Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 22:11

 

 

cheikfitanews-P1014572.JPG

Près d’une trentaine d’intellectuels et d’experts congolais, africains et amis du Congo se sont  rencontrés le 28 janvier 2011 à l’Hôtel NH de Bruxelles, en vue d’échanger sur la stratégie relative à l’éventuelle candidature de Guillaume Ngefa à l’élection présidentielle de novembre 2011 en République Démocratique du Congo. Les travaux dureront trois jours.

 

La réunion a regroupé des experts venus de la République Démocratique du Congo, mais également d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie. Les participants ont examiné la stratégie de campagne adaptée  aux réalités politiques et de développements actuels de la République Démocratique du Congo.

Pendant les travaux, les participants ont identifié les voies et moyens propres à susciter l’adhésion des populations congolaises aux idéaux politiques, économiques et sociaux que défend M. Ngefa, notamment la nécessité de promouvoir une véritable gouvernance démocratique et participative au Congo. A cet égard, les participants ont défini les actions urgentes pour  concrétiser ces idéaux.

« En tant que jeune congolaise, il convient de  soutenir un homme intègre et  de conviction dont la vision moderniste  pour le Congo et le sens de l’ouverture au monde offrent des opportunités d’un réel changement démocratique », a déclaré  Margot Bokanga, experte Congolaise en relations internationales venue des USA.

Selon Madame  Salua Nour, professeur de sciences politiques à Berlin et un des experts ayant travaillé pendant 16 ans au Congo,  « en tant qu’adhérente aux idéaux de la démocratie et de la justice sociale dans toutes les sociétés humaines, je suis convaincue  que le programme de M. Guillaume Ngefa constitue un paradigme nouveau sur base duquel une vraie démocratisation du système politique  pourrait s’effectuer en RDC. C’est ce que l’on peut souhaiter de mieux pour le peuple congolais, en tant qu’amie de ce peuple ».

Ci-dessous, une vidéo de l’assemblée et l’interview de deux partiipantes : Madame Salua Nour et mademoiselle Margot Bokanga.

Contact en Belgique : Lumembo Tamusa: +32 489 118 329

 

Kouassi Parfait & Cheik FITA

Bruxelles, le 29 janvier 2011

 

 

CHEIKFITANEWS-P1014576.JPG

 

Repost 0
Published by Cheik FITA& KOUASSI PARFAIT - dans cheikfitanews
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 20:50

PETITION-A-FURU-CONTRE-REV-CHEIKFITANEWS.jpg

Un reportage de Butembo nous apprend que dans cette ville de l’est de la RD Congo, des jeunes ont initié la collecte de cent mille signatures contre la révision cavalière de la constitution, opérée par la mouvance présidentielle.

Conséquence ?

Répression !

Pourtant, il s’agit là d’un droit constitutionnel!

Quand on observe ce qui a causé la chute de Ben Ali en Tunisie, et quand on observe aussi ce qui arrive en Égypte, on est tenté d’affirmer que le pouvoir en  RD Congo remplit toutes les conditions pour être à son tour balayé par la nouvelle pérestroïka, un véritable tsunami qui déracine les régimes totalitaires bâtis sur du sable.

Surtout que les réalisations sociales ne sont pas au rendez-vous.

Comme pour tous les peuples du monde, des Congolais se sont levés.

L’effet domino est difficilement contournables.

Ci-dessous l’article de nos confrères de Beni-Lubero

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 28 janvier 2011

 

 

 

La ville de Butembo est en ébullition depuis hier Jeudi 27 janvier 2011 dans la soirée jusqu'à l’heure présente. L’armée et la police répriment les Jeunes de Butembo qui ont usé de leur droit constitutionnel pour récolter des signatures de tous les congolais n’approuvant pas la révision constitutionnelle concoctée à Kinshasa sans une consultation préalable du peuple congolais.

Le succès de cette opération menée notamment par des jeunes patriotes de quartiers FURU et KATWA dérange Kinshasa qui a ordonné, selon le Commandant Fardc de la ville de Butembo, la suppression de ce mouvement jugé d’insurrectionnel.

Les jeunes qui n’ont fait que récolter les signatures ne comprennent pas pourquoi leur droit à la libre expression est traité d’insurrection. D’où le bras de fer avec le régime de Joseph Kabila qu’ils qualifient de dictature. Comme les jeunes de Tunisie, les parlementaires de Butembo demandent, si l’on en croit les chansons scandées cette nuit, la démission du gouvernement et le départ de Joseph Kabila.

Pour la petite histoire de cette révolution en gestation, la semaine dernière la police était descendue en masse au quartier FURU pour arracher le calicot annonçant la récolte des signatures et stigmatisant les manœuvres dictatoriales de l’AMP. Le lendemain, les jeunes ont remis le même calicot et l’opération de la récolte des signatures s’est poursuivie avec plus d’engouement. L’attaque de l’armée avait sans le vouloir fait la pub de l’opération. Sur les listes des signatures on trouve des noms des congolais de Beni, Mangina, etc., qui s’arrêtent au parlement de FURU pour signer la pétition contre la révision constitutionnelle et exprimer leur désaveu vis-à-vis de l’AMP !

L’histoire se répète à Butembo. Plus on réprime un mouvement, plus on lui permet de s’enraciner et d’attirer plus d’adeptes. C’est ainsi que d’autres quartiers de la ville se sont constitués aussi en autodéfense dans la foulée de l’attaque de FURU. En l’espace de deux semaines, trois bandits dont deux en tenue policière ont été arrêtés par les jeunes de la ville. Deux de ces bandits ont été lapidés à mort. Au lieu que l’armée et la police qui n’arrivent pas à arrêter un seul bandit prêtent main forte à cette jeunesse, on assiste à la chasse à l’homme pour faire taire cette jeunesse décidée de se prendre en charge. En effet, le pouvoir voit l’auto-prise en charge de la jeunesse de Butembo comme un défi, raison pour laquelle il a choisi la force au lieu du droit. Pour les Jeunes Patriotes, le pouvoir est du côté des bandits, des tueurs qui restent impunis. La jeunesse qui arrête les bandits est quant à elle réprimée par le pouvoir.

Plusieurs politiciens du Nord-Kivu soupçonnés d’être derrière la pétition contre la révision constitutionnelle ont été entendus sur PV à Goma et à Butembo. Mais les Jeunes Patriotes de Butembo persistent et signent qu’ils agissent d’eux-mêmes car ils sont déçus par les politiciens qui ont pactisé avec l’ennemi et qui se taisent pendant que cet ennemi massacre les jeunes de Butembo. L’an 2010 était la plus meurtrière avec plus de 50 Jeunes assassinés dans la seule ville de Butembo. Le bras de fer avec le régime de Kinshasa est donc né de cette insécurité entretenue dans la ville de Butembo.

Au lieu de répondre aux doléances de cette jeunesse frustrée dont le patriotisme n’est plus à démontrer, le régime de Kinshasa qui négocie souvent avec les milices rwandaises a choisi le fusil et le gaz lacrymogène pour en finir avec cette libre expression de la jeunesse de Butembo, notamment à FURU et à KATWA où les jeunes ont construit eux-mêmes leurs lieux de rencontre qu’ils appellent « hémicycles ». 

Hier Jeudi 27 janvier 2011 vers 17h00 ces deux hémicycles ont été rasé par l’armée et la police à l’issue d’une réunion extraordinaire de ce qu’on appelle par euphémisme « conseil de securité de la ville » tenue à la Commune Mususa. Aussitôt les militaires et les policiers partis, les jeunes de KATWA et de FURU ont reconstruit leurs hémicycles au cours de la nuit grâce à la solidarité de la population locale qui voit leur salut dans l’action de ces Jeunes Patriotes. En effet depuis bientôt trois ans, le bandit, le militaire, et le policier sont logés à la même enseigne dans la ville de Butembo. 

Tout le bataillon Fardc de Rughenda accompagné des policiers est descendu pour brûler l’hémicycle de FURU. La réaction des patriotes de FURU ne s’était pas fait attendre. Aux militaires qui faisaient parler leurs armes, les jeunes ont opposé un jet des pierres. Le crépitement des balles devenu monnaie courante dans ce coin du pays n’a pas été suffisant pour effrayer les Jeunes Patriotes. Les pare-brises des véhicules de l’armée ont été touchés. Le PC de la Police de Roulage de Biasa, le bureau du péage route de Kangote, le commissariat de la Police du Parking de la victoire ont été brulés. La Nationale Numéro 1 était barricadée avec des pneus à feu, des arbres, etc. au point que la route Butembo-Beni était fermée à la circulation dans les deux sens.

Plus tard dans la nuit, les militaires sont revenus sur le lieu du crime. En effet, les habitants de tous les quartiers environnants FURU ont veillé toute la nuit. En effet, selon des fuites de la réunion du conseil de securité, il était prévu une descente nocturne pour arrêter les leaders de deux Parlements FURU et KATWA. En signe de solidarité avec les Jeunes Patriotes, tous les voisins de ces deux quartiers symboles de la résistance bubolaise bubolais ont veillé toute la nuit. Les bubolais n’ont pas oublié le carnage nocturne de Kalemire de 1998.

Effectivement les militaires sont revenus à FURU vers minuit. Les jeunes les attendaient avec des pierres. Après un bras de fer de deux heures, les militaires ont quitté le lieu de l’hémicycle pour se replier près de l’hôtel SEMULIKI.

Durant toute la nuit, les jeunes ont chanté autour du feu des chansons stigmatisant la dictature de Joseph Kabila : « kifo cha kabila hakina bei kubwa mbele ya ba congomani…. », kabila zoba, tala makambo osali na furu ( La mort de Kabila n’a pas de grand prix aux yeux des congolais… Kabila voit ce que tu as fait à FURU)

Ce matin du 28/01/2011 vers 6h00 du matin, les militaires sont encore revenus avec force à FURU sous le commandement du Colonel DONAT du CNDP pour fouiller les maisons. Les résidences des parents des leaders du parlement ont été saccagées. Cette fois-ci c’était pour torturer tous les jeunes garçons et filles dans leurs parcelles. Plusieurs filles et mamans ont été violées. Les blessés se comptent par centaines.

 

A la suite de cette descente des centaines des militaires et des policiers, le quartier FURU s’est vidé de sa population qui craignait un carnage. Vers 10h, seuls les militaires sillonnaient le quartier de FURU déserté de sa population après une nuit de veille et de résistance.

Vers 10h30, le nombre des personnes arrêtées à FURU dépassait déjà 50. Parmi ceux qui sont aux arrêts, on peut citer :

-         Mr Timothée, gérant d’une alimentation de Furu, arrêté dans son alimentation,

-                      Mr Joseph KAKULE MANDELA,

-                      Mr Kasereka KISOKOLI,

-                      Aliery KASIVIREHI (blessé par balle) 

A Katwa plus de 20 personnes aussi été enlevées par un autre groupe de militaires revenus ce matin pour brulé le nouveau parlement construit dans la nuit. 

Les leaders de deux parlements qui connaissent bien les tactiques de l’armée et de la police de Butembo , n’ont pas été arrêtés et seraient en un lieu sûr dans la ville de Butembo.

Pour réprimer cette jeunesse qui se bat pour un état de droit et la liberté d’expression en RDC, l’armée vient d’installer un camp militaire à FURU au lieu de l’Hémicycle pour mater ce qu’elle appelle insurrection. La suite de cette présence militaire à FURU n’est pas connue ! Les observateurs quant à eux se demandent si la révolution tant voulue en RDC peut partir de Butembo ! 

Correspondance particulière de FURU et de Katwa/ Butembo

©Beni-Lubero Online 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 06:50

 

Arrestation de Martin Mukonkole : Le groupe parlementaire ODR et toute l’opposition dénoncent l’acharnement politique et exigent sa libération immédiate

KINSHASA (RUWE) jeudi 27 janvier-

L’ordre des démocrates républicains-ODR, un groupe parlementaire de l’opposition parlementaire a dénoncé comme toute l’opposition l’acharnement politique contre le député Martin Mukonkole, arrêté en violation de la loi depuis mardi sur ordre de l’avocat général, Mikobi. Ruffin Mpaka, le vice président de l’ORD a exigé jeudi, dans une déclaration à la presse, la libération immédiate et sans condition de l’élu de Kabinda. ‘‘ Pourquoi cet acharnement contre Mukonkole, c’est inadmissible à quelques mois des élections, qu’on commence à éliminer des concurrents politiques considérés très gênants’’, a ajouté Ruffin Mpaka, président des Verts, un parti écologiste congolais. L’ODR voit en l’agitation du parquet général de la république, une cabale politique pour écrouer de nouveau le député Martin Mukonkole.‘‘ Comment le parquet va l’arrêter alors que la cour suprême de justice qui l’a libéré, n’a jamais signé une ordonnance de réincarcération’’, a affirmé Mpaka qui s’étonne que l’avocat général Mikobi à la base cette arrestation, ait refusé même de l’entendre. Le groupe parlementaire ORD compte saisir le bureau de l’assemblée nationale pour obtenir sa libération et accompagner ses avocats sur le plan judicaire pour casser cette procédure. La défense de Mukonkole, a indiqué une source judicaire, a déposé un mémo à la cour suprême de justice pour obtenir la convocation d’une audience, afin que leur client soit fixé sur les griefs lui reprochés. Depuis mardi, le député Martin Mukonkole se trouve à résidence surveillée à l’Hôtel Belle vue en face du ministère du travail sur le boulevard du juin dans la commune de la Gombe. ‘‘J’ai rendu visite à Mukonkole et il me semble que le motif de son arrestation serait lié à la convocation d’audience du 24 janvier alors que le mandat d’amener date du 22’’, indique le député ODR Ruffin Mpaka s’interrogeant s’il s’agit encore de la phase d’instruction ou de jugement. L’assemblée nationale avait obtenu la libération du député Mukonkole conformément à l’article 107 de la Constitution, qui stipule que ‘‘la détention ou la poursuite d’un parlementaire est suspendue si la chambre dont il est membre le requiert. La suspension ne peut excéder la durée de la session en cours’’. La session étant terminée, cette arrestation ne-t-elle pas liée à cette disposition, s’interroge Kalala, un membre de la société civile. Interpellé, puis assigné à résidence surveillée depuis mai 2010, l’élu de Kabinda se dit toujours victime d’une cabale politique visant à l’écarter des élections de 2011.

 

SOURCE : http://jeanclaudevuemba-mprc.blog4ever.com/blog/lirarticle-273142-2110022.html

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 17:14

 

CHEIKFITANEWS-S1380015.JPGUne dizaine d’activistes  Congolais ont manifesté ce mercredi 26 janvier 2011 de 14h00 à 16h00 devant l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles.

Selon un mail diffusé par les organisateurs, les raisons suivantes ont milité pour l’organisation de la manifestation :

« - la modification de la constitution et la prise en otage de la population congolaise par une élection à tour unique,

 - la future mascarade des élections,

- les assassinats de plusieurs étudiants de l'Unikin,

- l'enterrement d'Armand Tungulu sans l'accord de sa femme ainsi que la mort de Chebeya et de des journalistes,

- les arrestations de plusieurs congolais (Kutino, Mokia, Diomi etc …) »

Malgré le froid, les manifestants se sont succédé au mégaphone pour entonner des chants anti-Kabila et dénoncer le régime congolais actuel.

Aux passants, des tracts décriant la situation actuelle au Congo étaient distribués.

« Kabila dégage », le nouveau slogan de la révolution tunisienne était mis en évidence.

Il est curieux que malgré la pertinence des raisons avancées, il y ait eu plus de policiers que de manifestants.

C’est certes une manifestation lancée par des activistes de la société civile, néanmoins les différents partis politiques d’opposition auraient pu déléguer chacun quelques militants.

Le jour où les choses changeront au pays, ce ne sont pas les activistes qui prendront le pouvoir.

De leur côté, les organisateurs de pareilles manifestations devraient prendre toutes les dispositions afin de s’assurer une participation minimale de gens.

Enfin les Congolais eux-mêmes doivent être moins frileux. Nous avons été harcelé par de coups de téléphones de personnes bien au chaud chez eux, ou dans leurs « cailloux »

 Elles voulaient savoir comment cela s’est passé !

Si réussir ce que les tunisiens ont obtenu est l’objectif, bien de boulons devraient être convenablement serrés.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 26 janvier 2011.

CHEIKFITANEWS-S1380016.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 01:55

UNE PAGE D’HISTOIRE 

Il y a dix ans jour pour jour, à 29 ans, monsieur Joseph Kabila accédait au pouvoir. Voici le premier discours qu’il prononçât.

CDB

 

Kinshasa, le 26 janvier 2001

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Des circonstances tragiques ont conduit à la disparition inopinée du Président de la République, Chef de l'Etat et Chef du Gouvernement, M'zee Laurent-Désiré Kabila, circonstances qui laissent inachevée l'oeuvre combien exaltante de reconstruction et de consolidation de la Nation congolaise. L'ignoble assassinat du Chef de l'Etat a fait que les hautes charges de la magistrature suprême me soient confiées, à un moment où la Nation, déchirée par la guerre, avait encore besoin de l'illustre disparu, artisan de sa libération, du réveil de sa conscience nationale, ainsi que de la fierté et de la dignité retrouvées. Visionnaire et précurseur, Homme d'Etat de grande envergure, M'zee Laurent-Désiré Kabila a consacré toute sa vie, dans la constance et sans compromission, à la lutte pour le triomphe des valeurs sacrées que sont : la liberté, la justice, l'égalité des citoyens dans un Congo uni, indépendant et souverain.

C'est du reste, pour la sauvegarde de ces valeurs essentielles que le Président, M'zee Laurent-Désiré Kabila, a payé le prix le plus fort, celui du sacrifice suprême, le sacrifice de sa vie, en ce quarantième anniversaire de l'assassinat de Patrice-Emery Lumumba, notre héros national.
En tant que Chef de l'Etat, il a tenu à ce que les décisions qui concernent la République Démocratique du Congo soient prises par les Congolais, eux-mêmes, pour l'intérêt de la Nation et sans ingérence extérieure.
Il a gouverné en comptant essentiellement sur ses ressources aussi bien humaines que naturelles. A cet égard, il convient de relever que le Président de la République, M'zee Laurent-Désiré Kabila, est parmi les rares dirigeants dans l'histoire du monde contemporain à avoir exercé le pouvoir pendant plus de trois ans, sans avoir contracté de dettes extérieures à la charge de l'Etat, ni accumulé de fortune personnelle.

Le Chef de l'Etat, Laurent-Désiré Kabila, a toujours demandé au peuple congolais de se prendre en charge lui-même.
Homme austère et discret, à la fois simple, humble et convivial, d'une grande générosité, il n'a jamais voulu mêler les membres de sa famille à la gestion des affaires de l'Etat. C'est ainsi que, jusqu'à sa mort il a préféré que les membres de sa famille mènent une vie de simple citoyen. C'est pour toutes ces raisons que le peuple lui a rendu un si vibrant hommage. Je rassure le peuple congolais qu'une enquête judiciaire est déjà ouverte afin que la lumière soit faite sur les circonstances de l'assassinat de l'illustre disparu.

Les défis

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,
Maintenant que les Institutions de la République me confient la Magistrature Suprême, j'accepte d'assumer cette charge avec responsabilité, fidélité, amour de la patrie, en suivant une politique d'ouverture sur l'Afrique et le monde, et en m'employant à réaliser des changements profonds dans tous les secteurs de la vie nationale. En ce moment où tous les regards sont tournés vers la République Démocratique du Congo, en ce moment où les fils et les filles de la Nation s'interrogent sur l'avenir du pays, je tiens à souligner que nous n'avons plus droit à l'erreur. Ensemble, sans exclusion, nous devons nous armer de courage, de détermination et de l'esprit de sacrifice, pour affronter et surmonter les défis de l'heure, défis à la fois nombreux et complexes. Parmi ces défis, je citerai en premier lieu, celui de l'instauration de la paix et la consolidation de la communion nationale, face à une Nation déchirée par plus deux ans de guerre d'agression inacceptable.

Ce défi repose essentiellement sur le retrait immédiat et sans conditions des Etats agresseurs, en l'occurrence, le Rwanda, le Burundi et l'Ouganda. C'est ainsi que nous allons oeuvrer pour une politique qui privilégie le dialogue et la réconciliation. Nous invitons, pour ce faire, nos voisins et nos frères à revenir à de meilleurs sentiments, de bon voisinage, de règlement pacifique des différends, de coopération fructueuse et d'unité pour poursuivre la reconstruction du pays et le progrès de l'Afrique Centrale.

A ce titre, nous allons, en accord et en concertation avec les pays Alliés qui nous soutiennent pour faire face à l'agression, examiner les voies et moyens pour relancer l'Accord de Lusaka afin qu'il puisse, non seulement arriver à un cessez-le-feu effectif, mais aussi, à ramener la paix dans la région des Grands Lacs, en prenant en considération toutes les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, tout en préservant les attributs fondamentaux de la République, à savoir l'indépendance, la souveraineté, l'intégrité territoriale et l'unité du pays.

En deuxième lieu, il y a le défi de la normalisation de la vie démocratique telle que le Président de la République, M'zee Laurent-Désiré Kabila, l'avait lui-même proposée. Il s'agit de renforcer l'Etat de droit, de consolider la démocratie et la bonne gouvernance, de garantir les droits de l'homme et la justice, afin que toute Congolaise, tout Congolais et tout étranger accueilli sur notre sol, dans le respect de la loi, jouissent de la liberté, de l'égalité, de la dignité, de la protection de sa personne et de ses biens. Je tiens à affirmer que je consacrerai toutes mes forces à ce que ce beau et grand pays retrouve la paix et l'unité. C'est de cette façon qu'on pourra mieux préparer les échéances futures, notamment l'organisation des élections libres et transparentes sur toute l'étendue de la' République Démocratique du Congo.

La République Démocratique du Congo, renouvelle une fois de plus son engagement de respecter les droits fondamentaux ainsi que les libertés individuelles et publiques consacrées par les instruments internationaux.
Il en est ainsi de la Charte des Nations Unies, de la Charte de l'Organisation de l'Unité Africaine et de celle de la SADC. Pour ma part, je ne ménagerai aucun effort afin d'assurer le respect par les autres Etats de ces mêmes instruments vis-à-vis de la République Démocratique du Congo.

Il y a aussi le défi de la reconstruction nationale sur tous les plans, car il convient de poursuivre le programme et les efforts engagés par le Gouvernement de Salut Public, sous la haute direction de M'zee Laurent-Désiré Kabila, depuis la libération du 17 mai 1997, mais, hélas ! freinés par la guerre d'agression.
Cette guerre d'agression, avec ses conséquences fâcheuses sur l'économie nationale, déjà en ruine sous la deuxième République, a accru la misère de notre peuple. En ce début du 21ème siècle, il s'agit de reconstruire un pays plus beau qu'avant comme l'affirme notre hymne national. Et pour cela nous avons besoin de toutes les énergies et de tous les bras. Personne n'est de trop.

La politique et les Institutions

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Au niveau politique et institutionnel, la situation intérieure actuelle requiert davantage une ouverture politique en vue de la reconstruction nationale. A cet effet, dans l'esprit et l'orientation du Président de la République, M'zee Laurent-Désiré Kabila, je prends l'engagement de poursuivre cette ouverture afin que tous les acteurs politiques exercent leurs droits dans le respect des lois et règlements.

Les problèmes politiques d'importance majeure devront trouver leur solution dans le cadre du Dialogue intercongolais. Dans cette perspective, j'invite tous les acteurs politiques ainsi que les membres de la société civile à se joindre sans réserve aux efforts de préparation en vue de la réussite de ce Dialogue, notamment la poursuite des efforts pour faire aboutir le processus de Libreville.

Au niveau juridique et judiciaire, j'entends amener tous les organes et services de l'Etat à oeuvrer, dans le respect des lois, afin que la sécurité juridique et judiciaire devienne une réalité. La réforme de la justice militaire sera menée à son terme. Désormais, la Cour d'Ordre Militaire ne s'occupera que des infractions relatives aux Code et Règlements de la Justice Militaire. Je prends l'engagement que le Gouvernement garantira, plus que jamais, la sécurité des personnes et des biens sur toute l'étendue du territoire congolais.

L'économie et le social

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Au plan socio-économique, mon objectif est de mobiliser toutes les forces vives de la Nation dans la production afin d'améliorer, par le travail, les conditions de vie de nos concitoyens et de pourvoir à une éducation et à des soins médicaux qualitatifs et accessibles à tous. En effet, l'économie congolaise est caractérisée par une forte baisse du niveau des affaires Pour relancer cette économie et ainsi créer des richesses et combattre la pauvreté, je compte libéraliser l'activité économique:

  • premièrement, en libéralisant les marchés des biens et services, du diamant et du change ;
  • deuxièmement, en autorisant la libre circulation concomitante des devises étrangères et du
    Franc Congolais et,
  • troisièmement, en promulguant un nouveau code minier et celui des investissements.'

Pour ce qui est des relations entre le Gouvernement et les opérateurs économiques, un cadre de concertation sera mis en place pour instaurer un dialogue franc et sincère et ce, dans le respect strict des textes en vigueur car le Congo se veut un pays de droit. En appui à nos propres efforts, je demande à la communauté financière internationale de nous assister à mobiliser les ressources humaines, techniques et financières pour accélérer notre programme de reconstruction nationale.

La diplomatie

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Sur le plan diplomatique, le Congo entend jouer un rôle plus actif dans les affaires internationales. Devant la prolifération des guerres, l'aggravation de la pauvreté et la mondialisation, la République Démocratique du Congo entend apporter une contribution particulière en vue d'arriver à des solutions adéquates avec les autres peuples du monde. Concernant le continent africain, je voudrais lancer un appel pathétique pour une plus grande solidarité. En effet, l'Afrique se meurt. J'exhorte donc les peuples frères d'Afrique à redynamiser l'Organisation de l'Unité Africaine dans l'esprit des pères fondateurs. Comme l'exprimait 'M'zee Laurent-Désiré Kabila, un grand panafricaniste, il faut renouer avec la flamme rédemptrice de N'krumah et de Lumumba.

La République Démocratique du Congo étant physiquement au centre géostratégique de l'Afrique, elle entend jouer un rôle de première importance dans le renouveau de l'Organisation panafricaine.

Concernant la SADC, la République Démocratique du Congo en appelle à une plus grande intégration. Elle jouera un rôle encore plus actif dans le cadre de cette organisation dont elle attend un soutien moral et économique inconditionnel.

La République Démocratique du Congo exhorte ses pairs du COMESA à lui assurer une représentation valable dans les structures de cette organisation. Elle demande également la concrétisation et la mise en oeuvre des projets sectoriels qu'elle a soumis à cette organisation.

Quant au processus de paix au Burundi, la République Démocratique du Congo s'implique davantage dans la contribution à la réussite de la médiation du Président Nelson Mandela, comme l'a initié dernièrement M'zee Laurent-Désiré Kabila à Libreville.

Fidèle à la ligne de conduite de M'zee Laurent-Désiré Kabila, et soucieux de préserver notre indépendance politique, j'ai la ferme résolution de poursuivre l'amélioration des rapports de coopération avec nos principaux partenaires de l'Union Européenne. Je m'efforcerai de panser les plaies causées par certaines incompréhensions, car je suis conscient que l'Union Européenne a un rôle à jouer dans le développement du Congo.
Je pense particulièrement à la France, à qui j'adresse, au nom du Peuple Congolais toute ma gratitude en raison de ses nombreux engagements au Conseil de Sécurité des Nations Unies dans la recherche des solutions pacifiques à la crise qui sévit dans notre pays. J'affirme, ici, ma disponibilité et ma volonté de poursuivre l'amélioration de nos relations bilatérales multisectorielles.
Je pense aussi à la Belgique avec laquelle la République Démocratique du Congo partage des liens historiques. Je veillerai à développer des relations amicales de compréhension et d'entente pour une coopération plus fructueuse. Quant aux relations avec les Etats-Unis d'Amérique, je voudrai affirmer, sans ambages, qu'il y a eu des moments d'incompréhension mutuelle avec l'ancienne administration. La République Démocratique du Congo entend normaliser les rapports bilatéraux avec la nouvelle administration, basés sur le respect mutuel et la volonté de progrès de nos deux peuples.

Je salue les relations fraternelles existant entre mon pays et la République Populaire de Chine, la Russie ainsi qu'avec d'autres pays d'Asie. J'entends les renforcer.

Remerciements

Congolaises et Congolais, Chers compatriotes,

Je salue et remercie le peuple congolais, peuple grand et digne, qui a su surmonter et vaincre de nombreuses épreuves. Je le félicite pour le courage et la sérénité dont il a su faire preuve pendant les heures difficiles et douloureuses que traverse notre Nation. Je ne saurai ne pas féliciter l'Assemblée Constituante et Législative-Parlement de Transition pour avoir posé des actes de haute portée politique et historique en cette période difficile que traverse le pays. Je cite particulièrement le fait d'avoir élevé le Président Laurent-Désiré Kabila au rang de Héros National et de m'avoir investi de la confiance du peuple. Je tiens également à féliciter et à remercier le Gouvernement de Salut Public d'avoir su assurer la continuité dans la gestion de l'Etat, en ces heures tragiques.

Je pense particulièrement aux Forces Armées Congolaises, présentes sur divers fronts, à la Police Nationale et à toutes les forces de sécurité. Je les encourage à exercer leur devoir patriotique et les exhorte à observer le testament que leur a légué M'zee Laurent-Désiré Kabila. Je m'engage à en faire une armée et une police modernes, fortes, bien équipées, respectables et respectueuses des droits d'un chacun, capables de défendre la nation en toutes circonstances.

Je salue et remercie les Comités du Pouvoir Populaire, les Forces d'Autodéfense Populaire ainsi que la Territoriale pour leur contribution remarquable au maintien de l'ordre surtout en cette période difficile.

Je dis merci, au nom de la Nation Congolaise, aux pays membres de la SADC, particulièrement le Zimbabwe, l'Angola et la Namibie, ainsi qu'à d'autres pays amis, qui se sont toujours tenus à nos côtés, soucieux de nous aider à trouver les voies et moyens pour que cesse la guerre d'agression et que se retirent, immédiatement et sans conditions, les, années régulières du Rwanda, de l'Ouganda et du Burundi du sol congolais. Je saisis cette occasion pour exprimer ma gratitude à l'Organisation de l'Unité Africaine pour tous les efforts qu'elle déploie en vue d'une solution politique négociée de la crise congolaise.

A cet effet, je l'invite solennellement à s'impliquer davantage pour une mise en oeuvre efficace de la cofacilitation du Dialogue intercongolais.
J'ai noté avec satisfaction l'adoption par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, en date du 14 septembre 2000, de la résolution 1332 condamnant de manière explicite le Rwanda et l'Ouganda tout en exigeant le retrait de leurs forces du territoire congolais. J'ose croire que le Conseil de Sécurité des Nations Unies honorera ses engagements en déployant rapidement ses forces conformément à la résolution précitée et aux sous-plans de désengagement adoptés dernièrement à Harare.

Par ailleurs, je réitère l'engagement de la République Démocratique du Congo de collaborer étroitement avec la Mission d'Observation des Nations Unies au Congo de manière à lui permettre de remplir avec efficacité son mandat, notamment en ce qui concerne le déploiement urgent de ses forces sur le territoire congolais en vue de ramener la paix.

Appel

Congolaises et Congolais. Chers Compatriotes.

Devant la Nation en péril, la Nation déchirée et meurtrie, la Nation objet et victime de toutes sortes de convoitises et de violences, j'en appelle à l'union de tous ses fils et filles, quels qu'ils soient et où qu'ils se trouvent. J'en appelle aux Forces armées, à la police nationale, aux forces de sécurité et à toutes forces vives pour résister et défendre le territoire national. J'en appelle également aux hommes politiques, aux Eglises, aux travailleurs, aux femmes congolaises, à la jeunesse, aux pays amis et aux étrangers qui ont choisi de vivre avec nous, à participer à l'édification d'un Congo nouveau, paisible, uni et prospère, dans la communion et la réconciliation de tous.

Aux frères et soeurs vivant dans les territoires sous occupation, je salue votre sens élevé de sacrifice ainsi que votre attachement pour la patrie. Je vous exprime notre solidarité dans la lutte que vous menez, dans des conditions difficiles pour la libération du pays. Mes efforts militaires, politiques et diplomatiques seront orientés vers votre libération totale de l'occupation des forces d'agression. En ce moment où j'accède aux hautes charges de la République, je lance un appel solennel et pathétique à la jeunesse congolaise afin qu'elle se joigne à moi dans la défense des intérêts vitaux de la Nation et pour assumer notre destin.

Conclusion

Congolaises et Congolais. Chers Compatriotes.

Pour finir mon adresse, je vous appelle à l'unité, au dialogue et à la confiance dans l'avenir.
L'Armée, dont je suis l'émanation, n'a pas vocation d'accaparer le pouvoir, mais a la responsabilité de garantir la stabilité de celui-ci et d'assurer l'intégrité du territoire national. Une fois la paix retrouvée et l'intégrité territoriale restaurée, mon action consistera à préparer des élections libres et transparentes, pour amener le peuple à se choisir lui-même, un chef qui présidera aux destinées de ce pays.

Notre pays traverse l'une des plus douloureuses crises de son histoire. Mais je crois que tous ensemble nous la surmonterons, car nos ennemis n'ont pas réussi à briser l'essentiel : notre courage, l'amour que nous vouons à notre patrie, à l'Unité de ce grand Congo que Lumumba conduisit à l'indépendance et pour lequel le Président de la République, M'zee Laurent-Désiré Kabila, lutta jusqu'à sa mort tragique.

Les hommes peuvent disparaître ou s'effacer, mais cette flamme-là, nous allons tous ensemble la transmettre à nos enfants.

Que Dieu bénisse et protège la République Démocratique du Congo! Je vous remercie.

Joseph KABILA
Président de la République Démocratique du Congo

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 14:38

CHEIKFITANEWS-P1014556---Copie.JPG

 

Les distributeurs des imprimés publicitaires communément appelés « toutes boîtes » œuvrant en indépendants avec l’entreprise BD, Bruxelles Distribution ont déclenché un mouvement de grève tôt le matin du lundi 24 janvier 2011 aux entrepôts de l’entreprise situés sur la rue Verhayeden  dans la commune d’Anderlecht.

En arrivant le matin au bureau, les responsables de l’entreprise ont eu la désagréable surprise de trouver une pancarte de ras-le-bol, et des agents dehors.

Les distributeurs des imprimés publicitaires sillonnent tous les jours les différents quartiers de Bruxelles afin d’y déposer les imprimés publicitaires de différentes grandes surfaces, ainsi que les journaux gratuits.

Pour les prestataires, ce travail est un revenu complémentaire et non à plein temps.

Si une dizaine de grévistes étaient postés à l’entrée de l’entreprise, plusieurs autres étaient assis au chaud dans leurs véhicules garés à proximité.

Peu après dix heures des responsables de l’entreprise acceptent de recevoir une délégation des grévistes.

Et durant près de quarante-cinq minutes les deux parties discutent.

Pour les distributeurs, s’ils ont déclenché ce mouvement de grève, c’est essentiellement parce que le volume de travail a augmenté (quantité et poids d’imprimés à transporter.) Et  paradoxalement, le revenu a diminué.

L’argent engagé par le distributeur dépasse parfois le gain ! (Location lieu de dépôt avant distribution, carburant, entretien véhicule)

Et tous ces changements ont été pris unilatéralement par l’employeur.

Les délégués de l’entreprise ont à leur tour expliqué ce qui  apparaît comme une diminution de paiement. En réalité, il y a plusieurs types de contrats : A, 4 et 3. La catégorie A, la plus rentable permet à un annonceur d’être distribué tout seul sans être associé aux autres annonceurs. Et de gros clients ont déserté cette catégorie.

Les délégués de l’entreprise espèrent que cela est momentané.

Quant au poids d’imprimés à transporter qui a augmenté, les délégués de l’entreprise ont pris bonne note de la remarque afin d’en référer aux supérieurs.

Les deux parties ont convenu de se revoir avant la fin de la semaine pour un autre échange, en vue d’obtenir un modus opérande au mieux des intérêts de chaque partie.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 24 janvier 2011.

 

 

CHEIKFITANEWS-P1014554.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 11:20

CHEIKFITANEWS-P1014549.JPG

 

Samedi 22 janvier 2011, de 16h00 à 20h30,  les administrateurs de l’asbl TSHISEKEDI FOR PRESIDENT sont allés à la rencontre des congolais des  Pays-Bas pour les sensibiliser au grand enjeu de l’heure en République Démocratique du Congo, leur pays : le choix de nouveaux animateurs de nos institutions : localement, au niveau de la province et au niveau national : parlement, sénat et le clou : la présidence… En lice, un candidat hors norme : Étienne Tshisekedi.

C’était  au 6b, Schinkelse Baan, à Rotterdam, sur invitation du mouvement chrétien pour la paix et la défense des intérêts des Congolais : MOCPADICO.

Placide de Jésus, initiateur de la rencontre donne le programme :

-         Prière d’ouverture par le pasteur José Okoko

-         Intervention d’un responsable d’une radio : Mr Yesu Kitenge, responsable aussi du groupe lisanga.

-         Plaidoyer des administrateurs de Tshisekedi for President

-         Projection d’une vidéo de l’arrivée de monsieur Étienne Tshisekedi à Kinshasa début décembre 2010.

-         Jeu de questions réponses entre le public et les orateurs. Chacun des membres de l’association au podium prendra ainsi la parole.

-         Prière de clôture.

En ouverture, Me Jean De Dieu Ngwadi dépeint la situation du Congo :

«  Pasi ! La misère. Face à la catastrophe humanitaire au pays, pour quelqu’un qui vit en Europe, qui a un bon revenu, il y a deux choix : ou il s’en fout, ou, en tant qu’humain il est touché par la souffrance de l’autre. Alors, il s’engage. Mais même quand on s’en fout, on est toujours rattrapé par sa conscience et on s’engage !

Au côté de qui devrait-on s’engager? Aux côtés d’un candidat valable, qui peut, qui convient. En ce moment en RD Congo, il n’y a qu’un seul homme connu pour son engagement, son abnégation sa constance, sa rigueur, sa vision. Cet homme, pour tout congolais conscient et honnête, c’est Étienne Tshisekedi. Et nous en tant qu’avocats si nous  nous sommes engagés aux côtés de lui, c’est par conviction… »

Enfonçant le clou Me Jean De Dieu Ngwadi ajoute ceci à l’intention de la diaspora congolaise :

« Nous diaspora, sommes-nous conscients de notre poids financier et social ? Voici ce que vous devrez désormais faire : Chaque fois que vous envoyez de l’argent au pays, ajoutez-y le message suivant: « Lors des élections, votez utile, votez pour quelqu’un qui permettra le retour d’une situation où vous pouvez avoir aussi votre boulot et manger à votre fin. Cet homme, c’est Étienne Tshisekedi… Ye Kaka… »

Emporté par son harangue, Me Ngwadi racontera une anecdote, une remarque que lui avait faite un ouest-africain :

« Vous les Congolais, vous fuyez votre pays, vous allez chercher le bien-être en Europe ou en Amérique. Mais un libanais arrive chez vous pauvre, il en repart riche. De même pour les indiens, les rwandais. Que laissez-vous derrière vous que vous-mêmes vous ne voyez pas ? »

Au passage l’avocat épinglera l’attitude incroyable, décevante et révoltante des parlementaires de l’AMP qui pour un bol de riz, ont sacrifié une constitution fruit de beaucoup de tractations, avec à la clé 6 millions de morts… Cet acte pourrait amener la RD Congo à avoir un président mal élu… Germe de contestations possibles. Y ont-ils réfléchi ? Ces parlementaires méritent une sanction : aux prochaines élections, ils doivent être rabroués.

Me Mbayi Kayembe, l’argentier de l’association prendra la parole pour expliquer comment soutenir l’action de l’asbl. Et comme lors des autres sorties de l’asbl, une collecte a été organisée.

L’asbl Tshisekedi for President a promis une gestion très transparente. Tous ceux qui adhéreront à l’action auront un droit de regard sur la gestion de l’asbl.

Une vidéo de l’arrivée de Monsieur Tshisekedi à Kinshasa est alors projetée : foule,  liesse, mobilisation. Un DVD sur Tshisekedi sera réalisée avec entre autre ces images. DVD qui sera mis en vente au profit de l’asbl.

Pour illustration, nous vous proposons un extrait plus bas, filmé sur l’écran de projection. De qualité moindre bien sûr. La version optimale étant réservée à l’action « Tshisekedi for Président »

Durant le débat, des questions fort pertinentes ont été posées. Signe que non seulement les compatriotes sont soucieux de l’avenir du pays, mais surtout qu’ils s’inscrivent dans une logique de bonne gouvernance. Ce qui manque cruellement dans le chef des animateurs actuels.

Avant que l’équipe ne quitte les Pays-Bas pour la Belgique, des beignets bien de chez nous et un verre  ont été partagés.

 

Cheik FITA

 

Rotterdam, le 22 janvier 2011

 

CONTACT : tshisforpresident@yahoo.fr

N° DE COMPTE BE 31630413898655 CODE BIC : BBRUBEBB

PHONES : 00 32 486 750 652 – 00 32 489303491

 

 

 
CHEIKFITANEWS-P1014534.JPG
CHEIKFITANEWS-P1014527.JPG
CHEIKFITANEWS-P1014528.JPG
 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 10:08

CHEIKFITANEWS S1380010 

Les parlementaires congolais ont révisé la constitution à une vitesse vertigineuse. Leur travail est-il du goût de tous les Congolais ? Y aura-t-il des répercussions ?

Des réactions fusent de partout. Nous avons rencontré à Bruxelles, monsieur Paul Nsapu président de la ligue congolaise des électeurs et secrétaire Général de la FIDH, Fédération Internationale des Droits de l’Homme. Il réalise certains travaux en collaboration avec Aprodec, une autre association de Belgique.

Paul Nsapu nous a livré sa lecture de l’actualité de la RD Congo en ce mois de janvier 2011, marquée justement par la fameuse révision constitutionnelle à la hussarde, instituant une élection présidentielle à un tour.

L’activiste congolais des droits de l’homme nous parle de la possibilité qu’a le souverain primaire de contrer cette révision en initiant une pétition devant recueillir au moins cent mille signatures, puis déboucher sur un éventuel un référendum . Mais Paul Nsapu qui n'a pas sa langue en poche attire surtout l’attention sur les dérives qui pourraient surgir si la population devrait protester et descendre dans la rue. Le pouvoir l’accepterait-il ?

Comment empêcherait-il les manifestants de s’exprimer ? N’y aurait-il pas dérive ? Là...

Sonnette d’alarme ? Prémonition ?

Ci-dessous cette interview.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 23 janvier 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 09:08

Discours devant les parlementaires ghanéens

 

2011, année électorale en RD Congo.

De quoi sera-t-elle faite ?

Seuls les animateurs actuels de nos institutions ont tout à dire ou, chacun de nous a-t-il une parcelle de pouvoir pour influer sur la marche de notre pays en cette année cruciale ?

Sommes-nous sur la bonne voie ou des apprentis-sorciers sont en pleine activité pour des intérêts inavoués?

En cette année 2011, chercherons-nous à inventer la roue, ou d'autres ont déjà refléchi à des situations similaires, en donnant des pistes?

Une grande personnalité politique et pas des moindres peut nous donner un peu de lumière: Barack Obama, Président des Etats-Unis d'Amérique!

Ci-dessous, quatre extraits de ses discours. Le premier, le jour de son investiture, et les trois autres, lors de son passage à Accra.

Essayons de calquer cela sur ce qui se passe chez nous ou qui s’y trame, tirons-en ce qui pourrait nous servir.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 22 janvier 2011  

EXTRAIT 1

Washington, 20 janvier 2009  

« … A ceux qui cherchent à s’accrocher au pouvoir à travers la corruption et en faisant taire leurs opposants, sachez que vous êtes du mauvais côté de l'histoire… »

EXTRAIT 2

Accra, 11 juillet 2009

« …Mais l'histoire prononce un verdict clair : les gouvernements qui respectent la volonté de leur peuple, qui gouvernent par le consentement et non par la coercition, sont plus prospères, plus stables et plus florissants que ceux qui ne le font pas.

Il ne s'agit pas seulement d'organiser des élections - il faut voir ce qui se passe entre les scrutins. La répression revêt de nombreuses formes et trop de pays, même ceux qui tiennent des élections, sont en proie à des problèmes qui condamnent leur peuple à la pauvreté. Aucun pays ne peut créer de richesse si ses dirigeants exploitent l'économie pour s'enrichir personnellement, ou si des policiers peuvent être achetés par des trafiquants de drogue. Aucune entreprise ne veut investir dans un pays où le gouvernement se taille au départ une part de 20 %,

EXTRAIT 3

« … Dans toute l'Afrique, nous avons vu de multiples exemples de gens qui prennent leur destinée en main et qui opèrent des changements à partir de la base... Alors ne vous y trompez pas : l'histoire est du côté de ces courageux Africains, et non dans le camp de ceux qui se servent de coups d'État ou qui modifient les constitutions pour rester au pouvoir.

EXTRAIT 4

« … L'Afrique n'a pas besoin d'hommes forts, mais de fortes institutions.

Le monde sera ce que vous en ferez. Vous avez le pouvoir de responsabiliser vos dirigeants et de bâtir des institutions qui servent le peuple. Vous pouvez servir vos communautés et mettre votre énergie et votre savoir à contribution pour créer de nouvelles richesses ainsi que de nouvelles connexions avec le monde. Vous pouvez conquérir la maladie, mettre fin aux conflits et réaliser le changement à partir de la base. Vous pouvez faire tout cela. Oui, vous le pouvez. Car en ce moment précis, l'histoire est en marche. .. »

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 20:14

 NPM: Evariste Boshab, Président du parlement congolais Photo Forum des as/kinshasa

Depuis Bruxelles,  deux associations : APRODEC asbl et la Ligue des Electeurs ont diffusé le mercredi 19 janvier 2011 un communiqué dans lequel elles expriment leurs vives désapprobations par rapport à l’adoption par le Parlement congolais, réuni en Congrès du 14 au 15 janvier 2011, de la révision de certaines dispositions de la Constitution du 18 février 2006.

L’un des articles les plus critiqués est celui qui dit ceci désormais :
« Le président de la République sera élu à la majorité simple des suffrages en un seul tour. »

Pourquoi cette désapprobation ?

Pour les deux associations, "les motifs invoqués par la majorité présidentielle fin mandat, pour justifier la révision des précitées dispositions constitutionnelles ne reposent sur aucune base rationnelle et qu’en revanche, cela constitue en réalité un recul de la démocratie de même qu’un retour au monolithisme de la seconde République ; "

En conséquence, les deux associations "invitent le Peuple congolais en sa qualité de souverain primaire sur pied de l’article 5 de la Constitution, à faire usage des prérogatives lui reconnues par les articles 27 et  218 de la Constitution de la République Démocratique du Congo afin de réunir 100.000 signatures au moins en vue d’initier une pétition et ce, pour rejeter l’ensemble des dispositions contenues dans  la proposition de loi portant révision de la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006 adoptée par le Parlement, réuni en Congrès du 14 au 15 janvier 2011 ; "

Enfin, l’APRODEC asbl et la Ligue des Electeurs demandent aux animateurs de la société civile, aux confessions religieuses et aux formations politiques de l’opposition de s’investir pour la réussite d’une pétition qui est déjà initiée sur l’ensemble du territoire congolais et partant, l’approbation de ladite pétition lors du référendum populaire.

Personne n’est dupe, et tout Congolais ayant un minimum de bon sens sait que cette révision n’est qu’une manœuvre de l’AMP, alliance de la majorité présidentielle congolaise, de tenter de maintenir leur candidat à la tête de l’Etat. Débandade? Fuite en avant? aveu de faiblesse?

Ca en a tout l'air.

Mais cette manœuvre permettra-t-elle au candidat de l’actuelle mouvance présidentielle de rempiler ? Non seulement le bilan est bien maigre, mais d’ici novembre, mois des élections, bien de paramètres, parfois inattendus ne manqueront-ils pas de plomber et de déjouer ce hold-up?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 janvier 2011

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens