Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 12:55

 

Le MD, "Mouvement des Démocrates" parti que dirige madame Justine Mpoyo Kasa-Vubu a organisé une table ronde euro-africaine le mercredi 20 mai 2009 au Brussels Club Istituto di Skriptura à Bruxelles.

Thème : Nouvelles perspectives d’une bonne gouvernance pour un développement durable au Congo et en Afrique dans le cadre d’une dynamique Euro-Africaine.

 

Parmi les orateurs, plusieurs personnalités de différents horizons : le maître des lieux,  le Comte Leonardo Alaeddin Clerici ,l’ingénieur géologue Jacques Bal, la sénatrice belge du CD&V Sabine de Bethune, le député CDH Georges Dallemagne, Marie-Louise Ngandu, présidente Europe de l’UREC, Jean Bofane écrivain, Professeur Mufuta Kabemba, Omer Nkamba, ancien gouverneur du Kasai Oriental.

Dans le dépliant distribué on pouvait lire cette longue réflexion :

« La République Démocratique du Congo joue un rôle crucial dans l’équilibre de l’Afrique Centrale. A long terme, un Congo ayant recouvré force, stabilité et ayant renoué avec le développement économique et la croissance sera sans conteste l’une des clefs pour l’émergence d’une économie africaine forte.

Toutefois, le potentiel que représente le Congo pour la Renaissance africaine a été sérieusement affecté par la guerre, les drames humanitaires et l’exploitation illégale des ressources naturelles. L’urgence de la situation recommande assurément une action forte et immédiate pour restaurer la paix et la confiance.

Le développement durable figure en tête de liste des grandes priorités de l’agenda africain et nous allons voir dans quelle mesure ce développement peut effectivement s’inscrire dans le cadre d’une dynamique euro-africaine, à travers les questions suivantes : Quels sont les piliers pour un développement africain ? Quelle stratégie de développement et d’échanges mettre en œuvre et comment nos partenaires peuvent contribuer à renforcer les valeurs nécessaires ? Quelle politique étrangère pour accompagner ce développement mutuel ?

Par ailleurs, le contexte mondial actuel nous impose une action rapide et énergique, pour surmonter les défis les plus immédiats avec une réflexion à long terme. Il s'agit de poser les jalons du développement africain dans un environnement multipolaire. Nos orateurs nous feront part de leur vision et de leur expertise sur ces sujets. »

 

De différentes communications ainsi que des discussions entre participants, un certain nombre d’idées fortes se sont dégagées :

-       La situation actuelle de la RD Congo interpelle plus d’un et il est grand temps que la descente aux enfers s’arrête.

-       Il y a certes eu un processus électoral. Mais aujourd’hui, après l’euphorie et le battage médiatique, les limites de ce processus commencent à apparaitre au grand jour avec leurs effets pervers. Et il est important de corriger le tir pour ne pas être complice de l'enracinement d’un régime totalitaire.

-       Des préalables doivent être remplis dont la mise en place d’institutions réellement démocratiques, et la lutte contre l’impunité. Les bourreaux prenant les rennes du pouvoir, les victimes abandonnées.

-       L’injustice criante qui apparaît sous la forme de deux poids deux mesures : on arrête les paisibles citoyens, et des gens comme Nkundabatware auteurs de toutes sortes d’exactions ne sont toujours pas jugés. Comment dans ces conditions construire une société égalitaire ?

-       De notre diplomatie, il y a des interrogations.  Existe-t-elle vraiment ? A-t-elle assez de latitude, pour défendre et préserver notre souveraineté ? Pour se donner un contenu solide dans le jeu international actuel ? Ne sommes-nous pas piégés comme ce fut le cas lors de la révolution industrielle  qui a conduit à la ruée vers les matières premières via la colonisation ? la révolution technologique actuelle n’est-elle pas un remake de cette situation ? Un autre piège où nous nous trouvons, en tant pays réservoir de matières premières, convoitise de tous les prédateurs, quitte à créer des « rebellions », à soutenir l’invasion par des pays voisins logiquement moins nantis ?

-       Nécessité d’associer la dimension symbolique de notre culture, d’y retrouver la valeur intrinsèque de toute démarche pour  la construction d’une identité nationale, nécessité pour l’homme congolais de faire une sorte de retour dans sa propre identité afin de puiser les arguments nécessaires pour se défendre face aux différentes agressions.

-       Dans leur accompagnement, les partenaires étrangers doivent être attentifs aux aspirations profondes du peuple. Des signaux pouvant nous faire croire qu’il n’y a pas cécité ou absence d’expertise réelle se font attendre. L’enthousiasme seul ne suffit pas au risque de tomber dans la naïveté.

-       Y a-t-il de la part de nos partenaires bonne foi ou  mauvaise foi dans l’approche de nos problèmes ? Dans l’émission des thèses ? Y a-t-il volonté d’imposition d’une vision ? De mise de coté des autres dimensions ? Est-ce une politique voulue ? Nos interlocuteurs ne parlent-ils pas en réalité au nom des lobbys ? Comment peut-on envisager des projets pour le Congo en laissant les Congolais en dehors de toute conception ?

-       Nous pouvons changer les choses, nous avons un vivier immense, nous avons un «  peuple béni », qui respire une grande capacité de régénération littéraire, artistique, économique.. donc, dans tous les autres domaines, même politique.

-       Associer une approche tout à fait complémentaire du monde européen, la nécessité de comprendre que l’Afrique berceau de toute civilisation, ne doit pas être vue comme une entité de délaissés, c’est un vivier à mettre en exergue. Le  bassin méditerranéen doit se voir des deux rives, Afrique et Europe. D’où la nécessité de se mettre ensemble, pour construire un monde meilleur, d’où  l’utilité de collaborer et de travailler ensemble, de transcender tout clivage pour se retrouver dans un cadre continu…

-       Le monde est un, nous pouvons unir nos efforts pour aller de l’avant.

-       Accent devrait davantage être mis sur les différentes attitudes du Rwanda face au Congo : incursions, pseudo-collaboration avec la RD Congo, et derrière tout cela ?

Les leçons ?

Il y a une volonté de faire quelque chose de la part des partenaires européens, notamment de la part de la Belgique.

Mais le plus important pour l’africain, pour le Congolais, c’est de travailler son ego.

Comment ?

Dresser  une feuille de route, fixer les tâches, élaborer des stratégies, s’unir, éviter l’attentisme, concevoir des partenariats, mettre en place des parrainages..

Commencée en matinée, la table ronde a pris fin peu après dix-neuf heures trente.

Les organisateurs ont promis l’édition d’une brochure contenant les différentes réflexions.

Grâce à de telles initiatives, nous pouvons espérer le décollage d’une nouvelle Afrique.


Cheik FITA
Bruxelles, le 21 mai 2009 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 04:56


 NPM: Joël Milquet, Dickens KasongoMaloba, Marie-Claire Ruhamya, Franck Mulisi, Isabelle Durant lors d'une manifestation organisée par Dialogue Afrique-Europe « DAE » asbl


Du 1er au 19 mai 2009, notre blog a eu 5512 lecteurs. Prévision du mois : 8250 lecteurs.

Durant le mois d’avril 2009, nous avons eu 8464 lecteurs.

Voici  les articles les plus lus pour les trente derniers jours.

Dans la liste, il y a des articles récents, mais il y en a aussi qui sont sur notre blog depuis plusieurs mois.

Quand notre blog a eu quelques problèmes techniques, nous avons logé momentanément des articles sur notre blog photo : http://photosbxl.over-blog.com Nous avons tenu compte des données statistiques qui  s’y trouvent.

Les données provenant de l’accès à notre blog par son titre,  sont classées 00

Généralement, au moins cinq articles figurent ensemble à la une. Un lecteur peut donc accéder au blog une fois, et lire soit un article, soit tous les cinq, soit un ou deux autres de son choix.

Plusieurs internautes  lisent les articles de notre blog, soit via les réseaux de diffusion, soit via des dizaines d’autres sites  qui reprennent nos articles, soit enfin via des centaines de lecteurs qui ont leurs propres mailings de rediffusion.

A tous, nous présentons nos sincères remerciements.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 20 mai 2009

 

00

le blog cheikfitanews

 01

BRUXELLES: COLETTE BRAECKMAN CENSURE LA PRESSE EN LIGNE - le blog…

02

CLIN D’ŒIL DE RUES BRUXELLOISES A LA RD CONGO - le blog cheikfitanews

03

LIVRE : « VERS LA DEUXIEME INDEPENDANCE DU CONGO » DE C. BRAECKMAN -…

04

LA BELGIQUE ET L’EUROPE VOTENT : YVES LETERME A MATONGE BRUXELLES -…

05

ELECTIONS REGIONALES BELGES ET EUROPEENNES 2009:PASSAGE A MATONGE -…

06

ABBE MALU-MALU : PERSEVERER DANS L’ERREUR EST DIABOLIQUE - le blog…

06

BRAS DE FER OFFICE BELGE DES ETRANGERS – ETUDIANTS DE L’ULB - le blog…

07

LES AMIS DE WETCHI : DES VIDEOS UNIQUES SUR LES CONGOLAIS DE BELGIQUE…

08

LA BELGIQUE ET L’EUROPE VOTENT. 4-7 JUIN 2009: Invité, OLIVIER KAYOMO…

09

LETTRE OUVERTE : A TOUS LES CONGOLAIS, ANCIENS DE… - le blog…

10

FOCUS: LA MONUC VIOLE-T-ELLE LA CONSTITUTION DE LA RD CONGO ? - le…

11

LA BELGIQUE ET L'EUROPE VOTENT. JUIN 2009 INVITEE NICOLE BOMELE - le…

12

OBAMA: A CEUX QUI CHERCHENT A S'ACCROCHER AU POUVOIR... - le blog…

13

LOI SUR LA CENI, L'OPPOSITION INSTITUTIONNELLE DONNE DE LA VOIX - le…

     

14

BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT: QUID DE LA DIMENSION CULTURELLE? -…

 

15

LU POUR VOUS:SAGA OFFICE DES ETRANGERS-ETUDIANT CAMEROUNAIS RUDY…

 

16

ELECTIONS: AVEC C. PICQUE, MINISTRE-PRESIDENT DE BRUXELLES CAPITALE.…

 

17

LA BELGIQUE ET L’EUROPE VOTENT : DES CANDIDATS RECUS PAR LES ANCIENS…

 

18

SURSIS POUR RUDY NZIMO, LE JEUNE CAMEROUNAIS DETENU A ZAVENTEM - le…

 

19

le blog cheikfitanews

 

00

le blog cheikfitanews - Liste des derniers articles parus sur…

 

00

cheikfitanews - le blog cheikfitanews

 

20

DIDIER NKINGU JURISTE CONGOLAIS:« LA CEI DE MALU MALU N'A PLUS DE…

 
     

 

Date de création :

25/12/2006

Pages vues :

123 776 (total)

Visites totales :

59 494

Journée record :

11/12/2008 (2 556 Pages vues)

Mois record :

01/2009 (10 613 Pages vues)

 


Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 22:41

 

 

Incident digne d’une république bananière que ce qui est arrivé ce lundi 18 mai 2009 à notre confrère Fabien  Kuswanika de JDC, journal de la diaspora congolaise qui est diffusé en ligne.

Lors d’une rencontre culturelle, il lui a été interdit de prendre les images de Colette Braeckman.

Pourquoi ? Que s’est-il passé ?

En cette période électorale en Belgique, nous essayons de couvrir différentes manifestations organisées par les candidats d’origine africaine et congolaise en particulier, ou tout ce qui se rapporte au Congo. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvé à l’Horloge du Sud pour assister à une soirée congolaise avec comme orateurs notre compatriote Jean Bofane, écrivain, et madame Colette Braeckman, journaliste belge.

Durant la conférence, notre confrère Fabien Kuswanika voudrait prendre des images pour son journal. Il est interpellé par une dame qui lui interdit de filmer.

Lors du débat, Fabien demande au modérateur pourquoi il lui est interdit de filmer.

Réponse ? « C’est une soirée privée ! »

Nous demandons à notre tour la parole pour insister : « … Nous les congolais  vivant à l’étranger tout comme ceux qui sont au pays, nous ne sommes pas fiers de l’image que présente actuellement notre pays. C’est ainsi que nous sommes intéressés par tout ce qui concerne notre pays. Et Nos lecteurs ne comprendraient pas que nous ayons assisté à pareille manifestation sans leur rendre compte. Mais comme c’est une manifestation privée, nous préférons prendre la porte. »

Réponse de Colette Braeckman ? Les gens prennent des images d’elle et ils en font un mauvais usage sur Internet. 

En gentleman, confus d’avoir fait irruption dans une manifestation privée, nous prenons la porte, suivi juste après par le confrère Fabien AM Kuswanika.

De retour à la maison, par acquis de conscience, nous vérifions l’information que nous avions eue avant de nous rendre à  cette rencontre. Voici le mail  reçu :

SOIREE CONGOLAISE A L’HORLOGE DU SUD CE LUNDI 18 MAI 2009
Véronique JAMOULLE, députée bruxelloise et à la Communautaire Française et Pierre LARDOT, échevin vous invitent à une rencontre avec Jean BOFANE, écrivain, auteur de "Mathématiques congolaises" et Colette BRAEKMAN, journaliste, auteur de "Vers la  deuxième indépendance du Congo"

  M. Fredy JACQUET, ancien délégué de la Communauté française Wallonie-Bruxelles à KINSHASA introduira les deux auteurs et leurs ouvrages. 

 IXELLES - 18 MAI 2009 – 19 HEURES - A l'HORLOGE DU SUD

Rue du Trône,  141, à l'étage - Entrée gratuite

(le parking Tulipe, place de la Tulipe , se trouve à 300m via la chaussée de Wavre)

Infos: dovermeiren@gmail.com – 0475.35.43.12

 

 Ce texte est visible sur le site congoforum.be.

Lien :  http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=4&newsid=157473&Actualiteit=selected

 

Nulle part, nous ne voyons la mention « soirée privée. »

Nous préférons donc ne pas parler de ce qui s’est dit à cette rencontre « privée », censure oblige. Que nos lecteurs veuillent bien nous en excuser.

Cheik FITA

Bruxelles, le 18 mai 2009

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 07:38

  Collège Elikya de Kinshasa 
  collège Boboto de Kinshasa

 

Au 30 juin 1960, le Congo ne comptait que quelques universitaires. Cela n’a pas empêché le pays d’accéder à l’indépendance.

Aujourd’hui, avec de milliers de diplômés du secondaire et de l’université, paradoxe, le pays navigue à vue, devenant même  la risée du monde entier. C’est la galère.

Au 30 juin 1960, le nombre de Congolais vivant à l’étranger était insignifiant. Aujourd’hui, de centaines de milliers de Congolais ont élu domicile à l’étranger.

Parmi ces émigrés, des milliers de diplômés. Une « fuite des cerveaux » à grande échelle. Ces diplômés ont été formés au Congo dans de bonnes écoles qui à l’époque,  n’avaient rien à envier aux écoles européennes.

Ces écoles alors pépinières de ce qui devrait être la crème de notre intelligentsia existent encore. Hélas, la plupart sont en délabrement. Les jeunes qui les fréquentent n’ont plus les mêmes conditions de travail : frais d’études à charge des parents sans ressources, enseignants sous-payés et parfois pas du tout payés, bibliothèques et ouvrages scolaires laissant à désirer ou même inexistants…

Qu’il l’aurait voulu, le pouvoir actuel de Kinshasa ne serait pas en mesure de redonner à nos écoles leur image d’antan. Le temps passant, c’est une génération sacrifiée, l’avenir de la Nation compromis.

Au lieu de rester les bras croisés et d’attendre on ne sait quelle hypothétique solution magique, des initiatives ne doivent-elles pas voir le jour au sein de différentes communautés congolaises vivant à l’étranger notamment ?

Il y a peu, les anciennes de l’institut Luishia au Katanga s’étaient insurgées contre un projet de démolition de leur ancienne école au profit des sociétés minières. (Voir notre article du 17 août 2007 « Sauver Luishia : le cri de cœur d’une ancienne contre le bradage minier au Congo. » Lien : http://cheikfitanews.over-blog.net/article-7039706.html

Nous avons assisté il y a quelques jours à Bruxelles, à l’assemblée générale des anciens du collège Saint Joseph/Elikya de Kinshasa. Cette association s’est fixée comme objectif de venir en aide au collège qui avait assuré la formation de chacun d’eux.

Il existe d’autres associations des anciens de…

Ces associations ne pourraient-elles pas devenir le point de départ d’une dynamique pour le soutien de notre enseignement ?

Tenez.

Chaque année dans chaque école, il entre des élèves surdoués qui sans moyens financiers abandonner les études à tout jamais. Pourquoi chaque association ne devrait-elle pas envisager la création d’une bourse d’études pour ce genre de cas ?

Nos écoles manquent de tout.

N’est-il pas envisageable de concevoir un jumelage entre nos écoles et des écoles d’Europe ou d’Amérique via les associations des anciens de… ? Cela ne faciliterait-il pas l’acquisition de manuels scolaires, de livres pour la bibliothèque, de matériels didactiques et pourquoi pas de fonds pour la rénovation des bâtiments ?

Passé ce niveau d’organisation, ne devrait-il pas y avoir un réseau de toutes les associations des anciens de… ? Cette synergie permettrait alors d’envisager un appui substantiel à notre système d’enseignement. Il y a urgence, la nation est en danger.

Nos journaux en ligne, nos réseaux de diffusion par Internet sont désormais des outils précieux pour cette dynamique. Ils n’attendent qu’à être mis à contribution.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 18 mai 2009


Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 17:20

 
La section Belgique du cercle des anciens du collège Saint-Joseph/Elikya (Kinshasa RD Congo) a tenu une assemblée générale le samedi 17 mai 2009 au cours de laquelle ont été invités quelques candidats aux prochaines élections belges.

Etaient présents, Gisèle Mandaila pour le MR, Lydia Mutyebele pour le CDH et Olivier Kayomo pour Pro Bruxsel. Nicole Bomele du PS ayant été empêchée.

Avec la piteuse image de notre pays la RD Congo, en Belgique et à l'étranger, il est difficile d’ignorer cette donne lors des rencontres entre Congolais ou originaires du Congo. Et tant que le Congo n’aura pas sorti la tête de l’eau, le dossier Congo s’invitera toujours. D’une part, parce que la Belgique est impliquée jusqu’au cou dans bien de nos malheurs, d’autre part, parce que devenue très grande, la communauté congolaise de Belgique ne peut plus être ignorée. Et les politiciens belges d’origine congolaise devront bien se plier à cet état de choses. Il est vrai, ce sont d’abord des élections belges, pour des problèmes en Belgique, il est vrai, les compétences des entités régionales sont limitées, mais en tant que communauté, donc force politique, la communauté congolaise de Belgique est en devoir d’attendre un retour de l’ascenseur des partis dont les voix de son électorat permettront d’arracher un ou deux sièges au parlement et par ricochet, une place dans la coalition gouvernementale à venir.

Après s’être présenté, chacun des candidats a abordé le point pour lequel les anciens d’Elikya voulaient être éclairés : « le projet politique du parti, l’impact sur la communauté congolaise de Belgique, et sur la RD Congo. »

Avec courtoisie  mais avec fermeté, chacun des trois a avancé les raisons pour lesquelles il (elle) espérait le suffrage des membres de la communauté, tout en répondant à certaines préoccupations : place sur la liste, programme, pléthore de candidats d’origine subsaharienne  sur les listes (environ soixante-dix) , nécessité de ne pas éparpiller les voix, réinvention d’un véritable leadership dans la communauté de la part des hommes politiques, pragmatisime dans le choix du candidat, nécessité d’une meilleure organisation de la communauté…

En comparaison avec la communauté marocaine ou turque, la communauté congolaise de Belgique a un sacré chemin à parcourir pour sa représentativité au niveau des institutions politiques belges et des dividendes conséquents... 

Est-il impossible qu’une meilleure mobilisation de l’électorat permette à la communauté subsaharienne d’obtenir quatre, voire cinq élus aux prochaines élections régionales belges?
Une bien déplorable phrase sort de temps à autre de la bouche des électeurs d'origine congolaise: "Nakovoter po na bango te! Ngayi, kaka mindele »(Je ne voterai pour aucun d'eux, sous-entendu, des originaires du Congo, moi je ne voterai que pour les blancs) ... Inconscience? Inculture?  "Motema likunya", tare bravement ramenée de notre pays ?   Inconséquence? Oui, que vaut donc un individu qui se coupe de ses racines en crachant sur sa communauté ?   

A l’issue de cet échange, monsieur Jeff Ciamala  président de la séance, et président de la section Belgique des anciens d’Elikya a, au nom de tout son comité et de tous les membres de l'asociation, remercié les candidats leur assurant la diffusion de cette information dans le forum de l’association, accessible à plus de mille abonnés.
 Rendez-vous a été fixé à tous les participants  à la 4ème édition du Barbecue que l’association organise chaque année pour récolter des fonds en faveur de ses œuvres pour le collège Elikya de Kinshasa.

Lieu et date : samedi 4 juillet 2009 au parc Parmentier à Bruxelles.

Contacts : Jeff Ciamala, Président Cac Belgique

jeff.ciamala@yahoo.fr      Tél. : 00 32 477 71 49 42

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 17 mai 2009

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 15:24


La société de production MEMENTO prépare un film documentaire sur Paul Panda Farnana avec la collaboration de l’écrivain Antoine Tshitungu Kongolo.

Appel est fait aux descendants des membres de l’Union Royale Congolaise afin de recueillir leurs témoignages.

Appel est également lancé à toute personne susceptible d'apporter sa contribution directement ou indirectement.

 

Contact e-mail : info@mementoproduction.be

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 09:01

 

 

Le vendredi 15 mai 2009 dans l’après-midi, le  sénateur et ancien Premier Ministre belge Yves Leterme a effectué une longue visite au quartier Matonge de Bruxelles  sur invitation de l’asbl la voix des faibles et des membres du parti CD&V.

La visite d’Yves Leterme a commencé par le square du bastion, puis la galerie porte de Namur et la galerie d’Ixelles.


Durant plus d’une heure, malgré la petite pluie, l’homme d’Etat belge a arpenté différentes rues de Matonge, serrant des mains, entrant dans les boutiques, les salons de coiffures, les cafés, les agences de voyage, posant des questions, écoutant, répondant aux interpellations, acceptant de se faire  photographier en compagnie de ceux qui le souhaitaient, et qui se bousculaient pour cela.

De temps à autre une phrase anonyme fusait :

« Il faut bien défendre le Congo. »

« Vous ne venez que durant la campagne électorale… »

« Nous voulons des papiers… »

Plus d’une dizaine de journalistes ont  couvert cette visite de « monsieur huit cent mille voix », attentifs à tout ce qui se disait ainsi qu’aux multiples petites phrases pleines d’esprit et souvent d’humour, qu’Yves Leterme lançait régulièrement. La curiosité suscitée par cette visite a obligé la police locale de Matonge  de suivre de près tout ce parcours, facilitant en cas de besoin la circulation.

Lors du drink offert par les organisateurs, nous avons voulu connaître l’impression à chaud d’Yves Leterme sur le quartier Matonge. Voici sa réponse :

«  D’une part, il y a quelques problèmes, au niveau de l’immobilier, de la sécurité, ainsi que de la possibilité pour les petites et moyennes entreprises de se développer ici. D’autre part je trouve très touchant qu’il y ait des gens venant de la communauté qui veulent prendre des responsabilités, qui sont candidats, qui sont sur des listes, c’est vraiment très très bien ça, c’est très bon. »

Avant de prendre congé de ses hôtes, Yves Leterme a remercié les membres de la communauté congolaise pour l’invitation et tout particulièrement monsieur Ramazani, vice-président des commerçants de Matonge, qui avait servi de guide.

Pour information, sur la liste bruxelloise du CD&V, il y a deux candidats originaires du Congo : Pierre Kayinga Anzadi sixième suppléant et Bibiane Mokeni-Sanato, treizième effective. Nous espérons que cette visite d’Yves Leterme à Matonge boostera la campagne électorale de  ces deux membres de la communauté.

Monsieur Yves Leterme est candidat aux élections européennes.  La liste aux européennes de son parti le CD&V sera conduite par le tiercé Jean-Luc Dehaene, Marianne Thyssen et Ivo Belet.  Sur cette liste, Yves Leterme est dernier suppléant.

Une fois élu, Yves Leterme pourrait-il envisager une carrière à l'Europe? Comme commissaire européen pour la Belgique  par exemple?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 16 mai 2009

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 16:52

L'activisme de l'abbé Malu Malu pour l'organisation des élections commence à trouver progressivement un échos. L'opposition institutionnelle vient de diffuser un communiqué sur son approche de la loi qui devra régir la commission électorale nationale indépendante, CENI. l'AMP se comportant en véritable clone du MPR-Parti Etat sera-t-elle sensible à cet appel? Ne cherchera-t-elle pas à adopter une loi "sur mesure" pour  permettre à Malu Malu de rempiler et disposer ainsi d'un joker? A moins que par un sursaut d'orgueil, l'abbé-président  comprenne enfin qu'il est temps de faire un pas de côté, et facilite ainsi le travail des parlementaires pour l'adoption d'une loi vraiment consensuelle.
Ci-dessous, le communiqué.

1.      L’Opposition politique a analysé les  positions défendues par la Majorité sur le projet de loi organique portant organisation et fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ; 

2.     Pour  un processus électoral apaisé, l’Opposition politique souhaite de tous ses vœux que l’organisation  et le fonctionnement de la CENI soient définis par des règles ayant recueilli un large consensus de la classe politique dans son ensemble, puisqu’il s’agit de définir des règles de jeu démocratique ;

 3.     En effet, notre entendement à ce stade est qu’il ne s’agit pas d’élections qui seront organisées par la Majorité contre l’Opposition mais, plutôt, du jeu démocratique normal dont les règles sont acceptées au préalable par tout le monde. 

4.     L’Opposition condamne par conséquent les manœuvres en cours de la Majorité tendant à instrumentaliser le nouveau Bureau de l’Assemblée Nationale pour faire jouer la mécanique majoritaire et opérer un passage en force du projet de loi. Procéder de la sorte,  n’aura pour conséquence que de discréditer le processus électoral à venir et de décourager les acteurs politiques qui veulent bien rejoindre ce processus. C’est pour toutes ces raisons que l’Opposition politique attire l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les deux points de divergences qui persistent au niveau de l’Assemblée Nationale à propos du projet de loi portant organisation et fonctionnement de la CENI.

 I.                  De la composition de la  Plénière et du Bureau 

5.     Pour l’Opposition, tirant les leçons du passé, la loi doit tenir compte des réalités actuelles afin de faire de la CENI un instrument fiable pour la sécurisation des élections. La CENI doit être réellement indépendante et jouir de la confiance du peuple. 

6.     La question cruciale est celle de la décentralisation de la CENI dont les Coordinations provinciales devront être dotées des pouvoirs réels de gestion du processus électoral. Il s’agit notamment de la gestion logistique et matérielle ainsi que de la coordination des opérations dans les provinces. Les Coordinations provinciales devront garantir l’intégrité du processus électoral jusqu’à la proclamation des résultats provisoires au niveau de chaque circonscription. Ce qui permettra à la CENI d’avoir en province des représentants investis d’un vrai mandat à même de traiter des dossiers et non de simples administratifs. 

7.     Le Bureau est composé de 7 membres et de manière alternée par strate des responsabilités entre la Majorité et l’Opposition. La Majorité a 4 membres et l’Opposition 3 membres, mutatis mutandis en ce qui concerne les Coordinations provinciales. 

8.     Par ailleurs, l’Opposition propose qu’en dehors des 7 membres du Bureau de la CENI, les 25 coordonnateurs provinciaux et celui de Kinshasa soient membres effectifs de la plénière de la CENI, contrairement à l’actuelle loi qui réduit les membres de la plénière de la CEI au rang de simples spectateurs. Ainsi, les responsables provinciaux de la CENI participeront par la plénière au processus de décision au niveau national. Dans ce sens, nous aurons cette fois ci, une CENI dont la plénière est composée des responsables qui apportent les dossiers de leurs circonscriptions et délibèrent avec leurs collègues. 

9.     Pour rappel, la Majorité exclut l’institution d’une Plénière de la CENI. Pour elle, les Coordinations provinciales sont des structures déconcentrées et la proclamation des résultats provisoires se fait au niveau de la structure nationale et non à celui des Coordinations provinciales. Toute chose que l’Opposition rejette. 

 II.               De la désignation des membres. 

10. L’Opposition propose, tant pour le Bureau que pour les Coordinations, que sur les 7 membres, quatre membres soient désignés par la Majorité et 3 autres  par l’Opposition. Chacun de ces membres aura des attributions clairement définies dans le règlement intérieur de la CENI 

11. Ainsi, l’Opposition pense que cette répartition quasi paritaire des postes du Bureau et des Coordinations entre la Majorité et l’Opposition et la définition des attributions de chacun de membres sont de nature à garantir la transparence, la neutralité et l’indépendance de la CENI.  

12. En outre, l’Opposition tient à ce que les membres du Bureau et des Coordinations de la CENI soient désignés par le Parlement et investis par ordonnance  du Chef de l’Etat. Nous relevons à l’intention de l’opinion nationale et internationale le fait que la proposition de nomination des membres du Bureau de la CENI par le Chef de l’Etat, telle qu’envisagée par la Majorité remettra en cause les principes de la neutralité et de l’indépendance de la CENI. Une telle perspective est inacceptable. 

Conclusion 

13. L’Opposition considère que les positions de la Majorité, si elles sont traduites dans les dispositions de la loi à venir, ne sont pas de nature à garantir la neutralité et l’impartialité de la nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante. 

14. A cet égard, l’Opposition rappelle que la CEI, dans sa structuration, sa composition et son fonctionnement, a mené en 2006 un processus qui a abouti à des résultats électoraux qui n’ont pas nécessairement reflété la vérité des urnes. L’Opposition n’a reconnu ces résultats que par patriotisme et afin d’éviter à notre peuple d’autres convulsions politiques.  

15. Prenant l’opinion nationale et internationale à témoin, l’Opposition considère que mieux vaut prévenir que guérir et exhorte le Chef de l’Etat, garant de la Nation, à s’impliquer afin de créer les conditions pour que, contrairement au passé, les élections à venir soient réellement libres, transparentes et démocratiques. Notre peuple mérite cela. 

Fait à Kinshasa, le 15 mai 2009 

POUR L’OPPOSITION POLITIQUE 

Roger Lumbala     Groupe ODR                  

Gilbert Kiakwama    Groupe CD 

François Muamba    Groupe MLC

Repost 0
Published by COMMUNIQUE - dans cheikfitanews
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 21:49

Qui suis-je?

41 ans,  maman de 2 enfants

J'ai quitté mon pays d'origine à l'âge de 2 ans. J'ai vécu aux USA, en Suisse et à Mons (Belgique).

J'ai une licence en Relations Internationales de Louvain-la –Neuve.

J’ai été diplomate à Madrid et à Brazza, de retour à Kinshasa j’ai travaillé au cabinet du Ministre des Affaires Etrangères où mon activité complémentaire fût le journalisme et la production dans une chaîne de télévision privée.

De retour en Belgique en 1999, je m'investis en politique au  PSC (CDH) et en 2006 je me présente sur une liste pour la première fois et deviens conseillère communale à Anderlecht, où j'ai siégé comme indépendante pendant 3 ans avant de rejoindre le parti socialiste.

Le sens de mon engagement politique, ma particularité

Petite-fille de politicien (Essanza Ferdinand co-fondateur du parti PUNA lequel participait à la table ronde de 1960 qui aboutira à l'indépendance du Congo) et fille d'un diplomate de carrière.

Très tôt la politique faisait partie de mon environnement naturel.

L'éthique, le respect des autres, le don de soi, l'aide aux personnes fragilisées et précarisées sont le fondement de mon message politique.


Le  sens de mon combat  
     

1.    La discrimination sociale positive.

Je place mon combat pour l’émancipation des personnes fragilisées : lutte contre la discrimination et la mise en place de plans d’égalité dans la fonction publique pour les femmes, les personnes issues de l’immigration et les handicapées ;  avantages fiscaux dans les sociétés privées engageant ces personnes.  Et surtout permettre aux bruxellois d’avoir accès aux emplois sur leur territoire.

 Mon combat pour les personnes fragilisées par la vie se poursuit hors du territoire belge.  Mon ambition est de faire un orphelinat et une école de formation professionnelle pour ce type de public après les avoir alphabétisés. Et aussi de favoriser les projets caritatifs au sud afin de créer écoles, cliniques….

2.    Une nouvelle ambition pour l'emploi et l'éducation.

3.    La lutte contre la précarité.

4.    Le soutien à la famille et à la petite enfance

Maman de 2 petites filles, consciente des difficultés de la vie quotidienne que rencontrent les parents et spécialement les familles monoparentales et qu’une politique assistant les familles est vitale : crèche, socialisation des jeunes et enfin la solidarité intergénérationnelle.

    5. Attention particulière à la jeunesse

Les  bandes urbaines, le décrochage scolaire .... Cela arrive aux autres mais peut nous arriver aussi. Sur Anderlecht nous mettons en place une plateforme des associations suite à nos ateliers afin de gérer cette problématique.

J'ai alphabétisé des enfants de la rue et encadre difficilement des orphelins donnez- moi la visibilité pour créer de grands projets caritatifs avec le sud

         
Ce qui caractérise mon parti et le différencie des autres

Le parti socialiste est un parti du progrès social. Ce parti permet à tous de prendre l'ascenseur social quelque soit son origine sociale, sa race...

Les suggestions pour mon pays d'origine

Le respect de la démocratie et la liberté d'expression sont une condition nécessaire pour l'émancipation du peuple congolais afin qu'il détermine leur avenir, sans l'interférence de quiconque.

En ce qui concerne la gouvernance il est difficilement imaginable qu'un pays avec autant de potentialités puisse être à genou économiquement, qu'il y ait tant de souffrances. Le Congo doit être maître de son destin car aucun pays ne s'est développé grâce à l'aide au développement mais plutôt à la bonne gouvernance. Il est important que le Congolais vivant à l'étranger puisse voter car il participe au circuit économique du pays. L'argent de la diaspora, envoyé au Congo est considérable il est donc tout à fait normal que cette diaspora participe aux élections afin de décider de l'avenir du pays.

Le massacre criminel des millions de morts, les actes de viol  sur les femmes et filles comme arme de guerre et l'utilisation des enfants comme soldats à l'Est du Congo sont insoutenables. La communauté internationale doit y mettre fin de façon définitive.

Votez pour moi car

Votre problème est mon problème:

Le chômage ?

L'avenir compromis de nos enfants?

La multi culturalité ?

La coopération Nord-Sud ?

Rien ne m’est étranger.

 

Contact : 00 32 477/955.201 nicolebomele@yahoo.fr

 

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 10:41

La campagne pour les élections belges et européennes de juin 2009 a atteint sa vitesse de croisière. Affiches, tracts, rencontres, les candidats ne ménagent aucun effort pour la chasse aux « voix. » Les grosses pointures des partis se jettent progressivement dans la bataille. C’est dans ce cadre que nous avons assisté à une rencontre entre Monsieur Charles Piqué, actuel Ministre-Président de Bruxelles-Capitale et tête de liste pour le PS. Présence à signaler, celle de madame Laurette Onkelinx, Vice-Première ministre belge et ministre des affaires sociales  de la santé publique.

C’était lors d’une assemblée au centre culturel flamand le Kriekelaar le  lundi 11 mai 2009 en soirée, Charles Picqué est allé soutenir les candidats du parti socialiste de la section de Schaerbeek.

La séance a commencé par la présentation des candidats schaerbeekois aux prochaines élections régionales du 7 juin 2009. Tous, des militants de longue date.

Certains mots sont revenus quant à l’engagement de tous ces candidats : solidarité, écoute des autres, lutte contre l’injustice sociale, meilleure redistribution des richesses…

Le choix des électeurs étant guidé par la comparaison des programmes et le jugement d’un bilan, Charles Picqué a rappelé un certain nombre d’arguments qui portent :

Pour le programme, le PS a le programme social le plus proche des préoccupations de la population.

Quant au bilan, le PS peut s’enorgueillir de plusieurs réalisations :

-       La région de Bruxelles-Capitale a vingt ans aujourd’hui. En 1989, le PS a été la colonne vertébrale de la nouvelle entité par la mise en place du cabinet ainsi que du parlement.

-       Les instruments de gestion de la capitale tels que le plan régional de développement, le contrat de quartier, sont l’œuvre du PS.

-       De gros investissements ont été consentis pour l’emploi et la formation, le logement, la santé, les crèches…

En tant que grande métropole, à l’instar de toutes les grandes capitales du monde, Bruxelles doit éviter un trop grand écart social entre ses habitants au risque de provoquer des remous sociaux. Est-ce une gestion libérale qui faciliterait la chose ?

 

Petit bémol pour les électeurs d’origine subsaharienne, le premier candidat black sur la liste socialiste ne pointe qu’à la 23ème place.

Charles Picqué a pris bonne note de cette remarque, ajoutant que néanmoins, au-delà de la sixième place, seules les voix de préférence sont déterminantes pour l’élection d’un candidat.

Tout était mis en œuvre pour soutenir équitablement tous les candidats de la liste.

Les citoyens belges d'origine subsaharienne, ne devraient-ils pas aussi être plus visibles dans les différentes manifestations du parti et davantage s'affilier?
Quelques extraits du message phare de Charles Picqué pour les bruxellois : « Bruxelles est le levier économique du pays. Bruxelles est donc une chance pour la Belgique et pour les deux autres régions… Aujourd’hui notre pays traverse une crise institutionnelle, doublée d’une crise économique et sociale, qui fragilisent plus encore nos populations… Un accord institutionnel conclu sans tenir compte de Bruxelles aura des effets ravageurs… »

Charles Piqué sollicite le suffrage pour la "défense de Bruxelles et des bruxellois."
Aux électeurs de saisir le message et de décider en connaissance de cause!

 

 

Cheik FITA
Bruxelles, le 12 mai 2009
 

  

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens