Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 14:43

 

  A l’occasion du 50ème anniversaire de la mort de Patrice-Emery Lumumba,

 deux manifestations auront lieu à Bruxelles :

-         Une marche organisée par le CADTM - Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde

-         Une messe d’action de grâce organisée par la mission diplomatique congolaise en Belgique, pour le 50ème anniversaire de la mort de Lumumba, et pour le 10ème anniversaire de la mort de Laurent-Désiré Kabila.

 

Voici le programme des deux manifestations qui se chevauchent quelque peu.



Cheik FITA

Bruxelles, le 14 janvier 2011

 

50 ANS APRÈS L'ASSASSINAT DE PATRICE LUMUMBA

VÉRITÉ, JUSTICE ET RÉPARATION

MANIFESTATION

Dimanche 16 Janvier 2011

Bruxelles - 14h00 - Place du Trône (métro Trône)

SOUTENONS LA LUTTE DU PEUPLE CONGOLAIS POUR SA SOUVERAINETE,

POUR LA MÉMOIRE HISTORIQUE, POUR L'INTÉGRITÉ DE SON TERRITOIRE ET

LA DEFENSE DE SES RICHESSES NATURELLES !

INFORMATIONS:

WWW.CADTM.ORG

WWW.INTAL.BE

4.     Parcours et prises de paroles

1.     Place du Trône 14H00 - Ouverture : discours de Lumumba face à la statue de Léopold II - Antoine Thsitungu Kongolo : Intro 

2.     Départ 14H30  Intervention de Lucas Catherine sur le parcours jusqu'à la place royale

3.     Au Sablon : Dieudonné Kabango (Théâtre + extrait (10 min max) pièce de théâtre « Les funérailles de Lumumba ») + groupe samba

4.     Final (3 min / pers max)  -  Wende de Dese /  Ludo de Witte  /  Martin Kimbugy  /  Pauline et Isabelle (pour le collectif – historique et appel)

            Groupe de Rap – Final

 

 hero

Patrice-Emery Lumumba et Laurent-Désiré Kabila

MESSE D’ACTION DE GRACE

A l’occasion des journées commémoratives des héros nationaux Patrice Emery Lumumba et Laurent-Désiré Kabila, une messe d’actions de grâce sera célébrée en leur mémoire ce dimanche 16 janvier 2011 à 15 heures en l’Eglise Saint-Joseph, sise 1 Place de la Roue, 1070 Bruxelles (Référence Métro Bizet). Le culte sera suivi d'un cocktail.

 


Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 21:19

 

 

 

22 avril 2008 au Palais d'Egmont à Bruxelles, Kengo Wa dondo

Président du Sénat congolais. Photo cheikfitanews

 

Après la chambre basse, le sénat congolais a à son tour voté pour la révision constitutionnelle, avec un article phare : l’élection présidentielle à un tour. Oui, possibilité d’avoir un chef d’Etat moins populaire qu’un chef de clan ! Un chef de bande pratiquement. Faut le faire ! Comme lors de la séance à la chambre basse, les sénateurs de l’opposition ont quitté la salle avant le vote, préservant ainsi leur honneur face à l’implacable jugement de l’Histoire.

Nul n’est dupe : toute cette mascarade n’a que deux motivations : le pouvoir pour le pouvoir d’un côté, la cupidité et le goût du lucre d’autre part. Mais cela suffira-t-il à pérenniser le système face à la tempête électorale qui pointe à l’horizon ? La « majorité » circonscrite dans l’enceinte du palais du peuple de Kinshasa saura-t-elle résister à la poussée des millions de laissez pour compte qui n’ont retiré que misère de la législature qui s’achève ?

Aux partis d’opposition de prouver à la population qu’ils sont en ce moment l’alternative, capable de gagner, quelques soient les contorsions et les manœuvres du système finissant.

Cheik FITA

Bruxelles, le 13 janvier 2011

Ci-dessous cette déclaration.

L’Opposition politique porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il se passe, en République Démocratique du Congo, une révision constitutionnelle par effraction. Une révision qui viole ouvertement et intentionnellement la Constitution et les règles élémentaires de procédure.  L’Opposition politique dénonce le prétexte fallacieux selon lequel il n’aurait pas d’argent pour organiser les deux tours des élections présidentielles.

En effet, il y a à peine 30 jours que le Parlement vient de voter un budget pour l’exercice 2011. Au cours  des discussions y relatives, le Gouvernement a affirmé publiquement que les fonds nécessaires pour les élections étaient couverts, ce qui a été confirmé par le Président de la République dans son discours à la nation du 8 décembre, d’une part.
D’autre part, la communauté internationale non seulement elle a souscrit à contribuer au budget des élections mais aussi elle est entrain de mettre sa part à la disposition de notre Gouvernement.

L’Opposition souligne que la motivation est autre. Cette révision vise à mettre un terme à la démocratie que le peuple congolais a acquis avec tant des peines.

L’Opposition politique du Sénat dénonce une révision constitutionnelle qui se fait dans le cafouillage, qui n’était pas inscrite à l’ordre du jour de la session extraordinaire du Sénat, une révision qui touche même aux matières non révisables par exemple l’indépendance  du pouvoir judicaire qui est supprimée Cfr Article 149 de la Constitution, une révision dans la précipitation, en procédure d’urgence alors que personne n’assume avoir demandé la procédure d’urgence même si par ailleurs la Constitution interdit pareille procédure lorsqu’il s’agit de sa révision, une révision sous-tendue par l’achat des consciences.
L’Opposition politique du Sénat a tout fait pour ramener les collègues de la Majorité à la raison, en vain. Ne pouvant pas cautionner pareille ignominie, elle a décidé de quitter la salle et laisser les Sénateurs de la Majorité assumer seuls devant Dieu, devant le peuple et devant l’histoire la responsabilité d’avoir ruiné la démocratie et éteint les espoirs d’un peuple qui commençait à relever la tête.


Fait à Kinshasa, le 13 janvier 2011

Les Sénateurs de l’Opposition 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 14:22

De mauvaises nouvelles nous parviennent du pays: la découverte d'un étudiant mort au campus de Kinshasa, suivie de la réaction des étudiants

L'arrestation de monsieur Diomi Ndongala président de DC , Démocratie chrétienne.

ci-desous les deux dépêches.

CDB

 

Des échauffourées à l’Unikin après la découverte du corps d’un étudiant

publié il y a 18 minutes, sous Actualité, Kinshasa, La Une, Société.

 
Vue du site de l'université de Kinshasa. Photo afriqueredaction.com
Vue du site de l’université de Kinshasa. Photo afriqueredaction.com
Vue du site de l’université de Kinshasa. Photo afriqueredaction.com
La situation était très tendue ce matin à l’Université de Kinshasa. Des manifestations estudiantines ont éclaté aux premières heures de la matinée ce jeudi. A l’origine : le corps d’un étudiant retrouvé pendu à un arbre non loin du Home 20.Un important dispositif policier a été déployé sur le site universitaire où des échauffourées ont eu lieu. De nombreux coups de feu ont été entendus. 
Tout est parti de la découverte, ce jeudi matin, du corps d’un étudiant de premier graduat Psychologie pendu à un arbre entre les homes 10 et 20 de l’Unikin. C’est le deuxième étudiant que l’on retrouve mort presque au même endroit en l’espace d’une semaine. La police a acheminé la victime à la morgue des cliniques universitaires de Kinshasa.
Alertés, les étudiants sont descendus dans la rue pour manifester contre ces morts inexpliquées. Ils ont détruit la voiture du recteur de l’Unikin et quelques biens de sa maison. Dans leur mouvement de colère, ils ont aussi saccagé le poste de police le plus proche, la maison de Premier ministre Adolphe Muzito en chantier et les maisons de quelques professeurs. Ils ont brûlé six voitures, outre celles du recteur.
Un étudiant grièvement blessé a été admis aux soins dans un centre de santé de Mbanza Lemba. Des témoins affirment qu’une autre fille a été touchée par balles. Des étudiants avancent un bilan provisoire de trois morts que l’on ne peut vérifier pour l’instant.
L’inspecteur provincial de la police de la ville de Kinshasa, le Général Jean de Dieu Oleko s’est rendu ce matin sur les lieux de la manifestation. Il a supervisé une opération de ratissage contre les jeunes de Mbanza Lemba accusés de pillage lors du soulèvement des étudiants. Ces jeunes gens auraient saccagé une cabine de fourniture de courant de basse tension qui dessert les résidences universitaires et piller un container d’ordinateurs récemment octroyés aux étudiants. La police a pu récupérer 17 ordinateurs.
Le bourgmestre de la commune de Lemba a lancé un appel à la reprise des activités après l’opération de police. Mais des tirs ont de nouveau été entendus sur ce site vers 13 heures locales.
------------------------

COMMUNIQUE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE, D.C. N°1/11-13/01/2010

ARRESTATION ARBITRAIRE DU PRESIDENT EUGENE DIOMI NDONGALA APRES SON AGGRESSION HIER A MOANDA AU BAS CONGO

LA DEMOCRATIE CHRETIENNE DENONCE L’ ARRESTATION DE SON PRESIDENT NATIONAL, M. DIOMI NDONGALA EUGENE, CE MATIN 13/01/2011 A MOANDA AU BAS CONGO OU IL S’ ETAIT RENDU DANS LE CADRE DE LA PREPARATION DU CONGRES DU PARTI QUI DEVRA AVOIR LIEU AU DEBUT DU MOI DE FEVRIER 2011.

 

LA DEMOCRATIE CHRETIENNE TIENT AUSSI A DENONCER QUE HIER 12/01/2011 LE PRESIDENT DIOMI NDONGALA A ETE BRUTALISE PAR DES POLICIERS QUI VOULAIENT ARRECHER LES DOCUMENTS PERSONNELLES QU’ IL AVAIT SUR LUI.

PAR LA SUITE, LE 13/01/2011, DES POLICIERS SONT VENUS DANS SA RESIDENCE AVEC UN MANDAT D AMENER.

IL EST ACTUELLEMENT RETENU SANS CONNAITRE LES CAUSES DE SON ARRESTATION ET SANS ASSISTANCE D’ UN AVOCAT. LES MEMBRES DE LA DC NE CONNAISSAINT PAS ACTUELLEMENT SON LIEU DE DETENTION.

CRAIGNANT POUR SON INTEGRITE PHYSIQUE APRES L AGGRESSSION VIOLENTE SUBIE HIER, LE COMITE DIRECTEUR DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE DEMANDE AUX AUTORITES POLITIQUES ET MILITAIRES DE LIBERER IMMEDIATEMENT LE PRESIDENT DIOMI NDONGALA ET METTRE EN TERME AUX AGGRESSIONS, HARCELEMENTS ET DETENTIONS ARBITRAIRES DES OPPOSANTS POLITIQUES DU REGIME EN PLACE ET DE RESPECTER LA CONSTITUTION EN VIGUEUR EN RDC ET LES DROITS CIVILS ET POLITIQUES DE TOUS LES CONGOLAIS.

 

FREDDY KITA

SECRETAIRE GENERALE DE LA D.C.

13/01/2011

00243821446258

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 06:25

 

Forte de sa majorité numérique au parlement, l’AMP, alliance pour la majorité présidentielle en RD Congo a voté pour une révision constitutionnelle. Objectif, une présidentielle à un tour. Nous vous proposons ci-dessous un résumé de la chaîne RAGA TV.

Les images ont été filmées à partir d’une télévision et ne sont donc pas d’une qualité optimale. Elles permettent néanmoins de se faire une idée de ce qu’aura été cette journée de recul démocratique en RD Congo : un pouvoir législatif qui se plie sous le dictat de l’exécutif au lieu de contrôler celui-ci et même à la rigueur de le sanctionner.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 12 janvier 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 22:37

Ce mardi 11 janvier 2011 à quelques jours du cinquantenaire de l’assassinat du héros national  P-E Lumumba, au Palais du peuple de Kinshasa, lors d’une séance parlementaire ayant tourné presqu’au pugilat, ce qui sert de majorité présidentielle à l’assemblée nationale congolaise a voté par 334 voix sur 337, la révision d’un certain nombre d’articles de la constitution dont celui instituant une présidentielle à un tour. Les députés de l’opposition avaient quitté la salle par désapprobation face à ce retour vers les années 80 de notre histoire.

Lors des échéances qui viennent au galop, ces députés là démontreront-ils que cette « majorité » d’un pouvoir finissant coïncide avec la majorité sociologique des 70.000.000 de congolais affamés, chosifiés et réduits à l’état de loque humaine ?

N’importe-t-il pas à chaque citoyen où il est, de s’assurer que le député de son patelin a oui ou non cautionné cette démarche vers une démocratie au rabais ?

Le mandat électif étant comme une quantité déterminée de carburant mis dans un véhicule, aux pompistes que sont les électeurs de se comporter en conséquence, en sanctionnant très bientôt les élus véreux. Aux partis politiques d’opposition de mobiliser tout azimut l’électorat, en expliquant tous les jours au citoyen son rôle devant l’isoloir, en demandant à chaque citoyen sensibilisé de faire de même dans son entourage… jusqu’à créer un tsunami électoral.

Au vu de l’Etat déplorable de notre pays, cela est-il difficile ?  

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 11 janvier 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 17:46

CHEIKFITANEWS-S1340020.JPG

 Jean-Pierre Bemba, sénateur et ancien vice-Président Congolais a séjourné brièvement en Belgique le lundi 10 janvier 2011. C’était à l’occasion de l’enterrement de madame Josette Efika Lola, épouse en deuxième noce de son père, Feu Jeannot Bemba Saolona.

En compagnie de sa femme et de ses enfants, le sénateur Jean-Pierre Bemba a assisté à l’office religieux qui a eu lieu en l’église Saint Paul sise 14, Drève des chasseurs à Waterloo.

Malgré la discrétion qui entourait cette sortie de Jean-Pierre Bemba, l’église a été prise d’assaut par près de cinq cents personnes. Plusieurs personnalités étaient également présentes dont monsieur Nzanga Mobutu, Vice-Premier ministre congolais. Un bon nombre de journalistes belges et congolais ont couvert la cérémonie, les caméras et les flashes essentiellement braqués sur Jean-Pierre Bemba.

A l’issue du culte, une filleule et un fils de la disparue ont lu chacun un témoignage.

Tout autour de l’église la police était déployée d’une façon très visible. Après le culte, l’assistance s’est dirigée vers le cimetière de Waterloo Sainte-Anne, où maman Josette Efika a été inhumée. C’est seulement après l’enterrement que Jean-Pierre Bemba s’en est retourné à La Haye aux Pays Bas.

Les  participants ont enfin été conviés par la famille à partager un verre  dans une salle de la brasserie Prince d'orange à Uccle.

Du début à la fin, on n’a noté aucun incident.

Cheik FITA

Bruxelles, le 11 janvier 2011

CHEIKFITANEWS-P1014455.JPG

cheikfitanews-DSCF0078.JPG
CHEIKFITANEWS-P1014452.JPG

CHEIKFITANEWS-DSCF0089.JPG

cheikfitanews-DSCF0093.JPGCHEIKFITANEWS-S1340042.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 22:05

photo: Lesoftonline.net

Le 3 janvier 2011 le gouvernement congolais par la voix de son porte-parole, monsieur Lambert Mende exprimait le vœu de modifier la constitution afin que l’élection présidentielle ait lieu en un seul tour, les partis politiques de l’opposition donnent leur position : un grand NON.

Plus qu’une réponse à la tentative de tordre le cou à la constitution, c’est une véritable claque que l’opposition inflige à ce qu’on appelle encore « majorité » présidentielle en RD Congo.

Face à l’argumentaire en quelques lignes du gouvernement pour justifier son projet de modifier la constitution afin d’organiser l’élection présidentielle en un seul tour, l’opposition congolaise a aligné une dizaine d’arguments :

Inopportunité, risque de rupture du pacte républicain, négation de différents acquis dont ceux de la conférence nationale souveraine et du dialogue inter congolais, voie vers l’instabilité et la contestation, tentative de maintenir au pouvoir, de s’y cramponner, textes taillés sur mesure, installation d’une nouvelle dictature…

Et le tout se termine par un appel au peuple, le souverain primaire qui devra bientôt être consulté…

Ironie de l’histoire, il y a vingt ans, l’actuel porte-parole du gouvernement était une des coqueluches  qui pourfendait  dans les médias la dictature d’alors, et ce genre de déclaration de l’opposition sortaient aisément de  sa bouche !

 

Ci-dessous, la déclaration des partis politiques congolais de l’opposition faite le dimanche 9 janvier 2011 au Grand Hôtel de Kinshasa.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 9 janvier 2011

 

Déclaration de l’opposition politique

En date du 03 Janvier 2011, le Porte-parole du Gouvernement, s’exprimant au nom de la majorité au pouvoir, a déclaré, entre autres, que la famille politique du Chef de l’Etat allait soumettre au Parlement une proposition de révision de la Constitution, afin de ramener le scrutin pour l’élection du Président de la République à un seul tour, au lieu de deux, tel que stipulé dans la Constitution en son article 71.

Considérant l’extrême gravité de cette déclaration, les partis et regroupements politiques, membres de l’Opposition au régime du Président Joseph KABILA, se sont réunis ce vendredi 7 janvier 2011, aux fins de se concerter sur cette démarche du Pouvoir.

Après débats et délibérations, l’Opposition Politique déclare ce qui Suit:

1. L’Opposition Politique réaffirme que la Constitution du 18 février 2006 est la loi fondamentale de la République Démocratique du Congo, et que le respect de sa lettre et de son esprit s’impose à tous les congolais; à fortiori au Chef de l’Etat qui est le Garant de son respect.

2. L’Opposition politique rappelle que l’institution de deux tours de scrutin à l’élection présidentielle est l’aboutissement d’une longue lutte des forces du changement démocratique contre la dictature dans notre pays. C’est un des acquis de la Conférence Nationale Souveraine et du Dialogue Inter Congolais de Sun City. Par conséquent, l’Opposition politique considère la proposition de la mouvance présidentielle comme une dangereuse marche en arrière.

3. L’Opposition Politique rappelle à l’opinion, tant nationale qu’internationale, que la RDC, pays aux dimensions d’un sous-continent, est constituée d’une mosaïque de communautés avec une pluralité d’opinions. Pour rendre I’Etat gouvernable, chacune des composantes de cette mosaïque est appelée à se reconnaître dans le Président de la République élu et doit pouvoir s’exprimer au Parlement.

C’est pourquoi, tant la Constitution que la loi électorale de mars 2006, prenant en compte cette réalité sociopolitique, ont prévu, d’une part, un mode de scrutin à deux tours pour l’élection présidentielle et, d’autre part, des scrutins au système proportionnel pour les élections législatives, afin de garantir le respect de cette diversité.

4. L’Opposition politique estime que l’initiative du Président Joseph KABILA de réviser la Constitution et, par conséquent, la loi électorale, à quelques mois des échéances électorales est inopportune. En outre, cette démarche renferme les germes de la rupture du pacte républicain, fondé sur le consensus, dont la Constitution adoptée par référendum et promulguée le 18 février 2006 est précisément le reflet.

5. En effet, l’opposition politique considère que l’institution d’un tour unique pour l’élection présidentielle aura pour conséquence inéluctable, le rétrécissement de la légitimité du Chef de l’Etat, avec comme corollaire, la multiplication des contestations de son pouvoir et l’instabilité dans le pays.

6. L’Opposition politique fait remarquer que cette proposition rétrograde a pour unique objectif d’organiser la tricherie à grande échelle, et participe d’une dynamique de confiscation de tous les pouvoirs d’Etat par un seul individu.

7. L’opposition politique, faisant sienne la disposition de l’article 64 de la Constitution qui stipule en son alinéa premier que « tout Congolais a le droit et le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation de la loi fondamentale », rejette fermement l’initiative du Président Joseph KABILA de réviser dans la précipitation et pour des raisons inavouées, la Constitution et son corollaire qu’est la loi électorale. -

8. L’Opposition Politique dénonce par la même occasion, la multiplication des actes d’intimidation des opposants, des activistes des droits de l’homme et des journalistes, et toutes les manoeuvres dilatoires, voire politiciennes, du Pouvoir, tendant à retarder la tenue des élections générales dans les délais constitutionnels, notamment dans le refus de la mise en place du bureau de la CENI.

9. Contrairement aux affirmations du Porte-parole du Gouvernement, l’Opposition politique affirme que la RDC devrait disposer des moyens financiers suffisants pour organiser l’élection présidentielle à deux tours et des élections législatives telles qu’initialement prévues. Elle rappelle que les fonds destinés à l’organisation des élections en 2011 ont déjà en partie été décaissés sur le Budget de l’exercice 2010 et sont également inscrits au Budget de l’Etat de 2011.

10.L’Opposition politique demande au Président Joseph KABILA, qui célèbre ce mois de janvier 2011 son dixième anniversaire à la tête de l’Etat, d’abandonner son projet tendant à imposer des règles taillées sur mesure pour se maintenir au pouvoir et contourner la volonté de changement qui anime le peuple congolais.

11. L’Opposition politique exhorte la Communauté Internationale à soutenir le peuple congolais dans sa lutte pour la démocratie et de ne pas tomber dans le piège tendu par le Président KABILA. Elle doit se garder de participer au financement d’une mascarade d’élections qui vise à maintenir le Président Joseph Kabila à la tête du pays et conforter l’installation d’une nouvelle dictature en RDC.

12. Enfin, l’Opposition Politique réitère au Peuple congolais son engagement à poursuivre à ses côtés la lutte pour que réussisse l’alternance démocratique qui conduira à l’amélioration du mieux être de tous. Au cas où le Pouvoir en place persistait à vouloir imposer son dictat, l’Opposition politique est prête à prendre ses responsabilités. Elle demande de ce fait au Peuple congolais de se tenir prêt à défendre, par toutes voies légales, les acquis du processus de démocratisation en cours dans notre pays depuis 1990.

Que vive la démocratie,

Que Dieu bénisse la RDC et son peuple!

Fait à Kinshasa, le 9 janvier 2011

 

Pour l’Opposition Politique (liste partielle) source: SG MLC

MLC : François MUAMBA                  

UDPS : Etienne TSHISEKEDI Wa Mulumba                     

CD : Gilbert KIAKWAMA

ODR : Roger LUMBALA                                                                                                       

 UNC : Vital KAMERHE                                                                                             

G 14 : Dr Baudouin BUASA, Dr KABAMBA Mbwebwe, Richard EZULU

ANADER :    Elie     KUMBU        Kimbel

UREC :           Jean-Batiste           MONICO

ECiDé            : Martin M. FAYULU                              

RADECO: Madame TATCHER LUSAMBA

MLP : Fanck DIONGO

RADER: Auguste MAMPUYA

PT : Steve MBIKAYI

LES RENOVATEURS : Albert Fabrice MPUELA

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 22:39

CHEIKFITANEWS-P1014430.JPG

CHEIKFITANEWS-P1014413.JPG

Plus d’un demi-millier de personnes ont répondu à l’appel du sit-in pour Laurent Gbagbo, lancé par la communauté ivoirienne de Belgique, le samedi 8 janvier 2011 de 13h à 15h30. Des ivoiriens en provenance de pays limitrophes sont venus renforcer leur communauté de Belgique. Les plus nombreux sont arrivés en cars.

Lieu de rencontre : Place Poelaert, en face du Palais de Justice de Bruxelles. Il a plu durant toute la manifestation, cela n’a pas entamé la détermination des manifestants.

Les organisateurs ont expliqué le motif de l’action : dénoncer les manœuvres de la communauté internationale qui a pris fait et causes pour un camp, au mépris des institutions de la Côte d’Ivoire, et surtout en fermant les yeux sur des faits patents : au Nord du pays, il n’y a pas eu transparence  et les rebelles toujours présents et en arme, ont intimidés les électeurs.

Les autorités françaises sont les plus pointées du doigt : ils n’informent pas convenablement leur opinion nationale.

Comme lors de la manifestation précédente au rond-point Schuman, des banderoles ayant trait à la RD Congo pouvaient être aperçues. Des congolais étaient de la partie. Ainsi, Jean-Pierre Samba prendra même la parole en leur nom sur le podium.

Plusieurs autres nationalités étaient signalées dans le public : camerounais, burkinabé, togolais, rwandais ...

La crise ivoirienne est-elle en train de réveiller le panafricanisme prématurément enterré avec l’élimination de Lumumba et la marginalisation des Nkrumah et autres Sékou Touré?

Laurent Gbagbo n’est-il pas progressivement  perçu comme ce nègre qui, 50 ans après les indépendances peut tenir tête à l’ancien maître… Pour une nouvelle indépendance africaine, la vraie cette fois ?

Les tireurs de ficelles de la politique mondiale perçoivent-ils cette mutation progressive ? À    sa juste valeur ?

Ont-ils mesuré l’impact de leur union sacrée anti-Gbagbo dans le subconscient collectif africain ?

La solution de la crise ivoirienne pourra-t-elle complètement ignorer cette donne qui s’est invitée?

Cheik FITA

Bruxelles, le 8 janvier 2011.

  

CHEIKFITANEWS-P1014417.JPGCHEIKFITANEWS-P1014426.JPG 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 21:57

 CHEIKFITANEWS-P1014410.JPG

NPM: Mr Albi Bweya, Mr Musao, Mr Ciamala, Mr Saidi Wambaka, Mme Ngandu Photo: cheikfitanews

 

Des représentants des partis politiques congolais de l’opposition se sont réunis le vendredi 7 janvier 2011 en soirée à Bruxelles. Des délégués des partis qui se sont excusés, nous ont assuré au téléphone être en harmonie avec les présents.

A l’ordre du jour, un passage en revue de l’actualité politique en RD Congo et tout particulièrement deux faits majeurs : l’enterrement supposé du bruxellois Armand Tungulu et la tentative de révision constitutionnelle : le pouvoir voudrait actuellement imposer aux congolais une élection présidentielle à un tour, un peu comme dans les meilleures des républiques bananières.

A propos d’Armand Tungulu, les participants ont exprimé leur soutien à la veuve ainsi qu’aux orphelines face à la torture morale que l’Etat congolais leur fait subir jusqu’à ce jour, avec cette mise en scène macabre de simulacre d’enterrement, au mépris de nos coutumes quant au respect dû aux morts.

Pour ce qui est de la tentative de révision constitutionnelle, les participants à la rencontre ont été unanimes : Depuis Bruxelles, ils feront pression tout azimut pour que cette escroquerie politique ne passe pas.

La loi des lois n’est pas un jouet.

Les stratégies pour atteindre leurs objectifs? Les participants ont préféré ne rien dire assurant seulement que les résultats parleront d’eux-mêmes très bientôt.

Quant à la synergie avec les partis politiques d’opposition au pays, les participants ont assuré qu’ils sont en contact et en symbiose.

Madame Justine M’Poyo Kasa-Vubu a daigné exprimer cela de vive voix dans la vidéo ci-dessous.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 7 janvier 2011

CHEIKFITANEWS-P1014411.JPG
 NPM: Mme Ngandu, Mme JM Kasa-Vubu, Mr F. Tshisekedi, Mr M'Poyo. photo cheikfitanews
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 08:21

 

Cheik FITA DSCF4212

Le gouvernement congolais a annoncé par la voix de son porte-parole monsieur Lambert Mende sa décision de modifier la constitution  afin que l’élection présidentielle soit désormais à un tour et non à deux.

Qui dit révision constitutionnelle dit vote en congrès, par les deux chambres : sénat et parlement. Ce n’est donc pas monsieur Kabila qui votera le changement, mais ce sont d’autres élus comme lui, à un autre niveau du pouvoir et en principe indépendant: les législateurs.

Ils pourront ou ne pas aller dans le sens du mentor.

Il est vrai, le parlement congolais est à majorité pro-Kabila. Et certains ont été élus grâce aussi à « l’argent » de la mouvance présidentielle. Celle-ci donnera sûrement un mot d’ordre et peut-être aussi des espèces sonnantes et trébuchantes à l’appui.

Si le « oui à la révision » l’emporte, monsieur Joseph Kabila pourra se frotter les mains. Une épine en moins. Restera bien sûr le problème d’être le premier au tour unique, sinon, ce sera la mort subite, et adieu veaux, vaches, privilèges et tutti quanti. Cela, c’est un autre débat.

Mais les parlementaires eux, qu’auront-ils comme dividende dans ce deal ?

S’ils votent pour la révision constitutionnelle, ils lieront davantage leur sort politique à celui de monsieur Joseph Kabila, lors d’une campagne législative celle-là, où les enjeux ne sont pas du tout les mêmes qu’à l’élection présidentielle.

Ils devront ainsi défendre localement le bilan de l’exécutif national, ses (contre) performances dans les domaines ci-après au moins :

-      Sécurité

-      Alimentation

-      Emploi

-      Accès à l’eau potable

-      Electricité

-      Salaire des fonctionnaires

-      Accès à l’enseignement des enfants

-      Soins médicaux

-      Transport

-      Routes de desserte agricole…

-      Loisir

-      Information

-      Culture …

Si dans leur circonscription électorale l’essentiel de tout ceci n’aura pas été réalisé par le pouvoir exécutif, ils peuvent se rassurer, ils devront batailler ferme pour leur propre réélection, avec beaucoup de chances de passer à la trappe, pour ne pas dire à la moulinette.

Durant la campagne, les députés de l’actuelle mouvance présidentielle auront en face d’eux, toute l’armada de l’opposition : UDPS, MLC, UREC… Sans compter leurs collègues qui ont quitté le bateau pour suivre Kamerhe, l’ancien président du parlement.

Les députés sortant de l’actuelle majorité pourront-ils soutenir devant leurs concurrents et devant les électeurs les arguments avancés par l’exécutif pour tordre le cou à la constitution à savoir, nous citons :

-      Nous avons expérimenté en 2006 le suffrage universel à deux tours. Et nous avons constaté qu’il n’est pas conforme aux intérêts de notre peuple. Du point de vue économique, du point de vue politique et du point de vue sécuritaire.

-      Le déroulement des élections sur le strict modèle occidental au Kenya, en Guinée, en Côte d’ivoire et même chez nous a abouti à des affrontements non pas politiques mais identitaires. Mais ce n’est pas ce que nous avons recherché.

Fin de citation.

Questions face à cet argumentaire :

Du point de vue économique

Economiser 300.000.000 de dollars ? Gouverner c’est prévoir dit-on. L’exécutif AMP n’avait-il pas cinq ans pour planifier les élections ? Économiser 60 millions de dollars par an pour un événement aussi décisif pour une nation que ce sont les élections, est-ce trop demander à un pouvoir responsable ?

Du point de vue politique

De deux tours à un tour, est-ce une avancée démocratique ou un recul ?

Dans un pays de 70.000.000 d’habitants, un régime finissant avec les résultats que nous connaissons et étant arrivé aux commandes de l’Etat suite à l‘expression dans les urnes de moins de vingt millions d’habitants, peut-il se permettre pareilles libertés ?

Rappelons les chiffres de 2006.

Inscrits : 25 420 199

Vote exprimé : 16 256 601

Gagnant au deuxième tour : 9 436 779 voix (1er tour : 7 590 485)

Strict modèle occidental d’élection présidentielle à deux tours

Est-ce à dire que l’élection présidentielle à un tour serait subitement une invention congolaise ?

Affrontements identitaires ?

La solution est-ce vraiment établir un seul tour de la présidentielle ? Encore que la thèse d’affrontements identitaires reste à démontrer !

Soit. Le fait de n’avoir pas recensé la population depuis 2006, est-ce une attitude propice à clarifier le problème identitaire en RD Congo ?

Le syndrome ivoirien devrait-il être calqué si servilement sur la situation e RD Congo ?

N’est-ce pas par hasard un aveu implicite que le candidat favori de l’AMP ne représenterait plus qu’un pourcentage inférieur à ses 9 436 779 voix de novembre 2006, suite à l’usure du pouvoir, les résultats mitigés voir insuffisants pour ne pas dire médiocres, sans compter le retour en force de monsieur Etienne Tshisekedi, le basculement prévisible de l’électorat de l’ex-Kivu dans l’escarcelle de ceux qui étaient jusque là le courant rénovateur de l’AMP ?

Pour l’histoire, aux lendemains du 24 avril 1990, le chef de la mouvance présidentielle d’alors n’avait-il plus qu’une portion congrue des intentions de vote des Congolais ? Ne fut-il pas champion de modifications de la constitution, toujours taillée sur mesure ? Même signes ? Mêmes angoisses ? Mêmes parades ?

Conclusion ?

Les parlementaires congolais sont ainsi devant la situation suivante :

-      ils rejettent l’instauration d’un seul tour à la présidentielle et ils en sortent quelque peu grandis, leur institution aussi, ce sera toujours un atout dans leur campagne électorale,

-      ils se plient au dictat d’une autre institution pourtant indépendante, alors, pour la survie politique de monsieur Joseph Kabila, ils se tirent une balle dans le pied… Et courage pour leur propre campagne aux législatives !

Conviction ? Cupidité ? Courte vue ?

A eux de choisir !

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 7 janvier 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens