Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 10:41

La campagne pour les élections belges et européennes de juin 2009 a atteint sa vitesse de croisière. Affiches, tracts, rencontres, les candidats ne ménagent aucun effort pour la chasse aux « voix. » Les grosses pointures des partis se jettent progressivement dans la bataille. C’est dans ce cadre que nous avons assisté à une rencontre entre Monsieur Charles Piqué, actuel Ministre-Président de Bruxelles-Capitale et tête de liste pour le PS. Présence à signaler, celle de madame Laurette Onkelinx, Vice-Première ministre belge et ministre des affaires sociales  de la santé publique.

C’était lors d’une assemblée au centre culturel flamand le Kriekelaar le  lundi 11 mai 2009 en soirée, Charles Picqué est allé soutenir les candidats du parti socialiste de la section de Schaerbeek.

La séance a commencé par la présentation des candidats schaerbeekois aux prochaines élections régionales du 7 juin 2009. Tous, des militants de longue date.

Certains mots sont revenus quant à l’engagement de tous ces candidats : solidarité, écoute des autres, lutte contre l’injustice sociale, meilleure redistribution des richesses…

Le choix des électeurs étant guidé par la comparaison des programmes et le jugement d’un bilan, Charles Picqué a rappelé un certain nombre d’arguments qui portent :

Pour le programme, le PS a le programme social le plus proche des préoccupations de la population.

Quant au bilan, le PS peut s’enorgueillir de plusieurs réalisations :

-       La région de Bruxelles-Capitale a vingt ans aujourd’hui. En 1989, le PS a été la colonne vertébrale de la nouvelle entité par la mise en place du cabinet ainsi que du parlement.

-       Les instruments de gestion de la capitale tels que le plan régional de développement, le contrat de quartier, sont l’œuvre du PS.

-       De gros investissements ont été consentis pour l’emploi et la formation, le logement, la santé, les crèches…

En tant que grande métropole, à l’instar de toutes les grandes capitales du monde, Bruxelles doit éviter un trop grand écart social entre ses habitants au risque de provoquer des remous sociaux. Est-ce une gestion libérale qui faciliterait la chose ?

 

Petit bémol pour les électeurs d’origine subsaharienne, le premier candidat black sur la liste socialiste ne pointe qu’à la 23ème place.

Charles Picqué a pris bonne note de cette remarque, ajoutant que néanmoins, au-delà de la sixième place, seules les voix de préférence sont déterminantes pour l’élection d’un candidat.

Tout était mis en œuvre pour soutenir équitablement tous les candidats de la liste.

Les citoyens belges d'origine subsaharienne, ne devraient-ils pas aussi être plus visibles dans les différentes manifestations du parti et davantage s'affilier?
Quelques extraits du message phare de Charles Picqué pour les bruxellois : « Bruxelles est le levier économique du pays. Bruxelles est donc une chance pour la Belgique et pour les deux autres régions… Aujourd’hui notre pays traverse une crise institutionnelle, doublée d’une crise économique et sociale, qui fragilisent plus encore nos populations… Un accord institutionnel conclu sans tenir compte de Bruxelles aura des effets ravageurs… »

Charles Piqué sollicite le suffrage pour la "défense de Bruxelles et des bruxellois."
Aux électeurs de saisir le message et de décider en connaissance de cause!

 

 

Cheik FITA
Bruxelles, le 12 mai 2009
 

  

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 06:04

 

Nous étions près de soixante, dont une dizaine de nègres et négresses pour assister à la présentation  du dernier livre de notre consœur, Colette Braeckman du journal  belge Le Soir.

Lieu : Librairie Tropisme, 11, Galerie des Princes.1000 BRUXELLES

Jour et heure, jeudi 7 mai 2009, 19h15.

L’entretien est dirigée par la journaliste Myriam Goorts et l’écrivain Alain Berenboom. Des questions classiques sur le contenu de son ouvrage. Aussi, des questions  débordant du contenu... Sur l’actualité du Congo. Tout y passe donc, Les élections appuyées par la « communauté internationale », les relations avec  l’encombrant voisin rwandais, les contrats chinois, les prétentions de la Belgique sur le Congo…

C’est lors de l’intervention du public que systématiquement des sons discordants se font entendre :

-          Du temps de Mobutu, beaucoup de Congolais ont été de fervents lecteurs de Colette Braeckman. Et aujourd’hui ?

-          Approche visiblement dirigée, presque pour justifier une thèse : « tout ce qui s’est passé au Congo pour l’avènement de Kabila est bon ». ce qui poussera un intervenant congolais à dire : «  madame, vous êtes devenue militante kabiliste, ça n’engage que moi… »

-          Fiabilité et inattaquabilité des sources. L’ancien représentant du parti Congo-Pax de madame N’landu rappellera, une info publiée sur « le soir en ligne » puis vite enlevée, l’annonce de la mort de Nkundabatware. Colette Braeckman dira qu’elle n’était pas la source de l’info.

-          Un angle de vue qui n’est peut-être pas celui des Congolais. A cet effet, nous lui aurons suggéré ce proverbe bien de chez nous : « Quand le petit d’une chèvre regarde la chèvre, elle voit sa mère, quand le lion regarde la chèvre, il voit un gibier » La charge émotionnelle  chez les Congolais du mot «  indépendance » repris dans le titre, a-t-elle été prise en compte en connaissance de cause, pour que ce qui se passe aujourd’hui au Congo soit considéré par les Congolais comme étant une « deuxième » indépendance ?

-          Faut-il rappeler certains propos de réelle colère qui ont pu paraître pour des non-congolais comme des propos agressifs ? Face à l’indifférence de l’occident devant la mort de millions de congolais depuis l’agression rwandaise, quel Congolais serait tout sourire ? Une phrase d’un intervenant plus qu’éloquente : «  Le peuple congolais est considéré moins qu’un chat en occident… Les gens ont de la compassion ici s’ils trouvent un chien malade, pas pour les Congolais. Plus de cinq millions de personnes qui sont mortes à cause de cette guerre, nous n’avons pas vu la sympathie du monde pour venir panser nos plaies. Ici en Belgique, on légitime le droit des victimes. Mais les Congolais ne sont pas considérés comme des victimes… »

Un autre point sur lequel Colette Braeckman et les Congolais divergeront, c’est la légitimité de Kabila. « Soixante à soixante-dix millions de congolais, 25 millions recensés, 16 millions partis –voter-, neuf millions ayant choisi Kabila…  Combien laissés au bord de la route ? »

Et pour ne pas arranger les choses, l’actualité au Congo apporte son pied de nez : l’abbé Malu Malu qui fut l’artisan tant vanté du processus électoral congolais est entré aujourd’hui dans l’illégalité totale en ressuscitant cavalièrement la CEI, une institution de la transition dont l’existence a pourtant été supprimée par l’actuelle constitution. Souci de parachever une (basse?)besogne déjà amorcée? Ici en Belgique, le gouvernement Leterme est tombé pour bien moins que ça.

Si la technique nous le permet, nous mettrons en ligne quelques extraits vidéo de la soirée: les interventions des Congolais d’une part, et les réponses de Colette Braeckman de l’autre.

Cheik FITA
Bruxelles, le 9 mai 2009

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 21:07

 

Il est difficile de parler et de penser développement sans associer l’Homme, acteur et destinataire. Quelle est l’approche et la pratique de la BAD Banque Africaine de Développement d’un côté, de la coopération belge de l’autre ? Et nos pays qui jouissent de cette coopération, quelle est leur part ?

Nous avons profité du passage à Bruxelles du DG de la BAD pour lui poser la question.   C’était lors d’un point de presse, le mardi 5 mai 2009  dans le cadre des assises de coopération au développement 2009, au Palais d’Egmont. Thème, la crise financière et l’Afrique.

 

Pourquoi ces assises ?

Pour Charles Michel, ministre belge de la coopération au développement, le but de ces assises était d’aider les partenaires africains à faire face à cette crise. Les pays ciblés : La RD Congo, la Tanzanie et le Sénégal.

Pour cela, les pays du Nord doivent éviter, le repli sur soi, ils doivent éviter de gratter des économies budgétaires sur le dos de leurs engagements antérieurs vis-à-vis des Etats du Sud.

Dans le cadre des objectifs du millénaire, le ministre belge a souscrit à l’idée d’une interdépendance  des objectifs du millénaire pour le développement. Ainsi « on ne pourra pas éduquer un enfant qui a le ventre vide, on ne pourra pas mettre des programmes de santé efficaces si les programmes d’accès à l’eau et à l’assainissement ne sont pas résolus. ».

Pour Donald Kaberuka Directeur Général de la BAD, il sied de tirer les leçons :

-       Des politiques populistes

-       Des réformes économiques

-       Et de l’intégration régionale 

Dans le court terme, il faut éviter les dégâts macro-économiques comme l’inflation. Pour cela, il faut un appui budgétaire de la FMI et de la BAD aux pays faibles.

De continuer : La faiblesse de l’Afrique vient du fait qu’avec ses 53 pays, un petit nombre a plus de 40.000.000 d’habitants. La plupart étant en deçà de 10. La BAD s’est donnée comme mission entre autres, l’intégration économique du continent. Mais comment cela peut-il être facile avec une multitude de monnaies, de frontières, de systèmes judiciaires.

Quand à la RD Congo, le Directeur général de la BAD a dit qu’elle avait un cadre macro-économique faible. La RD Congo doit aussi travailler sur la diversification de son économie en rentabilisant par exemple l’agriculture. Un appui de cent millions de dollars de la BAD est prévu.

La BAD finance pour beaucoup des infrastructures. Toute financière qu’elle soit, la BAD s’occupe du développement. Qui dit développement pense à l’homme. Peut-on penser un saut vers le développement sans une attention aux hommes qui assureront l’usage des infrastructures ?

 À notre question de savoir si elle avait même un petit budget pour  l’information, la sensibilisation de la population via des actions culturelles, le DG de la Bad nous  répondra :

« Le travail que vous citez me parait vraiment un travail national, des institutions locales, nous, nous avons des projets pour renforcer la gouvernance… »

Quelle est l’approche belge ?

Le ministre belge de la coopération au développement nuancera :

« C’est un bel exemple, mais tous les canaux de la coopération ne doivent pas tout faire. Je pense qu’en bonne intelligence, il faut déterminer de quelle manière on peut avoir la valeur ajoutée… »

 « Je partage l’idée que la dimension culturelle est une dimension qui doit être présente et qui peut jouer un rôle moteur dans le cadre du développement. Si je prends la coopération bilatérale belge à titre d’exemple, nous y sommes particulièrement attentifs à travers des instruments comme Africalia, à travers des initiatives qui visent à utiliser le levier culturel pour porter un message sur le sens que l’on veut donner à la coopération au développement…. Et pas plus tard qu’il y a quelques semaines, étaient réunis ici plusieurs dizaines de représentants du monde entier à l’initiative conjointe de l’Union européenne et du gouvernement belge pour associer culture et développement. C’était une des premières initiatives mondiales du genre, qui a connu un succès important puisque  la représentation à haut niveau était à la hauteur des espérances  que nous avions… »

 

Moralité ?

La coopération bilatérale, Les institutions financières internationales comme le FMI, la Banque Mondiale et la BAD décaissent des centaines des millions pour des projets de développement dans nos pays subsahariens. Des sommes qui, logiquement auraient permis des résultats plus visibles.

Le problème ? C’est des choses qui se passent en haute sphère et auxquelles le commun des citoyens ne comprend pas grand-chose.

Il y a ainsi risque d’assister pour longtemps à ce genre de spectacle :

-       Des ménagères qui utilisent les caniveaux même neufs, comme dépotoir,

-       Des paysans à vélo lourdement chargé tentant de traverser une autoroute afin de rejoindre le village d’à côté.

Pourquoi ?

A défaut de mettre sur leurs comptes l’action de la mobilisation du capital humain via la culture, nos bailleurs de fonds ne  devraient-ils pas ajouter aux préalables de leurs financements, la nécessité pour nos gouvernements de financer le secteur culturel national, outil irremplaçable de l’intériorisation collective de la marche vers le développement.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 6 mai 2009


Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 20:11


  UN Website

MONUCUnited Nations Organization Mission in DR Congo

 


ections: La MONUC sensibilise les acteurs non étatiques

 

 

 


50 participants issus des différentes communes de la ville de Kinshasa ont pris part à une première séance de sensibilisation destinée aux acteurs non étatiques (ANE), c'est-à-dire, des représentants de la société civile tels que l’église, les réseaux des professionnels, et les commerçants, entre autres. Les journalistes feront de même demain mercredi.

Le but est de ces séances d’information est de faire prendre conscience aux ANE de l’importance de la participation populaire a la révision du fichier électorale et de compromettre sa participation comme des agents motivateurs de cet élan.

Les participants ont soulevé des questions relatives à la stratégie électorale, le financement des ANE ainsi que sur la cartographie des ANE.

A son tour, ils ont été informés par un expert de la MONUC et un autre de la CEI sur le fondement juridique de la révision du fichier électorale, du document cadre de la stratégie de sensibilisation et du contenue des thèmes et messages de la sensibilisation ainsi que de la procédure de la révision du fichier.

Pour le coordonnateur de la cellule de communication de la CEI Jean Baptiste Itipo «l’appui de la MONUC est considérable non seulement du point de vue logistique mais aussi au niveau des ressources humaines et le PNUD à travers son Programme d’Appui au Cycle Electorale (PACE) a aussi contribué dans le financement de cette campagne».

Les activités de sensibilisation vont continuer dans toutes les provinces durant les semaines à venir. Les prochaines séances d’information sont prévues le 11 et le 12 mai à Matadi et le 15 et le 16 dans tous les Bureaux de Liaisons de la CEI à Kinshasa et au Bas Congo.

 

SOURCE : http://monuc.unmissions.org/Default.aspx?tabid=1069&ctl=Details&mid=1143&ItemID=3693 


Kinshasa, 5 mai 2009 - La Commission Electorale Indépendante (CEI) et la MONUC ont organisé des séances de sensibilisation à l’attention des Acteurs Non Etatiques et des journalistes sur la révision du fichier électorale. Cette activité qui se déroule entre le 4 et le 6 mai 2009 à Kinshasa, sera ensuite reconduite dans toutes les provinces du pays.

Repost 0
Published by SITE MONUC - dans cheikfitanews
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 17:06

Vendredi 1er mai 2009, à l’horloge du Sud, au 141 rue du Trône, nous assistons à une conférence tenue par Olivier Kayomo. Thème : « Quel avenir pour la jeunesse africaine à Bruxelles ? »

Durant près de deux heures, Olivier Kayomo harangue son public. C’est à l’issue de cette rencontre que nous lui soumettons notre questionnaire.

 

1. Qui suis-je ?

Nom: olivier-KAYOMO

Candidat effectif, 9e sur la liste PRO BRUXSEL 37 ans, marié et père d'un petit garçon.
Originaire du Congo-Kinshasa.Consultant en communication, diplômé en chimie,
Coordinateur et initiateur de la troupe théâtrale ''Les piroguiers''
Membre du conseil de médiation de PRO BRUXSEL (1er parti Bilingue)
Auteur du livre APPELLATION D'ORIGINE AFRICAINE (support de mon discours politique)

2.
Le sens de mon engagement politique,  ma particularité

-Mon engagement en politique est un appel pour un sursaut culturel et politique africain, la restructuration de la composante Africaine comme groupe social organisé afin de contribuer positivement à la consolidation de Bruxelles comme ville-région, véritablement multiculturelle.

 -La convocation des États généraux de la jeunesse Africaine est une nécessité pour aider les jeunes s'approprier leur double identité: Belge et Africaine.

3. ce qui caractérise mon parti et le différencie aux autres

Mon parti est le premier parti politique bilingue à Bruxelles. Nous sommes un parti acommunautaire.
Les discussions stériles entre flamands et wallons affaiblissent les Bruxellois et la Belgique, nous voulons changer cela en mettant  tout le monde ensemble à Bruxelles qui est le ciment de ce pays.

4. les suggestions pour mon pays d’origine

-          processus démocratique, liberté d’expression

-          gouvernance

-          vote des congolais vivant à l’étranger

Pour mon pays d'origine, je pense que nous de la diaspora devrions nous organiser  structurellement et efficacement  ici pour devenir une véritable force sociale et politique en Belgique, pour ainsi peser favorablement sur  certaines décisions qui sont prises ici pour la République Démocratique du Congo. Nous devons aussi revoir notre façon d'aider le Congo, Il ne suffit plus d'envoyer de l'argent à nos familles mais il faudra réorienter nos aides dans le sens de la création d'emploi, soutenir des initiatives privées pour monter des PME. Si je suis élu, je lancerai l'opération BRICO pour le Congo, une manière d'agir concrètement!
-La dénonciation en Belgique de la mauvaise gouvernance des autorités de la RD Congo et de leurs soutiens occidentaux sera mon cheval de bataille jusqu'à l'avènement d’un véritable changement en faveur du peuple congolais.
-Je voudrais également porter et être le relais de l'opinion des Congolais de Bruxelles sur la place publique Belge.
-Enfin, je suis un fervent défenseur de la double nationalité pour les Congolais de Belgique.
100_5729.jpg
5.
Mon message à l’électeur : pourquoi voter pour moi  

Je demande à l'électeur de voter pour moi car je reste convaincu que nous avons besoin de réapprendre à nous faire confiance et cela passera par l'émergence d'un nouveau leadership responsable et porteur d'une vision politique basée sur la recherche de notre intérêt commun, j'aspire à incarner ce leadership en m'appuyant sur les culturelles Africaines.

NOUS POUVONS CHANGER, NOUS DEVONS CHANGER et LEVONS-NOUS POUR CHANGER CELA, le 07 juin 2009 en votant pour OLIVIER-KAYOMO, 9e sur la liste PRO BRUXSEL!

 

LIENS ET CONTACTS

http://olivierkayomo-probruxsel.blogspot.com/

 




www.olivierkayomo.be/ okayomo-probruxsel.blogspot.com/

 

 email:kayolivier@hotmail.com ou 00 32 473 203 738


 

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 06:33

 

LA BELGIQUE 
ET
L’EUROPE
VOTENT
(4-) 7 JUIN 2009

 

Le dimanche 7 juin 2009, les belges se rendront aux urnes pour élire les parlementaires régionaux ainsi que les députés européens.

Des candidats d’origine congolaise et subsaharienne sont sur les listes électorales de différents partis.

Pourtant, ils étaient venus en Europe pour de multiples raisons : études, affaires, exil… D’autres sont tout simplement nés ici de parents congolais, les voici aujourd’hui dans l’arène politique belge.

En quoi ces élections intéressent-elles les Congolais ?

-         La Belgique a colonisé le Congo avec tout cela implique.

-         Depuis une décennie, la Belgique est très présente dans la politique de la RD Congo. Les élections de 2006 ayant été une parfaite illustration de cette présence. Etait-ce dans le sens des aspirations profondes de la majorité des Congolais ?

-         Que de personnalités belges de différentes disciplines sont considérées comme des « spécialistes du Congo. » Les Congolais ne peuvent-ils pas parler eux-mêmes, d’eux-mêmes ?

-         Une poignée d’abord vers les années 60, les Congolais sont plus de cent mille à vivre aujourd’hui en Belgique, un grand nombre d’entre eux ayant opté pour la nationalité belge, donc, électeurs et éligibles. Est-ce de gaieté de cœur qu’autant de Congolais se sont retrouvés ainsi loin de leur terre natale ?

-         Cette grande communauté congolaise de Belgique, est-elle suffisamment visible dans le paysage belge ? Politique, emploi, médias, culture, sport… Y a-t-il nécessité ou pas qu’elle ait des élus à tous les niveaux ?

-         Pourquoi ? Pour quel discours ? Et en direction des électeurs d’origine subsaharienne en général, et congolaise en particulier ?

-         Pour nous les Congolais par exemple, les réalités du pays nous poursuivent-elles à ce point ? Avons-nous amené dans nos bagages un schéma mental et culturel particulier dont il faut tenir compte?

-         Y-a-t-il  des spécificités de notre communauté qui nécessitent une meilleure prise en compte ?

-         Bruxelles, capitale de la Belgique est aussi capitale de l’Europe. Autant que la Belgique si pas plus, l’Union européenne s’est également impliquée dans le dernier processus électoral en RD Congo. Quels ont été les dividendes des Congolais ? Et pour l’avenir ?

Voici donc les élections, l’occasion d’influer sur la marche des régions et de l’Europe ou tout au moins, de faire entendre notre voix.

Il sied de saluer ici le courage de toutes ces femmes et de tous ces hommes d’origine subsaharienne qui ont décidé de consacrer leur temps pour les autres à travers l’engagement politique.

Durant ce mois de mai, notre journal en ligne va suivre pour vous la campagne électorale de ces candidats, dans cette rubrique spéciale : « La Belgique et l’Europe votent, 4-7 juin 2009 » A chacun d’eux, nous donnerons la parole.

Et à la veille des élections, nous tenterons de dresser un tableau récapitulatif sur le profil, le discours, le sens de l’engagement de chacun d’eux, afin de permettre à l’électeur de se prononcer en connaissance de cause.

« Si vous ne vous occupez pas de la politique, la politique s’occupera de vous. » … Souvent, à votre détriment ou à votre avantage ?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 2 mai 2009

 

 

-          

 



Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 12:34

 

La résolution 1325, vous connaissez ?

« Dans un monde idéal, tous les acteurs de l’égalité entre les sexes, de la paix et la sécurité connaîtraient parfaitement la Résolution 1325 du Conseil de sécurité. Lors de son adoption le 31 octobre 2000, elle a été saluée comme étant la première résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies à porter sur les femmes et le genre. Depuis, elle est devenue un formidable point de ralliement et instrument de plaidoyer pour les organisations et les personnes aux quatre coins de la planète. Néanmoins, elle demeure relativement peu connue, et ce, même dans le petit milieu du genre et de la consolidation de la paix. » (Kristin Valasek, http://www.un-instraw.org/fr/)

 

Lire le texte intégral en cliquant sur le lien suivant :

 http://www.un.org/french/docs/sc/2000/res1325f.pdf

 

C’est pour vulgariser ce texte que L’AFTCD Espace Impulse Saint-Gilles  a organisé le 24 avril dernier une table ronde  sur le thème :

 

Les  défis de la  résolution 1325 des Nations Unies ; La précarité, l’exclusion, le manque de dignité des femmes issues de la minorité congolaise en Belgique.  C’était à l’espace Matonge, sous le Sous le patronage de MARIE ARENA, Ministre des Affaires Sociales des Pensions et des Grandes Villes.

Après la projection de la  pièce de Théâtre  « PARITE », par la troupe  SIMBA de Kisangani, Province Orientale en R.D.Congo, plusieurs thèmes ont été abordés :

Le contexte historique, et les perspectives,   

Perspectives belges de la réduction de la pauvreté pour la femme issue de l’immigration congolaise.

Concept de mainstreaming gender.

Les violences envers les femmes

La discrimination,  le témoignage amélioré 

Collecter la mémoire par les Femmes,

Femmes  du Congo, hier et aujourd’hui, des sociétés traditionnelles à  nos jours…

La discrimination à l’embauche et /ou l’emploi sous qualifié à l’égard des femmes issues de l’immigration Congolaise.

La femme migrante noire (pas) comme les autres.

A l’issue de la manifestation, un cocktail agrémenté par la musique traditionnelle Congolaise  et le JAZZ a été offert aux participants.

Cette rencontre a connu l’apport de certains partenaires :

CASSAF  CCAE/B, AFRIKAANS PLATFORM, MOZIKI YA BA MAMA, AFEDE, AMUKA, MEMOIRES VIVES CONGO AFRIQUE, FIREFEC, OKAPI, CITIZEN.

A l’issue de la manifestation, nous avons tendu le micro à Bibiane Mokeni,  Présidente de la Plate-forme africaine branche de Bruxelles,  afin qu’elle nous donne ses impressions :

« Je crois que c’est un véritable succès parce qu’il y a eu un flux de près de cent personnes chacun venant selon sa disponibilité,  parce que c’était quand même un sujet important à traiter et beaucoup de gens ont été touchés comme on le voulait.  Je  crois que dans l’avenir nous allons continuer à marteler la résolution 1325 et, la prise des décisions et la place de la femme à tous les niveaux des pouvoirs décisionnels.

Tout ceci c’est pour permettre à lutter contre la pauvreté. Et  la pauvreté est une plaie  qu’il faut absolument éradiquer. »

 

Cheik FITA

 

Bruxelles, 1er mai 2009 

 


 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 19:16

 

Une centaine d’étudiants de l’ULB, Université Libre de Bruxelles, ont bruyamment manifesté devant l’office des étrangers le lundi 27 avril 2009 entre 13h30 et 15h45 pour soutenir leur collègue Rudy Nzimo toujours détenu dans un centre fermé, malgré quatre décisions de justice en sa faveur.

Ce qui n’était qu’une affaire de quelques amis de Rudy, puis des étudiants camerounais, est devenu une affaire que la plupart des étudiants de l’ULB connaissent et suivent.

Pour l’office des étrangers, les empreintes digitales qui sont sur le document camerounais d’identité de Rudy Nzimo ne sont pas les siennes, et « on ne (r)entre pas en Belgique avec des faux papiers. »

Mais au départ il s’agissait d’abord de la photo sur le passeport qui ne ressemblait pas à l’étudiant, le faciès quoi.

Problème : Rudy Nzimo est étudiant à l’ULB depuis des lustres. Et comme l’avait affirmé son avocat lors d’une audience au palais de justice, « on ne fait pas du tourisme en polytech. »

Il ne serait pas parti au Cameroun, il serait aujourd’hui à l’ULB, étudiant calmement. L’office des étrangers ne serait jamais venu l’y chercher pour contrôle de ... papiers africains. Conséquence, la plupart des étudiants africains réfléchissent déjà par deux fois avant de penser quitter la Belgique pour des  visites familiales en Afrique, sans avoir au préalable décroché leur diplôme.
Le bon sens élémentaire ne montre-t-il pas là les limites de certains règlements ? Si la mobilisation des étudiants n’a pas faibli depuis tout ce temps, bien au contraire, c’est qu’il y a quelque part un truc qui ne tourne pas rond.

Un véritable micmac pour le commun des mortels que sont les justiciables.
L’office des étrangers pourra-t-il accepter de perdre la face ?

Dans l’entretemps, Rudy Nzimo croupit toujours dans un centre fermé, loin de ses syllabus.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 27 avril 2009

 

 

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 08:08

 

 

Le quartier Matonge de Bruxelles n’est pas le plus beau de la capitale belge, loin de là. Il reste néanmoins un passage obligé pour tous ceux qui voudraient atteindre la communauté congolaise de Belgique : musiciens, pasteurs, compagnies aériennes et agences de voyage, société de transfert d’argent…

Pourquoi ? Pourtant, les Congolais ne sont ni propriétaires immobiliers à Matonge, ni résidents.

Par nostalgie, ils y passent, ils y traînent, taillant bavette, s’échangeant les informations tant du pays que de leur seconde patrie, la Belgique… Se ravitaillent en chikwangue et biteku-teku chez les indo-pakistanais. Et tous les jours, c’est un flot ininterrompu et incessant : hommes, femmes, enfants, jeunes…

Avec les élections européennes et régionales belges de juin 2009, ce sont les posters des candidats qui ont commencé à fleurir à Matonge.

Les vitrines des magasins, des cafés et des salons de coiffure  seront négociés pour l’affichage. Comment contenter tout le monde ?

Sur les listes de tous les partis, on retrouve des candidats d’origine subsaharienne : des anciens comme de nouveaux venus, des transfuges, des alliés d’hier devenus adversaires aujourd’hui, des novices… Bref tout ce qui rend une campagne intéressante.

Qui seront élus ?

Quel sera le score de chacun ?

Aux antipodes des élections type « républiques bananières »de nos pays africains, ici les règles sont claires, le scrutin transparent, l’électeur respecté.

Combien de Congolais y a-t-il en Belgique ? Combien sont devenus belges et peuvent ainsi voter ? Combien d’enfants d’origine congolaise ont atteint dix-huit ans et peuvent aussi voter ? Combien de congolais quoique n’étant pas belges, ont une grande influence dans la communauté ? Quel parti a la cote dans le cœur des Congolais ? Comment les partis flamands vont-ils se comporter face à cet électorat ?

 

Le problème pour nos candidats black reste l’accès aux grands médias. A part les têtes d’affiche des partis, les autres petits candidats devront faire preuve de beaucoup d’inventivité pour leur visibilité.

De notre côté, nous ferons un effort pour donner équitablement de l’espace à chacune de ces candidates, à chacun de ces candidats qui se battent pour une plus grande visibilité des originaires de l’Afrique subsaharienne, dans le paysage politique belge.

 

Pour de plus amples informations sur ces élections, nous recommandons de consulter le site officiel des élections européennes et belges de 2009 :

Dont voici le lien : http://www.ibz.rrn.fgov.be/index.php?id=1182&L=0

Ce site est publié par la direction des élections du Ministère belge de l’intérieur.

A lire plus particulièrement par les candidates, candidats ainsi que leurs équipes de campagne, le code électoral. Lien : 

 

http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/Elections2009/fr/lois/CODE_ELECTORAL_1_AVRIL_2009.pdf

 

On pourrait par exemple y lire :

TITRE V

TITEL V

Des pénalités

Straffen

Art. 181. Sera puni d'un emprisonnement de huit jours à un mois et d'une amende de cinquante à cinq cents euros ou d'une de ces peines seulement, quiconque aura, directement ou indirectement, même sous forme de pari, donné, offert ou promis soit de l'argent, des valeurs ou avantages quelconques, soit des secours, sous la condition d'obtenir soit un suffrage, soit l'abstention de voter, soit la procuration prévue à l'article 147bis, ou en subordonnant les avantages décrits au résultat de l'élection.

Art. 181. Met gevangenisstraf van acht dagen tot een maand en met geldboete van vijftig euro tot vijfhonderd euro of met een van die straffen alleen wordt gestraft hij die, rechtstreeks of onrechtstreeks, zelfs bij wijze van weddenschap, hetzij geld, waarden of enig voordeel, hetzij steun geeft, aanbiedt of be-looft onder voorwaarde van stemverlening, stemon-thouding of verlening van volmacht als bedoeld in artikel 147bis, dan wel op voorwaarde dat de verkie-zing een bepaalde uitslag oplevert.

Seront punis des mêmes peines, ceux qui auront accepté les offres ou promesses.

Met dezelfde straffen wordt gestraft hij die het aanbod of de belofte aanneemt.

 

 

À bon entendeur, salut!

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 25 avril 2009

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 08:19

« Errare humanum est, perseverare diabolicum » .

« Il est humain de se tromper,

persévérer dans l’erreur est diabolique »

 

En ce 24 avril 2009, dix-neuf ans après la fin du parti unique en RD Congo, l’abbé Malu Malu, poursuit son action cavalière d’organiser les prochains suffrages en RD Congo, au mépris des dispositions constitutionnelles qui ignorent l’existence de sa « CEI ».

Son dernier haut fait d’armes est la convocation pince-sans-rire de tous les compatriotes qui furent agents de la CEI pour… Lisez plutôt ceci :

 « La CEI invite ses anciens agents de Kinshasa et Bas-Congo à participer au test de recrutement

Par  Le Potentiel

Faisant suite au communiqué de presse de la CEI du 28 mars 2009 portant annonce du calendrier de l’opération de révision du fichier électoral, le Bureau de la CEI invite tous ses anciens agents à se présenter dans la ville de Kinshasa et dans la province du Bas-Congo, aux Bureaux de représentation provinciale, aux Bureaux de liaison et aux bureaux administratifs de territoires, du 23 au 24 avril 2009 afin de manifester leur intérêt en vue de participer au test de recrutement. Il s’agit des anciens agents suivants: Les anciens agents des Bureaux de liaison, les formateurs nationaux (FN), les superviseurs techniques, les formateurs provinciaux (FP), Coordonnateurs locaux des opérations techniques de terrain (COLOTT), les membres des Centres d’inscription (Président, préposé à l’identification et Opérateurs de saisie), les Logisticiens des Bureaux relais.  En outre, la Commission électorale indépendante recrute des juristes qui seront chargés du suivi des contentieux relatifs à la révision du fichier électoral (voir avis de vacance de poste). Les anciens agents (FN, STN, FE, FP, COLOTT, BL et BR), peuvent également postuler dans les trois bureaux de liaison qui viennent d’être crées à Luozi, Lukala, Lukula et Kimvula dans la province du Bas-Congo. Les agents de la CEI, anciens ou en fonction peuvent aussi postuler. Les postes à pourvoir sont:

Pour les anciens Bureaux de liaison: 1chargé de formation et sensibilisation, 1 chargé des inscriptions et scrutins, 1 secrétaire comptable. Pour les nouveaux Bureaux de liaison : 1 chef de Bureau de liaison, 1 chargé de logistique, 1 chargé de formation et sensibilisation, 1 chargé des inscriptions et scrutins, 1 secrétaire comptable.

Pour le personnel opérationnel: les formateurs électoraux provinciaux (FEP), les formateurs électoraux territoriaux (FET), les préposés à la logistique, les points focaux chargés de suivi des contentieux, les membres des CI (PCI, PI, OPS).

Les postes d’opérateur de saisie (OPS) est ouvert à tout informaticien de la CEI. Les listes affichées, le 25 avril 2009 et le test interviendront le 26 du même mois. Les autres informations seront communiquées par les Bureaux de représentation provinciale (BRP) et les Bureaux administratifs de territoires concernés. »

Source : http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_edition=&id_article=80262

 

Pourtant, le parcours de l’abbé président n’est pas jalonné que de bourdes :

-          Il a réussi à mobiliser des fonds pour les élections congolaises,

-          Il s’est attiré la sympathie de plusieurs institutions internationales

-          Quelle chaine de télévision du monde n’a pas montré son visage ?

-          Il a atteint le sommet de la goire avec le référendum constitutionnel.  

-          Pour proclamer à la télévision nationale  les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, il avait dû emprunter un char de combat sous escorte militiaire, le ballotage du président faisant alors craindre tous les dérapages

-          Que de superlatifs, que de louanges, que de portes ouvertes pour lui dans le monde…

-          Le jeudi 20 mars 2008, Il lui a été décerné par l’’Université de Liège, les insignes de docteur honoris causa, la plus haute distinction honorifique de cette université , sur proposition de la faculté de Droit .

-          Il avait été nominé pour le prix Sakharov 2008.

Le prix Sakharov ?

Décerné par le Parlement européen, il récompense depuis 20 ans des personnalités ayant marqué de leur empreinte le combat en faveur des droits de l'Homme.

Parmi les lauréats précédents: Nelson Mandela, la militante birmane Aung San Suu Kyi, et l'ex-secrétaire général de l'ONU Kofi Annan.

 

Et aujourd’hui ?

Comme un infanticide, Malu Malu détricote minutieusement sa réalisation passée. Ou alors il n’y a jamais travaillé de bonne foi, s’attelant à la réalisation d’un autre plan !

La convocation pour recrutement éventuel des anciens agents de la CEI  débouche sur un certain nombre de questions :

-          Ainsi donc, à un moment donné, ceux qui avaient travaillé pour la CEI avaient été remerciés. Mais l’abbé Président lui est resté ! D’accord. Etait-il rémunéré pour cela ? Sur quelle ligne budgétaire ? « Ca doit se savoir »

-          S’il était rémunéré, ceux qui sont convoqués, ne pourraient-il pas prétendre à des arriérés de salaire, leur institution n’ayant jamais disparu.

-          Si les anciens agents doivent être testés, n’est-ce pas parce que c’est pour un nouveau mandat sous d’autres conditions ?

-          Pourquoi l’abbé Président ne s’applique-t-il pas lui-même cette logique ? Qui va le tester lui ? Qui est au dessus de l’abbé ?

-          En fait, n’est-ce pas cette logique qui fait qu’aujourd’hui, c’est la CENI qui aurait dû trôner en lieu et place de l’ex-CEI ?

Qui de nous tous peut affirmer être exonéré  d’une action pour  arrêter les frasques de l’abbé « président » ,

Les cours et tribunaux du Congo ?

Chacun des membres du parlement congolais avec leur nouveau bureau ?

Les députés dits de l’opposition institutionnelle ?

Les partis politiques ?

Les membres de la société civile ? 

Le « garant » de la Nation ?

Les supérieurs hiérarchiques ecclésiastiques de l’abbé au sein de l’église ?

La propre conscience du téméraire ?

 

Que personne ne dise un jour n’avoir pas été informé des manoeuvres actuelles  de l’abbé Malu Malu.

Nous souhaitons beaucoup pour l’abbé président que c’est nous qui nous gourons,  et lui, dans la vérité, la légalité et la constitutionnalité.

Sinon, son obstination et son entêtement sont alors purement diaboliques. Est-ce louable pour un ministre de Dieu ?

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 24 avril 2009




Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens