Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 07:46

 Alors que le calendrier de la CENI, commission électorale nationale indépendante, a prévu des élections provinciales le 25 octobre 2015, Évariste Boshab, ministre PPRD  du régime Kabila , chargé de l’intérieur a annoncé qu’entre le 28 juillet et le 13 août prochains, il y aura élections des gouverneurs de nouvelles provinces !

Qui éliront ces gouverneurs et sur base de quels textes de lois ?

Voici un extrait de cette information diffusée, sur le site de la radio Okapi :  

« A l’occasion, il (Évariste Boshab) a annoncé pour bientôt la programmation des sessions extraordinaires des Assemblées de nouvelles provinces démembrées.

Pour l’ancienne Province Orientale et la province de l’Equateur, par exemple, la programmation de ces sessions extraordinaires est prévue entre le 21 et le 23 juillet en cours.

Les provinces qui seront issues de la province du Katanga et du Kasaï-Oriental, souligne le vice-Premier ministre, organiseront leurs sessions extraordinaires entre le 28 et le 30 juillet, tandis celles qui seront démembrées de l’actuelle Bandundu et du Kasaï-Occidental programmeront les leurs entre les 5 et 7 août prochains.

Devant les journalistes, Evariste Boshab a expliqué que les gouverneurs de ces nouvelles provinces seront élus pour les uns entre le 27 et le 30 juillet, pour les autres entre 3 et 5 août ; et pour les autres encore entre le 11 et 13 août 2015. »

Selon l’article 198 de la constitution congolaise (modifié par l’article 1er de la Loi n° 11/002 du 20 janvier 2011 portant révision de certains articles de la Constitution de la République Démocratique du Congo),

« Le Gouvernement provincial est composé d’un Gouverneur, d’un Vice-gouverneur et des ministres provinciaux.

Le Gouverneur et le Vice-gouverneur sont élus pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois par les députés provinciaux au sein ou en dehors de l’Assemblée provinciale. Ils sont investis par ordonnance du Président de la République. »

Problème.

Il se fait que :

-          Il a existé onze assemblées provinciales issues des élections du 29 octobre 2006 et installées au premier semestre 2007.

-          Cinq ans après, le mandat de députés de ces assemblées provinciales avait pris fin, soit en 2012.

-          Hélas, et ces députés provinciaux, et les gouverneurs élus par ces assemblées, et les sénateurs élus dans les mêmes conditions n’ont donc plus de légitimité. S’ils siègent encore, ils font des prolongations par défi. En  lingala on dirait : « Na canaille kaka ».

Que disait la constitution de 2006 à propos des nouvelles provinces ?

«  Article 2 La République Démocratique du Congo est composée de la ville de Kinshasa et de 25 provinces dotées de la personnalité juridique. » (Alinéa de l’article 2 de la constitution de 2006)

Et dans les dispositions transitoires et finales de cette même constitution, il est dit :

« Article 226 Les dispositions de l’alinéa premier de l’article 2 de la présente Constitution entreront en vigueur endéans trente six mois qui suivront l’installation effective des institutions politiques prévues par la présente Constitution. En attendant, la République Démocratique du Congo est composée de la ville de Kinshasa et de dix provinces suivantes dotées de la personnalité juridique : Bandundu, Bas-Congo, Equateur, Kasaï-Occidental, Kasaï-Oriental, Katanga, Maniema, Nord-Kivu, Province Orientale, Sud-Kivu »

36 mois après l’installation des institutions de la IIIème république, c’était en 2010 ! Cette année là, les mandats des députés provinciaux étaient encore légitimes, ils pouvaient rentrer dans les nouvelles provinces et élire leurs gouverneurs.

L’éminent professeur en droit Boshab arrive ainsi avec un retard de cinq ans. Ce que voudrait réaliser le sieur Boshab, en lingala, on l’appelle « double canaille ». Oui, il sait très bien que les députés provinciaux sur lesquels il veut s’appuyer sont des imposteurs !

Vouloir imposer aux Congolais aujourd’hui en 2015 ce qui aurait dû avoir lieu en 2010, ce n’est ni plus ni moins qu’une insulte à toute une nation, c'est du mépris.

Bruxelles, le 13 juillet 2015

Cheik FITA

 

photo d'illustration : montage image de Démocratie chrétienne et 24hcongo.com

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 21:00

Lors de la brocante du dimanche 12 juillet 2015 au quartier Matonge de Bruxelles, plusieurs orchestres de jeunes se sont relayés à un stand d’animation planté sur la    rue Longue vie, à côté du restaurant Inzia. C'est ce restaurant qui a été à l'initiative de l'animation et en a pris la charge. 

Des  jeunes d’origine congolaise faisant partie du groupe musical « Stratégie » étaient aussi du nombre. Ils ont réussi à véritablement  inoculer  le virus de la danse à un bon nombre de spectateurs de diverses nationalités.

Bon nombre d’entre ces spectateurs  n’ont pu résister de se trémousser sous le rythme entraînant  de la rumba congolaise. Malgré le temps gris sans soleil avec un petit vent frais, le public est resté jusque peu avant 20 heures, quand la police a demandé que la musique soit arrêtée afin de ne pas déranger les riverains.

Bruxelles, le 12 juillet 2015

Cheik FITA

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 13:00

Monsieur Ambroise Mbaka Kawaya Swana, ancien PDG  de la Gécamines, générale des carrières et de mines du Congo, est décédé le vendredi 10 juillet 2015 en Afrique du Sud où il suivait des soins.

Monsieur Ambroise Mbaka Kawaya Swana est Ingénieur civil métallurgiste de l’Université de Lubumbashi (UOC). Il est spécialiste  en raffinage de cuivre par voie électrolytique et en hydrométallurgie des métaux non ferreux.

Avant de se retrouver à la tête de la grande société minière congolaise, monsieur Ambroise Mbaka avait gravi progressivement plusieurs échelons et commandé successivement plusieurs directions de l’entreprise. Après la Gécamines, monsieur Mbaka fut directeur Technique  à la Minière de Bakwanga (MIBA) en 2000, puis Vice - Ministre des mines de 2000 à 2002 avant d’être nommé à la tête du cadastre minier de la RD Congo de 2003 à 2004.

Il y a peu, en collaboration avec le gouvernorat du Bas-Congo, monsieur Ambroise Mbaka avait pu produire la première cathode du cuivre du sous-sol de cette province. (Source : congoreperes.com)

Mandataire en mines, Consultant en géologie, mine, métallurgie et traitement des minerais,  l’Ingénieur Ambroise Mbaka était membre du Conseil économique et social de la République démocratique du Congo.

Avec la disparition d’Ambroise Mbaka Kawaya Swana, la RD Congo perd un grand expert du secteur des mines.

L’info en ligne des Congolais de Belgique présente ses sincères condoléances à la famille du Disparu.

Bruxelles, le 12 juillet 2015

Cheik FITA

 Mines en RD Congo, l’ingénieur Ambroise Mbaka Kawaya Swana n’est plus

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 08:23

 

le 7 juillet 2015, dans une proposition de résolution déposée par six groupes du parlement européen (PPE, S&D, ECR, ALD, GUE/NGL, EFDD) représentés par une centaine de députés, le parlement européen a demandé au régime de monsieur Joseph Kabila de libérer deux militants de Filimbi incarcérés à la prison de Makala : Yves Makwambala et Fred Bauma.

Cette  proposition de résolution est très musclée : elle s’articule en trois parties : quatorze observations, 21 considérations  pour se terminer par une vingtaine de demandes et recommandations, et qui peuvent être résumées ainsi :

  1. La dénonciation des pertes en vies humaines lors des manifestations de janvier 2015,
  2. L’appel aux autorités congolaises à libérer immédiatement et sans conditions Yves Makwambala et Fred Bauma,
  3. La nécessité de la  liberté d'expression et d'association sans crainte d'être poursuivis ou persécutés;
  4. Les tendances du régime à poser des actes de torture ou de mauvais traitements,
  5. La violation flagrante par l’ANR des droits garantis par la constitution congolaise,
  6. La nécessité d’une enquête exhaustive, approfondie et transparente sur les événements de janvier et de mars 2015,
  7. La propension du régime à limiter la liberté d'expression, de réunion pacifique et d'association,
  8. La tendance à brimer l'opposition et les mouvements de jeunes,
  9. La nécessité de la liberté d’expression en période électorale,
  10. Le respect de la diversité et de l'opposition politique,
  11. La participation réelle à la gouvernance du pays de toutes les forces politiques, de la société civile et des mouvements pro démocratiques,
  12. L’encouragement à la création de mouvements tels que Filimbi,
  13. La nécessité de se conformer à l'accord de Cotonou sur les principes de démocratie, d'état de droit et de respect des droits de l'homme, parmi lesquels la liberté d'expression, la liberté des médias, la bonne gestion des affaires publiques et la transparence des mandats politiques,
  14. Le respect du calendrier électoral et la présentation d'un budget crédible;
  15. L’appel à la délégation de l’UE à Kinshasa de soutenir les défenseurs des droits de l'homme et les mouvements pro démocratiques;
  16. L’appel aux autorités judiciaires congolaises d'affirmer leur indépendance à l'égard de toute instrumentalisation politique,
  17. L’urgence et la nécessité d’établir la vérité sur les fosses communes à proximité de Kinshasa et ce, en écho de l'Union européenne et des Nations unies,
  18. La dénonciation de la fermeture illégale et la censure abusive des médias

La présente résolution sera transmise :

« au Conseil, à la Commission, à la vice-présidente de la Commission européenne et haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, à l'Union africaine, aux gouvernements des pays de la région des Grands Lacs, au Président, au Premier ministre et au Parlement de la République démocratique du Congo, au Secrétaire général des Nations unies, au Conseil des droits de l'homme des Nations unies ainsi qu'à l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE. »

Après lecture de ce projet de résolution, un fait saute aux yeux : en maintenant en prison deux activistes de droit de l'homme, le régime de monsieur Joseph Kabila s’est mis à dos non seulement le parlement européen, mais aussi toutes les institutions européennes.

Bruxelles, le 10 juillet 2015

Cheik FITA

 

Lien pour lire le projet de résolution :

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=MOTION&reference=P8-RC-2015-0690&language=FR

Membres de Filimbi détenus, le régime Kabila se met à dos le Parlement européen

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 22:19

Lors de sa réunion hebdomadaire du 7 juillet 2015 à Bruxelles, les administrateurs de l’antenne monde de la société civile congolaise(AMSC-RD CONGO) ont choisi onze communes de la RD Congo pour démarrer  la  grande opération de surveillance de toutes les élections prévues en RD Congo de 2015 à 2016. L’antenne monde de la société civile congolaise s’est donnée comme objectif de créer un réseau national capable d’observer, de collecter et de transmettre les données des élections dans tous les bureaux de vote. Pour cela, l’antenne monde travaillera en étroite relations avec  la société civile en RD Congo. En même temps, appel est lancé aux Congolais vivant à l’étranger de s’organiser  pour être en jumelage avec  une commune au pays.

Pour voir la liste de ces communes, veuillez cliquer sur le lien suivant qui renvoit au site de l'AMSC-RD Congo)

http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/?p=84

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 08:17
Billet. RD Congo 2015-2016, éradiquer le mobutisme et le kabilisme

1990, l’Afrique noire est secouée par  le vent de la Pérestroïka. Des conférences nationales sont organisées ci et là, et en RD Congo également, alors Zaïre. Objectif, se débarrasser des partis uniques et des régimes dictatoriaux.

En occident, non seulement l’URSS disparaît, mais les pays alors appelés « pays de l’Europe de l’Est » s’émancipent. Aujourd’hui, un quart de siècle après, ces pays sont devenus des démocraties prospères. Et en Afrique Noire ? Et en RD Congo ?

25 ans après ce vent de changement, il est révoltant de constater que la RD Congo a raté le coche et n’a pas décollé.

Politiquement, à tous les niveaux, le pays est dirigé par des gens sans légitimité, pire, par des aventuriers.

Économiquement, les actuels dirigeants peinent à mobiliser un budget conséquent pour ses 70.000.000 d’habitants : à peine 10 milliards de dollars malgré les ressources naturelles énormes ; et pas d’infrastructures dignes de ce nom (bâtiments administratifs publics, routes, chemin de fer,  autoroutes, métro, tram…)

Socialement, le peuple vit dans une misère noire : famine et malnutrition ; chômage à plus de 90%, pas de soins de santé, pas de logement digne, accès insignifiant à l’électricité, à l’eau courante, à l’Internet…

Culturellement, l’échelle de valeurs est totalement renversée : le mal est devenu le bien, le bien est devenu un mal. Règnent en maître, la corruption, l’impunité, le vol, la prostitution, le pillage, le mensonge, le détournement des deniers publics, l’absence de respect du bien public, du bien de l’autre, de l’autre…

La racine du mal ?

  • Le régime de Mobutu dont la faillite avait indirectement ouvert la porte aux envahisseurs rwando-ougandais avec leurs laquais.
  • Le régime de Joseph Kabila, incapable de créer une nouvelle élite et qui s’est rabattu sur des indécrottables mobutistes.

En 2015 et 2016, la RD Congo va organiser des élections à tous les niveaux. Une occasion pour le peuple souverain de se choisir les dirigeants qu’il veut. Mieux, de nettoyer l’arène politique.

Les élections sont-elles la meilleure solution aujourd’hui ?

Voyons ce qui est proposé en alternative :  

Chasser les « imposteurs » par les armes ? Une fois au pouvoir, tôt ou tard on est bien obligé d’organiser les élections. On sait quand une guerre commence, on ne sait pas quand elle prend fin et avec quel bilan en perte de vies humaines. La guerre est une occasion pour tous les vautours qui n’attendent qu’une telle occasion pour dépecer la RD Congo. Les conséquences des pseudo-libérations de l’AFDL et du RCD sont encore là : des millions de morts et des déplacés, des milliers de femmes violées… Et un pillage monstre des ressources du pays par le Rwanda, l’Ouganda, alliés à des multinationales.

La révolution ou la rue ? Tôt ou tard on finit par organiser les élections… Des dérives style somalisation ne sont pas à exclure. Révolution, "soulèvement populaire" avec quel effet déclencheur ?

Les élections ? Un moyen pacifique pour changer de systèmes et d’animateurs.

Les élections de 2015-2016 seront-elles parfaites ? Non. Peuvent-elles être améliorées grâce aux leçons de 2011? Oui.

En face, il y a un régime finissant, impopulaire, coincé par ses propres textes de loi, embrouillé dans ses propres contradictions, avec un grand nombre de membres prêts à fuir le bateau car n’étant là que pour le profit, et donc naturellement disposés à trahir leur « Raïs » pour leurs propres survies.

Dans le camp du changement, y a-t-il des intellectuels et autres stratèges qui sont capables de donner le coup d’estocade ? Oui.

Le peuple congolais lui-même, est-il pour un changement en profondeur du système et des animateurs? Oui.

À titre d’illustration :

  • Une mobilisation et une pression permanentes pour l’enregistrement des nouveaux majeurs sur les listes électorales peut-elle réussir ? Oui.
  • Une réappropriation du processus électoral pour observer les élections, collecter tous les résultats sortis des urnes bureau par bureau, grâce à une mobilisation de la société civile en RD Congo en synergie avec les Congolais vivant à l’étranger est-elle possible ? Oui.

Voilà les vrais enjeux de l’heure pour tout Congolais.

Ainsi, pour les élections 2015-2016, deux choses s’imposent dès à présent:

  1. La mobilisation de toute la population  et plus particulièrement des jeunes. Les 18-25 ans, ceux qui sont nés entre la CNS, conférence nationale souveraine, et l’entrée de l’AFDL doivent militer pour l’avènement d’un autre système, un système dépouillé d’antivaleurs, un système transparent qui met en avant la justice, la vérité, le mérite, la compétence, le travail… Un système capable de leur offrir une meilleure vie, à l’instar de tous les autres jeunes du monde… C’est possible.
  2. Le vote sanction. Durant au moins les dix dernières années, il y a eu à différents niveaux du pouvoir congolais, des individus qui se sont rempli les poches en pillant les caisses de l’état, l’argent de tout le monde. On retrouve ces pilleurs dans la plupart des circonscriptions : Et ils veulent revenir tout gentiment demander le suffrage du peuple pour de nouveau voler et piller ! Faut-il  voter pour ces gestionnaires véreux? Non. Doivent -ils être sanctionnés? Oui. Qui sont-ils ? Il s’agit de certains anciens mobutistes impénitents qui s’étaient de nouveau infiltrés dans l’appareil étatique, et des kabilistes eux-mêmes.

Des mots d’ordre, des slogans de campagnes doivent-ils déjà être élaborés ? Nous pensons que oui.

En 2015-2016, l’éradication du mobutisme et du kabilisme s’impose-t-elle ? Oui car, la RD Congo mérite mieux.

 

Bruxelles, le 6 juillet 2015

Cheik FITA

Billet. RD Congo 2015-2016, éradiquer le mobutisme et le kabilisme

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 22:25

La CENI, commission électorale nationale indépendante de la RD Congo vient de publier la liste de tous les candidats aux provinciales du 25 octobre 2015.

23.518 candidats ont été retenus sur un total de 24.191 de candidatures déposées.

Kinshasa est la province qui compte le plus de candidats et le plus de sièges: 3381 candidats pour 44 sièges. Tandis que le Bas-Uele est celle qui a le moins de candidats et le moins de sièges : 361 candidats pour 17 sièges.

Candidats sans corps électoral.

C’est bien beau que la CENI publie la liste des candidats. Mais pour quel corps électoral ? Qui ira aux urnes ?

À titre de rappel, en 2011, dans Kinshasa la capitale, sur les dix millions d’habitants,  la CENI avait annoncé 3.287.745 d'électeurs. Chiffre non vérifiable car dans les faits, seuls 1.868549 s’étaient présentés aux urnes.

Selon le calendrier de la CENI, le 25 août 2015, seront publiées les listes électorales définitives par circonscription, centre de vote et bureau de vote. Seulement, la CENI avait arrêté tout bonnement sa machine d’enregistrement des électeurs en 2011. Pendant ce temps, le corps électoral a beaucoup évolué.  

Entre 2011 et 2015, des nouveaux électeurs ont atteint  18 ans. Combien sont-ils ? Rien que ceux qui présentent les examens d’état sont au moins un demi million chaque année. En tenant compte de la déperdition scolaire, sur 100 élèves qui entrent en première année secondaire, à peine vingt terminent leurs humanités. Ces nouveaux électeurs non enregistrés seraient  au moins à dix millions. Pour des élections crédibles, par quelle magie la CENI pourrait-elle réussir cette opération d’enregistrement en 50 jours ?

Ci-dessous, le tableau du nombre des candidats par province.

Nota bene. En cliquant sur la liste recevable de chaque province, vous pouvez accéder aux noms de tous les candidats parti par parti et circonscription par circonscription.

 

PROVINCE

SIEGE

CANDIDATS ENREGISTRES

CANDIDATS RECEVABLES

CANDIDATS IRRECEVABLES

LISTE RECEVABLE

LISTE IRRECEVABLE

Bas-Uele

17

366

361

5

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Equateur

22

694

681

13

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Haut-Katanga

33

1201

1172

29

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Haut-Lomami

27

788

759

29

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Haut-Uele

22

474

471

3

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Ituri

33

765

763

2

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Kasai

27

679

650

29

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Kasai Central

27

1045

999

46

Cliquez-ici

Cliquez-ici

 Kasai Oriental

27

1096

1051

45

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Kinshasa

44

3493

3381

112

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Kongo Central

33

1250

1223

27

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Kwango

22

660

639

21

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Kwilu

38

1387

1360

27

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Lomami

22

680

666

14

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Lualaba

22

488

461

27

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Mai-Ndombe

22

584

579

5

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Maniema

22

636

625

11

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Mongala

22

829

798

31

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Nord-Kivu

44

1641

1573

68

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Nord-Ubangi

22

564

561

3

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Sankuru

22

591

562

29

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Sud-Kivu

38

1156

1141

15

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Sud-Ubangi

27

961

918

43

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Tanganyika

27

613

598

15

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Tshopo

27

982

966

16

Cliquez-ici

Cliquez-ici

Tshuapa

22

568

560

8

Cliquez-ici

Cliquez-ici

 

711

24191

23518

673

Cliquez-ici

Cliquez-ici

 

Bruxelles, le 5 juillet 2015

Cheik FITA

Lire aussi :

CENI RD Congo et corps électoral, faire voter plus les morts que les vivants

 

 

 

 Provinciales congolaises d’octobre 2015, 23518 candidats pour 711 sièges

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 21:28

 

Monsieur Adam Bombole, Député honoraire, administrateur des sociétés, candidat à la présidentielle de 2011 et Président National de-Ensemble Changeons le Congo-ECCO-parti politique, vient d’être éprouvé : sa femme vient de quitter la terre des hommes.

Dans un communiqué signé le 5 juillet 2015, monsieur Adam Bombole a annoncé la disparition de sa femme en ces termes : « La famille Adam Bombole a la profonde tristesse d’informer les amis, connaissances et membres de familles, du décès brutal de Madame Jeannette Bombole née Kalonji, épouse de l’Honorable Bombole Intole, décès survenu le samedi 4 juillet 2015 à Compiègne, en France.

En attendant le rapatriement de la dépouille à Kinshasa, le recueillement est organisé jusque lundi 6 juillet 2015 en la résidence de la défunte, sise 41 allée Mont Fleury, Quartier Mont Fleury dans la commune de Ngaliema.

Le programme des obsèques vous sera communiqué ultérieurement. »

L’info en ligne des Congolais de Belgique présente ses sincères condoléances à la famille éprouvée.

Bruxelles, le 5 juillet 2015

Cheik FITA

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 07:20

En tournée en Afrique, le jeudi 2 juillet 2015 à l’étape de Cotonou au Bénin,  le Président français François Hollande a prononcé à un discours ayant trait aux élections et à la démocratie. (voir la vidéo plus bas)

Nul besoin de dire que ce discours a plu à plusieurs africains, aux Congolais notamment… Parce que quelque part, chacun a l’impression que c’est au président de son pays que ce discours est indirectement adressé.

55 ans après les indépendances, cela suffit-il ?

Il est regrettable qu’après plus d’un demi-siècle d’indépendance, il y ait à la tête de plusieurs pays africains, des dictateurs, des dirigeants qui doivent encore recevoir des leçons de démocratie de la part des anciens pays colonisateurs.

Seulement, les dictateurs sont-ils une génération spontanée ? Non.

Plusieurs facteurs favorisent l’enracinement d’une dictature. Parmi ceux-ci,  il y a la défaillance des élites  par :

  • Leur  manque de courage. Face au mensonge et à la tricherie, ils préfèrent se taire.
  • Leur duplicité. Ils affirment sans froid aux yeux, une chose et son contraire, pourvu qu’ils soient à des postes où ils peuvent profiter de l’argent de l’état.
  • Leur  cupidité et leur boulimie. Ne les intéresse que le profit… Jusqu’à la corruption.
  • Leur immoralité.
  • Leur fourberie…

Le discours de François Hollande à Cotonou ainsi que ceux qu’il prononcera sûrement à Luanda et à Yaoundé, devrait plus interpeller les élites africaines que les dictateurs.

Face à cette interpellation du Président Hollande, chaque intellectuel africain devrait plutôt se poser la question suivante :

« Dans la situation actuelle de mon pays, en tant qu’élite, dans mes pensées, dans mes paroles, dans mes actions, suis-je un modèle pour mon peuple et pour la jeunesse de mon pays ? »

 

Bruxelles, le 3 juillet 2015

Cheik FITA

Photo:  Journal Lacroix

Vidéo : France TV

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 12:56

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens