Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 23:29
1 Espagne Espagne 1642 0 Stable 15
2 Brésil Brésil 1594 0 Stable 26
3 Pays-Bas Pays-Bas 1324 0 Stable 36
4 Italie Italie 1226 0 Stable 17
5 Allemagne Allemagne 1208 1 A la hausse 35
6 Portugal Portugal 1201 -1 A la baisse 25
7 France France 1171 0 Stable 54
8 Angleterre Angleterre 1109 1 A la hausse 33
9 Argentine Argentine 1087 -1 A la baisse 5
10 Grèce Grèce 1074 2 A la hausse 44
11 Croatie Croatie 1050 0 Stable -3
12 Russie Russie 1042 1 A la hausse 16
13 Serbie Serbie 980 6 A la hausse 64
14 Chili Chili 971 2 A la hausse 16
15 Mexique Mexique 968 2 A la hausse 21
15 Suisse Suisse 968 3 A la hausse 44
17 Egypte Egypte 967 -7 A la baisse -102
18 Etats-Unis d'Amérique Etats-Unis d'Amérique 954 -4 A la baisse -9
19 Uruguay Uruguay 936 2 A la hausse 27
20 Cameroun Cameroun 888 0 Stable -26
21 Nigeria Nigeria 879 -6 A la baisse -77
22 Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire 874 0 Stable 9
23 Australie Australie 867 0 Stable 10
24 Ukraine Ukraine 851 0 Stable 3
25 République tchèque République tchèque 843 0 Stable 15
26 Israël Israël 821 1 A la hausse -2
27 Slovénie Slovénie 819 6 A la hausse 52
28 Ghana Ghana 818 -1 A la baisse -5
29 Paraguay Paraguay 815 0 Stable 9
30 Bulgarie Bulgarie 812 0 Stable


68 Belgique Belgique 491 -2 A la baisse 0
69 Togo Togo 483 1 A la hausse 15
70 Maroc Maroc 482 -5 A la baisse -10
71 Monténégro Monténégro 456 1 A la hausse 0
72 Salvador Salvador 452 -1 A la baisse -11
73 Zambie Zambie 449 0 Stable 0
74 Ouganda Ouganda 447 0 Stable 0
75 Ouzbékistan Ouzbékistan 442 0 Stable 11
76 Pays de Galles Pays de Galles 420 0 Stable 0
77 Jamaïque Jamaïque 408 1 A la hausse 5
78 Panama Panama 402 -1 A la baisse -4
79 Bélarus Bélarus 400 1 A la hausse 3
80 Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 398 -1 A la baisse -2
81 Afrique du Sud Afrique du Sud 391 0 Stable 0
82 Malawi Malawi 388 0 Stable 4
83 RP Chine RP Chine 386 4 A la hausse 13
84 Mozambique Mozambique 382 -2 A la baisse -


103 Arménie Arménie 320 -1 A la baisse -1
103 Congo Congo 320 0 Stable 0
105 Rwanda Rwanda 282 2 A la hausse 7
106 Jordanie Jordanie 270 0 Stable -6
107 Yémen Yémen 267 -2 A la baisse -27
108 Tanzanie Tanzanie 264 0 Stable -2
109 Azerbaïdjan Azerbaïdjan 251 5 A la hausse 15
109 Soudan Soudan 251 0 Stable 0
111 Namibie Namibie 249 -2 A la baisse -2
112 RD Congo RD Congo 248 -1 A la baisse 0
113 Kenya Kenya 244 -1 A la baisse 0
114 Viêt-Nam Viêt-Nam 231 2 A la hausse 0
115 Emirats Arabes Unis Emirats Arabes Unis 230 -2 A la baisse -11
116 Libye Libye 227 -1 A la baisse -6
117 Zimbabwe Zimbabwe 223 0 Stable -6
118 Féroé (Iles) Féroé (Iles) 222 0 Stable 0
119 Botswana Botswana 218 0 Stable -1
120 Singapour Singapour 205 0 Stable -12
120 Guyana Guyana 205 6 A la hausse 19
122 Ethiopie Ethiopie 204 -1 A la baisse 0
123 Antigua-et-Barbuda Antigua-et-Barbuda 203 4 A la hausse 19
124 Géorgie Géorgie 200 -2 A la baisse

SOURCE : http://fr.fifa.com/worldfootball/ranking/lastranking/gender=m/fullranking.html#confederation=0&rank=190 
Repost 0
Published by FIFA - dans cheikfitanews
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 18:07

DSCF1070

  Autour du thème : « La guerre détruit la famille », en collaboration avec la plate-forme des Communautés africaines et la ville d ‘ Anvers, la ligue des familles congolaises asbl et l’asbl Fondation Afro Européenne ont réussi un exploit très risqué : Mettre sur le même podium l’APARECO, les MAI-MAI, l’UDPS et le MLC, le samedi 27 février 2010 entre 17h et 21 h00 dans la salle Consul de la bibliothèque centrale d’Anvers.

Orateurs :

Me Mangbau de l’Apareco

Michel MOTO MUHIMA  des Maï Maï

Dr. François TSHIPAMBA MPUILA de l’UDPS

 Felly BOKUNGU  du PPRD

Dr. Jean Jacques MBUNGANI du MLC

Et Bibiane MOKENI de Espace Impulse

Les intervenants avaient chacun dix minutes pour exposer leur approche du thème. Les  organisateurs  auraient souhaité une rencontre  apolitique, peine perdue, vu le profil des orateurs.

Les communications ont été très engagées : le pillage du pays, la faillite de l’Etat, la médiocrité des dirigeants…

A propos des effets néfastes de la guerre sur les familles, un consensus s’est néanmoins dégagé : la guerre a causé en RD Congo beaucoup de dégâts dans les familles avec au paroxysme, les viols et les tueries.

Les causes :

-          la convoitise de certains pays voisins avec le soutien de certains pays occidentaux ainsi que de multinationales.

-          la trahison d’un bon nombre de fils du pays qui pactisent avec l’étranger pour de profits personnels.

-          la mauvaise gouvernance.

Les constats n’ont pas semblé satisfaire les attentes du public. Celui-ci voulait mieux, des pistes de solutions, voir des propositions d’actions. Et en réponse, les orateurs ont proposé :

-          la libération totale du pays de l’emprise des étrangers

-          l’établissement d’un état de droit c’est-à-dire d’un système issu d’élections libres et transparentes.

Toujours dans ses exigences, le public a reproché aux partis politiques de l’opposition leur tiédeur  à faire front commun contre le pouvoir en place. Il a été aussi épinglé les divisions internes dans les partis.

Il sied de signaler que le représentant du PPRD n’en a pas mené large lors de la rencontre. C’est à peine si certains orateurs ont toléré d’être avec lui sur le même podium.

Pour ne pas lui faciliter les choses, une certaine opposition à son égard était perceptible dans le public, au point d’être souvent interrompu dans son discours. Néanmoins, le modérateur a réussi à installer une certaine discipline, presqu’un climat de famille. Pour cela, les organisateurs méritent bien leur nom de ligue des familles.

Au vu de la grande aspiration de nos compatriotes pour un changement profond du vécu quotidien, les partis politiques d’opposition ainsi que la société civile ont d’ores et déjà un grand fardeau : doubler d’ingéniosité pour élaborer des stratégies pointues pour gagner lors des prochaines échéances électorales.

 Ci-dessous des extraits vidéos des orateurs

Cheik FITA

Bruxelles, le 1er mars 2010  

 

Contact  des organisateurs

Emmanuel BINIAMU NGANGA*

Acteur social */* Sociaal acteur

Ligue des Familles Congolaises asbl

Congolese Bond der Gezinnen vzw

Tél.:                  +32 495 83 06 72         +32 495 83 06 72                +32 495 83 06 72         +32 495 83 06 72                  +32 495 83 06 72         +32 495 83 06 72                +32 495 83 06 72         +32 495 83 06 72

congofamille@yahoo.fr

www.lifaco-cbg.org


DSCF1101


DSCF1028DSCF1030DSCF1104
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 10:40
dsc03657._brigade_incendie.jpg

 Photos du premier article du blog

Ce samedi 27 février 2010, notre blog a franchi la barre de 300.000 lectures. 300.173, plus exactement.

Le blog loge à ce jour 537 articles, une centaine de vidéos et près  de 3.000 photos.
Nous disons : 300.173  fois merci.

Merci aux 151.458 visiteurs uniques que vous avez été. Oui, parce le cap de 150.000 visiteurs uniques a été également franchi cette semaine.

Merci à tous les groupes de diffusion.

Merci aux différents sites et journaux qui reprennent nos écrits.

Merci à tous les anonymes qui forwardent nos écrits dans leurs mailings respectifs.

Entretenir ce blog est pour nous une action citoyenne.

Plus que jamais, notre pays a besoin d’un engagement citoyen du plus grand nombre de ses filles et de ses fils, chacun selon ses compétences et ses talents.

C’est la somme de toutes ces énergies qui peut transformer la face de notre pays.

Ci-dessous un tableau de l’évolution de  visites de notre blog.

Cheik FITA

Bruxelles, le 27 février 2010  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mois

janvier 2007

février

Mars 2007

décembre 2007

Décembre

2008

Juillet

2009

Décembre

2009

février 2010

TOTAL

AU 27/02/10

Visiteurs

Uniques

317

91

102

1.612

4.417

25.580

10.571

8.340

300.173

Pages lues

777

164

300

3.796

7.862

64.260

19.012

13.200

151.458

 100_5432.jpg
entrée de la galerie d'Ixelles au quartier Matonge de Bruxelles

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 19:38
AFFICHE-MUTAMBU-BIS-BIS.jpg

MISS INDEPENDANCESoirée culturelle patronée par

Mademoiselle Réelle BOTONGA, Miss Indépendance de La République du Congo-Brazzaville en séjour à Kinshasa

Le vendredi 26 février 2010

SALLE FATIMA

18H30
en ouverture, Gospel
avec le groupe nouvelle
jerusalem
invitation cordiale

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 14:10
CHEIKFITA-FROM-21.01.2010-5536.jpg
Il s’appelle Faustin N’TALA, il est d’origine congolaise, il vit à Indianapolis aux USA, il dirige une ONG qui mène des actions sur l’éducation en Afrique et plus particulièrement en RD Congo.

Qui est-il ? Pourquoi cet engagement pour l’éducation des enfants des autres ?

 

Mai 1978, au Sud de la RD Congo, alors Zaïre, la ville minière de Kolwezi est envahie par des rebelles venus d’Angola. Durant six jours, la ville va vivre un enfer. En septembre, Le Théâtre ORCAN, une troupe de la ville monte et joue la pièce « Moins Homme » dite « La guerre de Kolwezi » écrite et mise en scène par Cheik FITA. Le succès est au rendez-vous. La pièce sera jouée plus d’une centaine de fois. Mieux, au concours radiophonique interafricain de Radio France, Moins Homme sera l’unique pièce zaïroise parmi les douze finalistes.

1979, Année internationale de l’Enfant, Le Théâtre ORCAN monte une nouvelle pièce de Cheik FITA : «Cœur et Sang ». L’histoire d’un couple qui a abandonné ses bébés jumeaux, un garçon et une fille : Eddy et Dada.

Sur scène, des jeunes élèves de 12 à 14 ans du Collège du Lualaba et du lycée Umoja ex Sainte Agnès.

Dans le rôle des jumeaux : Mukile Bari joue Dada, N’Tala Kasatuka joue Eddi.

Le moment le plus pathétique de la pièce quand Eddi, traité de bâtard par un de ses condisciples, se plaint : « Quel mal ai-je fait pour être ainsi ignoré ? »

La pièce « Cœur et sang » sera jouée plus d’une centaine de fois et chaque fois à ce moment du spectacle, le public était en pleurs.

Nous avons retrouvé « Eddi », trente ans après.

 

Acteur de la société civile, il s’est investi dans un combat : l’éducation.

Ci-dessous de larges extraits d’une réflexion qu’il voudrait  partager afin de démontrer l’importance de l’éducation dans un état nation, de la RD Congo notre pays pour le cas.

 

POURQUOI S’ETRE INVESTI DANS L’EDUCATION ?

 

En tant que Congolais et  membre de la diaspora. Ma réponse a toujours été que l’enseignement est le domaine où j’estime avoir accumulé beaucoup d’expérience. Je ne voudrai pas m’investir dans les domaines où j’ai très peu d’expertise ou pas du tout. Il est du devoir de chacun d’apporter quelque chose à la nation Congolaise. Je le fais aussi pour le bien commun des populations vivant dans les pays en voie de développement.

EXPERIENCE, PARCOURS…

J’enseigne depuis plus de vingt ans, dont près de dix ans au Congo, après des études supérieures à l’Institut Supérieur Pédagogique de Lubumbashi ISP/Lubumbashi). J’ai eu l’opportunité d’évoluer dans le système éducatif Congolais avant d’embrasser la carrière enseignante dans une école internationale à Lubumbashi.

Ensuite, j’ai eu l’occasion de me recycler aux Etats unis, où j’ai obtenu un diplôme en science d’éducation élémentaire. Je suis présentement chercheur à l’université d’Indiana (Indiana University) où je fais des recherches en études de politique d’éducation comparée et en Leadership en Education. (Educational Leadership and Policy Studies)

Je suis aussi enseignant à l’école internationale d’Indiana, dans la filière française. Je préside aux destinées de l’ONG international Waza Alliance for Quality Education (L’Alliance Waza pour l’Education de Qualité).

   

POURQUOI SORTIR LE SYSTEME EDUCATIF CONGOLAIS DU BOURBIER

Le système éducatif Congolais est dans l’obligation de se transformer profondément durant les 25 prochaines années. Mais il faut travailler dur chaque année et démontrer une volonté qui transcende les mandats politiques pour arriver à ce résultat. Faute de quoi, le Congo, qui n’est même pas prêt à atteindre les objectifs du millénaire en 2015, pourrait se retrouver avec une population si digitalement analphabète qu’elle ne pourrait pas répondre à la demande des opportunités d’emplois du XXIe siècle, ni participer dans une économie qui se transforme à une vitesse disproportionnée à la transformation des ressources humaines.

Le monde se globalise, mais encore une fois comme à l’époque coloniale, la plupart des pays pauvres et en voie de développement ne sont pas prêts à affronter ce changement global, comme ils n’étaient pas prêts pour résister à la colonisation, affronter la décolonisation puis le néo-colonialisme.

LES ENJEUX DE L’INFORMATION

Dans le monde globalisant, la maîtrise et la manipulation de l’information deviennent des atouts majeurs pour relever le niveau de vie des populations entières.

Pendant qu’il n’existe presque pas de bibliothèques publiques et scolaires au Congo, la production quotidienne de l’information grâce aux nouvelles technologies, comme le souligne un expert américain, Linda Darling Hammond, dans son livre The Flat World and Education (2010)  (Le Monde plat et l’éducation) dépasse la quantité d’information gérée par la plus grande bibliothèque du monde,  la bibliothèque du Congrès américain. Le monde aurait produit ajoute-elle-500 000 fois de nouvelles informations plus que le volume de l’information imprimée et préservée à la bibliothèque du Congrès américain. Et l’experte continue en affirmant qu’en trois ans seulement, entre 1999 et 2002, la quantité de nouvelles informations produites dans le monde atteindrait la quantité produite dans toute l’histoire de l’humanité. Enfin Hammond conclut en affirmant que la quantité d’information technique double tous les deux ans et doublerait tous les 72 heures d’ici 2010. Nous sommes bel et bien en 2010.

ARCHITECTURE DU SYSTEME EDUCATIF CONGOLAIS

Le système d'éducation Congolais est une architecture montée à l’époque coloniale qui n’a connu de mise à niveau majeure que pendant quelques années qui ont précédé et suivi l’indépendance. Le système a cessé d’être financé, il y a vingt-cinq ans, à l’époque du gouvernement de la rigueur, et le financement majeur n’a repris qu’il y a peu. Par contre le système est sous convulsion depuis justement près de vingt-cinq ans, avec des grèves et menaces de grève des enseignants, à répétition et annuelle.

Cette situation n’est pas propre aux Congolais. Je voudrais tout simplement justifier les raisons qui expliquent la motivation de notre initiative, Waza Alliance for Quality Education.

 DEUX CAS : SINGAPOUR …

Singapour, à titre d’exemple, n’a pas de ressources naturelles autant que le Congo. Mais ce pays est sorti d’une économie basée sur la pêche seulement, pour devenir compétitif dans d’autres domaines et rivaliser avec les pays  traditionnellement avancés. Ceci grâce à la transformation complète de son système éducatif. Les élèves de quatrième primaire et deuxième secondaire du Singapour prennent des examens internationaux et se placent au sommet en termes des résultats en mathématique et en science.

… ET LA RD CONGO

Si le programme Congolais semble bien structuré, par contre certains investissements majeurs en termes de paiement du coût direct d’éducation ne suivent pas. La formation des enseignants n’est pas régulière, et même apparemment remise aux calendres grecques depuis belle lurette. Pourtant, si le Congo revoyait le mode de financement du système éducatif, il pourrait mobiliser les ressources pour équiper les écoles et former les enseignants et le personnel administratif plus rapidement que le Singapour.

J’aimerais un jour savoir si les élèves de quatrième primaire et deuxième secondaire au Congo pourraient défendre leur rang sur le plan mondial, ce que je souhaite, s’ils prenaient les examens internationaux comme le TIMMS et le PISA.

Le Singapour est un modèle duquel la RDC pourrait s’inspirer. Sorti d’un amas de villages des pécheurs dans les années 70, ce pays s’est transformé grâce à la modernisation de son système d’enseignement.

PAS DE CAPITAL HUMAIN PAS DE DEVELOPPEMENT

Le Congo est arrivé à la croisée des chemins. Il devra investir dans son capital humain, sans lequel tout développement économique n’est possible. Même après avoir obtenu un plan similaire au plan marshal de la deuxième guerre mondiale, la situation de la R D Congo serait similaire à celle des pays qui étaient sortis de la deuxième guerre mondiale sans un capital humain outillé pour un développement durable et ce malgré le financement du plan marshal. Ceci, tant que l’investissement en éducation n’est pas robuste, pour permettre aux Congolais de maitriser l’outil de travail qu’est la technologie, la création, la manipulation et le traitement de l’information.

ETAT DE L'ENSEIGNEMENT

La qualité de formation des enseignants, surtout du primaire laisse à désirer. Ils sont envoyés en stage de moins d’un mois avant d’être déployés à l’issue d’un diplôme d’état (diplôme le plus élevé pour les enseignants du primaire). Certains jusqu’en 2010 s’accrochent à des copies de leçons qui ont été élaborés par leurs propres maitre (-sses) il y a des années, tandis que d’autres n’ont jamais vu le programme national, document sensé orienter et guider la progression de leur matière.

 

LE MUST

Pour arriver aux résultats similaires à Singapour, l’actuel système a besoin d’une réforme structurelle et non seulement conjoncturelle. La qualité de l’enseignement ne peut être assurée lorsque les salles de classes sont surpeuplées. Le pays affiche un besoin croissant en enseignants. Plus de 10 millions d’enfants Congolais demeurent non scolarisés. Le nombre d’écoles primaires et secondaires actuel doit être doublé pour satisfaire la démographie scolarisable. Il s’agit de construire plus de 20 000 nouvelles écoles. Le vieillissement du personnel enseignant s’accentue chaque année. L’âge moyen des enseignants Congolais atteint plus de 45 ans, alors que l’espérance vie, dit-on, se limite à  52 ans pour les hommes et 56 ans pour les femmes. Le Congo a pourtant besoin non seulement de les remplacer mais d’ajouter quelque 200 000 nouveaux enseignants dans les 10-15 ans qui viennent.

 

Le secteur de l’enseignement regorge presque de la majorité des fonctionnaires de l’état et mérite une attention particulière. Nous nous réjouissons du fait que l’éducation est retenue comme priorité dans la reconstruction du tissu économique Congolais.

ET DANS LES 25 ANS A VENIR ?

J’aimerais placer le repère du développement de l’enseignement du Congo dans 25 ans, même si c’est trop court. Ce repère représente une génération. L’économie Congolaise basée sur les ressources naturelles devrait sérieusement être considérée comme une disposition transitoire vers une économie globale d’échanges des biens, des services et d’information. La livraison des ressources naturelles congolaises colmate progressivement l’économie mondiale. Lorsque le Congo aura mis toutes ces ressources naturelles à la disposition de l’économie mondiale, pour paraphraser Hammond, que serait le peuple congolais s’il n’est pas préparé à exercer des emplois qui n’existent même pas encore ? Que serait-il lorsqu’il sera appelé à créer des idées et des solutions pour des produits et des problèmes qui n’ont pas encore été identifiés, grâce aux technologies qui n’ont pas encore été inventées?

L’investissement dans le domaine minier et du bois est fait malgré le Congo du fait de la forte demande de ces ressources sur le plan mondial. Par contre l’investissement dans le système éducatif doit se faire selon le Congo. Je suis conscient du fait que même dans ce domaine, le Congo obtient beaucoup de soutien des institutions internationales telles que la banque mondiale.

Le monde devient de plus en plus plat, comme l’affirme Friedman. Il devient un monde de plus en plus sans frontières où seules les populations qui sont préparées tireront profit. Si le Congolais ne s’équipait pas des atouts qui lui faciliteraient de "s’aplatir", il serait tout simplement écrasé.

Le Congo est une puissance en devenir, non pas à cause  de ses richesses naturelles, mais plutôt à cause de la jeunesse de sa population. Près de 30 millions des Congolais sont âgés entre 0-14 ans. Moderniser son système éducatif veut dire avoir un capital humain prêt à embrasser le défi de la mondialisation en douceur. Les enfants de Singapour étaient plus pauvres que les Congolais. Mais ils côtoient des écoles financées par le gouvernement où vous pouvez trouver des bibliothèques bien fournies et de la technologie de pointe.

 

Faustin N'TALA

 

President

Waza Alliance for Quality Education

"One school, one teacher, one parent and one student at a time."

                  (317) 563-6467  (317) 563-6467    (317) 563-6467  (317) 563-6467      (317) 563-6467  (317) 563-6467    (317) 563-6467  (317) 563-6467            (317) 563-6467                (317) 563-6467         (317) 563-6467

E-mail: contact@waza-alliance.org

website: http://www.waza-alliance.org

site web en français : http://www.waza-alliance.cd  

PROPOS RECUEILLIS PAR Cheik FITA

 

Bruxelles, le 23 février 2010

 CHEIKFITA-FROM-21.01.2010-2408.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 10:13
DSCF1007.JPG
Mine fermée de Shinkolobwe

 

« La Une » Première chaîne de la RTBF, la radiotélévision belge francophone,  a diffusé le mercredi 17 février 2010 à partir de 22h un reportage sur le trafic d’uranium avec comme point de départ la cité de Shinkolobwe au sud du Katanga.

De la mine de cette cité avait été extrait l’uranium qui avait servi au bombardement par les américains, des villes japonaises d’Hiroshima et Nagasaki.

En 1960 dans la débandade de la décolonisation, les belges noient la mine. Mais l’uranium est toujours là.

Qu’en est-il aujourd’hui de cet uranium ? Le journaliste français Patrick Forestier a mené une longue enquête dont le fruit est ce documentaire.

Des révélations qui feront beaucoup de vagues dans l’avenir, et très mal à plein de gens impliqués de près ou de loin dans ce dossier.

Point révoltants :

-          La misère extrême des populations locales, totalement abandonnées,  vivant au-dessus de milliards, qui profitent à une clique d’individus et à des réseaux internationaux.

-          Le budget de l’Etat qui ne semble pas prendre suffisamment en compte les recettes de ces exportations de minerais

-          La réduction apparemment volontaire par l’Etat, en une portion congrue de la Gécamines, Générale des carrières et mines du Congo, héritière de l’Union Minière du Haut Katanga créée par les colons belges pour exploiter et l’uranium, et différents minerais du Katanga.

Nous vous recommandons de prendre tout votre temps pour visionner ce reportage jusqu’au bout.  (59 mn)

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 21 février 2010

 

Ci-dessous, l'annonce du film et plus bas,  le lien pour le visionner.

 

Trafic d'uranium (RTBF 1)

Trafic d'uranium
RTBF 1

22:00

mercredi 17 février

Documentaire > Societé

 

France - 2009
Durée : 60 min
Stereo

C'est l'une des matières premières les plus précieuses et les plus sensibles de la planète : l'uranium. Un minerai radioactif qui permet de faire tourner les centrales nucléaires pour générer de l'électricité, mais aussi de concevoir des bombes terrifiantes. Le commerce mondial de l'uranium est ultra réglementé et pourtant, aujourd'hui, des experts tirent la sonnette d'alarme : il existe un trafic d'uranium illégal, qui pourrait permettre à une organisation terroriste de se procurer ce minerai, afin de concevoir une bombe «sale», c'est-à-dire un engin nucléaire «bricolé»


LIEN POUR VISIONNER LE DOCUMENTAIRE
http://www.rtbf.be/laune/revoir/detail_trafic-d-uranium?uid=44051246668&idshedule=fa2bdae7c7b466294e9bf633819d76df 

DSCF0998.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 08:26

 

Vendredi 19 février 2010, le gouvernement de monsieur Muzito a été remanié. Eléphantesque aux lendemains de l’euphorie post-électorale de 2006, le gouvernement de la RD Congo vient de subir une cure d’amaigrissement : De 54 membres, l’exécutif est composé désormais de 43 ministres et vice-ministres. Gouvernement  dont la principale leçon à tirer est la préparation des élections de 2011.            Pourquoi ?

Les élections se préparent au moins 18 mois avant. Or dans deux semaines soit le 9 mars prochain, il ne restera plus qu’un an pour que le processus électoral de 2011 démarre. On s’en souvient, le 9 mars 2006 la loi électorale était promulguée, et le lendemain, soit le 10 mars, le dépôt des candidatures pour les législatives et la présidentielle commençait.

Le gouvernement de Kinshasa se trouve désormais face à plusieurs dates couperets dont la plus symbolique est le 6 décembre 2011 date à laquelle le nouveau président élu devra prêter serment.

Car au-delà, ce serait un saut dans l’illégalité, au risque pour le pouvoir sortant de ne plus se faire obéir ou pire, de se faire chasser à coup de bâtons, la constitution de la RD Congo insinuant cela dans les articles 28 et 64 qui disent ceci :

Article 28

« Nul n'est tenu d'exécuter un ordre manifestement illégal. Tout individu, tout agent de l'Etat est délié du devoir d'obéissance, lorsque l'ordre reçu constitue une atteinte manifeste au respect des droits de l'homme et des libertés publiques et des bonnes mœurs.

La preuve de l'illégalité manifeste de l'ordre incombe à la personne qui refuse de l'exécuter. »

Article 64

« Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d'individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l'exerce en violation des dispositions de la présente Constitution.

Toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction imprescriptible contre la nation et l'Etat. Elle est punie conformément à la loi. »

 

REPERES DU PROCESSUS ELECTORAL DE 2011

Si l’on se réfère au processus électoral de 2006, sans compter l'arriéré électoral des scrutins locaux, voici à rebours  les dates indicatives que chaque congolais et chaque parti politique devra désormais avoir à l’esprit  :  

6 décembre 2011

Prestation de serment du nouveau Président élu.

26 novembre 2011

Proclamation par la cour suprême de justice des résultats officiels du deuxième tour de l’élection présidentielle.

15 novembre 2011

Proclamation des résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle par la CENI, commission électorale nationale indépendante.

29 octobre 2011

Elections provinciales ainsi que le deuxième tour de l‘élection présidentielle

28 septembre au 27 octobre 2011

Campagne électorale pour les élections provinciales

Du 13 au 27 octobre 2011

Campagne pour le deuxième tour de la présidentielle

22 septembre 2011

Ouverture de la 1ère session extraordinaire de la nouvelle Assemblée nationale

30 juillet 2011

Elections législatives et 1er tour de l’élection présidentielle

29  juin 2011

Début de la campagne électorale pour l'élection présidentielle et pour l’assemblée nationale.

30 avril 2011

Publication de la liste définitive des candidats pour les élections législatives nationales

16 avril 2011

Publication de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle

10 mars 2011

Ouverture du dépôt des candidatures pour les élections présidentielles et législatives nationales, jusqu'au 23 mars

9 mars 2011

Promulgation de la loi électorale.  

 

LISTE DU NOUVEAU GOUVERNEMENT DE LA RD CONGO AU 19 FEVRIER 2010

 

VICE-PREMIERS MINISTRES

1. Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale : Monsieur François-Joseph NZANGA MOBUTU NGBANGAWE

2. Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité : Monsieur Adolphe LUMANU MULENDA BWANA N’SEFU

3. Vice-Premier Ministre, Ministre des Postes, Téléphones et Télécom-munications : Monsieur Simon BULUPIY GALATI

MINISTRES

1. Ministre des Affaires Etrangères : Monsieur Alexis THAMBWE MWAMBA

2. Ministre de la Coopération Internationale et Régionale : Monsieur Raymond TSHIBANDA N’TUNGAMULONGO

3. Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants : Monsieur Charles MWANDO SIMBA

4. Ministre de la Justice et Droits Humains : Monsieur LUZOLO BAMBI LESSA

5. Ministre de la Décentralisation et Aménagement du Territoire : Monsieur Antipas MBUSA NYAMWISI

6. Ministre des Relations avec le Parlement : Monsieur Richard MUYEJ MANGENZ

7. Ministre de la Communication et Médias : Monsieur Lambert MENDE OMALANGA

8. Ministre des Finances : Monsieur MATATA PONYO MAPON

9. Ministre du Budget : Monsieur Jean-Baptiste NTAHWA KUDERWA BATUMIKE

10. Ministre du Plan : Monsieur Olivier KAMITATU ETSU

11. Ministre du Portefeuille : Madame Jeannine MABUNDA LIOKO

12. Ministre de l’Economie Nationale : Monsieur Jean-Marie BULAMBO KILOSHO

13. Ministre des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction : Monsieur Fridolin KASWESHI MUSOKA

14. Ministre de l’Energie : Monsieur Gilbert TSHIONGO TSHIBINKUBULA WA TUMBA

15. Ministre des Mines : Monsieur Martin KABWELULU LABILO

16. Ministre des Hydrocarbures : Monsieur Célestin MBUYU KABANGO

17. Ministre de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme : Monsieur José ENDUNDO BONONGE

18. Ministre des Transports et Voies de Communication : Madame Laure-Marie KAWANDA KAYENA

19. Ministre de la Santé Publique : Monsieur Victor MAKWENGE KAPUT

20. Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire : Monsieur Leonard MASHAKO MAMBA

21. Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel :Monsieur Maker MWANGU FAMBA

22. Ministre de l’Agriculture : Monsieur Norbert BASENGEZI KATINTIMA

23. Ministre du Développement Rural : Monsieur Philippe UNDJI YANGYA

24. Ministre de l’Industrie : Monsieur Anicet KUZUNDA MUTANGIJI

25. Ministre du Commerce, Petites et Moyennes Entreprises : Monsieur Bernard BIANDO SANGO

26. Ministre du Genre, Femme et Enfant : Madame Marie-Ange LUKIANA MUFWANKOLO

27. Ministre des Affaires Foncières : Monsieur KISIMBA NGOY MAJ

28. Ministre de l’Urbanisme et Habitat : Monsieur César LUBAMBA NGIMBI

29. Ministre des Affaires Sociales, Action Humanitaire et Solidarité Nationale : Monsieur Ferdinand KAMBERE KALUMBI

30. Ministre de la Fonction Publique : Monsieur Dieudonné UPIRA SUNGUMA KAGIMBI

31Ministre de la Recherche Scientifique : Monsieur Jean-Pierre BOKOLE OMPOKA

32. Ministre de la Culture et Arts : Madame Jeannette KAVIRA MAPERA

33. Ministre de la Jeunesse et Sports : Monsieur Claude BAZIBUHE NYAMUGABO

VICE-MINISTRES

1. Vice-Ministre de l’Intérieur : Monsieur Georges ZUKA MON’DO UGONDA-LEMBA

2. Vice-Ministre des Affaires Etrangères : Monsieur Ignace GATA MAVITA WA LUFUTA

3. Vice-Ministre des Finances : Monsieur Joas MBITSO NGEDZA

4. Vice-Ministre du Budget : Monsieur André SHIKAYI LUBOYA BANKINA

5. Vice-Ministre du Commerce : Madame Xaverine KAROMBA MITIMITUJE

6. Vice-Ministre des Travaux Publics : Monsieur Gervais NTINUMENYERWA KIMONYO

7. Vice-Ministre de l’Enseignement Professionnel : Monsieur Arthur SEDEA NGAMO ZABUSU

 

Signé,

Joseph KABILA KABANGE

Président

Adolphe MUZITO

Premier Ministre

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 20 février 2010

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 21:38

PHOTO-GREENPEACE.jpg

 

Mercredi 17 février, des militants de Greenpeace ont dénoncé dans le port d’Anvers - Belgique la présence de bois illégal en provenance des forêts tropicales anciennes en République Démocratique du Congo.
La valeur des quelques 50m³ de bois stockés à Anvers est estimée à 45 000 euros. Il s’agit de bois Wengé utilisé principalement pour la fabrication d’aménagements intérieurs (parquets, escaliers, etc) et de meubles destinés au marché européen.
Ce bois a été abattu par la société Industrie de Transformation du Bois (ITB) dans la région du Lac Tumba, extrêmement riche en biodiversité, alors que son titre forestier dans cette zone a été invalidé par la récente revue légale des titres forestiers. Cette revue légale a débuté en 2002. Elle est financée par la Banque Mondiale et des bailleurs de fonds européens. Elle était destinée à remettre à plat le secteur de l’exploitation forestière en République Démocratique du Congo et améliorer sa transparence.

En dépit de dizaines de lois promulguées depuis des années, le flou et le chaos règnent toujours dans le secteur forestier en République Démocratique du Congo. Les entreprises forestières tirent partie des problèmes de gouvernance du pays pour agir en toute impunité. L’exploitation forestière en RDC ne bénéficie pas aux populations locales qui - outre le pillage de leurs essences les plus précieuses comme le Wengé, le Sapelli ou encore l’Afromosia - se voient confrontées à la destruction de leurs ressources et a l’émergence de nombreux conflits sociaux.

Les bailleurs de fonds européens, dont certains français ou allemands, doivent cesser de subventionner le secteur de l’exploitation forestière en RDC, comme c’est le cas aujourd’hui. Ils devraient plutôt subventionner un plan de zonage participatif, c’est-à-dire la mise en place d’une délimitation stricte des activités des groupes forestiers élaborée en collaboration avec la société civile congolaise et in fine subventionner la protection des forêts et pas leur exploitation.

Enfin, cette découverte de grumes illégales arrive au moment ou l’Europe entre dans les derniers mois du processus d’élaboration de la Réglementation Européenne sur le bois. Pour l’heure, du bois illégal tel que le wengé découvert à Anvers peut entrer sur le marché européen sans aucun problème.

La future réglementation européenne doit imposer une traçabilité complète du bois et des produits bois entrant en Europe et mettre en place un régime de sanction pour les contrevenants. Pour l’instant, certains pays européens tergiversent et tentent de protéger les intérêts des grands groupes forestiers. La France, si elle a dans les coulisses une position plutôt ambitieuse, doit maintenant user de son influence auprès de ses partenaires européens pour l’adoption d’une loi réellement à même de stopper le commerce de bois illégal en Europe.

Repost 0
Published by GREENPEACE - dans cheikfitanews
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 10:05
100_5674.jpg

100 5122

10 avril 2009,

 Des manifestants contre l’expulsion de l’étudiant camerounais Rudy Nzimo

Un fonctionnaire de l’office des étrangers va dialoguer avec les manifestants

Photos : Cheik FITA


Drôle de mésaventure que ce qui est arrivé à 26 fonctionnaires belges. Partis en Afrique refouler manu militari des immigrés, ils sont maintenant coincés au Niger où ils ont fait escale, leur avion cloué au sol suite au coup d’Etat militaire qui vient de renverser monsieur Mamadou Tandja.

 Se retrouver au mauvais moment, au mauvais endroit, aïe ! Les « spécialistes » de l’Afrique d’ici ne pouvaient-ils pas  les prévenir sur la situation pourrie au Niger ?

Ils en auront des histoires à raconter à leur retour ! En attendant, qu’ils profitent bien du soleil d’Afrique.

Ci-dessous, l’entièreté de l’article y afférent, publié par le site de la RTBF, la radio-télévision francophone belge.

Cheik FITA

Bruxelles, le 19 février 2010

 

En raison du coup d'Etat présumé au Niger, 26 belges se sont retrouvés bloqués lors d'une escale à Niamey. Ils raccompagnaient au Nigeria, avec un Embraer de l'armée belge, trois ressortissants nigérians expulsés de Belgique, révèle De Tijd.

Un putsch est en cours au Niger, où le président Mamadou Tandja est tombé entre les mains de mutins.

Ces événements font que les passagers d'un vol militaire qui a, conjointement avec la Bulgarie, rapatrié mercredi des demandeurs d'asile déboutés vers le Nigeria, se sont retrouvés coincés dans leur hôtel "par la situation instable" après une escale nocturne à Niamey, a indiqué un porte-parole du Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères, à l'agence Belga.

Il s'agit de membres du ministère de l'Intérieur, de l'équipage de l'avion Embraer militaire, et policiers bulgares, a précisé le porte-parole, Bart Ouvry.

"Ils restent dans leur hôtel jusqu'à nouvel ordre", a-t-il ajouté.

Selon De Tijd, il y aurait 19 policiers belges dans ce groupe, qui raccompagnaient trois ressortissants nigérians expulsés. Le quotidien flamand révèle que le nombre de policiers encadrant les trois expulsés "fait froncer les sourcils dans les cercles gouvernementaux". Le porte-parole des Affaires étrangères évoque lui 22 membres des Affaires étrangères, et 4 membres de l'équipage de l'avion.

Cet avion avait déjà rencontré des problèmes administratifs mercredi soir à Lagos, selon une source informée.

Quant aux quelque 170 ressortissants belges recensés au Niger, ils ne courent pas de danger, a assuré Bart Ouvry.

 
T.N. et Belga

SOURCE : http://www.rtbf.be/info/monde/niger/dix-neuf-poilciers-belges-bloques-au-niger-189089

100_5670.jpg

Repost 0
Published by Cheik FITA& RTBF - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 07:34

CONGOLAISES, CONGOLAIS

16 FEVRIER 1992-16 FEVRIER 2010

SOUVENONS-NOUS

 

16 février 1992 – 16 février 2010. Il y a de cela 18 ans, à l’ initiative de la Société civile apolitique, sous la conduite des jeunes abbés de Kinshasa, les chrétiens organisaient une marche pacifique. Ils tenaient ainsi à obtenir la reprise des travaux de la Conférence nationale souveraine fermée « avec force » par le Premier ministre de l’époque, Nguz a Karl I Bond. Une marche qui a connu une forte mobilisation de la population qui exigeait l’instauration de la démocratie et la garantie du respect de la libre expression. Un événement inoubliable tant elle a bénéficié du soutien populaire et sonna le glas du régime Mobutu.

Malheureusement, cette marche a été réprimée impitoyablement dans le sang. Combien de morts ? Le nombre exact des « morts de la démocratie », tombés ce jour-là, ne sera jamais connu.

Quoiqu’ il en soit, le cours de l’histoire étant irréversible, plus rien ne sera comme avant. Chaque jour qui passe, le peuple congolais relève les grands défis de la démocratie, de la libre expression. Les force obscures qui n’en démordent pas avec ce plan machiavélique de la balkanisation de la RDC pour contrôler ses richesses aujourd’hui exploitées illégalement se heurtent toujours à la volonté de ce peuple de ne pas aliéner les acquis de l’indépendance et de la souveraineté nationale.
(...) 

 

LA SOCIETE CIVILE INTERPELLEE

(...)
 la Société civile devrait se lever. Elle aurait dû saisir cette opportunité pour faire l’état des lieux de cette sensibilité sociale en vue de scruter l’horizon et s’appesantir sur les perspectives d’avenir de la République démocratique du Congo.

En effet, la Société civile doit sa crédibilité à cette journée du 16 février pour autant que c’est à partir de ce jour que les choses ont commencé à changer. Que la Société civile soit associée à toutes les étapes du débat national.

Mais depuis que certaines de ces grandes figures ont été alignées à des formations politiques, la Société civile a été déplumée. Preuve ? Avec la création de la Commission électorale nationale indépendante, CENI, elle a été tout simplement et superbement ignorée, oubliée. Il a fallu que le Sénat réagisse pour qu’elle soit repêchée. Encore faudra-t-il qu’au niveau de la commission paritaire « Assemblée nationale- Sénat », cette proposition soit maintenue. Sinon, la Société civile ne siègera pas au sein de la CENI.

Voilà une opportunité qui aurait pu permettre à la Société civile de rebondir. Hélas. La classe politique est en train de la supplanter au risque de cracher sur les « morts de la démocratie ».

SOURCE: des extraits  JOURNAL LE POTENTIEL DE KINSHASA

CONGOLAISES, CONGOLAIS

16 FEVRIER 1992-16 FEVRIER 2010

SOUVENONS-NOUS

 

Repost 0
Published by CDB-LE POTENTIEL - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens