Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 22:11
Élections au « Rassemblement », témoignage de celui qui a piloté le processus

En ce début du mois de mars 2017, le « Rassemblement » des forces politiques et sociales acquises au changement vient de vivre sa première crise. À la base ? L'élection de deux de ses dirigeants.

Mais comment se sont donc déroulées les élections ?

L'Info en Ligne des Congolais de Belgique a pu poser cette question à celui qui était chargé de piloter le processus électoral : Yesu Kitenge, membre du conseil des sages du « Rassemblement » qui était Président intérimaire du Comité des sages jusqu'au 2 mars 2017.

Peu bavard, il a dit ceci :

- Il avait pour mission d'assurer la transition entre feu la Présidence de feu Étienne Tshisekedi et les nouveaux dirigeants ?

- En toute élection, il y a toujours des gagnants et des perdants, il ne faut pas être un mauvais perdant,

- L'avenir du « Rassemblement » a déjà été tracé par le Président Étienne Tshisekedi : mener le peuple vers l'alternance.

 

Le peuple congolais a placé un très grand espoir dans le « Rassemblement. » Il est du devoir des acteurs politiques congolais acquis au changement de ne pas décevoir cet espoir, et surtout de ne pas trahir l'idéal pour lequel Étienne Tshisekedi wa Mulumba a sacrifié toute sa vie.

 

Bruxelles, le 4 mars 2017

Cheik FITA

ci-dessous, l'interview

Élections au « Rassemblement », témoignage de celui qui a piloté le processus
Repost 0
Published by Cheik FITA
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 11:16
Cacophonie au « Rassemblement » , la lecture de Roger Lumbala

Alors que le Président Étienne Tshisekedi n'est pas encore enterré, ses orphelins politiques s'empoignent pratiquement comme des chiffonniers pour se partager son héritage.

Premier acte : le 2 mars 2017, une partie du « Rassemblement » se réunit, restructure la plate-forme et nomme deux dirigeants : Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi.

Deuxième acte : une autre frange du « Rassemblement » se réunit le lendemain au siège du FONUS, et nomme Olenga Nkoy Président du comité de sages du « Rassemblement ».

Les observateurs de la scène politique congolaise sont en droit de se poser un certain nombre de questions : Qui a tort ? Qui a raison ? Qui a un agenda caché ? Qui est manipulé ? Par qui ? Comment sortir de l'imbroglio ?

L'Info en Ligne des Congolais de Belgique s'est entretenu avec Roger Lumbala, du RCDN, un parti allié à Étienne Tshisekedi et qui se trouve dans le camp de ceux qui se sont réunis au siège du FONUS.

Il a donné sa lecture de la situation qui peut être résumée comme suit :

- Il est déplorable qu'avant qu’Étienne Tshisekedi ne soit enterré, le « Rassemblement » en arrive là.

- La restructuration du « Rassemblement » n'était pas à l'ordre du jour, même du vivant d’Étienne Tshisekedi, ils la rejettent,

- Certains membres du « Rassemblement » n'étaient pas au courant de cette réunion,

- C'est pour des raisons inavouées que Pierre Lumbi a été propulsé au poste de Président du comité des sages,

- Pierre Lumbi n'a pas le profil pour remplacer Étienne Tshisekedi.

- Le poste de Président du comité des sages devrait revenir à l'UDPS,

Et en guise de sortie de crise ?

Pour Roger Lumbala, si l'on veut une sortie de crise, Pierre Lumbi devrait se désister.

 

Bruxelles, le 4 mars 2017

 

Cheik FITA

Plus de détails dans l'interview ci-dessous

Cacophonie au « Rassemblement » , la lecture de Roger Lumbala
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 21:31
« Rassemblement » : étincelles, repositionnement, double-jeu ?

Jeudi 2 mars 2017 le « Rassemblement » s'est restructuré et a élu un Président ainsi qu'un Président du comité des sages.

Mais selon les échos en provenance de Kinshasa, la journée du 3 mars est une journée caractérisée par des déclarations dans tous les sens :

Certains acteurs politiques sont même tentés de quitter le bateau et de créer leur « aile » du « Rassemblement », alors que rassemblement n'est pas synonyme d’émiettement.

Le « Rassemblement » ayant été créé pour l'alternance et le départ du système Kabila, à quelques mois des élections et à dix mois du départ de Kabila, comment interpréter cette subite cacophonie ?

Y avait-il à ce point des infiltrés dans le « Rassemblement » ?

Les raisons avancées par les uns et les autres pour voler de leurs propres ailes sont-elles innocentes ?

S'agit-il des prises de positions purement idéologiques ou y a-t-il des membres du « Rassemblement » qui se sont compromis avec le régime Kabila en empochant discrètement des billets verts pour lesquels ils doivent maintenant rendre compte en sabordant le « Rassemblement »?

La disparition d’Étienne Tshisekedi l’icône de la démocratie en RD Congo risque d'entraîner la mort politique de bien « d'opposants ».

 

Bruxelles, le 3 mars 2017

Cheik FITA

 

 

« Rassemblement » : étincelles, repositionnement, double-jeu ?
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 09:29
Félix Tshisekedi élu Président du « Rassemblement »

Jeudi 2 mars 2017 à Kinshasa, à l'issue d'une séance marathon, le « Rassemblement » des forces politiques et sociales acquises au changement a pris trois décisions :

1. Adapter au contexte actuel le texte de la plate-forme,

2. De cela a découlé la désignation du Président du « Rassemblement » . C'est Félix Tshisekedi, de l'UDPS.

3. Il a été également désigné le Président du Conseil des Sages, ce sera Pierre Lumbi du G7.

 

Ci-dessous, la vidéo du compte rendu fait par Yezu Kitenge, membre du Conseil des Sages

source vidéo : UDPS-RDC

 

Bruxelles, le 3 mars 2017

Cheik FITA

Félix Tshisekedi élu Président du « Rassemblement »
Repost 0
Published by Cheik FITA
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 12:36
Musique. Chanson d'hommage à Etienne Tshisekedi par les Rappeurs du collectif Outsider

Le Collectif OUTSIDER, Composé de Rappeurs et Chanteurs Congolais, rend Hommage au Sphinx Tshisekedi à travers cette première chanson à Caractère Hip-Hop.

Musique. Chanson d'hommage à Etienne Tshisekedi par les Rappeurs du collectif Outsider
Repost 0
Published by Cheik FITA
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 06:01
Document. Rapport de l'ONU sur la violation par le pouvoir de J. Kabila des Droits de l'Homme le 19.12.2016

RAPPORT SUR LES VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME EN RD CONGO DANS LE CONTEXTE DES ÉVÈNEMENTS DU 19 DÉCEMBRE 2016

KINSHASA / GENEVE (1er mars 2017) - Les forces de défense et de sécurité de la République démocratique du Congo (RDC) ont fait un usage excessif et disproportionné de la force, parfois létale, pour empêcher et contenir des manifestations en décembre 2016, selon un rapport de l'ONU publié aujourd'hui.

Selon le rapport du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l'homme de la MONUSCO (BCNUDH), au moins 40 personnes, dont cinq femmes et deux enfants, ont été tuées entre le 15 et le 31 décembre 2016 dans plusieurs villes de la RDC, parmi lesquelles Kinshasa, Lubumbashi, Boma et Matadi.

Les résultats de l'enquête du BCNUDH montrent que 28 individus ont été tués par des militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), six par des agents de la Police nationale congolaise (PNC) et les six autres lors d’opérations conjointes de la PNC et des FARDC. Toutes les victimes, sauf deux, ont été tuées par balle.

Au cours de la même période, au moins 147 personnes ont été blessées par des agents de l'État, dont 14 femmes et 18 enfants, et au moins 917 personnes, dont 30 femmes et 95 enfants, ont été arrêtées par les forces de défense et de sécurité. Le rapport note également que certains manifestants ont commis des actes de violence, dont le meurtre d'au moins un agent de la PNC à Kinshasa le 20 décembre 2016.

Le rapport indique que la plupart des victimes étaient des civils non armés, blessés par balle au niveau des parties supérieures du corps, ce qui suggère un usage excessif et disproportionné de la force par les forces de sécurité lors d’opérations visant à contenir les manifestations.

“De tels incidents aussi graves sont inquiétants, en particulier dans le contexte actuel. Le Gouvernement est le premier responsable de la mise en œuvre des mesures de confiance prévues par l'Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016 afin d’atténuer les tensions et de créer un environnement propice à la tenue d'élections pacifiques. La MONUSCO continuera d'appuyer les efforts déployés par le Gouvernement visant à atteindre ces objectifs, notamment par le biais d’enquêtes et de sanctions fermes contre tous les responsables de violations graves des droits de l'homme”, a déclaré Maman Sambo Sidikou, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC.

“La MONUSCO reste déterminée à accompagner la RDC vers des élections pacifiques, crédibles et inclusives”, a souligné M. Sidikou.

Le rapport condamne également le fait que, alors que les opérations de gestion des foules sont normalement du ressort de la PNC, des militaires des FARDC, y compris ceux de la Garde républicaine et de la Police militaire, ont été déployés pendant la période considérée pour contenir les manifestations, bien qu’ils ne soient ni convenablement équipés ni suffisamment formés pour ces opérations. L’absence d’identification des responsabilités pour les violations passées des droits de l'homme, y compris celles qui ont été commises lors des manifestations de Kinshasa les 19 et 20 septembre 2016, peut avoir encouragé un sentiment d'impunité et incité les forces de défense et de sécurité à commettre d'autres violations en décembre 2016.

“Une fois de plus, nous constatons de graves violations des droits de l'homme, commises de façon flagrante et en toute impunité par les forces de sécurité, qui ont fait un usage excessif de la force contre des manifestants non armés, en violation flagrante du droit international des droits de l’homme et des normes internationales”, a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra'ad Al Hussein.

“Je demande instamment au Gouvernement de veiller à ce que les responsables des violations commises dans le contexte des événements qui ont marqué la fin du deuxième mandat constitutionnel du Président Joseph Kabila Kabange rendent des comptes et soient traduits en justice. Des mesures doivent également être prises, à tous les niveaux, pour que l'exercice légitime des libertés fondamentales par la population ne conduise pas à la perte de vies humaines et à d'autres violations graves des droits de l’homme”, a déclaré Mr. Zeid.

“J'appelle donc le Gouvernement de la RDC à adopter d'urgence la loi sur la liberté de manifestation pacifique et la  “J'appelle donc le Gouvernement de la RDC à adopter d'urgence la loi sur la liberté de manifestation pacifique et la loi sur les défenseurs des droits de l’homme. Ceci est crucial pour les mois à venir durant lesquels la RDC se dirige vers la mise en œuvre de l'Accord politique du 31 décembre et préparer la prochaine élection présidentielle”, a souligné M. Zeid

Pour lire le rapport complet, veuillez cliquer sur le lien suivant:

http://www.ohchr.org/Documents/Countries/CD/UNJHRODecember2016_fr.pdf

Document. Rapport de l'ONU sur la violation par le pouvoir de J. Kabila des Droits de l'Homme le 19.12.2016
Repost 0
Published by Cheik FITA
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 16:35
Flash. Le corps d'Étienne Tshisekedi arrive à Kinshasa le samedi 11 mars 2017

Monseigneur Gérard Mulumba, jeune frère de feu Président Étienne Tshisekedi a déclaré à la presse le mardi 28 février 2017 à Bruxelles que le corps d'Étienne Tshisekedi arriverait à Kinshasa le samedi 11 mars 2017.

Monseigneur Mulumba a dit "qu'après concertations de deux familles biologique et politique" la dépouille du Président Etienne Tshisekedi  Wa Mulumba soit inhumée dans un premier temps à la Gombe conformément à l'arrêté du Gouverneur" de la ville de Kinshasa.

 

 

Bruxelles le 28 février 2017

Cheik FITA

Ci-dessous la vidéo de la déclaration de la famille, lue par Mgr Gérard  Mulumba

 

Flash. Le corps d'Étienne Tshisekedi arrive à Kinshasa le samedi 11 mars 2017
Repost 0
Published by Cheik FITA
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 08:01
Billet. Transition 2017 en RD Congo, les contraintes de la cohabitation

Depuis la signature de l'accord de la Saint Sylvestre, deux mois se sont écoulés, soit un sixième de la période de transition, sans que le Premier Ministre de transition ne soit connu ni n'entre en fonction.

À quoi ce retard est-il dû et quelles pourraient en être les conséquences ?

Le 19 décembre 2016 à 23h59, le deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila à la tête de la RD Congo avait pris fin.

Dans l'accord de la Saint Sylvestre, en contrepartie d'une année de plus pour monsieur Kabila au pouvoir, ses délégués aux négociations avaient accepté que l'opposition prenne la primature, ainsi que la Présidence du CNSA, le Conseil National du Suivi des Accords.

Certaines institutions du pays, toutes aussi illégitimes pouvaient rester en place malgré qu'elles étaient sous la coupe du clan Kabila.

L'accord de la Saint Sylvestre entrait en vigueur le jour de sa signature.

Première conséquence : Le 1er janvier 2017, Joseph Kabila commençait un mandat transitoire de douze mois.

Deuxième conséquence, Étienne Tshisekedi, Président du comité des sages du « Rassemblement » commençait également un mandat de douze mois à la tête du CNSA,

Troisième conséquence, le Président du CNSA devait désigner le Premier Ministre.

Le 31 janvier, un mois après la signature de l'accord, à cause des manœuvres du clan Kabila, la RD Congo n'avait toujours pas de Premier Ministre de transition. Pourquoi ?

Dès le lendemain de la signature de l'accord, riches en inventions abracadabrantes et loufoques, les membres du clan Kabila rivalisant d'ardeur dans la recherche d'inspirations démoniaques lancèrent sur la place publique une ineptie digne des films d'horreur:

Ignorant à dessin leur signature du 31 décembre, les membres du clan Kabila demandaient au « Rassemblement » de proposer au moins trois noms afin de permettre au Président de la République de choisir dans le lot.

Un membre du clan avait même réussi à battre ses collègues en pitrerie en affirmant pince-sans-rire que le Président ne pouvait avoir un Premier Ministre avec lequel il ne s'entendrait pas !

Moulés au monopartisme du temps de Mobutu puis maintenant au monolithisme, les kabilistes n'avaient même pas été assez intelligents pour constater que la situation de l'après accord de la Saint Sylvestre s'appelle cohabitation : Un Président et un Premier Ministre que tout oppose.

Tenez. En France par exemple, le Président socialiste François Mitterrand avait dû cohabiter avec Jacques Chirac qui était tout, sauf son ami.

Devenu Président, Jacques Chirac avait dû à son tour s'accommoder de la présence du socialiste Lionel Jospin comme Premier Ministre. Et Dieu seul sait à quel point l'un et l'autre se désignaient pratiquement par des noms d'oiseaux dans leurs prises de positions politiques.

À partir du 1er février, profitant du décès d’Étienne Tshisekedi, le clan Kabila entre même dans le registre du calcul macabre en cherchant à palabrer avec un défunt, dans le désir de récupérer le pouvoir perdu dans l'accord de la Saint Sylvestre, et si possible, ramener la RD Congo dans la situation politique de l'avant 19 décembre 2016.

Ce comportement a une dénomination: « les kabilistes prennent les Congolais pour des idiots. »

Ces manœuvres de bas-étage pourraient-elles durer indéfiniment ?

Non.

Ces contorsions politiques n'aboutissent qu'à un résultat : elle bloquent le pays dans tous les domaines :

1. Politiquement, le gouvernement Badibanga artificiellement maintenu fait de la figuration. Sans soutien intérieur, sans appui extérieur :

- Il est incapable d'assurer la sécurité des biens et des personnes,

- Il est incapable de protéger les frontières nationales,

- Il est incapable de booster la machine du processus électoral,

- Il est incapable de coordonner les différents rouages de l'état,

- Et il n'existe plus que dans les reportages du journal télévisé de la RTNC, la chaîne nationale.

2. Économiquement le pays tourne au ralenti : de moins en moins d 'investissements, avec comme conséquence la diminution de la richesse nationale à éventuellement redistribuer,

3. Socialement, il y a augmentation de la misère, levain de la grogne sociale, capable d'exploser à tout moment,

4. Culturellement, le génie créateur du congolais est inhibé par ce climat général de désolation.

Et en définitive, c'est le peuple tout entier qui trinque. Peuple pour qui le clan Kabila prétend naïvement se maintenir au pouvoir, en réalité, pouvoir pour le pouvoir !

Si le clan Kabila ne se plie pas aux contraintes de la cohabitation, la nouvelle donne politique congolaise aujourd'hui, ce pouvoir qu'il croit détenir et qui est en réalité une bombe à retardement, pourrait lui exploser au visage à tout moment.

Bruxelles le 27 février 2017

Cheik FITA

Billet. Transition 2017 en RD Congo, les contraintes de la cohabitation
Repost 0
Published by Cheik FITA
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 13:30
Vidéo.Enlisement politique en RD Congo, déclaration des mouvements politiques et sociaux de la diapora
Repost 0
Published by Cheik FITA
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 07:32
Document. RDC : le Conseil de sécurité condamne les violences dans la région du Kasaï

 

25 février 2017 – Le Conseil de sécurité de l'ONU a fermement condamné vendredi soir les violences observées au cours des derniers mois dans la région de Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC), et a réclamé la fin de l'impasse politique au niveau national.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil se sont déclarés vivement préoccupés “par les récentes informations faisant état de violations graves du droit international humanitaire commises par des milices locales dans la région de Kasaï, notamment le recrutement et l'utilisation illégale d'enfants soldats et les meurtres de civils par des membres des forces de sécurité de la RDC, qui pourraient constituer des crimes de guerre en vertu du droit international”.

Le Conseil de sécurité a demandé au gouvernement congolais d'envoyer sur place immédiatement une enquête crédible et impartiale et de traduire en justice tous les responsables. Il s'est félicité de l'annonce faite par le gouvernement à cet égard et a encouragé la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) à fournir un appui aux autorités congolaises, si demandé, dans la conduite de cette enquête.

S'agissant de la situation politique au niveau national, les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur ferme soutien à l'accord politique du 31 décembre 2016 et à la poursuite d'élections pacifiques, crédibles, libres, justes et inclusives d'ici à décembre 2017, conduisant à un transfert démocratique de pouvoir. Ils ont exprimé leur inquiétude croissante quant à l'absence de progrès dans le dialogue entre les acteurs politiques congolais en ce qui concerne les modalités de mise en œuvre de l'accord.

Ils se sont inquiétés de ce que, deux mois après la signature de l'accord, la nomination d'un Premier ministre présenté par la coalition Rassemblement, ainsi que l'installation d'un nouveau gouvernement de transition et du Comité national de suivi de l'accord (CNSA) n'aient pas encore eu lieu. Ils ont souligné la nécessité de maintenir la bonne volonté politique qui a mené à la signature de l'accord afin d'éviter une plus grande insécurité en RDC.

Dans ce contexte, les membres du Conseil de sécurité ont appelé « toutes les parties prenantes de la RDC, y compris le Président Kabila, la majorité présidentielle et l'opposition, à redoubler de bonne foi leurs efforts en vue d'une conclusion rapide des pourparlers en cours sur les 'arrangements particuliers' de l'accord, afin de désigner d'urgence un Premier ministre présenté par le Rassemblement, conformément à l'accord du 31 décembre, de mettre en place le CNSA et de mettre en œuvre pleinement des mesures de confiance ». Ils ont rappelé que les questions de sécurité ne devraient pas retarder la mise en œuvre de l'accord et que sa mise en œuvre rapide est importante pour assurer la paix et la sécurité dans le pays.

Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur plein appui à la médiation menée par la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et ont réaffirmé la nécessité pour toutes les parties de soutenir et de participer de manière constructive à ces efforts de médiation.

Ils ont souligné combien il était important pour le gouvernement et ses partenaires nationaux prennent « toutes les mesures nécessaires pour accélérer sans tarder les préparatifs des élections et pour assurer un environnement propice à la conduite pacifique et inclusive des activités politiques ». Ils ont également souligné l'importance de l'inclusion des femmes dans le suivi et la mise en œuvre de l'accord.

SOURCE: http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=39031#.WLJ0xoE1-M8

 

Document. RDC : le Conseil de sécurité condamne les violences dans la région du Kasaï
Document. RDC : le Conseil de sécurité condamne les violences dans la région du Kasaï
Repost 0
Published by Cheik FITA/ONU - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens