Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 12:26


  

 

 

La huitième édition de « Matonge en couleurs »  s’est déroulée comme toutes les années : flot incessant de visiteurs, musique à tue-tête, barbecue, bière à flot.

C’était l’occasion de rencontrer de personnes que l’on avait perdues de vue depuis des mois, voir des années…

Stars, politiques, parents, belges anciens du Congo ou mariés à des congolaises,  jeunes, enfants et même bébés en poussettes, personne n’a manqué à l’appel. La  nostalgie du bled natal était palpable.

Au-delà de la fête, « Matonge en couleurs » tangue désormais entre deux pesanteurs : Le défouloir d’un côté pour les visiteurs dont le plus gros contingent est constitué des congolais, le business pour les organisateurs et les propriétaires des stands, les marchands ainsi que les petits vendeurs d’un week-end.

Qu’est-ce qui fait courir les Congolais ?

Celui qui a vécu à Kinshasa sait qu’à Matonge, la vie ne s’arrête pas. Bien de choses sont disponibles : boisson, musique, brochettes, filles de plaisir, vendeurs à la criée, petites affaires… Vingt-quatre heures sur vingt quatre. Il y a ceux qui y atterrissent  à la tombée de la nuit, il y a aussi ceux qui n’y arrivent qu’au-delà de minuit, et ceux bien sûr qui n’en partent qu’après le lever du soleil.

Oser transporter à Bruxelles cette ambiance pour quarante-huit heures, c’est pratiquement ramener dans les bagages un grand désir et ses travers : celui de se défouler. Le programme prévoyait vingt-trois heures pour plier bagages ? Les décibels des podiums pouvaient être arrêtés, mais les « ambianceurs » n’étaient pas disposés à rentrer dormir comme des curés. Dans la nuit du samedi au dimanche, quand nous avons quitté les lieux vers deux heures du matin, il y avait toujours autant de gens sur chaussée de Wavre que vers vingt-deux heures !

De plus en plus de filles et femmes à l’habillement suggestif occupaient le terrain. À chacun ou chacune sa marchandise à brader, brocante oblige.

Le dimanche soir, la police a fait de son mieux pour faire respecter l’heure de la fin : plus de barbecue après 22 heures sous peine d’amendes, plus de musique. Mais le public lui est bien resté durant très longtemps…. 

Dans cet environnement socioculturel, ici à Bruxelles, un phénomène social est apparu et qui mérite d’être épinglé : la poussée des jeunes d’origine congolaise, filles et garçons.

À la fête de « Matonge en couleurs » il était loisible de s’en rendre compte. Très nombreux, par grappes entiers,  surtout autour du podium de musique qui a été installé cette année à la place Fernand Cocq, loin de la sortie de la bouche du métro, vrai centre nerveux de « Matonge .» Très accrochés à la musique de leurs stars locales, s’abreuvant de la rythmique, des paroles, et des mélodies dispensées. Qu’ont-ils comme problèmes ou préoccupations ? Quelle influence cette proximité a-t-elle sur leur comportement d’aujourd’hui ou de demain ? Que se disent-ils entre deux morceaux de musique?

Leur habillement actuel surtout en été, très suggestif et qui, à défaut d’exhiber  complètement certaines parties du corps, les met expressément en évidence est-il innocent ?

Quand au business, il doit bien être présent mais jusqu’à quelles limites ? Sur les affiches et autres supports publicitaires, un certain flou apparaît dans la dénomination de l’événement. De Matonge en couleur on glisse subtilement vers d’autres dénominations, en prenant soin de garder le mot « Matonge » quelque part. C’est cela la vache à lait : supprimez Matonge, vous n’aurez plus le flot de milliers de congolais qui viennent dépenser sans compter.

Y a-t-il quelque part tentative de détourner l’idée originale telle que l’avait conçue monsieur Kungu, initiateur du projet ? La propriété intellectuelle a ses droits.

L’évènement ne devrait-il pas être organisé en tenant compte de la donne congolaise ? Devons-nous rappeler qu’en 2004, la tension politique au Congo avait failli s’inviter à « Matonge en couleur » ? Il n’est pas prudent de perdre la mémoire.

« Coupez les racines d’un arbre, et vous n’aurez plus de fruit. »

Bien de personnes impliquées dans les coulisses de l’événement « Matonge en couleurs » ou en tirant forts dividendes semblent ignorer cela. Pour preuve, cette anecdote :

Le lundi 23 au lendemain de la fête, sous nos yeux, un commerçant de nourriture exotique balance un paquet de tracts d’une manifestation congolaise prévue pour le 28. Logiquement, pour lui, la fête est terminée.  Je lui fais remarquer :

- La manifestation annoncée sur ce tract n’a pas encore eu lieu.

Il me répond :

-         Il y en avait beaucoup.

Je lui rétorque :

-         Alors, il faut restituer les tracts aux propriétaires, ils ont dépensé de l’argent pour imprimer cela.

Il veut discuter. Je sors mon appareil photo. Quand le flash crépite, il prend ses jambes au cou et s’abrite rapidement dans le magasin.

Moralité ?

Tant qu’ils sont clients et déboursent, les Congolais sont bons. Après ? Leurs problèmes, à la poubelle !

 

Cheik FITA

 

 

Bruxelles, le 25 juin 2008


PHOTOS DU DESSUS : DZANI MPIANA, WABABECKAM, et KUNGU
photos ci-dessous
Hélène Madinda du L'espace Matonge, Gisèle Mandaila, Stella Mandaila
l'artiste Jadis
des clientes attendant d'être servies
Ghislaine Molai
WABABECKAM en pleine exhibition

  

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 15:37
















A l’appel de
la FUGEA (fédération Unie de groupements d’Eleveurs et d’Agriculteurs), des centaines de camions et d’engins agricoles ont envahi Bruxelles ce mercredi 18 juin 2008.

Ce mouvement fait suite à la crise qui secoue actuellement le monde avec la hausse du prix du pétrole ainsi que la décote du dollar américain.

Les producteurs agricoles européens ne sont plus en mesure de couvrir leurs coûts de productions. D’où ce mouvement de grogne qui gagne pratiquement tous les pays de l’Union européenne.

Si les agriculteurs européens pourvus d’engins voient déjà venir la menace, que dire des agriculteurs de nos pays sous-développés, qui en sont encore à la houe ?

Le temps qu’ils comprennent qu’une crise sérieuse secoue actuellement le monde, il sera peut-être trop tard !

Nos dirigeants qui captent toutes les chaînes de télévisions internationales et suivent l’actualité européenne,  sauront-ils décrypter ces signes avant-coureurs ? Espérons-le.

 

Cheik FITA

 

Bruxelles, le 18 juin 2008







   

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 11:32




 


 

 

Brève séance de la cour de cassation au palais de justice de Bruxelles, ce mercredi 18 juin 2008 dans l’affaire Bemba. Les avocats du leader congolais ont comparu en vue d’obtenir la cassation du dernier arrêt de la cour d’appel qui refusait la mise en liberté provisoire de Bemba.

 

Ce sont les avocats Kilolo, Claude Bontinck et Legros que nous avons contactés qui nous ont livré cette nouvelle. Et l’arrêt devrait être rendue publique l’après-midi ou demain matin.

En termes vulgaires, l’avocat général qui avait le dernier mot, n’a pas suivi l’avis des juges qui avaient refusé la demande de la partie Bemba pour sa mise en liberté provisoire.

Comme il est désormais de coutume, chaque fois que l’affaire Bemba passe au palais de Justice, monsieur Mbungani,  représentant du MLC Benelux  mobilise les congolais de Belgique pour manifester leur soutien à Bemba.

Ainsi une trentaine de personnes ont été là, sifflets, banderoles et mégaphones en renfort.

L’affaire Bemba étant une affaire très sensible dans les relations belgo-congolaises, la police était là, d’une façon très visible.

Devrait-on affirmer que les juges de la cour d’appel ont été désavoués ? Un des avocats de Bemba à qui nous avons posé cette question nous a répondu : « En quelque sorte oui ! »

Formule polie, cela va sans dire.

Ce qui redonne confiance au camp Bemba pour la suite du procès, et surtout redore quelque peu le blason de la justice belge que la communauté congolaise accuse d’être tombé dans un piège politique.

dans la même lancée, les avocats de Bemba passeront à la cour de cassation en vue de demander la nullité du deuxième mandat lancé par la CPI.

Cheik FITA
Bruxelles, le 18 juin 2008 



 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA
commenter cet article
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 19:07
NOTA  traduction : congoforum (lien : http://www.congoforum.be/ndl/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=144789&Actualiteit=selected  

Gekoppelde documenten:

BRUSSEL – De Vlaamse christendemocraten (CD&V) organiseerden op vrijdag 13 juni 2008 een ontmoeting met de Congolese gemeenschap in België. De ontmoeting vond plaats in ‘De Markten’ in Brussel. Het werd een groot succes. De organisatoren hoopten zo’n 100 Congolezen te mogen verwelkomen. In werkelijkheid daagden er circa 300 Congolezen op.


Mevrouw Biwaka Masala Eme gaf eerst een korte inleiding in het Nederlands en het Frans. Daarna kwam de Brusselse staatssecretaris Brigitte Grouwels aan het woord. De organisatoren wilden de contacten met de Congolezen in België uitbouwen, praten over een aantal problemen, vooroordelen wegnemen en iets doen om het samen-leven te stimuleren. De CD&V beseft ook dat er een grote Congolese gemeenschap in België is.

Veel Congolezen weten niet dat er in Brussel 22 Vlaamse gemeenschapscentra bestaan. En al evenmin dat er daar 11 centra zijn die senioren begeleiden en ondersteunen. Dat heeft te maken met het feit dat veel Congolezen in Brussel wel Frans maar geen Nederlands kennen.

De Vlaamse christendemocraten willen een open maatschappij zonder racisme waarin diverse bevolkingsgroepen elkaar respecteren. Brigitte Grouwels vroeg zich af of de Congolezen geen heel andere indruk krijgen wanneer ze de Franstalige pers lezen.

Grouwels had het verder over de problemen in de federale politiek. Wij zijn geen separatisten, liet ze aan de toehoorders weten. “En er is geen complot van de Vlamingen”. De RTBF-uitzending “Bye Bye Belgium” maakte volgens de staatssecretaris een karikatuur van de Vlamingen. Met de werkelijkheid had dit programma niets te maken, klonk het.

CD&V wil wel meer macht voor de gewesten en gemeenschappen. We willen niet dat één gewest de federale kas blijft plunderen, zei Grouwels.

Senator Sabine de Bethune sprak over de internationale politiek. Zij zit in de commissie buitenlandse betrekkingen van de Senaat. De Bethune heeft ook veel interesse en sympathie voor Congo.

De Belgisch-Congolese relaties kwamen uiteraard ook aan bod. De uitspraken van minister Karel De Gucht (Buitenlandse Zaken) over Congo waren gebaseerd op een consensus in de federale regering, zei Grouwels. Volgens de regering gaat het allemaal veel te langzaam in Congo. Heel wat indicatoren staan ‘op rood’, er is nog zeer veel corruptie en er is een groot gebrek aan goed bestuur.

Volgens CD&V moet de dialoog met Congo worden voortgezet. Een breuk in de relaties is geen goede zaak. De christendemocraten pleiten voor een plan waarin duidelijk wordt afgesproken hoe Congo vooruitgang wil boeken op het vlak van goed bestuur en corruptiebestrijding. Meer dan 80 procent van de Congolezen leeft nog onder de armoedegrens.

Qua ontwikkelingssamenwerking krijgt Midden-Afrika tweederde van de Belgische middelen. België is de grootste leverancier van ontwikkelingsgeld in Congo, na de VS en Groot-Brittannië. Iedere Belg steekt 10 euro in de samenwerking met Congo.

In België zijn er zo’n 100 Congolese studenten met een beurs. Meer dan 35 ngo’s zijn actief in Congo. Er is sprake van bijna 170 acties, en er is een nauwe samenwerking tussen Belgische en Congolese universiteiten.

Het publiek kreeg ook de kans om vragen te stellen. Die vragen gingen bijvoorbeeld over de gelijkschakeling van diploma’s, discriminatie op de arbeidsmarkt, de regularisatie van mensen zonder papieren en de situatie van Congolezen die naar hier kwamen met een studentenvisum.

De Congolezen klaagden over buitenlandse investeerders die zonder scrupules de natuurlijke rijkdommen van Congo exploiteren. Ze hadden het over de dubbelzinnige rol die België speelde op een aantal momenten in de Congolese geschiedenis. De genodigden spraken over de schendingen van de mensenrechten in Congo, de acties tegen de oppositie, de aanhouding van MLC-leider Jean-Pierre Bemba.

Wat Bemba betreft, kan België niet anders dan een aanhoudingsbevel van het Internationaal Strafhof toepassen, verklaarden de CD&V’ers. De uitvoerende macht kan trouwens niet ingrijpen wanneer de rechterlijke macht iemand laat aanhouden.

Sabine de Bethune verklaarde dat Congo een sterk middenveld nodig heeft. Zo’n middenveld kan een ‘tegenmacht’ vormen, zei ze.

Het zou ook interessant zijn om een formele structuur voor de Congolese gemeenschap uit te bouwen. Een structuur die kan dialogeren met de Belgische overheden.

Het is de Congolezen niet ontgaan dat CD&V duidelijk moeite wil doen om haar banden met de Congolese gemeenschap te verbeteren. Soms is de taal een probleem. In Vlaanderen praten veel Congolezen Nederlands, maar in Brussel is dat nauwelijks het geval.

Cheik FITA

Bron : Cheik Fita News, 14.06.08 (vrije bewerking)

Volledig verhaal in het Frans: http://cheikfitanews.over-blog.net/

Fotomateriaal: met dank aan Avenir Maseme

Op 28 en 30 juni is er een nieuw moment om de banden tussen Congolezen en Vlamingen aan te halen. In Antwerpen wordt dan voor de tweede keer "Congo in Vlaanderen" georganiseerd. Een evenement met muziek, eten, informatie, animatie en discussie. Meer details over Congo in Vlaanderen vind je op www.congoforum.be (Nederlands).

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 16:14

 
Pour un coup d’essai, les membres du CD&V, parti du Premier ministre belge ont réussi un coup de maître ce vendredi 13 juin 2008, dans leur tentative de rencontrer la communauté congolaise de Belgique.

Ils attendaient une centaine de personnes, ils se sont retrouvés face à trois fois plus.

Du coup, la salle des glaces du Centre Communautaire flamand 'De Markten' située au 5, place du marché aux grains à 1000 Bruxelles s’est retrouvée fort exiguë.

Pourquoi cette rencontre? Comment expliquer l’engouement des Congolais?

 Il est un peu plus de 19 heures quand madame Biwaka Masala Eme d’origine congolaise introduit la manifestation dans un court discours en néerlandais et en français.
Elle est directement suivie par Brigitte Grouwels, Secrétaire d’état au gouvernement bruxellois. Dans un discours franc et direct elle donne les principales raisons de cette rencontre:

·         Mieux se connaître

·         Aborder les problèmes communs comme l’immigration

·         Dissiper les préjugés

·         Tenir compte du rôle important de la communauté congolaise de Belgique, et à Bruxelles plus particulièrement.

·         Vivre ensemble et non cote à cote.

En passant, Madame Grouwels rappelle que le CD&V est le premier parti tant au niveau fédéral qu’au niveau régional en Flandre.

Cela suffit-il pour que les Congolais de Belgique connaissent et le CD&V, et la communauté flamande ainsi que toutes ces réalisations?

Sait-on par exemple qu’il y a à Bruxelles, capitale bilingue, 22 centres communautaires flamands comme celui où l’on était réuni?

Sait-on qu’il existe à Bruxelles onze centres flamands d’aide au seniors?

La barrière de la langue est à la base de cette ignorence. Ce ne serait pas une mauvaise chose que davantage de congolais maîtrisent le néerlandais.

Le CD&V est pour une société ouverte, non raciste, respectueuse de l’identité de l’autre et pour un respect mutuel.

La secrétaire d’Etat se demande: «Est-ce cette image-là qui est véhiculée dans la presse francophone?

Abordant la situation politique belge, madame Grouwels dit qu’il y a un malaise au niveau fédéral. D’où vient ce malaise ?

Pas du CD&V! Il se dit à tort que le CD&V est un parti séparatiste. Cela est faux. Via ses différents membres qui ont été Premiers ministres, le CD&V a beaucoup travaillé et pour l’essor de la Belgique, et pour son unité: Leo Tindemans, Wilfried Martens, Jean-marie Dehayne et maintenant Yves Leterme.

Le CD&V n’a pas de plan pour la fin de la Belgique alors que cela est une obsession pour certains partis politiques francophones.

Il n’existe pas de complot flamand. Ainsi pour elle, «Bye Bye Belgium», l’émission de la RTBF diffusée il y a un an n’est qu’une caricature flamande de mauvais goût qui n’a rien à voir avec la réalité flamande.

Ce que veut le CD&V, c’est plus de pouvoir aux régions et aux communautés. Et pas le pillage des caisses fédérales pour une région.

Parlant de son parti, madame Grouwels informe la communauté congolaise que le CD&V est un parti de membres. Il en a 80.000. avec sa présence à la primature, il compte dépasser le cap de 100.000. Et au CD&V, un membre a quelque chose à dire. Il y a toujours débat, ce n’est pas le chef qui décide. À Bruxelles, dans chacune des 19 communes, il y a une section du parti, et presque partout des élus.

Pour conclure, Brigitte Grouwels insistera sur le dialogue et la diversité de la population bruxelloise. Cette diversité devra être visible même dans le secteur de l’emploi, comme cela est le cas dans la société Colryuit par exemple.

Après Brigitte Grouwels, ce sera au tour de la sénatrice Sabine de Bethune de prendre la parole afin d’aborder le volet de la politique internationale. Et pour cause, elle est membre de la commission des relations extérieures au sénat!

Pour l’occasion, seront bien sûr abordées, les relations belgo-congolaises qui connaissent actuellement un pic de fièvre.

Dans l’accord gouvernemental, il est écrit que le Congo est une grande priorité pour la Belgique: un partenariat dans le dialogue, non exempt de critique. Madame Grouwels confirmera que le message de monsieur De Gucht au pouvoir de Kinshasa avait fait l’objet d’un consensus au gouvernement:

·         Deux ans après les élections, le démarrage du Congo est lent. C'est une évidence,

·         Plusieurs indicateurs sont au rouge

·         La corruption est toujours omniprésente

·         La bonne gouvernance laisse à désirer

Néanmoins, tout cela doit être quelque peu relativisé. On n’en est pas encore à la gabégie. Il sied donc d’arrêter le dérapage à temps. D’où ce discours critique. Mais cela devrait-il déboucher sur la diabolisation?

Le dialogue entre le Congo et la Belgique doit continuer. Mais pour qu’il continue, doit-on rompre le contact?

Sinon, cela ne risque-t-il pas de devenir pire qu’avant?

La Belgique étant encore membre non permanent du conseil de sécurité de l’ONU, elle ne manquera pas de proposer les problèmes du Congo à l’ordre du jour et plus particulièrement les problèmes d’insécurité surtout à l’Est, ainsi que les violences.

Et la meilleure proposition pour sortir le Congo du bourbier est de dresser un plan avec des indicateurs clairs comme ceux concernant la corruption, la bonne gouvernance. Et si le chemin est bien balisé, d’ici cinq à dix ans, bien de choses peuvent changer positivement au Congo, en commençant par le bien-être de la population. En passant, il faut signaler que plus de 80% des congolais vivent en dessous du seuil de pauvreté.

En ce qui est de la coopération au développement, lors de la dernière conférence des ambassadeurs belges au Palais d’Egmont, Charles Michel, Ministre de la coopération au développement a donné des chiffres on ne peut plus clairs: 2/3 des investissements belges vont vers l’Afrique centrale. La Belgique est le troisième intervenant financier au Congo après les USA et la Grande-Bretagne. Ainsi, chaque belge contribue avec 10 € dans la coopération avec le Congo.

Il y a une centaine de boursiers congolais en Belgique, plus de 35 ONG actives au Congo, près de 170 actions, et une coopération poussée avec les universités.

Le quatrième orateur sera le député régional Walter VANDENBOSSCHE. Il insistera sur l’appui des initiatives, et l’appui des projets de la diaspora au pays.

La rencontre étant conçue comme un moment d’échange, à 20heures 15 commence la série de questions-réponses.

Les sempiternels problèmes qui minent les communautés étrangères sont abordés: équivalence des diplômes, segrégation à l’emploi, régularisation des sans-papiers ou des personnes étant arrivées en Belgique avec un visa étudiant.

Quoique la rencontre était placée sous le thème de la vie commune en Belgique entre communautés, les problèmes congolais brûlants de l’heure n’ont pu être évités:

·         Elagage subtil de la constitution congolaise des articles ayant trait à l’appartenance congolaise de son sol et de son sous-sol. Conséquences, on assiste à une véritable coupe-règlée du territoire national par des «investisseurs» sans scrupule. Se procurant au musée Tervuren des cartes géologiques du Congo, ils se rendent chez nous pour exiger des portions bien précises de terre afin d’y mener leurs activités… Un véritable «Far-West!» Et… curieusement, cette constitution avait été boutiquée quelque part en Belgique pour être ensuite poussée du bout de bras au Congo vers le référendum. Hasard? Calcul?

·         Le rôle ambigu de la Belgique dans la politique congolaise lors de différentes crises: indépendance, accession de Mobutu au pouvoir en 1965, processus démocratique. Jusqu’à quand ce jeu de dupes? Et en 2008, cela fait exactement un siècle que cela dure!

·         La situation des droits de l’homme plus que préoccupante. On ne tue pas seulement à l’Est, on tue aussi à Kinshasa, on musèle la presse, on transforme la chaîne de télévision nationale en propriété d’un seul courant politique, on bastonne les opposants, on interdit les marches, on traque les défenseurs de droit de l’Homme. Ni la terre, ni l’homme ne sont respectés!

·         La situation moribonde du pays et la nécessité d'une implication des congolais eux-même dans le sauvetage du pays,

·         La décapitation de la démocratie par l’arrestation en Belgique du leader de l’opposition de Bemba.

Dans leurs réponses, les membres du CD&V reconnaissent qu’ils ne sont pas nécessairement au courant de tout ce qui se trame au Congo. En cas de nécessité, ils en saisiraient le parlement ou interpelleraient les membres du gouvernement.

Pour ce qui est du cas Bemba, la Belgique est signataire de la charte de la CPI et elle ne peut que s’éxécuter face à un mandat de cette cour. En outre, avec la séparation des pouvoirs, l’exécutif ne peut interferer dans un dossier judiciaire.

En conclusion, madame Sabine dira qu’une des meilleures pistes de sortie du bourbier pour le Congo, c’est l’émergence d’une société civile forte, véritable contrepouvoir et qui peut être soutenue, étant le plus proche de la population

L’autre défi reste la création d’une structure formelle de la communauté congolaise de Belgique qui serait ainsi une interface crédible entre les autorités belges et la communauté.

Vers 21h30, avant le verre d’amitié, la séance est clôturée par la remise d’un cadeau de la communauté congolaise de Belgique, aux représentants du CD&V.

En filigrane de la manifestation il peut être retenu ceci:

·         La communauté flamande, via le CD&V a amorcé une opération de séduction vers notre communauté ici en Belgique.

·         Il est un fait, la communauté flamande a plusieurs lignes budgétaires qui peuvent contribuer aux différents projets de congolais tant ici en Belgique qu’au Congo.

·         L’obstacle de la langue devra être surmonté. Ceux des congolais qui vivent en Flandre parlent néerlandais. Mais ceux de Bruxelles, presque pas.

·         En prévision des prochaines élections régionales, si le parti flamand concrétise ses différentes propositions, nous assisterons à quelques surprises dans le score des candidats congolais alignés dans les partis francophones

·         La communauté congolaise de Belgique étant en majeure partie opposée au système politique congolais, le CD&V et les partis flamands gagneront à être rigoureux vis-à-vis de la navigation à vue du pouvoir de Kinshasa.

·         Et les congolais de leur côté, sauront-ils surmonter la poursuite de leurs petits intérêts égoîstes et ainsi que certains appétits ridicules de leadership, pour désigner enfin un comité directeur de la communauté, condition sine qua non pour être pris au sérieux par les différents partenaires? Nous avons beau être nombreux en Belgique, mais nous restons toujours un conglomérat de groupuscules incapables de fédérer leurs énergies pour le bien supérieur de tous.

Cheik FITA

 Bruxelles, le 14 juin 2008

 



  
Repost 0
Published by Cheik FITA
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 12:05


J'ai le plasir de vous annoncer que la 8ème édition de Matonge en Couleurs (fête de la solidarité et du rapprochement interculturel) aura bel et bien lieu le dimanche 22 juin 2008 de 12h00 à 22h30 à Bruxelles, Ixelles, Porte de Namur.

 Cet événement sera, comme d'habitude, couplé d'une grande braderie brocante (samedi 21 et dimanche 22 juin de 8h30 à 23h00).
De plus amples informations (formulaire d'inscription, communiqué de presse, affiche) sont disponibles sur notre site Internet http://
www.interfaceculture.be 

- L'inscription des associations, services communaux et artistes se fait à l'aide du formulaire à télécharger sur le site (Infos: Kungu Luziamu, gsm: +32 479 77 93 25).
 
- Inscription pour les Braderies et Brocantes : Chaussée d'Ixelles (infos: Atef WAHBA, gsm: +32 498 97 83 38). Chaussée de Wavre (Infos : Nicole JOCELYN, gsm: +32 472 34 84 99)
Nous espérons vivement que vous serez des nôtres pour soutenir cette 8ème édition de Matonge en Couleurs...
 
Bien à vous et à bientôt !

Note : Si vous ne souhaitez plus recevoir des courriels (emails) de notre part, je vous prie de nous le signaler.

 
Interface Culture Asbl
KUNGU LUZIAMU, coordinateur
http://
www.interfaceculture.be
rue de Venise, 89 à 1050 Bruxelles
Gsm: 0479 77 93 25
E-mail : kungu@skynet.be
Repost 0
Published by KUNGU LUZIAMU - dans cheikfitanews
commenter cet article
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 12:19

A l'appel de différents syndicats, plus de cinq mille personnes ont marché ce jeudi 12 juin 2008 à Bruxelles, de 10heures à 11 heures 30 pour dénoncer le coût de la vie qui devient de plus en plus cher.
Les manifestants sont partis de la place Roupe avec comme point de chute la place de la monnaie.
la pluie qui s'est abattue sur Bruxelles n'a pas découragé les manifestants.

Cheik FITA
Bruxelles, le 12 juin 2008











Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 14:05













 

 

Les faits sont têtus. Si la CPI a cru rendre justice aux congolais en arrêtant Bemba, il est fort probable qu’elle soit à côté de la plaque.
les données chiffrées se rapportant à Bemba et tirées des statistiques de notre blog vont interpeller plus d'un.
Le cas Bemba devrait être analysé sous toutes les coutures par les principaux protagonistes de l’affaire : la justice belge, le pouvoir politique belge, la cour pénale internationale. Malgré notre traversée (passagère) du désert, nous ne sommes, ni un pays mort, ni un peuple nul. Les différents hommes politiques étrangers qui s’intéressent au Congo doivent toujours garder à l’esprit un certain nombre de données.

-         Le Congo est et restera un grand pays. De par sa dimension, de part ses ressources naturelles, et surtout de par sa très diversifiée et grande  population.

-         De la stabilité du Congo, dépend  l’Afrique.

-         Calme et patient, le peuple congolais est comme tous les peuples du monde : capable de réagir face à ce qu’il considère comme une  injustice vis-à-vis de lui. Et comme dans l’histoire de tous les peuples du monde, ces moments de réaction sont souvent imprévisibles. Hélas, certains occidentaux se sont arrogés le grade de « spécialiste du Congo ». Ils réfléchissent pour nous, ils parlent en notre nom, ils engagent notre avenir dans mille et une combine. Les congolais que nous sommes étant étudiés comme des objets. Ils oublient ainsi parfois le proverbe suivant : « même le chien le plus idiot, il ne faut pas lui marcher sur la queue. »

Ici en Europe, on tient beaucoup compte des sondages et de l’opinion publique. Pourquoi n’en serait-il pas de même pour les pauvres nègres congolais que nous sommes ?

L’opinion congolaise est-elle à ce point négligeable ?

 

Nous livrons donc ci-dessous à votre attention, des chiffres sur la tendance de lecture des visiteurs de notre blog. Toutes proportions gardées, n’est-il pas possible de tirer quelques enseignements de cela ?

 

 

I.                  Les statistiques générales de notre blog depuis sa création

 

Date de création :

25/12/2006

Pages vues :

41 660 (total)

Visites totales :

18 689

Journée record :

08/04/2008 (1 096 Pages vues)

Mois record :

05/2008 (5 676 Pages vues)

 

II.                 TOP 30 DES ARTICLES LES PLUS LUS DU 03.06 AU 09.06.2008 pour un nombre total de lecteurs : 1982

 

 

163

56

43

26

24

23

19

18

16

15

15

12

12

11

6

5

5

5

5

5

3

3

3

3

2

2

2

2

2

2

 

Comme il est loisible de s’en rendre compte, les sept articles les plus lus concernent Jean-Pierre Bemba. Hasard ? Souci aigu d’information ? Besoin d’assouvir une soif ? Laquelle ?

A chacun de tirer ses conclusions.

 

Cheik FITA

 

Bruxelles, le 10 juin 2008

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 21:05

 

 

 

 

 Se   fatigueront-ils? Telle est la question que certains se posent sur l’engagement des congolais face à l’arrestation de Jean-Pierre Bemba. Apparemment non car, ils ont toujours du tonus, ceux qui viennent soutenir Bemba et dénoncer la justice « internationale ».

Ce  samedi 7 juin 2008, malgré la petite pluie qui tombait sur Bruxelles,  un peu plus de 120 congolaises et congolais ont fait un sit-in devant la prison de Saint-Gilles pour réclamer la libération du sénateur congolais .

C’est vrai, à 15 heures, l’heure de début de la manifestation quand nous arrivons, nous entrevoyons juste quatre congolais et une fourgonnette de la police devant la prison, l’heure congolaise ayant la peau dure.

C’est seulement vers 15 heures trente que nous atteignons la trentaine. Mais petit à petit les gens arrivent, même des pays limitrophes : France, Hollande, Grande-Bretagne.

Avec la pression du nombre, à 16 heures, la police est bien obligée de dévier la circulation en disposant deux fourgonnettes de part et d’autre de la rue Duc Pétiaux face à la prison, les manifestants disposant ainsi d’un grand espace pour s’exprimer.

 

Différentes banderoles sont disposées à la haie du parc qui est devant la prison. les manifestants se mettent eux pour la plupart, du côté de la prison.

Très vigilante, la police a aligné une douzaine d’agents devant l’entrée principale de la prison « On ne sait jamais ! » Et un renfort arrive. Soit près de 25 policiers en uniforme dans les environs immédiats.

Comme lors de précédentes manifestations, la réclamation n’a pas changé : « Libérez Bemba ! » Et en passant la politique belge vis-à-vis du Congo est écorchée.

Il sied de signaler  la présence à la manifestation des enfants de Jean-Pierre Bemba et bien sûr celle de son épouse.

À l’issue de la manifestation, précédée par monsieur Bungani du MLC Benelux, elle  adressera  un mot de remerciement à tous ceux qui s’étaient déplacés pour soutenir Bemba.

« La manifestation d’aujourd’hui n’est pas une manifestation pour Bemba, mais pour le Congo. »

Ce qui rejoint le sentiment de la plupart des Congolais qui se sont donnés la peine de venir manifester. Pour eux et pour bien d’autres, l’arrestation de Bemba est une grosse cabale politique contre notre  pays.

 

 

Cheik FITA

    

 

 

 



 

 

Bruxelles, le 7 juin 2008.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA
commenter cet article
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 11:47

 

    

 


En En soutien à Jean-Pierre Bemba arrêté, près d’une centaine de congolaises et congolais très bruyants, ont assiégé  le palais de justice de Bruxelles ce mercredi 04 juin, et ce dès 8h30.

Des banderoles en soutien à Bemba étaient visibles. La police autant disciplinée que discrète était déployée dans le hall de la grande entrée et à certains points aux abords.

L’animation a commencé dehors se  transportait régulièrement  dans le grand hall.

Sifflets, chants danses, slogans, quolibets, tout y est passé. Peu habitués à ce genre d’ambiance, certains avocats rasaient pratiquement les murs pour entrer ou pour sortir.

Durant longtemps, nous avons cru que nos collègues de la presse belge étaient absents. Nenni ! Au moment où il y a eu une prise de bec très chaude entre Henri Muke un des fondateurs de Bana Congo et un policier, l’équipe de télévision de la RTL-TVI apparaîtra.

Tout le temps où Jean-Pierre bemba comparaissait devant la huitième chambre de mise en accusation, le boucan n’a  pas cessé.

Comme il est désormais de coutume dans l’affaire Bemba, pour les congolais, à la base de cette arrestation, il y a la Belgique.

Un des animateurs de la manifestation lancera même quelques questions dont la réponse sera reprise en chœur et que chaque personne intéressée aux affaires belgo congolaises peut facilement deviner :

«  - Qui ont arrêté Bemba ? »

Réponse : ….

«  - Qui avaient tué Lumumba ?

Réponse : …

Arrivé sur les lieux à 9h45, monsieur Jeannot Bemba Saolona, sénateur et père de Jean-Pierre est resté sur les lieux de la manifestation jusqu’à la fin.

Vers 10h55, nous apprenons que l’audience est terminée.

Les journalistes de RTL-TVI et RTBF interviewent  Liliane la femme de Bemba ainsi que le sénateur Bemba père. Pour les deux membres de la famille Bemba, c’est une arrestation politique. Et l’argent de la RD Congo a circulé pour cela.

Monsieur Bemba donnera à la presse quelques détails sur la façon dont l’arrestation de son fils avait eu lieu.

Et un incident qui le choquera : Quand il rentrera chez Jean-Pierre, il trouvera un policier belge assis dans le salon de Bemba en conquérant, avec toute la désinvolture, un pied posé sur un meuble, un autre là-bas.

Deux requêtes avaient été déposées par la partie Bemba : une requête en nullité pour la procédure, et une requête de demande de mise en liberté sous caution.

Le prononcé sera rendu demain 5 juin à 9heures, en l’absence de l’accusé.

L’avocat de Bemba lui, dira : «  Nous avons posé des questions pertinentes… C’est une affaire qui a plusieurs dimensions. »

 

 

Cheik FITA

 

Bruxelles, le 4 juin 2008
 



   
 

Repost 0
Published by Cheik FITA
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens