Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 10:00

 

Le vendredi 11 mars 2016 de 20h00 à 21h00, le « Réseau des Médias Congolais » tournera une émission dénommée « Revue de la presse ».

C'est une des décisions prises par les initiateurs de ce réseau.

Ainsi, une fois par semaine, les femmes et hommes de médias congolais se retrouveront sous les feux des projecteurs afin de décortiquer ce qu'aura été l'actualité congolaise durant la semaine.

L'émission passera en direct sur Internet via les médias membres du réseau.

Dès le lendemain, l'émission sera mise en ligne.

 

Bruxelles, le 10 mars 2016

Cheik FITA

 

Média. Emission hebdomadaire « revue de la presse » par le Réseau des Médias Congolais
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 11:15

 

En date du 26 mars 2016, la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante de la RD Congo a prévu d'organiser les élections pour les gouverneurs et vice-gouverneurs de nouvelles provinces.

Ces élections sont-elles conformes à l'esprit et à la lettre de la constitution congolaise, ou sommes-nous en présence d'une énième manœuvre désespérée du régime de monsieur Joseph Kabila pour se cramponner au pouvoir?

En RD Congo, c'est la CENI qui est l'institution chargée d'organiser les élections.

Pour accéder au pouvoir, il est obligatoire de passer par la case élections.

Ainsi, même si le pouvoir appartient au peuple souverain, tous les 70 millions de Congolais ne peuvent pas diriger le pays. C'est le sens de l'organisation des élections, moments sacré ou le peuple délègue son pouvoir à des élus, et pour une durée de temps, déterminée. Cette délégation de pouvoir, est un rapport de confiance mutuelle. La première marque de confiance de la part des élus, c'est d'exercer leurs mandats dans le respect de la constitution et des lois de la RD Congo.

Par élus on entend : les conseillers des secteurs et chefferies, les conseillers communaux, les conseillers urbains, les maires, les bourgmestres, les chefs de secteur, les chefs de chefferies, les bourgmestres, les maires, les députés provinciaux, les gouverneurs de province, les députés nationaux, les sénateurs et le Président de la République.

En ce mois de mars 2016, quel est le point sur la légalité et la légitimité des élus en RD Congo, à tous les niveaux ?

1. Depuis fin des années 80, il n'y a plus jamais eu des élus au niveau local.

2. Les députés provinciaux avaient été élus en 2006 et installés en 2007 pour un mandat de cinq ans. Depuis 2012, leurs mandats sont caducs et ils ne peuvent plus légitimement engager le peuple congolais.

Les assemblées provinciales dans lesquelles ils siégeaient n'ont plus de légitimité depuis 2012.

3. Les gouverneurs et les vice-gouverneurs avaient été élus en 2007 par de députés provinciaux pour 5 ans. Depuis 2012, les gouverneurs n'ont plus de légitimité.

4. Les sénateurs avaient été élus en 2007 par députés provinciaux pour 5 ans. Depuis 2012, les sénateurs n'ont plus de légitimité.

5. Les députés nationaux ont été élus en 2011 lors des élections chahutées de 2011. La plupart d'entre eux siègent illégitimement. Dans quelques mois, leur mandat prendra fin.

6. Le Président de la République a été réélu pour un deuxième et dernier mandat, en 2011 lors d'un scrutin chahuté, il est en réalité un Président de fait. Le 19 décembre 2016 à minuit, son mandat s'achève. Il aura perdu et la légitimité et la légalité.

La légitimité apparaît comme une denrée rare dans la sphère poltique congolaise.

Que pourraient valoir les élections des gouverneurs prévues le 26 mars prochain ? Rien.

Pour une raison simple : le corps électoral n'a plus de mandat du peuple.

La CENI doit d'abord organiser les élections provinciales, comme elle aurait dû le faire en octobre 2015.

Il est triste de constater qu'un certain nombre de partis politiques dits de l'opposition se positionnent déjà pour ces élections.

Les partis politiques ou personnalités politiques qui voudraient participer à ce scrutin savent très bien qu'ils violent la constitution.

Le peuple congolais sera-t-il obligé de se soumettre à ces éventuels futurs gouverneurs de pacotille?Non .

Les membres du clan politique présidentiel et certains partis politiques dits de l'opposition doivent cesser de prendre les Congolais pour une bande des demeurés.

Oui, les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs, prévues par la CENI en date du 26 mars 2016 sont une parodie d'élections, une énième insulte au peuple congolais.

 

Bruxelles, le 9 mars 2016

Cheik FITA

Parodie d'élection des gouverneurs, énième insulte au peuple congolais
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 22:49

Que se passe-t-il à Beni et Lubero au Nord-Kivu ?

"Entre octobre 2014 et janvier 2015, près d’un millier de personnes dont des femmes et des enfants ont été tuées dans le territoire de Beni, 2.000 autres y ont été enlevées, près de 3.000 maisons ont été incendiées."

C’est ce qu’ont déclaré les membres de l’association AMUKA lors d’une conférence de presse donnée le lundi 7 mars 2016 à la maison africaine flamande Kuumba, située au 78, chaussée de Wavre, au quartier Matongé de Bruxelles.

L’association poursuit : « Ces actes barbares et gratuits aux motivations principalement économiques, à savoir la volonté de contrôler les terres et piller les ressources minières locales, affecteront à jamais plusieurs générations… »

Que faire pour arrêter ce cycle infernal ? Y a-t-il un commandant à bord du bateau RD Congo qui semble en perdition ?

Les membres de l’asbl AMUKA  ont dénoncé le silence assourdissant de la communauté internationale face à la persistance de cette tragédie humaine.

L’asbl AMUKA a profité de l’occasion pour interpeller le gouvernement congolais et lui demander  d’assurer son rôle de protecteur des citoyens.

Le rôle de la MONUSCO a été également critiqué. « Nous ne comprenons pas que la MONUSCO, avec tout ce qu’elle a comme armes et moyens, ne puisse arriver aux lieux du drame qu’après le forfait. »

La description de la façon dont les populations congolaises sont tuées fait très mal. Et qui sont pointés du doigt ? Les FDLR.

Vivement que les FARDC et la MONUSCO permettent enfin à cette population de vivre en paix.

Et les membres de l’asbl LAMUKA de conclure : « Le 8 mars, ce sera la journée mondiale de la femme. Toutes les femmes du monde vont fêter, sauf les femmes congolaises de Beni et Lubero. Elles seront en deuil, parce que chaque jour, elles sont violées, tuées, découpées, celles qui sont enceintes éventrées, leurs maris castrés … »

En ce mois de la femme, puisse cet article atteindre tous ceux qui s’enrichissent sur la souffrance des Congolaises et Congolais du Nord-Kivu, et toucher leurs cœurs.

Bruxelles, le 7 mars 2016

Cheik FITA 

Massacres à Beni et Lubero, cri d’alarme des Femmes du Nord-Kivu
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 14:40

 

Floribert Anzuluni du mouvement Filimbi et Paul Nsapu, Secrétaire Général de la FIDH ont séjourné à New York durant la première semaine de mars 2016. À leur retour en Belgique par l’aéroport de Zaventem, ils ont daigné s’exprimer au micro de l’Info en Ligne des Congolais de Belgique.

Ils ont donné les raisons de leur voyage : le renouvellement prochain du mandat de la MONUSCO par le conseil de sécurité.

Ils ont parlé des contacts pris au siège de l’ONU, en rapport avec le processus électoral de la RD Congo en 2016,

Et ils ont également évoqué les mesures qui pourraient être prises afin de décourager  le jusqu’auboutisme du pouvoir de Kinshasa qui cherche par tous les moyens à « glisser » au-delà des délais constitutionnels.

Dans quelle direction le Conseil de Sécurité de l’ONU va-t-il décider ?

La réponse dépend des données de terrain en RD Congo. Or 2016, c’est une année électorale avec en point de mire l'élection présidentielle fin 2016.  Selon la constitution, monsieur Joseph Kabila le Président sortant ne peut se représenter car, ayant épuisé ses deux mandats électifs!

Hélas, plus personne n’est dupe, les signaux émis par Joseph Kabila montrent clairement qu’il n’a pas envie de quitter le pouvoir. Face  aux différentes manœuvres du régime de Monsieur Joseph Kabila, qu’arrivera-t-il ?

Selon les déclarations de Floribert Anzuluni et Paul Nsapu, après leur passage à l’ONU, il est de plus en plus vraisemblable qu’une batterie de pressions  se mette en place, en provenance de la communauté internationale pour contraindre le Président Joseph Kabila à s’inscrire dans la logique des élections pour une alternance au sommet de l’état... Dans les délais constitutionnels.

 

Bruxelles, le 6 mars 2016

Cheik FITA

 

Floribert Anzuluni et Paul Nsapu de retour de New York, « Bientôt des pressions, pour l’alternance en RD Congo »
Floribert Anzuluni et Paul Nsapu de retour de New York, « Bientôt des pressions, pour l’alternance en RD Congo »
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 18:06

Pour marquer le début de son existence, le «  Réseau des Médias Congolais » a rendu publique sa charte, le samedi 5 mars 2016 à Bruxelles, au Press Club Brussels Europe.

Les initiateurs du projet ont signé cette charte après qu'elle ait été lue par Mr Abraham Luakabuanga, un des leurs, mais résidant à Washington.

La charte du «  Réseau des Médias Congolais » comporte trois parties :

- Un préambule qui se réfère à la situation particulière de la RD Congo,

- Des objectifs,

- Des valeurs qui sous-tendront les différentes actions du réseau. En tant qu'hommes et femmes des médias, les initiateurs ont fait leurs, les droits et devoirs du journaliste tels que repris dans la « Déclaration des devoirs et des droits des journalistes » Texte adopté par les représentants des syndicats des journalistes des 6 pays membres de la Communauté Européenne à Munich, le 24 et 25 novembre 1971, et adopté ensuite par la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) au Congrès d’Istanbul en 1972.

Lors de l'échange avec le public, les points suivants ont été soulevés :

- La prédominance dans le « Réseau des Médias Congolais »des médias audiovisuels par rapport aux médias écrits,

- L'absence des médias des Congolais vivant dans d'autres pays européens,

- Le risque éventuel d'être instrumentalisés par les politiques,

- La possibilité de mobiliser ou non la diaspora,

- Les garanties éventuelles pour un traitement équilibré de l'information, chaque journaliste ayant malgré tout une couleur politique,

- Les chances d'atteindre le public congolais au pays, sachant que le pouvoir en place est passé maître en musellement des médias, coupant à volonté la connexion Internet,

- L'éventualité d'ouvrir le réseau à des médias autres que congolais afin de ne pas rester dans des relations congolo-congolaises,

Pour les membres du « Réseau des Médias Congolais », la réponse à la plupart de ces différentes questions se trouve et dans la charte, et dans le texte des droits et devoirs du journaliste.

Pour ce qui est des actions à court terme, le «Réseau des Médias Congolais » a prévu de créer :

- Une application téléchargeable gratuitement sur les smartphones pour la diffusion rapide des informations des médias du réseau,

- Une fréquence en ondes moyennes capable d'arroser tout le territoire congolais. Des informations du «  Réseau des Médias Congolais » seront diffusées sur cette fréquence.

- Un Site Internet qui reprendra les sites des différents médias membres, pour une visibilité commune plus grande.

Enfin le réseau reste ouvert à tous les médias congolais, à condition d'adhérer à sa la charte.

 

Bruxelles, le 5 mars 2016

Cheik FITA

reportage photos: Papa Jeff et Jean-Pierre Mabaya

Bruxelles, le "Réseau des Médias Congolais" désormais sur orbite
Bruxelles, le "Réseau des Médias Congolais" désormais sur orbite
Bruxelles, le "Réseau des Médias Congolais" désormais sur orbite
Bruxelles, le "Réseau des Médias Congolais" désormais sur orbite
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 10:39

 

Le samedi 05 mars 2016 à Bruxelles, aura lieu la sortie officielle de «Réseau des Médias Congolais »

« Réseau des Médias Congolais », qu’est-ce ? Pourquoi ? Pour quels objectifs ?

L’année 2016 constitue pour la RD Congo un tournant avec les élections de novembre qui connaîtront pour la première fois une passation de pouvoirs au sommet de l’Etat.

Pour atteindre ce stade, les Congolais ont beaucoup lutté. Et dans la lutte face à des adversaires souvent de mauvaise foi, tous les coups étaient donnés. Les médias congolais n'ont pas été épargnés par cette tentation.

Maintenant que le pays s’achemine progressivement vers un état de droit, des femmes et hommes de médias congolais ont pensé que durant cette dernière ligne droite, il était temps de valoriser progressivement un comportement  conforme à un état de droit car, dans la société, toutes les corporations ont   des droits et des devoirs.

Les initiateurs de «Réseau des Médias Congolais » et tous ceux qui voudront adhérer à « Réseau des Médias Congolais» s’engageront à respecter à partir de ce moment, la charte qui sera rendue publique.

Partis politiques congolais, associations, anonymes et tous ceux qui s’intéressent à la RD Congo sont cordialement invités à cette conférence de presse.

 

Bruxelles, le 4 mars 2016

Cheik FITA

 

Médias. Sortie officielle à Bruxelles de « Réseau des Médias Congolais »
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 21:26

 


Déplacement inutile que celui effectué au palais de justice de Bruxelles le jeudi 3 mars 2016 par les avocats, la veuve Armand Tungulu ainsi quelques personnes intéressées par l’affaire veuve Armand Tungulu-RD Congo.

Selon les avocats des deux parties que nous avons interviewés, il y a eu un malentendu, une mauvaise communication avec le greffe.

L’arrêt rendu le 7 janvier 2016 avait ordonné la réouverture des débats avec pièces complémentaires et observations.

Mais le greffe dira aux avocats,  qu’il y avait eu mal entendu, il n’était pas prévu d’audience ce jour.

Pour les avocats,  l’Arrêt du 7 janvier 2016 ordonnait la réouverture des débats.

Après l’audience raté de ce 3 mars, est-ce bientôt la fin de ce procès ?

Pour les deux avocats, c’est non.

Selon l’avocat de la RD Congo, cela dépend de chaque partie pour mettre fin à la procédure. Si une partie n’est pas satisfaite, elle cherchera à faire valoir ses droits.

Pour l’avocat de Mama Philo Nzomina, en 2010, quand l’affaire avait commencé, elle l’avait été en référé, c'est-à-dire en urgence.

Si l’affaire doit continuer, il faudra que le problème de compétence des juridictions belges soit résolu car, Armand Tungulu était mort en RD Congo et logiquement, ce sont les tribunaux congolais qui sont compétents.

Les deux avocats ont déclaré que ce que la famille demande, c’est le rapatriement en Belgique du corps d’Armand Tungulu.

Depuis 2010, ce problème de fonds n’a jamais été abordé.

Les personnes qui entourent madame Nzomina dont son avocat, son actuel conseiller Mr Jacques Luzolo, les combattantes et combattants soucieux du sort de la veuve et celui de ses enfants, devraient se pencher sur le problème de fonds à savoir, l’accès de la famille au corps du défunt et tout ce qui s’en suit.

Cinq ans après l’assassinat d’Armand Tungulu, son procès est encore enlisé dans la procédure !

Un incident a eu lieu : Les mamans combattantes présentes ont pris à partie l’avocat de la RD Congo lui reprochant de plaider pour « Kabila ».

Réponse de l’avocat : « J’ai prêté serment pour défendre une cause et non une personne. »

 

Bruxelles, le3 mars 2016

Cheik FITA

Procès veuve Armand Tungulu-RD Congo , enlisement dans la procédure ?
Procès veuve Armand Tungulu-RD Congo , enlisement dans la procédure ?
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 23:48

 

Samedi 5 mars 2016 de 14h00 à 15h30, aura lieu au Brussels Press Club Europe la sortie officielle du « Réseau des Médias Congolais ».

Partis politiques, associations de la société civile, Personnalités indépendantes, Congolais vivant en Belgique et anonymes sont tous cordialement invités.

Le programme prévoit :

Le mot de bienvenue

La lecture de la charte qui devra régir les médias du réseau,

La signature de la charte par les médias congolais adhérants,

Une séance de questions et réponse et enfin un cocktail sera offert à l’auditoire.

Pourquoi la création de ce réseau ?

Cela aura-t-il un impact sur la marche de la RD Congo ?

Réponse le samedi 5 mars 2016 à 14h00 au Brussels Press Club Europe

 

Bruxelles, le 2 mars 2016

Cheik FITA

Médias, sortie à Bruxelles de « Réseau des Médias Congolais »
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 16:45

Deux membres de la coordination du Front Citoyen 2016 séjournent actuellement à New York: Floribert Anzuluni et Paul Nsapu. Pour quelles raisons?

Sûrement dans le cadre de la crise politique actuelle en RD Congo.

Suivez dans l'élément sonore ci-dessous l'interview nous accordée au téléphone depuis New York, par Paul Nsapu.

Bruxelles, le 2 mars 2016 

Cheik FITA

 

Crise politique en RD Congo, le Front Citoyen 2016 à New York pour...?
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 10:20

Le jeudi 3 mars 2016 de 20h00 à 20h30, à Kinshasa et en RD Congo retentiront cloches, sifflets, klaxons, cris… Sur demande de différentes forces politiques et sociales pour signifier au Président Joseph Kabila que son mandat prend fin le 19 décembre 2016.

Les jeunes, les adolescents et même les enfants seront les premiers à répondre à ce mot d'ordre. Pourquoi eux, alors qu'ils ne sont même pas électeurs?

Quand on visionne les images des dernières manifestations anti-Kabila, un constat s'impose, ceux qui descendent dans la rue, ce sont des jeunes et des adolescents qui ne peuvent résister à l'attraction du grondement de la rue. La rue, leur seul centre culturel.

Ces jeunes et ces adolescents vivent depuis leur naissance dans la misère la plus totale. Comme on le dit si bien à Kinshasa depuis des décennies : « Kolia pasi, kolata  pasi, kelasi pasi, kisi pasi, esika ya kolala pasi... » Des jeunes et des adolescents qui aspirent à une vie moins cauchemardesque, et qui ne comprennent pas qu'au moment où eux tirent le diable par la queue, d'autres, une minorité, roulent avec arrogance dans des 4x4, jouent avec l'argent, dans un pays où, avec un peu de bonne volonté, tout le monde pouvait vivre à l'abri du besoin.

Comment convaincre ces jeunes et adolescents que les gens qui sont au pouvoir et qui n'ont rien donné aux parents et à eux-mêmes de quoi subsister, eh bien, ces gens là ne veulent pas partir du pouvoir, que leur « Autorité Morale » cherche à rester à la tête du pays alors que son mandat est fini, comme finit un match !

Crier, siffler sera pour eux un véritable exutoire. Déjà, ces jeunes et adolescents ont eu à s'exprimer en lançant un cri de rage et qui résume autant leur ras-le-bol que leur détermination à en découdre avec toute personne qui voudra les maintenir dans la misère, une misère proche du niveau de vie d'un animal si pas pire : « Yebela ! », cri qui ne laisse place à aucune négociation. Quoique rapidement récupéré par les politiciens pour les besoins de la cause !

Le régime de monsieur Joseph Kabila n'émettant toujours pas des signaux dans le sens d’abandonner le pouvoir, le mois de mars 2016 qui commence pourrait marquer le début d'un bras de fer irréversible qui ira inexorablement crescendo jusqu'au crash. Bras de fer entre la volonté de tout un peuple de tourner une page de son histoire, et la volonté d'un clan de se maintenir au pouvoir à n'importe quel prix, même celui de morts innocentes.

Oui, si ce bras de fer persiste, comme l'ont fait dans l'histoire de l'humanité d'autres régimes totalitaires agonisants, le pouvoir en place finira hélas par employer la force, la kalachnikov, contre des jeunes, des adolescents et des enfants, dans un combat pourtant perdu d'avance.

Bruxelles, le 29 février 2016

Cheik FITA

 

* « Kolia pasi, kolata  pasi, kelasi pasi, kisi pasi, esika ya kolala pasi... »

Littéralement : « se procurer à manger est difficile, s'habiller est difficile, aller à l'école est difficile, trouver où dormir est difficile ... »

Mars 2016 en RD Congo, début du Bras de fer « Kabila-Jeunes »
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

Livre : Nzeba l'africaine. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Réchauffement climatique. Soirée "contes africains"ULB 20.11.2015 à 19H00. 

Confirmez votre présence par SMS au 0032495336519 ou par mail: cheik-fita@myway.com

Sur Passion FM, 106.5 le vendredi 09.10.2015 de 14 à 16,entretien Jacqueline Corbisier-Cheik FITA

Bruxelles, samedi 28.03.2015 à 18h00, Salle Garcia Lorca Prés de métro Annessens. 47-49, rue des foulons, 1000, Bruxelles

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens