Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 20:55

DSCF4347-CHEIKFITANEWS.JPG

L’association « Un euro peut sauver une vie au Congo » a organisé ce vendredi 14 mai 2010 une marche pour dénoncer le voyage du Roi Albert II au Congo pour le cinquantenaire de l’indépendance de la RD Congo.

Point de départ : place du Bastion. 13h45, les organisateurs sont déjà là. Le tam-tam retentit aussi. Ce qui attire automatiquement l’attention de tous ceux qui sortent du métro « Porte de Namur » ou reviennent du quartier Matonge. Les passants sont harangués au mégaphone. Cela contribue à la mobilisation.

A treize heures, heure marquée sur les tracts pour le début de la manifestation, il y a déjà une cinquantaine de personnes et une bonne trentaine de curieux. Aux congolais qui passent sans s’arrêter, les animateurs leur lancent : « Quand c’est pour un concert de…, On vous aperçoit tirés à quatre épingles… Quand il s’agit d’une manifestation pour le pays… »

14h00, les manifestants se rangent pour le début de la marche, un véhicule de la police  en tête, des policiers à moto ouvrant le cortège.

Il y a au moins cent-vingt personnes. Direction Le Palais de Justice via l’avenue Waterloo. Malgré la petite pluie, les marcheurs sont là, décidés, et le cortège s’étend sur une centaine de mètres.

Une escale est faite à l’arrêt Louise. Les manifestants scandent le slogan du jour : « Non au départ du Roi au Congo »

Deuxième escale, le Palais de Justice à la place Poelarts. Il était prévu le dépôt d’un mémo à l‘intention du procureur du Roi. La journée étant fériée, le mémo sera transmis le lundi. La manifestation prend alors le chemin du retour en suivant d’abord la rue de la régence. Sur cette rue, passent les trams 92 et 94 dont la circulation sera quelque peu perturbée. Petit énervement de la police qui a des difficultés pour convaincre les manifestants à laisser passer les trams.

A la place royale,  flottement dans la poursuite de la marche, les manifestants ne semblent pas pressés. Il y aura même une prise de bec entre un des animateurs de la manif et un policier à propos du minimum  de respect sur le libre passage des trams et des ambulances.

Le cortège prend enfin la rue de Namur.

A l’intersection Boulevard Waterloo et Boulevard de la régence, nouvel halte. La circulation est encore une fois interrompue pour une bonne dizaine de minutes. Avec beaucoup de tact et sans brusquerie, la police éloignera les manifestants des voies routières axe par axe.

Durant toute la manifestation, l’atmosphère a été calme, mais la conviction se lisait dans le regard de la plupart des manifestants : « Le Roi ne devrait pas se rendre en RD Congo pour les 50 ans de l’indépendance, ce serait un mauvais signal au vu de la mauvaise gouvernance. »

Si tous les âges étaient représentés, les jeunes semblaient très engagés et hyper motivés, les principes de vie de leur pays d’accueil semblant être taillés en brèche par cette décision de permettre au Roi d’aller serrer la main à des … Ici on respecte la vie humaine, la femme. Et au Congo ?

A l’issue de la manifestation, les organisateurs ont remercié tous les participants, en promettant de ne pas abandonner le combat pour un changement en profondeur en RD Congo.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 14 mai 2010

 

 

DSCF4285-CHEIKFITANEWS.JPG

 DSCF4252-CHEIKFITANEWS.JPGDSCF4272-CHEIKFITANEWS.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 08:48

Cheik-FITA-DSCF4212.jpg 

Le parlement congolais vient d’adopter la loi créant et régissant la CENI, Commission Nationale Électorale Indépendante. Les députés congolais ont refusé d’incorporer dans le bureau de la CENI la société civile au motif que « Celle-ci est à ce jour reprise, selon les tendances, dans les principaux regroupements politiques et donc politiquement engagée avec une branche pro-majorité et une autre pro-opposition. »

Ignorance des mots ? Inculture ? Mauvaise foi ? Allégeance ? Courbettes ? Cupidité ? Positionnement politique pour les prochaines échéances ?

Chaque jour, dans nos campagnes, de braves mamans se lèvent tôt le matin pour aller aux champs, chercher du bois... De retour, elles pilent, préparent à manger pour tous.

Chaque jour des maîtresses et maîtres d’école s’époumonent pour apprendre aux enfants la lecture, l’écriture, dans l’espoir que ces bouts d’hommes deviennent un jour des citoyens honnêtes et actifs pour la société.

Chaque jour des fonctionnaires, quoique mal payés essaient de maintenir en état ce qui sert encore d’administration à notre pays : huissiers, dactylographes, agents de bureau… jusqu’au secrétaire général de l’administration publique.

Que ne dirait-on pas des infirmières et des infirmiers ? Des médecins ? Des avocats, des juges, des quados, des taximen, des cambistes, des pêcheurs ?

Des mamans commerçantes, des chefs d’entreprise…

Des journalistes de la presse écrite, de la radio, de la télévision et maintenant ceux du cinquième pouvoir qu’est le Web ?

Et de tous ces artistes : musiciens, comédiens,  danseurs, peintres dont les œuvres font la fierté de notre pays, sans pour autant avoir été subventionné par celui-ci ?

Que ne dirait-on pas de tous ces activistes de droit de l’Homme sans qui bien de dérives resteraient méconnues ?

Des dizaines de millions de Congolaises et  de Congolais consacrent ainsi la majeure partie de leurs journées à bosser, à travailler pour leurs familles, pour la Nation… Souvent pour une rémunération ingrate. C’est cela la société civile.

La sueur de tous ces malheureux génère les francs congolais et les dollars qui vont dans ce qui est appelé la caisse de l’Etat. Caisse de l’Etat, mamelle de différents animateurs des institutions de la République, dont les parlementaires qui aujourd’hui, ne veulent pas que ceux qui les nourrissent se mêlent de l’organisation du choix des futurs dirigeants.

Drôle de reconnaissance.

Dans la tête de tous ces millions de compatriotes qui triment chaque jour, y a-t-il un logiciel qui conditionne leurs actes professionnels en termes de « pouvoir-opposition » ?

Ainsi donc, selon nos « honorables », il y aurait en RD Congo des médecins du pouvoir qui soignent des malades de l’opposition ? Des taximen de l’opposition qui embarquent des clients du « pouvoir » ?

Regrettable raccourci.

Nous pourrions multiplier les exemples, mais à quoi bon ?

Quelle est la vraie raison de la mise à l’écart de la société civile de la direction de la CENI ? C’est la volonté des membres de la « majorité » présidentielle de rempiler, par tous les moyens, même par la tricherie via une CENI à leur solde.

Est-ce gagné d’avance ?

Non. Ce n’est pas parce que les tenants du pouvoir ont un entendement erroné de la société civile que la société civile a disparu.

Pourquoi ce cabrage ?

En réalité, chercher à régenter la CENI est un aveu d’échec. Si la gestion 2006-2011 avait été une réussite, les meilleurs avocats du pouvoir auraient été les membres de la société civile, ceux qui vivent au quotidien la réussite ou l’échec de l’action gouvernementale : accès à l’eau potable et à l’énergie électrique, sécurité des biens et des personnes, transport, alimentation, soins médicaux, logement, salaires, emploi…

Et si on écarte la société civile, c’est parce que l’échec est patent.

Question : faudra-t-il aller aux élections avec cette CENI ?

Oui.

Le pouvoir actuel a-t-il réalisé au moins 20% de ses promesses électorales de 2006 ? Si les candidats du pouvoir à tous les niveaux ne récoltent pas 20% du suffrage, il faudrait des containers de faux bulletins de vote pour bourrer les urnes. Pire, il faudrait des millions de complices pour la forfaiture. Où les trouver discrètement quand on est impopulaire ?

Souvenons-nous de cette phrase des années 90 : « Libumu na MPR, motema na opposition »

Souvenons-nous de la Conférence Nationale Souveraine dont la liste des participants avait été établie par le pouvoir en place de l’époque. A l’élection du Premier Ministre, le candidat du pouvoir n’avait pu franchir la barre de 30%.

La pré-campagne électorale n’est qu’à ses débuts. Une véritable dynamique se mettra progressivement en place, et bien malin sera celui qui prétendra contrôler cela.

La tricherie et le mensonge résisteront-ils au flot de la misère de millions de gens à qui on avait promis monts et merveilles, et qui se retrouvent cinq ans après, plus clochardisés qu’avant ? Et en face? Un assemblage original : d’anciens barons du parti unique, cupides, jouisseurs patentés d'un côté,  et de l'autre, une clique arrivée au pouvoir malingres et en babouches, qui a engraissé depuis. Attelage champion en accumulation   ostentatoire de forces signes extérieurs d’enrichissement sans cause : immeubles, 4x4, voyages… Pire, insouciant de la souffrance de l’autre, des autres, des millions d’autres, du souverain primaire.

En 2011, celui-ci, sera-t-il aveugle devant l’urne ?

 

Cheik FITA

 

Bruxelles, le 11 mai 2010

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 21:59

P4180670CHEIKFITANEWS.JPG P4180677CHEIKFITANEWS.JPG

Il y a soixante-cinq ans, les alliés gagnaient la deuxième guerre mondiale. A l’occasion de cet anniversaire, une cérémonie commémorative s’est déroulée sur l’Esplanade du Cinquantenaire à Bruxelles, ce vendredi 7 mai 2010 entre 15h et 16h00, cérémonie rehaussée de la présence de SM le Roi Albert II.

Pour l’accueillir, le Ministre de la  Défense, Mr Pieter de Crem ainsi que le Chef de la défense,  le Général Charles-Henri Delcour.

Dans la tribune, plusieurs autorités civiles et militaires, des membres du corps diplomatique mais surtout des représentants de plusieurs associations d’anciens-combattants, d’invalides et de prisonniers de guerre.

 Après le passage des troupes en revue par sa SM le Roi Albert II, ont suivi des rappels historiques. Le discours du Ministre de la Défense est allé dans le même sens en rappelant l’importance de la commémoration de cette journée ainsi que la nécessité d’être reconnaissants envers ceux qui s’étaient sacrifié pour que vive la paix et la liberté.

Autres points forts de la cérémonie : le défilé de différents détachements puis la remise des médailles aux présidents de plusieurs associations de vétérans.

La RD Congo alors Congo belge ayant également participé à la deuxième guerre mondiale, des drapeaux aux couleurs de notre pays ont pu être aperçus.

A l’issue de la manifestation, une réception a été offerte dans le Hall de l’air du musée Royal de l’armée et d’histoire militaire.

Sa Majesté Le Roi Albert II a pu ainsi être abordé sans protocole par les héros de la libération, vedettes du jour.

 

Cheik FITA

 

Bruxelles, le 7 mai 2010

VIDEOS: LE ROI ALBERT II AVEC LES VETERANS

PIETER DE CREM, MINISTRE DE LA DEFENSE NOUS REPOND

 

P4180712CHEIKFITANEWS.JPG

P4180682CHEIKFITANEWS.JPG

 P4180684-CHEIKFITANEWS.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 08:22

 

100_6531cheikfitanews.JPG

 

Invité de l’émission matin première sur la RTBF radio ce vendredi 7 mai 2010, Yves Leterme, 1er Ministre belge a affirmé qu’il sera à Kinshasa aux côtés du Roi Albert II, pour la commémoration du 50ème anniversaire de l’Indépendance de la RD Congo.

Les deux chambres belges ont été dissoutes jeudi 6 mai ouvrant la voie à des élections législatives qui auront lieu le 13 juin prochain.

Il est peu probable que les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement soient terminées en Belgique avant le 28 juin. Conséquence, Yves Leterme, Premier Ministre belge sortant expédiera encore les affaires courantes et sera donc ainsi dans la capitale congolaise.

Autant le pouvoir de Kinshasa mise beaucoup sur la présence à Kinshasa du Souverain belge pour son marketing politique en prévision des élections de 2011, autant les anti-Kabila voudraient utiliser la date du 30  juin pour se faire entendre et attirer l’attention de l’opinion internationale sur un régime qu’ils dénoncent pour mille et une raison.

Ainsi, au moment où le Roi assistera à un défilé militaire des FARDC à Kinshasa, à Bruxelles, une grande manifestation dénommée « NO Kabila Day » réunira des manifestants que les organisateurs espèrent nombreux. Depuis des mois, la mobilisation pour cette manif ne faiblit pas.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 7 mai 2010

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 20:38
 

DSCF4169CHEIKFITANEWS.JPG

 

Ces artistes s’exhibaient dans un couloir de la gare du midi à Bruxelles. Aux passants, l’un d’eux demandait leur position, plan de la ville à l’appui. Seulement, c’était le plan de Paris, et non de Bruxelles.

Pour eux, c’est par rapport à ce plan qu’ils voulaient connaître leur position. Ayant été abordé et n’étant pas en mesure de les guider sur base de leur plan, je leur ai proposé de les filmer et de poster la vidéo sur Internet.

Si vous reconnaissez ces artistes, dites à leurs proches qu’ils se sont égarés par ici !

 

Cheik FITA

 

Bruxelles, le 6 mai 2010

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 18:42

 

P4150565.JPG

A la maison Africaine de Bruxelles, Madame Justine M’Poyo Kasa-Vubu et Mr André Schorochoff ont clôturé le mardi 4 mai 2010 le cycle de conférences organisé à l’occasion des 50 ans de la RD Congo par l’UROME et le C.O.C avec comme thème général : 50 ans d'Indépendance du Congo: Rupture ou continuité? Et sous-thème : La Naissance agitée du Congo.

UROME : Association d'anciens coloniaux, coopérants belges et congolais de Belgique. COC : Coordination de l’Opinion Congolaise.

Monsieur André Schorochoff, Ancien avocat au barreau de Kinshasa, administrateur délégué de l’UROME a été le premier à prendre la parole. Il a retracé les grands événements tant nationaux qu’internationaux qui ont et précédé et influencé l’avènement de l’indépendance de la RD Congo : conférence de Bandoeng, Conférence d’Accra, discours du Général De Gaule à Conakry puis à Brazza, l’expo 58 à Bruxelles, le plan Van Bilsen.

Quel visage avait le Congo en 60 ? l’orateur donne des chiffres : 13 millions d’habitants dont 3 vivant dans les centres extra-coutumiers, 1,2 millions d’employés, 80.000 belges…

Madame Justine M’poyo Kasa-Vubu qui lui succède démarre son exposé par le plan Van Bisen ainsi que les réactions qui s’en suivront chez l’élite congolaise. Elle aborde ensuite le parcours des politiciens de l’époque dont monsieur Joseph Kasa-Vubu son père, pour la conquête de l’indépendance : création et animation de l’Abako, élan d’éveil national, front commun pour l’indépendance, table ronde de Bruxelles avec ses péripéties…

Le débat qui s’en suivra sera ponctué autant de questions que de contributions, vue la présence dans la salle de plusieurs acteurs ou témoins de l’époque.

Quelques idées qui ont émergé ce jour, à propos des 50 dernières années de notre pays :

-       La mise à l’écart ou l’éviction des dirigeants congolais nationalistes sur influence étrangère belge notamment, en choisissant souvent à la place du Congo.

-       La prime à la kalachnikov dans l’accession au pouvoir en RD Congo, au mépris des principes démocratiques, prétexte de l’immixtion étrangère chez nous.

-       La nécessité des dirigeants congolais à pouvoir enfin  dire « non »… à ?

-       La nécessité des états généraux entre la Belgique et le Congo afin que chaque partenaire se positionne très clairement : intentions, intérêts…

Compte tenu du succès de ce regard croisé entre belges et congolais, les organisateurs ont promis de renouveler l’expérience d’ici la rentrée culturelle de septembre.

Ci-dessous, quelques extraits vidéos, et des communications, et de l’ambiance du jour.

 

Cheik  FITA

Bruxelles, le 5 mai 2010

P4150579.JPG

 P4150580.JPG

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 20:28

 

 DSCF3460.JPG

Lors du colloque organisé par la Fédération  de congolais de l’étranger FCE en mars 2010 à l’hôtel Sheraton de Bruxelles, nous avons eu un entretien avec Monsieur Kalama-Ilunga. Des ennuis  techniques ne nous ont pas permis de publier cet entretien plutôt. Heureusement, il est toujours d’actualité.

Artiste de grand talent connu sous le nom de Kalama Soul, il a marqué notre musique avec des chansons comme : « Hadisi ndjo », Naza Ballado Te », « Mama Lopango ». Avec son groupe, il avait été un des représentants de notre pays aux jeux de la Francophonie du Maroc en 1989.

La culture étant souvent la première victime quand la politique d’un pays périclite, Jean Kalama-Ilunga a été obligé malgré lui de changer non pas de fusil d’épaule, mais de fusil carrément. . Fin des années nonante,il s’est lancé dans la politique active avec l’AFDL. Il a ainsi été conseiller au Ministère de la Culture et des arts.

Aujourd’hui, à partir de Paris, il anime une formation très engagée politiquement : l’UCDP. Sur qui n’a-t-il pas tiré ? Même sur ceux avec qui il a milité à l’époque mais qui se sont fourvoyé.. Nous avons tenté de cerner le sens de son combat. Ci-dessous ses réponses à certaines de nos questions.

 

CDB : Quel regard portez-vous sur la polémique concernant la double nationalité pour les congolais?

 

Jean Kalama-Ilunga : A mon sens, ’’double nationalité’’ n’est qu’une tautologie du terme ‘’nationalité’’!  Parce que la nationalité est intimement liée à l’identité culturelle, en conséquence et logiquement, elle ne peut être qu’une et inaliénable! Parce que la Nation est définie comme étant la somme d’identités culturelles incluses  dans l’espace géographique de la République Démocratique du Congo, tout congolais ou congolaise dit d’origine est sensé disposer d’une identité culturelle c'est-à-dire d’une appartenance ethnique qui lui confère cette qualité d’être congolais. En ce sens, aucune loi n’est susceptible d’ôter à  tout congolais ou congolaise d’origine son identité culturelle autrement dit sa nationalité qui est inaliénable.

La disposition constitutionnelle sur la nationalité  en l’article 10 est à la base de l’amalgame et la confusion entretenue pour soutenir l’exclusion des congolais vivant à l’étranger.

 

CDB : L’article 10 de la Constitution stipule que la nationalité congolaise est une et exclusive. Cette disposition provenant de la 2ème république  est reprise telle quelle dans la nouvelle Constitution. D’après vous, un congolais résidant à l’étranger et naturalisé français par exemple, n’a pas perdu sa nationalité congolaise ?

 

Jean Kalama-Ilunga : Tout à fait, la nationalité congolaise étant liée à l’identité culturelle ne peut pas disparaître pour cause de ’’double nationalité’’ soit disant! Lorsqu’un congolais vivant à l’étranger se naturalise comme citoyen du pays de sa résidence, il s’agit de la citoyenneté et non de la nationalité parce qu’en fait, la  citoyenneté qui est liée à la résidence, ne peut pas être et n’est pas la nationalité qui, elle, est liée à l’identité culturelle. A cet égard, il est juste et logique de dire qu’on est, par exemple, citoyen belge, français ou américain…de nationalité congolaise. Exclure les congolais de leur droit fondamental, celui d’être congolais, a toujours été et est l’objet de l’article 10 de la Constitution! C’est inacceptable parce qu’une loi fondamentale qui a pour vocation d’organiser notre société, ne peut pas promouvoir l’exclusion! En France, par exemple, on parle de « naturalisation » pour les étrangers y résidant depuis quelques années  et qui souhaitent en acquérir la citoyenneté! Pourquoi parle-t-on de « naturalisation » au lieu de « nationalité » ? Parce qu’effectivement, la « naturalisation » n’est pas synonyme de « nationalité »! « Jeter l’eau de bain avec le bébé dedans » est d’une certaine façon l’analogie qui caractérise l’article 10 de la Constitution  qui n’est qu’une loi  scélérate imposée et entretenue pour effectivement effacer d’autres congolais du tableau de notre société! C’est une violation flagrante du droit de l’homme du fait de priver aux congolais leurs identités culturelles! Les exceptions comme l’exclusivité de l’article 10 peuvent avoir leurs places dans les lois organiques pour compléter la loi fondamentale et non  pour en tenir lieu!  Il faut impérativement la changer! Sinon, nous serons obligés de proposer aux nombreux congolais lésés dans leur droit fondamental d’être congolais, c'est-à-dire ntandu, mongo, luba, lokele, rega, lunda, sakata, lomotwa, kuba, tetela, mbala, yaka, ngbaka, teke-humbu, yanzi, shi, ngbandi, kaonde…etc. de mener une action en justice auprès de la cour internationale des droits de l’homme contre cette disposition constitutionnelle de la République Démocratique du Congo sur la nationalité qui prive délibérément aux congolais et congolaises d’origine leurs identités culturelles, leur nationalité!

CDB : En tant que politique, que préconisez-vous à la place de l’article 10? Et quel regard portez-vous sur la révision de la Constitution par laquelle certains soupçonnent le pouvoir de tenter de modifier la durée de la législature de 5 à 7ans et d’autres, comme Olivier Kamitatu, qui préconisent le renforcement du pouvoir présidentiel ?

 

Jean Kalama-Ilunga : Le projet politique de l’UCDP préconise le « primat de la nationalité congolaise » en lieu et place de « l’exclusivité» inscrite par l’article 10.           C'est-à-dire que  tout congolais d’origine est d’abord congolais et le reste quelles que soient les citoyennetés des pays étrangers de résidence acquises.

Mzee Laurent Désiré Kabila  avait proposé l’organisation du débat national sur la nationalité afin d’endiguer les exclusions! Mais les manipulateurs avaient réussi à détourner et à occulter cette question de nationalité pour imposer le controversé dialogue  inter-congolais!

Quant à la révision constitutionnelle, elle est une nécessité absolue pour que soient prises en compte les amendements qui ne l’étaient pas avant sa promulgation en 2006 afin de modifier les dispositions constitutionnelles qui ne cadrent pas avec les fondamentaux de notre société.

Modifier la durée de la législature de 5 à 7 ans, non seulement c’est une mauvaise idée, elle est absurde et rocambolesque du fait  de sa suggestion en fin de mandat.   

Pourquoi vouloir renforcer les pouvoirs du président de la république dans un système déjà structuré comme une monarchie institutionnelle? Monsieur Olivier Kamitatu était président du parlement au moment de l’élaboration de cette Constitution qui ressemble à s’y  méprendre à celle de la 5ème république en France qui est d’inspiration monarchique selon laquelle le Président de la république est intouchable et au dessus de la loi ! Cela veut dire qu’il jouit d’une immunité absolue quoiqu’ il fasse! Ce système a étalé ses insuffisances et son inefficacité du fait de la dualité artificielle qui alourdit le dispositif de prise des décisions au sommet de l’Etat! En s’encombrant d’un Premier Ministre nommé mais dont les prérogatives s’entremêlent avec celles du Président de la république élu au suffrage universel direct, ce système quasi-monarchique sacralise la fonction présidentielle et isole ce dernier du peuple qui l’a élu  en l’éloignant du pilotage direct et de la réalisation du programme pour lequel il était élu! Pour ces raisons et pour ma part, je préconise l’instauration du système présidentiel  non pour renforcer les pouvoirs du Président de la république, mais pour son implication directe à  la gestion quotidienne des affaires de l’Etat afin qu’en qualité de Chef de l’Etat et du gouvernement que ça soit lui qui réponde directement ou par délégation directe au travers des vrais ministres aux questions posées par les représentants du peuple élus au suffrage universel direct, au lieu d’être limité aux inaugurations ’’de pose de première pierre’’ ou des discours oiseux lors des fêtes somptuaires à l’occasion de diverses commémorations! Ce système permettra d’évaluer et d’apprécier à la juste valeur, l’aptitude de tout Président à gouverner et qui devra répondre directement de toute dérive relative à la mauvaise gestion! Ainsi, il n’y aura plus de ’’fusible’’, de paravent pour porter le chapeau des insuffisances et la totale responsabilité, en cas de piètre gouvernance, sera assumée au plus haut sommet de l’Etat!

 

CDB: Comment, en dehors du pouvoir, envisagez-vous faire adopter vos idées politiques dans cet environnement hostile au changement et dans lequel les forces d’inertie sont maîtres du terrain et ancrées solidement ?

 

Jean Kalama-Ilunga : Je tiens à souligner que la République Démocratique du Congo est un patrimoine appartenant à tous les congolais sans exclusive! Je précise, par ailleurs, qu’elle n’est pas une propriété privée de quelques personnes qui y fixent les règles au gré de leurs intérêts! A ce titre, notre devoir à tous est d’apporter  des propositions constructives en vue contribuer à l’amélioration de la qualité de vie de nos concitoyens. Nous l’avons toujours fait et nous ne nous fatiguerons pas de le faire!  Si le conservatisme du pouvoir, comme vous dites, confisque l’espace d’expression en occultant ou en rejetant délibérément nos propositions, notre devoir sera de nous lancer avec force dans la bataille pour la conquête du pouvoir politique face à ces forces d’inertie pour concrétiser nos idées afin de réaliser le changement qui donnera les réponses appropriées pour satisfaire les aspirations du  peuple congolais !

De toute manière, nous y sommes préparés ! Nous disposons d’un projet de société  qui tient compte de toutes les facettes de la vie nationale et d’un programme politique que nous adaptons  à toutes les évolutions de politique nationale voire internationale bien qu’on ne soit pas encore au pouvoir! En tout état de cause, un  mandat politique pour gouverner un Etat n’a pas pour vocation de servir de classe pour apprentissage en politique, on y vient pour concrétiser des projets déjà réfléchis et maîtrisés en vue d’apporter des solutions aux divers problèmes qui se posent dans  notre société.

Depuis quelques années, nous assistons, chaque jour, à un spectacle tragi-comique d’ambitions personnelles au travers d’une course effrénée  pour attraper  un poste de pouvoir. Cela est  devenu une occasion d’ascension sociale pour laquelle toutes sortes d’artifices sont utilisées.

Je ne suis pas parmi ceux qui s’adonnent à la professionnalisation de la fonction politique à tout prix!

 

CDB : les élections générales sont pour bientôt en 2011! Avez-vous des idées pour une candidature, à la présidence par exemple?

 

Jean Kalama-Ilunga : Pour ma part, l’élection ne constitue pas une fin! Ce qui m’importe, c’est le développement du pays et son avenir parce que ma conception du pouvoir politique n’est pas celle qui se limite à la course au pouvoir pour le pouvoir, le pouvoir pour dominer les autres comme marche pieds pour servir ses intérêts égocentriques! De toute manière, l’échiquier politique de la RD Congo se présente comme un cas typique de système fermé. Pour cette raison, je ne me permettrai pas de pousser la naïveté jusqu’à annoncer une candidature juste pour embellir mon CV voire pour me forger un statut, en désespoir de cause, comme par exemple celui ’’d’ancien candidat à la présidence’’ dont certains en ont fait un métier juste pour les honneurs!

La République Démocratique du Congo a besoin d’excellence et d’une culture politique forgée pour faire face à toute épreuve et à la médiocrité  ambiante qui tirent notre société vers le bas! Toute candidature pour n’importe quelle fonction politique doit nécessairement avoir un sens qui ne peut être possible qu’au travers une vision globale à court, moyen ou long terme.

Mon engagement politique ne peut se limiter à arborer des effets d’annonce au travers des candidatures pour frimer! Pour répondre à votre  dernière question, je m’en remets à la Force créatrice de la nature pour me guider dans la lutte que je mène depuis plusieurs années afin de trouver des réponses en vue de l’amélioration de la qualité de vie de nos concitoyens!

 

Propos recueillis par Cheik FITA et publiés le 2 mai 2010

DSCF3457.JPG

 

                                                                           

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 12:15

 

PHOTO-DOC-CPI-copie-1.jpg 

Le 27 avril 2010, s’est tenue à  La Haye une conférence de mise en état sur la recevabilité de l’affaire Le procureur contre Jean-Pierre bemba.

Qu’est-ce qui a motivé la démarche de la défense ?

Quelle a été la position du gouvernement centrafricain ?

Et celle du représentant des victimes ?

Réponses dans cette vidéo produite par le service de presse de la CPI

Le procès de Jean-Pierre Bemba est initialement  prévu pour le 5 juillet 2010.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 29 avril 2010  

 

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 21:21

Carte de BelgiqueBelgique

C’était dans l’air, la démission d’Yves Leterme et celle de son gouvernement vient d’être acceptée par le Roi Albert II ce lundi 26 avril 2010 en début de soirée. Conséquence : possibilité de nouvelles élections dans 40 jours, si les chambres sont dissoutes. Comme les élections doivent avoir lieu un dimanche, les dates du 6 et du 13 juin sont avancées.

Quel sera le premier parti à l’issue de ces élections :

Le CD&V du premier Ministre sortant ?

L’open VLD par qui la chute est arrivée ? Les libéraux flamands pourront-ils récupérer les sièges perdus en 2007?

Pourquoi pas le Vlaams Belang ?

Les partis nationalistes ne seront-ils pas boostés, le gouvernement ayant chuté sur un des thèmes qu’ils maîtrisent mieux ?

Et après les élections, quelle coalition sera possible ? Si les résultats des partis flamands sont serrés, il faudra du temps pour réussir une coalition : 3 à quatre semaines.

Quelques conséquences de cette crise :

-       La présidence belge de l’Union européenne qui débuterait avec un profil bas. Aller diriger 27 nations quand à deux chez soi c’est la tornade permanente !

-       L’image de la Belgique dans le monde a pris un coup. Drôle d’invitation pour les investisseurs potentiels.

-       Pire, des gens n’hésitent plus à parler ouvertement d’une fin éventuelle de la Belgique sous sa forme actuelle.

Et du côté de Kinshasa ? Tout ceci est vu sous un autre prisme : on se croise sûrement les doigts pour accueillir le Roi des belges accompagné de ministres en fonction !

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 26 avril 2010

 

 

Distribution des sièges 2007
     
Chambre : Distribution des sièges
Total: 150 membres
= CD&V NVA
= MR
= PS
= open vld
= VLAAMS BELANG
= sp.a-spirit
= CDH
= ecolo
= Autres
Liste Sièges 2007 Différence 2003
  CD&V NVA   30 +8  
  MR   23 -1  
  PS   20 -5  
  open vld   18 -7  
  VLAAMS BELANG   17 -1  
  sp.a-spirit   14 -9  
  CDH   10 +2  
  ecolo   8 +4  
  Lijst Dedecker   5 -  
  GROEN!   4 +4  
  FN   1 0  
Distribution homme - femme 2007 2003
     % Femmes 36,67% 34,67%  
     % Hommes 63,33% 65,33%  
 
 
 
 
élections - Chambre - 10 juin 2007
Source: SPF Intérieur
LIEN : http://elections2007.belgium.be/fr/cha/seat/seat_etop.html 

 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 19:47

 

 

P4050451.JPG

 

Le 24 avril 1990 à N’Sele, le Maréchal Mobutu prononçait un discours qui est resté dans l’histoire de l’ex-Zaïre car, il mettait fin au système de parti unique et ouvrait le pays à la démocratie.

20 ans après, où en est la démocratie dans notre pays ?

Pour répondre à cette question, à Bruxelles, l’UDPS a organisé à l’hôtel Husa, (ex-Président), une journée politique avec des communications de haut niveau, données par de personnalités, sur des thèmes variés.

- Les richesses minières du Congo : leur pillage et leur exploitation anarchique, incontrôlée et criminelle

- Les crimes organisés en Afrique centrale

- La tragédie congolaise : les processus constitutionnels, la médiocrité et l’immoralité d’une fraction de l’élite congolaise…

- Le Combat noble et héroïque de nos Leaders et de nos Héros, en l’occurrence MM. Etienne Tshisekedi Wa Mulumba et Patrice Emery Lumumba pour la reconquête de notre dignité humaine, de nos libertés et de nos droits et pour insérer notre Pays dans le concert des grandes nations libres, modernes, démocratiques et prospères

- L’Opposition congolaise : enjeux géostratégiques et géopolitiques

- Du mobutisme au kabilisme : le Combat constant et non-violent de M. Etienne Tshisekedi.

Quelques bémols cependant.

Dans une salle qui pouvait contenir le double, seulement près de 120 personnes ont répondu à l’appel,  ce qui a provoqué un coup de gueule d’un membre du comité organisateur venu spécialement d’Allemagne. Deux raisons pouvaient être à la base de cette affluence limitée : les querelles internes à l’UDPS qui ne se sont pas encore estompées, et aussi le fait que Mr Tshisekedi, Président National de l’UDPS annoncé pour la manifestation était éprouvé, et a donc été absent.

Dans la salle, de temps à autre, des jeunes rouspétaient contre certaines déclarations des orateurs, accusant ces aînés d’être à la base de la déconfiture de notre pays dont ils ont confié la direction aux étrangers… dialogue de sourds par moment.

La jeunesse étant le fer de lance de tout changement dans un pays, les jeunes congolais sont effectivement en devoir non seulement de se révolter, mais surtout d’initier à leur tour des actions pour un réel changement rapide dans notre pays.

Mais de l’avis de tous, le système politique congolais actuel mérite de passer à la trappe, ayant suffisamment affiché ses limites, pour ne pas dire des contre-performances criantes.

Où en est la démocratie au Congo ?

Les larges extraits vidéo des intervenants, dont le journaliste camerounais, Charles Onana, vous permettront de vous faire une religion.

Mais la meilleure illustration est venue de Kinshasa : au moment où se tenait cette rencontre, dans la capitale congolaise, les partis d’opposition qui tentaient de commémorer la date du 24 avril, ont été dispersés comme des malpropres !

Cheik FITA

Bruxelles, le 25 avril 2010  

 

 

 

P4050436.JPGP4050424.JPGP4050425.JPG
P4050435.JPG
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens