Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à Voir et à partager

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, parcours de fils, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, sa conférence de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, fils Avis sur le boycotter des musiciens du Congo Par les combattants ...

 17/11/2014, Fin d'Ebola en RD Congo. RFI

Bonne nouvelle dans la Lutte contre Ebola:. Les autorites de la République démocratique du Congo announcent samedi la fin de l'Épidémie sur leur Territoire déclarée fin août en RDC.

Le Ministre congolais de la Santé Félix Kabange Numbi a announcé samedi la fin de l'Épidémie, 42 jours après l'enregistrement du dernier malade, Soit deux la Période d'incubation

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

 Il ya du sang  Dans Mon portable et ma télévision, est Ce que je viens de découvrir En regardant non reportage ancien de Canal Plus Datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, NOTAMMENT le coltan, par Les multinationales occidentales. Le coltan Est Un minerai entrant Dans la composition de Nombreux Composants électroniques Que l'sur Retrouvé Dans Les portables, les Télévisions, les armes, les missiles, .... VOICI LA LISTE DES 85 mises Multinationales (ci-dessous) de en cause par L 'ONU DANS LE pillage de la RDC et financement indirect de la guerre civile à l'est.

lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

Vie de Renégat: 

MALU MALU cheikfitanews

En RD Congo, l'église désavoue Malu Malu l'abbé. (RFI) L'abbé Apollinaire Malu Malu was désavoué par l'Eglise catholique. La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Réunie samedi CE 29 juin 2012, non Demande des sanctions canoniques. Contre lui le Prêtre AVAIT ETE Reconduit Il ya PEU Choix à la Tête de la commission électorale. Malu Malu PRDE, les premiers ministres de la MINISTRES MINISTRES MINISTRES DANS Temps de l'ONU, fils poste de directeur général de l ' Institut panafricain Cardinal Martino. La CENCO request also aux Fidèles et aux «  Les Les Les Les Les hommes de bonne volonté  »d'être Prêts à faire Échec à Toute manœuvre de la modification de la Constitution. Source de RFI

1. Partant, Le Cas de M. l'Abbé Apollinaire Malumalu, prêtre du Diocèse de Butembo-Beni Qui a OptE D'Oeuvrer Au Sein De La CENI Sérums Pris en CHARGEUR Fils nominale Evêque Sie appliquera Fils Un endroit les sanctions canoniques Qui s 'imposent.
1.Peinés par le CAS très regrettable de l'engagement de M. l'Abbé Malumalu à la CENI, les Evêques de la CENCO l'Ontario, Verser Une partie de Leur, Demis de sa Fonction de directeur général de l 'Institut panafricain Cardinal Martino (IPCM).
1.CE CAS déplorable de Donné aux Evêques de la CENCO Membres, l'Opportunité d'exhorter et de RAPPELER à tous les ecclésiastiques (Prêtres, religieux et religieuses) la noblesse de Leur identité Dans l 'église et l «impératif d'honorer SES EXIGENCES Dans leur Vie et Leur ministère. (Extrait de la CENCO communiqué)

cheikfitanews.net, contactez Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 08:03

 

 

Dimanche 18 septembre 2016 est la date la plus éloignée pour l’organisation de la présidentielle en RD Congo. La présidentielle devrait être couplée avec les législatives.

Lundi 20 décembre 2016, il y aura passation de pouvoir entre le nouveau président élu et le président sortant.

Déjà le 14 juin 2015, il devrait y avoir des élections municipales et locales. (Voir le calendrier de la CENI en cliquant le lien suivant :   http://www.cheikfitanews.net/2014/05/elections-locales-en-rd-congo-14-juin-2015.html)

Après la frustration consécutive au hold-up électoral de 2011, le regard des Congolais se tourne progressivement vers cette date butoir du 18 septembre 2016, jour où ils iront se choisir un nouveau Président de la république.

Que se passera-t-il, si d’aventure, la CENI ne tenait pas sa parole, et plongeait ainsi le pays dans un vide juridique ?

Dores et déjà, le compte à rebours a commencé : pour la présidentielle, pour les législatives, pour les locales.

Mais le compte à rebours a également commencé pour chaque Congolaise et chaque Congolais et spécialement pour tous ces intellectuels bardés de diplômes. À ce tournant de l’histoire du pays, ils ne peuvent pas rester au bord de la route comme spectateurs, alors que la nation va traverser une période cruciale.

Depuis Bruxelles, capitale de l’ancienne métropole et capitale de l’Europe, Cheik FITA recevra régulièrement des intellectuels  congolais tant des partis politiques que la société civile, des activistes,  pour s’enquérir  de l’engagement progressif des uns et des  autres, dans la marche du pays vers un mieux-être collectif via une alternance politique.

Oui, il y a une grande soif dans la population de voir la RD Congo être dirigée autrement, de voir la RD Congo rompre avec  l’aventurisme au sommet de l’état et la navigation à vue comme mode de gestion de la Res publica.

Bruxelles, le 10 janvier 2015

Cheik FITA

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 09:57

La RTNC, radio télévision nationale congolaise a diffusé le lundi 5 janvier 2015 dans son journal de 22h00, des images d’une rencontre entre le président Joseph Kabila et les notabilités du Katanga.

C’est un secret de polichinelle, ce show était une réponse indirecte, au géant bain de foule d’il y a deux semaines, du gouverneur Moïse Katumbi lors de son retour, à la suite d’un long séjour à Londres pour des soins médicaux. A cette occasion, monsieur Moïse Katumbi a dénoncé en de termes à peine voilés, une éventuelle tentative de monsieur Kabila de briguer un troisième mandat, de la façon que l'on connaît. Il faut ajouter à cela, les  déclarations anti-révision constitutionnelle d'autres leaders katangais. Résultat: l'opinion politique au Katanga semble s'éloigner des appétits du pouvoir de Joseph Kabila.

Qu'a dit monsieur Kabila aux "notables" katangais?

Au stade actuel, nous ne pouvons que nous contenter du commentaire de journaliste, qui accompagnait les images du reportage vidéo. Pas de voix de Joseph Kabila.

Monsieur Kabila a ainsi commencé par se justifier : « Il tient de telles rencontres dans tous chefs-lieux de province quand il y est de passage. »

Et dans une dépêche de la voix de l’Amérique on pouvait lire ceci: « Les journalistes qui ont assisté à la rencontre ont précisé à la VOA que Kabila a déclaré être allé dans le Katanga parce qu’il est originaire de la province et non pour répondre à qui que ce soit, plutôt pour se reposer. »

Ensuite, il a été question du découpage territorial en 26 provinces. Pour monsieur Kabila, cela est dans la constitution promulguée en 2006. Il y a des voies pour réclamer un changement. Réponse indirecte au président de l’assemblée provinciale, Kyungu wa Kumwanza et à l’ancien député actuellement incarcéré, Vano Kiboko.

Par rapport au comportement des responsables des provinces, il a affirmé qu’ils ne sont pas là pour  de bras de fer avec le pouvoir central, mais doivent rendre compte au peuple. Ils devraient mettre un terme aux propos de division.

À ceux qui se constituent en milice, avec comme risque, celui de faire couler le sang,  il leur a conseillé de dissoudre leurs mouvements avant que l’on ne s’occupe d’eux. Allusion aux « Kata Katanga ».

À propos de 2016, pour Joseph Kabila, en parler maintenant, est une distraction, il faut attendre fin 2016.

Du point de vue économique enfin, il a affirmé que le Katanga est la province qui a reçu le plus gros financement : plus de dix milliards de dollars. La richesse de la province ne profite pas à la population alors qu’on voit de gros camions quitter régulièrement Kolwezi pour Kasumbalesa. Pique contre Moïse Katumbi que l’opinion dit être riche et posséder de centaines de camions de transport des minerais.

Conclusion de la rencontre ?

D’un côté, monsieur Joseph Kabila se présente comme le garant de la constitution et ne manque pas de s’y référer quand le jeu est en sa faveur. De l’autre côté, il garde un mutisme suspect par rapport à la fin de son deuxième et dernier mandat constitutionnel qui se termine en 2016. Cela aurait été tout à son honneur de clamer que d’autres peuvent déjà prétendre à devenir président de la république, et dans son camp politique, et dans le camp politique adverse, alternance politique oblige.

Cette prestation ne donne-t-elle pas l’impression d’être un combat désespéré de monsieur Joseph Kabila pour garder le Katanga dans sa sphère d’influence ? Pour quel dividende ? Sachant que du point de vue de la constitution dont il prétend être le garant, fin décembre 2016, il ne sera plus Président, avec impossibilité de briguer un troisième mandat !

Bruxelles, le 6 janvier 2015

Cheik FITA 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 14:01

À l’occasion de la nouvelle année, le mouvement FCI, Force du Combat Intelligent a tenu une conférence de presse, le vendredi 2 janvier 2015 à la taverne Virunga de Mons, afin de présenter ses vœux et annoncer son programme d’action pour 2015.

Assisté par Chicko Mwamba et la secrétaire du mouvement,  monsieur Babi Balukuna coordinateur de la FCI a livré  à la presse un certains nombre d’informations.

Le 7 février 2015, la FCI commencera une tournée par l’Italie afin de sensibiliser la communauté congolaise sur les enjeux de 2015 et 2016. Deuxième point fort de leur action en 2015, ce sera l’organisation à Kinshasa d’une grande manifestation pour affirmer l’irréversibilité du processus démocratique avec le respect de la constitution, la publication d’un calendrier électoral clair.

Si les signaux émis par le clan Kabila sont négatifs, l’option pour le soulèvement populaire déjà en chantier sera accéléré jusqu’à son but ultime.

Interrogé sur la nature de leur mouvement quant à la participation aux élections, monsieur Babi Balukuna a affirmé que la FCI se muera bientôt en parti politique. Et s’il y avait des obstacles administratifs, des alternatives existaient avec d’autres partis politiques du changement.

Après la conférence de presse, une causerie morale a eu lieu ainsi qu'un échange de vœux et une remise de cadeaux à certains opérateurs du changement. Le tout devait se clôturer par une soirée dansante animée par l’orchestre Bana Mons.

Bruxelles, le 3 janvier 2015

Cheik FITA 

 FCI : pression sur Kabila et participation à toutes les échéances électorales

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 11:13

 

photo: capture d'écran

Le site youtube Katanga Diaspora a mis en ligne une vidéo de la dernière conférence de presse de monsieur Vano Kiboko avant son arrestation, et que nous reprenons.

Vano Kiboko est un parlementaire congolais de la législature 2006-2011, élu de la ville minière de Kolwezi. Il a été arrêté fin décembre 2014. Quelles ont été les motivations de cette arrestation ?

Avant cette arrestation, l’ancien parlementaire avait tenu une conférence de presse à l’hôtel Karavia de Lubumbashi dans laquelle il avait abordé les points suivants :

  • Les incidents qui avaient eu lieu à Kolwezi le 8 décembre 2014 à l’issue d’une marche concernant le découpage territorial. La police avait chargé et tiré à balles réelles. Il y avait eu un décès, celui de madame Mpanga Mule.
  • Sa lecture de l’actualité congolaise, notamment le projet du clan Kabila de modifier la constitution.

Ce qui avait motivé la tenue de cette conférence de presse, c’est le fait que la marche du 8 décembre 2014 à Kolwezi avait été initiée par l’association Lwanzo Lwa Mikuba. Et monsieur Vano était président de cette association dont une des caractéristiques est la promotion de la culture Sanga, une des grandes tribus du Katanga.

Il demandait dans sa conférence, que justice soit faite.

Dans ses analyses, monsieur Vano avait donné sa position, sur le découpage territorial ainsi que sur la volonté de certains, de toucher à la constitution, notamment l’article 220 qui est verrouillé.

Lesquelles des propos de monsieur Vano pourraient constituer une raison valable pour qu’il soit écroué ?

Après avoir suivi cette vidéo, de notre part, nous ne trouvons aucun élément  sérieux, en mesure d’entraîner pareille conséquence.

Bruxelles, le 2 janvier 2015

Cheik FITA

Vidéo. Vano Kiboko, la déclaration à la base du courroux du clan Kabila

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 23:33

 

À la charnière de deux années, il est de bon ton de dresser un bilan de l’année écoulée et envisager les actions pour l’année qui commence.

Jeannot Kabuya a accepté de se prêter à nos questions pour cet exercice. Il est parmi les personnalités visibles de la communauté congolaise de Belgique qui se sont donné comme objectif, le départ de monsieur Joseph  Kabila du pouvoir. Gestionnaire du site banamikili.skyblog.com, depuis quelques mois, il a initié un mouvement dénommé : « pas de prolongation de mandat pour Kabila ».

Qui est Jeannot Kabuya ? Pourquoi se bat-il ? Quel est le sens de son engagement ? Cette visibilité n’attire-t-elle que des amis, ou provoque-t-elle aussi des inimitiés, et parfois des jalousies ?

Lui-même Jeannot Kabuya, compte tenu de sa personnalité et de l’imperfection de tout être humain, certaines de ses erreurs ne provoquent-elles pas un retour de manivelle ?

Durant un peu plus d’une heure, Jeannot Kabuya a répondu à nos innombrables questions. Souvent très calme, mais par moment un peu dépité, quand il fallait parler des coups en dessous de la ceinture, lui assenés par moments.  Hélas, la nature humaine n’est-elle pas ainsi faite ?

Et comme mot de la fin, il lance : « Nous devons unir nos forces, si nous voulons déboulonner la dictature en place en RD Congo». Oui, « l’union fait la force. », c’est comme par hasard la devise de la Belgique, pays d’adoption de Jeannot Kabuya. Y aurait-il un mal à se servir de cette devise pour libérer le Congo ?

Bruxelles, le 31 décembre 2014

Cheik FITA 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 09:53
Groupe Épiphanie: Conférence-débat et culte pour les martyrs de l'indépendance

 Le groupe Épiphanie organise le 3 janvier 2015 à 18h00, une « Soirée-Débat »janvier 2015 dans la salle COSMOS de Bruxelles (rue Dr De Meersman, 12 à 1070 Bruxelles), autour de deux interventions : celle de  l’abbé José MPUNDU sur les « Martyrs de l’Indépendance et de la Démocratie en RDC : quel combat pour aujourd’hui ? »,  et celle de  Monsieur Pierre Delmotte sur «  Le Congo- Kinshasa et le Nouvel Ordre Mondial ».
Le lendemain, soit le dimanche 4 janvier 2015 à 15H30, une messe sera célébrée en la fête de l’Epiphanie, présidée par l’abbé José Mpundu (prêtre de Kinshasa), en l’église Notre Dame de Lourdes (Av. Charles Woeste, 30 bis, à 1090 Bruxelles).

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 14:53

 

 

Il y a un an jour pour jour, des adeptes du prophète Mukungubila avaient été tués à Kinshasa, Kindu, Lubumbashi et Kolwezi, certains des leurs ayant tenté de prendre la radiotélévision nationale pour avait-on dit, « renverser » le régime de monsieur Joseph Kabila. Plus de trois cent personnes avaient été exécutées.

Pour célébrer ce triste anniversaire, les adeptes du prophète Mukungubila ont organisé le mardi 30 décembre 2014 à Bruxelles, une cérémonie d’hommage à ceux des leurs qui avaient perdu la vie.

La manifestation a eu lieu sur la rue Marie de Bourgogne, à l’intersection avec la rue Montoyer, rendant pratiquement inaccessible l’ambassade de la RD Congo qui se trouve entre rue Montoyer et avenue Luxembourg.

Un groupe électrogène a été installé pour alimenter un rétroprojecteur et une sono.  Devant les chevaux de frise installés par la police, les manifestants avaient posé un pupitre couvert du drapeau congolais.

Plusieurs discours ont été lus.

Il a été rappelé durant l’hommage, les faits tels qu’ils avaient eu lieu en 2013 ainsi que le bilan macabre constaté.

Dans son message, Paul Nsapu, secrétaire général de la FIDH a annoncé certaines sanctions qui vont bientôt tomber contre le régime de Kinshasa, comme la privation des visas à certains barons du pouvoir, à l'instar de ce qui s'était passé  du temps de Mobutu, quand la communauté internationale s’était rendu compte de l'rreversibilité de la dérive totalitaire du pouvoir de l’époque. La saisine de la cour pénale internationale est également envisagée.

La diffusion du message du prophète Mukungubila a clôturé la manifestation. Dans un discours très ferme l’homme de Dieu et leader politique a demandé aux Congolais de se réveiller, de se lever et de  libérer le Congo de l’imposture.

Bruxelles, le 30 décembre 2014

Cheik FITA

 

An 1 du massacre des adeptes de Mukungubila, hommage devant l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 21:43
Tripatouillage de la constitution, le grondement de l’opinion est-il arrivé aux oreilles de Kengo et Minaku ?

Durant longtemps, véritables caisses de résonnance de l’exécutif, les deux chambres congolaises ont ouvert une session extraordinaire le samedi 27 décembre 2014. Qu’y a-t-il à l’ordre du jour ?

En janvier 2011, sans états d’âme, ces deux chambres avaient modifié la constitution afin qu’il n’y ait qu’un seul tour à la présidentielle. On connaît la suite.

À la veille des échéances de 2015-2016, l’opinion congolaise est plus que jamais vigilante.

Messieurs Kengo et Minaku ont chacun ouvert la session extraordinaire de sa chambre, avec des propos mesurés, tendant à rassurer l’opinion.

À partir  de leurs discours, peut-on affirmer que ceux-ci ont enfin entendu à sa juste mesure le grondement progressif de l’opinion?

Bruxelles, le 28 décembre 2014

Cheik FITA

NOTA BENE. Le son de la vidéo est bas, veuillez l’amplifier. 

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 17:41
Tourisme. Vu à Dakar par … Trois Congolais.

En bref séjour à Dakar, capitale du Sénégal, nous nous sommes rencontrés par hasard à trois, trois Congolais. Nous avons décidé de visiter ensemble la ville afin d’en découvrir les sites et secrètement, comparer Dakar et Kinshasa, capitale de la RD Congo.

Nous cherchons une personne native du pays et capable de nous servir de guide. S. Julie une dakaroise,  accepte.

Nous louons un taxi pour la tournée. Avec nos deux guides, durant quelques heures, nous parcourons plusieurs kilomètres dans la ville, avec des escales à certains sites phares, des contacts avec des  services administratifs et bien sûr aussi, la population dakaroise.

Sous nos yeux défilent les infrastructures routières, les immeubles… La vidéo ci-dessous n’est pas exhaustive, mais constitue juste un clin d’œil. Le jour où vous ferez escale à Dakar, cette vidéo pourrait toujours vous être utile.

Bruxelles, le 27 décembre 2014

Cheik FITA

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 15:12

 

De l’avis de plusieurs politologues, « un état digne de ce nom, c’est un territoire, un peuple, des règles et lois, des institutions dont les animateurs ont des mandats définis dans le temps. »

En ce début de la quinzième année du troisième millénaire, la RD Congo notre pays est-elle proche et   conforme à cette définition ou pas?

Si l’unanimité s’est faite sur l’illégalité et l’illégitimité de l’actuelle institution « Président », à un niveau de pouvoir presqu’aussi important, une illégitimité toute aussi patente règne : au sénat.

Depuis 2012, monsieur Léon Kengo wa Dondo et ses « sénateurs » font des prolongations à la chambre haute du parlement congolais.

Attitude légale  ou non ?

Si monsieur Kengo et ses « sénateurs » sont toujours là, c’est suite à une lecture et une interprétation sélective de l’article 105  de la constitution :

Article 105

Le sénateur est élu pour un mandat de cinq ans. Il est rééligible.

Le mandat de sénateur commence à la validation des pouvoirs par le Sénat et expire à l’installation du nouveau Sénat.

Du mandat

Le mandat du sénateur est de cinq ans, pas plus. Aujourd’hui, Kengo et ses « sénateurs » sont là depuis sept ans, c'est-à-dire, hors mandat. Oui, quand un automobiliste met cinq litres de carburant pouvant lui permettre de rouler sur cinq cents kilomètres, s’il ne se réapprovisionne pas, ce sera la panne sèche, et le véhicule va s’arrêter.

Quand vous achetez un médicament dont la durée de validité est de cinq ans, si vous le consommez au-delà de cette date, soyez-en sûr, c’est plus un poison qu’un médicament que vous consommerez.

Plus loin, la constitution dit ceci :

« Article 110 (modifié par l’article 1er de la Loi n° 11/002 du 20 janvier 2011 portant révision de certains articles de la Constitution de la République

Démocratique du Congo)

Le mandat de député national ou de sénateur prend fin par : expiration de la législature ; »

La législature est-elle déjà terminée ? Oui, en 2012. Donc le mandat de Kengo et ses gens a déjà pris fin.

Pourquoi Kengo et Cie  se cramponnent-ils ?

À cause de la deuxième partie de l’article :

« Le mandat de sénateur commence à la validation des pouvoirs par le Sénat et expire à l’installation du nouveau Sénat »

Le nouveau sénat a-t-il déjà été installé ? Non.

Comme il n’a pas encore été installé, est-ce à dire que le sénat élu en 2007 doit continuer ?

Là, Kengo et ses gaillards répondent : « Oui ! »

Ont-ils raison ?

Tournons-nous vers la CENI, commission électorale nationale indépendante, dont la mission est d’organiser régulièrement les élections. Sur le site de la CENI, on peut lire ceci dans son chronogramme :

06 septembre 2012

Proclamation des résultats définitifs des élections des sénateurs par la Cour Suprême de Justice

Voir lien : http://www.ceni.gouv.cd/info.aspx?id_page=3&id_rubrique=3

 

Toujours à propos des sénateurs, la constitution continue :

Article 114

Chaque Chambre du Parlement se réunit de plein droit en session extraordinaire le quinzième jour suivant la proclamation des résultats des élections législatives par la Commission électorale nationale indépendante.

Cette date aurait dû déjà survenir depuis deux ans.

Ce sénat dont la date de péremption est déjà dépassée depuis deux ans, peut-il légiférer ?

Si oui, au nom de qui ?

Ouvrons la parenthèse. Nous avions interviewé monsieur Kengo Wa Dondo à ce propos lors de son passage au parlement belge le 5 mars 2013. Il avait beaucoup de mal à justifier cette prolongation. Et comme pirouette, tout en cherchant ses mots, il avait parlé de la fameuse « cohésion nationale » qui était en gestation.  On sait ce qui est advenu à cette « cohésion nationale ». Voir la vidéo plus bas.Fin de la parenthèse.

Dans le climat politique délétère actuel, les prolongations de Kengo et Cie auront-elles une incidence sur l’avenir immédiat de notre pays, de notre vie et sur l’avenir de nos enfants ?

Oui.

En bien ou en mal ?

La réponse à cette interrogation est cachée dans cette phrase publiée il y a quelques jours par les médias :

« Le Sénat et l’Assemblée nationale vont se réunir en session extraordinaire. Celle-ci va se dérouler du 27 décembre 2014 au 26 janvier 2015.

Au cours de cette session extraordinaire, il sera examiné une vingtaine de lois, notamment la loi électorale. »

Dans les jours à venir, que peut attendre le peuple congolais de Kengo et de ses gens ?

Des individus au mandat expiré, qui touchent indûment des émoluments, qui jouissent de différents avantages dont l’immunité, qui votent des lois, qui sont convoqués en congrès, qui sont tentés de modifier la constitution, seront-ils enclin à obéir au souverain primaire qu’est le peuple, dont ils n’ont plus mandat, ou à celui qui leur a permis la prolongation ?

À ce moment-là, ces messieurs et dames, sont-ils un rempart pour la démocratie ou  un danger pour la nation ?

Connaissant le penchant actuel du clan « Kabila » de se maintenir au pouvoir par tous les moyens,

Toutes affaires cessantes, le peuple congolais, la société civile, les partis politiques devraient-ils ou pas, se saisir de ce dossier « session extraordinaire du parlement » afin de s’assurer qu’aucune couleuvre n’y sera introduite ?

Les « sénateurs » de Mr Kengo, «l’homme de la rigueur », devraient-ils continuer à narguer indéfiniment la nation ? Ne devaient-ils pas avoir le courage et l’honnêteté de reconnaître qu’ils ont assez profité de la caisse de l’état, qu’ils ne devraient plus jouer avec la vie des millions de Congolais, et qu’ils devraient prendre acte de l’illégitimité de leur institution ?

Cela ne sera-t-il pas à leur honneur ?

Sinon, le jugement très proche de l’histoire pourra-t-il être clément face à leur imposture?

Bruxelles, le 26 décembre 2014

Cheik FITA

NOTA BENE

À titre d’information voici comment se présente actuellement ce sénat issu des élections de 2007, ainsi que la répartition des sièges.

Alerte. Au nom de qui, Kengo et ses « sénateurs » siègent-ils ?

Partager cet article

Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

Bruxelles, samedi 28.03.2015 à 18h00, Salle Garcia Lorca Prés de métro Annessens. 47-49, rue des foulons, 1000, Bruxelles

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

. Hermene chez Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://ccpa-pacc.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

http://www.mastakongo.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens