Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 06:02

P9123685

DSCF9107 

Le vendredi 1er octobre 2010 en soirée, jour où après moult tergiversations, l’ONU daignait enfin publier le rapport de sa commission des droits de l’Homme sur le Génocide, les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis  au Congo par l’APR de monsieur Paul Kagame, à Bruxelles, Firefec, le Forum interrégional des femmes congolaises présentait au public le spectacle Cœur de mère, écrit, mis en scène et joué en onewoman show par Dada Stella Kitoga Djungu.

Lieu de rendez-vous : Centre communautaire flamand Ten-Noey, 25, rue de la commune, à Saint Josse Ten-Noode, Bruxelles.

La soirée a commencé par le vernissage de l’exposition « Femme en résistance »

Les organisateurs dont Julie De Groote présidente du parlement francophone ont expliqué le sens de la manifestation, le parcours pour arriver à ce résultat.

Viendra alors le clou de la soirée : « Cœur de mère ».

Ce spectacle dépeint plusieurs pans de la vie quotidienne de la femme congolaise : souci d’avoir un mari à soi, petit commerce, encadrement des enfants, harcèlement sexuel au boulot, « embrigandage » dans les sectes appelées bizambizambi, maternité… Et scènes poignantes : les viols et les tueries des femmes à l’Est de la RD Congo.

Occupation de la scène, expressions du corps et du visage, effets sonores, costumes, éclairage, maîtrise du texte, présence sur scène, suspense, communication avec le public… Tout y était pour maintenir l’attention et transporter le spectateur au cœur du quotidien éprouvant de la congolaise.  

Après quatre-vingt dix minutes de spectacles, c’est sous les applaudissements que Dada Stella Kitoga Dungu a été saluée.

Avant de se séparer de son public, Madame Kitoga Djungu n’a pu retenir une larme à la pensée de sa collègue et amie, actrice et metteur en scène congolaise comme elle, Jeanine Kalumba Yeba décédée le 20 septembre 2010 à Kinshasa. Elle lui a dédiée cette représentation.

Mieux que tous les discours et manœuvres politiciennes, ce spectacle va droit au cœur et balance à la figure du spectateur le drame non pas seulement de la femme congolaise aujourd’hui, mais celui de tout un peuple, le peuple congolais.

Aux congolais qui ont vu ou qui devraient voir ce spectacle, nous sommes tenté de dire : Où sont les hommes ? Faut-il laisser tout le poids de la marche de la Nation à la femme ?

N’est-il pas temps que le Congolais, l’Homme congolais se mette enfin debout ? Mieux, que les congolais s’unissent enfin autour d’un objectif minimal commun à savoir : redonner au congolais le minimum que tout être humain est en droit d’exiger de sa nation et de ses dirigeants à savoir : la sécurité pour soi et pour ses biens, la nourriture, les soins médicaux, l’école pour les enfants, le travail, un salaire... Et surtout le respect de la dignité de la femme, pièce angulaire de la famille et de la Nation.

Bravo Dada Stella Kitoga Djungu, bravo Firefec.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 2 octobre 2010

 

 P9123662P9123660

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 14:11
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 21:10

  Ben Kalala

Notre compatriote Ben Kalala, Président de la communauté congolaise d'Atlanta vient de nous faire parvenir une dépêche de l'AP, associated Press en provenance de Genève à propos du Rapport de la commission des Nations Unies sur le génocide commis par l'APR en territoire congolais qui doit  être publié incessamment.

Selon cette dépêche deux éléments sont à épingler:

1)   L’ONU semble   avoir baissé le ton face à Mr Kagame. 

2)   Un haut fonctionnaire des Droits de l’Homme affirme par contre que le rapport sera publié tel quel.

Moralité ?

En cédant au chantage de Kagame, l’ONU se décrédibilise auprès des 70.000.000 de congolais ainsi que de leurs descendants, pour faire plaisir un individu, potentat du reste.

Ce serait une cécité politique de croire que le Congo restera éternellement  faible face à ses voisins, au point de travestir les faits déplorables qui nous concernent.

« La salive crachée ne peut plus revenir dans la bouche. »

Que les dirigeants actuels de l’ONU y réfléchissent par deux fois.

 

MANIF DEVANT L’ONU  

Maquillage de la vérité ou pas, selon Ben Kalala que nous avons eu au téléphone, en ce moment, des délégations de congolais des USA et du Canada se dirigent vers le siège de l’ONU à New York pour une manifestation ce vendredi 1er octobre 2010 drapeaux du Congo et photos des massacres à l’appui. ceux d’Atlanta feront 14 heures de route.

Ci-dessous la dépêche de l’AP ainsi que sa traduction française (approximative) par moteur de recherche.

 

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 30 septembre 2010

 

 

UN tones down Congo 'genocide' report

 

– 14 mins ago

GENEVA – The United Nations has revised a report detailing a decade of gruesome attacks against civilians in Congo after Rwanda and Uganda angrily protested a draft version.
The final report, obtained by The Associated Press, shows the U.N. human rights office toned down previous language accusing Rwandan troops and rebel allies of slaughtering tens of thousands of Hutus in
Congo in the 1990s.
But the report continues to suggest that Rwandan troops and others may have engaged in genocide and crimes against humanity.
Rwandan government spokeswoman Louise Mushikiwabo said Thursday that the document was "flawed and dangerous."
Ugandan officials in Geneva also dismissed the report. Both countries have threatened to pull soldiers from U.N. peacekeeping missions.
THIS IS A BREAKING NEWS UPDATE. Check back soon for further information. AP's earlier story is below.
GENEVA (AP) — The U.N.'s top human rights official says a report detailing gruesome attacks against civilians in Congo will be released unchanged Friday despite Rwanda's angry protests over the findings.
U.N. High Commissioner for
Human Rights Navi Pillay says the final version will have "no significant changes" from a leaked draft that accused Rwandan troops and Congolese rebels of slaughtering tens of thousands of Hutus in Congo in the 1990s.
Rwanda has threatened to pull its troops from U.N. peacekeeping missions if the report is published unchanged.
But Pillay told reporters in Geneva on Thursday that "the substance remains the same."
The release was delayed to allow Rwanda and other countries time to publish their comments alongside the final version.

 

TRADUCTION

tons de l'ONU par rapport «génocide» Congo
AP
- 14 mins ago
GENÈVE - L'Organisation des Nations Unies a révisé un rapport détaillé d'une décennie d'attaques horribles contre des civils au Congo après le Rwanda et l'Ouganda ont protesté avec colère une version préliminaire.
Le rapport final, obtenu par l'Associated Press, montre le Bureau des Nations Unies des droits humains édulcorée langue précédente accusant les troupes rwandaises et leurs alliés rebelles de l'abattage des dizaines de milliers de Hutus au Congo dans les années 1990.
Mais le rapport continue à penser que les troupes rwandaises et d'autres peuvent avoir participé à un génocide et de crimes contre l'humanité.
Porte-parole du gouvernement rwandais Louise Mushikiwabo a déclaré jeudi que le document était "erronée et dangereuse."
fonctionnaires ougandais à Genève a également rejeté le rapport. Les deux pays ont menacé de se retirer des soldats de maintien de la paix des Nations Unies missions.
Cette mise à jour DERNIERES NOUVELLES. Revenez bientôt pour plus d'informations. histoire antérieure AP est ci-dessous.
GENEVE (AP) - L'ONU haut fonctionnaire droits de l'homme, dit un rapport détaillant les attaques horribles contre des civils au Congo seront publiés vendredi inchangée en dépit des protestations du Rwanda en colère au sujet des conclusions.
Haut-Commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay, dit la version finale aura «aucun changement significatif" d'un projet de fuite que l'accusé les troupes rwandaises et des rebelles congolais de l'abattage des dizaines de milliers de Hutus au Congo dans les années 1990.
Le Rwanda a menacé de retirer ses troupes des missions de maintien de la paix de l'ONU si le rapport est publié inchangée.
Mais Pillay a déclaré aux journalistes à Genève, jeudi, que "la substance reste la même."
La libération a été retardée pour permettre au Rwanda et d'autres pays le temps de publier leurs commentaires aux côtés de la version finale.

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 08:06

 

Copie de Copie de 102 0540

PHOTO CHEIKFITANEWS

Mr Dominique Sakombi Inongo, ancien Ministre congolais de l'information décédé à Kinshasa le lundi sera inhumé à Kinshasa même le vendredi 1er octobre 2010 dans l’après-midi.

A Bruxelles, le deuil se tient depuis mercredi 28 septembre à l'Hôtel Wielemans, 14, rue Defacqz, rue qui est perpendiculaire à l’avenue Louise.

L’horaire : de 20 h à 5 h du matin pour ce jeudi et pour le  vendredi.

Une messe d'action de grâces se tiendra vendredi à 18 heures à l'Eglise Sainte Trinité.

L’info en ligne des Congolais de Belgique présente ses condoléances à toute la famille du disparu.  

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 30 septembre 2010

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 05:23

P9103606

 P9103583

Les syndicats européens ont organisé une grande manifestation le mercredi 29 septembre 2010 à Bruxelles, afin de protester contre la politique d’austérité de l’Union européenne. Cette politique fait suite à la grande crise financière de 2008. Plusieurs pays de l’Union européenne n’ont pu supporter ce choc.

Solution : réduction des dépenses de l’Etat. Et les rubriques les plus visées sont les rubriques sociales.

Le Président de l’UE monsieur Van Rompuy interrogé par la télévision belge RTBF a déclaré comprendre la position des syndicats mais pense que ce  plan sera bon à terme avec des créations d’emploi.

La Belgique assurant la présidence tournante de l’Europe, c’est un autre belge, le Premier ministre Yves Leterme qui recevra les syndicalistes. Il  dira : « C’est un signal important à prendre au sérieux »

Quand cent mille personnes venant de 27 pays différents, descendent dans la rue, ils ne sont pas tous tombés sur la tête.

Mieux que comprendre la position des syndicats, l’Union européenne ne doit pas ignorer ce signal et faire la sourde oreille, le son de la vuvuzela est suffisamment fort pour  être snobé.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 29 septembre 2010

 

110 0005P9103593
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 22:46

 

P9063572

Zadain Kasongo. Journaliste et Comédien congolais (Photo cheikfitanews)

DSCF9020

Jeanine Kalumba Yeba

Comédienne et metteur en scène congolaise

 100_4495-KATSH-CHEIKFITANEWS.JPG

Katende Katsh M'Bika. Dramaturge & Metteur en scène Congolais(Photo Théâtre ORCAN de Kinshasa)

Du samedi 25 au dimanche 26 septembre 2010, cérémonies émouvantes d’hommage à Bruxelles et à Kinshasa pour l’actrice et metteur en scène congolaise Jeanine Kalumba Yeba : membres de famille, amis, connaissances, voisins, autorités, anonymes, autorités.

Deux prises de paroles particulières :

Celle du journaliste et comédien Zadain Kasongo à Bruxelles le samedi, et celle de l’écrivain Katende Katsh Mbika à Kinshasa, le dimanche, dans la salle du théâtre National où avaient lieu les funérailles.

Quelle est la particularité de ces deux interventions ?

En 1983, Jeanine Kalumba Yeba, Katende Katsh, Mbuta Kayembe Zadain Kasongo et Cheik Fita avaient réussi une expérience culturelle unique : à partir du Katanga, avec les recettes d’entrée à leur spectacle, acheter des billets d’avion, aller à Kinshasa, y séjourner durant deux semaines, donner des représentations de leur spectacle dont une en direct à la télévision nationale, se faisant adopter ainsi non seulement par le difficile public kinois, mais aussi par les millions de téléspectateurs congolais. 

A Bruxelles,  l’hommage a  eu lieu au Centre interculturel Nord=Sud,  99 Boulevard Léopold II dans la commune de Molenbeek.

Une prière pour le repos de l’âme de la défunte, un témoignage de Zadain Kasongo et enfin la lecture  d’un extrait de « Moins Homme ».

 

A Kinshasa, la salle de spectacles du Théâtre National de la RD Congo est prise d’assaut tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, par des milliers de personnes.

Pour nous qui sommes à l’étranger où à l’intérieur du Congo, les artistes du Théâtre Orcan  diffusent en direct, en circuit fermé sur Internet l’essentiel de l’hommage à madame Jeanine Kalumba Yeba.

Après le culte religieux ou mieux, la cérémonie d’absoute dirigée par l’abbé Adrien Kanyengele aumônier militaire de Badiadingi, viennent les témoignages : associations des femmes, association des Songye, anciens de Kolwezi, groupes artistiques…

Des messages pathétiques sont prononcés dont celui d’Adamo Kamanda chef de division de la culture et  des arts de la ville de Kinshasa, au nom du ministère provincial de la culture.

Vient le tour du dramaturge congolais Katende Katsh Mbika. L’écrivain rappelle sa première rencontre avec l’actrice à Kolwezi : un sourire « accueillant », une disponibilité et une serviabilité remarquable. Mais surtout son talent sur scène doublée d’une mémoire extraordinaire.

 Dans la pièce Afriqu’empire où Katende jouait le rôle principal d’empereur et dont la tenue souvent malmenée par le grand nombre de représentations journalières, devait régulièrement être bien repassée, une personne s’occupe de ce costume-là : la comédienne Yeba.

Le sommet  de la collaboration Katende-Yeba est atteint dans « Moins Homme » dite « la guerre de Kolwezi » où Katende interprète le rôle de George Suarez, et Yeba celui de Claudine Suarez, l’épouse donc. Une cascade de représentations : Kolwezi, Likasi, Lubumbashi. L’apothéose à Kinshasa, le 20 mai 1983 en direct à la télévision nationale.  

Parmi les personnalités venues saluer la mémoire de l’artiste Kalumba Yeba Jeanine, il sied de mentionner la présence d’un membre du gouvernement congolais : Monsieur Maj Kisimba, Ministère des affaires foncières.

Le Ministre Muyej, ancien de Kolwezi a tenu également à soutenir les artistes du Théâtre Orcan.

A côté des acteurs actuels de la troupe, des anciens du Théâtre Orcan étaient là où appelaient de plusieurs coins du monde, Ndobole à Mbuji Mayi, Ntala des Etats Unis, Annicia Tshituka du Congo Brazzaville, Ben Kasongo de Lubumbashi. Sur place : Jacob Bingwa, Francine Yekoloma, Nanou, Panzu…

Au moment où nous rédigions cet article, un coup de fil d’une personne en larmes : « Est-ce vrai, Jeanine n’est plus ? » C’est Dada Stella Kitoga ici à Bruxelles, elle vient d’avoir la nouvelle d’un mail de son mari, l’écrivain Djungu Nsimba.

Dada Stella et Jeanine Kalumba Yeba rares femmes metteurs en scène sorties de l’INA, et ayant pratiqué le théâtre sans discontinuer, ont ensemble figuré dans des clips éducatifs au Congo.

L’actrice Jeanine Kalumba Yeba a été inhumée le dimanche 26 septembre 2010 au cimetière de Kinkole.

Jeanine Kalumba Yeba  a peut-être quitté la terre des hommes, mais son œuvre est restée gravée dans l’esprit de millions de congolais.

Pour notre mémoire collective, il est du devoir de l’Etat de perpétuer sa mémoire en donnant son nom à une place, une rue, une salle…

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 27 septembre 2010.

 

Ci-dessous,

-      Le témoignage vidéo d’hommage de Zadain Kasongo à Tantine Kalumba Yeba,

-      Avec comme décor de fond, le poster de la disparue, la lecture d’un extrait de « Moins homme » dite « La guerre de Kolwezi. » par Zadain Kasongo dans le rôle de Georges Suarez,  Joël Kitenge dans le rôle d’Alain Suarez et  l’actrice Wanga Aminata du Burkina Faso dans le rôle de Claudine Suarez, jadis interprétée par Jeanine Kalumba Yeba.

-       Le témoignage version texte

NOTA : Des informations actualisées seront publiées sur le blog du Théâtre ORCAN : http://theatreorcan.over-blog.com

FROM-28.09.2010 2234 KAMANDA

Adamo KAMANDA: Chef de Division de la Culture et des Arts, Ville de Kinshasa(Photo Théâtre ORCAN de Kinshasa)

FROM-28.09.2010 2260 MAJ 2

  Maj Kisimba: Ministre congolais des affaires foncières (Photo Théâtre ORCAN de Kinshasa)

 

EN MEMOIRE DE…

«  Le 20 mai 1983 sur le coup de 20h30 l'office zaïrois de Radiodiffusion et de Télévision en sigle OZRT annonce le spectacle théâtral "MOINS HOMME" ou la guerre de six jours par le théâtre africain des Muses. Le présentateur n'est autre que feu Mutombo Buitshi le géant de la scène à la voix gutturale. L’instant est inédit. Une troupe venue de l'intérieur comme on disait, est décidée de marcher sur  Kinshasa en y apportant un autre style de jeu de scène. La lumière s'éteint. Une pénombre annonce le début du spectacle sous un faible son de musique instrumentale en sourdine. Dans le fond, une femme noire apparait en robe  de  chambre. Visiblement sortie du sommeil elle vient ouvrir la porte à son mari blanc ingénieur revenant de la mine de Kamoto où il travaille. Elle se prénomme Claudine et lui, Georges. Les deux forment le couple Suarez, dit mixte .Serge, 10 ans est le fruit de leur union, de cet amour. Alain Suarez frère de Georges arrive fraîchement de Paris le jour même à Kolwezi .Et la deuxième guerre du Shaba dite de six jours éclate. Toute une famille enfermée au salon pendant les six douloureux  jours. A  l'extérieur des crépitements de balles ne présagent aucun espoir de survie.  La guerre est atroce. Les morts ne se comptent pas. Angoisse, anxiété, haine, amour, racisme et amour du prochain sont des sentiments dégagés par les personnages de cette œuvre à succès sous la plume de Cheik FITA dramaturge congolais. Des moments de rire ne sont pas absents. Ils sont souvent produits par le jeu du domestique Ilunga, dernier personnage de la pièce.

 Le rôle de l'unique femme du spectacle est magistralement incarné par mademoiselle Jeanine  Yeba Mukadi .C'est d'elle qu'il s'agit ce soir. Quel talent! Quelle beauté ! Physique, artistique et intellectuelle ! S’il est une femme qui m'a marqué de toute ma carrière d'artiste de théâtre c'est elle. On la remarque éblouissante  tant dans ses répliques que dans ses mouvements d'occupation de scène. D'une voix limpide qui vacille au ton du spectacle et allant crescendo selon les scènes, Jeanine subjugue. De sa voix, elle sait en faire bon usage. Car capable de crier, de hausser et baisser le ton ou de pleurer avec zèle jusqu'à toucher les cœurs des spectateurs. Ce soir-là en direct du studio maman Angebi, toute la République du Zaïre suit notre spectacle. Autant que sa beauté physique, son talent artistique s'impose sur la scène. Jeanine Yeba Mukadi n'a que 24 ans en cette soirée marquant la commémoration de la fête anniversaire du MPR, Mouvement Populaire de la Révolution tout puissant à l’époque. Les différents chefs d'état et leurs délégations invités à ces festivités  suivent la reine des Muses sur scène. Heureuse coïncidence! La troupe ne fait pas partie des invités. Mais par le talent de ses artistes elle impose respect et admiration. Surtout, elle séduit le tout nouveau Maréchal qui ne manque pas de faire téléphoner et d'en toucher un mot à son commissaire d'état à la culture. Dans la salle le public  très attentif est conquis sans effort. Sur scène, heureux nous nous admirons les uns les autres. Quant à elle, elle brille par la maîtrise du texte. Quelles que soient les improvisations du domestique, rôle que j'interprète, Jeanine sait nous ramener  au respect du texte. C'est ainsi qu'aujourd'hui tous ces souvenirs indélébiles me reviennent comme si c'était hier. Hélas! Il y a 27 ans. Oui il y a 27 ans, quand à la fin du spectacle de ce soir là le public du studio maman Angebi en délire se lève pour ovationner les artistes du Shaba. Succès et mission accomplie : marcher sur Kinshasa n'est plus un slogan mais une réalité. Des portes s'ouvrent. L'animateur Lukunku Sampu n'est pas en reste. Il se charge de la promotion du spectacle. 

Jeanine Yeba! Femme de scène, cet hommage  lui est dû. Mais plus loin que ma mémoire parcourt notre passé commun, je nous vois à Likasi chez un autre artiste, où  nous nous rencontrons pour la première fois vers les années 80.Il est question de  décider de créer un nouveau concept théâtral, celui de réunir les meilleurs  talents du Shaba et  travailler ensemble. Chose faite, deux artistes de Kolwezi Jeanine Yeba et Cheik FITA,Hilaire KATENDE Katsh'Mbika et KAYEMBE Mbuta de Likasi et Zadain KASONGO de Lubumbashi. L'ossature est montée et le Théâtre africain des Muses est né. De Kolwezi à Likasi en passant par Lubumbashi, nous sillonnons tout le Shaba, aujourd'hui redevenu KATANGA jusqu'à Kinshasa où tout le pays, par le truchement de la télévision nous découvre. A l'époque avoir une actrice capable de supporter le rythme de 3 spectacles par jour pendant des années relevait de l'exploit. Jeanine l'a fait sans désemparer, pas seulement avec talent mais aussi avec passion et sérieux. Quelle maîtrise!

En 1989 nos chemins se séparent après une tentative de remonter sur les planches avec une autre pièce. Une bourse d'études me conduit à l'étranger. Quoique devenue madame KALUMBA du fait de son mariage avec monsieur Kalumba Désiré, Jeanine n'a jamais abandonné le théâtre. Diplômée de hautes études en arts de scène, mère de famille, elle était cadre au ministère de la culture et des arts du Congo. C'est avec armes à la main qu'elle a rendu l'âme à la polyclinique BONDEKO de Kinshasa sous les yeux de quelques acteurs. La maladie  a eu raison d'elle. Pourtant je rêvais encore  de la retrouver l'année prochaine autour d'un projet des retrouvailles artistiques avec Katende et Cheik Fita. Kayembe étant décédé depuis plus de 10 ans. La famille du théâtre vient de perdre une de ses brillantes étoiles. Mais moi, je perds ma meilleure complice de scène. L'univers théâtral n'en produit des pareilles qu'une fois tous les siècles. Puisse le Tout-Puissant l'accueillir dans son royaume mais surtout susciter d'autres talents. Merci Jeanine !

 

ZADAIN

--------------------

DSCF9033 P9063571

FROM-28.09.2010 2213 PUBLIC

Copie de DSCF9022

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 07:49

 photo radiookapi 

Jeudi 23 septembre 2010, les députés provinciaux de Kinshasa ont élu leur nouveau président, monsieur Malungeni, en remplacement de monsieur Nsingi, désavoué.

Parmi les anomalies qui ont entouré cette élection, il y a cette tentative du procureur général de la république (nommé), d’empêcher la tenue d’une assemblée d' élus !

Le procureur général de la république peut-il affirmer avoir pris sa décision en toute indépendance, ou n’exécute-t-il pas tout simplement des injonctions du pouvoir exécutif ?

Ne sommes-nous pas là face à des méthodes dignes d'un régime totalitaire?

Ci-dessous, l'article du journal "Le Phare" de Kinshasa.

CDB

Bruxelles, le 27 septembre 2010 

 

Assemblée provinciale de Kinshasa : Malungeni succède à Nsingi

Chassés du « Salon rouge » des Affaires étrangères, cadre choisi pour abriter l’élection, mercredi 22 septembre, du président en remplacement de Roger Nsingi, les députés provinciaux se sont déportés au Palais du peuple. Arrivés à l’hémicycle de Lingwala, ils y ont planté leurs pénates au siège du Sénat en rappelant que les membres de la chambre haute sont bien leurs émanations. Ils ont, sur-le-champ pris quartier sur les marches au premier niveau de la bâtisse chinoise.

            Le vice-président Mbangama et les deux rapporteurs, assis sur des chaises en plastique, ont prié leurs collègues, de s’asseoir à même le sol « pourvu que l’essentiel soit atteint ». Ce qui a été fait. Ordre du jour : élection du président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

 Le rapporteur a été prié de prononcer le quorum de décision. Sur 48 membres, 33 ont répondu à l’appel. Dans la foulée des débats, le vice-président a pris soin d’informer ses pairs qu’un communiqué du parquet général de la république était affichée sur toutes les entrées de la salle de conférences du collège Boboto, interdisait toute tenue des plénières. A ce sujet, Martin Fayulu a demandé et pris la parole, par une motion d’information, pour réagir, texte de la Constitution à la main. L’élu de Ngaliema s’est fondé sur  l’article 28 où il est bien stipulé que « Nul n’est tenu d’exécuter un ordre manifestement illégal… », Pour rejeter la décision du parquet. Applaudissements. « Nous sommes une institution à la fois politique et législative. Que vient faire le judiciaire surtout que l’ordre public n’est pas troublé », a relevé Fayulu.

            Mme Kasa, a, pour sa part, abondé dans le même sens en se fondant, elle, sur l’article 6 du règlement intérieur qui, d’après elle, reconnaît à l’Assemblée de siéger où elle veut. « Nous devons donc tenir nos travaux ici ».

Désobéissance au PGR

            Avant l’entrée en la matière, la procédure proposée par le président ad intérim a voulu, conformément au RI, qu’une résolution soit adoptée pour déclarer nulle toute entorse à la voie conduisant à l’élection du président. Aussitôt dit, aussitôt fait, la résolution a été lue et adoptée. La « résolution de désobéissance de la lettre de l’Avocat général de la République jamais déposée a été adoptée », a lancé le vice-président Mbangama avant d’inviter le rapporteur à revenir et procéder à l’appel nominal des membres constituant le corps électoral. L’urne était apprêtée de même que les bulletins de vote. Le candidat unique, Malungeni, a pris soin de lire son « projet de société ». L’heure du vote est arrivée, et chaque député, porteur d’un bulletin, a pu faire face à son « devoir civique ». Et la vérité des urnes était sans appel : Joseph Malungeni, candidat Mlc à ce poste, s’en est sorti avec toutes les voix, soit 33 voix sur 33 pour 48 députés régulièrement recensés, deux excusés et 13 absents.

            L’économiste, jusque-là président de la commission Ecofin, a été proclamé président de l’Assemblée provinciale. Jean-Busa, Fidèle Babala, deux hauts cadres du MLC que Nsingi accuse d’avoir joué pour son départ étaient bien là. Ils ont congratulé l’entrant tout en dénonçant « l’incursion » du pouvoir judiciaire dans le « fonctionnement d’une institution législative». A eux, s’est joint Germain Kambinga, cet autre jeune turc du Mlc. 

« C’est illégal… », persiste Nsingi

Dans une conférence de presse tenue hier, le président déchu, a réagi à l’élection de Malungeni : « C’est illégal, c’est du théâtre de chez nous », a-t-il déclaré.

« Le PGR a interdit toute plénière, il a même demandé aux forces de l’ordre d’afficher le communiqué sur les entrées de la salle. Mais les députés ont refusé d’obtempérer en violation de la loi ». Nsingi continue de s’estimer comme l’incarnation de la liberté.

D-LK 

 

 

Repost 0
Published by CDB/LE PHARE DE KIN - dans cheikfitanews
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 03:29

 sav10-copie-2.JPG

 

Sur notre photo : les artistes du Théâtre ORCAN, le 30 juin 2010 à Brazzaville

Madame Kalumba première à partir de la droite, donne les dernières instructions aux artistes.

 

20 mai 1983, 20h35 après le grand journal  de la télévision nationale zaïroise OZRT, la silhouette géante de feu Mutombo Buitshi apparaît à l’écran pour annoncer de sa voix grave et inimitable de bête de scène : « L’émission théâtrale avant-scène vous présente : Moins Homme dite la guerre de  Kolwezi par le Théâtre des Muses du Shaba »

Et le spectacle commence. Il est retransmis à travers toute la république. Sur scène  cinq artistes venus du Katanga alors Shaba, ainsi qu’un petit garçon de dix ans recruté à Kinshasa. Dans le groupe, une dame qui jouera le rôle de Claudine Suarez : Madame Kalumba.

L’audimat est au top. Le public de Kinshasa découvre un autre style de théâtre venu du Katanga. Car les artistes sont en fait une sélection : deux viennent de Kolwezi, deux de Likasi, et un autre de Lubumbashi et bien sûr le petit de Kinshasa.

 

30 juin 2010 en soirée au Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza à Brazzaville  à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de la RD Congo, le protocole annonce : « Et voici le Théâtre ORCAN de Kinshasa dans le ballet Mutambu ». Des jeunes artistes congolaises et congolais font rugir le tam-tam dans une rythmique dont la RD Congo a le secret : Danses, chant, expression corporelle … Le public applaudit à tout rompre.

 

 Lire l’article en cliquant sur ce lien : http://www.congo-siteportail.info/Une-soiree-pour-le-cinquantenaire-de-l-independance-de-la-RDC-a-Brazzaville_a7536.html

Derrière ce spectacle, il y a une main, la direction artistique de Madame Jeanine Kalumba.

Lundi 20 septembre 2010 à 16h30, Jeanine Kalumba Yeba s’est éteinte à l’âge de 51 ans laissant derrière elle quatre enfants et un mari éploré. Oui une étoile s’en est allée.

Graduée en art dramatique de l’Institut National des Arts, INA, Jeanine Kalumba Yeba a commencé le théâtre très jeune à Kolwezi sa ville natale. Ceux qui ont eu à voir sillonner le théâtre ORCAN au Katanga et à Kinshasa l’on applaudi entre autre dans « On divorce ? » (Deka), Projuve (la directice) , dans « La danse de la forêt » de Wole Soyinka avec l’INA dans une mise en scène de Mbala Kanga, dans plusieurs pièces pour enfants ainsi que des pièces éducatives en collaboration entre autre avec le groupe « Tonga Moto ». Madame Kalumba s’est produite avec son groupe une dizaine de fois en Espagne aux Iles Canaries.

Madame Kalumba a été aussi très active dans les mouvements de femmes dont l’ONG « Femme et Enfant » qu’elle dirigeait.

Au moment où elle disparaît Madame Kalumba Yeba était cadre au Théâtre du Zoo de Kinshasa depuis près de 20 ans.

Le monde culturel congolais et théâtral en particulier vient de perdre une artiste de talent.

Des hommages lui seront rendus par sa famille, ses amis, ses collègues et les artistes:

-         À Kinshasa, le samedi 25 septembre 2010 au Théâtre du Zoo avec la présence des autorités du ministère de la culture.

-         À Bruxelles, au Centre Culturel Nord=Sud, au 99 boulevard Léopold II dans la commune de Molenbeek  

   LIEN POUR LE PROGRAMME DES FUNERAILLES : http://theatreorcan.over-blog.com/article-artiste-kalumba-yeba-jeanine-du-theatre-orcan-programme-hommage-et-funerailles-57579240.html

 

Contacts

À Kinshasa : 00 243 898986099, 00 243 818886099 theatreorcan@yahoo.fr  ou  

 

À Bruxelles : 00 32 495 33 65 19  

 

Franck KITENGE

Manager du Théâtre ORCAN

Sav1-copie-1.JPG

Repost 0
Published by Franck KITENGE - dans cheikfitanews
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 13:15

P8293557-MALU-MALU-PHOTO-CHEIKFITANEWS.JPG

 

Profitant de la présentation à Bruxelles  du livre « Cadastre des infrastructures : problèmes et recommandations. Cas des provinces du Nord et du Sud-Kivu.  », Avec d’autres confrères, nous avons posé un certain nombre de questions à monsieur l’abbé Malu Malu à propos des élections en RD Congo.

DES FAITS

-         À l’issue du dialogue inter congolais en 2002, il y a eu une transition avec des institutions de la transition parmi lesquelles la CEI.

-         Des élections devaient avoir lieu, commençant par les locales pour se terminer par la présidentielle. La carte d’électeur de la CEI en fait foi.

-         En mars 2006 une nouvelle  constitution a été promulguée.

-         Le 6 décembre 2006, monsieur Joseph Kabila a prêté serment en tant que Président pour un mandat de 5 ans marquant ainsi la fin de la transition.

-         En 2007, le parlement issu des élections a été installé.

-         Dans la nouvelle constitution, la CEI était dissoute de fait avec l’installation du nouveau parlement.

-         Le Président de la CEI devait à cet effet présenter au parlement son rapport et tirer sa révérence.

-         Seulement, les élections locales avaient été zappées.

-         Et… La CEI sensée dissoute de plein droit  publie maintenant un calendrier électoral dans lequel les élections locales auront lieu en 2013. Plus de dix ans après !

-         Dans le même calendrier électoral, le nouveau président élu prêtera serment en avril 2012, soit quatre mois au-delà de la date anniversaire de la prestation de monsieur Joseph Kabila.

 

INTERROGATIONS, ZONES D’OMBRE.

Le processus électoral congolais devient ainsi un casse-tête. Monsieur l’abbé Malu Malu issu de la société civile a été un acteur majeur dans notre processus électoral. Contrairement aux autres acteurs de la transition, il est toujours à l’œuvre.

Sur quelle base juridique ?

Avec quel mandat ?

À qui rend-t-il compte ?

Sur quelle ligne budgétaire tire-t-il les revenus de ses actions ?

Notre Congo qui se dit démocratique ne devrait-il pas logiquement s’appuyer sur des textes et  respectés par tous ?

Il ya eu des accords entre forces politiques en 2002.

-         au-delà de ces accords, y avait-il des individus ou des groupes d’individus ayant le pouvoir modifier un seul mot des accords, ou pire, tout chambarder ?

-         La constitution étant la loi des lois devrait être respectée par tous. L’est-elle ?

-         Après le 6 décembre 2001, n’allons-nous pas nous retrouver dans l’illégalité et l’illégitimité ?

-         Pour le curé, il y a impossibilité matérielle d’organiser les élections dans les délais. OK. Question : ceux dont le mandat électif va vers la fin, une fois illégitimes, sur quel base imposeront-ils leurs vues aux autres?

-         Gouverner étant prévoir, dit-on, il y a eu durant quatre ans déjà, des gens à la tête de différentes institutions pour gouverner, pour prévoir. Apparemment, ils n’ont pas prévu ! Alors, qui est responsable ? Doit-on pointer les coupables du doigt ou pas ?

Pour aider nos lecteurs à se faire une opinion, nous diffusons donc ci-dessous un certain nombre de vidéo où l’abbé Malu Malu s’exprime, notamment à propos du processus électoral en RD Congo.

Que retenir ?

Que comprendre entre les lignes ?

Quelles conclusions en tirer ?

La démocratie congolaise est-elle en péril ou pas ?

Que dire à la population, le souverain primaire ?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 20 septembre 2010

P8293547-MALU-MALU-CHEIKFITANEWS.JPG
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 11:11

RD CONGO 2011

VU DE BRUXELLES (03)

12 AU 18.09.2010

 P8303558 CHEIKFITANEWS

Notre Photo montre: Mme Louise Ngandu, UREC/Europe, Mr Serge Welo, chargé de propagande de l'UREC & Mr Albi Bweya, de l'Anader/Europe

Samedi 18.09.2010 à Bruxelles.

Troisième semaine d’analyse de la vie en RD Congo depuis Bruxelles, en perspectives des échéances électorales de 2011.

Invités : Louise Ngandu, Albi Bweya et Serge Welo venu de Londres.

Trois thèmes abordés :

- Le passage à Kinshasa de la ministre rwandaise des affaires étrangères à propos du rapport de la Commission des droits de l’homme de l’ONU: Pression? Fuite en avant? 

- La tournée du Président Joseph Kabila dans les provinces : Bilan ? Pré-campagne ? Ecoute tardive?

- Et enfin  les déclarations de l’abbé Malu Malu sur les élections, lors de son passage à Bruxelles. Quelles sont les responsabilités pour le retard?

Cette semaine, la rencontre a été faite en  collaboration avec l’émission 1000 couleurs d’Europe de Gérad Kanabasawu.

Ainsi les téléspectateurs kinois pourront désormais nous suivre dans cette émission diffusée à Kinshasa par la chaîne de télévision Congoweb TV.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 septembre 2010

 

P8303558 CHEIKFITANEWS

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens