Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 12:46

  P1265771.JPG

Samedi 13 février 2010 en soirée, au moment où certains se préparaient pour fêter la Saint Valentin, dans un petit restaurant congolais des environs du métro Yser, Michel Luzolo Lua Nzambi a préféré tenir une conférence sur sa triple vision en tant que belge d’origine congolaise:

-          Les 5 priorités pour 5 ans au parlement bruxellois, 
-  Les 5 chantiers pour la République du Congo, oui car bien avant monsieur Kabila, Michel Luzolo affirme avoir été le premier à parler des cinq chantiers pour la RD Congo

-          Les 5 axes des rapports Europe-Afrique.

Pour rappel, Michel Luzolo, est actif dans l’associatif de la communauté congolaise de Belgique ainsi que dans  la politique belge :

Il a participé à plusieurs élections, obtenant des scores plus qu' honorables :

 2000 (octobre): candidat PS aux élections communales à Jette (155 voix, non élu)

2003 (26/02): devient conseiller communal

2003 (mai): candidat PS aux élections fédérales (11ème sur la liste ,3.302 voix, 8ème en voix, non élu)

2004 (juin): candidat PS aux élections régionales (25ème sur la liste, 1.714 voix, non élu).

Autant dans son exposé que durant ses réponses lors du débat, Michel Luzolo s’est appesanti sur les cinquante ans d’indépendance de la RD Congo et sur l’impérieuse nécessité  de changer le visage de notre pays.

En dehors des atouts naturels que le Congo a, notre pays peut aussi compter sur son impressionnante ressource humaine : les intellectuels, les artistes ainsi que l’ingéniosité de la plupart des congolais. Le problème, c’est l’organisation.

C'est dans cette direction que Michel Luzolo compte s'investir.
Ci-dessous, un extrait de sa communication sur le bilan de nos cinquante ans : un gâchis pour lui. En tête de liste des responsables de ce gâchis, ceux qui ont la plus grande longévité au pouvoir. A eux deux, ils totalisent 41 de nos 50 ans d’indépendance : Mobutu, 32 ans, et Joseph Kabila, 10 ans de pouvoir l’année prochaine !

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 14 février 2010


P1265784.JPGP1265783.JPG
P1265786.JPGP1265787.JPG
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 12:46

 DSCF0903.JPG

Lazare Mbulu Azanga,  Conseiller CPAS et  Président de la section FDF de Molenbeek-Saint-Jean a organisé vendredi 12 février 2010 en soirée au Bowling Bowlmaster de Molenbeek situé au 45 rue Van Zande , une conférence-débat sur le thème : « discrimination à l’embauche » avec deux invités :

Madame Marie-Jeanne Riquet, directrice du centre d’études Jacques Georgin et monsieur Serge de Patoul, Député de la Région de Bruxelles, Echevin de l’Enseignement, des Académies, de l’Education permanente et de la Coopération internationale à Woluwe-Saint-Pierre.

Les deux orateurs ont fait le point de la situation en Belgique :

Les bases de la discrimination : l’âge, le handicap ou la maladie, l’origine ethnique, le sexe.

Des pistes de solution ont été proposées.

« Il existe des outils pour lutter contre cette discrimination » :

-       Les textes légaux au niveau international, européen, fédéral et communautaire

-       Les organismes chargés de lutter contre les discriminations

-       Les actions de sensibilisation

Néanmoins quand on jette un coup d’œil rétrospectif, on se rend compte que bien de choses ont évolué.

Lors du débat, on s’est rendu compte à quel point, non seulement que le thème de la discrimination à l’embauche est un sujet délicat, mais également un sujet qui soulève beaucoup de passions, surtout dans la communauté congolaise de Belgique pour des raisons historiques bien évidentes. Et quelques amalgames se sont facilement invités. 

A l’issue des débats, une petite tombola a été organisée avec une vingtaine de lots.

 

Cheik FITA

 

Bruxelles, le 13 février 2010


Ci-dessous, trois vidéos: 
- Une interview de Lazare Mbulu
-  Un extrait de Madame Marie-Jeanne Riquet
- Un extrait du député Serge de Patoul






P1255755.JPGP1255751.JPGP1255754.JPG
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 20:59

 

Aprodec, une association belge vient d’adresser à monsieur l’Abbé Malu-Malu une lettre sur l’anormale longévité et de la CEI, et de sa propre présidence à la tête de cette institution de la transition. L’homme de Dieu daignera-t-il répondre ou snobera-t-il ses correspondants ?

La CEI, commission électorale indépendante était née lors de la transition du système 1+4 de la RD Congo.

Depuis lors, toutes les institutions de l’époque ont eu le temps de mourir normalement, la transition étant terminée depuis belle lurette. Curieusement, la CEI existe toujours ! Est-ce par la seule volonté de son président monsieur l’abbé Malu-Malu ?

Il est souhaitable que les juristes congolais viennent à la rescousse d’Aprodec pour éclairer l’opinion et trancher une bonne fois pour toute cette affaire que monsieur l’abbé Malu-malu traîne aux pieds comme des boulets, de véritables casseroles, à l’image des monarques africains qui se cramponnent au pouvoir contre vents et marées.

Ci-dessous ladite lettre.

 

CDB

Bruxelles, le 9 février 2010

Monsieur Apollinaire MUHOLONGU MALU MALU
4471, boulevard du 30 juin (immeuble ex BCCE)
Kinshasa/Gombe
République Démocratique du Congo

V/Réf. :                  N/Réf. : aprodec/010/CEI/1                        Annexe(s) : 4

Concerne : légalité de l’existence de la Commission électorale  indépendante au regard de la Constitution de la République Démocratique du Congo 


Monsieur,

La Commission électorale indépendante a été  instituée par l’article 154 de la Constitution de la Transition du 4 avril 2003 et son organisation, ses attributions et son fonctionnement déterminés - conformément à l’article 160 de cette même Constitution - par la Loi n° 04/009 du 5 juin 2004 portant organisation, attributions et fonctionnement de la Commission électorale indépendante. La précitée Constitution de la Transition a été abrogée au terme des articles 228 et 229 de l’actuelle Constitution de la République Démocratique du Congo entrée en vigueur à la date de sa promulgation  soit le 18 février 2006.   Cette nouvelle Loi fondamentale prévoit à l’article 222 alinéa 2 que « les institutions d’appui à la démocratie sont dissoutes de plein droit dès l’installation du nouveau Parlement». En effet, l’article 222 alinéa 3 de l’actuelle Constitution de la République Démocratique du Congo prévoit l’existence de deux nouvelles et seules institutions d’appui à la démocratie  à savoir ; la Commission électorale nationale  indépendante (CENI) ainsi que le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication. Ainsi, seule la « (…) Commission électorale nationale indépendante est chargée de l’organisation du  processus électoral notamment de l’enrôlement des électeurs, de la tenue du fichier électoral, des opérations de vote, de dépouillement et de  tout référendum » en République Démocratique du Congo conformément à l’article 211 de la Constitution en vigueur dans ce pays.   

Par ailleurs, dans le même ordre d’idée l’article 6 de la  Loi n° 04/009 du 5 juin 2004 portant organisation, attributions et fonctionnement de la Commission électorale indépendante prévoit  explicitement une limitation dans le temps de sa mission. En effet, il stipule que : « (…), la Commission Electorale Indépendante est chargée de préparer, d’organiser, de gérer et de contrôler, en toute indépendance et transparence, les processus référendaire et électoral pendant la transition». A cet égard, il convient de souligner que la transition a pris fin à la date d’investiture du Président de la République élu à l’issue des élections marquant la fin de la période transitoire en République Démocratique du Congo soit, le 6 décembre 2006 (cf. article 196 alinéa 1 de la Constitution de la Transition du 4 avril 2003). 

L’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo – après la tenue des élections législatives du 30 juillet 2006 – a tenu sa première séance le 22 septembre 2006. Le nouveau Sénat de la République Démocratique du Congo – après la tenue le 21 janvier 2007 des élections au second degré – a organisé quant à lui sa première séance le 5 février 2007. Donc, depuis cette dernière date au plus tard la Commission électorale indépendante devait - tout comme les quatre autres institutions d’appui à la démocratie créées par la Constitution de la Transition - être dissoute de plein droit conformément au prescrit de l’article 222 alinéa 2 de l’actuelle Constitution de la République Démocratique du Congo. Nous vous renvoyons d’ailleurs à vos propres déclarations publiées sur le site internet du journal francophone belge « La Libre Belgique » en date du 29 novembre 2006 selon lesquels vous avez « (…) proposé qu’après l’élection des sénateurs et des gouverneurs par les assemblées provinciales en janvier, on mette en place la CENI (Commission électorale nationale indépendante) et que ce soit elle qui organise les élections locales.» ainsi qu’à celles de Monsieur Dieudonné MIRIMO -  reprises sur le site web de la MONUC en date du 3 avril 2007 -  selon qui le rapport général est celui « qui intègre l’ensemble de toutes les opérations que nous avons menées depuis l’identification des électeurs jusqu’aux différents scrutins que nous avons organisés à travers tous le pays » «Lorsque nous allons présenter le rapport général au Parlement, nous aurons terminé la mission qui nous a été confiée par la Constitution et par la loi organique de la CEI »  lesquelles s’inscrivent parfaitement dans cette logique.   

Il ressort de vos propres déclarations ainsi que de l’ensemble des dispositions légales susmentionnées que la Commission électorale indépendante n’a pas été pensée ab initio par le pouvoir constituant comme une structure permanente et qu’elle n’a donc ni la compétence ratione materiae ni la compétence ratione temporis pour exercer en l’absence de toute disposition transitoire expresse les compétences dévolues par l’actuelle Constitution de la République Démocratique du Congo en vertu de l’article 211 à la seule Commission électorale nationale indépendante.

Nous vous prions donc par la présente d’apporter les précisions requises qui justifieraient selon vous la légalité du maintien à ce jour de la Commission électorale indépendante au regard de l’actuelle Constitution de la République Démocratique du Congo. Ainsi, et pour répondre à un soucis légitime de transparence, nous vous saurions gré de publier en ligne - dès réception de la présente - à la rubrique « Document » du site internet www.cei-rdc.cd  dont vous veillerez a assuré un fonctionnement régulier et optimal :

•    une copie de l’arrêt rendu par la Cour Suprême de Justice qui justifie la mission et l’existence légale jusqu’à ce jour de la Commission électorale indépendante et auquel vous avez fait référence dans l’interview accordée à et mise en ligne par Radio Okapi en date du 28 juin 2009 (
http://www.radiookapi.net/index.php?i=53&a=23830);
•    une copie du procès-verbal de la réunion du bureau de l’ex-CEI tenue le 27 mars 2009 à l’issue de laquelle fût prise la décision n° 001/CEI/BUR/2009 de lancer l’opération de révision du fichier électoral ;
•    une copie du rapport général de la Commission électorale indépendante relatif aux consultations électorales de 2006-2007 auquel Monsieur Dieudonné MIRIMO a fait allusion dans une interview publiée sur le site internet de la MONUC en date du 3 avril 2007 et qui selon lui devait être présenté « dans quelques semaines » au Parlement de la République Démocratique du Congo.

Nous attirons votre attention sur le fait :

•    que selon la jurisprudence de la Cour de Cassation du Royaume de Belgique les principes généraux du droit ne peuvent être invoqués lorsqu’ils sont en contradiction avec la volonté du législateur. Or, en l’espèce, le constituant a non seulement confié à la Commission électorale indépendante une compétence ratione materiae et ratione temporis limitée dans le temps mais encore, il n’a pas  prévu de dispositions transitoires expresses autorisant son maintien en attendant le vote de la Loi portant organisation, attributions et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante ;
•    qu’en date du 18 mai 2009, l’agence de presse belge « Belga » a rapporté dans une dépêche que le ministre belge de la Coopération au développement, Monsieur Charles MICHEL,  avait autorisé le transfert du reliquat du programme PACE (programme d’appui au cycle électoral) datant des scrutins de 2006-2007 d’un montant de 2,340 millions d’euros en novembre 2008 pour financer l’organisation des prochaines élections urbaines, municipales et locales en République Démocratique du Congo.

Nous  tenons donc, d’ores et déjà, à porter à votre connaissance qu’à défaut pour vous de rendre les documents susmentionnés accessibles au public sur le site internet www.cei-rdc.cd , outre le fait qu’une telle carence ne pourrait être interprétée que comme une confirmation de nos craintes sur le caractère anticonstitutionnel du maintien à ce jour de la Commission électorale indépendante, une telle attitude engagera par ailleurs - compte tenu d’une possible escroquerie et d’un consécutif détournement de deniers publics au profit d’une institution fictive dépourvue de base légale au préjudice des contribuables belges - votre responsabilité pénale ainsi que celle des autres membres du bureau de la Commission électorale indépendante. En effet, dans cette hypothèse notre association n’hésitera pas à saisir les autorités judiciaires du Royaume de Belgique afin qu’elles lancent des poursuites pénales contre vous-mêmes ainsi que les autres membres du bureau de la Commission électorale indépendante. 

Nous attirons votre attention sur le fait que dans le même temps, nous invitons le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), la Mission de l’Organisation des Nations unies en République Démocratique du Congo (MONUC) ainsi que tous les gouvernements des pays donateurs et belge en particulier, à suspendre à compter de ce jour tout soutien financier ou matériel direct ou indirect au processus électoral en République Démocratique du Congo. Ceci, en attendant que vous produisiez les pièces demandées et apportiez publiquement les clarifications requises pour justifier l’existence à ce jour de la Commission électorale indépendante ainsi que l’exercice de votre mandat de président de son bureau au regard de la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Nous  vous prions de croire, Monsieur, en l’assurance de notre parfaite considération.

Fait à Bruxelles, le 7 février 2010

Pour l’APRODEC asbl,

Benjamin Stanis KALOMBO
Président

Didier NKINGU
Administrateur chargé des questions juridiques a.i

Repost 0
Published by Cheik FITA& APRODEC - dans cheikfitanews
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 20:51

DSCF0832.JPG
NPM: Jeff Ciamala de l'UREC, Dr Mbungani, MLC/Benelux, Albi Bweya de l'ANADER, Louise Ngandu de l'UREC, Dr Mpuila représentant UDPS Belux, Mme Justine M'Poyo Kasa-Vubu présidente du MD, Félix Tshisekedi de l'UDPS, et un membre de UREC/Europe

Bruxelles, samedi 6 février 2010 à l’espace Matonge.
C’est devant près d'une centaine d’invités et des délégués d’autres partis politiques congolais que madame Louise Ngandu, Représentant de l’Urec en Europe a présenté les vœux 2010 de son parti.
La manifestation a commencé par une minute de silence pour nos morts victimes de l’agression et de la mal gouvernance, suivie par l’hymne national, le discours de Madame Ngandu et enfin un cocktail.
Dans son discours, la représentante de l’Urec en Europe a brossé le tableau de notre pays pour 2009 : négatif. Puis donné les réalisations de son parti et enfin les perspectives d’avenir avec en point de mire les élections générales de 2011.
La présence des représentants de l’UDPS, du MLC, du MD et de l’Anader, est un signal fort pour la population congolaise : Si des partis censés être adversaires se retrouvent ainsi, c’est qu’il y a urgence : la gestion de la Res Publica devrait changer de mains.
Aujourd’hui aucun congolais sensé ne peut être ni fier de l’image au rabais de notre pays, ni insensible à la misère noire du peuple.
Tous les partis progressistes devraient fédérer le plus possible leurs énergies pour un changement que tous les congolais appellent de leurs vœux.

Cheik FITA
Bruxelles, le 6 février 2010

ci-dessous, un extrait du discours de madame Louise Ngandu


P1195703P1195698
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 21:17

P1165675

Pascal Smet, ministre flamand de l'Enseignement, de la Jeunesse, de l'Egalité des chances et de Bruxelles a été L'invité de l'association Congo-cultures pour un échange avec les responsables des associations animées par des originaires d'Afrique.
C'était le mercredi 3 février 2010 à l'Espace Matonge au 78, chaussée de Wavre Dans le quartier Matonge.
Lors de sa communication, le Ministre Flamand, a abordé un certain nombre de points:
--       Les problèmes de Bruxelles
--       L'avenir de Bruxelles
--       L'emploi
--       La sécurité
--       L'enseignement et son budget
--       Le caractère multiculturel de Bruxelles qui est une richesse, à condition de mettre des ponts entre Différentes quartiers.
Lors des échanges, il est apparu que peu de gens à Bruxelles font attention au poids de la Flandre en Belgique, à commencer par le fait que la ville même de Bruxelles est en réalité en pleine Région flamande!
La Belgique étant bilingue, il est dans l'Intérêt des Bruxellois d'être bilingues également.
Beaucoup de parents issus de l'immigration commencent à le comprendre et inscrivent progressivement leurs enfants dans des écoles néerlandophones. Mais certains s'arrêtent à mi-chemin:
--       Eux-mêmes ne prennent pas la peine de maîtriser le néerlandais pour mieux
encadrer les enfants.
--       Certains enfants ne pratiquent le néerlandais qu'à l'école, à la maison ils
parlent une langue africaine, suivent la télévision en français, dans la rue parlent français.
Durant les échanges, les participants ont soulevé plusieurs problèmes qui touchent la communauté immigrée:
--       Les difficultés pour accéder au FIPI (Fonds d'impulsion à la politique des Immigrés) Selon un intervenant, assez souvent, ce sont des associations de non-immigrés qui facilement décrochent des financements!
--       L'accès aux crèches néerlandophones à Bruxelles
--       La situation des jeunes et les États Généraux de la jeunesse africaine d'origine (en préparation), etc.
Lors de son exposé, le ministre Pascal Smet a lancé une phrase qui nous a interpellé: Apparemment dans un pays démocratique évidente, mais transposée dans le contexte politique congolais peut gêner plus d'un: «On fait la politique pour changer la société, servir les gens, travailler pour la communauté, la société ... »Et de conclure que le jour où il se rend compte qu'il ne plus obéir à ces principes, il cesse de faire la politique.
Il serait intéressant que pareilles paroles sortent de la bouche de ceux qui au Congo se disent politiciens!
Ci-dessous en vidéo, les impressions après la rencontre, de Madame Brigitte Wamu, membre de Congo-cultures.
 
Cheik FITA
Bruxelles, le 5 février 2010 

 

 

  P1165678.JPG

 P1165679.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 14:46

P1175692 

 P1175690

Ouverture le jeudi 4 février 2010 du salon des littératures africaines (écrites et orales) sous le thème : « L’écrit comme outil d’intégration », organisé par l’asbl MABIKI

Ce salon réunit éditeurs, auteurs et amateurs de la lecture.

Au moment où la plupart des pays africains célèbrent le cinquantenaire de leurs indépendances, la place du livre et de l’écrit se pose avec acuité.

Cinquante après, quel a été la politique du livre dans nos pays ?

Les écrivains ont-ils joui des pouvoirs publics d’un apport conséquent pour une meilleure expression, et pour une meilleure vie grâce à leur plume ?

L’écriture a-t-elle été suffisamment mise à contribution ?

Ci-dessous, une interview de Bienvenu Sene Mongaba, initiateur du salon.

 

Contact : Mabiki asbl

Service Presse : Didier Orsot,               00 32 487 71 48 54 -        00 32 487 71 48 54, salondulivreafrique@gmail.com

 

Adresse  de la manifestation : 218-220, chaussée de Wavre, du 4 au 7 février 2010


Cheik FITA

Bruxelles, le 5 février 2010



P1175688P1175686
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 22:21

DSCF0787.JPG

 

Philippe Moureau, bourgmestre de la commune de Molenbeek-Saint-Jean a visité le mercredi 3 février 2010 vers 18h00, le centre culturel Espace Nord=sud situé au 99 boulevard Léopold II ainsi que la maison culturelle Averroès située elle au 95/b du même boulevard.

A l’issue de la visite, le bourgmestre a tenu une séance d’échanges avec les responsables des deux maisons culturelles ainsi que les associations l’observatoire Bayaya, et l’aprodico.

Pourquoi cette visite ?

Madame Laetitia Kalimbiriro, activiste de la communauté congolaise de Belgique et résidant dans la commune de Molenbeek a pris l’initiative d’inviter leur bourgmestre afin qu’il se rende compte de visu du travail de certaines associations de la communauté africaine de Belgique

Un exemple, l’asbl Libiki ayant son siège au centre culturel espace Nord=Sud.

Depuis cinq ans, cette association travaille à la sensibilisation contre le Sida dans la communauté subsaharienne de Belgique. Lors de l’interview qu’il nous a accordée, le bourgmestre Philippe Moureau a expliqué qu’en tant que chef de l’exécutif communale, quand il reçoit une invitation de la part de ses administrés, il ne peut que l’honorer.

Malgré les difficultés de trouver des financements pour soutenir les associations, le bourgmestre a déclaré qu’en un premier moment, l’asbl Libiki pouvait profiter de la maison communale pour exposer son travail à l’intention des habitants de la commune.

Dieu seul combien de citoyens passent à la commune chaque jour pour différentes démarches administratives.

Cheik FITA

Bruxelles, le 4 février 2010
DSCF0780.JPGDSCF0778.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 23:51

P1155667

L’UROME, Union Royale Belge pour les Pays d’Outre-Mer, La Maison Africaine et COC, coordination de l’opinion congolaise ont procédé le mardi 2 février 2010 en soirée à l’ouverture d’un cycle de conférence à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de la RD Congo.

Lieu :la Maison Africaine, rue d’Alsace-Lorraine n° 33 dans le quartier Matonge,  Ixelles.

Pour cette conférence inaugurale autour du thème « Un siècle d’enseignement au Congo » deux orateurs : Frère Roland francart ainsi qu’une sommité congolaise du secteur de l’enseignement : le Révérend Père Martin Ekwa.

Pour la nouvelle génération des congolais, il sied de signaler que le Révérend Père Martin Ekwa s’est investi dans notre circuit éducatif dès les premières années de l’indépendance. Il a été  directeur du Bureau de l’enseignement catholique, et directeur du CADICEC.

Si Père Ekwa a retracé le parcours de notre enseignement, il a surtout été très sévère vis-à-vis des politiques congolais qui n’ont pas été à la hauteur des attentes de la population,  et surtout les « libérateurs » de l’AFDL et ses dérivés actuels qui ont bien piètres en matière d’éducation.

Malgré tous les efforts que les conférenciers ont fourni pour ne pas basculer dans les aspects politiques de l’éducation, nous avons néanmoins réussi lors des débats, à arracher au Père Ekwa  des propos utiles pour le comportement du citoyen face à ses responsabilités : La nécessité de sanctionner les pourfendeurs de notre enseignement. Comment ? Lors des élections.

A bon entendeur, salut!
Pour plus de détails, ci-dessous cette interview, ainsi que des extraits de la communication du Père Martin Ekwa.

 

Cheik FITA

 

Bruxelles, le 3 février 2010



P1155666
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 08:29

DSCF0745.JPG

 

La belgo-congolaise Nicole Bomele, conseillère communale à Anderlecht a initié une soirée caritative au profit de l'orphelinat «La Sainte Croix» d’Haïti.

C’était le samedi 30 janvier 2010 en soirée à  l'école communale d'Anderlecht Située au 73, rue des Fruits.

Plus de trois cent personnes ont répondu à l’appel lancé par notre compatriote.  Présence remarquée, celle de monsieur Raymond Magloire, Ambassadeur d’Haïti en Belgique.

Le programme de la soirée comprenait bien sûr le repas dont les recettes étaient destinées à l’action caritative, mais aussi des chants, des poèmes ainsi que des témoignages.

Chapeau à tous les bénévoles qui se sont spontanément proposés pour la réussite de la soirée.

Si celle-ci est bien terminée, les dons pour l’orphelinat peuvent continuer à être versés.

Voici les coordonnées : Compte SOS HAÏTI asbl 363-0472095-36

CONTACT : 00 32 475 41 27 69 -  00 32 475 41 27 69

A l’issue de la soirée, nous avons abordé l’ambassadeur d’Haïti et l’initiatrice de la manifestation pour qu’ils nous donnent leurs impressions après cette action.

Ci-dessous la vidéo de leurs réponses.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 2 février 2010



DSCF0746.JPGDSCF0755.JPG
DSCF0760.JPG
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 20:51

 P1125629.JPG

Journée politique très enrichissante que celle organisée à Rotterdam, le samedi 30 janvier 2010 par le Mouvement MOCPADICO (Mouvement Chrétien pour la Paix et la Défense des Intérêts Congolais), en collaboration avec les églises chrétiennes et la communauté congolaise des Pays Bas.

Il n'y avait peut-être pas foule, mais la cinquantaine de personnes arrivées chacune à son heure, bien après l'heure officielle de début, n'aura pas regretté le déplacement.

En ouverture, Mme Julia Emboko Zola interprète  une chanson patriotique qui non seulement fait l'état de lieux du pays, mais également pointe du doigt les défauts qui caractérisent chacun de nous et la nécessité de changer.

Il est 16h16 quand le pasteur José Okoko fait une prière pour la rencontre.

Placide de Jésus Introduit les orateurs en rappelant le thème central: «Congolais vivant à l'étranger, nous sommes en mission de service".

Bien de choses corroborent cela: la bombonne d'oxygène que nous sommes, chacun, pour les siens restés au pays.

La deuxième raison était là qualité et la diversité des orateurs: Jean-Pierre Mbelu, prêtre engagé et d'obéissance CLD, le Congo en Légitime Défense, Dieudonné Wabi des Amis de Jean-Pierre Bemba et associés de la mouvance du MLC, Félix Tshisekedi chargé des relations extérieures de l'UDPS, et fils  du grand opposant congolais Etienne Tshisekedi.

A eux, il faut ajouter la délégation d'avocats congolais de Bruxelles qui font honneur à la communauté congolaise, et qui sont aussi disposés à mettre leur expertise au profit du bien-être du Congolais.

De différentes communications, il faut retenir ceci:

--       Le Congo est victime de conspirations complexes

--       Ne sont mieux placés pour sauver le Congo, que les Congolais eux-mêmes.

--       Chacun de nous, dans son domaine propre, est dans l'obligation de s'investir pour un changement véritable au pays.

--       La nécessité de s'organiser en réseau et de créer un lobbying financier

--       L'incontournabilité d'Instaurer un État de droit, préalable pour tout développement.

--       L'urgence de changer de mentalité.

Quand on sait que Le moyen Le moins coûteux et le moins risquant pour changer de système et d'accéder au pouvoir, ce sont les élections, et 2011 approchant à grands pas pour les élections générales en RD Congo, Les différents partis politiques congolais, les différentes forces de la Société Civile auront-elles suffisamment de sagesse pour ériger un front commun face au pouvoir actuellement en place, élaborer des stratégies pointues, mobiliser la population, et être ainsi une alternative crédible?

La rencontre de Rotterdam semble aller dans ce sens.

Ci-dessous, des extraits vidéo des discours des principaux orateurs.

 

Cheik FITA
Bruxelles, le 31 janvier 2010

 

 




P1125584.JPGP1125619.JPGP1125624.JPG
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens