Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 20:08
    CHEIKFITANEWS-20110327_160759-1-.jpg
 Auteur du message de la Journée mondiale du théâtre 2011

   Jessica A. Kaahwa, dramaturge et metteur en scène ougandaise

auteur du message international de la journée mondiale du théâtre 2011

Chaque année, la Journée Mondiale du Théâtre est célébrée par la communauté théâtrale dans le monde entier le 27 mars. De nombreuses manifestations nationales et internationales marquent cette Journée, notamment organisées par les Centres nationaux dont l'ITI en compte près de 100 aujourd'hui.

A cette occasion, un message est rédigé et diffusé.

Le message de 2011 a été écrit par l’ougandaise Jessica A. Kaahwa, Auteur, metteur en scène, comédienne, chercheur.

Jessica Kaahwa n’est pas seulement auteur de théâtre accomplie, actrice, metteur en scène, et professeur de théâtre diplômée d’un doctorat, elle est aussi une personne respectée au niveau international pour son engagement et son travail humanitaire.

Quant à nous, vivant depuis près d’une décennie en Occident, nous avons pensé commémorer cette journée qui nous est chère à tous les hommes de théâtre, en diffusant  en vidéo ce message, que nous avons lu avec le comédien congolais de Belgique, Zadain Kasongo, et en donnant la parole à cet artiste qui a laissé des traces indélébiles dans la vie théâtrale congolaise .  

Présent dans le monde théâtral congolais depuis  35 ans, en tant que dramaturge et metteur en scène, la commémoration de cette journée est devenue pour nous un devoir.

En plus, de 1987 à 1989, nous fûmes secrétaire Général du centre congolais (zaïrois à l’époque) de l’Institut International du Théâtre.

Nous avions succédé à ce poste au professeur Ndundu Kivwila qui avant nous avait succédé à feu Professeur Mikanza Mobyiem.

De nos voyages et  contacts durant notre mandat,  ainsi que de ceux de nos deux prédécesseurs, des troupes et artistes congolais purent voyager en dehors du Congo ou finaliser des tournées internationales.

Quant à Zadain Kasongo , depuis Lubumbashi au Katanga vers les années 80 en passant par Kinshasa où il se fera élire après nous, Secrétaire Général du Centre Congolais de l’IIT, il est resté attaché aux planches.

Dans l’interview qu’il nous accordée en périphérie de Bruxelles devant la maison communale de Malines (Machelen) à la limite de la commune de Vilvoorde, monsieur Kasongo Zadain a lancé un message d’encouragement à tous les hommes du théâtre congolais et spécialement à Katende Katsh M’Bika, dramaturge et directeur de troupe qui finalise les travaux d’un centre dramatique dans la commune de Kasa-Vubu, et dont une salle sera dénommée Jeanine Yeba Kalumba, disparue en fin d’année 2010 et qui fut une de ses grandes partenaires au théâtre.

Zadain Kasongo souhaite enfin que le théâtre soit d’avantage soutenu par les sponsors et même les pouvoirs publics. Le rôle du théâtre dans la bonne marche de la société n’est plus à démontrer.

Cet extrait du message international pour la journée mondiale du théâtre pour 2011 est plus qu’explicite :

« A l’occasion de la Journée Mondiale du Théâtre, je vous conseille vivement de réfléchir à cette perspective et, à partir d’aujourd’hui, de considérer le théâtre comme un instrument de dialogue, de transformation sociale et de réforme. Alors que les Nations Unies dépensent des sommes colossales pour des missions armées de maintien de la paix dans le monde, le théâtre apparaît comme une alternative spontanée, humaine, moins coûteuse et bien plus puissante. Si ce n’est sûrement pas la seule réponse à l’établissement d’une paix globale et durable, le théâtre devrait néanmoins être considéré comme un outil efficace de maintien de la paix. »

La Journée Mondiale du Théâtre a été créée en 1961 par l'Institut International du Théâtre afin de célébrer le théâtre à travers le monde.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 27 mars 2011

 

 

 

 

 

 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 08:44

 

 CHEIKFITANEWS-DSCF5051.JPG

Vendredi 25 mars 2011, des administrateurs de l’asbl ACRD Congo  ont visité la société Martos située à Mustier sur Sambre en Wallonie en Belgique.

La SA Martos est une société spécialisée en reconditionnement de matériel de génie civil, vendu ensuite à des prix abordables.

Les administrateurs de l’asbl ACRD Congo ont visité cette société dans le but de voir le genre de matériel susceptible de les aider dans leur projet d’érections en RD Congo des fermes-écoles.

Actuellement deux sites sont déjà ciblés pour de fermes-écoles pilotes: un au Katanga et un autre au Bas-Congo.

Avec ses millions d’hectares cultivables, la RD Congo ne peut espérer et nourrir sa population, et tirer profit de l’agriculture, sans une agriculture mécanisée.

Et pour aider la population congolaise à faire le saut de la technique, il est nécessaire d’initier les jeunes via un apprentissage. Et la ferme-école est une des structures les plus adaptées.

Créée depuis bientôt trois ans, l’asbl ACRDC est composée de Belges et des Congolais vivant en Belgique. Elle met progressivement en place divers projets pour le Congo, en souhaitant que des partenaires la suivent et la soutiennent progressivement.

 

Bruxelles, le 26 mars 2011

 

CHEIKFITANEWS-DSCF5054.JPG

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 08:26

Lors de sa prestation de serment le 6 décembre 2006, Monsieur Joseph Kabila avait promis aux congolais la réalisation de cinq chantiers, parmi lesquels : l’eau potable.

Quel bilan le Président sortant présentera-t-il à l’électeur congolais qui ira déposer son bulletin de vote dans l’urne, le dimanche 4 septembre prochain ?

Selon une publication de l’ONU ci-dessous, 51 millions des 70 millions de congolais n’ont pas accès à l’eau.

Et parmi ceux qui ont accès à l’eau potable, combien le sont grâce au « chantier eau potable » du Président Kabila ?

Si l’électeur se positionne par rapport à ce bilan, l’actuelle mouvance présidentielle n’a-t-elle pas des soucis à se faire quant à l’issue du prochain scrutin présidentiel ?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 24 mars 2011

 

En RDC, 51 millions de personnes manquent d'eau potable

 

22 mars 2011 – Environ 51 millions de personnes en République démocratique du Congo (RDC), soit les trois quarts de la population, n'ont pas accès à de l'eau potable, même si le pays détient plus de la moitié des réserves d'eau d'Afrique, selon une étude du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) publiée mardi.

Les conflits, la dégradation de l'environnement, l'urbanisation et le manque d'investissements dans les infrastructures ont gravement affecté la disponibilité en eau potable dans ce pays, d'après cette étude dévoilée à l'occasion de la Journée mondiale de l'Eau.

Lors d'un forum organisé à Kinshasa sur la question de l'eau et de l'assainissement, un gestionnaire de programme du PNUE en RDC, Hassan Partow, a souligné que malgré les progrès récents, y compris les réformes du secteur de l'eau, l'ampleur des défis signifie que le pays ne sera pas en mesure d'atteindre l'Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) qui vise à réduire de moitié la proportion de personnes sans accès à l'eau potable d'ici à 2015 à travers le monde.

D'ici à 2015, la RDC devra fournir de l'eau potable à 20,3 millions de personnes supplémentaires pour atteindre ses objectifs nationaux, qui sont nettement en dessous de la cible fixée au niveau international, selon le PNUE.

« Depuis que la paix a été négociée en 2003, le gouvernement a progressivement réussi à inverser la tendance négative dans l'accès à l'eau que connaît la RDC depuis sa période de conflit et de crise », a déclaré M. Partow. « Cela représente une réalisation importante qui devrait être applaudie ».

« Cependant, la dure réalité est que la RDC a un des taux de croissance urbaine les plus rapides dans le monde et cela ne s'accompagne pas de services en eau et en assainissement adéquats », a-t-il ajouté.

Basée sur le travail de terrain et des consultations approfondies avec les parties prenantes à travers le pays, l'étude du PNUE constate que les réseaux d'adduction d'eau sont vieillissants et surchargés. A cela s'ajoute la dégradation de sources en eau, tels que les réserves d'eau de Lukunga et de N'Djili, qui fournissent des millions de personnes en eau potable à Kinshasa.

Selon l'étude, intitulée « Questions de l'eau en République démocratique du Congo - Défis et opportunités », outre d'importantes améliorations d'infrastructure, un investissement de 70 millions de dollars sur une période de cinq ans est nécessaire pour aider à renforcer le secteur de l'eau.

Le PNUE recommande également des stratégies novatrices comme les systèmes de gestion communautaire d'approvisionnement en eau dans les zones périurbaines et des solutions techniques à faible coût, tels que des robinets communaux et la collecte des eaux de pluie.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)), quant à lui, a attiré l'attention sur environ 37 millions de résidents ruraux en RDC, qui risquent de contracter une maladie parce qu'ils n'ont pas d'autre choix que de puiser de l'eau non traitée directement dans les rivières ou les lacs qui sont susceptibles d'être contaminés.

« Un enfant vivant dans un village congolais a quatre fois plus de chances de boire de l'eau contaminée que quelqu'un vivant en zone urbaine », a souligné la Représentante de l'UNICEF en RDC, Pierrette Vu Thi.

Plus de 2 millions d'enfants congolais de moins de cinq ans, soit un sur cinq dans ce groupe d'âge, sont régulièrement atteints de diarrhée, selon les chiffres du département congolais de la santé cités par l'UNICEF. « Le fait que nous soyons incapables de fournir à chaque famille de l'eau potable est un scandale », a déclaré Mme Vu Thi.

SOURCE : http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=24801&Cr=DRC&Cr1=

 

 
Repost 0
Published by Cheik FITA & un.org - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 05:21

 

CHEIKFITANEWS-P1014967--19-.JPG

 CHEIKFITANEWS-P1014967--24-.JPG

Samedi  19 mars 2011 de 13h à 19h30, la ligue des femmes kasayiennes de Belgique (LLIFEKA) a organisé une journée culturelle dénommée : Les chemins de la mémoire. C’était dans une des salles du complexe Elzenhof, au 12-16, avenue de la couronne à Bruxelles.

Au programme, les communications suivantes, sous la modération de madame Suzanne Monkasa.

-         La culture kasayienne à travers la femme

Orateurs : Professeur Kabemba Mufuta, Mkadi Ntambwe Ngiba, juriste, Tedanga Ipota, écrivain

-         Trajectoire d’une combattante engagée

Oratrice : Mme  Marie Madeleine Mwika, députée

-         Les rites de réconciliation

Orateur : M. l’Abbé Bimwenyi

-         Le développement du Kasai : placce de la femme

Orateur : M. Alphonse Shungu, économiste

-         La femme kasayienne dans un Congo contemporain paritaire

Oratrice : Mme Générose Kalonji Ndaya, anthropologue

A l’issue des exposés, des échanges ont eu lieu entre les orateurs et le public sous forme de questions ou de contributions.

Les différentes langues, dialectes et ethnies sont une très grande richesse pour notre pays. il est du devoir de chaque communauté linguistique d’assurer sa promotion auprès de ses propres membres d’abord, et auprès de toute la communauté congolaise ensuite.

La journée s’est terminée par le partage d’un verre.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 23 mars 2011

 

 

CHEIKFITANEWS-P1014967--10-.JPG

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 15:47

 CHEIKFITANEWS-DSCF5012.JPG

Monik Tenday, chanteuse et guitariste congolaise, professeur de guitare classique à l’Institut National des Arts de Kinshasa, est actuellement en Belgique.

Venue dans le cadre du mois de la femme, l’artiste devait donner quelques prestations. Suite à l’obtention tardive du visa (hélas !), certaines de ces prestations ont été reportées aux grandes vacances.

Profitant de son séjour l’artiste prend plusieurs contacts pour sa carrière.

Elle a ainsi été reçue par madame Joëlle Milquet, Vice-Première Ministre belge et Ministre de l’égalité des chances

C’est ce qui ressort de la brève interview que Monik Tenday a bien voulu nous accorder, lors de notre rencontre au quartier Matonge de Bruxelles.

Monik Tenday a déjà enregistré deux albums.

Nous souhaitons à l’artiste bon séjour en Belgique et fructueux contacts.

Rendez-vous avec l’artiste :

25 mars 2011 Maison afrcaine flamande KUUMBA ; 35 Rue de la paix à Matonge

 

  

Dimanche 27 mars 2011.

 

Contact et réservation: 00 32 485999006 

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 22 mars 2011

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 08:11

CHEIKFITANEWS-P1014967--7-.JPG

 

De  passage à Bruxelles, monsieur Jean-Marie Ongansang, secrétaire général adjoint du parti politique congolais ECIDE a présidé une séance de travail avec les membres de son parti vivant en Belgique. C’était le samedi 19 mars 2011 à la mi-journée, dans une salle du centre culturel flamand Nekkersdal à Bruxelles.

Cette séance de travail a été initiée par monsieur Guyjou Soku, coordinateur de l’ECIDE-Benelux.

Au cours de celle-ci, le délégué venu de Kinshasa, et Dr Tharcisse Loseke secrétaire national de l’ECIDE, chargé des relations extérieures ont éclairé l’assistance sur le grand enjeu politique du moment en RD Congo.

Et ce grand enjeu, ce sont les élections qui arrivent au galop avec comme point chaud, l’élection présidentielle. Suite à la modification cavalière de la constitution par la mouvance présidentielle avec l’imposition d’un seul tour pour la présidentielle, de nouvelles stratégies s’imposent. Ce qui a conduit à la création de la DTP, « Dynamique Tshisekedi Président », pour défénestrer l’actuel pouvoir.

Durant les échanges, les participants ont abordé plusieurs points :

-         Les assurances des uns par rapport aux autres,

-         Les clauses du contenu de la Dynamique Tshisekedi Président

-         La place de l’église dans le processus : se positionner en faveur des pauvres, de ceux qui souffrent comme e prône si bien l’évangile !

-         Les atouts du Candidat unique de l’opposition pour la présidentielle

-         L’arrivée de Vital Kamerhe dans l’opposition

-         La mobilisation des moyens financiers

-         Les relations avec l’asbl « Tshisekedi For Président »

-         Le signal à envoyer à toutes les candidatures flottantes pour la présidentielle : compte tenu de la nécessité d’une bipolarisation, toutes ces candidatures qui se refuseront de se ranger derrière monsieur Étienne Tshisekedi devront être considérées comme roulant pour Joseph Kabila.

DTP, « Dynamique Tshisekedi Président » s’est donc inscrite dans la logique d’un très large ratissage du microcosme politique congolais afin d’attirer vers elles toutes les forces qui se disent du changement pour une alternance à la tête du pays, et dans le mode de gestion de la Res Publica.

Il faut signaler la présence à cette rencontre  d’un invité particulier: monsieur Guy Lambert Santimi secrétaire Général du CLD, mandaté par la présidente de la plate-forme, Me Marie-Thérèse Nlandu, afin d’adhérer à la dynamique, moyennant bien sûr certaines mises au point.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 20 mars 2011

 

En complément, deux vidéos : un condensé des différentes interventions, une interview de monsieur Jean-Marie Ongansang

 

 

 

CHEIKFITANEWS-P1014967--5-.JPG

CHEIKFITANEWS-20110319_135532-1-.jpg

CHEIKFITANEWS-P1014967--9-.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 19:04

 

 CHEIKFITANEWS-P1014937--2-.JPG

La section Kinshasa de Firefec, forum interrégional des femmes congolaises de Belgique a organisé le vendredi 18 mars 2011 en soirée dans la salle Amazone de Saint Josse à Bruxelles un forum autour du thème : « Regard au féminin sur la femme congolaise en migration ».

Sous la modération de madame Laetitia Kalimbiriro, deux orateurs étaient programmés : monsieur Pambu Kita Phambu, statisticien de l’ULB, et madame Albertine Tshibilondi, professeur de philosophie à Louvain la Neuve.

Dans son introduction, madame Gabrielle Ngalula, porte-parole  de Firefec-Kinshasa a souligné le fait que la rencontre était motivée par un point commun : « l’engagement citoyen né du désir  d’aider à la réalisation des aspirations des Congolaises vivant ici et engagement né aussi du devoir d’œuvrer au mieux être ou au bien-être de celles restées au pays ».

Les deux orateurs ont chacun selon son approche montré le parcours de la congolaise dans la société belge. Monsieur Pambu par des statistiques sur l’accès de la congolaise dans l’enseignement universitaire en Belgique, et madame Tshibilondi par une analyse qualitative du processus migratoire de la femme congolaise en Belgique.

Déjà au Congo, pourquoi n’y avait-il pas de femmes instruites durant la colonisation ? Comment cela a-t-il évolué durant la première république puis durant la deuxième ?

Quel était l’environnement culturel vis-à-vis de la femme dans la société ?

Réponse : mère, reproductrice.

En Belgique, le cycle de fréquentation des femmes congolaises dans l’enseignement a suivi le processus de migration, femme de cadre, filles d’évolués, épouse de boursier, par regroupement familial, vers les années 80.

Sans compter sur la politique belge en matière de migration des congolais ici : la réticence.

Et aujourd’hui ?

Il y a un grand progrès. Mais un autre problème a jailli : l’accès au boulot… Un parcours du combattant. A égal diplôme avec un blanc, jusqu’aujourd’hui, la congolaise accède difficilement au métier.

Quel rôle dans la société belge ?

Comment s’en sortir ?

La nouvelle génération des congolaises nées ici est parvenue à faire des choix académiques de la même façon que leurs collègues belges.

Mais la ségrégation à l’emploi n’a pas totalement disparue.

En dehors des deux orateurs, d’autres femmes ont donné leur témoignage : Madame Suzanne Monkasa, Maman Yvette Masamuna, mesdames Justine Kasa-Vubu, Ntambwe Modi  et Louise Ngandu, docteur Isabelle Kidisho…

En scrutant de près les problèmes rencontrés par les femmes congolaises en Belgique pour leur promotion sociale,  en filigrane, il  apparaît les problèmes politiques du pays d’origine,  la RD Congo : mal gouvernée, caractérisée par l’insécurité des biens, des investissements, des personnes…

Parmi les solutions à ce que vivent les congolaises, il y a la nécessité d’influer sur la politique au Congo. Celle-ci aurait été bonne, il n’y aurait pas autant de congolaises et congolais exilés at vitam aeternam en Belgique.

Et en cette année électorale, quoique vivant en Belgique les femmes congolaises devraient influer sur le choix des futurs dirigeants du Congo : voter utile comme on l’a entendu dans une intervention. Sous-entendu : faire un lobbying pour sanctionner l’aventurisme et l’incompétence, et promouvoir l’éthique et le mérite.

Sinon dans cinq ans, d’autres femmes se retrouveront encore quelque part pour les mêmes récriminations.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 mars 2011

 

 

CHEIKFITANEWS-P1014937.JPG

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 15:37

 P6192649CHEIKFITANEWS.JPG

Vendredi 18 mars 2011 en matinée au tribunal de première instance de Bruxelles, les avocats de notre compatriote Mbutu Mondondo Bienvenu ainsi que celle de Moulinsart et Casterman ont comparu dans l’affaire « Tintin au Congo ».

En ouverture, de l’audience, la juge présidente a résumé l’affaire avant de donner à chaque partie une demi-heure pour plaider.

Le premier, Me Ahmed L’Hedim a rappelé la demande de son client :

a)    Des constats

-         L’album Tintin au Congo contient des propos racistes et vexatoires pour les noirs. Les noirs sont dépeints dans cet album comme étant des grands enfants, parlant mal français…

-         Lors d’une interview alors qu’il était vivant, l’auteur Hergé, avait reconnu qu’il avait écrit cet album, baigné dans la vision du noir de l’époque.

-         Dans l’entretemps, les choses ont évolué, des lois ont été adoptées au niveau européen contre le racisme et la xénophobie. Nous citerons l’article 21 de la loi Mourreau.

-         L’album Tintin au Congo est vendu en Belgique dans le rayon des livres pour enfants.

-         En Grande-Bretagne la justice a déjà tranché : Tintin au Congo ne peut plus être vendu dans les rayons pour enfants. Mieux, les éditeurs de Tintin au Congo outre-manche apposent une bandelette où il est clairement spécifié que dans sa version originale, Tintin au Congo est destiné aux collectionneurs.

DDemande

Suite à cela, les avocats de Mbutu Bienvenu demandent à Moulinsart et Casterman :

-         La cessation d’exploitation de Tintin au Congo dans sa version actuelle et à l’intention des enfants sous peine d’astreintes.

-         L'appostion d’une bandelette d’avertissement comme cela est déjà fait en Angleterre et même dans les librairies anglaises ici en Belgique.

b)    Quant à la compétence du tribunal, soulevée par la défense, Me Alain H. Amici complétera son collègue en se référant à plusieurs jurisprudences et à des textes de lois : le plaignant est en droit de choisir le tribunal où il peut porter plainte.

 La défense

 L’avocate de Moulinsaert elle, dira que le tribunal de première instance n’était pas compétent pour juger cette affaire, qui est une affaire commerciale. Et donc c’est au tribunal de commerce de juger et trancher.

L’accusation voulait aussi que la défense produise le contrat qui lie  Moulinsart à Casterman afin de s’assurer duquel des deux devrait modifier l’œuvre exploitée, l’avocate de la défense refusera cette demande.

Le Procureur du Roi en tant que ministère public donnera alors son avis : il ne considérait pas  le tribunal de première instance compétent . Pour lui, c’est le tribunal de commerce plutôt qui devait trancher cette affaire, rejoignant ainsi le point défendu par l’avocate de Moulinsart.

Endéans un mois, la juge rendra son arrêt.

Pour Me L’Hedim,  que nous avons interviewé à l'issue de l'audience, même si l’on renvoyait l'affaire à un autre niveau de juridiction, il n’est pas question d‘arrêter ce dossier, quitte à aller à la cour européenne de Justice.

Les albums Tintin sont vendus par millions à travers le monde. L'affaire Tintin au Congo est donc une affaire de gros sous. Pour le'éditeur et les ayant-droits, perdre un procès face à un « petit nègre » ne serait-il pas préjudiciable à l’image du produit, par ricochet, au profit ?

Seulement, est-ce qu’au nom du profit, un éditeur peut  éternellement fermer les yeux sur le contenu de ce qu'il vend?

Fuite en avant de l’éditeur ?

Est-ce que les commerçants qui publient des contenus vexatoires ne pourraient être dénoncés que par d’autres commerçants ?

Où est alors la place du consommateur que nous sommes ?

D’autre part, il est une évidence : dans le contexte d’aujourd’hui, les 70.000.000 de congolais qui pourraient lire « Tintin au Congo », se reconnaitraient-ils dans les « nègres » de l’album qui disent par exemple « missié » au lieu de monsieur ?

Pire, les enfants congolais d’aujourd’hui ne seraient-ils pas choqués par ce contenu dénigrant voire méprisant ? Et ce préjudice, qui le paierait ?

Est-ce trop demander à l’éditeur ainsi qu’aux successeurs d’Hergé de suivre l’exemple des éditeurs anglais de « Tintin au Congo » ?

Le mot Congo figurant dans le titre de l’ouvrage d’Hergé appartenant au x Congolais, faut-il alors que le Congo officiel s’empare de l’affaire pour défendre notre label qui a déjà tant nourri des gens et continue à les nourrir au détriment de notre image ?

Ou faudrait-il que tous les Congolais se lèvent et se saisissent de cette affaire et clarifier une bonne fois pour toutes, certains travers de l’époque coloniale qui auraient dû disparaître dès le 30 juin 1960 ?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 mars 2011

CHEIFITANEWS-DSCF5010.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 22:12

 CHEIKFITANEWS-DSCF5008--4-.JPG

Le compte à rebours pour les élections 2011 en RD Congo a déjà commencé. Le 6 décembre 2011, les Congolais devront avoir un nouveau président élu ainsi qu’un nouveau parlement.

La route sera sûrement seméed’embuches et pour cause :

L’AMP alliance pour la majorité présidentielle encore au pouvoir en RD Congo, s’est inscrite dans la logique de se cramponner au pouvoir par tous les moyens, bien de signes l’attestent : modification de la constitution à la hussarde, musèlement et emprisonnement des opposants, campagnes d’intimidation, achat des consciences…

Depuis le 24 avril 1990, la démocratie congolaise n’aura descendu sa culotte aussi bas.

Une fois par semaine au moins, jusqu’aux élections, nous donnerons la parole aux Congolais de Belgique ou de passage en Belgique pour commenter l’actualité au pays ainsi que le processus électoral.

Pour ce premier numéro nous avons comme invités :

Félix Tshisekedi de l’UDPS, Albi Bweya de l’Anader, Louise Ngandu de l'UREC, Wilkens Alhongo du Mirgec.

De leurs propos, ceci peut être retenu :

Le 6 décembre 2011, le nouveau président doit prêter serment. Si d’aventure le pouvoir actuel était incapable d’organiser les élections dans les délais constitutionnels, il devra en tirer toutes les conséquences c’est-à dire : dégager.

Comme dans la fable «  la cigale et la fourmi » de Jean de La Fontaine, l’AMP s’est amusée durant cinq ans, pillé le peuple. Et maintenant, ses ténors se rendent subitement compte des échéances !

Le pouvoir appartient au peuple. Et si une clique d’individus se hasarde à le confisquer, le peuple est en droit de récupérer son pouvoir. Cela se trouve dans l’actuelle constitution, cela figure aussi dans l’acte constitutionnel de transition issu de la CNS : un texte de référence.

Si en 2005 le pouvoir s’était permis de prolonger la transition par des faux fuyants, cette fois, il n’en sera pas question.

Bruxelles étant la capitale on seulement de la Belgique, mais aussi de l’Union européenne, nos interlocuteurs ont également adressé un message ferme à ce qu’on appelle « communauté internationale » :

-         Depuis plus d’une décennie le Congo crie au secours. Il est à peine entendu. Et c’est juste si par moments, on dénonce du bout des lèvres, sans plus. Le temps est venu pour cette communauté internationale de se mettre du côté du peuple.

-         Démocratie signifiant pouvoir du peuple, le peuple congolais, si on lui vole ses voix peut s’assumer comme l’ont fait les tunisiens par exemple.

-         Des pressions doivent être exercées sur le pouvoir de Kinshasa.

En conclusion, l’expression doit être libérée. Et un test grandeur nature arrive : le meeting de l’UDPS en date du 24 avril 2011 au stade Tata Raphaël !

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 16 mars 2011  

  

 

CHEIKFITANEWS-DSCF5008--5-.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 02:30

 

Depuis le vendredi 11 mars 2011 à 14 h 46 min 23 s heure locale et 5 h 46 min 23 s temps universel, le Japon vit un des moments les plus douloureux de son histoire récente avec le très fort séisme ainsi que le tsunami qui ont frappé le pays du soleil levant.

C’est à la une des grands médias du monde entier depuis lors.

Au-delà des pertes matérielles avec des villes rayées de la carte, et des menaces nucléaires suite aux dégâts subis par les centrales nucléaires japonaises, ce sont surtout des vies brisées, des milliers de vies humaines perdues, des familles décimées ou disloquées. Pour les survivants, des blessures qui ne se cicatriseront jamais.

Pour le peuple japonais, une page noire de son histoire.

Le Japon n’a pas voulu ce qui lui arrive. Il est victime d’une catastrophe naturelle, catastrophe liée à la nature même de notre planète.

Au moment où le Japon panse ses plaies, cherche ses morts afin de leur donner une sépulture digne, nous devrions tous avoir une pensée pieuse pour ce peuple dont le génie, le travail et les réalisations côtoient notre quotidien.

En prenant notre téléphone portable, en ouvrant notre ordinateur, en regardant les images à la télévision, en montant dans notre voiture ou sur notre moto, en appuyant sur notre télécommande, nous devrions nous dire que peut-être, des personnes ayant été dans la chaîne de fabrication de ce dont nous jouissons,  ont été éprouvées ou ne sont plus.

Dans nos pays en voie de développement dont la RD Congo notre pays, la coopération japonaise est très présente dans plusieurs domaines.

Coopération n’étant pas action à sens unique, en des moments douloureux comme celui-ci, n’est-il pas indiqué que notre diplomatie non seulement manifeste la compassion de notre Nation, mais médiatise suffisamment cela à l’intention des communs des citoyens ?

C’est dans le malheur qu’on reconnait ses vrais amis. Dans notre malheur qu’est le sous-développement, le peuple japonais était déjà à nos côtés grâce à sa coopération. Maintenant que le Japon est dans le malheur, notre indifférence ou notre distraction ferait au peuple japonais autant mal que la catastrophe qui le frappe.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 16 mars 2011

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens