Kinshasa espère exploiter à fonds nos divisions internes passagères pour porter un coup fatal à notre combat de résistance. Paris est la ville phare. Une victoire à Paris aura une résonance mondiale dans tout les foyers de petite résistance congolaise qui germe partout de part le monde. Minimiser l’impact de ce concert, c’est sous-estimer l’adversaire. Or, il s’avère que depuis 4 ans le pouvoir de Kinshasa a perdu complètement la main sur sa diaspora c’est-à-dire qu’il a perdu totalement la main sur une frange importante d’une population qui se trouve en dehors de son cercle de contrôle. Cette frange qui possède un certain pouvoir d’achat. Cette frange qui développe de jour en jour un esprit de révolte et de résistance. Cette frange qui est sevré d’un discours de rupture politique totalement nationaliste. Bref, une population totalement incontrôlable et insoumise. Or, nous vivons dans une société d’image et le pouvoir sait que cette diaspora a défaut de l’abattre et a suffisamment écorné son image à l’extérieur du pays. Donc, la reconquête de l’espace perdu de la diaspora n’est pas une vue de l’esprit mais fait partie de la survie même de ce pouvoir de Kinshasa. Oui, ce pouvoir rêve de reprendre la main.

La reconquête de cette population insoumise passe par deux canaux, à savoir, la musique et la religion. Pourquoi ? Parce que dans une société à tradition orale comme la société congolaise, il n’y a que ceux qui possèdent le verbe, à savoir, musiciens et pasteurs qui ont un impact dans l’opinion collective et même en font. A défaut de nous contrôler, ils choisissent de nous distraire de façon que nous soyons loin des revendications politiques. Car un peuple distrait, c’est un peuple amorphe et contrôlable. Oui, le pouvoir cherche à réveiller ce vieux démon qui sommeille en chaque ‘zaïrois’, à savoir, la musique, la distraction et le plaisir, bref, le superficiel. Ce vieux démon que la diaspora a commencé gentiment à dompter depuis l’embargo de la musique dans l’espace européen.

Souvenez-vous combattants, qu’au début de l’embargo musical en Europe, tous les musiciens répétaient à souhait dans tous les médias qu’ils pouvaient se passer de nous. Aujourd’hui asphyxiés, ils viennent à genoux nous demander pardon. De la même façon, le pouvoir en place ne cesse de nous répéter que nous, la diaspora, ne valons pas un clou mais le pouvoir d’asphyxie est de notre côté si nous nous organisons et persistons dans ce combat de résistance. Voilà pourquoi l’embargo doit continuer et même être renforcé.

C’est pourquoi le concert de JB MPIANA du 21 décembre 2013 participerait malgré lui à un plan machiavélique orchestré par des officines kabilistes. Son objectif fondamental est de saper le moral de notre résistance fragile. PARIS NE DOIT JAMAIS TOMBER. PARIS NE DOIT JAMAIS TOMBER sinon ça serait le début de la fin d’un combat de résistance qui a ses martyrs en la personne d’Armand TUNGULU et d’ALAIN MOLOTO.

Qui est derrière ce concert ? Il ne fait aucun doute que ce concert cache des mains invisibles. Car quel est cet homme d’affaires qui paierait beaucoup d’agents de sécurité, une réservation d’une grande salle, le cachet de l’artiste et de toute son équipe y compris le voyage et le logement des musiciens pour un concert humanitaire alors qu’il sait d’avance qu’il ne rentrerait pas dans ses comptes ? Pourquoi ne pas directement utiliser cet argent et le donner à ses organisations humanitaires qui opèrent à l’Est de la République ? Qui est derrière ce fameux Abbé Pierre haïtien appelé Monsieur Alain ? Il ne fait aucun doute que nous sommes devant une société écran.

JB MPIANA ou WERRASON ne sont que des pions d’un jeu qui leur échappent complètement. Mais nous sommes obligés d’abattre cet écran de façon à accéder au vrai commanditaire. Dans notre combat pour la libération chaque petite victoire compte. Oui, venir manifester le 21 décembre contre ce concert est un devoir citoyen. Oui, chaque petite victoire compte. Alors combattants de toutes parts France, Belgique, Allemagne, Suisse, UK, Hollande, Pologne, Ukraine, Italie, Espagne, Russie…PARIS est assiégé, l’heure est grave. Mobilisons-nous. Unissons-nous pour lancer à l’imposteur ce message clair que rien ne peut nous distraire de notre objectif final, à savoir, la libération de notre peuple. Faisons comprendre aux collabos que ce qui nous unis est plus fort que ce qui nous divise.

Oui, ce n’est qu’un petit concert du 21 décembre 2013 mais un combat d’une haute signification pour notre libération.

 


EMERY - SUISSE

Partager cet article

Published by Cheik FITA/Emery Tupendane - dans cheikfitanews
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 19:03

KENGO-DANS-DH-CHEIKFITANEWS.JPG

Le journal belge DH a publié le jeudi 17 octobre 2013 un article annonçant le retour de Kengo à la primature.

Scoop de notre confrère, Analyse froide  ou article commandité ?

On serait tenté de pencher pour la dernière hypothèse.

Le problème en RD Congo aujourd’hui est connu : c’est l’illégitimité de « Joseph Kabila », le Président sortant qui continue à se cramponner au pouvoir, alors que les Congolais ne se reconnaissent pas en lui.

Du haut de ses 5% aux élections chahutées de novembre 2011, Léon Lobitch Kengo wa Dondo peut-il  vraiment être le sauveur tant attendu ?

Nous nous permettons d’en douter. Son impopularité n’ajoutera rien à l’illégitimité du président sortant. Du coup, cet article apparaît comme un appel de pied de l’homme de la rigueur en direction de ses parrains belges, qu’une solution à la crise congolaise.

Ajouter à cela l’activisme de certains politiques belges afin de créer un « plan Marshall" pour l’est de la RD Congo… La boucle est presque bouclée. Mais le sera-t-elle ? Bien de paramètres ont changé depuis le parti-état en passant par la troisième voie de 1994. Toutes les recettes mobutistes malignement injectées dans le système kabiliste ne cessent de montrer leurs limites.

Malin celui qui démontrerait que monsieur Kengo n’est pas à la poursuite d’un dernier « nzombo le soir » : « gérer » la caisse de l’état avant que le dernier coup de sifflet du match ne retentisse, avant que le système ne s’écroule.

 

 

Bruxelles, le 18 octobre 2013

Cheik FITA

NOTA BENE Lire l'article en cliquant sur ce lien: 

http://www.dhnet.be/actu/monde/le-retour-de-kengo-525f81bd3570225c19f07ac5 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 07:05

joseph-kabila 

La Fondation Mo Ibrahim a publié lundi 14 octobre 2013, son indice annuel sur la gouvernance en Afrique, qui analyse les performances en termes de politique de sécurité, d'économie, de droits de l'homme et de santé.

La République Démocratique du Congo pointe avant-dernière, à la 51ème place. 

Seule la Somalie fait moins bien, à la 52ème place.

Maurice, le Botswana, le Cap-Vert, l'Afrique du Sud, la Namibie, le Ghana et la Tunisie, arrivent en tête de l’indice 2013.

Le Sénégal pointe à la 10ème place, le Bénin 13ème, le Rwanda 15ème, le Burkina Faso 23ème, le Gabon 24ème, l’Algérie 25ème, le Mali 27ème, le Niger 28ème, le Cameroun 35ème, le Togo 36ème, le Burundi 40ème, la Guinée 42ème, le Congo Brazzaville 43ème, la Côte d’Ivoire 44ème, le Tchad 48ème, la Centrafrique 49ème, et la RDC avant-dernière à la 51ème place.

La RDC réalise un score nettement en dessous de la moyenne africaine en terme de sécurité, de respect du droit, de développement humain, de développement économique et d'infrastructure


source :
http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2013/10/131014_ibrahim_indice_rdc.shtml

GOUVERNANCE.-RD-CONGO-AVANT-DERNIERE-cheikfitanews.PNG

Partager cet article

Published by Cheik FITA/BBC - dans cheikfitanews
commenter cet article

Articles Récents

ANNONCES...MESSAGES

Spectacle LISANGA et baptême livre MOINS HOMME: Par ALIMIA MONGALA
Extrait spectacle, Chanson Nicole , interview, témoignage Papa Paulin K. Lecture résumé "MOINS Homme" par Joël Kabemba

 

Cheik Fita : Kabila -Tshisekedi ,2 Profils , 2 Parcours/J'ai fait 1 choix délibéré
 

LIBERTE DE LA PRESSE . Charles Goerens, eurodéputé & ancien ministre luxembourgeois 

et Cheik Fita, dramaturge & Journaliste congolais 

 __________________________________________

LIVRE

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE ASSASSINÉE?

De Cheik FITA

(cliquez sur la couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

 Soutenez notre journal en ligne en achetant ce livre

Prix: 15 €

200 pages

En annexes, des photos

Points de vente actuels à Bruxelles: 

Chez Hermène Kaba, chaussée de Wavre

Maison africaine flamande KUUMBA

35 rue de la paix, à Matonge

Pour ceux qui sont en dehors de Belgique

Contactez-nous via le contact du site (en dessous du logo) 

Par mail : info.congolaisdebelgique@yahoo.fr

Phone : 0032495336519 

=======================

LIENS DE SITES

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.culturecongolaise.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog