Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 06:34

 

Michael Sata (g) le nouveau président de la Zambie, lors de la campagne électorale, à Mboloma Village , le 16 septembre 2011.

Lors de l’élection présidentielle en Zambie, notre voisin, la prime au président sortant n’a pas joué. Le principal opposant, monsieur Michael Sata, 74 ans, a été élu Président. Il vient de battre le Président sortant, monsieur Rupiah Banda.

Après dépouillement des bulletins de vote dans 143 circonscriptions sur 150, l’opposant avait déjà 43% contre 36 au Président sortant. Une avance irrattrapable.

Ainsi donc, est balayée la thèse selon laquelle aux élections en Afrique noire, le président sortant doit toujours rempiler. Un véritable clin d‘œil à l‘élection présidentielle congolaise du 28 novembre 2011.

Ce qui a causé la chute du Président sortant, c’est essentiellement sa mauvaise gestion, la corruption, et l’extrême pauvreté dans laquelle vivent près de deux tiers de la population.

Les élections ont lieu mardi 20 septembre 2011.

Selon la loi électorale zambienne, les résultats doivent être proclamés au plus tard 48 heures après le scrutin.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 23 septembre 2011

 

 

           

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 01:41
 
CHEIKFITANEWS-J-CE-VUEMBA-BXL-P1016158.JPG
photo. Cheikfitanews.net
 
Jean-Claude Vuemba, député élu de Kasangulu séjourne actuellement en Europe. Nous l’avons interviewé sur le processus électoral en cours en RD Congo et plus particulièrement sur le choix de monsieur Étienne Tshisekedi comme candidat commun de l’opposition.
D‘entrée de jeu, le député Vuemba déclare: « Les cinq dernières années de monsieur Joseph Kabila la tête du grand Congo ne nous ont rien amené. Et si nous commettons l’erreur d’y ajouter encore cinq ans, c’est la catastrophe. »
Étant un des parlementaires les plus actifs de l’opposition, nous en avons profité pour lui demander ce qui a motivé l’opposition à jeter son dévolu sur Étienne Tshisekedi et non sur Vital Kamerhe ou Léon Kengo.
Un véritable déballage!
Un survol aussi des autres préoccupations du processus a également été effectué: l’accès au serveur de la CENI par l‘opposition, l’accréditation des témoins et des observateurs, le score possible de monsieur Étienne Tshisekedi, le mot d’ordre pour les congolais vivant à l’étranger.
 
Cheik FITA
Bruxelles, le 21 septembre 2011
 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 22:11
CHEIKFITANEWS.NET-JC-VUEMBA-P1016160-copie-1.JPG
Photo. cheikfitanews
 
Au fur et à mesure que la date des élections congolaises approche, la bipolarisation de la scène politique nationale s’accentue. Ou l’on soutient monsieur Joseph Kabila le président sortant, ou l’on soutient Étienne Tshisekedi qui draine l’essentiel de l’opposition congolaise sans compter son propre aura. Rester chauve-souris devient de plus en plus risqué.
Jean-Claude Vuemba, président du MPCR et député élu de Kasangulu séjourne actuellement en Europe.
Opposant au régime Kabila, il est de ceux qui très tôt misaient sur Tshisekedi comme le candidat de l’alternance le mieux indiqué.
Nous l’avons rencontré à Bruxelles le mardi 20 septembre 2011, et il nous a accordé deux interviews: l’une en français et l’autre en lingala. Dans un langage très tranché, il a clamé son choix pour la présidentielle.
N’ayant pas sa langue en poche, il a aussi donné les raisons pour lesquelles pour lui, ni Kengo, ni Kamerhe, ni Kashala, ne faisaient le poids face à monsieur Tshisekedi. Encore moins la demi douzaine d’ autres candidats d’envergure négligeable.
 
Ci-dessous la première interview, en lingala.
 
Suivra, celle en français.
 
Cheik FITA
 Bruxelles le 20 septembre 2011
 
 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 18:56
 

Le compte à rebours pour la présidentielle congolaise de 2011 a déjà commencé. Deux principaux candidats vont s’affronter: Étienne Tshisekedi, chef de file l’opposition , et Joseph Kabila Président sortant.

L’élection étant à un seul tour, la bipolarisation s’accentue chaque jour.

Le CLD, Congo en Légitime Défense, plate-forme dirigée par Me Marie-Thérèse Nlandu vient de diffuser un communiqué dans lequel le CLD prend position: il soutiendra monsieur Étienne Tshisekedi.

Monsieur Guy-Lambert Santimi, représentant au Benelux du CLD nous a confirmé cela lors d’une interview vidéo qu’il nous a accordée le 19 septembre 2011 à Bruxelles.

Et plus bas, le communiqué officiel diffusé par le CLD.

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 septembre 2011

       
        Nous fondant sur notre précédente déclaration faite à Genève le 26.02.2011, le Directoire National du CLD, réuni ce jour en Assemblée Générale Extraordinaire, afin de réexaminer la question électorale en République Démocratique du Congo, déclare ce qui suit :
- Considérant les révisions constitutionnelles aussi nombreuses qu'irrégulières de la part du pouvoir organisateur ;
- Considérant la problématique posée par la question du contrôle du Fichier et du Serveur informatiques ;
- Etant donné le non-recensement préalable des électeurs dans le but de fausser les statistiques électorales ;
- Attendu que le scrutin se déroulera en un seul tour, ce qui ne favorise pas des consultations électorales apaisées ni transparentes ;
- Devant l’absence d’un débat télévisé contradictoire entre les candidats à l’élection présidentielle permettant aux électeurs d’apprécier le projet de société de chacun et le programme de son gouvernement après les élections ;
- Etant donné qu'il y a lieu de renforcer et d'unir toutes les Forces Politiques de l'opposition en apportant notre soutien ;
Le Directoire National du CLD, avec toutes ses composantes entendues,
DECIDE :
1- Le Congo en Légitime Défense soutient le candidat commun de l’opposition qui n’a jamais appartenu au camp des envahisseurs et agresseurs ni travaillé avec eux. Le CLD lui apporte son appui politique.
Celui-ci gouvernera la République sur la base d’un programme commun prédéfini, en respectant les libertés fondamentales et en observant les principes de bonne gouvernance ;
2- En conséquence, le CLD ne présentera pas de candidat aux Présidentielles afin de favoriser M. Etienne Tshisekedi, de nationalité congolaise d’origine, choisi par les Forces politiques du changement.
3- Le CLD demande à tous ses membres et sympathisants à travers la RDC et dans la diaspora d'accorder leur vote à ce candidat désigné de l'opposition.
4- Il recommande à tous les compatriotes, aux observateurs et témoins dans les bureaux de vote, de demeurer vigilants avant, pendant et lors de
toutes les étapes du comptage de voix jusqu'à la publication des résultats et de contester les résultats en cas de tricherie ;
5- Enfin, le CLD réaffirme son appartenance à la Synergie des Forces de l'opposition qui lutte pour une alternance politique crédible et que le peuple congolais appelle de tous ses vœux.
La Victoire est à ce prix. Que vive la RDC.
Fait à Bruxelles le 2 Septembre 2011
Pour « Le Congo en Légitime Défense » (CLD)

Guy Lambert Santimi
Secrétaire Général
Fweley Diangituka
Vice-Président
 
 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 22:20
CHEIKFITANEWS-ODILE-WANUKE-P1016151.JPG
photo: cheikfitanews.net
 
Originaire de la RD Congo, Odile Wanuke, chorégraphe, comédienne vivant à Paris, était de passage à Bruxelles le vendredi et le samedi 17 septembre 2011 pour une cérémonie de dédicace d’un livre qu’elle vient de publier:
« Mama Na Ngai! »
Avant qu’elle ne retourne en France, nous l’avons rencontrée afin qu’elle nous parle de son livre: contenu, motivations…
Habituée des scènes et des micros, elle aurait pu nous parler durant des heures.
« Mama na ngai » est une approche de la situation de la femme et de l’enfant dans la diaspora africaine en Europe.
À la page 4 de couverture du livre, on peut lire ceci:
« La femme et l’enfant dans la diaspora souffrent des difficultés aggravées par la condition de l’homme africain dont-ils dépendent énormément de même que la femme et l’enfant sont lés à la situation de l’homme, l’enfant dans la diaspora africaine qui est attaché directement à sa mère comme il est de coutume en Afrique, souffre des difficultés presque insurmontables par manque de lisibilité des politiques d’immigration et d’intégration… »
Ci-dessous la vidéo de son interview.
 
Cheik FITA
Bruxelles, le 18 septembre 2011
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 18:45

 

   

 

M Ci-dessous la suite du tableau des 100 promesses faites en 2006 par  monsieur Joseph Kabila, Président sortant en RD Congo et candidat à sa propre succession.

 

Une vingtaine de besoins primaires du citoyen dans sa vie quotidienne.

Dans les deux tableaux, le lecteur aura le loisir de donner une cote au Président sortant.

(suite)

 

 

B. 3. Mines

51. Octroi des titres miniers en conformité avec le code minier, plus particulièrement par adjudication publique et suivi rigoureux de l’exécution des conventions minières notamment par l’évaluation périodique de l’exécution des engagements pris et des investissements promis par les opérateurs privés ;

points

sur 10

 

 

52. Intensification de la lutte contre la fraude minière et les pillages des ressources minières de la RDCongo ;

 

 

B.4 Agriculture

 

 

54. Amélioration des méthodes et techniques culturales, réhabilitation des moniteurs agricoles pour encadrer les paysans et mécanisation progressive de l’agriculture ;

 

 

55. Mise en œuvre d’une politique de crédit agricole accessible aux paysans et de promotion des coopératives agricoles de production et de commercialisation ;

 

 

56. Promotion de la production locale du petit matériel et des outils agricoles ainsi que des semences améliorées et leur large distribution à travers le pays ;

 

 

57. Production, utilisation rationnelle et distribution des fertilisants ainsi que des pesticides et encadrement technique des exploitants agricoles ;

 

 

58. Augmentation de la production animale et exploitation optimale de la pêche fluviale, lacustre et maritime notamment par l’encadrement des pêcheurs dans la création des brigades et dans les méthodes de conservation des produits de la pêche ;

 

 

59. Modernisation des services nationaux de santé animale, promotion de la recherche agronomique et amélioration des circuits commerciaux ainsi que des prix des produits agricoles ;

 

 

60. Accroissement des investissements en faveur des petites exploitations agricoles, des infrastructures et des PME liées en amont et en aval à la petite agriculture et produisant des biens ainsi que des services demandés par la grande masse de la population rurale ;

 

 

61. Développement de l’agro-industrie et réalisation des projets de développement rural intégré

 

 

B. 5 Industrie

62. Promotion de l’industrie de transformation des produits congolais et de production des matériaux de construction ainsi que des intrants locaux agricoles, chimique etc.

 

 

B. 6 Portefeuille

DE CHARGES POUR REALISER SON PROJET DE SOCIETE

63. Promulgation de la loi portant restructuration, par étapes, du portefeuille de l’Etat et mise en œuvre de cette restructuration ;

 

 

64. Rationalisation de l’adhésion de la RDCongo aux organisations économiques internationales et participation active aux initiatives tendant à promouvoir l’intégration économique régionale et sous-régionale en Afrique ;

 

 

65. Facilitation de l’ouverture davantage des opérateurs économiques congolais aux milieux d’affaires internationaux en leur faisant bénéficier des opportunités et avantages qu’offrent les instruments internationaux de coopération économique, financière et commerciale ;

 

 

IV Lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales

A. Santé

66. Réforme du cadre institutionnel de l’administration de la santé dans le sens d’une plus grande décentralisation de la population à la base ;

 

 

67. Renforcement de la zone de santé comme unité centrale de l’organisation et de la stratégie des soins de santé en R.D. Congo ;

 

 

68. Réhabilitation des infrastructures médico-sanitaires et accroissement de leur capacité d’accueil par des investissements nouveaux en vue d’élargir la couverture sanitaire et l’accès aux soins de santé à toutes les couches de la population ;

 

 

69. Rationalisation de l’utilisation des ressources humaines et formation accrue des paramédicaux, plus particulièrement du personnel des niveaux A1 et A2 ;

 

 

70. Approvisionnement régulier du pays en produits pharmaceutiques et promotion de l’industrie pharmaceutique congolaise ;

 

 

71. Promotion de la médecine préventive, de l’hygiène publique, domestique et scolaire ;

 

 

72. Augmentation des ressources affectées à la santé par l’accroissement de leur quotité dans le budget de l’Etat, la diversification des sources de financement et la rationalisation de leur utilisation ;

 

 

73. Mise en place des mécanismes favorisant la participation communautaire à l’administration des soins de santé ainsi qu’à la prévention des maladies et promotion des opérateurs sanitaires privés ;

 

 

74. Institution d’un système de sécurité sociale élargi à la prise en charge collective des soins de santé et cogéré par les employeurs ainsi que les travailleurs, et appui aux mutuelles de santé

 

 

75. Amélioration du contrôle de l’administration des soins de santé et relance de la recherche bio-médicale ;

 

 

B. Education et recherche scientifique

76. Augmentation des crédits budgétaires alloués au secteur de l’éducation, allocations des ressources substantielles à la recherche scientifique et mise en œuvre d’une politique de coopération scientifique qui puisse ouvrir davantage aux chercheurs congolais les portes des institutions de recherche étrangères

 

 

77. Lancement de la campagne nationale de solidarité à l’enseignement en R.D. Congo afin de recueillir les ressources additionnelles pour l’amélioration des conditions de travail et de vie de l’enseignant et le financement des infrastructures scolaires

 

 

78. Appui à l’industrie congolaise du livre scolaire et approvisionnement des écoles en ouvrages scolaires et en matériel didactique

 

 

79. Renforcement de l’autonomie des Etablissements publics d’enseignement supérieur et universitaire ainsi que de l’inspection des Universités et Instituts supérieurs privés, application rigoureuse des conditions d’agrément et institution d’une procédure d’homologation des diplômes délivrés par ces établissements afin de leur donner une même valeur nationale

 

 

80. Renforcement du partenariat Etat-privé (confessions religieuses et opérateurs scolaires privés) ainsi que dans la définition de la politique d’éducation en R.D Congo

 

 

81. Réhabilitation, extension et création des écoles techniques, agricoles, et vétérinaires à l’arrière-pays

 

 

82. Réhabilitation progressive des infrastructures scolaires avec la participation des communautés de base

 

 

83. Relance de l’alphabétisation des adultes

 

 

C. Habitat

84. Promulgation d’une loi-cadre sur l’habitat, assistance à l’autoconstruction, promotion de l’industrie locale de production des matériaux de construction et intéressement des promoteurs privés à la construction des logements sociaux ;

 

 

85. Création d’un Fonds de promotion de l’habitat social financé notamment par l’épargne-logement, 1% de la masse salariale annuelle de l’exercice précédent versé par les employeurs ayant un effectif d’au moins 5 travailleurs (y compris l’Etat), le système de crédit en pool, les emprunts garantis par l’Etat, les dépôts obligatoires à concurrence de 3% du chiffre d’affaires réalisé au cours de l’exercice précédent par les entreprises industrielles, commerciales et financières et les revenus de la parafiscalité spéciale en faveur de l’habitat ;

 

 

D. Emploi, salaires et sécurité sociale

86. Accroissement des investissements publics et encouragement de l’initiative privée dans les secteurs à intense utilisation de la main d’œuvre locale, et appui aux institutions et projets de réinsertion sociale ainsi que de formation professionnelle des jeunes désoeuvrés

 

 

87. Instauration du crédit-emploi garanti par l’Etat en faveur des jeunes entrepreneurs encadrés par l’Office des Petites et Moyennes entreprises du Cong ( OPEC ), et protection de la main d’œuvre locale par l’application rigoureuse de la règle de la préférence nationale

 

 

88. Institution d’un salaire minimum interprofessionnel garanti, smig, flexible et ajustablement périodiquement en fonction d’un seuil d’inflation fixé par voie des négociations paritaires

 

 

89. Institution d’un système de sécurité sociale diversifié et couvrant plusieurs branches de la vie, implication plus grande des associations patronales et syndicales dans la gestion de la sécurité sociale et restructuration conséquente de l’Institut National de Sécurité Sociale

 

 

90. Meilleure organisation de la sécurité sociale des agents et fonctionnaires de l’Etat notamment par la création d’un organisme spécifique

 

 

E. Tourisme et Environnement

91. Relance du tourisme par un appui institutionnel au secteur de l’hôtellerie, la réhabilitation et la sécurisation des parcs nationaux et autres sites protégés ;

 

 

92. Intensification de la lutte contre les érosions, le déboisement, la déforestation, le braconnage, la pollution sous toutes ses formes et l’insalubrité publique

 

 

93. Meilleure gestion du secteur forestier en protégeant les droits des populations qui habitent dans les lieux d’exploitation forestière

 

 

94. Redynamisation du Programme National d’Assainissement et promotion des initiatives privées pour mettre fin à l’insalubrité publique surtout dans les grands centres urbains

 

 

F. Culture et Sports

95. Valorisation des sports et de l’identité culturelle congolaise, promotion et protection des œuvres de l’esprit et sauvegarde des droits des artistes pour qu’éclore le génie créateur du Peuple congolais

 

 

96. Création et promotion des institutions sportives et culturelles, et réhabilitation et construction des infrastructures de développement, de valorisation et de diffusion de la culture congolaise par la parole, l’image, l’écriture, la lecture et par toutes autres formes appropriées

 

 

97. Promotion de l’industrie congolaise du livre et défense du pluralisme de l’information ainsi que de l’indépendance de la création artistique et de la communication

 

 

98. Rentabilisation du riche patrimoine culturel congolais à travers l’instauration d’une véritable industrie culturelle avec l’organisation des festivals annuels dans différents domaines culturels (musique, folklore, théâtre, poésie, littérature, cinéma…)

 

 

99. Mise en place des bibliothèques publiques dans les différentes contrées de la République, soutien aux œuvres intellectuelles et promotion de la production locale des films, théâtre et musique à travers notamment la création d’un Centre National de cinématographie, un opéra national, un conservatoire etc.

 

 

100. Intégration des activités culturelles dans le système éducatif et promotion du sport national dans toutes les disciplines et à travers les catégories scolaires, militaires, professionnels et de vétérans.

 

 

TOTAL 2

 

 

POURCENTAGE

 

 

 TOTAL 1 & 2

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 17:24

 

photo. RTBF

Mercredi 14 septembre 2011, monsieur Joseph Kabila, Président sortant en RD Congo et candidat à sa propre succession a déclaré au cours d’une allocution devant ses militants, que son bilan des cinq dernières années était positif.

Dans cette communication, monsieur Kabila a même fait une projection vers l’avenir : transformer la RD Congo en pays émergeant d’ici peu. Mais après dix ans à la tête du pays, au lieu de se projeter ainsi vers le futur alors que le combat n’est pas encore livré, quand on est Président sortant, la meilleure carte de visite à présenter au souverain primaire n’est-ce pas son bilan ? Le plus détaillé possible ?

Afin de permettre à l’électeur congolais de se choisir en toute connaissance de cause son futur président, nous reprenons ci-dessous deux tableaux.

Les cent propositions de monsieur Joseph Kabila en 2006.

Une vingtaine de besoins primaires du citoyen dans sa vie quotidienne.

Dans les deux tableaux, le lecteur aura le loisir de donner une cote au Président sortant.

Pour le premier tableau, au niveau national, pour le deuxième, province par province.

Aux candidats de l’opposition à leur tour de démontrer dans leur campagne qu’ils pourront faire mieux, une fois élus.

Cheik FITA

Bruxelles, le 16 septembre 2011

 

 

 

COTE

SUR 10

REMARQUE

I. Consolidation de la paix et de la nation

1. Eradication des poches d’insécurité entretenues par les groupes armés dans certaines parties du territoire national, désarmement et rapatriement des groupes étrangers ;

 

 

2. Promulgation d’une nouvelle législation sur le port d’armes à feu en RD Congo ;

 

 

3. Promotion de la réconciliation nationale et lutte contre les inégalités sociales ;

 

 

4. Renforcement du contrôle des mouvements des personnes et des biens le long des frontières nationales ;

 

 

5. Restructuration profonde et rationalisation des services de sécurité ;

 

 

6. Développement de la coopération militaire et en matière de sécurité avec les pays voisins et les partenaires extérieurs, et participation à un système de défense et de sécurité collectives tant au niveau sous-régional que régional

 

 

7. Promotion et protection des droits humains et des libertés fondamentales notamment par le partenariat avec les organisations non gouvernementales des droits humains et la nette séparation entre la justice militaire et celle des civils

 

 

II. Restauration de l’Etat et de son autorité

A. Administration générale (Politique intérieure)

8. Réforme de l’Administration publique dans le cadre de l’autonomie des provinces prévues par la Constitution et accroissement de ses moyens d’action

 

 

9. Promulgation rapide de la loi portant composition, organisation et fonctionnement des entités territoriales décentralisées et mise en place progressive de nouvelles provinces créées par la Constitution

 

 

10.Promulgation du nouveau statut du personnel de carrière des services publics de l’Etat en vue de renforcer la discipline au sein de la fonction publique, d’alléger les procédures de gestion des agents, d’améliorer leurs conditions de travail et la qualité des services rendus aux usagers

 

 

11. Promulgation rapide du statut des Chefs coutumiers

 

 

12. Poursuite du processus de création d’une armée nationale et républicaine, professionnelle, motivée, bien équipée, puissante et intégrée dans les programmes de développement du pays

 

 

13. Renforcement des capacités de la Police Nationale et amélioration des conditions de travail des policiers pour plus d’efficacité et de mobilité aussi bien dans la prévention des infractions et la protection des personnes et des biens que dans l’assistance au pouvoir judiciaire ;

 

 

14. Promulgation de la nouvelle loi portant organisation et compétences judiciaires ainsi que mise en place rapide de la Cour constitutionnelle, de la Cour de cassation et du Conseil d’Etat et promotion de la coopération judiciaire internationale ;

 

 

15. Essaimage des Cours et tribunaux, plus particulièrement des tribunaux de paix sur l’ensemble du territoire national afin de rapprocher la justice des justiciables et de promouvoir la justice de proximité ;

 

 

16. Gestion rigoureuse des Magistrats et du personnel administratif de la justice ;

 

 

17. Lutte contre l’impunité notamment par le renforcement des capacités des organes de contrôle de gestion (Cour des comptes, Inspection Générale des Finances, Corps des contrôleurs des finances publiques, contrôle parlementaire…) et de répression des infractions, l’adoption d’une politique restrictive des privilèges de juridiction et l’exécution effective des décisions judiciaires ;

 

 

18. Création de l’Ecole Supérieure de l’Administration et de la Magistrature en vue de dispenser aux fonctionnaires et au personnel de justice une formation plus spécialisée et en cours d’emploi

 

 

B. Diplomatie (Politique extérieure)

19. Mise en œuvre d’une politique de bon voisinage avec les pays limitrophes, sans exclusive, construction d’un pourtour sécuritaire avec les pays voisins et réaffirmation du rôle intégrateur de la RDCongo en Afrique centrale

 

 

20. Revitalisation de la participation de la RDCongo dans les organisations internationales africaines essentielles et renforcement des initiatives dans le cadre de la Conférence sur la paix dans les Grands Lacs ;

 

 

21. Initiatives dans le renforcement de la Conférence sur la paix dans les Grands Lacs ;

 

 

22. Définition et rentabilisation des axes essentiels de la diplomatie congolaise en évitant des éparpillements ;

 

 

23. Mise en œuvre d’une politique de rentabilisation de la prestation et des compétences congolaises au sein des Organisations internationales (système des Nations Unies, Organisation Intergouvernementale de la Francophonie et Union Africaine).

 

 

III Relance de l’Economie

24. Consolidation de la stabilisation du cadre macro-économique afin de favoriser l’activité économique, en général, l’investissement et la croissance, en particulier, et promotion de l’utilisation du Franc congolais dans les transactions locales ;

 

 

 NOUVELLE  NATION CONGOLAISE

25. Poursuite de l’application du programme économique avec la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International ;

 

 

26. Rigueur dans la gestion du budget de l’Etat notamment par une plus grande maîtrise des dépenses publiques et la fixation des performances minimales obligatoires pour les Régies financières afin de maximiser les recettes publiques ;

 

 

27. Rationalisation et meilleure maîtrise de l’exploitation des ressources naturelles de la RD Congo et réexamen de certaines conventions conclues en la matière ;

 

 

28. Promotion de l’initiative privée notamment par : la relance de l’intermédiation financière et la promotion en la matière des entreprises locales ;

la protection de la propriété privée ;

la sécurité juridique et physique des affaires ;

l’allègement des procédures administratives ;

l’application rigoureuse par l’Anapi du Code des investissements en vue de réduire les coûts excessifs de la bureaucratie.

 

 

29. Renforcement des capacités techniques et financières d’intervention de l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises congolaises

 

 

30. Restructuration de la dette intérieure en vue de son apurement

 

 

31. Mise en place rapide du Conseil Economique et Social

 

 

32. Accroissement des investissements publics en faveur de l’arrière-pays ;

B. Politique sectorielle

B.1. Infrastructures

 

 

 

33. Réhabilitation des routes nationales et de desserte agricole ainsi que des ponts et bacs sur ces routes afin d’accroître la fluidité du trafic à l’arrière-pays et de favoriser les mouvements des personnes et des biens ;

 

 

34. Achèvement des travaux en cours sur les grands axes routiers Kisangani-Niania-Beni, Kisangani-Bunia, Mbuji-Mayi-Kasongo, Bukavu-Kasongo, Kinshasa-Kikwit ;

 

 

35. Réhabilitation des ports fluviaux, dragage et balisage des principaux cours d’eau pour augmenter le tonnage en trafic fluvial ;

 

 

36. Appui à l’ONATRA ainsi qu’à la SNCC pour moderniser le charroi ferroviaire et fluvial afin de désenclaver le pays et restructurer, pour ce faire, ces deux sociétés ;

 

 

37. Poursuite de la réhabilitation des équipements collectifs, tels que les hôpitaux, les écoles, la voirie urbaine, les bâtiments publics..

 

 

38. Relance de l’Office Congolais des Postes et des Télécommunications ( OCPT) ;

 

 

39. Intéressement de l’initiative privée à la construction et à la gestion des infrastructures des transports et communications ;

 

 

40. Diversification des sources de financement internes des infrastructures publiques des transports et des communications

 

 

41. Modernisation de l’aéroport international de N’Djili et des aéroports de Lubumbashi, Kisangani, Mbuji-Mayi, Kananga et Goma

 

 

C. 2 Energie et Eau

42. Accroissement des efforts en vue de diversifier les sources d’énergie et d’augmenter la production énergétique nationale ainsi que l’approvisionnement de l’ensemble du pays ;

 

 

43. Promotion et extension des champs de production des hydrocarbures dans le bassin côtier, la cuvette centrale et le graben par les investissements privés ;

 

 

44. Achèvement des travaux de réhabilitation partielle des turbines du barrage d’Inga et lancement des travaux du barrage de Kakobola dans le Bandundu et achèvement de celui de Katende dans le Kasaï-Oriental ;

 

 

45. Augmentation du taux de desserte électrique par l’intensification de l’électrification rurale et utilisation des énergies renouvelables dans l’arrière-pays, telles que l’énergie solaire, éolienne, biomasse…

 

 

46. Assainissement et développement des réseaux de distribution d’électricité notamment par des investissements nouveaux publics et privés afin de doter la RDCongo des infrastructures viables de transport d’énergie ;

 

 

47. Elargissement de l’accès à l’eau potable au plus grand nombre des Congolais par l’amélioration du réseau de distribution notamment par la relance du programme d’hydraulique rurale et l’achèvement des chantiers en cours ;

 

 

48. Amélioration de la qualité des services rendus et allègement des charges de production et de distribution notamment par la réorganisation et l’assainissement de la gestion des entreprises actuelles de production, de transport et de distribution de l’eau et de l’électricité ;

 

 

49. Mise en œuvre d’une politique de tarification adaptée au niveau de vie de la population, plus particulièrement de celle des milieux ruraux ;

 

 

50. Encouragement des investissements privés dans les secteurs de l’eau et de l’électricité

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 15:45

 

 

Selon des sources concordantes, monsieur Myra Ndjoku, ambassadeur de la RD Congo à Paris, est décédé ce vendredi 16 septembre 2011.

Pour plus d’informations, nous vous prions de vous en référer aux organes officiels de la RD Congo, qui ne manqueront pas de donner de plus amples informations .

CDB

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 04:37
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 15:48
ROLAIN-MENA-AGRESSE-1.jpg
 
Le séjour de la délégation rwandaise en France n’aura pas été de tout repos. Lors d’une conférence de presse de six ministres rwandais au CAPE à Paris, Rolain Mena de l’Apareco a dit haut et fort que le Rwanda était responsable du sang versé de millions de Congolais.
Résultat, comme dans une république bananière, face à la force des mots de notre compatriote, les gardes rwandais ont eux recouru à la force de leurs biceps, en pleine capitale du droit de l’Homme et de la démocratie.
La vidéo ci-dessous de notre confrère Roger Bongos est très explicite.
La rédaction de notre journal en ligne souhaite prompt rétablissement à Rolain Mena.
 
Cheik FITA
Bruxelles, le 13 septembre 2011

ROLAIN-MENA-DE-L-APARECO-AUX-MINISTRES-RWANDAIS_LE-SANG-DES.jpg
 
ROLAIN-MENA-FACE-AUX-MINISTRES-RWANDAIS-3.jpg
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens