Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 23:17
Riposte-Coronavirus, Le gouverneur de la ville de Kinshasa en appelle à l’implication de chaque kinoise et chaque kinois.

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 26 mars 2020

Depuis quelques jours et pour un bon bout de temps, Kinshasa la capitale de la RD Congo est isolée du monde et du reste du pays suite à la pandémie du coronavirus. La raison de cet isolement? Jusque là, la totalité des cas apparus  en RD Congo vient de Kinshasa.

Jeudi 26 mars 2020, le gouverneur de la ville a adressé à ses administrés un message dans lequel il annonce la décision  d’un confinement de la population, rappelle et la gravité de la        situation, et la nécessité d’implication de chaque kinoise et kinois pour freiner la propagation du coronavirus.

Mégapole de plus de dix millions d’habitants, Kinshasa a le malheur d’avoir un taux de chômage très élévé. Conséquence, c’est la débrouille et la plupart des Kinois vivent au jour le jour.

Avec le confinement le kinois parviendra-t-il à survivre ? Une intervention économique très sensible pour les plus démunis ne devra-t-elle pas être envisagée très sérieusement ?

La dernière fois que les kinois avaient vécu pareille tragédie, c’était en 1998, lors de l’invasion de la capitale par les rebelles du RCD, soutenus par le Rwanda. Cela n’a jamais été un bon souvenir pour les kinois.

Ci-dessous l’intégralité du message du gouverneur de Kinshasa à l’intention de ses administrés.

 

Mot de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la Ville de Kinshasa sur la Maladie à coronavirus

Kinoises et Kinois,

En ces temps difficiles où le monde entier retient son souffle face à la pandémie causée par le CORONA VIRUS, frappant les populations sur tous les continents ; notre chère Ville n’est malheureusement pas épargnée.

Selon les derniers rapports  de l’Institut National de Recherche Biomédicale “INRB en sigle”, la ville de Kinshasa compte à ce jour, 54 cas positifs dont 5 décès, et plus de 2000 cas contacts.

Je présente au nom de toutes les kinoises et de tous les kinois ainsi qu’en mon nom propre, les condoléances les plus attristées aux familles des illustres disparus, que chacun puisse trouver en ces mots un peu de réconfort.

 Cette maladie mortelle dont les symptômes sont proches de ceux d’une grippe  se caractérise  essentiellement  par :

  • Une forte fatigue
  • Des maux de tête
  • Une toux sèche
  • Une gêne respiratoire et des courbatures.

Tout en respectant scrupuleusement les instructions données par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat lors de ses adresses à la Nation du 18 et du 24 mars derniers, il est impérieux d’  adopter les gestes barrières suivants pour limiter le risque de sa propagation :

- Se laver les mains régulièrement et systématiquement, ou utiliser du gel désinfectant;

- Éviter tout contact physique ou mieux, observer une distance d’au moins 1 mètre ;

- Porter un masque anti-projection et toussez dans le creux du coude ou dans un mouchoir jetable pour éviter la contamination de l’air ;

En cas d’apparition des symptômes :

- Appelez les numéros suivants : verts

101,

109 ou

110 puis restez chez vous, jusqu’à l’arrivée de l’équipe de secours.

- Surtout, ne pas se rendre à l’hôpital ou tout autre établissement de santé afin d’éviter la contagion d’autres concitoyens.

Qu’il me soit permis de saisir cette occasion pour encourager le personnel soignant de la ville de Kinshasa.

En effet, vous êtes en première ligne dans ce combat. En pareille circonstance, nous ne pouvons que vous renouveler notre confiance et vous faire part de la gratitude de tous les kinois pour votre engagement et votre patriotisme.

Kinoises et kinois

A la lumière de la gravité de la situation, l’implication de chacun d’entre nous dans la lutte contre cette maladie, se veut primordiale.

Ne cédez ni à la panique, ni à la manipulation, ni à la désinformation et n’écoutez que les conseils des experts qui renseignent nos services de santé.

Des efforts inlassables sont fournis par toutes les parties prenantes en vue de relever le défi de cette pandémie.

C’est donc dans ce cadre, et vu l’état d’urgence proclamé par le Président de la République, Chef de l’Etat, que je décrète un confinement total intermittent de trois semaines qui prendra effet à dater  du samedi 28 mars 2020 et se prolongera le dimanche, lundi et mardi 31 mars. Le mercredi 01 avril et jeudi 02 avril les kinois seront autorisés à circuler afin de s’approvisionner.

S’en suivra encore 4 jours de confinement total. Cette rotation se poursuivra pendant 3 semaines. Au cours des périodes de confinement total, seuls les agents de l’Administration publique désignés pour assurer le service minimum ainsi que le personnel soignant en service, sont autorisés à se rendre  au lieu du travail.

Pendant les deux jours de ravitaillement, les mesures prises précédemment par le Président de la République et moi-même, sont de stricte application.

La police veillera rigoureusement au respect de toutes ces mesures et à la sécurité de chaque citoyen de la Ville.   

Je demande aux responsables des différents supermarchés de prendre les dispositions idoines afin de permettre à leurs clients un accès ordonné et sécurisé par l’observance de la distanciation sociale.

En outre, s’agissant des opérateurs économiques, il se constate une situation de flambée des prix des biens de premières nécessités ainsi que du matériel de protection sanitaire.

Je tiens à rappeler ces derniers au strict respect de la réglementation en matière de prix, et j’ai instruit le Ministre Provincial de l’Economie de procéder à travers les agents de son ministère au contrôle des prix dans toute la Ville. Tout contrevenant subira la rigueur de la loi.

Kinoises, kinois,

Nous sommes sans ignorer que cette crise sanitaire mondiale et les restrictions consécutives à cette situation inédite,  vont ajouter des difficultés d’ordre financière et sociale à la population de notre ville.

J’en appelle à notre légendaire solidarité kinoise en nous exhortant à tendre une main secourable à ceux d’entre nous qui en ont le plus besoin.

A ce sujet, je fais particulièrement un appel appuyé aux entreprises  privées de la place.

En cette période sombre, l’empathie devrait etre le maitre-mot dans nos relations humaines. Evitons la stigmatisation des malades, cet ennemi invisible peut toucher n’importe lequel d’entre nous.

Aux bailleurs, je vous demande de faire preuve d’indulgence auprès de vos locataires.

Kinoises et kinois,

Protégeons-nous mutuellement en respectant les recommandations sanitaires et restrictions imposées afin d’empêcher la propagation de ce virus mortel au sein de notre communauté et de nos familles.

Restez chez vous, et ne sortez qu’en cas d’extrême nécessité!

Ne perdons pas de vue que la responsabilité est individuelle, mais que les conséquences sont collectives. Montrons-nous responsables pour notre bien-être et celui des autres.

Que Dieu protège la Ville de Kinshasa!

Je vous remercie

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 11:42
Document. Coronavirus, ordonnance  sur l'état d'urgence sanitaire

ORDONNANCE : ETAT D' URGENCE SANITAIRE/RD CONGO : 

Le Chef de l’État S.E.M Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a décrété par ordonnance ce mardi 24 mars 2020 l’état d’urgence sanitaire pour faire face à la pandémie du #Coronavirus en République Démocratique du Congo #RDC. 

Voici ce que le Chef de l’État a ordonné : 

Article 1er : Des dispositions générales
 
L’état d’urgence sanitaire est proclamé sur l’ensemble du Territoire national pour faire face à l’épidémie de Coronavirus, Covid-19 qui met en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population. 

L’état d’urgence est proclamé pour une durée de trente (30) jours prenant cours à la date de la signature de la présente ordonnance.
 
Il peut être mis fin à l'état d'urgence sanitaire par décision du Président de la République avant l'expiration du délai fixé par la présente Ordonnance lorsque les circonstances le justifient.
 
Les mesures prises en application de la présente Ordonnance cessent d'avoir effet après l’expiration du délai prévu au premier alinéa, à moins que l’Assemblée nationale et le Sénat, saisis par le Président de la République sur décision du Conseil des ministres, n’en aient autorisé la prorogation pour des périodes successives de quinze jours.
 
 
Article 2 : Des mesures sécuritaires sur le territoire national
 
Jusqu’à ce que soit proclamée la fin de l’état d’urgence sanitaire, sont de stricte application les mesures ci-après :
 
1. La fermeture de toutes les frontières du pays aux passagers et à toute personne, sauf pour les navires cargos et autres moyens de transport frets qui sont autorisés à accéder au territoire national. Leurs personnels sont cependant soumis aux contrôles de santé publique nécessaire.

2. Tous les vols en provenance des pays à risque et des pays de transit sont suspendus dès vendredi 20 mars 2020. Dans ce contexte, le voyage de tout passager de pays à risque, à destination de la République Démocratique du Congo, est censé reporté.

3. Sous peine d’être éconduit à la frontière, à leur arrivée sur le territoire national, tous les passagers d’un aéronef à destination de la République Démocratique du Congo remplissent la fiche de renseignements, se soumettent au lavage des mains et au test de température.
 
Article 3 : Des mesures relatives à l’exercice de la liberté
 
Pour des raisons de sécurité sanitaire, les mesures relatives à l’exercice des libertés suivantes sont prises :
 
1. L’interdiction de tous les voyages de la Capitale vers les Provinces et vice-versa, afin de permettre le confinement de la Ville de Kinshasa, foyer de la pandémie. Pour ce faire, chaque Responsable d’Institutions ou des Services est chargé de prendre de mesure de service minimum pour palier le confinement, à leurs domiciles des autres agents de l’État ;

2. Sont interdits tous rassemblements, réunions et célébrations de plus de vingt (20) personnes sur les voies et lieux publics en dehors du domicile familial, la population étant priée de rester à domicile et de n’effectuer que les déplacements strictement indispensables aux besoins professionnels, familiaux ou de santé ;

3. Sont interdits tous les mouvements migratoires, par les transports en commun, des bus, camions et autres véhicules de l’intérieur vers la Capitale et de la Capitale vers l’intérieur. A cet effet, des barrières seront érigées par les Gouverneurs de Provinces et les équipages se soumettront au contrôle de rigueur en matière du Coronavirus ;

4. L’interdiction de tous les transports fluviaux des passagers de Kinshasa vers les Provinces et vice-versa. Seuls les bateaux et les embarcations transportant les marchandises avec équipages et convoyeurs seront autorisés ;

5. Est ordonnée la fermeture provisoire sur toute l’étendue du territoire national des écoles, des universités, des instituts supérieurs officiels et privés et tous établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunion, avec effet à la date du 19 mars 2020 pour une durée de quatre (4) semaines ;

6. Sont interdites l’ouverture des discothèques, bars, cafés, terrasses et restaurants ainsi que l’organisation des deuils dans les salles, les domiciles ou sur la voie publique, les dépouilles mortelles devant être conduites directement de la morgue jusqu’au lieu d’inhumation et en nombre restreint d’accompagnateurs ;

7. Sont suspendus tous les cultes religieux pour une période de trente (30) jours prenant effet à la date du 19 mars 2020 ainsi que toutes les activités sportives dans les stades et autres lieux de regroupement sportif ;
 
Article 4 : De l’organisation et du fonctionnement de la riposte
 
Il est créée une Cellule de Riposte contre le Covid-19, doté d’une autonomie administrative et technique, fonctionnant sous l’autorité du Président de la République ayant pour principale mission d’éclairer les choix de l’Exécutif dans la gestion de la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 ; de lui donner des avis sur les mesures prises en vertu de la situation de l’urgence.
La Coordination de la Cellule de Riposte contre le Covid-19 est dirigée par le Professeur Docteur Jean-Jacques MUYEMBE TANFUM.
 
Article 5 : Des mesures sanitaires
 
Les Chefs et responsables de toutes les institutions, tant nationales que provinciales, sont tenus de prendre des dispositions sanitaires idoines pour mettre leurs membres et personnels ainsi que l’ensemble de la population à l’abri de toute contamination ou de toute propagation de la contamination au Coronavirus, Covid-19.
 
Tous les services de la santé publique sont requis pour assurer la vulgarisation et veiller à l’efficacité des mesures à appliquer.
 
Aux fins d’éviter la propagation de l’épidémie et de garantir la santé publique, sont autorisées, sous la Coordination de la Cellule de riposte contre le Covid-19, des mesures ayant notamment pour objet :
 
1. Le contrôle sanitaire systématique de toute personne entrant sur le territoire national et de celle au départ des villes, en particulier de la Capitale vers les autres provinces du pays ; 

2. Les postes d’entrée maritime, fluviale, lacustre et terrestre du territoire national sont dotés du même dispositif de surveillance pour renforcer le contrôle des passagers en provenance de l’étranger ;

3. Le Gouvernement est instruit de trouver les moyens de ravitailler les agglomérations à grande affluence où le manque d’eau et d’électricité est quasi permanent, pour assurer l’hygiène ; de multiplier les points de lavage des mains dans les aéroports du pays et appuyer les équipes de la Régie des Voies Aériennes (RVA) et de la Direction Générale des Migrations (DGM) pour que nul n’échappe au contrôle d’hygiène ;

4. La mise en quarantaine de quatorze (14) jours maximums des personnes présentant les symptômes de Covid-19 et susceptibles d’être affectées par le Coronavirus ;

5. Le placement et le maintien en isolement, à leur domicile ou tout autre lieu d’hébergement adapté, des personnes affectées par le Coronavirus ; 

6. Le Gouvernement de la République conçoit des voies et moyens pour augmenter la capacité d’accueil des hôpitaux, avec des pavillons spécialement dédiés aux personnes atteintes du COVID-19, et tient prêts les hôpitaux privés à intervenir en cas d’aggravation de la situation ;

7. Le Gouvernement est instruit de prendre toute mesure permettant la mise à la disposition des patients de médicaments appropriés pour l’éradication de la catastrophe sanitaire 

Article 6 : Des mesures économiques
Le Gouvernement de la République met en place des modes appropriés d’approvisionnement des Villes en denrées alimentaires pour prévenir toute rupture de stock afin de mettre la nation à l’abri de toutes conséquences désastreuses sur le plan de la sécurité alimentaire, et des troubles éventuels à l’ordre public.
 
Article 7 : Des dispositions finales
 
Les Responsables et Chefs des institutions du Pouvoir Central, des Provinces ainsi des Entités territoriales décentralisées, autour de la Cellule de riposte, sont chargées, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de la présente ordonnance qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Partager cet article
Repost0
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 21:57
Coronavirus. Etat d'urgence décrété en RD Congo

La rédaction

Bruxelles, le 24 mars 2020

Dans un discours à la Nation d'une dizaine de minutes, prononcé le mardi 24 mars 2020 en soirée,  Félix Tshisekedi le Président de la RD Congo a décrété l'état d'urgence qui entre immédiatement en vigueur.

Plusieurs mesures ont été prises à cet effet dont l'isolement total de la Capitale Kinshasa par rapport aux provinces du pays, Kinshasa étant l'épicentre du coronavirus en RD Congo.

  1. Plus de vol d’avions entre Kinshasa et les provinces,
  2. Plus de mouvements de bus entre Kinshasa et les provinces,
  3. Plus de transports fluviaux entre Kinshasa et les provinces,
  4. Fermeture des frontières,
  5. Obligation au  gouverneur de la ville de mettre  à Kinshasa le plus possible de points de lavage de main, et de disponibiliser des produits de desinfections des mains.

Des dispositions seront prises pour permettre à l'Usine Pharmakina de produire en grande quantité du chloroquine.

Il a été demandé au gouvernement de prendre toutes les dispositions pour inonder la capitale de produits alimentaires de première nécessité.

Ci-dessous, l'intégralité de ce message.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 10:05
Photo. Cheik FITA

Photo. Cheik FITA

La pandémie du coronavirus continue à endeuiller le monde. En ce mardi 24 mars 2020, deux icônes viennent de tirer leur révérence: le grand avocat Me Mukendi wa Mulumba en RD Congo et l'artiste camérounais Manu Dibango en France.

L'Info  en Ligne des Congolais de Belgique présente à leurs familles respectives ses sincères condoléances.

Cidessous, le communiqué officiel de l'UDPS, annonçant le décès de Me Mukendi.

Manu Dibango. Photo Nouvel observateur.

Ci-dessous, une interview de Me Mukendi en 2013, lors d'un de ses passages à Bruxelles.

http://www.cheikfitanews.net/article-me-jean-joseph-mukendi-la-justice-congolaise-est-malade-117360722.html

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 09:03
Lettre ouverte au Ministre Eteni : Coronavirus, chloroquine, quinine, quid ?

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 22 mars 2020 

 

 

Monsieur le Ministre,

 

Depuis le début de l’année 2020, l’humanité est confrontée à la pandémie du Coronavirus. Longtemps considérée comme un événement très lointain tant qu’il ne sévissait qu’en Chine, le Coronavirus est subitement devenu un problème congolais pour trois raisons :

  • Le dépistage des cas de coronavirus en RD Congo sur des sujets congolais,
  • L’information selon laquelle le chloroquine, un substitut synthétique de la quinine, longtemps utilisé en RD Congo dans le traitement de la malaria, pourrait être efficace contre le coronavirus,
  • L’information selon laquelle plusieurs plantes médicinales très connues poussant tant à Kinshasa la capitale qu’à travers tout le pays, peuvent être utilisés dans le traitement du coronavirus… Plantes sûrement jadis utilisées par nos ancêtres pour se soigner.

Les quatre-vingt millions des Congolais et plus particulièrement les dix à douze millions de Kinois vivent aujourd’hui dans une véritable psychose : ils ne veulent pas mourir à cause du coronavirus, ils ne veulent pas non plus mourir de famine du fait de l’isolement du pays ainsi que de l’arrêt de plusieurs petites activités quotidiennes qui leurs permettaient de vivre, que dis-je, de survivre.

Les Congolais veulent vivre, ils veulent un traitement préventif.

En ce qui est de la prévention, depuis peu, la plupart des médias du monde parlent de la chloroquine, un substitut synthétique de la quinine.

Il se fait que la quinine est issue du quinquina, plante cultivée au Kivu et que l’usine Pharmakina a  longtemps employé comme matière première.

Même le Président Trump des Etats-Unis d’Amérique a parlé d’une « mise à disposition rapide de la chloroquine » pour ses concitoyens.

Est-il possible que dans les meilleurs délais, vous puissiez communiquer avec les Congolais sur les dispositions rapides de votre ministère en ce qui est :

  • De l’utilisation de la chloroquine. Les usines qui la produisaient existent-elles ? Peuvent-elles être remises en marche ?
  • De l’utilisation de la quinine. Quelle est la situation des plantations du quinquina au Kivu? L’usine Pharmakina peut-elle être rapidement redémarrée au cas où elle était à l’arrêt?
  • Le professeur Théophile Bemba de l’Université de Kinshasa a publié un post dans lequel on peut lire ceci : « A ce sujet, des molécules testées au laboratoire par des scientifiques, inhibent la protease de Covid-19, une des enzymes de la pathogènicite ( maladie) du covid . Il s’agit notamment des molécules suivantes: Kaempferol, gingerol, curcumine, quercetine, catechine.. Ces molécules sont présentes dans les produits suivants:  Curcuma, Gingembre, ail, maniguette(mondongo), oignon, aubergine. Je vous conseille de les consommer régulièrement . Le thé vert et la citronnelle sont aussi conseillés comme boissons.» Qu’en pense votre ministère ?
  • Le professeur Taba de la faculté des sciences a aussi longtemps travaillé sur les plantes anti-paludéens et il avait remporté un Prix Africain à ce sujet. Voici le lien: 
  • Professeur TABA
  •  
  •  

https://twas.org/article/kalulu-taba-wins-2017-cnr-rao-prize

 

Il serait opportun de consulter tous ces professeurs en sciences, qui sont sur place, qui ont une renommée internationale… Et qui ont un grand réseau international des jeunes qu'ils ont formé et qui sont éparpillés dans différents universités du monde.

Et enfin, créer une synergie entre tous ces professeurs, ceux qui sont à l'extérieur, et le Professeur Muyembe.

Je terminerai en paraphrasant un compatriote qui a diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle il dit à peu près ceci :

«  En 1945, c’est grâce à l’Uranium du Congo que les alliés ont mis fin à la deuxième guerre mondiale, depuis une dizaine d’années, c’est grâce au coltan de la RD Congo qu’il y a eu explosion du numérique avec les smartphones notamment. Maintenant avec la pandémie du coronavirus, le quinquina, une plante exploitée au Congo est la substance naturelle dont est issue la quinine et la formule chimique de la chloroquine qui va sûrement guérir le coronavirusus . »

Et nous-mêmes les Congolais, où sommes-nous ?

Et en tant que Ministre congolais de la santé, le NOUS aujourd’hui, c’est vous !

Assumez-vous. Assumez-nous.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
21 mars 2020 6 21 /03 /mars /2020 10:03
Coronavirus en RDC-Afrique-Monde : après les politiques, la société civile mobilise

Communication.

Bruxelles, le 21 mars 2020

 

La pandémie du coronavirus qui frappe le monde a obligé tous les dirigeants du monde à s’exprimer.

Mais la marche du monde, ce n'est pas seulement les politiques, c'est aussi la société civile et les leaders d'opinion. Leur voix porte, souvent plus encore.

Les différentes personnalités ainsi que les organisations de la société civile ne sont pas en reste.

Le congolais Paul Nsapu, Vice-Président de la FIDH, Fédération Internationale des Droits de l’Homme et membre de plusieurs associations vient à son tour de publier son message comme  contribution à cette dynamique de mobilisation.

En tant que Congolais et membre de la diaspora, avec les autres administrateurs de la plate-forme « Antenne Monde de la Société Civile de la RD Congo », via un spot, il lance aussi un appel à la diaspora congolaise pour une mobilisation en vue de soutenir la population congolaise.

 

 

Message de Paul Nsapu Vice-Président de la FIDH : CORONAVIRUS, MOBILISATION ET DROITS DE L’ HOMME :

 

Chers Tous,

 

Dans le contexte de la crise sanitaire mondiale causée par l’ épidémie du Covid-19, une organisation à l’ échelle planétaire est entrain de se mettre en place et doit être consolidée pour le bien de l’Humanité.

C’est dans ce cadre que la FIDH et ses organisations partenaires sont mobilisées et restent vigilantes en ce qui concerne les aspects des droits humains au regard de cette crise. Car il est question içi, non seulement du droit à la santé, mais aussi et surtout, de la protection du sacro-saint Droit à la vie.

Pour ceux qui ont perdu la vie dans cette dure épreuve du Coronavirus, nous adressons à leurs familles nos condoléances les plus attristées. 

Nous saluons ainsi les services et le personnel de santé qui, en première ligne de la lutte contre cette pandémie, s’ évertuent à sauver les vies. Nous encourageons aussi, les dirigeants politiques à faire mieux et d’ avantage en plaçant au premier plan de leurs décisions, la problématique de la sécurité sanitaire des citoyens.

Pour notre part, Nous recommandons fortement à Tous de se mobiliser pour une implication individuelle et collective afin de réussir l’application de différentes mesures prises afin de relever ce défi planétaire et ainsi éradiquer totalement cette pandémie.

Ainsi donc, aux différents leaders d’opinions, sociaux, politiques, religieux et autres, d’agir ensemble pour le triomphe de l’Humanité dans cette guerre sanitaire.

 

 

Paul NSAPU MUKULU

- Président de la Ligue des Electeurs/RDC

                  Vice- président de la FIDH

                    Admin.  Antenne Monde Société Civile/ RDC

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 04:32
Mesures annoncées par le Président Tshisekedi face à la pandémie du coronavirus

Document

 

Mercredi 18 mars 2020 en soirée, Félix Tshisekedi, Président de la RD Congo a adressé à la Nation un message sur les dispositions prises et à prendre, pour lutter contre la pandémie du coronavirus qui pointe déjà son nez en RD Congo.

ci-dessous ce message in extenso.

 

 

Congolaises, Congolais, mes Chers Compatriotes,

Nous vivons depuis quelques semaines une situation inédite et imprévisible due à la propagation du coronavirus, Covid-19, dans le monde, mais aussi dans notre pays depuis le début de ce mois.

En cette période particulière de cette pandémie, en ma qualité de Garant de la Nation, je tiens à m’adresser à vous directement pour vous dire avec certitude que la situation que nous traversons est très grave et nécessite la prise des mesures appropriées. Je tiens aussi à vous assurer que je reste à vos côtés, et à partager avec vous les mesures que je viens de demander au Gouvernement, de prendre, pour mettre tout en œuvre afin de contribuer à limiter la propagation du coronavirus et protéger la santé de tous.

A cet effet, j’ai mis en place au sein de mon Cabinet une « Task Force », qui m’informera de l’évolution de la situation et de la collaboration entre la commission multisectorielle du Gouvernement et la Cellule de riposte, au Covid-19.

Depuis quelques semaines en effet, notre pays fait face à la propagation du virus, Covid-19, qui a atteint à ce jour, 14 de nos compatriotes internés dans les Centres hospitaliers de la place avec la prise en charge totale du Gouvernement.

J’ai, à cet instant, une pensée émue et chaleureuse pour ces personnes testées positives ainsi que pour leurs proches à qui j’adresse toute ma solidarité. A ces cas avérés que connait notre pays, il convient d’intégrer le nombre important des contacts à suivre.

Mes chers compatriotes,

Cette pandémie qui vient d’affecter notre pays s’ajoute à la liste des plus grandes crises sanitaires auxquelles la République Démocratique du Congo fait face depuis quelques années.

Nous ne sommes qu’au début de cette pandémie. Il s’agit d’une menace sérieuse pour la santé publique qui appelle des mesures musclées pour nous protéger. Et, dans ce contexte exceptionnel, avec nos meilleurs médecins et nos meilleurs scientifiques, nous y avons réfléchi et, le Gouvernement a engagé le personnel de nos hôpitaux, médecins et infirmiers ainsi que l’ensemble des agents du service public de la santé à répondre présents et à se consacrer avec dévouement et efficacité face à l’ampleur de cette pandémie. En votre nom, je tiens à formuler la reconnaissance de notre pays à toutes ces femmes et à tous ces hommes qui, sans relâche, s’occupent de notre vie et de notre santé.

Mes chers compatriotes,

Face à la propagation du virus, j’en appelle au sang-froid de toute la population et de ne céder ni à la panique, ni à la manipulation, ni à la désinformation et à n’écouter que les conseils des scientifiques qui renseignent notre Gouvernement à travers le Ministère de la Santé qui recommande les bons gestes à adopter et l’attitude à observer. Pour ma part, je ne transigerai sur rien, la priorité absolue en ce moment grave pour la République Démocratique du Congo étant notre santé.

Ici est l’occasion pour moi, de recommander aux animateurs de toutes les Institutions tant nationales que provinciales, de pouvoir prendre des dispositions qui s’imposent afin de mettre à l’abri leurs membres.

Je présiderai très prochainement une réunion Interinstitutionnelle pour examiner avec les différents responsables, le mode de fonctionnement de l’Etat en cette période exceptionnelle.

Mes chers Compatriotes,

Aux conséquences sanitaires et sociales de ce virus viendront s’ajouter les conséquences économiques auxquelles nous devons faire face aussi. Cette épreuve exigera des mesures exceptionnelles et c’est dans ce contexte que je demande au gouvernement de prendre toutes les dispositions afin de préserver notre économie, déjà vulnérable, et par ricochet le social des congolais.

Notre économie étant extravertie, le Gouvernement devra réfléchir sur les modes d’approvisionnement en denrées alimentaires spécialement pour prévenir la rupture de stock aux conséquences désastreuses sur le plan de la sécurité alimentaire et de la sécurité tout simplement.

De même, au regard de la crainte de l’accumulation de personnes atteintes, j’ai instruit le Gouvernement à examiner, sans délai, les voies et moyens, de l’augmentation de la capacité d’accueil dans nos hôpitaux avec des pavillons spécialement dédiés aux personnes atteintes du COVID-19. Aux hôpitaux privés, je lance un appel à la solidarité en leur demandant de se tenir prêts à intervenir en cas d’aggravation de la situation.

Mes chers Compatriotes,

Hier mardi 17 mars 2020, j’ai présidé un Conseil des Ministres Extraordinaire au cours duquel d’importantes mesures ont été prises dont la principale est de confier la coordination de la cellule de riposte contre le Covid-19 à un digne fils du pays qui a fait ses preuves dans la lutte contre la maladie à virus Ebola, j’ai cité le Docteur Jean-Jacques Muyembe Tanfum.

Certes, jusqu’à ce jour, la pandémie n’a touché que la Ville de Kinshasa avec les cas connus. Il est évident que les mesures qui suivront vont consister à freiner la propagation du virus. D’ores et déjà des mesures sont prises concernant l’intérieur du pays principalement les villes et les cités des provinces qui partagent leurs frontières avec les pays limitrophes.

C’est pourquoi, comme depuis le début, j’ai eu une écoute de nos spécialistes et, en lien avec le Gouvernement, j’ai pris les mesures ci-après :

 

2

 Concernant l’accès au territoire national, j’ai décidé :

1. De suspendre, jusqu’à nouvel ordre, dès ce vendredi 20 mars 2020, tous les vols en provenance des pays à risque et des pays de transit. Seuls les avions et les navires cargos et autres moyens de transport frets seront autorisés à accéder au territoire national et leurs personnels soumis aux contrôles ;

2. De reporter les voyages à destination de la République Démocratique du Congo de tous les passagers résidant dans les pays à risque jusqu’à nouvel ordre ;

3. D’imposer à tous les passagers, à leur arrivée aux frontières nationales, de remplir une fiche de renseignements et de se soumettre, sans exception, à l’obligation de lavage des mains et du prélèvement de la température ;

4. D’imposer une mise en quarantaine de 14 jours maximum à toute personne suspectée à l’issue du test de température, pour un examen approfondi et au besoin d’interner, dans les hôpitaux prévus à cet effet, les personnes qui seront testées positives ;

5. De doter tous les postes d’entrée maritime, fluviale, lacustre et terrestre du territoire national du même dispositif de surveillance pour renforcer le contrôle des passagers en provenance de l’étranger ;

6. De soumettre systématiquement les personnes en partance de Kinshasa vers les différentes Provinces de notre pays aux mesures de contrôle dans le but d’éviter la propagation de cette pandémie sur le reste de notre pays.

S’agissant des rassemblements, j’ai décidé :

1. D’interdire tous rassemblements, réunions, célébrations, de plus de 20 personnes sur les lieux publics en dehors du domicile familial ;

2. De la fermeture des écoles, des universités, des instituts supérieurs officiels et privés sur l’ensemble du territoire national à dater de ce jeudi 19 mars 2020 pour une durée de 4 semaines ;

3. De suspendre tous les cultes pour une période de 4 semaines à compter de ce jeudi 19 mars 2020 ;

4. De suspendre les activités sportives dans les stades et autres lieux de regroupement sportif jusqu’à nouvel ordre;

5. D’interdire, toujours jusqu’à nouvel ordre, l’ouverture des discothèques, bars, cafés, terrasses et restaurants ;

6. D’interdire, l’organisation des deuils dans les salles et les domiciles. Les dépouilles mortelles seront conduites directement de la morgue jusqu’au lieu d’inhumation et en nombre restreint d’accompagnteurs ;

7. De prendre en charge aux frais du Gouvernement tous les cas testés positifs sur l’ensemble du territoire.

Je voudrais vous rassurer que la durée de ces mesures pourrait être modifiée dans un sens comme dans l’autre au regard de l’évolution de la pandémie. 3

 

Congolaises, Congolais, chers Compatriotes, L’heure est grave ! Je suis conscient que les mesures que je viens d’annoncer pourraient paraitre impopulaires pour certains. Mais il s’agit d’une urgence sanitaire mondiale.

C’est pourquoi, j’ai instruit le Gouvernement d’intensifier les campagnes de sensibilisation par les médias de masse, les leaders d’opinion, les relais communautaires, sur les mesures d’hygiène, de prévention de la pandémie et des attitudes à adopter en cas de manifestation des symptômes.

Mes chers Compatriotes, Pour terminer, j’en appelle à la cohésion et au sens civique et patriotique de toutes et tous, attitudes qui nous ont permis de surmonter l’autre épidémie de la maladie à virus Ebola qui, aujourd’hui, tend vers sa fin. Enfin, je demande à toutes les confessions religieuses d’être en union de prière, d’implorer la miséricorde et la grâce divine en faveur de notre pays et du reste du monde.

Que Dieu protège la République Démocratique du Congo !

Je vous remercie !

 Kinshasa, le 18 mars 2020

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
17 mars 2020 2 17 /03 /mars /2020 20:09
Flash. Coronavirus. La Belgique décide un confinement du 18 mars au 5 avril 2020!

La rédaction

Bruxelles, le 17.03.2020

Au journal télévisé du mardi 17.03.2020 de la Une RTBF, l'information est tombée: du mercredi 18 mars à 12h00 au 5 avril 2020, le gouvernement a décidé un confinement de la population. En d'autres termes, tous les habitants sont obligés de rester chez eux. Mises à part bien sûr certaines catégories sociales(médecins, infirmières...). Il est possible de sortir pour des raisons vitales: se rendre au travail, s'approvisionner, aller se faire soigner...

https://www.facebook.com/cheik.fita/videos/10157637305919748/

Partager cet article
Repost0
17 mars 2020 2 17 /03 /mars /2020 18:25
Coronavirus: Brussels Airlines suspend ses vols entre le 21.03 et 19.04.2020!

  • Tous les vols réguliers seront suspendus jusqu'au 19 avril inclus.
  • L'horaire des vols sera progressivement réduit au cours de cette semaine, pour atteindre une suspension temporaire complète des vols d'ici ce samedi.
  • PDG Dieter Vranckx: "Nous avons déjà commencé à travailler sur le redémarrage de nos opérations, prévu le 20 avril"
  • Politique de bonne volonté étendue pour les clients en place pour voler à partir du 20 avril.

Compte tenu des circonstances extraordinaires causées par la crise mondiale des coronavirus, Brussels Airlines a décidé de suspendre temporairement ses opérations aériennes à partir du 21 mars 2020. D'ici là, les opérations aériennes de Brussels Airlines seront progressivement réduites de manière contrôlée et structurée afin d'apporter passagers et équipages à la maison.

La décision de Brussels Airlines de suspendre temporairement tous ses vols entre le 21 mars et le 20 avril a également été prise à la suite des mesures imposées par différentes autorités, telles que les conseils de voyage négatifs des autorités belges, que Brussels Airlines comprend parfaitement, et le nombre croissant des autorités nationales en Europe et au-delà qui n'autorisent plus les vols vers leur territoire.

À partir d'aujourd'hui 17 mars, la compagnie aérienne réduira progressivement son horaire de vols jusqu'au 20 mars. Du 21 mars au 19 avril inclus, tous les vols seront suspendus. Une politique de bonne volonté continue et étendue pour les clients est en place, leur offrant la possibilité de reprogrammer leurs vols à une date ultérieure.

Tous les départs intercontinentaux vers l'Afrique, seront reportés à demain 17 mars dans l'après-midi, pour des raisons de connectivité avec le réseau courte distance.

Le transporteur belge continuera de maintenir une capacité minimale sur la base de réserve pour les vols de rapatriement si cela est nécessaire.

Le PDG de Brussels Airlines, Dieter Vranckx: «Nous surveillerons en permanence la situation et communiquerons en conséquence, en prévoyant un redémarrage de nos opérations le 20 avril pour accueillir à nouveau nos invités à bord. En tant qu'entreprise responsable, nous devons prendre la décision de cesser temporairement nos opérations. Cela nous permettra de réduire l'impact financier négatif sur notre entreprise. "

La propagation du coronavirus et les interdictions de vol associées et d'autres mesures restreignant la connectivité aérienne imposées par de nombreux pays à travers le monde ont déjà gravement et négativement affecté les horaires de vol de Brussels Airlines au cours des derniers jours, ainsi que sa situation financière. Par conséquent, la compagnie aérienne est en discussion avec le gouvernement en ce qui concerne le soutien.

Chômage technique temporaire pour tous les employés de Brussels Airlines

Les employés de Brussels Airlines travaillent déjà depuis le 16 mars dans un régime de chômage technique temporaire de 30%. En collaboration avec ses partenaires sociaux, l'entreprise travaille à l'extension du chômage technique temporaire partiel à 100% pour la durée de la suspension temporaire du vol. Des exceptions au chômage temporaire complet seront faites pour couvrir les vols de rapatriement et le redémarrage des opérations.

 

Politiques de bonne volonté étendues pour les clients

Les passagers des vols prévus dans les prochains jours et annulés en raison de la situation extraordinaire actuelle sont automatiquement ré-réservés. Brussels Airlines demande aux passagers ayant un vol jusqu'à vendredi de vérifier l'état de leur nouvelle réservation sur brusselsairlines.com sous "Ma réservation". Les clients qui ont fourni leur numéro de téléphone ou leur adresse e-mail lors de la réservation, ainsi que les membres du programme de fidélisation Miles & More, seront automatiquement informés des modifications du programme de vol par SMS ou e-mail.

Les passagers dont les vols réguliers n'ont pas lieu dans les 7 prochains jours sont priés de s'abstenir de contacter le Service Center dans les prochains jours. De cette façon, ils donnent aux agents du centre de service la possibilité de s'occuper d'abord des clients qui ont un départ rapide.

Comme annoncé la semaine dernière, Brussels Airlines propose à tous les passagers un accord de bonne volonté prolongé: les passagers ont le temps jusqu'au 1er juin pour décider d'une nouvelle date de voyage et, s'ils le souhaitent, changer leur billet pour une destination différente.

Tanguy Cartuyvels, responsable du service client de Brussels Airlines, demande à tous les clients de faire preuve de patience: "Nos collègues font de leur mieux pour répondre aux questions de nos clients le plus rapidement possible. Cependant, en raison du volume élevé de demandes, les délais d'attente sont plus longs. Je demande donc pour votre patience, mais soyez assuré que nous ne laisserons personne tomber: toutes les demandes des clients seront traitées.

Brussels Airlines met tout en œuvre pour redémarrer ses opérations après la crise.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 22:04
Depuis Bruxelles, des femmes venues de BENI dénoncent l’insécurité et appellent à la solidarité

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 15 mars 2020

 

Samedi 14 mars 2020 depuis Bruxelles, conduites par madame Stéphanie Mbombo de  l’ONG « La vie a un sens » , des femmes et jeunes hommes venus de la ville congolaise de Beni se sont entretenus avec la chaîne  Euro-AfricaTV sur la situation sécuritaire dans leur ville et ses environs.

Elles ont donné des témoignages de scènes de tueries auxquelles elles ont assisté et qui glacent le sang.

Qui sont à la base de ces atrocités ?

Chacune d’elle a donné une piste.

Que faire pour que ces tueries cessent ?

Là encore ces femmes et hommes ont fait des propositions.

Un message particulier ? Oui, au Président Félix Tshisekedi qui est le garant de la Nation. Ces habitants de Beni voudraient que toutes leurs suggestions et leur cri soient pris en compte.

Après avoir suivi cet entretien on peut affirmer ceci :

  • Il est plus que temps que la sécurité revienne à Beni et dans ses environs. C’est une obligation pour l’état de ramener la sécurité à Beni.
  • Les FARDC, l’armée nationale congolaise f        ait sûrement un bon boulot. Sûrement pas encore assez, mais en son sein, il y a plusieurs brebis galeuses qui devraient être dénichées et mises hors d’état de nuire.
  • L’insécurité à Beni est un véritable business pour beaucoup de gens. Et ceux qui en tirent profit ne pourraient peut-être pas œuvrer pour la paix. Comment les reconnaître ? A leur train de vie. Par exemple cette femme de militaire qui vend des produits agricoles alors qu’elle n’a pas de champs. Ou cet autre militaire qui s’achète une moto neuve. Avec quel argent ?
  • Les autorités locales devraient davantage collaborer avec la population. Surtout quand elle lance un signal d’alarme. Les informations que la population a, et transmet à l’autorité locale , sont rarement prises en compte avec la célérité qui s’impose.

Mais en attendant, ces femmes de Beni doivent vivre, toujours dans cet environnement. 

Appel est donc lancé à plus de solidarité… Surtout en direction de la diaspora congolaise : il faut aider ces femmes à vivre, grâce à  leur travail, de champs entre autres.

C’est ainsi qu’en date du 9 mai 2020, l’ONG « La vie a un sens » organisera à Bruxelles une soirée culturelle de charité au profit des femmes de Beni. Quelques artistes se sont déjà annoncés pour se produire à titre gracieux.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens