Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 01:55

UNE PAGE D’HISTOIRE 

Il y a dix ans jour pour jour, à 29 ans, monsieur Joseph Kabila accédait au pouvoir. Voici le premier discours qu’il prononçât.

CDB

 

Kinshasa, le 26 janvier 2001

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Des circonstances tragiques ont conduit à la disparition inopinée du Président de la République, Chef de l'Etat et Chef du Gouvernement, M'zee Laurent-Désiré Kabila, circonstances qui laissent inachevée l'oeuvre combien exaltante de reconstruction et de consolidation de la Nation congolaise. L'ignoble assassinat du Chef de l'Etat a fait que les hautes charges de la magistrature suprême me soient confiées, à un moment où la Nation, déchirée par la guerre, avait encore besoin de l'illustre disparu, artisan de sa libération, du réveil de sa conscience nationale, ainsi que de la fierté et de la dignité retrouvées. Visionnaire et précurseur, Homme d'Etat de grande envergure, M'zee Laurent-Désiré Kabila a consacré toute sa vie, dans la constance et sans compromission, à la lutte pour le triomphe des valeurs sacrées que sont : la liberté, la justice, l'égalité des citoyens dans un Congo uni, indépendant et souverain.

C'est du reste, pour la sauvegarde de ces valeurs essentielles que le Président, M'zee Laurent-Désiré Kabila, a payé le prix le plus fort, celui du sacrifice suprême, le sacrifice de sa vie, en ce quarantième anniversaire de l'assassinat de Patrice-Emery Lumumba, notre héros national.
En tant que Chef de l'Etat, il a tenu à ce que les décisions qui concernent la République Démocratique du Congo soient prises par les Congolais, eux-mêmes, pour l'intérêt de la Nation et sans ingérence extérieure.
Il a gouverné en comptant essentiellement sur ses ressources aussi bien humaines que naturelles. A cet égard, il convient de relever que le Président de la République, M'zee Laurent-Désiré Kabila, est parmi les rares dirigeants dans l'histoire du monde contemporain à avoir exercé le pouvoir pendant plus de trois ans, sans avoir contracté de dettes extérieures à la charge de l'Etat, ni accumulé de fortune personnelle.

Le Chef de l'Etat, Laurent-Désiré Kabila, a toujours demandé au peuple congolais de se prendre en charge lui-même.
Homme austère et discret, à la fois simple, humble et convivial, d'une grande générosité, il n'a jamais voulu mêler les membres de sa famille à la gestion des affaires de l'Etat. C'est ainsi que, jusqu'à sa mort il a préféré que les membres de sa famille mènent une vie de simple citoyen. C'est pour toutes ces raisons que le peuple lui a rendu un si vibrant hommage. Je rassure le peuple congolais qu'une enquête judiciaire est déjà ouverte afin que la lumière soit faite sur les circonstances de l'assassinat de l'illustre disparu.

Les défis

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,
Maintenant que les Institutions de la République me confient la Magistrature Suprême, j'accepte d'assumer cette charge avec responsabilité, fidélité, amour de la patrie, en suivant une politique d'ouverture sur l'Afrique et le monde, et en m'employant à réaliser des changements profonds dans tous les secteurs de la vie nationale. En ce moment où tous les regards sont tournés vers la République Démocratique du Congo, en ce moment où les fils et les filles de la Nation s'interrogent sur l'avenir du pays, je tiens à souligner que nous n'avons plus droit à l'erreur. Ensemble, sans exclusion, nous devons nous armer de courage, de détermination et de l'esprit de sacrifice, pour affronter et surmonter les défis de l'heure, défis à la fois nombreux et complexes. Parmi ces défis, je citerai en premier lieu, celui de l'instauration de la paix et la consolidation de la communion nationale, face à une Nation déchirée par plus deux ans de guerre d'agression inacceptable.

Ce défi repose essentiellement sur le retrait immédiat et sans conditions des Etats agresseurs, en l'occurrence, le Rwanda, le Burundi et l'Ouganda. C'est ainsi que nous allons oeuvrer pour une politique qui privilégie le dialogue et la réconciliation. Nous invitons, pour ce faire, nos voisins et nos frères à revenir à de meilleurs sentiments, de bon voisinage, de règlement pacifique des différends, de coopération fructueuse et d'unité pour poursuivre la reconstruction du pays et le progrès de l'Afrique Centrale.

A ce titre, nous allons, en accord et en concertation avec les pays Alliés qui nous soutiennent pour faire face à l'agression, examiner les voies et moyens pour relancer l'Accord de Lusaka afin qu'il puisse, non seulement arriver à un cessez-le-feu effectif, mais aussi, à ramener la paix dans la région des Grands Lacs, en prenant en considération toutes les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, tout en préservant les attributs fondamentaux de la République, à savoir l'indépendance, la souveraineté, l'intégrité territoriale et l'unité du pays.

En deuxième lieu, il y a le défi de la normalisation de la vie démocratique telle que le Président de la République, M'zee Laurent-Désiré Kabila, l'avait lui-même proposée. Il s'agit de renforcer l'Etat de droit, de consolider la démocratie et la bonne gouvernance, de garantir les droits de l'homme et la justice, afin que toute Congolaise, tout Congolais et tout étranger accueilli sur notre sol, dans le respect de la loi, jouissent de la liberté, de l'égalité, de la dignité, de la protection de sa personne et de ses biens. Je tiens à affirmer que je consacrerai toutes mes forces à ce que ce beau et grand pays retrouve la paix et l'unité. C'est de cette façon qu'on pourra mieux préparer les échéances futures, notamment l'organisation des élections libres et transparentes sur toute l'étendue de la' République Démocratique du Congo.

La République Démocratique du Congo, renouvelle une fois de plus son engagement de respecter les droits fondamentaux ainsi que les libertés individuelles et publiques consacrées par les instruments internationaux.
Il en est ainsi de la Charte des Nations Unies, de la Charte de l'Organisation de l'Unité Africaine et de celle de la SADC. Pour ma part, je ne ménagerai aucun effort afin d'assurer le respect par les autres Etats de ces mêmes instruments vis-à-vis de la République Démocratique du Congo.

Il y a aussi le défi de la reconstruction nationale sur tous les plans, car il convient de poursuivre le programme et les efforts engagés par le Gouvernement de Salut Public, sous la haute direction de M'zee Laurent-Désiré Kabila, depuis la libération du 17 mai 1997, mais, hélas ! freinés par la guerre d'agression.
Cette guerre d'agression, avec ses conséquences fâcheuses sur l'économie nationale, déjà en ruine sous la deuxième République, a accru la misère de notre peuple. En ce début du 21ème siècle, il s'agit de reconstruire un pays plus beau qu'avant comme l'affirme notre hymne national. Et pour cela nous avons besoin de toutes les énergies et de tous les bras. Personne n'est de trop.

La politique et les Institutions

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Au niveau politique et institutionnel, la situation intérieure actuelle requiert davantage une ouverture politique en vue de la reconstruction nationale. A cet effet, dans l'esprit et l'orientation du Président de la République, M'zee Laurent-Désiré Kabila, je prends l'engagement de poursuivre cette ouverture afin que tous les acteurs politiques exercent leurs droits dans le respect des lois et règlements.

Les problèmes politiques d'importance majeure devront trouver leur solution dans le cadre du Dialogue intercongolais. Dans cette perspective, j'invite tous les acteurs politiques ainsi que les membres de la société civile à se joindre sans réserve aux efforts de préparation en vue de la réussite de ce Dialogue, notamment la poursuite des efforts pour faire aboutir le processus de Libreville.

Au niveau juridique et judiciaire, j'entends amener tous les organes et services de l'Etat à oeuvrer, dans le respect des lois, afin que la sécurité juridique et judiciaire devienne une réalité. La réforme de la justice militaire sera menée à son terme. Désormais, la Cour d'Ordre Militaire ne s'occupera que des infractions relatives aux Code et Règlements de la Justice Militaire. Je prends l'engagement que le Gouvernement garantira, plus que jamais, la sécurité des personnes et des biens sur toute l'étendue du territoire congolais.

L'économie et le social

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Au plan socio-économique, mon objectif est de mobiliser toutes les forces vives de la Nation dans la production afin d'améliorer, par le travail, les conditions de vie de nos concitoyens et de pourvoir à une éducation et à des soins médicaux qualitatifs et accessibles à tous. En effet, l'économie congolaise est caractérisée par une forte baisse du niveau des affaires Pour relancer cette économie et ainsi créer des richesses et combattre la pauvreté, je compte libéraliser l'activité économique:

  • premièrement, en libéralisant les marchés des biens et services, du diamant et du change ;
  • deuxièmement, en autorisant la libre circulation concomitante des devises étrangères et du
    Franc Congolais et,
  • troisièmement, en promulguant un nouveau code minier et celui des investissements.'

Pour ce qui est des relations entre le Gouvernement et les opérateurs économiques, un cadre de concertation sera mis en place pour instaurer un dialogue franc et sincère et ce, dans le respect strict des textes en vigueur car le Congo se veut un pays de droit. En appui à nos propres efforts, je demande à la communauté financière internationale de nous assister à mobiliser les ressources humaines, techniques et financières pour accélérer notre programme de reconstruction nationale.

La diplomatie

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Sur le plan diplomatique, le Congo entend jouer un rôle plus actif dans les affaires internationales. Devant la prolifération des guerres, l'aggravation de la pauvreté et la mondialisation, la République Démocratique du Congo entend apporter une contribution particulière en vue d'arriver à des solutions adéquates avec les autres peuples du monde. Concernant le continent africain, je voudrais lancer un appel pathétique pour une plus grande solidarité. En effet, l'Afrique se meurt. J'exhorte donc les peuples frères d'Afrique à redynamiser l'Organisation de l'Unité Africaine dans l'esprit des pères fondateurs. Comme l'exprimait 'M'zee Laurent-Désiré Kabila, un grand panafricaniste, il faut renouer avec la flamme rédemptrice de N'krumah et de Lumumba.

La République Démocratique du Congo étant physiquement au centre géostratégique de l'Afrique, elle entend jouer un rôle de première importance dans le renouveau de l'Organisation panafricaine.

Concernant la SADC, la République Démocratique du Congo en appelle à une plus grande intégration. Elle jouera un rôle encore plus actif dans le cadre de cette organisation dont elle attend un soutien moral et économique inconditionnel.

La République Démocratique du Congo exhorte ses pairs du COMESA à lui assurer une représentation valable dans les structures de cette organisation. Elle demande également la concrétisation et la mise en oeuvre des projets sectoriels qu'elle a soumis à cette organisation.

Quant au processus de paix au Burundi, la République Démocratique du Congo s'implique davantage dans la contribution à la réussite de la médiation du Président Nelson Mandela, comme l'a initié dernièrement M'zee Laurent-Désiré Kabila à Libreville.

Fidèle à la ligne de conduite de M'zee Laurent-Désiré Kabila, et soucieux de préserver notre indépendance politique, j'ai la ferme résolution de poursuivre l'amélioration des rapports de coopération avec nos principaux partenaires de l'Union Européenne. Je m'efforcerai de panser les plaies causées par certaines incompréhensions, car je suis conscient que l'Union Européenne a un rôle à jouer dans le développement du Congo.
Je pense particulièrement à la France, à qui j'adresse, au nom du Peuple Congolais toute ma gratitude en raison de ses nombreux engagements au Conseil de Sécurité des Nations Unies dans la recherche des solutions pacifiques à la crise qui sévit dans notre pays. J'affirme, ici, ma disponibilité et ma volonté de poursuivre l'amélioration de nos relations bilatérales multisectorielles.
Je pense aussi à la Belgique avec laquelle la République Démocratique du Congo partage des liens historiques. Je veillerai à développer des relations amicales de compréhension et d'entente pour une coopération plus fructueuse. Quant aux relations avec les Etats-Unis d'Amérique, je voudrai affirmer, sans ambages, qu'il y a eu des moments d'incompréhension mutuelle avec l'ancienne administration. La République Démocratique du Congo entend normaliser les rapports bilatéraux avec la nouvelle administration, basés sur le respect mutuel et la volonté de progrès de nos deux peuples.

Je salue les relations fraternelles existant entre mon pays et la République Populaire de Chine, la Russie ainsi qu'avec d'autres pays d'Asie. J'entends les renforcer.

Remerciements

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Je salue et remercie le peuple congolais, peuple grand et digne, qui a su surmonter et vaincre de nombreuses épreuves. Je le félicite pour le courage et la sérénité dont il a su faire preuve pendant les heures difficiles et douloureuses que traverse notre Nation. Je ne saurai ne pas féliciter l'Assemblée Constituante et Législative-Parlement de Transition pour avoir posé des actes de haute portée politique et historique en cette période difficile que traverse le pays. Je cite particulièrement le fait d'avoir élevé le Président Laurent-Désiré Kabila au rang de Héros National et de m'avoir investi de la confiance du peuple. Je tiens également à féliciter et à remercier le Gouvernement de Salut Public d'avoir su assurer la continuité dans la gestion de l'Etat, en ces heures tragiques.

Je pense particulièrement aux Forces Armées Congolaises, présentes sur divers fronts, à la Police Nationale et à toutes les forces de sécurité. Je les encourage à exercer leur devoir patriotique et les exhorte à observer le testament que leur a légué M'zee Laurent-Désiré Kabila. Je m'engage à en faire une armée et une police modernes, fortes, bien équipées, respectables et respectueuses des droits d'un chacun, capables de défendre la nation en toutes circonstances.

Je salue et remercie les Comités du Pouvoir Populaire, les Forces d'Autodéfense Populaire ainsi que la Territoriale pour leur contribution remarquable au maintien de l'ordre surtout en cette période difficile.

Je dis merci, au nom de la Nation Congolaise, aux pays membres de la SADC, particulièrement le Zimbabwe, l'Angola et la Namibie, ainsi qu'à d'autres pays amis, qui se sont toujours tenus à nos côtés, soucieux de nous aider à trouver les voies et moyens pour que cesse la guerre d'agression et que se retirent, immédiatement et sans conditions, les, années régulières du Rwanda, de l'Ouganda et du Burundi du sol congolais. Je saisis cette occasion pour exprimer ma gratitude à l'Organisation de l'Unité Africaine pour tous les efforts qu'elle déploie en vue d'une solution politique négociée de la crise congolaise.

A cet effet, je l'invite solennellement à s'impliquer davantage pour une mise en oeuvre efficace de la cofacilitation du Dialogue intercongolais.
J'ai noté avec satisfaction l'adoption par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, en date du 14 septembre 2000, de la résolution 1332 condamnant de manière explicite le Rwanda et l'Ouganda tout en exigeant le retrait de leurs forces du territoire congolais. J'ose croire que le Conseil de Sécurité des Nations Unies honorera ses engagements en déployant rapidement ses forces conformément à la résolution précitée et aux sous-plans de désengagement adoptés dernièrement à Harare.

Par ailleurs, je réitère l'engagement de la République Démocratique du Congo de collaborer étroitement avec la Mission d'Observation des Nations Unies au Congo de manière à lui permettre de remplir avec efficacité son mandat, notamment en ce qui concerne le déploiement urgent de ses forces sur le territoire congolais en vue de ramener la paix.

Appel

Congolaises et Congolais. Chers Compatriotes.

Devant la Nation en péril, la Nation déchirée et meurtrie, la Nation objet et victime de toutes sortes de convoitises et de violences, j'en appelle à l'union de tous ses fils et filles, quels qu'ils soient et où qu'ils se trouvent. J'en appelle aux Forces armées, à la police nationale, aux forces de sécurité et à toutes forces vives pour résister et défendre le territoire national. J'en appelle également aux hommes politiques, aux Eglises, aux travailleurs, aux femmes congolaises, à la jeunesse, aux pays amis et aux étrangers qui ont choisi de vivre avec nous, à participer à l'édification d'un Congo nouveau, paisible, uni et prospère, dans la communion et la réconciliation de tous.

Aux frères et soeurs vivant dans les territoires sous occupation, je salue votre sens élevé de sacrifice ainsi que votre attachement pour la patrie. Je vous exprime notre solidarité dans la lutte que vous menez, dans des conditions difficiles pour la libération du pays. Mes efforts militaires, politiques et diplomatiques seront orientés vers votre libération totale de l'occupation des forces d'agression. En ce moment où j'accède aux hautes charges de la République, je lance un appel solennel et pathétique à la jeunesse congolaise afin qu'elle se joigne à moi dans la défense des intérêts vitaux de la Nation et pour assumer notre destin.

Conclusion

Congolaises et Congolais. Chers Compatriotes.

Pour finir mon adresse, je vous appelle à l'unité, au dialogue et à la confiance dans l'avenir.
L'Armée, dont je suis l'émanation, n'a pas vocation d'accaparer le pouvoir, mais a la responsabilité de garantir la stabilité de celui-ci et d'assurer l'intégrité du territoire national. Une fois la paix retrouvée et l'intégrité territoriale restaurée, mon action consistera à préparer des élections libres et transparentes, pour amener le peuple à se choisir lui-même, un chef qui présidera aux destinées de ce pays.

Notre pays traverse l'une des plus douloureuses crises de son histoire. Mais je crois que tous ensemble nous la surmonterons, car nos ennemis n'ont pas réussi à briser l'essentiel : notre courage, l'amour que nous vouons à notre patrie, à l'Unité de ce grand Congo que Lumumba conduisit à l'indépendance et pour lequel le Président de la République, M'zee Laurent-Désiré Kabila, lutta jusqu'à sa mort tragique.

Les hommes peuvent disparaître ou s'effacer, mais cette flamme-là, nous allons tous ensemble la transmettre à nos enfants.

Que Dieu bénisse et protège la République Démocratique du Congo! Je vous remercie.

Joseph KABILA
Président de la République Démocratique du Congo

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 14:38

CHEIKFITANEWS-P1014556---Copie.JPG

 

Les distributeurs des imprimés publicitaires communément appelés « toutes boîtes » œuvrant en indépendants avec l’entreprise BD, Bruxelles Distribution ont déclenché un mouvement de grève tôt le matin du lundi 24 janvier 2011 aux entrepôts de l’entreprise situés sur la rue Verhayeden  dans la commune d’Anderlecht.

En arrivant le matin au bureau, les responsables de l’entreprise ont eu la désagréable surprise de trouver une pancarte de ras-le-bol, et des agents dehors.

Les distributeurs des imprimés publicitaires sillonnent tous les jours les différents quartiers de Bruxelles afin d’y déposer les imprimés publicitaires de différentes grandes surfaces, ainsi que les journaux gratuits.

Pour les prestataires, ce travail est un revenu complémentaire et non à plein temps.

Si une dizaine de grévistes étaient postés à l’entrée de l’entreprise, plusieurs autres étaient assis au chaud dans leurs véhicules garés à proximité.

Peu après dix heures des responsables de l’entreprise acceptent de recevoir une délégation des grévistes.

Et durant près de quarante-cinq minutes les deux parties discutent.

Pour les distributeurs, s’ils ont déclenché ce mouvement de grève, c’est essentiellement parce que le volume de travail a augmenté (quantité et poids d’imprimés à transporter.) Et  paradoxalement, le revenu a diminué.

L’argent engagé par le distributeur dépasse parfois le gain ! (Location lieu de dépôt avant distribution, carburant, entretien véhicule)

Et tous ces changements ont été pris unilatéralement par l’employeur.

Les délégués de l’entreprise ont à leur tour expliqué ce qui  apparaît comme une diminution de paiement. En réalité, il y a plusieurs types de contrats : A, 4 et 3. La catégorie A, la plus rentable permet à un annonceur d’être distribué tout seul sans être associé aux autres annonceurs. Et de gros clients ont déserté cette catégorie.

Les délégués de l’entreprise espèrent que cela est momentané.

Quant au poids d’imprimés à transporter qui a augmenté, les délégués de l’entreprise ont pris bonne note de la remarque afin d’en référer aux supérieurs.

Les deux parties ont convenu de se revoir avant la fin de la semaine pour un autre échange, en vue d’obtenir un modus opérande au mieux des intérêts de chaque partie.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 24 janvier 2011.

 

 

CHEIKFITANEWS-P1014554.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 11:20

CHEIKFITANEWS-P1014549.JPG

 

Samedi 22 janvier 2011, de 16h00 à 20h30,  les administrateurs de l’asbl TSHISEKEDI FOR PRESIDENT sont allés à la rencontre des congolais des  Pays-Bas pour les sensibiliser au grand enjeu de l’heure en République Démocratique du Congo, leur pays : le choix de nouveaux animateurs de nos institutions : localement, au niveau de la province et au niveau national : parlement, sénat et le clou : la présidence… En lice, un candidat hors norme : Étienne Tshisekedi.

C’était  au 6b, Schinkelse Baan, à Rotterdam, sur invitation du mouvement chrétien pour la paix et la défense des intérêts des Congolais : MOCPADICO.

Placide de Jésus, initiateur de la rencontre donne le programme :

-         Prière d’ouverture par le pasteur José Okoko

-         Intervention d’un responsable d’une radio : Mr Yesu Kitenge, responsable aussi du groupe lisanga.

-         Plaidoyer des administrateurs de Tshisekedi for President

-         Projection d’une vidéo de l’arrivée de monsieur Étienne Tshisekedi à Kinshasa début décembre 2010.

-         Jeu de questions réponses entre le public et les orateurs. Chacun des membres de l’association au podium prendra ainsi la parole.

-         Prière de clôture.

En ouverture, Me Jean De Dieu Ngwadi dépeint la situation du Congo :

«  Pasi ! La misère. Face à la catastrophe humanitaire au pays, pour quelqu’un qui vit en Europe, qui a un bon revenu, il y a deux choix : ou il s’en fout, ou, en tant qu’humain il est touché par la souffrance de l’autre. Alors, il s’engage. Mais même quand on s’en fout, on est toujours rattrapé par sa conscience et on s’engage !

Au côté de qui devrait-on s’engager? Aux côtés d’un candidat valable, qui peut, qui convient. En ce moment en RD Congo, il n’y a qu’un seul homme connu pour son engagement, son abnégation sa constance, sa rigueur, sa vision. Cet homme, pour tout congolais conscient et honnête, c’est Étienne Tshisekedi. Et nous en tant qu’avocats si nous  nous sommes engagés aux côtés de lui, c’est par conviction… »

Enfonçant le clou Me Jean De Dieu Ngwadi ajoute ceci à l’intention de la diaspora congolaise :

« Nous diaspora, sommes-nous conscients de notre poids financier et social ? Voici ce que vous devrez désormais faire : Chaque fois que vous envoyez de l’argent au pays, ajoutez-y le message suivant: « Lors des élections, votez utile, votez pour quelqu’un qui permettra le retour d’une situation où vous pouvez avoir aussi votre boulot et manger à votre fin. Cet homme, c’est Étienne Tshisekedi… Ye Kaka… »

Emporté par son harangue, Me Ngwadi racontera une anecdote, une remarque que lui avait faite un ouest-africain :

« Vous les Congolais, vous fuyez votre pays, vous allez chercher le bien-être en Europe ou en Amérique. Mais un libanais arrive chez vous pauvre, il en repart riche. De même pour les indiens, les rwandais. Que laissez-vous derrière vous que vous-mêmes vous ne voyez pas ? »

Au passage l’avocat épinglera l’attitude incroyable, décevante et révoltante des parlementaires de l’AMP qui pour un bol de riz, ont sacrifié une constitution fruit de beaucoup de tractations, avec à la clé 6 millions de morts… Cet acte pourrait amener la RD Congo à avoir un président mal élu… Germe de contestations possibles. Y ont-ils réfléchi ? Ces parlementaires méritent une sanction : aux prochaines élections, ils doivent être rabroués.

Me Mbayi Kayembe, l’argentier de l’association prendra la parole pour expliquer comment soutenir l’action de l’asbl. Et comme lors des autres sorties de l’asbl, une collecte a été organisée.

L’asbl Tshisekedi for President a promis une gestion très transparente. Tous ceux qui adhéreront à l’action auront un droit de regard sur la gestion de l’asbl.

Une vidéo de l’arrivée de Monsieur Tshisekedi à Kinshasa est alors projetée : foule,  liesse, mobilisation. Un DVD sur Tshisekedi sera réalisée avec entre autre ces images. DVD qui sera mis en vente au profit de l’asbl.

Pour illustration, nous vous proposons un extrait plus bas, filmé sur l’écran de projection. De qualité moindre bien sûr. La version optimale étant réservée à l’action « Tshisekedi for Président »

Durant le débat, des questions fort pertinentes ont été posées. Signe que non seulement les compatriotes sont soucieux de l’avenir du pays, mais surtout qu’ils s’inscrivent dans une logique de bonne gouvernance. Ce qui manque cruellement dans le chef des animateurs actuels.

Avant que l’équipe ne quitte les Pays-Bas pour la Belgique, des beignets bien de chez nous et un verre  ont été partagés.

 

Cheik FITA

 

Rotterdam, le 22 janvier 2011

 

CONTACT : tshisforpresident@yahoo.fr

N° DE COMPTE BE 31630413898655 CODE BIC : BBRUBEBB

PHONES : 00 32 486 750 652 – 00 32 489303491

 

 

 
CHEIKFITANEWS-P1014534.JPG
CHEIKFITANEWS-P1014527.JPG
CHEIKFITANEWS-P1014528.JPG
 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 10:08

CHEIKFITANEWS S1380010 

Les parlementaires congolais ont révisé la constitution à une vitesse vertigineuse. Leur travail est-il du goût de tous les Congolais ? Y aura-t-il des répercussions ?

Des réactions fusent de partout. Nous avons rencontré à Bruxelles, monsieur Paul Nsapu président de la ligue congolaise des électeurs et secrétaire Général de la FIDH, Fédération Internationale des Droits de l’Homme. Il réalise certains travaux en collaboration avec Aprodec, une autre association de Belgique.

Paul Nsapu nous a livré sa lecture de l’actualité de la RD Congo en ce mois de janvier 2011, marquée justement par la fameuse révision constitutionnelle à la hussarde, instituant une élection présidentielle à un tour.

L’activiste congolais des droits de l’homme nous parle de la possibilité qu’a le souverain primaire de contrer cette révision en initiant une pétition devant recueillir au moins cent mille signatures, puis déboucher sur un éventuel un référendum . Mais Paul Nsapu qui n'a pas sa langue en poche attire surtout l’attention sur les dérives qui pourraient surgir si la population devrait protester et descendre dans la rue. Le pouvoir l’accepterait-il ?

Comment empêcherait-il les manifestants de s’exprimer ? N’y aurait-il pas dérive ? Là...

Sonnette d’alarme ? Prémonition ?

Ci-dessous cette interview.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 23 janvier 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 09:08

Discours devant les parlementaires ghanéens

 

2011, année électorale en RD Congo.

De quoi sera-t-elle faite ?

Seuls les animateurs actuels de nos institutions ont tout à dire ou, chacun de nous a-t-il une parcelle de pouvoir pour influer sur la marche de notre pays en cette année cruciale ?

Sommes-nous sur la bonne voie ou des apprentis-sorciers sont en pleine activité pour des intérêts inavoués?

En cette année 2011, chercherons-nous à inventer la roue, ou d'autres ont déjà refléchi à des situations similaires, en donnant des pistes?

Une grande personnalité politique et pas des moindres peut nous donner un peu de lumière: Barack Obama, Président des Etats-Unis d'Amérique!

Ci-dessous, quatre extraits de ses discours. Le premier, le jour de son investiture, et les trois autres, lors de son passage à Accra.

Essayons de calquer cela sur ce qui se passe chez nous ou qui s’y trame, tirons-en ce qui pourrait nous servir.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 22 janvier 2011  

EXTRAIT 1

Washington, 20 janvier 2009  

« … A ceux qui cherchent à s’accrocher au pouvoir à travers la corruption et en faisant taire leurs opposants, sachez que vous êtes du mauvais côté de l'histoire… »

EXTRAIT 2

Accra, 11 juillet 2009

« …Mais l'histoire prononce un verdict clair : les gouvernements qui respectent la volonté de leur peuple, qui gouvernent par le consentement et non par la coercition, sont plus prospères, plus stables et plus florissants que ceux qui ne le font pas.

Il ne s'agit pas seulement d'organiser des élections - il faut voir ce qui se passe entre les scrutins. La répression revêt de nombreuses formes et trop de pays, même ceux qui tiennent des élections, sont en proie à des problèmes qui condamnent leur peuple à la pauvreté. Aucun pays ne peut créer de richesse si ses dirigeants exploitent l'économie pour s'enrichir personnellement, ou si des policiers peuvent être achetés par des trafiquants de drogue. Aucune entreprise ne veut investir dans un pays où le gouvernement se taille au départ une part de 20 %,

EXTRAIT 3

« … Dans toute l'Afrique, nous avons vu de multiples exemples de gens qui prennent leur destinée en main et qui opèrent des changements à partir de la base... Alors ne vous y trompez pas : l'histoire est du côté de ces courageux Africains, et non dans le camp de ceux qui se servent de coups d'État ou qui modifient les constitutions pour rester au pouvoir.

EXTRAIT 4

« … L'Afrique n'a pas besoin d'hommes forts, mais de fortes institutions.

Le monde sera ce que vous en ferez. Vous avez le pouvoir de responsabiliser vos dirigeants et de bâtir des institutions qui servent le peuple. Vous pouvez servir vos communautés et mettre votre énergie et votre savoir à contribution pour créer de nouvelles richesses ainsi que de nouvelles connexions avec le monde. Vous pouvez conquérir la maladie, mettre fin aux conflits et réaliser le changement à partir de la base. Vous pouvez faire tout cela. Oui, vous le pouvez. Car en ce moment précis, l'histoire est en marche. .. »

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 20:14

 NPM: Evariste Boshab, Président du parlement congolais Photo Forum des as/kinshasa

Depuis Bruxelles,  deux associations : APRODEC asbl et la Ligue des Electeurs ont diffusé le mercredi 19 janvier 2011 un communiqué dans lequel elles expriment leurs vives désapprobations par rapport à l’adoption par le Parlement congolais, réuni en Congrès du 14 au 15 janvier 2011, de la révision de certaines dispositions de la Constitution du 18 février 2006.

L’un des articles les plus critiqués est celui qui dit ceci désormais :
« Le président de la République sera élu à la majorité simple des suffrages en un seul tour. »

Pourquoi cette désapprobation ?

Pour les deux associations, "les motifs invoqués par la majorité présidentielle fin mandat, pour justifier la révision des précitées dispositions constitutionnelles ne reposent sur aucune base rationnelle et qu’en revanche, cela constitue en réalité un recul de la démocratie de même qu’un retour au monolithisme de la seconde République ; "

En conséquence, les deux associations "invitent le Peuple congolais en sa qualité de souverain primaire sur pied de l’article 5 de la Constitution, à faire usage des prérogatives lui reconnues par les articles 27 et  218 de la Constitution de la République Démocratique du Congo afin de réunir 100.000 signatures au moins en vue d’initier une pétition et ce, pour rejeter l’ensemble des dispositions contenues dans  la proposition de loi portant révision de la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006 adoptée par le Parlement, réuni en Congrès du 14 au 15 janvier 2011 ; "

Enfin, l’APRODEC asbl et la Ligue des Electeurs demandent aux animateurs de la société civile, aux confessions religieuses et aux formations politiques de l’opposition de s’investir pour la réussite d’une pétition qui est déjà initiée sur l’ensemble du territoire congolais et partant, l’approbation de ladite pétition lors du référendum populaire.

Personne n’est dupe, et tout Congolais ayant un minimum de bon sens sait que cette révision n’est qu’une manœuvre de l’AMP, alliance de la majorité présidentielle congolaise, de tenter de maintenir leur candidat à la tête de l’Etat. Débandade? Fuite en avant? aveu de faiblesse?

Ca en a tout l'air.

Mais cette manœuvre permettra-t-elle au candidat de l’actuelle mouvance présidentielle de rempiler ? Non seulement le bilan est bien maigre, mais d’ici novembre, mois des élections, bien de paramètres, parfois inattendus ne manqueront-ils pas de plomber et de déjouer ce hold-up?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 janvier 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 19:21

  CHEIKFITANEWS P1014516

Mardi 18 janvier 2011 de 10h15 à 12h56, la commission Relations extérieures et Défense du sénat belge a tenu une séance d’audition de quatre personnalités de la société civile à propos des élections en RD Congo.

Les orateurs étaient :

- Mme Colette Braeckman, journaliste (Le Soir);

- M. Kris Berwouts, EurAc : Network 50 European NGOs for lobby on Central Africa;

- M. Pierre Verjans, docteur en sciences politiques, ULg.

- M. Wamu Oyatambe, politologue, chercheur VUB

 Complémentaires, les quatre orateurs ont dépeint la situation actuelle de la RD Congo par rapport aux élections qui se préparent :

-         Les acquis et insuffisances du processus de 2006

-         Le bilan et les  échecs de monsieur Joseph Kabila : infrastructures, l’économie au plan macro-économique et au plan micro-économique, le social, les droits de l’homme, sécurité, corruption, justice, l’armée…

-         La nouvelle configuration politique

-         La révision constitutionnelle : ses raisons avouées et inavouées

-         Le pillage des ressources naturelles de la RD Congo

-         La présence chinoise

-         Les élections de 2011 : calendrier, budget, difficultés…

Dans leurs interventions, les sénateurs ont épinglé des points qui n’avaient pas été repris ou pas suffisamment explicités: la  coopération de la Belgique en matière de santé, l’exploitation de la forêt, la position du gouvernement belge face à la révision constitutionnelle.

Mais en tant qu’organe de contrôle, les sénateurs ont tenu à bien cadrer leur rôle.

C’est ainsi que monsieur Armand De Decker a fait une double proposition :

-         Interpeller  le ministre des affaires étrangères ainsi que son collègue de la coopération

-         Envisager une mission parlementaire afin de rencontrer différentes

composantes de la société congolaise.

Dans la foulée, liant la parole à l’acte, le sénateur Jacky Morael, président du groupe ECOLO-Groen qui a été très critique dans la séance, a annoncé en fin de journée avoir envoyé une demande d’explication au ministre des affaires étrangères.

Que ce soit parmi les orateurs que  dans les interventions des sénateurs, la révision constitutionnelle en cours en RD Congo, surtout l'introduction d'une présidentielle à un tour, a recueilli contre elle  l'unanimité : elle va poser plus de problèmes qu’elle n’amènera de solutions.

Les élections étant le cœur de l’avenir de la RD Congo, les piéger est une attitude dangereuse.

Ci-dessous en vidéo :

-         La sénatrice Marie Arena initiatrice de la séance qui en  donne les motivations.

-         Les réponses de Colette Braeckman à des questions des sénateurs,

-         Le sénateur Armand De Decker, Ministre d’Etat.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 18 janvier 2011

CHEIKFITANEWSP1014519

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 16:57

karaha-RCI.jpg

Il avait été révélé au public congolais par l’AFDL, il avait été ministre des affaires étrangères de 1997 à 1998, il avait disparu de Kinshasa fin juillet 1998, selon certaines langues avec quelques millions destinés à la paie des diplomates, et par solidarité avec les soldats rwandais remerciés par Laurent-Désiré Kabila… Pour réapparaître en août de la même année à Goma dans un nouveau mouvement rebelle : le RCD, mouvement qui fut à l’origine de beaucoup de morts dans sa folle ambition de conquérir le pouvoir congolais par les armes. Entre autre prouesse d'avoir coupé le courant durant  trois semaines aux 7.000.000 kinois d'alors!

Le voilà sous les projecteurs de l’actualité ivoirienne dans la suite du premier ministre kenyan Odinga qui négocie la paix en Côte d'Ivoire au nom de l'UA, Union Africaine.

Il, c’est monsieur Bizima Karaha.

Comment est-il arrivé là ?

Au nom de… ? De nous tous ?

Plusieurs lecteurs nous ont posé ces questions. N'étant pas en mesure d'y donner une suite, nous nous permettons de lancer l'interrogation dans notre média en ligne. Que ceux qui sont proches de monsieur Bizima nous fournissent davantage d’informations là-dessus... Officiels ou privés.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 18 janvier 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 22:17

CHEIKFITANEWS-P1014487.JPG

Dimanche 16 janvier 2011, deux manifestations ont été organisées à Bruxelles  pour commémorer le cinquantième anniversaire de la mort de Patrice-Emery Lumumba.

MARCHE DANS LES RUES DE BRUXELLES

De 14h00 à 16h00,  le collectif : « mémoires coloniales » a organisé une marche de la place du Trône au Palais de Justice de Bruxelles. Près de trois cents personnes, surtout des belges étaient là, scandant le message du jour : 50 ans Lumumba, vérité, justice réparation.

Au point de départ,  après l’introduction de Sébastien Kennes, deux messages ont été livrés par l’écrivain et chercheur congolais Antoine Tshitungu, et un autre par un représentant du MNC, le parti de Lumumba.

Lors de la marche, la colonne humaine fera escale à deux endroits qui avaient joué un rôle important durant la colonisation de la RD Congo : le Palais d’Egmont puis la rue Brederode, quartier qui était à l’époque l’équivalent de la Rue de la Loi aujourd’hui : centre du pouvoir et des décisions.

Devant le palais de Justice, Pauline Imbach coordinatrice de la manifestation, l’écrivain belge Ludo De Witte, et Guy Lumumba, fils de Lumumba prendront également la parole : pour dénoncer le silence de la Belgique officielle et son apathie face à la clarification du dossier Lumumba, pour confirmer une plainte qui court, contre des belges encore vivant qui avaient trempé dans la mort de Lumumba.

MESSE EN MEMOIRE DE LUMUMBA ET DE LAURENT DESIRE KABILA.

Au moment où la marche se terminait, à l’église Saint Joseph de la commune d’Anderlecht commençait un culte en mémoire de Laurent Désiré Kabila, troisième président de la RD Congo et mort le 16 janvier2001, et en mémoire de Patrice Emery Lumumba, mort le 17 janvier 1961.

Le culte était officié par les abbés Anselme Longombe et Dieudonné Ilunga. Dans son homélie, l’abbé Longombe insistera sur un certain nombre de valeurs ou d’attitudes :

-         Se débarrasser de la peur

-         Mettre en valeur notre identité

-         Rendre hommage à nos héros. Ils ne devraient pas être morts pour rien. Et la cérémonie du jour n’aurait pas ainsi de sens.

Avant la bénédiction finale, la parole sera donnée à monsieur Fely Bokungu, secrétaire fédéral du PPRD Benelux et initiateur de la manifestation, et enfin à monsieur Henri Mova Sakanyi, ambassadeur de la RD Congo en Belgique.

Le message de  deux orateurs insistera aussi sur l’unité du pays et le respect de l’idéal qui avait conduit au sacrifice de la vie de Lumumba et LD Kabila .

  SIT-IN DEVANT L’UNION EUROPEENNE LE LUNDI 17 JANVIER 2011

Enfin, le message suivant circule pour une action statistique

« Rendez-vous ce 17 janvier 2011 au Rond-point Schuman  de 14h à 15h

(Devant le Berlaymont)

 Pour commémorer l'assassinat de  Patric Emery Lumumba, héros de la lutte pour la véritable indépendance du Congo et de l’Afrique.

  Venons  nombreux pour rappeler à  toute la Belgique, à l’Europe et à la communauté internationale  ce jour funeste du 17 janvier 1961 pour lequel nous avons toujours besoin de justice et de vérité. 

 Rendez-vous ce 17 janvier 2011 au Rond-point Schuman  de 14h à 15h

(Nous nous tiendrons devant le Berlaymont) »

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 17 janvier 2011

 

DOCUMENT

MESSAGE DU COLLECTIF MEMOIRES COLONIALES

50 ANS APRÈS L'ASSASSINAT DE PATRICE LUMUMBA:

VÉRITÉ, JUSTICE ET RÉPARATION

POUR LE PEUPLE CONGOLAIS !

50 ans après son assassinat, le 17 janvier 1961, Patrice Lumumba reste le symbole de la lutte panafricaine pour l'indépendance du Congo et l'émancipation des peuples. Son combat reste une source d'inspiration à travers le monde. Premier Ministre du Congo nouvellement indépendant, élu démocratiquement par le peuple congolais à la grande surprise du gouvernement belge qui avait organisé les élections, il est assassiné six mois plus tard, ainsi que plusieurs de ses compagnons, dont notamment Joseph Okito, Président du Sénat et Maurice Mpolo, Ministre des Sports, parce qu'ils ont tenté de libérer leur pays du joug colonial et néocolonial.

De nombreuses preuves pointent la responsabilité entre autres des gouvernements belge et américain dans  l’isolement puis dans le renversement anticonstitutionnel du gouvernement Lumumba, dans l'organisation de ces meurtres, et dans la mise en place du gouvernement de Mobutu, dictateur corrompu qui a servi les intérêts des gouvernements occidentaux et de leurs multinationales.

Nous estimons que pour la démocratie congolaise et pour la démocratie belge, il est essentiel que cessent la désinformation et l'impunité qui couvrent ces crimes contre l'humanité, et que les victimes et leurs familles, mais aussi les peuples belges et congolais, aient enfin droit à la vérité, la justice, et la réparation.

VÉRITÉ !

- Nous demandons que les archives coloniales soient ouvertes dans leur intégralité.

- Nous exigeons que ne  persiste aucun tabou sur la responsabilité de l'Etat belge et des divers acteurs qui ont pris part d'une manière ou d'une autre à la mise à mort du Premier Ministre Patrice Lumumba et de ses compagnons.  

JUSTICE !

- Ces crimes contre l'humanité étant imprescriptibles, il faut que justice soit faite. Nous soutenons notamment la plainte déposée par la famille de Patrice Lumumba visant douze Belges suspectés d'avoir participé à l'enlèvement, la torture et l'assassinat de Patrice Lumumba, et de ses compagnons.

- Les mécanismes qui entravent la souveraineté économique et financière de la RDC, réclamée par Lumumba, doivent être démantelés;  la résolution du sénat belge du 29 mars 2007 sur la dette doit être mise en œuvre, et le pillage des ressources naturelles par les multinationales belges et étrangères doit cesser. .

RÉPARATION !

- L'Etat belge et les divers acteurs de ces multiples meurtres doivent reconnaître leur responsabilité et les assumer, soit spontanément,  soit par l'action de la justice;

- Nous exigeons des autorités qu'elles mènent une politique active de réhabilitation de la mémoire de   Lumumba et de ses compagnons qui ont lutté pour l'émancipation africaine, en corrigeant les manuels scolaires, en lançant une exposition sur ce sujet en 2011, en ouvrant un département spécial sur l'indépendance du Congo au Musée Royal de l'Afrique centrale de Tervuren, et en leur consacrant un lieu ou une institution facilement accessible à Bruxelles

- Conformément aux recommandations de la commission parlementaire belge de 2001 et aux promesses des autorités belges, nous demandons également la mise en place immédiate de la fondation Patrice Lumumba et sa dotation adéquate, incluant les arriérés.

 

Premiers signataires:

Organisations:

Collectif Mémoires Coloniales, CADTM Lubumbashi, CADTM Belgique, Oasis Ndjili, INTAL, LCR-SAP, Égalité, Dialoge des Peupes, Organisation Guyanaise des Droits Humains, Cercle des Amis de Lumumba, FNDP (Forum national contre la dette et la pauvreté - Côte d'Ivoire), Collectif des militants du Maroc de l'immigration d'Action et de lutte, Collectif "Venezuela 13 Avril", Mouvement International de la Réconciliation, l'Internationale des Résistant-e-s à la Guerre, Links Ecologisch Forum, Attac ULB, Respaix, Conscience Musulmane, Réveil des Consciences, LHAC « Laïcité et Humanisme en Afrique Centrale », Comité pour les droits humains, Collectif patriotes congolais, Collectif Aurora, Organisation communiste marxiste-léniniste en Belgique (OCMLB), A.P.P.EL. (actions pour la pensée politique de P.E.LUMUMBA), DIASPOC (diaspora congolaise), A.A.A. (association des artistes africains), ESPACE francophone, BEPEC (bureau d'études et de développement pour le Congo), Sans logis international, OK services , OK solutions, A.F.A.F (association des familles francophones), CERDEC (centre de  recherche et de développement du Congo), FORUM NORD SUD,

Le Parti Communiste d'Espagne, Fundacion IEPALA (España), COMAC, Red Mexicana de Acción frente al Libre Comercio (RMALC), PTB (Parti de Travail de Belgique), Collectif AURORA (librairie, St-Gilles),

 

Individus: Elikia Mbokolo (historien), Adam Hochschild (historien), Guy de Boeck (historien), Jean Van Hees, Jean-Pierre Mbelu (Groupe Epiphanie), Balufu Bakupa-Kanyinda (Cinéaste), Paul-Emile Dupret (Parlement européen, groupe GUE/NGL), Ludo De Witte (auteur), Tony Busselen (esponsable pages internationales de Solidaire), Josy Dubié (Sénateur honoraire), Francine Mestrum (Global Social Justice), Bruno Jaffre (Coordinateur de la plateforme Vérité Justice pour Thomas Sankara), Antoine Tshitungu Kongolo (auteur), Karel Arnaut (anthropologue), Guy-Patrice Lumumba (Cercle des Amis de Lumumba), Didier de Lannoy, Germain Mukendi, Albert Kisonga (Comité organisateur du colloque international de Charleroi sur la pensée de Lumumba), Lucas Catherine (auteur), Céline Caudron (porte parole de la LCR), Christine Pagnoule (membre d'ATTAC Liège), Théophile de Giraud (auteur), Brigitte Baptista, Vincent Lombume Kalimasi (écrivain), Maite Mola, Vice-présidente du Parti de la Gauche Européenne (PIE), Jean-Marc Helson (architecte), Jacquie Dever, Delforge Thierry, Nordine Saïdi (militant anticolonialiste - Mouvement Citoyen Palestine), Aude Bausmens, Akis Gavriilidis (traducteur), Raf Custers (GRESEA), Eric Pauporté (réalisateur du film "Mali d'or"), Françoise Gérard (membre de l'association des Amis du Monde Diplomatique), Irénée Domboué, AmadéI Henri, Daniel Gillard (Comité pour les droits humains ), Sami Boumendjel, Kasongo Maloba Dickens, Vincent Touchaleaume (Steg-UTG Cayenne), Georges Foy (écrivain - prof. NY University, membre PEN American Center), Daniel Simon, (écrivain, éditeur), Serge Simon, Anne-Louise Flynn, Claudine Gillet, Coeckelberghs Ralph, Dimoberzo Ngeya, Lise Thiry, Christian Carez (photographie ), Philippe Gielen, Carmelo Virone (écrivain), Jeanne-Marie Sindani (Présidente de l'Union des Patriotes de la Diaspora Congolaise (UPDC e.V.), Philomène Ekouma, Kalonji Carro Kassongo, Roger Somville (artiste peintre), Marc Somville (manager artistique), Lambert Okundji Lutula (Secrétaire cercle des amis de Lumumba), Iseewanga Indongo-Imbanda (Sociologue), Yalale, Luc Delval, Mete-Lobonza, Abbé Claude Okondjo, Serge Poliart, Joëlle Baumerder (Directrice de La Maison du Livre), Roger-Shimba Kankwende, Bertrand Terlinden, Mohammed Belmaizi (Défenseur des droits humains), André Berruer, Raoul M. Jennar (Consultant en relations internationales), José Fontaine (directeur de la revue TOUDI), Chris Den Hond (réalisateur militant), Ginette Bauwens (philosophe), Jean-Claude Englebert (Président du Foyer forestois), Herman de Ley (em.prof.), Olivier Mukuna (Journaliste), Christiane Lévéque (membre du collectif Mémoires Coloniales), Wende da Dese (enseignant membre du CAL), Veronique Bragard (UCL), Bernadette Renard, Ploumhans Madeleine (pensionnée, CADTM), Diagne Roland (porte parole du collectif Afrique – CA), Hughes Van Stichel, Anatole Atlas (Jean-Louis Lippert), Luhahi Jean-Marie, Soiresse Kalvin, Moïse Essoh (secrétaire exécutif du CODE-Cameroun), Lopez Mary, André Berruer, Francis Leboutte (ingénieur civil, objecteur de croissance), Philippe DeVillé (Professeur émérite à l'Université Catholique de Louvain (UCL), Professeur Invité à la faculté des sc. économiques, sociales et politiques IRES, Institut de Recherches Économiques et Sociales, UCL), Michel Ansay ( Prof hreULG), Anne Ransquin (collaboratrice de Balufu Bakupa-Kanyinda), Enrique Santiago Romero Abogado (España), Toon Mondelaers (CvS Brussel), Vincent Robeyns (enseignant), Paul BLANJEAN (Secrétaire Fédéral, MOC VERVIERS), Marco Antonio Velázquez Navarrete (Secretario Técnicov Red Mexicana de Acción frente al Libre Comercio
"RMALC"), Cinzia Donadelli (Roma, Italia), Tony Busselen (Solidaire), Jean Pestieau (professeur émérite UCL),  Damien de Charrette, Jean Flinker (membre d'Attac-Bruxelles, enseignant), Bernadette Renard.

 

CHEIKFITANEWS-P1014488.JPG
CHEIKFITANEWSDSCF0115.JPG
CHEIKFITANEWS-P1014501.JPG
CHEIFITANEWS-P1014512.JPGCHEIKFITANEWS-P1014506.JPG
CHEIKFITANEWS-P1014505.JPG
 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 19:50

 

 MOHAMMED-GHANNOUCHI-PDT-TUNISIE-PHOTO-RFI.jpg

Monsieur Ben Ali, Président de la Tunisie a pris la fuite ce vendredi 14 janvier 2011 suite à la pression de la rue.

le Premier ministre Mohammed Ghannouchi devient Président ad intérim jusqu’à l’organisation d’élections libres, transparentes et multipartistes.

Qu’est-ce qui a poussé la foule dans la rue ?

-         Le ras-le-bol suite à des promesses non tenues par le pouvoir,

-         Les humiliations

-         La concentration  du pouvoir entre les mains d’une personne.

-         Le cramponnement au pouvoir

-         Une jeunesse sans espoir

-         Des opposants et des journalistes emprisonnés ou poussés à l'exil 

-         Les droits bafoués…

Comme lors des années 90 avec la perestroïka, une génération après, les jeunes d’aujourd’hui peuvent provoquer un effet domino dans un certain nombre de pays qui présentent les mêmes similitudes.

Ah, si les dictateurs pouvaient savoir la veille que le lendemain ils prendraient la poudre d’escampette !

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 14 janvier 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens