Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 19:58

 

TABLE-RONDE-BXL_23.10.2013.P1011909-CHEIKFITANEWS.JPG

 

La table ronde « gouvernement »-diaspora congolaise organisée par l’ambassade de la RD Congo en Belgique a été ouverte le mercredi 23 octobre 2013  à Bruxelles devant plus d’une centaine de participants.

Dans son mot de bienvenue, monsieur Henri Mova ambassadeur de la RD Congo à Bruxelles  s’est appesantie sur ce qu’est la diaspora et le rôle qu’elle pourrait jouer dans la marche du pays.

Plusieurs autres discours ont été prononcés.

Une communication est sortie du lot : celle du combattant Papitcho Olenga, qui a, d’entrée de jeu averti l’auditoire qu’il n’userait pas de la langue de bois, garderait son langage de combattant et resterait dans la droite ligne des faits saillants qui nourrissent jusqu’à ce jour le mouvement des combattants :

La vérité des urnes : monsieur « Kabila » n’avait pas gagné les élections et s’il est encore à la tête du pays, c’est par défi.

L’assassinat d’Armand Tungulu, l’immolation de Cédric Nyanza, l’emprisonnement des opposants, sont des faits qui opposent les  combattants au pouvoir de Kinshasa.

L’occupation du pays par des étrangers, la guerre à l’Est, qui ont des complices à Kinshasa.

Sa conclusion ? Elle pouvait se résumer à ceci : C’est bien beau tous ces discours. Mais si le préalable de l’instauration d’un état de droit ne sont pas remplis, ce serait peine perdu que de parler et de discuter.

Durant toute la communication, la salle est restée de marbre.  L’orateur lancera : « Tous là, vous savez ce que je dis. »

L’après-midi, les travaux se sont poursuivis en atelier et se clôtureront le jeudi 24 octobre 2013.

Il faut signaler que tôt le matin, bien avant le début des travaux, des combattants étaient arrivés devant le Palais d'Egmont pour dénoncer la tenue de cette table ronde. La police a été mobilisée en très grand nombre afin de disperser ces combattants. Et cela s’est fait sans ménagements au point qu’un des combattants a été blessé puis arrêté en compagnie d’un autre.

Dans leur actions, les combattants qui étaient dehors avaient pu intercepter une participante d’origine camerounaise ! A l’intérieur du palais d’Egmont, la police nous avait confirmé qu’elle avait dû récupérer auprès d’un combattant la carte d’identité de cette dame.

 

Bruxelles, le 23 octobre 2013

Cheik FITA 

NOTA. Si la vidéo n'est pas encore accessible, veuillez patienter, le temps que la configuration se termine.

 

TABLE-RONDE-DE-BXL-PRESIDIUM-P1011894-CHEIKFITANEWS.JPG

TABLE-RONDE-BXL-AUDITOIRE-P1011888-CHEIKFITANEWS.JPG

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 10:27

 

TABLE-RONDE-DIASPO_KABILA-IN-CHEIKFITANEWS-2.jpg

Depuis près d’un mois, l’ambassade de la RD Congo en Belgique a annoncé la tenue à Bruxelles du 23 au 24 octobre 2013, d’une table-ronde réunissant d’un côté la diaspora congolaise, de l’autre, les représentants de ce qui sert de gouvernement en RD Congo.

Comment interpréter cette initiative ? Qu’en attendre ?

Selon les organisateurs, cette table ronde fait suite aux recommandations du Forum Economique Congolais dans l’Union Européenne (FECUE) qui s’était tenu à Bruxelles au mois de juin 2013.  Le thème général est : « mettre en place une stratégie concertée et inclusive en faveur de la reconstruction nationale », avec plusieurs sous-thèmes.

Pour faire bien, une page facebook de l’évènement a été créée avec une vidéo d’annonce commençant par :« sous le haut patronage de… », comme du bon vieux temps du MPR-Parti état, culte de la personnalité oblige !

Au delà du thème jeté comme un appât, en préalable, deux questions majeures demeurent :  celle de l’identité et de la légitimité.

Identité d’abord.

Identité de ceux qui en principe devraient engager la diaspora, et identité de ceux venus de Kinshasa qui prétendent eux, engager la nation.

A plusieurs niveaux du pouvoir en RD Congo, on retrouve des individus :

Soit totalement étrangers,

Soit à nationalité douteuse et floue,

Soit étant déjà devenus américains, français, belges.

A ce jour au pays, le pouvoir kabiliste a été incapable de réaliser un recensement de la population afin de séparer le bon grain de l’ivraie. Le premier venu se prétend Congolais ! Cela irrite.

Dans la diaspora mêmement. Des français ou belges d’origine congolaise,  voyageant allégrement entre la RD Congo et l’occident avec des passeports étrangers occupent le terrain, protégés par leur nationalité d’adoption.

Légitimité ensuite.

Pour les Congolais vivant à l’étranger, depuis le 28 novembre 2011,  l’horloge démocratique s’est arrêtée. Pour preuve, les innombrables manifestations des Congolais, qui avaient eu lieu à travers le monde, contre le hold-up électoral.

Jusqu’aujourd’hui dans la diaspora, que ce soit à Paris, à Londres, à Bruxelles, à Toronto … Et « Kabila », et ses ministres, et ses députés,  n’ont jamais été reconnus comme animateurs des institutions respectives auxquelles ils s’accrochent.

Conséquence, les plus courageux d’entre eux qui foulent le sol occidental, rasent encore les murs craignant à tout moment d’être nez à nez avec des « mutakaliseurs » éventuels.

Comment dès lors prétendre organiser une table ronde entre l’eau et le feu ?

Avec la démocratisation des caméras, à qui pourraient s’en prendre ceux des « collabo » que les combattants pourraient filmer sur les lieux, et balancer les images sur youtube ?

A notre connaissance, la hache de  guerre entre les combattants et les "collabo" n'a jamais été enterrée!

Cette table ronde de Bruxelles pourrait être tout, sauf un élément fédérateur.

Bruxelles, le 22 octobre 2013

Cheik FITA

 

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 02:55

AFFICHE-JB-ROGER-BONGOS.jpg

Affiche. Source, Afriqueredaction de Roger Bongos 

Monsieur Emery Tupendane, un compatriote vivant en Suisse nous a envoyé un message à l’intention de la diaspora congolaise d’Europe.

Il aimerait qu’il y ait à Paris des milliers de Congolais pour manifester contre un concert que tente d’organiser le musicien congolais JB Mpiana. Compte tenu de la pertinence du document, de l’actualité de l’information et du lever de boucliers sur la toile et dans les médias,  nous nous faisons le devoir de vous  proposer le texte de monsieur Emery Tupendane.

Aucun Congolais sensé ne peut accepter la piteuse image qu’offre la RD Congo notre pays : avec toutes nos potentialités, être au monde, le pays le plus pauvre, le plus corrompu, le plus mal gouverné… Blesse la conscience.

Les politiciens, les intellectuels, les leaders d’opinion tels que les musiciens, les journalistes, les écrivains ont une très grande responsabilité dans la marche d’une nation. Ceux qui choisissent la complaisance, la duplicité face à la misère des millions de compatriotes, doivent être interpellés.

Les Congolais vivant à l’étranger, ayant le privilège de vivre dans des pays démocratiques ont pris conscience de leur devoir vis-à-vis de la Nation et sont aujourd’hui le fer de lance dans la lutte  pour un changement au pays.

Les musiciens congolais quant à eux, sont-ils conscients, et de leur pouvoir et de leur devoir?

En 2006, ils avaient soutenu monsieur « Kabila ». Avaient-ils pris la mesure des effets pervers éventuels de leur acte ?

Nous avions à l’époque écrit une réflexion presque prémonitoire intitulée « Musicien congolais en Europe, la descente aux enfers ? » (voir page 104 de notre livre  « RD Congo, la démocratie assassinée ? Bruxelles, 2012  »

Nos musiciens avaient-ils tiré une leçon de cela ?

Apparemment non, car, en 2011, ils ont récidivé en chantant et en dansant pour le « Raïs » lors de  la présidentielle chahutée de novembre 2011!

Bruxelles, le 19 octobre 2013

Cheik FITA

Concert de JB-Mpiana ou reconquête d’un espace perdu par le pouvoir de kinshasa

Par Emery  TUPENDANE, Suisse

Pour beaucoup de nos compatriotes de la diaspora, le concert du 21 décembre 2013 de JB-MPIANA au Zénith de Paris apparaît comme un simple épiphénomène qui ne mérite aucune attention. Attention, attention, attention, détrompons-nous. Dans un combat contre l’ennemi, il n’y a pas de petite victoire. Toute victoire si minime soit-elle a pour objectif de saper le moral de l’adversaire. Elle peut même constituer le point de référence pour entamer une reconquête totale de l’espace perdu. Il s’avère que le pouvoir kabiliste a perdu totalement le contrôle de sa population de l’extérieur (sa diaspora) et cherche par tous les moyens à la reconquérir.

Le cas le plus frappant d’une reconquête de l’espace perdu par l’adversaire a été constaté pendant la deuxième guerre mondiale. Rappelons-nous de la victoire des troupes britanniques du Général Montgomery à El Alamein en Libye, qui avait réussi à arrêter l’avancée de l’Afrika Korps de Maréchal Allemand Rommel et l’a obligé à se replier. Cette victoire était petite au regard d’autres fronts importants menés par Hitler mais elle a permis de rehausser le moral des alliés et à commencer à envisager même la reconquête des espaces perdus à l’adversaire. Beaucoup d’historiens disent même que la victoire contre le nazi a commencé à El Alamein en Libye avec la débandade d’Afrika Korps.

Aujourd’hui, notre combat contre l’imposteur est en croisé de chemin. Nous ne devons point négliger les petits combats, ni nous permettre un échec. Le choix d’envoyer JB-MPIANA venir nous défier en plein Paris n’est pas anodin. Il relève d’un choix hautement stratégique visant à saper le moral des troupes des combattants en leur disant « Combat esili ». Faisons très attention. Un travail de conscientisation politique important a été abattu pendant ces 4 années dans notre diaspora mais cette avancée est encore fragile et a besoin d’être consolidé. Ce n’est pas le moment de baisser nos gardes. En choisissant Paris, le pouvoir en place à Kinshasa espère exploiter à fonds nos divisions internes passagères pour porter un coup fatal à notre combat de résistance. Paris est la ville phare. Une victoire à Paris aura une résonance mondiale dans tout les foyers de petite résistance congolaise qui germe partout de part le monde. Minimiser l’impact de ce concert, c’est sous-estimer l’adversaire. Or, il s’avère que depuis 4 ans le pouvoir de Kinshasa a perdu complètement la main sur sa diaspora c’est-à-dire qu’il a perdu totalement la main sur une frange importante d’une population qui se trouve en dehors de son cercle de contrôle. Cette frange qui possède un certain pouvoir d’achat. Cette frange qui développe de jour en jour un esprit de révolte et de résistance. Cette frange qui est sevré d’un discours de rupture politique totalement nationaliste. Bref, une population totalement incontrôlable et insoumise. Or, nous vivons dans une société d’image et le pouvoir sait que cette diaspora a défaut de l’abattre et a suffisamment écorné son image à l’extérieur du pays. Donc, la reconquête de l’espace perdu de la diaspora n’est pas une vue de l’esprit mais fait partie de la survie même de ce pouvoir de Kinshasa. Oui, ce pouvoir rêve de reprendre la main.

La reconquête de cette population insoumise passe par deux canaux, à savoir, la musique et la religion. Pourquoi ? Parce que dans une société à tradition orale comme la société congolaise, il n’y a que ceux qui possèdent le verbe, à savoir, musiciens et pasteurs qui ont un impact dans l’opinion collective et même en font. A défaut de nous contrôler, ils choisissent de nous distraire de façon que nous soyons loin des revendications politiques. Car un peuple distrait, c’est un peuple amorphe et contrôlable. Oui, le pouvoir cherche à réveiller ce vieux démon qui sommeille en chaque ‘zaïrois’, à savoir, la musique, la distraction et le plaisir, bref, le superficiel. Ce vieux démon que la diaspora a commencé gentiment à dompter depuis l’embargo de la musique dans l’espace européen.

Souvenez-vous combattants, qu’au début de l’embargo musical en Europe, tous les musiciens répétaient à souhait dans tous les médias qu’ils pouvaient se passer de nous. Aujourd’hui asphyxiés, ils viennent à genoux nous demander pardon. De la même façon, le pouvoir en place ne cesse de nous répéter que nous, la diaspora, ne valons pas un clou mais le pouvoir d’asphyxie est de notre côté si nous nous organisons et persistons dans ce combat de résistance. Voilà pourquoi l’embargo doit continuer et même être renforcé.

C’est pourquoi le concert de JB MPIANA du 21 décembre 2013 participerait malgré lui à un plan machiavélique orchestré par des officines kabilistes. Son objectif fondamental est de saper le moral de notre résistance fragile. PARIS NE DOIT JAMAIS TOMBER. PARIS NE DOIT JAMAIS TOMBER sinon ça serait le début de la fin d’un combat de résistance qui a ses martyrs en la personne d’Armand TUNGULU et d’ALAIN MOLOTO.

Qui est derrière ce concert ? Il ne fait aucun doute que ce concert cache des mains invisibles. Car quel est cet homme d’affaires qui paierait beaucoup d’agents de sécurité, une réservation d’une grande salle, le cachet de l’artiste et de toute son équipe y compris le voyage et le logement des musiciens pour un concert humanitaire alors qu’il sait d’avance qu’il ne rentrerait pas dans ses comptes ? Pourquoi ne pas directement utiliser cet argent et le donner à ses organisations humanitaires qui opèrent à l’Est de la République ? Qui est derrière ce fameux Abbé Pierre haïtien appelé Monsieur Alain ? Il ne fait aucun doute que nous sommes devant une société écran.

JB MPIANA ou WERRASON ne sont que des pions d’un jeu qui leur échappent complètement. Mais nous sommes obligés d’abattre cet écran de façon à accéder au vrai commanditaire. Dans notre combat pour la libération chaque petite victoire compte. Oui, venir manifester le 21 décembre contre ce concert est un devoir citoyen. Oui, chaque petite victoire compte. Alors combattants de toutes parts France, Belgique, Allemagne, Suisse, UK, Hollande, Pologne, Ukraine, Italie, Espagne, Russie…PARIS est assiégé, l’heure est grave. Mobilisons-nous. Unissons-nous pour lancer à l’imposteur ce message clair que rien ne peut nous distraire de notre objectif final, à savoir, la libération de notre peuple. Faisons comprendre aux collabos que ce qui nous unis est plus fort que ce qui nous divise.

Oui, ce n’est qu’un petit concert du 21 décembre 2013 mais un combat d’une haute signification pour notre libération.

 


EMERY - SUISSE

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 19:03

KENGO-DANS-DH-CHEIKFITANEWS.JPG

Le journal belge DH a publié le jeudi 17 octobre 2013 un article annonçant le retour de Kengo à la primature.

Scoop de notre confrère, Analyse froide  ou article commandité ?

On serait tenté de pencher pour la dernière hypothèse.

Le problème en RD Congo aujourd’hui est connu : c’est l’illégitimité de « Joseph Kabila », le Président sortant qui continue à se cramponner au pouvoir, alors que les Congolais ne se reconnaissent pas en lui.

Du haut de ses 5% aux élections chahutées de novembre 2011, Léon Lobitch Kengo wa Dondo peut-il  vraiment être le sauveur tant attendu ?

Nous nous permettons d’en douter. Son impopularité n’ajoutera rien à l’illégitimité du président sortant. Du coup, cet article apparaît comme un appel de pied de l’homme de la rigueur en direction de ses parrains belges, qu’une solution à la crise congolaise.

Ajouter à cela l’activisme de certains politiques belges afin de créer un « plan Marshall" pour l’est de la RD Congo… La boucle est presque bouclée. Mais le sera-t-elle ? Bien de paramètres ont changé depuis le parti-état en passant par la troisième voie de 1994. Toutes les recettes mobutistes malignement injectées dans le système kabiliste ne cessent de montrer leurs limites.

Malin celui qui démontrerait que monsieur Kengo n’est pas à la poursuite d’un dernier « nzombo le soir » : « gérer » la caisse de l’état avant que le dernier coup de sifflet du match ne retentisse, avant que le système ne s’écroule.

 

 

Bruxelles, le 18 octobre 2013

Cheik FITA

NOTA BENE Lire l'article en cliquant sur ce lien: 

http://www.dhnet.be/actu/monde/le-retour-de-kengo-525f81bd3570225c19f07ac5 

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 07:05

joseph-kabila 

La Fondation Mo Ibrahim a publié lundi 14 octobre 2013, son indice annuel sur la gouvernance en Afrique, qui analyse les performances en termes de politique de sécurité, d'économie, de droits de l'homme et de santé.

La République Démocratique du Congo pointe avant-dernière, à la 51ème place. 

Seule la Somalie fait moins bien, à la 52ème place.

Maurice, le Botswana, le Cap-Vert, l'Afrique du Sud, la Namibie, le Ghana et la Tunisie, arrivent en tête de l’indice 2013.

Le Sénégal pointe à la 10ème place, le Bénin 13ème, le Rwanda 15ème, le Burkina Faso 23ème, le Gabon 24ème, l’Algérie 25ème, le Mali 27ème, le Niger 28ème, le Cameroun 35ème, le Togo 36ème, le Burundi 40ème, la Guinée 42ème, le Congo Brazzaville 43ème, la Côte d’Ivoire 44ème, le Tchad 48ème, la Centrafrique 49ème, et la RDC avant-dernière à la 51ème place.

La RDC réalise un score nettement en dessous de la moyenne africaine en terme de sécurité, de respect du droit, de développement humain, de développement économique et d'infrastructure


source :
http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2013/10/131014_ibrahim_indice_rdc.shtml

GOUVERNANCE.-RD-CONGO-AVANT-DERNIERE-cheikfitanews.PNG

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 20:34

 

IMMEUBLE-QUI-S-ECROULE-A-KIN.-PHOTO-DIRECT.CD.JPG

photo: direct.cd

BATIMENT-AVANT-ECROULEMENT-cheikfitanews-2.PNG

L'immeuble peu avant l'écroulement. Photo capture vidéo.

Un immeuble d'au moins quatre étages s’est écroulé lundi 14 octobre 2013 sur l'avenue Basoko dans le quartier GB à Kinshasa.

À voir la vidéo de l’événement, ainsi que les différents témoignages des voisins et des habitués du quartier, un fait s'impose:

Au-delà des responsabilités du propriétaire de l’immeuble, ce qui pose problème, c'est en réalité toute la chaîne administrative en RD  Congo, qui conduit à l’obtention de différentes autorisations de bâtir, auprès de ce qui reste encore de l'état.

Cet accident devrait être considéré comme un signal d’alarme d’un mal plus profond à savoir : la corruption, la concussion, l’impunité, le trafic d’influence... Bref, l'absence de l'état.

Les citoyens congolais devraient sortir de la torpeur: voilà comment la situation de non-état est une grande menace.

 

CDB

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 04:02

MICROSTART cheikfitanews

Durant l’été 2013, nous avions été à la rencontre de Microstart, une structure pouvant accorder un crédit à ceux qui ont un projet à lancer.

Pourquoi avoir effectué cette démarche ?

Le taux de chômage dans la communauté congolaise de Belgique est élevé, malgré que paradoxalement, le niveau de détenteurs de diplômes est tout aussi élevé.

Plusieurs personnes  qui veulent  lancer une activité se butent à un obstacle: où trouver le fonds de démarrage ?

Que de personnes n’ont-elles pas été prises au piège des cartes de crédits, condamnés à rembourser d’une façon presque infinie.

Que faire ?

MICRO START LOGO in cheikfitanews

Nous avons ainsi interviewé deux  conseillers de Microstart : Céline Bouton et Dieudonné Sow.

D’entrée de jeu, voici comment ils décrivent leur structure :

« MicroStart est un groupe d’entreprises sociales innovantes créées en 2010 dont le métier est de financer par du microcrédit et d’accompagner des personnes exclues du système bancaire (chercheurs d’emploi, allocataires du CPAS, indépendants…) à créer ou développer une petite activité indépendante. »

Dans cette entrevue, non seulement ils nous décrivent leur structure, mais ils donnent aussi les modalités d’octroi de crédit, le mode de remboursement, et  surtout l’accompagnement pour que le nouvel entrepreneur évite certaines erreurs…

 

Bruxelles, le 14 octobre 2013

Cheik FITA

 

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 10:06

 JUDPS-BXL-P1060852-cheikfitanews-copie-1.JPG

La ligue des jeunes de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social section Belgique a organisé le samedi 12 octobre 2013 une journée de réflexion autour du thème : : "Comment la lutte non violente peut-elle apporter la démocratie au CONGO".

C'était dans la salle De Platoo, au 14 de l'avenue du Panthéon dans la commune de Koekelberg à Bruxelles.

Monsieur Amisi Bushiri. chargé de communication de la ligue en assurait la modération.

L’exposé introductif a été fait par monsieur Jean-Marie Mukanya qui s’est essentiellement appuyé sur l’ouvrage : « De la dictature à la démocratie » de Gene Sharp, ouvrage axé sur les différentes méthodes de l’action non-violente.

La parole a ensuite été donnée aux invités qui ont intervenu chacun selon son expérience ou son expertise.

Des échanges ont eu lieu entre les participants.

A l’issue de la rencontre, un verre d’amitié et un buffet bien garni ont été partagés.

 

Bruxelles, le 13 octobre 2013 

Cheik FITA

 

 

JUDPS-BXL-P1060848-cheikfitanews.JPG

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 13:05

 FADILA-LAANAN-COLLOQUE-ART-CONGOLAIS-P1060816-CHEIKFITANEWS.JPG

[

Le vendredi 11 octobre 2013, madame Fadila  Laanan, Ministre de la Culture, l'Audiovisuel     de la Santé et de l'Égalité des Chances        dela Fédération Wallonie-Bruxelles a procédé à  l’ouverture du colloque : « Arts & diaspora      congolaise en Belgique : imaginaires et           relations post coloniales."

Ce colloque a été organisé conjointement par les universités belges  de l’UCL, l’ULB, l’ULg et la Maison du Livre de Saint-Gilles.

Il s’est donné comme objectif d’interroger « la postcolonialité de la Belgique à partir du champ artistique de la diaspora congolaise en faisant appel aux chercheurs, aux artistes et aux institutionnels, de réfléchir à la façon dont les rapports historiques entre Belges et Congolais se répercutent dans le champ de la création, de la promotion et la diffusion des artistes. »

Trois panels étaient prévus :

Panel I: Diaspora congolaise en Belgique: Migrations et visibilité

Panel 2: Imaginaires diasporiques et littérature: Ecritures de soi, écritures de l’autre

Panel 3: Arts, cinéma, photographie

Après, trois tables rondes suivraient :

Table ronde 1: Discours hérités, mémoires conflictuelles

Table ronde 2: Quête d’autonomie

Table ronde 3: Continuités et ruptures

Lors de l’interview qu’elle nous a accordée, la ministre Fadila Laanan nous a dit ce qu’elle attendait des organisateurs :

«  Des pistes de travail  pour l‘avenir avec des perspectives pour améliorer le sort des artistes congolais en Belgique, la culture belge étant une addition de cultures de toutes les citoyennetés  présentes sur ce territoire. »

Bruxelles, le 12 octobre 2013

Cheik FITA

 

 

 

 

 

PUBLIC-ART-CONGOLAIS-P1060837-CHEIKFITANEWS.JPG

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 19:09

 

BUT DE LUKAKU BELGIQUE AU BRESIL cheikfitanewsEn déplacement à Zagreb en Croatie, vendredi 11 octobre 2013, la Belgique s’est qualifiée pour le mondial 2014 de football au Brésil grâce à deux buts de Romelu Lukaku, avec comme spectateur d’honneur,  Elio Di Rupo, le Premier Ministre.

En deuxième mi-temps, les croates réduiront la marque… Pour l’honneur. Score final, Croatie 1- Belgique 2. Désabusé, le public croate déjà pas nombreux au début du match quittait progressivement le stade, mouillé au propre comme au figuré, car il pleuvait !

En Belgique, des écrans géants avaient été disposés dans plusieurs villes afin de permettre à la population de communier avec ses ambassadeurs sportifs.

Avec 25 points sur 27, la Belgique ne peut plus être rattrapée par les autres équipes du groupe.

La bière va sûrement couler à flot jusqu’aux petites heures du matin.

Bravo les Diables et bonne chance au mundial 2014.

 

Bruxelles, le 11 octobre 2013

Cheik FITA

Partager cet article

Repost0

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens