Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 17:01


photo:  http://www.tpmazembe.com 
Ligue des champions d'Afrique  
Tout-Puissant Mazembe au paradis 

AFP 07.11.09 | 16h06

Agrandir la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Imprimer cet article
Le Tout-Puissant Mazembe a remporté sa troisième Ligue des champions d'Afrique contre Heartland FC (1-0), samedi à Lubumbashi, grâce à un but contre son camp du malheureux Victor Ezuruike à un quart d'heure de la fin, suffisant pour renverser la finale aller, gagnée 2-1 par le club nigérian. Moïse Katumbi, le richissime président du TP, a réalisé son rêve, gagner une nouvelle C1 alors que les Coupes des champions déjà gagnées par les +Corbeaux+ (1967 et 1968) prenaient la poussière dans la salle des trophées de Lubumbashi. Le joyau de son équipe, +Trésor+ Mputu, retenu à Lubumbashi grâce à la fortune de Katumbi, gouverneur de la province du Katanga, alors que l'Europe lui fait les yeux doux, a comme à son habitude dirigé le jeu et tiré tous les coups de pied arrêtés. Mais le salut est venu d'une balle en profondeur d'un entrant, Lusadisu Basisila, malencontreusement prolongée dans son but par Ezuruike. Le match, d'un faible niveau technique malgré quelques mouvements offensifs léchés, a surtout valu pour l'ambiance atomique du stade de Kenya, et l'extraordinaire tension d'une finale continentale. Quelques joueurs ont failli en venir aux mains dans le temps additionnel. Stress et bonheur Diego Garzitto, l'entraîneur français du club congolais, dans son costume aux couleurs des +Corbeaux+ -pantalon noir, veste blanche-, semblait pétrifié de stress et bondissait souvent de son banc. Le Tout-Puissant a mérité sa victoire, finissant par fendre le coeur d'Heartland, venu surtout pour défendre. Le club nigérian perd sa deuxième finale de C1, après celle de 1988 contre Sétif (le club s'appelait Iwuanyanwu Nationale). Il pourra ressasser les malheurs de King Osanga, l'auteur de l'égalisatioon à l'aller, qui a tout raté samedi, manquant un face-à-face avec le gardien Kidiaba Muteba (14e) avant de gâcher une contre-attaque en marchant sur le ballon dans la surface (45+2). Le gardien d'Heartland, Augustine Brown, peu académique, a contré les attaques du TP, mais il a dû sortir, visiblement blessé à une main, peu avant l'heure de jeu, laissant sa place à Ikechukwu Ezenwa (60). L'entrant a vite été décisif en détournant une tête de Mputu sous la barre (65), un peu comme Buffon contre Zidane en finale du Mondial-2006. Mais il a cédé sur un cruel csc... Et s'est effondré en larmes au coup de sifflet final. Le stade, presque entièrement noir et blanc, égayé de la tâche rouge des quelques supporteurs d'Heartland, qui rugissait littéralement, bien au-delà du cliché, à chaque apparition du Tout-Puissant dans la surface nigériane, a lui explosé de bonheur


LIEN http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-40844518@7-91,0.html 
Repost 0
Published by DEPECHE AFP - dans cheikfitanews
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 17:25


Les travailleurs de la SNCB, société nationale belge de chemins de fer ont observé une grève de 24 heures, soit de 22heures le mercredi 4 novembre à 22 heures le jeudi 5 novembre 2009. La raison de la grève est la perspective d’une filialisation de B-cargo, division fret très déficitaire du groupe ferroviaire. La crainte des travailleurs est que cette filialisation puisse entrainer des licenciements dans l’avenir.

Groupe SNCB, le plus grand employeur

Fin 2007, le Groupe SNCB employait un total de 38.331 personnes. Au cours des 10 prochaines années, 55 % de l'effectif actuel du Groupe SNCB partira à la retraite. Un grand nombre de nouveaux collaborateurs sont actuellement et seront encore engagés et formés au cours des années à venir.

Le contrat de gestion conclu entre la SNCB et l’Etat belge définit la mission de la SNCB :

  • assurer le transport intérieur de voyageurs et les dessertes intérieures par train à grande vitesse ;
  • procéder à l’acquisition, l’entretien et la gestion du matériel roulant ;
  • assurer le transport transfrontalier de voyageurs ;
  • fournir les prestations pour les besoins de la Nation.

Durant les six premiers mois de cette année, la SNCB a transporté 108,2 millions de voyageurs en trafic national (+3,6%). Un chiffre record. Si cette tendance se poursuit, la SNCB aura transporté en 2009 plus de 216 millions de voyageurs en trafic national.

Source : site de la SNCB  

Lien : http://www.b-rail.be/main/F/

La grève de ce jour aura ainsi touché de dizaines de milliers de personnes, avec ce que cela apporte comme désagrément.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 5 novembre 2009

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 21:01


Club du Congo, vous connaissez ? Oui ? Non ?

Pourtant, il existe depuis cinq ans, il compte quelques centaines de membres et il possède un portefeuille de près de 200.000 € (presque 300.000 $). Ce club est guidé par de grandes valeurs : Créativité, engagement, dynamisme, dévouement, intégrité, patriotisme, amour du prochain, besoin de voir le Congo se développer, contribuer à diminuer la souffrance de l’autre…

Il est souvent reproché aux médias que nous sommes, de ne rapporter que les catastrophes, les crimes, les événements sensationnels, les échecs… alors qu’en même temps de braves citoyens dans l’anonymat, loin de tous les projecteurs, réfléchissent discutent, conçoivent et réalisent des projets dignes d’intérêt.

Club du Congo est parmi ces réalisations qui méritent un coup de projecteur au moins pour les raisons suivantes :

  1. Parmi nos faiblesses, il y a la difficulté à se fédérer pour un objectif commun, l’égoïsme prenant facilement le dessus. Or, il est des choses qu’on ne pourra jamais réaliser seul ou alors au prix de risques énormes.
  2. Nous ne pouvons envisager le développement de notre pays sans une approche économique forte et rigoureuse, conçue par nous-mêmes, pour nous-mêmes. 

Le vendredi 30 octobre 2009, à la Maison Africaine, et le samedi 31 octobre 2009 au salon VIP du Midi Station à Bruxelles, messieurs Jean-Philippe Donge et André Wameso, ont tenu des séances d’information sur le Club du Congo.

Quelles sont les origines de Club du Congo ?

Pour la petite histoire, 1996-1997, nos deux orateurs du week-end ainsi que la vingtaine d’initiateurs de ce Club  sont encore aux études. Le Zaïre est dans la turbulence : transition à n’en pas finir, deux millions de rwandais refugiés dans nos provinces de l’Est, Mobutu malade, début de la marche de Mzee Kabila ….

Le comble est atteint en août 1998 avec l’invasion du pays par le Rwanda subitement habité par des ambitions hégémoniques d’un autre âge. Durant quelques années, 40% du sol de nos ancêtres est sous la botte des étrangers. Pillages, viols, tueries à la clé… Véritable humiliation pour tout un peuple.

Toutes les télévisions du monde sont braquées sur notre pays. Peu d’images dont nous pourrions être fiers.

Comment ne pas s’étonner que du jour au lendemain, les plus pessimistes et résignés aient refusé de s’afficher comme Zaïrois ou Congolais ? Que  les désespérés soient allés jusqu’à dire : « Mboka wana, bateka yango kaka » oubliant au passage l’impact de la parole dans notre culture.

En pareille situation, que peut-il bien se passer dans la tête de jeunes venus étudier en Belgique pour retourner un jour travailler au pays ?

Heureusement, un peu comme chez les gaulois du village d’Astérix et Obélix, il y a eu par-ci par-là des compatriotes qui ont résisté au défaitisme, qui ont continué de croire en la RD Congo ainsi qu’en sa destinée de nation phare au cœur de l’Afrique. Pendant ce temps nos jeunes zaïrois terminaient leurs études sans pouvoir  rentrer au pays. Dans la foulée est advenue la création d’une structure financière qui, petit à petit a pris de l’ampleur : Le Club du Congo.

Voici comment les initiateurs définissent leur création :

« Le Club du Congo est un club d'investissement dont la Mission est de promouvoir le développement économique de ses membres, congolais d’origine ou de nationalité, ainsi que leur émancipation sociale au sein de la Communauté internationale dont ils font partie. »

En termes vulgaires cela veut dire ceci :

Club du Congo est une structure financière des congolais. Les membres  y épargnent de l’argent qui produit des intérêts, en outre ils peuvent y obtenir des crédits pour financer leurs projets économiques, sociaux ou familiaux, etc.

Alors imaginez l’ampleur que peut prendre cette structure si cent mille congolais adhéraient au Club du Congo (particulièrement nous qui vivons en occident). Et que chacun y dépose 10 €, cela donnera un million d’euros. Que ne pouvons-nous pas réaliser avec un million d’euros?

Or, nous sommes en mesure d’épargner chacun 50 à 100 euros par mois.  

Si les ressortissants de différents pays africains le font, pourquoi pas nous !

Nous lançons donc un message à tous les Congolais vivant à l’étranger afin d’adhérer massivement au Club du Congo et qu’ensemble nous relevions le défi nous lancé par tous ceux pour qui Congolais est synonyme de « BMW». Qu' ensemble nous montrions à la face du monde que nous sommes fiers d'être Congolais. 

Vu notre grand nombre (ressources humaines), vue la dimension de notre pays, ainsi que ses immenses ressources naturelles,  mais aussi  vu  l’amour que nous avons tous pour notre mère patrie, ne pouvons-nous pas relever pareil défi ? 

À notre sens, nous pouvons …Yes we can !
 

Contact  du Club du Congo : contact@clubducongo.com; tel : 0032 472 214812

                                               http://www.clubducongo.com   

 Cheik FITA

Bruxelles, le 1er novembre 2009
 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 10:37

100 pages couleurs avec couverture brillante sur papier semi-épais," Yambi  magazine de liaison des Congolais de l’Union Européenne", a été présenté le jeudi 29 octobre 2009 au public, à l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles.

Nous avons feuilleté ce magazine pour vous.
Dans l’éditorial, Eddie Tambwe, directeur de publication dit ceci :

« …Bienvenue dans un Congo qui se porte de mieux en mieux… A la lumière des paramètres et indicateurs objectifs. Après les défis de la réconciliation nationale, de la démocratisation de la vie politique, de la consolidation de la paix, avec notamment l’aide de nos partenaires, le gouvernement congolais s’est lancé dans un vaste programme de reconstruction sur l’ensemble du territoire national, à travers les « Cinq Chantiers » qui visent la réhabilitation des infrastructures de base, principalement les voies de communication, l’éducation, la santé, l’eau et l’électricité, l’emploi. »

Bimestriel, Yambi est édité par « carrefour Congo Culture », logé au 32 Boulevard du Souverain, 1170 Bruxelles. (Représentation de la Gécamines. Ndlr)

Le sommaire de ce premier numéro de « Yambi » comprend :

-          L’actualité en RD Congo

-          Les interviews de ministres congolais et autres personnalités de passage à Bruxelles.

-          Un regard sur les congolais de Belgique et leur environnement

-          Les actions de l’ambassadeur de la RD Congo en Belgique

-          Des pages culturelles

Bienvenue à Yambi dans le monde des médias. Cela  se traduirait par « Yambi » à Yambi !

Contacts : yambimagazine@yahoo.fr, Tél. 00 32 499 532 921 

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 30 octobre 2009

 

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 09:00



Marcel Ngoyi, éditeur du journal la prospérité de Kinshasa nous a envoyé le message ci-dessous afin de le soutenir dans le conflit qui l’oppose à un gestionnaire d’une entreprise publique congolaise. Ci-dessous, à l’intention de nos aimables lecteurs, son message. La presse en RD Congo étant un parent pauvre, son affaiblissement ne profite pas à la population.

Si monsieur Bumba Monga souhaite diffuser un droit de réponse, c’est avec plaisir que nos colonnes lui sont ouvertes. Le plus important est que le congolais accède à toute l’information, sans censure.

CDB

 

Chers amis,

Un Président du Conseil d'Administration de l'Ogefrem cité par La Prospérité, pour avoir été condamné par la Cour Suprême de Justice, en date du 7 octobre dernier, a décidé de saisir le Tribunal de Paix de Ngaliema, dans une citation directe contre Ngoyi Marcel, l'Editeur. Alors que l'arrêt rendu le rend coupable de faux et usage de faux, de dénonciation calomnieuse ainsi que d'autres faits répréhensibles. L'homme devait payer à Docteur Jacques Mokako, un Député élu de Bumba, à l'Equateur, en RDC, une somme de 10.000 USD. Il devait, en plus, subir une peine de trois mois assortie d'un sursis de douze mois. Les frais de procédure, y compris. L'homme estime que le fait, pour La Prospérité, de commenter sommairement cet article, est une imputation dommageable pour laquelle il veut gagner 100.000 USD de dommages et intérêts. Veuillez trouver, ci-après, la réaction du journal. Il n'y a qu'une chaîne de solidarité qui peut barrer la route à cette infamie.


Marcel Ngoyi

 

Condamné par la Cour Suprême de Justice

Bumba Monga cherche  100.000 USD  sur le dos de La Prospérité !

* C’est tout un feuilleton qui s’ouvre pour le Journal La Prospérité. M. Bumba Monga Ngoy, Président du Conseil d’Administration de l’Ogefrem et  Professeur d’Université de son état, résidant au bloc G14, Plateau de l’Université de Kinshasa, dans la commune de Lemba, a assigné en justice, par citation directe, l’Editeur- Directeur Général du Journal La Prospérité, M. Marcel Ngoyi Ngoyi Kyengi. Par une requête en abréviation de délai adressée au Président du Tribunal de paix de Kinshasa Ngaliema, il sollicite la comparution de l’Editeur Marcel Ngoyi à l’audience publique du 2 novembre 2009 siégeant en matières répressives,  au 1er degré. Dans ses allégations, le Conseil de M. Bumba Monga soutient que les écrits publiés par La Prospérité  à son sujet dans l’édition n°1743 du mercredi 21 octobre 2009, à la page 12, sont faux  et de nature à entamer sa crédibilité. Pour toutes ces raisons, il réclame que lui soit payé l’équivalent en Franc Congolais de 100.000 dollars américains pour le  préjudice qu’il aurait subi. Usant d’un raccourci, l’homme a vite oublié que les faits sont par nature têtus. Que La Prospérité, qui dispose de plusieurs sources fiables tant au niveau local, national qu’international, s’est basée sur des faits réels, concrets et appuyés par des documents attestant que M. Bumba a bel et bien été condamné pour faux et usage de faux par la Cour Suprême de Justice,  dans son arrêt du 7 octobre 2009 dont il a reçu la notification, le 16 octobre dernier.  Il ne s’agit donc pas d’une vue d’esprit, ni  d’une simple  invention. Les fins limiers du Journal La Prospérité ont tout simplement montré leur dextérité pour informer l’opinion. Ce dont on ne peut les reprocher.  La Prospérité a d’ores et déjà saisi ses Avocats, par une Procuration spéciale, à cette fin.  M.  Bumba s’est peut-être trompé d’adresse.

C’est décidément un homme aux abois qui voudrait induire tout le monde en erreur et même les Cours et Tribunaux de la République Démocratique du Congo. Malheur à lui parce qu’il ne sera suivi ni par l’opinion, encore moins par le Tribunal de Paix de Ngaliema où il est allé porter son affaire, par citation directe, contre l’Editeur-Directeur Général du Journal La Prospérité, M. Marcel Ngoyi Ngoyi Kyengi. Lui, c’est M. Bumba Monga Ngoy Roger, Président du Conseil d’Administration de l’Ogefrem et  Professeur d’Université de son état, résidant au bloc G14, Plateau de l’Université de Kinshasa, dans la commune de Lemba. Et, dans sa requête en abréviation de délai, du 26 octobre 2009, adressée au Président du Tribunal de paix pour citer M. Marcel Ngoyi, il allègue, par le biais de son Conseil, que les écrits publiés par La Prospérité en date du 21 octobre 2009 lui auraient causé un préjudice énorme en ce qu’ils ont gravement altéré ses relations professionnelles et terni son image de marque comme Président du  Conseil d’Administration de l’Ogefrem.  En conséquence, il demande au Tribunal de céans de dire établie en fait comme en droit, l’infraction d’imputation dommageable telle que prévue et punie par l’article 74 du CPL II et que, par ailleurs, lui soit alloué la somme de l’équivalent en Franc Congolais de 100.000 dollars américains pour le préjudice qu’il aurait  subi.

Démarche irrationnelle  

« C’est à la sueur de ton front que tu gagneras ton pain », dit la sagesse. Pourquoi M. Bumba Monga n’a-t-il pas voulu faire sienne cette sagesse que de chercher un gain facile  sur le dos du Journal La Prospérité alors que le travail accompli par ses fins limiers dans la collecte, le traitement et la publication ou la diffusion de l’information n’a fait qu’aider l’opinion tant nationale qu’internationale à connaître les agissements peu corrects de certains responsables du pays ? En effet, il n’est un secret pour personne que lorsqu’un citoyen se sent lésé  par les écrits d’un Journal, il a le loisir d’adresser un droit de réponse en bonne et due forme. Celui-ci devant être publié dans les mêmes formes que le  texte publié qui l’a provoqué.  C’est la procédure requise en la matière et que M. Bumba n’a pas voulu respecter. Par contre, il a fait un raccourci pour se faire de l’argent. Erreur !

Un arrêt pèse sur la tête de  Bumba

L’homme s’est trompé d’adresse. Le sérieux de La Prospérité est connu. Dans cette affaire, les Avocats sont, depuis hier, dans la soirée, mobilisés. La vérité éclatera au grand jour, lors du procès.  Le moment venu, il aura à faire à   la dextérité des fins limiers de La Prospérité qui n’ont fait que rapporter des faits réels, concrets et appuyés par des documents attestant que M. Bumba a bel et bien été condamné pour faux et usage de faux par la Cour Suprême de Justice,  dans son arrêt du 7 octobre 2009. Il ne s’agit donc pas d’une simple vue d’esprit, ni d’une  invention, ni encore moins d’une machination. D’ailleurs, dans le dossier Emile Ngoy et Roger Andende, l’homme a été très actif au point même de déclarer, lors de son audition au Tribunal de Grande Instance de la Gombe, qu’il n’avait jamais été condamné. A ce niveau, La Prospérité promet d’y revenir avec force détails,  pour que personne n’en ignore. Ça ne fait que commencer.   

La Pros.

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 16:28


Dr Kalamba Nsapo (Photo Cheik FITA)

Dans le cadre de la célébration du jubilé de l’indépendance du Congo et de l’exercice de notre devoir de mémoire, le CERDA (Centre d’Education et de Réflexion pour le Développement des Communautés Africaines) et le Cercle des Etudiants Congolais de l’ULB ont organisé de 10 heures à 19 heures,  le 24 octobre 2009 à l’Université Libre de Bruxelles un colloque sur le thème : Image du Noir dans l’aventure ‘Tintin au Congo’. Quelle pédagogie ? Quelle estime de soi et de l’autre ? 

Des communications de très haute facture ont été faites, suivies de débats passionnés et enrichissants. 

A propos de « Tintin au Congo » et de « cinq petits nègres » ou la réalité d’un formatage (Prof. Bilolo Mubabinge)

 « Peau noire, masques blancs » de Frantz Fanon (J.-P. Omotunde) 

Estime de soi et de l’autre : un chemin de la reconnaissance réciproque et du développement (Prof. Kabuta)

Pourquoi ce colloque et qu’en attendre ?

Lors de ce  colloque, nous avons abordé  Dr Kalamba Nsapo du CERDA. Voici ce qu’il nous a répondu :

1.   Du sens de la manifestation.

C’est une réflexion, un partage, un échange sur l’image du noir et sur la question de la construction d’une nouvelle vision de l’avenir, d’un nouvel imaginaire africain. Dans un contexte où l’imaginaire actuel qui est un imaginaire aliéné se compose sans cesse de la dépréciation de soi-même. Il faut sortir de ce cadre-là et être fier de soi-même avoir une espèce d’estime de soi-même sans laquelle on ne peut jamais aller de l’avant.

2.   Qui pointer du doigt ?

Notre regard porte sur la communauté africaine. C’est celle-là que nous devons davantage et essentiellement sensibiliser parce que c’est notre enjeu capital.

3.   quel impact  après ces rencontres ?

Nous voulons que grâce à de telles rencontres, les hommes africains soient capables de parler le langage de l’Afrique, exploiter le paradigme africain et non pas le paradigme occidental et sortir du cadre de l’aliénation qui les pousse continuellement à copier le modèle étranger, à copier le modèle occidental dans tous les domaines. Tout doit partir de l’Afrique, à partir de la reconnaissance de ce que l’Afrique a toujours représenté, a toujours constitué ; l’Afrique qui a été responsable de grandes civilisations et qui est l’espoir  de l’humanité.

 

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 26 octobre 2009


 (J.-P. Omotunde
 
(Prof. Bilolo Mubabinge)

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 10:55


Rebelle est un  de ces termes qu’on a pris l’habitude de ne voir collé que sur le front de tous ces assoiffés de pouvoir, petits et grands, dans la brousse africaine, fusil en bandoulière. L’entendre désigner un politicien européen n’est pas courant.

Pourtant, dans la crise qui secoue actuellement le parti belge MR,  le journal  de la télévision privée RTL-TVI vient de traiter notre ami Louis Michel de rebelle !

Lisez :

Reynders a affronté ses "rebelles"

La légitimité de Didier Reynders à la tête du MR est mise à mal. Le président a débuté les discussions "sans tabou" avec les membres du parti. Il a commencé avec les "rebelles" jeudi soir. Sans grandes conclusions de part et d'autres, même si la discussion fut "franche et ouverte".

Louis Michel a-t-il été contaminé par ses fréquentations de la région des Grands-Lacs africains? Après tout là bas, la plupart des dirigeants actuels sont des anciens rebelles.

Didier Reinders est donc averti.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 25 octobre 2009

 

SOURCES ET LIENS :  

 

http://www.rtlinfo.be/info/belgique/politique/280800/reynders-a-affronte-ses--rebelles-

 

http://www.rtlinfo.be/info/belgique/politique/280800/reynders-a-affronte-ses--rebelles-#videoPlayer 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 18:41

 

Le 31 octobre 2009, « Je suis le premier » nouveau single de Djino Lukala sera mis en vente. Cette information a été livrée le jeudi 22 octobre, lors d’une conférence de presse  à l’auberge de la jeunesse « SLEEP WELL » au 23,  rue du damier  1000 Bruxelles.

Des extraits du clip ont été projetés sur grand écran. À la première audition, le chant le chœur, la mélodie sont captivants. Une pensée vient alors à l’esprit : La RD Congo est un scandale culturel. Autant de talents. Pour confirmer cette impression, en lisant certains tracts distribués par l’organisation, on retrouve parmi les artistes qui ont accompagné Djino Lukala des noms qui se sont confirmés dans la musique congolaise en Belgique.

Ci-dessous la liste de tous ces artistes :

Chant : René Lokua, Nana Lukezo, Johnny Kabwe, Stephy Koti, Aimée Ngoma, Blanche Tshoumou, Merson Ngatshe, Trésor Luzayamo, Pitshou Menayamo, Dzany Mpiana, Mariette Matadi

Guitares : Aby Solo, Patient Kusangila

Bass : gaby Wadi, Lucien Mboyo, Wantedman

Batteries : Richard Mayika

Claviers additionnels : Ange Mputu, Aaron Izaw

Flute : René Lokwa

Percussion : Filo, Patient Kusangila, Djino Lukala

À son actif   Djino Lukala a deux albums : "Délivrance" avec le groupe Cité de l’Eternel et "Elonga", album solo.

Nous souhaitons grand succès à cette œuvre de Djino Lukala.

 

 

CONTACT

               djinolook@yahoo.fr       http://www.djinolukala.com   www.myspace.com/djinoluk 

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 23 octobre 2009

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 06:34

Les Congolais et les amis du Congo, les touristes de passage à Bruxelles devront s’habituer à l’existence d’un nouvel espace au quartier Matonge de Bruxelles : KUUMBA, maison africaine flamande.(Kuumba: créer, en swahili)

Situé au 35, rue de la paix dans le quartier Matonge de Bruxelles, ce lieu se dit « Centre d’information, de culture et de rencontre.»

Il est dirigé par Jeroen Markelbach un jeune bruxellois qui a défrayé la chronique en 2008 en parcourant 14.000 km à vélo, de Matonge Bruxelles à Matonge Kinshasa.

Comme collaboratrice, Jeroen a madame Aimée Bolumbu, présidente de l’asbl MASANO BOYEKOLI.

Mercredi  21 octobre dernier, le tam-tam congolais a résonné à cet endroit avec la percussion de Bawayi Bolokola, à l’occasion de l’exposition des masques congolais par PROFICEFA de Jacques Mondonga.

Kuumba vient quelque peu suppléer la disparition de « Espace Matonge » qui se situait au 78 chaussée de Wavre.

Aigre, un compatriote qui était à la manifestation nous dira au téléphone : « Pourtant, Espace Matonge avait suscité beaucoup d’espoir dans la communauté congolaise de Belgique. L’idée était née au lendemain de l’assassinat d’un jeune congolais à Matonge en 2002. Un lieu de rencontre à nous où nos jeunes seraient initiés à notre très grande culture… »

Faut-il signaler que malgré le nombre impressionnant de congolais en Belgique, il n’existe pas à Bruxelles  de centre culturel congolais dirigé par des congolais ?

Un individu, ce n’est pas seulement un appartement, l’accès au transport en commun, mais toutes ses racines. à fortiori une communauté !  

Et on s’étonne aujourd’hui de la recrudescence de la criminalité dans les milieux des jeunes bruxellois d’origine congolaise ! S’il n’y a que la rue comme lieu de rencontres et d’acquisition de repères !

Quelles ont été les dégâts dans la communauté depuis 2002 ? Déstabilisation pour les couples, déperdition scolaire pour les ados, avenir brisé pour les jeunes, et surtout des vies humaines à jamais perdues…Précocement.. Des pertes qui auraient pu être évitées. Qui doivent désormais être évitées.

Un lobby ne devrait-il pas rapidement se constituer pour l’érection d’un centre culturel Congolais en plein Matonge ? En ligne de mire : les élus belgo-congolais, la commune d’Ixelles, la Région de Bruxelles-Capitale, Le ministère de l’égalité des chances, l’ambassade de la République démocratique du Congo en Belgique.

Un centre culturel congolais en plein quartier Matonge-Bruxelles. Il n’y a pas meilleur cadeau à la communauté congolaise de Belgique pour le cinquantenaire de notre indépendance. En tout cas mieux qu’un voyage du souverain belge à Kinshasa.

 

Cheik FITA
Bruxelles, le 23 octobre 2009

 
Jeroen Markelbach, coordinateur de KUUMBA

Aimée BOLUMBU, de Masano Boyekoli

Bawayi Bolokala du groupe Monyama

Kungu Muziamu, en griot

Jacques Mondonga de Proficefa

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 21:33

 

Dans le cadre de sa série d’émissions « Dialogues », l’asbl de Belgique « Les Amis de Wetchi » a réuni ce mercredi 21 octobre 2009 sur un même plateau les représentants de plusieurs partis congolais tant du pouvoir que de l’opposition : UDPS, MLC, PDC, Haut Conseil de Libération, PPRD, CD.

Animée par Alimia Mongala, cette émission a eu lieu dans les nouveaux locaux des Amis de Wetchi sur la rue Longue vie. Durant la période du dialogue inter congolais, les amis de Wetchi avaient produit une série d'émissions « dialogues ».

Avec l’approche des élections de 2011 en RD Congo, qu’ils s’aiment ou pas les partis politiques et leurs animateurs sont bien obligés de passer par des débats contradictoires afin de défendre leurs projets de société, ou leurs bilans pour ceux qui sont aux affaires.

Le peuple congolais, destinataire final de leurs messages et campagnes, n’en sera que mieux servi.

Depuis le 24 avril 1990 date du retour du multipartisme dans notre pays, le débat politique aurait dû être déjà très loin.

Durant toute la conférence nationale souveraine, les différents partis politiques avaient droit au micro, et en direct à la télévision.

Même si Mobutu confisqua le car de reportage en bout de course, le pas de la liberté d’expression avait été déjà franchi.  

Hélas, la prise du pouvoir de l’AFDL par les armes nous avait fait faire un bon en arrière de plusieurs années. Et ces tares de considérer la kalachnikov comme argument politique, traînent à disparaitre. Le sommet de la bêtise ayant été atteint après le deuxième tour de la présidentielle.

Pour Cyprien Wetchi réalisateur de cette émission. « Les Congolais vivant à l’étranger sont de grands pourvoyeurs de fonds au pays, leurs émissions méritent d’avoir une fenêtre à la télévision nationale. »

Lambert Mende actuel ministre de la communication est personnellement interpellé. Lui qui avait été pour beaucoup dans la libéralisation des médias publics zaïrois, ne gagnerait-il pas à être conséquent ?

Que s’est-il dit dans cette émission ?

La primeur appartenant aux téléspectateurs des amis de Wetchi, prière se référer  à leur site :   http://www.lesamisdewetchi.be/


Cheik FITA

 

Bruxelles, le 22 octobre 2009



 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens