Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

8 janvier 2020 3 08 /01 /janvier /2020 22:27
Lu pour vous. Des activistes de la société civile congolaise de Belgique conduits par Cheik FITA chez Yves Bunkulu du Tourisme

Me Jean de Dieu Nguadi et Me Urbain Kalembo de l’asbl « Tshisekedi For President » et l’écrivain congolais Cheik FITA ont été reçus le mercredi 8 janvier 2020 par Mr Yves Bunkulu Zola ministre du tourisme.

A la sortie de l’audience, Cheik FITA administrateur de la plateforme « Antenne Monde de la Société Civile de la RD Congo » qui conduisait la délégation a déclaré à la presse ce qui suit :

« Durant les dernières années, notre plateforme ainsi que d’autres organisations de congolais ont été très actives en occident et particulièrement à Bruxelles pour mobiliser les Congolais de l’étranger et sensibiliser l’opinion internationale sur le processus électoral congolais. 

Avec la passation de pouvoir au sommet de l’Etat, l’environnement sociopolitique a été bouleversé, et il y a désormais nécessité de revoir les différentes stratégies d’implication des Congolais vivant à l’étranger dans la marche du pays ».

« Profitant de notre présence en RD Congo ainsi que de celle d’autres camarades du combat pour le changement, nous sollicitons des audiences auprès de certaines autorités politiques congolaises, afin d’exposer de vive voix les différents projets de la plateforme ainsi que d’autres partenaires sur notre implication dans la marche du pays. En ce qui concerne le Ministère du tourisme, La Compagnie du Théâtre ORCAN a informé le Ministre du Tourisme de l’organisation durant les grandes vacances d’une activité appelée :  Ecole des Ancêtres. Il s’agit d’une série de séances d’initiation aux arts du spectacle congolais : tam-tam, danse, gestuelle, chants. Cette initiation s’adresse à deux groupes de personnes les enfants congolais nés en ville et les touristes étrangers. Les partenaires de la compagnie du Théâtre ORCAN vivant en Europe se chargeront de vulgariser le projet auprès des européens et plus particulièrement des belges, pour qu’ils viennent apprendre les techniques des arts du spectacle congolais à la source, c’est-à-dire en RD Congo, à Kinshasa. »

Quant à Me Nguadi et Kalembo qui sont autant activistes que membres de l’UDPS en Belgique, ils ont demandé au

POUR LIRE LA SUITE/ VEUILLEZ CLIQUER SU LE LIEN SUIVANT

http://www.congo-discovery.net/2020/01/08/des-activistes-de-la-societe-civile-congolaise-de-belgique-conduits-par-cheik-fita-chez-yves-bunkulu-du-tourisme/

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
1 janvier 2020 3 01 /01 /janvier /2020 01:34
1er Janvier 2020, Premier discours du Président Félix Tshisekedi pour le nouvel an

Par Cheik FITA

1er Janvier 2020

Félix Tshisekedi, Président de la RD Congo s'est adressé pour la première fois à la nation à l'occasion du nouvel an, le nouvel an 2020

Le Président s'est exprimé durant 16 minutes dans un discours très positif et très volontariste, le Président congolais voudrait que 2020 soit une année d'action comme il l'avait dit lors de son discours devant le congrès. Il a explicité le concept en demandant à chaque Congolais d'user de recourir à son talent selon sa sphère de compétence pour transformer le pays.

Par rapport au gouvernement et aux mandataires de l'Etat, le Président Tshisekedi a également fait allusion aux sanctions positives et négatives, demandant au parlement et à la justice de jouer leur rôle.

Le Président a terminé son discours par un appel aux médias dont il a félicité le travail et à qui il a demandé de promouvoir les valeurs du travail, du patriotisme, de l'amour, de la générosité et de de bannir par contre les anti-valeurs comme le tribalisme, la haine, le népotisme.

Ci-dessous, l'intégralité de ce discours

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 20:23
Meilleurs vœux pour 2020

 

Chères lectrices, chers Lecteurs,

A l’occasion du nouvel an 2020, la rédaction du web journal Info en Ligne des Congolais de Belgique vous présente ses vœux les meilleurs pour l’année nouvelle.

Que 2020 soit pour vous et pour tous vos proches une année de bonheur, de santé et de réussite dans tout ce que vous entreprendrez.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
30 décembre 2019 1 30 /12 /décembre /2019 11:39

Reportage: Patrick Ntumba Kabeya

Kinshasa, le 30 décembre 2019

 

Dimanche 29 décembre 2019 à l'espace Melia Résidence dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, le comité directeur de Berco s'est réuni après concertation avec le Représentant Régional Théo Ngalamulume ( encore en séjour en Belgique).

La réunion a été présidée par Me Louis d'Or KAPITENE.

Sur quoi cette réunion portait-elle ? Suivez cela dans ce reportage réalisé pour Euro-Africa TV par Patrick Ntumba Kabeya de l'Agence Multimédia OCM.

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
30 décembre 2019 1 30 /12 /décembre /2019 01:12
Rétro. 30 décembre 2018 : La parole au souverain primaire congolais et trois défis

Par Cheik FITA

30 décembre 2018

 

Il y a un an jour pour jour, le peuple congolais se rendait aux urnes pour élire ceux qui devaient diriger la RD Congo durant cinq ans, à plusieurs niveaux: Présidence, Assemblée nationale, Assemblées provinciales.

Ci-dessous l'article que l'Info en Ligne des Congolais de Belgique avait diffusé ce jour-là.

 

 

En RD Congo, les bureaux de vote ont ouvert leurs portes le samedi 30 décembre 2018. Ce n’est peut-être pas les élections parfaites que les Congolais attendaient, mais le vote a commencé.

Le peuple congolais n'a pas du tout confiance au régime sortant ni en la CENI, la Commission Electorale Nationle Indépendante.

Ils sont surspectés de vouloir bourrer les urnes.

C’est véritablement une guerre qui ne dit pas son nom entre le clan Kabila d’une part et le peuple congolais de l’autre.

Comme durant la guerre, le peuple congolais est aujourd’hui placé devant ses responsabilités, il a trois défis à relever :

 

1. Le premier défi c’est celui du choix de candidat à tous les niveaux.

Le bulletin de vote déposé dans l’urne ressemblera à une graine plantée dans le sol dont les conséquences marqueront la marche du pays pour plusieurs années :

Cette graine sera-t-elle une graine de blé, de maïs ou de tout autre plante alimentaire ? Si l’électeur congolais a saisi l’importance et la gravité de son choix, oui.

Cette graine sera-t-elle celle de chanvre ou de toute autre plante vénéneuse ? Si l’électeur congolais s’est laissé bercé par les promesses fallacieuses de la campagne électorale et s’il s’est laissé amadouer par des sentiments et des considérations subjectives, son vote ressemblera effectivement à un grain d’une plante vénéneuse.

2. Le deuxième défi qui attend le peuple congolais est celui de la surveillance du scrutin, la protection de son vote afin qu’il ne lui soit pas volé.

3. Le troisième et dernier défi est la mobilisation générale pour se battre contre les imposteurs et les chasser,  en cas avéré de fraude massive et de tentative d’imposer un intrus à la tête du pays.

 

Bruxelles, le 30 décembre 2018

Cheik FITA

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
28 décembre 2019 6 28 /12 /décembre /2019 16:27
Billet. RD Congo, même l’État ne croit pas en la Culture

Par Cheik FITA

Samedi  décembre 2019

Vendredi 27 décembre 2019 a eu lieu en la salle Fatima de la Gombe de Kinshasa, une soirée culturelle Théâtre-musique-livres dénommée « Munshimba Yobe », « dans ton coeur », organisée par les Éditions OCM de la RD Congo.

La soirée a bel et bien eu lieu telle qu'annoncée depuis deux semaines.

Un des clous de l'événement, c'était la présentation de la pièce « Franko et Deka » ou « On divorce ? » avec sur scène dans le rôle de Deka, Starlette Mathata, Franko : Cheik FITA et le curé : Aimé Kawaya. Et comme conseiller artistique Annie Tshituka.

Quelles leçons tirer de cette soirée ?

Le public

Quoique n'ayant pas rempli la salle de 300 places, ils étaient assez nombreux pour que leurs applaudissements soient suffisamment forts et convainquent les comédiens qu'ils avaient conquis leur auditoire.

Ceux qui se sont déplacés pour l’événement n'ont pas regretté leur temps et pour la plupart des spectateurs, surtout les jeunes, c'était la première fois d'assister à un spectacle théâtral de ce genre.

Théâtre et culture

Parmi les arts majeurs de la culture d'un pays, il y a le théâtre. Au delà du caractère ludique, le théâtre est un véhicule important de messages forts capables de toucher le cœur du spectateur.

Le vendredi 27 décembre, ceux qui ont assisté au spectacle « Franko et Deka » ou « On divorce ? » ont sûrement été modelés dans le sens des valeurs que la pièce véhiculait. Le jour où la pièce sera reprise, la plupart de ceux qui étaient là reviendront et amèneront d'autres spectateurs.

Théâtre et changement des mentalités

Le module « Mushimba yobe » des éditions OCM de la RD Congo dans lequel s'est produite la Compagnie du Théâtre ORCAN a des ambitions : proposer à la société congolaise des produits culturels capables de changer l'Homme congolais, de changer sa mentalité.

Aller au théâtre en RD Congo, une habitude qui a disparu

Déjà que les salles de théâtre avec un minimum d'équipement pour la scène sont inexistantes et à Kinshasa et dans la plupart des agglomérations congolaises, aller au théâtre est une habitude qui a disparu des occupations du Congolais.

Combien de ceux qui dirigent le pays peuvent affirmer avoir été dans une salle de théâtre en 2019 ? Et les années avant ?

Des bourgmestres en passant par les gouverneurs, les députés provinciaux, les députés nationaux, les ministres ainsi que les conseillers des ministres, voir même ceux de la Présidence ?

Est-ce normal ?

De quand date cette situation ?

Cette situation doit-elle perdurer ou il y a nécessité que cela change et vite ?

Coût de production d'une soirée théâtrale

Le coût de production d'une soirée culturelle comme celle organisée par les Éditions OCM le vendredi 27 décembre est énorme.

Sans être exhaustif, l'on peut citer :

  • L'arrivée à Kinshasa des artistes venus d'Europe ou des pays limitrophes,

  • Les répétitions, (location lieu, défraiement et transport local des artistes...)

  • Les accessoires des scène,

  • Le décor,

  • La location de la salle

  • Les frais liés à la communication,

Et comment cela pouvait-il être rentabilisé ?

  • Par la vente des tickets,

  • Par la contribution des mécènes,

  • Par des sponsors éventuels

  • Par des subventions éventuelles de l’État.

Fallait-il que l'organisateur attende le jour où il réunirait tous ces préalables ?

Les éditions OCM ont décidé de se jeter directement à l'eau et proposer un spectacle, un produit culturel. Le spectacle est là, le produit culturel est désormais disponible.

L’État face à ses responsabilités

Les 4 piliers d'un État sont :

  • Le politique,

  • L'économique,

  • Le social,

  • Le culturel.

Ainsi, quand on parle « État », on ne peut occulter la présence de la Culture. Si l'Etat était une table, ses pieds seraient  ces quatre piliers. Fragilisez un pied, et vous pouvez deviner la suite.

Le Congolais et le politique

Jours et nuits, tant dans les médias que dans les réseaux sociaux, les Congolais s'écharpent sur la marche politique du pays chacun y allant de sa petite formule magique et se considérant comme donneur de leçons: des leaders avec des discours de toutes sortes par ici, des analystes croyant bien sûr chacun détenir LA Vérité  par là! Qui n'est pas politologue !... Et en face d'eux bien sûr, les animateurs de différentes institutions de l’État.

Le Congolais et l'économique

Où en est l'économie congolaise ? Est-elle en mesure de subvenir au besoin de tous les 80 millions de Congolais ? Sur quels socles s'appuie-t-elle ? Pour quels résultats ?

Ici, moins d'analystes

Le social du Congolais

Combien de Congolais ont un emploi ? Combien de Congolais espèrent avoir un emploi dans les mois à venir ? Combien de Congolais peuvent prétendre vivre à l'abri du besoin ? Y a-t-il espoir qu'à brève échéance un changement visible ait lieu ? Le social du Congolais est lugubre, peut-être pour longtemps.

.

Le secteur culturel congolais.

Cinéma, Théâtre, Livre, Peinture, sculpture... Tous des secteurs sinistrés.

En ce qui est du cas spécifique du théâtre, l'état des lieux est déplorable.

Combien de salles de théâtre existe-il en RD Congo ?

Combien de troupes de théâtre à travers le pays ?

Vivent-elles des recettes de leurs spectacles ? Si non, devraient-elles continuer à fonctionner ? Comment et avec quels moyens ? Si non, devraient-elles arrêter faute de viabilité ? L’État a-t-il besoin de l'action culturelle via le théâtre ou pas ? Quel est son niveau d'implication pour et la promotion du théâtre et son épanouissement ?

L'organisateur de la soirée culturelle « Munshimba Yobe » a déclaré que la dynamique était lancée pour le retour du Théâtre classique dans l'environnement général congolais. Le Théâtre congolais doit vivre, l'artiste congolais du théâtre doit vivre de son théâtre.

Pour cela,

les artistes du théâtre ainsi que tous les secteurs de la culture doivent faire front commun pour pousser l'état congolais à s'assumer. Oui, les droits se conquièrent. Car, dans la situation actuelle on peut affirmer : en RD Congo, même l’État ne croit pas en la culture. Une pression des artistes et des hommes de la culture s'impose.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
24 décembre 2019 2 24 /12 /décembre /2019 09:54
Spectacle : Salle Fatima de Kinshasa le 27.12 : « Franko et Deka » ou « On divorce ? » de Cheik FITA et « Tango » de Kapela Mulumba en soirée VIP

COMMUNICATION de la soirée VIP "MUNSHIMBA YOBE"

Le vendredi 27 décembre 2019 à 20h00 dans la salle Fatima de Kinshasa aura lieu la soirée culturelle dénommée «  Munshimba yobe » avec à l'affiche  trois spectacles:

  • La présentation d'un extrait du ballet, Mutambu,

  • La présentation de la pièce de théâtre « Franko et Deka ou On divorce ? » de Cheik FITA par la compagnie du Théâtre ORCAN,

  • Le concert : « Tango » par l'artiste musicien vivant à Paris Marcel Kapela Mulumba .

    Après les spectacles, il y aura le baptême de livres publiés par les éditions OCM et dédicace par les auteurs, ainsi que la présentation du CD de l'artiste Kapela Mulumba.

Suivra un cocktail et enfin une séance Photos souvenir avec les artistes et les écrivains.

Que veut dire « Munshimba yobe », dénomination de cette soirée ? « Munshimba yobe » vient du kisongye, une langue de la RD Congo et qui veut dire : « Dans ton cœur ».

Le cœur de l'homme est un des endroits les plus impénétrables. Seul parvient à y entrer, l'artiste via ses œuvres.

Qu'y a t-il actuellement dans le cœur de plusieurs Congolais ? Beaucoup d'anti-valeurs : la haine, la jalousie, le tribalisme, l'attentisme, le défaitisme...

Or, il faut mettre dans le cœur du Congolais des valeurs du genre : amour du prochain, amour du travail, amour de la patrie, honnêteté, respect des lois et règlements, respect du bien d'autrui et du bien public... Comment y parvenir ? En entrant dans le cœur du Congolais. Et comment entrer dans le coeur du Congolais ?

Seule l'art : musique, théâtre, poésie, roman, cinéma... Sont en mesure d'entrer dans le cœur de l'homme congolais et y donc opérer une conversion de mentalités.

Durant des années, les arts du spectacle congolais ont évolué au rabais, la population s'y est habitué, l'excellence a disparu. La soirée « Munshimba yobe » est un culte à l'excellence, le pays en a besoin.

Pour réussir, les nouveaux dirigeants de la RD Congo à tous les niveaux, devront d'abord réussir le changement des mentalités, le changement du « coeur de l'Homme congolais ». Ils ont donc intérêt à s'appuyer sur des modules du genre « Munshimba yobe ».

Les organisateurs de la soirée VIP « Munshimba yobe » les invitent tout particulièrement.

Les spectacles, livres et CD qui seront proposés lors de la soirée Munshimba yobe sont des véritables outils qui agiront sur le « cœur » du Congolais.

Salle : Fatima, 1353 avenue Tombalbaye, commune de la Gombe

Date et heure : de 20h00 à 22h30

Droit d'entrée : de 5$, 20$, 50$, 100$ et même plus, selon sa poche

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
24 décembre 2019 2 24 /12 /décembre /2019 06:46
Cheik FITA & le "Jahman" de Brazzaville, membre du festival Mantsina

Cheik FITA & le "Jahman" de Brazzaville, membre du festival Mantsina

Par Cheik FITA

Brazzaville, 23 décembre 2019

 

Ouvert le 12 décembre 2019, la 16è édition du Festival Mantsina de Brazzaville s'est clôturé en apothéose, le dimanche 22 décembre 2019 devant une foule très nombreuse.

Le festival Mantsina, c'était d'abord une grande fête de théâtre, qui a proposé plusieurs spectacles comme :

Hamlet, de William Shakespeare, dans une mise en scène de mise en scène de David Bobée

Au cœur des hommes, Spectacle écrit et mis en scène par John Ottavi, Compagnie Les Masquards.

7 milliards de voisins par la compagnie théâtre au compteur

 Un spectacle dans la forêt mis en scène et joué par Lena Paugam, de la Compagnie Alexandre,

Pain béni d'Ornella MAMBA de la RD Congo...

Le festival Mantsina, a réuni des auteurs de théâtres, des metteurs en scène, des formateurs venus de plusieurs pays du monde :

Fabrice Gorgerat, venu de la Suisse, pour la formation de mise en scène

  • Thierry Beucher, de France, pour la formation jeu d’acteur et écriture

  • Valérie Manteau et Julie Peghini pour l’atelier réalisation et journalisme

  • Christian Giriat, venu d’Avignon, qui a supervisé la Résidence d’écriture tenue en octobre dernier à Gare aux pieds nus, en partenariat avec La Chartreuse Villeneuve Les Avignon.

Le festival Mantsina c'était aussi le rendez-vous de plusieurs comédiens et comédiennes qui ont rivalisé en talents,

Le festival Mantsina c'était surtout bien sûr, un très grand public qui a été fidèle du début jusqu'à la fin du festival.

Le thème de cette 16è édition du Le festival Mantsina était : la jeunesse.

Pourquoi la jeunesse ?

« Quel est l’avenir de tous ces jeunes en manque d’emploi et de la Culture? Mantsina sur scène, dès sa première édition, s’est senti investi d’une mission: La réinsertion et la formation des jeunes dans le domaine des métiers des arts, en invitant des formateurs, venus de différents pays assurer les formations de jeu d’acteur, d’écriture, de mise en scène, de scénographie, de réalisation »

Le Festival Mantsina a comme Direction artistique: Sylvie Dyclo Pomos. Adjoint: Ulrich N’Toyo.

Et a comme fondateurs : Fondateurs: Dieudonné Niangouna, Abdon Fortuné Koumbha, Ludovic Louppé, Jean Félhyt Kimbirima et Arthur Batouméni.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
21 décembre 2019 6 21 /12 /décembre /2019 08:04
Rétro. 21.12.2018-21.12.219: Billet. Report des élections, sept jours pour mieux éradiquer le système Kabila

Le jeudi 20 décembre 2018, la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante de la RD Congo annonçait le report d'une semaine, les élections prévues pour le 23.12.

Nous publiions le lendemain un billet à ce propos. Un an après, comment ce texte apparaît-il? à chacun de faire une opinion.

Corneille Nangaa le Président de la CENI, Commission Electorale Nationale Indépendante de la RD Congo a annoncé le jeudi 20 décembre 2018 le report des élections pour le 30 décembre 2018.

Cela était-il prévisible ?

Quelle attitude le peuple congolais doit-il adopter ?

Le cauchemar que vit la RD Congo aujourd’hui dont le report d’une semaine des élections, n’est qu’une énième conséquence de la volonté d’un homme et de son clan de ne pas lâcher les manettes du pouvoir.

Cette volonté remonte au moins à janvier 2011. Le peuple congolais doit la combattre et l’éradiquer grâce à une arme : son seul bulletin de vote.

Pourquoi janvier 2011?

Cette année-là, sur instruction de Joseph Kabila via son gouvernement de l’époque, l’assemblée nationale  modifia à la hussarde certains articles de la constitution en instaurant une présidentielle à un tour.

Il y aurait eu deux tours, même en bourrant les urnes, Joseph Kabila n’aurait jamais gagné au second tour suite à un report massif des voix sur le candidat de l’opposition qui serait arrivé parmi les deux premiers. Il y aurait eu une présidentielle à deux tours, Joseph Kabila aurait été écarté de la présidence.

Joseph Kabila évincé, la présidentielle suivante aurait eu lieu en 2016, et la RD Congo n’en serait pas là.

Toutes les victimes de la démocratie en RD Congo depuis ces dernières années, sont les victimes de ce changement de la présidentielle de deux tours en un tour.

En se rendant aux urnes le 30 décembre 2018, chaque Congolaise et chaque Congolais devrait avoir à l’esprit ce grave gâchis humain.

En se rendant aux urnes le 30 décembre 2018, chaque Congolaise et chaque Congolais devrait honorer la mémoire de toutes ces victimes innocentes.

Le 30 décembre 2018, le bulletin que l’électeur congolais aura entre les mains sera une très grande arme ayant le pouvoir non seulement de sanctionner le clan Kabila, mais aussi de l’éradiquer : à la présidentielle, aux législatives nationales et aux provinciales.

Avoir poussé le régime Kabila a organiser les élections, sans la participation du Président sortant est une très grande victoire du peuple congolais.

Les élections prévues le 23 même reportées au 30 décembre 2018 sont le dernier acte de ce combat, un tournant vital pour les Congolais et pour la RD Congo. Tournant qui ne doit être ni raté, ni hypothéqué.

Ce jour-là, contre le bulletin de vote, le régime finissant ne pourra absolument rien.

Ce jour-là, ce sera un des rares jours où le peuple congolais aura l’occasion d’imposer sa volonté sur ceux qui confisquent encore les manettes du pouvoir ou ceux qui voudraient s’y maintenir ou y accéder malicieusement.

Le peuple congolais a sept jours de plus pour intérioriser cet impératif : éradiquer le système Kabila, renouveler le personnel politique.

Le peuple congolais veut le changement, le changement est à ce prix.

 

Bruxelles, le 21 décembre 2018

Cheik FITA

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
20 décembre 2019 5 20 /12 /décembre /2019 10:27
Lu pour vous. Lettre ouverte. Passation de pouvoir,un plagiat qui ne dit pas son nom

Par Franck KITENGE F.

Editions OCM de la RD Congo

Kinshasa, le 20 décembre 2019


L'opinion congolaise a été surprise d'apprendre que le gouvernement congolais comptait célébrer l'an un de la passation de pouvoir entre l'ancien Président Joseph Kabila et l'actuel occupant du Mont Ngaliema, son Excellence Félix Tshisekedi.
 
Célébrer peut-être. Mais fêter, là l'opinion n'était plus surprise mais sidérée. 
 
Fêter, peut-être, mais au frais du contribuable, là l'opinion a été révoltée, et les réactions ont commencé à fuser de toutes parts, les unes plus fortes que les autres en voyant le montant mis en jeu : six millions de dollars. Oui vous avez bien lu, six millions de briques.
 
Pour les éditions OCM que nous sommes, cela a été ressenti juste comme  un plagiat, pas plus. Pourquoi « plagiat » ?
 
Qui sommes-nous au fait ?
En quelques mots, nous sommes une petite maison d'éditions créée il y a Six ans , qui a son petit siège dans une cité populaire, en plein Matonge de Kinshasa.
Notre équipe est composée de jeunes diplômés congolais d'instituts congolais tant de commerce, de droit, d'économie que de journalisme.
Nous avons comme ambition de faire la promotion des écrivains congolais.
 
Pourquoi parlons-nous de plagiat ?
Dans le dictionnaire Larousse, plagiat veut dire : « Acte de quelqu'un qui, dans le domaine artistique ou littéraire, donne pour sien ce qu'il a pris à l'œuvre d'un autre. Ce qui est emprunté, copié, démarqué. ».
 
En mars 2019, soit exactement deux mois après la passation de pouvoir, nos éditions avaient publié concomitamment à Bruxelles et à Kinshasa le livre intitulé : « RD Congo, sans un seul coup de feu ».
 
Le livre a été préfacé par le Premier Ministre Honoraire Joseph Nsinga Udjuu et baptisé par le Président national de l’union nationale de la presse du Congo (UNPC) Jean Boucar Kasonga Tshilunde. Le préfacier  avait même présidé la cérémonie de baptême du livre  à Kinshasa. Et deux actuels collaborateurs du chef de l’État étaient là pour nous encourager : l'actuel Vice-Premier Ministre et Ministre de l'Intérieur Monsieur Gilbert Kankonde, ainsi que Monsieur Théo Tshilumba, actuel Conseiller principal culturel du Chef de l’État. 
 
Ce livre de 512 pages et pesant près d'un kilo avait été écrit par le philosophe et journaliste congolais vivant en Belgique Cheik FITA , Grand Prix National de Théâtre 1987, ancien parlementaire...

 
Le livre concernait les quatorze derniers mois du processus électoral congolais, avant la passation de pouvoir.
Une anecdote, l'auteur qui nous avait déjà parlé de son projet de livre avait demandé à ce que

pour lire la suite, veuillez cliquer sur le lien suivant:

http://www.congo-discovery.net/2019/12/20/lettre-ouverte-passation-de-pouvoir-un-plagiat-qui-ne-dit-pas-son-nom/

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens