Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 06:30

 

P6072096-CHEIKFITANEWS.JPG

La visite du Roi Albert II de Belgique en RD Congo sera largement couverte par les différents médias belges, flamands comme francophones : journaux, magazines, radio, télévisions.

Dans la longue liste des journalistes qui seront du voyage, notre confrère Cyprien Wetchi de Télé Matonge. Nous l’avons rencontré samedi 26 juin 2010 au siège de l’association  les Amis de Wetchi en pleins préparatifs. Il promet aux congolais de Belgique la mise en ligne quotidienne de reportages de cette visite royale. Il aurait aimé avoir avec lui un ou deux collaborateurs pour l’épauler. Hélas.

Alors, rendez-vous sur http://www.lesamisdewetchi.be/ pour suivre le voyage du Roi Albert II au Congo.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 27 juin 2010.

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 19:40

 MatCoul2010-affiche-DEFINITIVE-PROGRAMME.jpg 

Samedi 26 et dimanche 27 juin 2010 aura lieu la dixième édition du festival MATONGE EN COULEURS. Nous avons rencontré monsieur Kungu Luziamu, initiateur et coordinateur de ce festival en plein chantier. Voici en vidéo le message qu’il adresse au public.

Cheik FITA

Bruxelles, le 25 juin 2010

DSCF5651-CHEIKFITANEWS.JPG

                                                                                                                                                                                                                 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 12:55

DSCF5659-CHEIKFITANEWS.JPG

 

 

Présentation du livre « Et si Kennedy était mort pour l’Afrique ? » le vendredi 25 juin 2010 à l’université Libre Internationale de Bruxelles au n° 1 de la rue De Facqz. L’auteur, Madame Justine M’Poyo Kasa-Vubu, fille du premier Président de la République Démocratique du Congo a été introduite lors de cette manifestation par son éditeur.

Celui-ci a vanté les différents mérites du livre : 150 pages de lecture facile, contenant des éléments exclusifs.

Dans son adresse au public, madame Justine M’Poyo Kasa-vubu a expliqué les raisons l’ayant poussé à écrire ce livre : une série de faits qui ne devraient pas être dûs au hasard : de son départ en Suisse encore enfant pour les études à différentes rencontres à travers le monde.

A suivi un échange avec le public puis la dédicace du livre et le partage d’un verre.

Que d’hommes politiques le Congo a eu depuis 1960. Combien se sont donné la peine de coucher par écrit puis de publier leurs visions, leurs témoignages ?

A la veille de la célébration des 50 ans de notre indépendance, il faut saluer la publication de ce livre.

Le livre sera disponible dans les différents FNAC.

Ci-dessous en vidéo un extrait du mot d’introduction de l’auteur.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 26 juin 2010

 

DSCF5608CHEIKFITANEWS.JPGDSCF5634-CHEIKFITANEWS.JPG

 DSCF5635-CHEIKFITANEWS.JPGDSCF5615-CHEIKFITANEWS.JPGDSCF5649-CHEIKFITANEWS.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 20:14

 

 

 

 

Du 31 mai au 11 juin 2010, s’est tenue à Kampala en Ouganda, une conférence pour la révision du statut de la CPI avec comme point d’orgue le crime d’agression. Parmi les participants un certain nombre de congolais dont Eugène Bakama du club des amis du droit du Congo. Voici ce qu’il nous rapporte de sa participation.

CDB

La conférence de révision du statut de  la CPI qui s’est  tenue  à Kampala , en Ouganda avait entre autre comme objectifs de faire un bilan de huit années d’existence de la Cour  et  de parvenir à une définition du crime d’agression  qui a longtemps diviser les Etats ainsi que d’autres amendements  au statut.

Après plusieurs jours de débats intenses, les Etats parties ont finalement trouvé un consensus sur le crime d’agression.

Voici  le contenu du compromis de Kampala sur le crime d’agression que nous allons analyser :

a)      La Définition du crime d’agression (article 8 bis): Aux termes de la résolution adoptée à Kampala, on entend par « crime d’agression » la planification, la préparation, le lancement ou l’exécution par une personne effectivement en mesure de contrôler  ou de diriger l’action politique ou militaire  d’un Etat, d’un acte d’agression qui, par sa nature, sa gravité et son ampleur, constitue une violation manifeste de la charte des Nations Unies. 

Il n’y a pas eu de difficulté particulière sur cette définition qui est accepter par tous contrairement aux conditions d’exercice de cette compétence par la Cour.

 

b)      Exercice de la Compétence à l’égard du crime d’agression ( article 15 bis) :   il est dit que la cour exerce sa compétence à l’égard  d’un acte d’agression commis par un Etat Partie à moins que cet Etat partie ait préalablement déclaré qu’il n’acceptait pas une telle compétence en déposant une déclaration au greffe. Ce qui n’est évidemment pas le cas des autres crimes (crimes contre  l’humanité, crimes de guerre et génocide). En ce qui concerne, l’Etat non partie, la cour n’exerce pas sa compétence à l’égard  du crime d’agression quand celui-ci est commis par des ressortissants de cet Etat ou sur son territoire sauf en cas de renvoie du conseil de sécurité.  Quid si les ressortissants de l’Etat non partie ont commis ce crime sur le territoire d’un Etat partie ( article 12 du Statut) ?

Enfin,  les mêmes mécanismes de renvoi s’appliquent au crime d’agression ( renvoi  , par le conseil de sécurité, par un Etat partie ou l’action indépendante du procureur) cependant, il faut préciser que s’agissant de  deux derniers mécanismes de renvois (Etat partie ou proprio mutu) le procureur s’assure d’abord que le conseil de sécurité a constaté qu’un acte d’agression avait été commis par l’Etat en cause. Il avise le secrétaire général de l’ONU de la procédure judiciaire engagée devant la cour. Lorsque le conseil de sécurité n’a pas fait un tel constat du crime d’agression dans les six mois (délai très long) suivant la date de l’avis, le procureur peut mener une enquête pour crime d’agression à condition d’avoir l’autorisation de la section préliminaire de la chambre ou si le conseil de sécurité n’applique pas l’article 16 (surséance de poursuites).  C’est donc comme attendu sur cette disposition et sur le rôle du conseil de sécurité que les débats se sont concentrés. Pour certains, la France, la Grande Bretagne, en particulier, le conseil de sécurité dispose, de par  la charte des Nations Unies de la compétence exclusive de traiter de la question de l’agression. Alors que la plupart des Etats parties au Statut étaient contre un filtre externe à la cour. En rappelant  notamment que la charte des Nations Unies n’accorde pas un rôle exclusif au conseil  de sécurité dans le maintien de la paix dans le monde.

Le constat préalable de l’acte d’agression par le conseil de sécurité pose problème.  On constate l’extrême rareté d’un tel constat dans le passé. Le conseil de sécurité ne prend pas la responsabilité de le faire. En outre, ca serait placer la cour sous la coupe du conseil de sécurité, le procureur dépendant du bon vouloir du conseil de sécurité. L’on fait du crime d’agression un cas à part. ce qui va créer une différence de traitement. Il y a aussi risque d’un conflit potentiels en cas de qualifications contradictoires entre le conseil de sécurité et le bureau du procureur.

 

c)      L’entrée en vigueur de l’amendement : La cour exerce sa compétence 1 an après  la ratification ou l’acceptation des amendements par trente Etats parties et sous réserve d’une décision qui sera prise après le 1 janvier 2017 par la même majorité d’Etats parties.   En pratique, l’élargissement des compétences de la CPI au crime d’agression n’interviendra pas avant le 1er janvier 2017. Ce processus d’entré en vigueur de l’amendement sur le crime d’agression est fort compliqué. Il est possible qu’à la date du 1 janvier 2017, les 30 Etats ne soient pas réuni même si on y croit qu’avec la pression des ONG, les Etats pourront achever le processus à partir du 1 janvier 2016 avant la période d’attente d’une année soit  1 janvier 2017 avec une majorité de 2/3 des Etats parties.

Par ailleurs, il serait difficile d’appliquer la complémentarité pour le crime d’agression. Il faut  reconnaitre enfin que l’insertion du crime d’agression dans le statut de Rome  sera un grand pas dans la lutte contre l’impunité.

 

En ce qui concerne, les autres amendements,  la Conférence a adopté une résolution par laquelle elle a amendé l’article 8 du Statut de Rome pour élargir la compétence de la Cour au crime de guerre du fait d’employer certaines armes empoisonnées, des balles qui s’épanouissent facilement dans le corps humain, des gaz asphyxiants ou toxiques, ainsi que tous liquides, matières ou procédés analogues dans le contexte d’un conflit armé ne présentant pas un caractère international.

La Conférence a aussi adopté une résolution par laquelle elle a décidé de ne pas amender l’article 124, mais d’examiner à nouveau les dispositions dudit article lors la quatorzième session de l’Assemblée des États Parties en 2015. L’article 124 permet aux nouveaux États Parties de déclarer que, pour une période de sept ans, ils n'acceptent pas la compétence de la Cour en ce qui concerne les crimes de guerre lorsqu'il est allégué qu'un crime a été commis sur leur territoire ou par ses ressortissants.

 D’autres résolutions et déclarations ont été prises dans le cadre du bilan de la justice internationale notamment dans le domaine de la coopération, de la complémentarité, de l’impact de la cour pour les communautés affectées  et de la délicate question de  la relation entre paix et justice.

 

Eugène Bakama Bope

Président du Club des amis du droit du Congo (CAD).

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 06:25

Affiche-concert-50naire.JPG

Carrefour Congo Culture asbl et l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles organisent le dimanche 27 juin 2010 à l’esplanade de l’Atomium un festival de musique dénommé Congo Folies.

Nous avons pu interviewer  monsieur Henri Mova Sakanyi  ambassadeur de la RD Congo  au quartier Matonge de Bruxelles, à sa sortie d’une répétition des musiciens congolais de l’AMCB.

Selon le diplomate congolais,  ce festival a lieu dans le cadre de la commémoration des cinquante ans d’indépendance de la RD Congo.

Ci-dessous, deux  vidéos : l’interview de l’ambassadeur et un extrait de la répétition des musiciens congolais.

Cheik FITA

Bruxelles, le 24 juin 2010

P6042067-CHEIKFITANEWS.JPG
 P6042070CHEIKFITANEWS.JPG

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 06:22

  

Un communiqué qui aurait pu passer inaperçu est celui diffusé de bonne foi par la société belge Zetes, spécialiste de fabrication de cartes électroniques. Jouant  la transparence, la société belge a rendu public le communiqué ci-dessous qui lui a permis de gagner le marché de livraison de kits biométriques pour les prochaines élections en RD Congo.

De  la lecture de ce communiqué, nous avons relevé les éléments suivants :

1.     Elections présidentielles.  (dans le titre du communiqué)

2.     la livraison de 9.500 kits biométriques mobiles à la République Démocratique du Congo (RDC)

3.     Contrat conclu directement avec les autorités congolaises et la CEI (Commission Electorale Indépendante)

4.      Mise à jour des fichiers électoraux de 2005, qui avaient été établis à l’occasion des présidentielles de 2006

5.      Accompagner la République Démocratique du Congo dans le processus d’ enrôlement…

Nos remarques et nos interrogations:

1.     Si dans les pires des cas l’abbé Malu Malu et sa CEI font des prolongations, c’est pour tout au plus achever l’organisation des élections locales : quatre ans de retard, quelle prouesse pour l’abbé-Président ! Le prince de l’église est-il habilité à engager le pays pour la présidentielle ?

2.     Quelles sont les autorités congolaises dont il est question ?

Nos suggestions :

-         A l’abbé Malu Malu : Nous l’avons dit et redit, se cramponner ainsi au processus électoral congolais n’est pas propre. En tant que survivance du système 1+4, l’abbé-président aurait dû déjà rendre son tablier depuis des lustres. Cela ne l’honore pas et jette un discrédit sur l’église catholique dont il  est issu.

-         Aux partis politiques congolais : nous demandons de prendre à bras-le-corps ce dossier, d’interpeller l’abbé Malu Malu ainsi que tous les officiels congolais impliqués dans ce dossier.

-         Aux organisations de la société civile : de se liguer pour arrêter le jusqu’auboutisme de l’abbé Malu Malu

-         Aux entreprises étrangères à la recherche de marchés dans le processus électoral congolais, de s’assurer le service des juristes congolais afin de ne pas être piégés. La politique congolaise comme un marigot, est peuplée de bien de caïmans.

-         A la société belge Zetes, de continuer à jouer la transparence. Il n’est pas exclu qu’un jour l’abbé Malu Malu soit poursuivi en justice pour ses différentes manœuvres. Mieux vaudra ne pas partager son sort.

Dans tous les cas, il n’est pas question de laisser l’abbé Malu Malu régenter ainsi notre avenir… Dans notre dos.

Ci-dessous, le communiqué de presse de la société Zetes.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 23 juin2010

Communiqués de presse

22.06.10 Zetes livrera 9.500 kits biométriques à la RDC, dans le cadre des élections présidentielles de 2011


• Contrat d’une valeur de plus de 30 millions USD
• Livraison prévue durant le deuxième semestre de l’année
• Zetes confirme sa guidance pour 2010

BRUXELLES – Zetes (Euronext Brussels : ZTS), le chef de file sur le marché européen des solutions et services d’identification automatique des biens et des personnes, annonce aujourd’hui avoir remporté un contrat pour la livraison de 9.500 kits biométriques mobiles à la République Démocratique du Congo (RDC), dans le cadre des élections présidentielles de 2011.

Le contrat, conclu directement avec les autorités congolaises et la CEI (Commission Electorale Indépendante), a une valeur de plus de 30 millions USD. Celui-ci bénéficie de la couverture d’assurance de l’Office National du Ducroire.

Les kits, qui seront livrés dans le courant du second semestre 2010, serviront à la mise à jour des fichiers électoraux de 2005, qui avaient été établis à l’occasion des présidentielles de 2006.

Zetes développe et fournit également le logiciel permettant d’enregistrer les données biographiques et biométriques et le logiciel AFIS (Automated Fingerprint Identification System) nécessaire au dédoublonnage.  Elle assurera, par ailleurs, la maintenance technique sur le matériel durant la période d’enrôlement.

Alain Wirtz, CEO de Zetes, commente: “Nous sommes extrèmement fiers d’avoir été retenus dans le cadre d’un processus trés rigoureux de sélection  respectant les critéres de la Banque Mondiale. Zetes se mobilisera pour accompagner la République Démocratique du Congo dans le processus d’ enrôlement de ses électeurs afin de lui permettre d’organiser les élections en 2011.”

D’autre part, le Groupe confirme définitivement sa guidance pour l’année 2010 d’améliorer ses résultats 2009 et ambitionne de revenir aux niveaux de 2008.

Source: communiqué de presse Zetes, 22.06.10

www.zetes.be

sourcedocument: http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=2&newsid=168533&Actualiteit=selected 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 11:58

P6032032-CHEIKFITANEWS--6-.JPG

 

La famille de Lumumba, ses avocats et la ligue belge des droits de l’Homme ont tenu ce mardi 22 juin 2010 à Bruxelles une conférence de presse annonçant le dépôt d’une plainte pour crime de guerre contre des belges impliqués dans l’assassinat de Lumumba  

Au moment où l’on se prépare à commémorer les cinquante ans de l‘Indépendance de la RD Congo, il aurait été hypocrite de faire l’impasse sur l’assassinat de celui qui fut la figure de proue de cette indépendance : Patrice Emery Lumumba : justice n’a jamais été rendue, la vérité n’a jamais complètement éclaté.

La Belgique ancienne métropole qui fut l’acteur principal de cet assassinat est curieusement l’invité d’honneur des 50 ans d’indépendance de la RD Congo. Et le gouvernement du Congo lui-même, qu’a-t-il concrètement fait pour cet éclairage tant recherché ?

Plus de détails en soirée, avec des communications vidéo.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 22 juin 2010

 

 

P6032032-CHEIKFITANEWS--3-.JPG

P6032032-CHEIKFITANEWS--7-.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 09:55

 

P5311984-CHEIKFITANEWS.JPG 

L’Urec, Union pour la Reconstruction du Congo, en collaboration avec l’Anader a organisé ce samedi 19 juin 2010 à Bruxelles, une conférence sur le thème : « 50 ans après l’indépendance, quelle alternative politique pour un développement durable en RD Congo ?

Lieu : Université Libre Internationale, 1, rue de Facqz.

Après l’hymne national puis le mot de bienvenue par Jeff Ciamala, ainsi que le Poème du Cinquantenaire  de Christian LEVO, Chevalier de la plume, madame Louise Ngandu de l’Urec circonscrit l’environnement politique congolais dans lequel se tient cette rencontre : assassinat de Floribert Chebeya, la goutte d’eau qui fait déborder le vase de l’option de musèlement du régime de Kinshasa.

Dans la première partie de la conférence, sous la modération du journaliste Gboya Patoma,  deux experts déblaient le terrain :

Antoine Tshitungu  planche sur l’histoire de la RD Congo.

De 1883 à 1960, ce qui est dit de notre passé l’a essentiellement été par le colonisateur et bien de faits ont été occultés. Pire, de manipulations de tout genre ont sous-tendu bien d’événements.

De  1960 à nos jours, tout n’a pas été que mauvais et nous devons éviter le réflexe de tabula rasa. (Voir extrait vidéo plus bas)

Le deuxième orateur, Léopold TITA, Officier Polytechnicien de l’École Royale Militaire, attire l’attention de l’auditoire sur quelques faits :

Quand on retrace l’histoire de notre pays, combien de fois fait-on allusion à la force publique, sous-entendu l’armée ?

Quelle vision se faisait-on du Congo lors de sa création et même aujourd’hui ? « Un gâteau à se partager, à exploiter, un peuple sans un système de défense global. »

Défendre contre qui ?

Pourquoi ? D’où cette petite phrase qui fait son chemin : «  le monde aime le Congo, pas les congolais. »

Ainsi, le natif congolais est occulté, et « La misère du natif congolais fait le bonheur du spoliateur. » Un natif qu’on croit et considère comme  naïf, «  Dont la dignité est amoindrie, jusqu’à ce jour. »

D’où, il faut une armée, un système de défense lié à un Etat de droit.

Au passage, l’orateur dénonce la mainmise d’une maffia internationale. Et au banc des accusés, l’ONU qui n’est pas un supra-gouvernement mais plutôt  un club de nations, chacune faisant passer avant tout ses intérêts nationaux.

En conclusion, il propose trois actions :

Etaler sur la place publique le mensonge de nos ennemis.

Désarmer les infiltrés.

Extirper de nous, les antivaleurs par l’éducation civique.

Vient alors le panel politique sous la modération du journaliste Cornelis Nlandu Tsasa.

Les représentants de sept partis politiques sont sur le podium afin de répondre à une série de questions : les leçons des élections de 2006, quelle alternative politique pour un développement durable en République Démocratique du Congo ?

Quid des élections ?

Trois tendances sont en présence :

-         Ceux qui avaient participé au scrutin de 2006 et qui comptent y participer en 2011.

-         Ceux qui n’avaient pas participé au scrutin de 2006 et qui comptent y participer en 2011. C’est le cas de l’UDPS qui considère que maintenant « Le fruit est mûr », et que le peuple a compris qu’il avait été floué en 2006.

-         Ceux qui n’avaient pas participé aux élections en 2006 et qui ne comptent pas non plus y participer en 2011. C’est le cas de l’Apareco. Raisons ?  Le pays est sous occupation et qu’il est d’abord utile de le libérer . Ensuite, les préalables qui avaient manqué en 2006, ont-ils été remplis ?

Lors des échanges, un certain nombre de points ont été soulevés, autant par les orateurs que par le public :

-         Les garanties pour des élections libres transparentes

-         La mainmise du pouvoir en place sur la caisse de l’Etat y puisant allégrement à pleines mains.

-         La certitude que les élections auront bel et bien lieu et ne pas y participer serait dérouler  un tapis pour le pouvoir en place : un autre mandat de cinq ans, voire une pérennisation de 30 ans.

-         La misère de 98% de la population alors qu’une infime partie s’accapare de tout.

-         De ces chiffres, on perçoit l’impopularité des dirigeants actuels et donc la possibilité de les défaire dans les urnes.

-         La nécessité de commencer le scrutin par les locales, possibilité d’accéder ainsi progressivement à la gestion d’une portion du pouvoir, le tripatouillage électoral étant plus difficile à la base.

-         Le lancement d’un mot d’ordre dès maintenant à tous les congolais électeurs non seulement de voter, mais ensuite de rester devant leur bureau de vote pour assister au dépouillement puis à l’affichage des résultats de leurs bureaux respectifs. Cela mettrait ainsi en échec toute tentative de fraude au niveau de compilations.

-         La politique étant dynamique et les données ayant  beaucoup changé tant au niveau national qu’international, bien de paramètres ont évolué, il sied de les intérioriser.

Il aurait fallu plus de temps pour que les différents représentants des partis politiques s’expriment et se fassent mieux comprendre. Nous espérons que cette rencontre n’est pas la dernière.

Il faut féliciter les différents partis politiques qui ont répondu à cette invitation. Chacun d’eux a son idéologie, son projet de société, ses stratégies d’accès au pouvoir. Mais face au danger que court notre pays, ils ont pu se surpasser, se mettre autour d’une même table, dialoguer, et rechercher ce qui nous unit. Mieux, ils évitent ainsi le piège qui nous a maintes fois été tendu par les prédateurs de tout bord : nous diviser pour mieux nous exploiter.

Que des rendez-vous manqués jalonnent notre parcours commun : la table ronde économique de Bruxelles en 1960, les élections de 1965 zappées sur instigations de forces obscures, la conférence nationale souveraine minée, le dialogue dit inter-congolais, les élections de 2006. Devrons-nous encore rater l’échéance de 2011 ?

Certes le pouvoir en place cherchera à se cramponner, c’est un secret de polichinelle, certes il cherchera à truquer les élections et à acheter les consciences, c’est connu. Mais l’actuel pouvoir est-il si ingénieux qu’il soit impossible de trouver dans l’opposition des gens, des partis capables de déjouer tout cela ? Capables d’élaborer des contre-stratégies, capables d’un discours mobilisateur pouvant transformer tout le peuple congolais en une véritable armée de surveillance tant du processus électoral que de toutes les manœuvres dilatoires ?

Vu l’échec de l’actuel pouvoir issu des élections de 2006, une alternative politique ne s’impose-t-elle pas ? Quand ? Comment ?

En 1960, les Congolais avaient constitué un front commun face au pouvoir colonial. Aujourd’hui, les partis politiques congolais de l’opposition ne sont-ils pas en devoir de pareille attitude ? Constituer un front commun pour l’alternance : en allant dans le sens des aspirations profondes de notre peuple, en s’imposant une  grande éthique, en définissant clairement les objectifs, en clarifiant les critères d’adhésion au front commun, en mobilisant les moyens humains, financiers et matériels, en mettant de côté l’orgueil personnel, en gérant les ambitions des uns et des autres et surtout en évitant les erreurs du passé ?

Est-ce impossible ?

Pour mémoire, voici les noms de ceux qui ont animé le panel politique de ce jour:

 

MD – Mouvement des Démocrates

Justine KASA-VUBU, Présidente Nationale

UDPS – Union pour la Démocratie et le Progrès Social

Félix TSHISEKEDI, Secrétaire National chargé des Relations Extérieures

MLC – Mouvement de Libération du Congo

Dr Jean-Jacques MBUNGANI, Consul général Honoraire,

Président Benelux  

APARECO – Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo

Athanase MAPESSA, Président territorial Benelux

CLD – Congo en Légitime Défense :

Guy-Lambert Santimi, secrétaire National

ANADER – Alliance Nationale des Démocrates pour la Reconstruction

Albi BWEYA-NKIAMA, Représentant Extérieur

UREC – Union pour la Reconstruction du Congo

Marcellin LUKUSA, Président Belgique

 

 

 

 

 P5311926-CHEIKFITANEWS.JPGP5311938-CHEIKFITANEWS.JPGP5311960-CHEIKFITANEWS.JPG

 

 P5311977-CHEIKFITANNEWS.JPGP5311997-CHEIKFITANEWS.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 09:31

Le dimanche 20 juin 2010 de 13h30 à 20 heures, le centre culturel de Schaerbeek organise Le festival Zin Cases sables, sixième édition du festival d’art de rue. Au programme :

De nombreuses animations dans la rue et au Centre Culturel: des contes pour petits et grands dans des cabanes du monde, des expositions, de la musique, des spectacles….

Les contes étant une véritable "Invitation aux voyages", les enfants d’origine congolaise nés ici ou qui n’ont jamais mis les pieds au Congo pourront ainsi effectuer un voyage de quelques temps au Congo.

 

Ci-dessous les différents contes, dont ceux du Congo par Cheik FITA, animateur à Ecoculture, au rythme du tam-tam.

Entrée libre

 

« Les p’tites souris de la nuit noire du Chat Noir de Noir » : Conte illustré par Nicolas Viot et Chris Devleeshouwer, sur un texte de Benoît Coppée

« Contes Kabyles et Berbères » par Fabienne Jacquemin

« Contes Touaregs » par Marie Bylyna

« Contes de transhumances et de voyages » par Irène Brunet

« Contes Indiens » par Véronique de Miomandre

« Contes Turcs et sur la route de la soie » par Michèle Moreau

« Contes Belges » par Foujair

« Contes congolais » par Cheik Fita

" Contes: Le Marchand de caresses " par Daniel Simon

Où?

 

Au Centre Culturel de Schaerbeek

Rue de Locht, 91/93 - 1030 Bruxelles

Tel : 02-245.27.25 - Email : info@culture1030.be

(arrêt de Tram 55, 94 et 25 : Place Liedts

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 07:27

P5301863-CHEIKFITANEWS.JPG

Vendredi 18 juin 2010 à partir de 14h00, l’association « Un euro peut sauver une vie au Congo » a organisé une marche contre la visite du Roi Albert II en RD Congo, une deuxième, après celle du 14 mai dernier.  Le point de rassemblement était la place du Luxembourg en face du parlement européen, avec comme destination finale le Palais de Justice, place Poelaert.

Comme pour la première fois, les revendications étaient les mêmes et bien inscrites sur des panneaux : Non à la visite du Roi au Congo, Non à la balkanisation du Congo, non à la commémoration du 30 juin. Pourquoi ? Parce que pour les organisateurs, monsieur Joseph Kabila est un assassin.

Contrairement  à la première fois, il n’y a pas eu foule. Une vingtaine de personnes au début de la marche, une quarantaine à la porte de Namur, une faille dans la mobilisation sûrement.

La mobilisation de la police semblait ainsi disproportionnée : des agents anti-émeutes, d’autres en moto pour ouvrir le cortège, des fourgonnettes, un camion à eau, sans compter toute la protection autour de l’Ambassade de la RD Congo qui se trouvait sur la trajectoire.

Mais comme pour la première fois, les manifestants venus répondre à l’appel l’étaient par conviction.

Quel impact ?

Les cinquante ans d’indépendance de la RD Congo étant à l’honneur dans plusieurs médias belges ces derniers temps, les passants, les curieux aux fenêtres des bureaux, les clients aux terrasses ont semblé intéressés par cette marche de protestation.

Le nom de Kabila (ainsi que de Louis Michel !) scandé au mégaphone et en chœur tout au long de la marche a été bien griffé et écorné.

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 juin 2010.

 

 

 P5301888-CHEIKFITANEWS.JPG

P5301899-CHEIKFITANEWS.JPG

P5301904-CHEIKFITANEWS.JPG

P5301882-CHEIKFITANEWS.JPG 

P5301869-CHEIKFITANEWS.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens