Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

Vidéos récentes:

Cliquez sur le lien en dessous de l'icône pour visionner

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=CLWjQ0UD46Y&t=8s

https://www.youtube.com/watch?v=fqiAfjLpm_Y

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=5P94IcDL7Og

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 15:47

 CHEIKFITANEWS-DSCF5012.JPG

Monik Tenday, chanteuse et guitariste congolaise, professeur de guitare classique à l’Institut National des Arts de Kinshasa, est actuellement en Belgique.

Venue dans le cadre du mois de la femme, l’artiste devait donner quelques prestations. Suite à l’obtention tardive du visa (hélas !), certaines de ces prestations ont été reportées aux grandes vacances.

Profitant de son séjour l’artiste prend plusieurs contacts pour sa carrière.

Elle a ainsi été reçue par madame Joëlle Milquet, Vice-Première Ministre belge et Ministre de l’égalité des chances

C’est ce qui ressort de la brève interview que Monik Tenday a bien voulu nous accorder, lors de notre rencontre au quartier Matonge de Bruxelles.

Monik Tenday a déjà enregistré deux albums.

Nous souhaitons à l’artiste bon séjour en Belgique et fructueux contacts.

Rendez-vous avec l’artiste :

25 mars 2011 Maison afrcaine flamande KUUMBA ; 35 Rue de la paix à Matonge

 

  

Dimanche 27 mars 2011.

 

Contact et réservation: 00 32 485999006 

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 22 mars 2011

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 08:11

CHEIKFITANEWS-P1014967--7-.JPG

 

De  passage à Bruxelles, monsieur Jean-Marie Ongansang, secrétaire général adjoint du parti politique congolais ECIDE a présidé une séance de travail avec les membres de son parti vivant en Belgique. C’était le samedi 19 mars 2011 à la mi-journée, dans une salle du centre culturel flamand Nekkersdal à Bruxelles.

Cette séance de travail a été initiée par monsieur Guyjou Soku, coordinateur de l’ECIDE-Benelux.

Au cours de celle-ci, le délégué venu de Kinshasa, et Dr Tharcisse Loseke secrétaire national de l’ECIDE, chargé des relations extérieures ont éclairé l’assistance sur le grand enjeu politique du moment en RD Congo.

Et ce grand enjeu, ce sont les élections qui arrivent au galop avec comme point chaud, l’élection présidentielle. Suite à la modification cavalière de la constitution par la mouvance présidentielle avec l’imposition d’un seul tour pour la présidentielle, de nouvelles stratégies s’imposent. Ce qui a conduit à la création de la DTP, « Dynamique Tshisekedi Président », pour défénestrer l’actuel pouvoir.

Durant les échanges, les participants ont abordé plusieurs points :

-         Les assurances des uns par rapport aux autres,

-         Les clauses du contenu de la Dynamique Tshisekedi Président

-         La place de l’église dans le processus : se positionner en faveur des pauvres, de ceux qui souffrent comme e prône si bien l’évangile !

-         Les atouts du Candidat unique de l’opposition pour la présidentielle

-         L’arrivée de Vital Kamerhe dans l’opposition

-         La mobilisation des moyens financiers

-         Les relations avec l’asbl « Tshisekedi For Président »

-         Le signal à envoyer à toutes les candidatures flottantes pour la présidentielle : compte tenu de la nécessité d’une bipolarisation, toutes ces candidatures qui se refuseront de se ranger derrière monsieur Étienne Tshisekedi devront être considérées comme roulant pour Joseph Kabila.

DTP, « Dynamique Tshisekedi Président » s’est donc inscrite dans la logique d’un très large ratissage du microcosme politique congolais afin d’attirer vers elles toutes les forces qui se disent du changement pour une alternance à la tête du pays, et dans le mode de gestion de la Res Publica.

Il faut signaler la présence à cette rencontre  d’un invité particulier: monsieur Guy Lambert Santimi secrétaire Général du CLD, mandaté par la présidente de la plate-forme, Me Marie-Thérèse Nlandu, afin d’adhérer à la dynamique, moyennant bien sûr certaines mises au point.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 20 mars 2011

 

En complément, deux vidéos : un condensé des différentes interventions, une interview de monsieur Jean-Marie Ongansang

 

 

 

CHEIKFITANEWS-P1014967--5-.JPG

CHEIKFITANEWS-20110319_135532-1-.jpg

CHEIKFITANEWS-P1014967--9-.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 19:04

 

 CHEIKFITANEWS-P1014937--2-.JPG

La section Kinshasa de Firefec, forum interrégional des femmes congolaises de Belgique a organisé le vendredi 18 mars 2011 en soirée dans la salle Amazone de Saint Josse à Bruxelles un forum autour du thème : « Regard au féminin sur la femme congolaise en migration ».

Sous la modération de madame Laetitia Kalimbiriro, deux orateurs étaient programmés : monsieur Pambu Kita Phambu, statisticien de l’ULB, et madame Albertine Tshibilondi, professeur de philosophie à Louvain la Neuve.

Dans son introduction, madame Gabrielle Ngalula, porte-parole  de Firefec-Kinshasa a souligné le fait que la rencontre était motivée par un point commun : « l’engagement citoyen né du désir  d’aider à la réalisation des aspirations des Congolaises vivant ici et engagement né aussi du devoir d’œuvrer au mieux être ou au bien-être de celles restées au pays ».

Les deux orateurs ont chacun selon son approche montré le parcours de la congolaise dans la société belge. Monsieur Pambu par des statistiques sur l’accès de la congolaise dans l’enseignement universitaire en Belgique, et madame Tshibilondi par une analyse qualitative du processus migratoire de la femme congolaise en Belgique.

Déjà au Congo, pourquoi n’y avait-il pas de femmes instruites durant la colonisation ? Comment cela a-t-il évolué durant la première république puis durant la deuxième ?

Quel était l’environnement culturel vis-à-vis de la femme dans la société ?

Réponse : mère, reproductrice.

En Belgique, le cycle de fréquentation des femmes congolaises dans l’enseignement a suivi le processus de migration, femme de cadre, filles d’évolués, épouse de boursier, par regroupement familial, vers les années 80.

Sans compter sur la politique belge en matière de migration des congolais ici : la réticence.

Et aujourd’hui ?

Il y a un grand progrès. Mais un autre problème a jailli : l’accès au boulot… Un parcours du combattant. A égal diplôme avec un blanc, jusqu’aujourd’hui, la congolaise accède difficilement au métier.

Quel rôle dans la société belge ?

Comment s’en sortir ?

La nouvelle génération des congolaises nées ici est parvenue à faire des choix académiques de la même façon que leurs collègues belges.

Mais la ségrégation à l’emploi n’a pas totalement disparue.

En dehors des deux orateurs, d’autres femmes ont donné leur témoignage : Madame Suzanne Monkasa, Maman Yvette Masamuna, mesdames Justine Kasa-Vubu, Ntambwe Modi  et Louise Ngandu, docteur Isabelle Kidisho…

En scrutant de près les problèmes rencontrés par les femmes congolaises en Belgique pour leur promotion sociale,  en filigrane, il  apparaît les problèmes politiques du pays d’origine,  la RD Congo : mal gouvernée, caractérisée par l’insécurité des biens, des investissements, des personnes…

Parmi les solutions à ce que vivent les congolaises, il y a la nécessité d’influer sur la politique au Congo. Celle-ci aurait été bonne, il n’y aurait pas autant de congolaises et congolais exilés at vitam aeternam en Belgique.

Et en cette année électorale, quoique vivant en Belgique les femmes congolaises devraient influer sur le choix des futurs dirigeants du Congo : voter utile comme on l’a entendu dans une intervention. Sous-entendu : faire un lobbying pour sanctionner l’aventurisme et l’incompétence, et promouvoir l’éthique et le mérite.

Sinon dans cinq ans, d’autres femmes se retrouveront encore quelque part pour les mêmes récriminations.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 mars 2011

 

 

CHEIKFITANEWS-P1014937.JPG

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 15:37

 P6192649CHEIKFITANEWS.JPG

Vendredi 18 mars 2011 en matinée au tribunal de première instance de Bruxelles, les avocats de notre compatriote Mbutu Mondondo Bienvenu ainsi que celle de Moulinsart et Casterman ont comparu dans l’affaire « Tintin au Congo ».

En ouverture, de l’audience, la juge présidente a résumé l’affaire avant de donner à chaque partie une demi-heure pour plaider.

Le premier, Me Ahmed L’Hedim a rappelé la demande de son client :

a)    Des constats

-         L’album Tintin au Congo contient des propos racistes et vexatoires pour les noirs. Les noirs sont dépeints dans cet album comme étant des grands enfants, parlant mal français…

-         Lors d’une interview alors qu’il était vivant, l’auteur Hergé, avait reconnu qu’il avait écrit cet album, baigné dans la vision du noir de l’époque.

-         Dans l’entretemps, les choses ont évolué, des lois ont été adoptées au niveau européen contre le racisme et la xénophobie. Nous citerons l’article 21 de la loi Mourreau.

-         L’album Tintin au Congo est vendu en Belgique dans le rayon des livres pour enfants.

-         En Grande-Bretagne la justice a déjà tranché : Tintin au Congo ne peut plus être vendu dans les rayons pour enfants. Mieux, les éditeurs de Tintin au Congo outre-manche apposent une bandelette où il est clairement spécifié que dans sa version originale, Tintin au Congo est destiné aux collectionneurs.

DDemande

Suite à cela, les avocats de Mbutu Bienvenu demandent à Moulinsart et Casterman :

-         La cessation d’exploitation de Tintin au Congo dans sa version actuelle et à l’intention des enfants sous peine d’astreintes.

-         L'appostion d’une bandelette d’avertissement comme cela est déjà fait en Angleterre et même dans les librairies anglaises ici en Belgique.

b)    Quant à la compétence du tribunal, soulevée par la défense, Me Alain H. Amici complétera son collègue en se référant à plusieurs jurisprudences et à des textes de lois : le plaignant est en droit de choisir le tribunal où il peut porter plainte.

 La défense

 L’avocate de Moulinsaert elle, dira que le tribunal de première instance n’était pas compétent pour juger cette affaire, qui est une affaire commerciale. Et donc c’est au tribunal de commerce de juger et trancher.

L’accusation voulait aussi que la défense produise le contrat qui lie  Moulinsart à Casterman afin de s’assurer duquel des deux devrait modifier l’œuvre exploitée, l’avocate de la défense refusera cette demande.

Le Procureur du Roi en tant que ministère public donnera alors son avis : il ne considérait pas  le tribunal de première instance compétent . Pour lui, c’est le tribunal de commerce plutôt qui devait trancher cette affaire, rejoignant ainsi le point défendu par l’avocate de Moulinsart.

Endéans un mois, la juge rendra son arrêt.

Pour Me L’Hedim,  que nous avons interviewé à l'issue de l'audience, même si l’on renvoyait l'affaire à un autre niveau de juridiction, il n’est pas question d‘arrêter ce dossier, quitte à aller à la cour européenne de Justice.

Les albums Tintin sont vendus par millions à travers le monde. L'affaire Tintin au Congo est donc une affaire de gros sous. Pour le'éditeur et les ayant-droits, perdre un procès face à un « petit nègre » ne serait-il pas préjudiciable à l’image du produit, par ricochet, au profit ?

Seulement, est-ce qu’au nom du profit, un éditeur peut  éternellement fermer les yeux sur le contenu de ce qu'il vend?

Fuite en avant de l’éditeur ?

Est-ce que les commerçants qui publient des contenus vexatoires ne pourraient être dénoncés que par d’autres commerçants ?

Où est alors la place du consommateur que nous sommes ?

D’autre part, il est une évidence : dans le contexte d’aujourd’hui, les 70.000.000 de congolais qui pourraient lire « Tintin au Congo », se reconnaitraient-ils dans les « nègres » de l’album qui disent par exemple « missié » au lieu de monsieur ?

Pire, les enfants congolais d’aujourd’hui ne seraient-ils pas choqués par ce contenu dénigrant voire méprisant ? Et ce préjudice, qui le paierait ?

Est-ce trop demander à l’éditeur ainsi qu’aux successeurs d’Hergé de suivre l’exemple des éditeurs anglais de « Tintin au Congo » ?

Le mot Congo figurant dans le titre de l’ouvrage d’Hergé appartenant au x Congolais, faut-il alors que le Congo officiel s’empare de l’affaire pour défendre notre label qui a déjà tant nourri des gens et continue à les nourrir au détriment de notre image ?

Ou faudrait-il que tous les Congolais se lèvent et se saisissent de cette affaire et clarifier une bonne fois pour toutes, certains travers de l’époque coloniale qui auraient dû disparaître dès le 30 juin 1960 ?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 mars 2011

CHEIFITANEWS-DSCF5010.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 22:12

 CHEIKFITANEWS-DSCF5008--4-.JPG

Le compte à rebours pour les élections 2011 en RD Congo a déjà commencé. Le 6 décembre 2011, les Congolais devront avoir un nouveau président élu ainsi qu’un nouveau parlement.

La route sera sûrement seméed’embuches et pour cause :

L’AMP alliance pour la majorité présidentielle encore au pouvoir en RD Congo, s’est inscrite dans la logique de se cramponner au pouvoir par tous les moyens, bien de signes l’attestent : modification de la constitution à la hussarde, musèlement et emprisonnement des opposants, campagnes d’intimidation, achat des consciences…

Depuis le 24 avril 1990, la démocratie congolaise n’aura descendu sa culotte aussi bas.

Une fois par semaine au moins, jusqu’aux élections, nous donnerons la parole aux Congolais de Belgique ou de passage en Belgique pour commenter l’actualité au pays ainsi que le processus électoral.

Pour ce premier numéro nous avons comme invités :

Félix Tshisekedi de l’UDPS, Albi Bweya de l’Anader, Louise Ngandu de l'UREC, Wilkens Alhongo du Mirgec.

De leurs propos, ceci peut être retenu :

Le 6 décembre 2011, le nouveau président doit prêter serment. Si d’aventure le pouvoir actuel était incapable d’organiser les élections dans les délais constitutionnels, il devra en tirer toutes les conséquences c’est-à dire : dégager.

Comme dans la fable «  la cigale et la fourmi » de Jean de La Fontaine, l’AMP s’est amusée durant cinq ans, pillé le peuple. Et maintenant, ses ténors se rendent subitement compte des échéances !

Le pouvoir appartient au peuple. Et si une clique d’individus se hasarde à le confisquer, le peuple est en droit de récupérer son pouvoir. Cela se trouve dans l’actuelle constitution, cela figure aussi dans l’acte constitutionnel de transition issu de la CNS : un texte de référence.

Si en 2005 le pouvoir s’était permis de prolonger la transition par des faux fuyants, cette fois, il n’en sera pas question.

Bruxelles étant la capitale on seulement de la Belgique, mais aussi de l’Union européenne, nos interlocuteurs ont également adressé un message ferme à ce qu’on appelle « communauté internationale » :

-         Depuis plus d’une décennie le Congo crie au secours. Il est à peine entendu. Et c’est juste si par moments, on dénonce du bout des lèvres, sans plus. Le temps est venu pour cette communauté internationale de se mettre du côté du peuple.

-         Démocratie signifiant pouvoir du peuple, le peuple congolais, si on lui vole ses voix peut s’assumer comme l’ont fait les tunisiens par exemple.

-         Des pressions doivent être exercées sur le pouvoir de Kinshasa.

En conclusion, l’expression doit être libérée. Et un test grandeur nature arrive : le meeting de l’UDPS en date du 24 avril 2011 au stade Tata Raphaël !

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 16 mars 2011  

  

 

CHEIKFITANEWS-DSCF5008--5-.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 02:30

 

Depuis le vendredi 11 mars 2011 à 14 h 46 min 23 s heure locale et 5 h 46 min 23 s temps universel, le Japon vit un des moments les plus douloureux de son histoire récente avec le très fort séisme ainsi que le tsunami qui ont frappé le pays du soleil levant.

C’est à la une des grands médias du monde entier depuis lors.

Au-delà des pertes matérielles avec des villes rayées de la carte, et des menaces nucléaires suite aux dégâts subis par les centrales nucléaires japonaises, ce sont surtout des vies brisées, des milliers de vies humaines perdues, des familles décimées ou disloquées. Pour les survivants, des blessures qui ne se cicatriseront jamais.

Pour le peuple japonais, une page noire de son histoire.

Le Japon n’a pas voulu ce qui lui arrive. Il est victime d’une catastrophe naturelle, catastrophe liée à la nature même de notre planète.

Au moment où le Japon panse ses plaies, cherche ses morts afin de leur donner une sépulture digne, nous devrions tous avoir une pensée pieuse pour ce peuple dont le génie, le travail et les réalisations côtoient notre quotidien.

En prenant notre téléphone portable, en ouvrant notre ordinateur, en regardant les images à la télévision, en montant dans notre voiture ou sur notre moto, en appuyant sur notre télécommande, nous devrions nous dire que peut-être, des personnes ayant été dans la chaîne de fabrication de ce dont nous jouissons,  ont été éprouvées ou ne sont plus.

Dans nos pays en voie de développement dont la RD Congo notre pays, la coopération japonaise est très présente dans plusieurs domaines.

Coopération n’étant pas action à sens unique, en des moments douloureux comme celui-ci, n’est-il pas indiqué que notre diplomatie non seulement manifeste la compassion de notre Nation, mais médiatise suffisamment cela à l’intention des communs des citoyens ?

C’est dans le malheur qu’on reconnait ses vrais amis. Dans notre malheur qu’est le sous-développement, le peuple japonais était déjà à nos côtés grâce à sa coopération. Maintenant que le Japon est dans le malheur, notre indifférence ou notre distraction ferait au peuple japonais autant mal que la catastrophe qui le frappe.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 16 mars 2011

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 05:30

Cheik-FITA-DSCF4212.jpg  Le 6 décembre 2011, le nouveau Président élu de la RD Congo devra prêter serment devant la Nation.

 

Comment pourrait alors se présenter le calendrier électoral ?

L' article 73  de la constitution de la RD Congo est ainsi libellé :

Article 73

Le scrutin pour l'élection du Président de la République est convoqué par la Commission Électorale Nationale Indépendante, quatre-vingt dix jours avant l'expiration du mandat du Président en exercice.

Etant le dernier dimanche 90 jours avant le 6 décembre, le 4 septembre 2011 constitue la date butoir pour la CENI, Commission Nationale Electorale Indépendante d’organiser les élections générales et plus particulièrement l’élection présidentielle.

PROCESSUS MARATHON

Avant d’arriver à la proclamation des résultats, la CENI devra réaliser un véritable marathon.

Son chronogramme devrait comporter au moins les échéances suivantes :

-         Réunir les moyens financiers et humains

-         Déployer son matériel et son personnel

-         Recenser la population et les électeurs

-         Elaborer et publier le fichier électoral

-         Recevoir et traiter les candidatures pour les élections : présidentielle et législatives nationales, les élections provinciales, les élections locales.

-         Prestation de serment du Président de la République;

-         Campagne électorale pour l’élection présidentielle et des élections législatives nationales;

-         présidentielles et législatives nationales;

-         lancer la campagne électorale à tous les niveaux

-         Recevoir et traiter les candidatures des élections des Sénateurs, des gouverneurs et vice-gouverneurs;

-         Organiser l’élection des sénateurs par les Assemblées provinciales;

-         Organiser l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces par les Assemblées provinciales;

QUID DES ELECTIONS LOCALES ?

Censée organiser les élections locales, la CEI de l’abbé Malu Malu a rendu le tablier sans s’être acquitté cette tâche.

En 2005-2006, les bailleurs de fonds, l’Union Européenne en tête, avaient prétendu qu’il était urgent d’avoir d’abord des interlocuteurs au sommet de l’Etat. D’où le renversement du calendrier électoral. Les accords de Sun City avaient prévu de commencer par les locales !

Ayant hérité de cette patate chaude, la CENI est en devoir de proposer aux Congolais un chronogramme comportant aussi ces élections en donnant des précisions sur les points suivants :

-         Date de réception et du traitement des candidatures pour les élections urbaines, municipales et locales;

-         Date de l’élection des conseillers municipaux ainsi que des conseillers des secteurs et des chefferies

-         Date de l’élection des Chefs des secteurs, des bourgmestres et des conseillers urbains;

-         Date de l’élection des Maires et Maires adjoints.

 

CINQ ANS POUR PREVOIR, POUR GOUVERNER.

« Gouverner c’est prévoir » dit-on.

N’est-il pas désolant de constater que les institutions issues des urnes en 2006 placent aujourd’hui le pays dans une situation d’urgence, presqu’inextricable ? Avec en point de mire le risque d’un vide juridique.

Pourtant, les unes et les autres ont eu cinq ans pour gouverner, c’est-à-dire : prévoir, émoluments plantureux à l’appui.

Devraient-ils se prévaloir de leurs turpitudes en échafaudant maintenant des plans extraconstitutionnels de sortie de crise ?

COMMENT S’EN SORTIR ?

1.     Les dirigeants actuels doivent :

-         Intérioriser la donne selon laquelle la fin de leur mandat est impérative.

-         Ne pas imaginer des scénarii de prolongation ou d’invention d’une « transition »

La vague des révolutions venant du monde arabe leur permettra-t-elle pareille légèreté ?

2.     Les partis politiques et la société civile doivent :

-         Informer et conscientiser la population sur les enjeux de l’heure ainsi que les risques éventuels en cas de gestion irresponsable de la situation politique actuelle

-         Concevoir des stratégies d’implication de la population à travers tout le pays via des bénévoles pour réussir dans de courts délais le recensement de la population.

Pour un décollage rapide de notre pays, l’idéal n’aurait-il pas été qu’en  date du 4 septembre 2011,  des élections générales aient lieu dans notre pays : présidentielle, législatives et locales?

Sous d’autres cieux, cela est-il impensable ?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 15 mars 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 20:11

 

 CHEIKFITANEWS-IMG_1012-1---2-.jpg

Il s’est tenu du 7 au 8 Mars 2011 au Vineyard Hotel,Newlands, à Cape Town en République Sud Africaine, un séminaire organisé par le Forum pour le droit pénal international et humanitaire en sigle FICHL, séminaire qui avait pour thème: La Thématique des enquêtes et poursuites des crimes sexuels internationaux. Ce séminaire a connu la participation d’éminents professeurs et spécialistes du droit pénal international et du droit international humanitaire.

La RD Congo notre pays étant la « capitale mondiale » des crimes sexuels, les réflexions et résolutions de ce séminaire devraient intéresser plus d’un Congolais.

  De la problématique

La plupart des  cours et tribunaux  nationaux de justice pénale font face à beaucoup des cas des crimes internationaux mais les moyens d'enquêter et poursuivre font défaut. De ce fait, il se pose une  nécessité de hiérarchiser les cas. Devrait-on utiliser une ou plusieurs variantes de poursuites pour mettre en évidence certains types de crimes, selon les circonstances de chaque situation?

Des objectifs

Le séminaire visait à répondre à une question : pourquoi les opérateurs de justice pénale pourraient donner la priorité aux enquêtes et poursuites de certains thèmes des principaux crimes internationaux, en particulier les crimes sexuels ?

Aussi, le séminaire devait  également examiner et traiter certaines questions comme : devrait-il être créé des cours spéciaux ou chambres pour crimes sexuels internationaux, ou autres formes spéciales pouvant faciliter les enquêtes et poursuites ?

Le séminaire visait enfin à définir le rôle  des organisations non gouvernementales dans la procédure des prises de décision.

Des résolutions

À l’issue de leurs travaux, les séminaristes se sont donnés comme devoir majeur de propager leur volonté de voir les cours et tribunaux nationaux se charger en premier des enquêtes et poursuites des crimes sexuels internationaux en vue de combattre l’impunité des infracteurs de ces crimes et de garantir  les droits des victimes à  la réparation.

 

Ci-dessous en vidéo les impressions  d’Eugène Bakama, participant congolais à ce séminaire.

Cheik FITA &

Germain Kalombo

Correspondance particulière depuis Cape Town  

13 mars 2011

 

 

  CHEIKFITANEWS-IMG_1099-copie-1.JPG

                                                                  RAPPEL A NOS AIMABLES LECTEURS:

                                                                   (Merci à ceux qui ont déjà réagi)

 

Pour nous soutenir

Compte bancaire n° 000-3507583-63

(IBAN BE40 0003 5075 8363) BIC BPOTBEB1

Mention : soutien à « Info en ligne de Congolais de Belgique »

& Magazine  

Contact e-mail : info.congolaisdebelgique@yahoo.fr

 

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 04:07

197097_169649839752362_100001220415461_418713_5436492_n.jpg190050_169650196418993_100001220415461_418724_2599452_n.jpg

 

Nous publions ci-dessous des photos de la manifestation à Paris le samedi 12 mars 2011, organisée par différentes associations congolaises contre le régime de monsieur Joseph Kabila.

Nous avons repris ces photos de la page Facebook du compatriote Raph Kabengele que nous remercions.

Des congolais venus de plusieurs pays d’Europe dont la Belgique étaient présents.

Comment s’est déroulée cette manifestation ?

Davantage de détails plus tard avec l’interview des Congolais de Belgique ayant participé à la manifestation.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 13 mars 2011

ARMAND TUNGULU 183661 169649036419109 100001220415461 41869

199841_169649799752366_100001220415461_418711_95876_n.jpg

KABILA-DEGAGE-199271_169649539752392_100001220415461_418706.jpg 

 197947_169649939752352_100001220415461_418716_6681223_n.jpg

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 20:41

CHEIKFITANEWS-S1520039.JPG

 

Sur initiative du Conseil des Femmes Francophones de Belgique (CFFB) et  de son pendant flamand,  le Nederlandstalige Vrouwenraad, la  centième journée internationale de la femme a été célébrée à Bruxelles le mardi 8 mars 2011, sur le pont Sainctelette de Bruxelles. Femmes ministres, députées, sénatrices, responsables d’associations étaient là…  comme leurs consœurs belges, des congolaises ont tenu à être là et à exprimer non seulement leur différence, mais aussi la solidarité qui doit exister avec toutes les femmes du monde. Femmes exilées, femmes violées à l’est de la RD Congo…

Nous avons pu recueillir les déclarations d’une dizaines de congolaises : élues ou responsables d’organisations de la société civiles : Eve Bazaiba, sénatrice, Espérence Masafiri députée provinciale de la province orientale, Gisèle Madaila, députée bruxelloise, Lydia Mutyele, conseillère communale à Bruxelles, Guylaine Molai, conseillère CPAS à Schaarbeek, Madeleine Babinyangi, PPRD/Benelux, Charly de la ligue des Femmes de l’UDPS à Bruxelles, Louise Ngandu de l’UREC/Europe, Lydie Basila du Collectif des femmes congolaises pour la paix et la Justice, madame Aziza d’une association de lutte contre le viol des femmes.

Toutes avaient un seul credo : solidarité avec les femmes du monde entier, solidarité avec toutes ces femmes qui souffrent dans leurs chairs et leurs âmes dans notre pays.

Quand on sait que la RD Congo notre pays bat le record de viols des femmes surtout à l’est de notre pays, les congolaises de Belgique ne pouvaient rater une telle occasion pour faire entendre leurs voix.

 

Ci-dessous une vidéo de ces paroles de femmes congolaises.

Cheik FITA

Bruxelles, le 8 mars 2011

 

 

  CHEIKFITANEWS-S1520001.JPG

  CHEIKFITANEWS-S1520026.JPG

CHEIKFITANEWS-S1520039-copie-1.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens