Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

26 août 2020 3 26 /08 /août /2020 06:40
Photo. Journal Le Phare de Kinshasa

Photo. Journal Le Phare de Kinshasa

Par KIMP.

Journal Le Phare de Kinshasa

Mercredi 26 août 2020

Le Phare n’avait pas tort de traiter, dans sa livraison d’hier mardi, de « messe noire » le très suspect « Forum de haut niveau sur la réforme électorale », convoqué et ouvert, le lundi 24 août, au Centre Interdiocésain, de manière unilatérale et précipitée, par le professeur Bob Kabamba, coordonnateur de CAPAC (Centre d’Appui Politologique Afrique Caraïbes) de l’Université de Liège. Le piège qu’il avait tendu à la coalition au pouvoir, composée du FCC (Front Commun pour le Commun) et de CACH (Cap pour la Changement), lequel visait clairement la remise en cause des résultats des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales de décembre 2018 ainsi des animateurs des institutions actuelles, n’ayant pas fonctionné, il a suspendu brutalement des travaux qui n’ont jamais démarré.

Pour sauver les apparences, cet intellectuel porteur d’un agenda caché de légitimation d’une crise politique en RDC qui toucherait le sommet de l’Etat, prétend avoir suspendu son forum en vue de rechercher « l’inclusivité ».Ne savait-il pas qu’en choisissant un schéma de réforme électorale rejeté d’office par l’écrasante majorité des forces politiques et sociales opposées à toute ingérence extérieure dans les affaires politiques nationales, il allait au-devant d’un échec?

A quel résultat s’attend-il maintenant en prétendant approcher, à posteriori, le FCC, CACH et d’autres regroupements politiques et organisations de la Société civile hostiles à son projet ? C’est ce qui l’aurait dû faire avant de prendre son avion à partir de Belgique pour Kinshasa. La suspension intempestive des travaux du Centre Inter-diocésain, alors que des regroupements politiques tels que Lamuka et leurs alliés naturels qui se recrutent au sein de plusieurs confessions religieuses étaient là, ne fait que renforcer la méfiance des compatriotes qui croient dur comme fer qu’il était porteur d’un copier-coller du genre Genève 1, qui avait consacré, dans une mascarade savamment planifiée, le choix d’un vrai-faux candidat commun de l’Opposition pour la présidentielle de décembre 2018.

Le coup monté au Centre Interdiocésain ayant été éventré avant qu’il ne prenne corps, il faudra beaucoup d’ingéniosité au professeur Bob Kabamba pour embarquer des Congolais, suffisamment avertis dans une nouvelle aventure politique.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 16:21
Engin spatial tombé: Information des autorités congolaises
Message officiel de la Province du Bas Uelé ;
Le Gouverneur Bas - Uelé, sous n°0046 du 25 Août 2020 ,
Le Vice Gouverneur Mr jean Fidèle TENGBUTI MAMBE informe l'opinion nationale qu'un engin volant dénommé " Ballon LOON " est tombé à 13 heure , le 24 Août 2020 dans un champ situé à 7 km du Peka 5 , Route National 4 axe Buta Kisangani village BALOMEPEKE en Chefferie Mounganzulu . Cet appareil a pour utilité probable la fourniture de la connexion Internet dans les milieux ruraux .
Le propriétaire est encore non connu mais trois personnes se sont présentées comme responsables . Il s'agit de ;
- Mr Justin Congolais agent dans une agence de voyage
- Mr Khan un pakistanais agent dans une agence de voyage
- Madame Pauline Congolaise sans profession
Tous les trois sont entendues par le comité provincial de sécurité dirigé par le Gouverneur.
Direction Presse
Vice-primature , Ministère de l'intérieur , sécurité et affaires coutumières.

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 08:06
Cinéma. Présentation au centre culturel de Beauraing de la partie 1 de Retour Ô Sources

 

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 25 août 2020 

Le Centre culturel de Beauraing a accueilli sa première activité culturelle post-coronavirus le samedi 23 août 2020 en soirée avec comme affiche : la présentation de la partie 1 du film documentaire : « Retour Ô Sources »

Réalisé par Laurence Debry, ce film raconte   une partie de la vie de Junior, jeune congolais né à Kinshasa mais qui a trouvé une famille d’accueil à Beauraing.

La partie 2 du film sera tournée à Kinshasa. Et le produit final pourrait être disponible vers Mars-avril 2021.

Lors de cette soirée, plusieurs activités connexes ont eu lieu : une expo de photo ayant trait au film, de la musique avec l’artiste Epolo ainsi que de la danse et le tout autour d’un  verre d’amitié gracieusement offert par les organisateurs.

Dans la salle, en dehors du public, de nombreux amis des membres de l’équipe,  on pouvait noter la présence des deux familles de Junior, la famille qui a adopté Junior Musambo ainsi que Régine la maman biologique.

Belle expérience de complémentarité entre deux cultures.

 contactez Laurence, réalisateur, via la page facebook Retour Ô Sources"

NOTA BENE. Vidéo en cours de montage

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 02:23
Vidéo. Engin spatial tombé près de Buta en RD Congo

Un engin spatial, probablement un satellite est tombé en brousse près de Buta dans le Bas-Uelé, a été retrouvé par la population locale.

C'était le lundi 24 août 2020

Ci-dessous une vidéo brute diffusée dans les réseaux sociaux

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
24 août 2020 1 24 /08 /août /2020 08:09
Bob Kabamba et l'ancien PDT de la CEI-CENI Abbé Malu Malu

Bob Kabamba et l'ancien PDT de la CEI-CENI Abbé Malu Malu

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 24 août 2020

Qu’est-ce qui fait courir au Congo le belgo-congolais Bob Kabamba ?

Depuis quelques jours, il circule dans les réseaux sociaux une note avec l’en-tête de l’Université de Liège  et ayant comme thème : « Pour un Forum du Consensus sur la Réforme électorale efficiente en République démocratique du Congo ».

Ce forum sera « Sous la direction du Professeur Bob Kabamba,  qui aura pour tâche d’ « Organiser, superviser les travaux préparatoires, travaux du Forum du Consensus, rédaction des différents rapports. »

Et dans la note, il est dit que « lors de l’enquête préliminaire les responsables des partis et groupements suivants ont indiqué leur volonté de contribuer au cadre de concertation et aux travaux : -

« : - FCC - MWILANYA Néhémie, Coordonnateur

- UDPS – KABUND Jean-Marc, Président a.i

- UNC – BOJI Aimé, Secrétaire général a.i

- Ecide – FAYULU Martin, Président national

- Nouvel Elan - MUZITO Adolphe, Président national

- Ensemble pour la République – KATUMBI Moïse, Président national

- MLC – BEMBA Jean-Pierre, Président national ».

Dès que cette note a été rendue publique, les réactions ont commencé à fuser.

Le premier à dégainer était Mr Yezu Kitenge, le Haut Représentant du Chef de l’Etat, et dans un twitt du 22 août 2020 il avait dit ceci :

« L’anacyclique de Kabamba=abracadabra. Vice-consul par antiphrase, expert dans la lèche. Le «nègre de maison» est comme une baleine. La gueule ouverte, elle ne voit pas devant elle. Le premier chantier au Congo n’est pas le DIALOGUE c’est l’ÉTAT. Bobo, vous le voyez pire que tout. »

Puis est venu la plate-forme AFDCA-A du sénateur Modeste Bahati Lukwebo qui avait dit :

« "Le regroupement politique AFDC-A dénonce avec la dernière énergie toute initiative obscure, particulièrement celle du CAPAC du professeur Bob Kabamba, fruit d'un laboratoire d'un camp politique bien identifié ayant pour but d'assouvir ses desseins politiques et perpétuer le contrôle exclusif de la CENI et orienter la loi électorale selon ses calculs politiques", 

En date du 23 août, la NSCC, la Nouvelle Société civile de la RD Congo dira ceci dans un communiqué :

« … Pour toutes ces raisons la NSCC prévient déjà à l’opinion publique : - Qu’elle ne se sent pas concernée par les discussions et résultats d’un forum exclusif qui tente de réduire la société au simple rôle des figurants observateurs sans voix délibérative … »

Récupérée par les réseaux sociaux, le communiqué de Bob Kabamba sera bouffé à toutes les sauces.

Sur la page face book du grand quotidien congolais « Le phare » on peut lire ceci sous la signature de S.T. Kamatanda Mulongeshi :

« 1. Il s’agit d’une ingérence inacceptable de la part d’une institution universitaire étrangère dans les affaires d’un État indépendant! Qu’est-ce qui lie cette institution à la RDC?

2. C’est une insulte aux Professeurs de nos universités, experts en la matière;

3. C’est une insulte à nos politiciens, ce sieur Bob Kabamba considère, en proposant son forum, que nos hommes politiques ne sont pas capables par eux-mêmes, de résoudre les problèmes d’organisation des élections, (si problèmes il y a!);

4.Quel Prof. d’une université d’un pays d’Afrique pourrait oser intervenir dans l’organisation des élections dans un pays occidental, fut-il aussi petit que la Belgique, la Suisse ou la Hollande? Les USA iront bientôt aux élections, quel Africain pourrait oser suggérer un moindre changement sur le mode de leur organisation? Soit on le prendrait pour un malade mental soit pour un petit comédien de mauvais goût! »

Voici quelques extraits d’un article intitulé « Genève-Bis au Centre Inter-diocésain » paru  dans le journal « Le Phare » de Kinshasa paru le lundi 24 août 2020, sous la plume de KIMP.

« Tollé général chez les intellectuels congolais

« Piloté par un certain Bob Kabamba, un lobby belge vient de se signaler comme promoteur d’un nième dialogue entre Congolais, devant avoir comme cadre le Centre Interdiocésain, à Kinshasa, en vue de régler une prétendue crise politique qui menacerait l’organisation du prochain processus électoral en République Démocratique du Congo.

L’activisme de Bob Kabamba et de ses « fantômes » vise à faire croire, à la communauté internationale, que les élections présidentielles de décembre 2018 n’auraient rien réglé en République Démocratique du Congo. Pourtant, il existe un vainqueur incontesté de l’élection présidentielle, investi le 24 janvier 2019 après une passation pacifique et civilisée des pouvoirs entre lui et son prédécesseur, Joseph Kabila. Par ailleurs, en dépit des douleurs d’enfantement de la coalition au pouvoir, formée par le FCC (Front Commun pour le Congo) et le CACH (Cap pour le Changement), la République Démocratique du Congo se trouve dans la bonne voie comme Etat de droit, puissance politique, diplomatique, économique, sociale, culturelle et industrielle en gestation au cœur de l’Afrique.

 Le thème général devrait porter sur : «Forum du consensus sur la réforme électorale efficiente en RDC» . Le coup d’envoi de ce forum, un projet en mal de démarrage, aurait dû être donné ce lundi 24 août, avec les interventions de Jean-Marc Chataigner, ambassadeur de l’UE, Bob Kabamba, Bemba, Boji, Fayulu, Kabund, Katumbi, Muzito et Mwilanya. Selon l’agenda ficelé par des parrains invisibles qui se cachent derrière Bob Kabamba, la demi-douzaine de Congolais, tirés des « chapeaux » de FCC, CACH et Lamuka, devraient baliser la voie à l’intention des participants (Classe politique et Société civile) en prévision des élections présidentielle, législatives, nationales et provinciales ainsi que les locales, mais avec comme préalable le toilettage des textes portant organisation et fonctionnement de la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante) et ainsi que de la loi électorale.

Ce forum rappelle, à nombre de compatriotes, celui de novembre 2018 à Genève, en Suisse, avec le piège tendu à Félix Antoine Tshisekedi et l’UDPS, pour les amener à s’effacer de la course à la présidentielle au profit d’un candidat sans « base ».

Menés par les bouts du nez par leurs souffleurs belges depuis 1960, nombre d’acteurs politiques congolais peinent à imaginer des solutions congolaises aux crises politiques congolaises. De la Table Ronde de Bruxelles à Sun City, en passant par les « Conférences » de Tananarive et de Lovanium (‪1961-1962) et la Conférence Nationale Souveraine (1991-1992), les leaders politiques congolais ont toujours été empêchés de se prendre politiquement en charge. Des formules présentées comme « magiques » telles que le gouvernement des « Commissaires généraux » en 1960, le gouvernement des « Secrétaires généraux en 1993 », le « Régime 1+4 » entre 2003 et 2006, une invention de l’ancien ministre belge des Affaires Etrangères, Louis Michel, formalisée par l’ancien président sud-africain Thabo Mbeki, au lieu d’apporter la démocratie et le développement au peuple congolais, ont au contraire favorise l’émergence des régimes dictatoriaux et de prédation des ressources nationales.

Et de conclure :

« Naïfs hier mais politiquement éveillés aujourd’hui, de nombreux compatriotes ont compris l’enjeu caché du forum du Centre Inter-diocésain, à savoir la planification d’un énième recul démocratique et économique de leur pays. D’où des réactions en chaîne hostiles à l’initiative de Bob Kabamba. »

 

Quelles relations Bob Kabamba entretient-il avec la communauté congolaise de Belgique ?

Bob Kabamba fut découvert dans les milieux congolais de Belgique en 2003, quand il fut tête de liste N°2 pour le Sénat sur la liste du parti ECOLO. A l’époque ce parti avait encore le vent en poupe.

Malgré cette bonne place, Bob Kabamba ne fut pas élu sénateur.

Et en 2004, sous le régime 1+4, quand le Congo s’acheminait vers les élections générales prévues initialement en 2005, Bob Kabamba apparut dans le sillage du très controversé en milieu congolais, Louis Michel alors Ministre MR des Affaires Etrangères. A l’époque était né le mouvement de pression Bana Congo. Bob Kabamba était régulièrement traqué par ce mouvement qui le soupçonnait d’accointances avec Joseph Kabila alors Président.

Bob Kabamba tenta même de créer une structure de Congolais de Belgique qui foira et n’eut pas de lendemain.

Quand la constitution congolaise de 2006 est appelée « constitution de Liège », dans l’entendement des Congolais,  la principale interface pour cette appellation  c’est Bob Kabamba.

Jusqu’avant les élections de décembre 2018, Bob Kabamba était étiqueté proche des Kabilistes.

Le voir revenir sur le devant de la scène alors que le nouveau Président n’a jamais été dans le même camp politique que celui fréquenté par Bob Kabamba ne pouvait qu’irriter l’opinion. Un peu à l’instar d’un certain Ronsard Malonda que le clan Kabila veut imposer à la tête de la CENI, la Commission Électorale Nationale Indépendante de la RD Congo.

Face à cette volée de bois verts, et à voir l'unanimité qu'il a créée contre lui, Bob Kabamba devrait réfléchir par deux fois avant d’aller plus loin dans son projet.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
23 août 2020 7 23 /08 /août /2020 12:23
Vidéo. Quand James KABAREBE parle du Prix Nobel de la Paix Dr MUKWEGE

Vidéo.

Quand James Kabarebe parle du Prix Nobel de la Paix, le Dr Mukwege!

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 09:39
Menace contre le Prix Nobel de la Paix Dr Mukwege, le Chef de l’Etat congolais hausse le ton

La rédaction

Bruxelles, le 22 août 2020

Lors de la réunion du gouvernement congolais du vendredi 21 août 2020, le Chef d’Etat congolais a informé les membres du gouvernement des menaces contre le Prix Nobel de la Paix le Congolais Dr Mukwege.

Ci-dessous ce qui a été dit à ce propos :

« Menaces contre le Dr MUKWEGE, Prix Nobel de la paix Le Chef de l’Etat a tenu les membres du Conseil des Ministres informés des intimidations, correspondances haineuses et menaces de mort dont le Docteur Denis MUKWEGE, Prix Nobel de la paix 2018 faisait l’objet à la suite de son plaidoyer en faveur de la paix dans l’Est du pays, en proposant la création d’un tribunal pénal international pour la RDC afin de juger les graves crimes qui y sont commis contre la population civile.

L’appel à la prise de conscience sur la violence dans l’Est de la RDC est un soutien à la sécurité de tous les Congolais. C’est pourquoi, le Président de la République a engagé le Gouvernement et, particulièrement les Ministres ayant l’Intérieur et la Sécurité ainsi que la Justice dans leurs attributions de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour assurer la sécurité du Dr MUKWEGE et l’ouverture des enquêtes sur ces faits. »

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 07:10
Bruxelles. Une pétition pour la double nationalité en RD Congo sur orbite

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 20 août 2020

Lors d’une conférence au Press Club Brussels Europe à Bruxelles le mercredi 19 août 2020,, Me Dieudonné Tshibuabua a annoncé la mise en ligne d’une pétition afin de recueillir 100.000 signatures afin d’exiger à l’assemblée nationale congolaise la revision d’un article de la constitution.

Lequel ?

Celui ayant trait à la nationalité.

Le plaidoyer de Me Tshibuabua vise essentiellement à ce que les Congolais qui ont acquis une autre nationalité (belge, française, américaine par exemple) ne puissent pas perdre leur nationalité congolaise d’origine, qu'ils aient la double nationalité.

Durant sa conférence Me Tshibuabua s’est longuement appesanti sur l’historique de la nationalité congolaise qui commence avec la création de l’Etat Indépendant du Congo par le Roi belge de l’époque, Léopold II. Il a également fait une analyse comparative entre les différents textes constitutionnels congolais en ce qui concerne la nationalité.

Cette acception a évolué avec le temps selon les textes constitutionnels respectifs qui régissaient le Congo.

Une fois indépendant, le Congo a rédigé sa première constitution, celle dite de Luluabourg. Et dans celle-ci, on retrouvait déjà la notion de nationalité une et exclusive.

Il y eut le règne de Mobutu qui eut à une époque comme Directeur de cabinet un certain Bisengimana, sujet rwandais avec ce que cela avait amené comme manœuvres dans la problématique de la nationalité pour certains étrangers…

Puis vint la guerre de l’AFDL qui amena dans ses bagages des sujets rwandais dont certains se revendiquaient Congolais.

En 1998, ce fut une autre guerre dite de libération conduite par des Rwandais qui avaient mis au devant quelques pantins congolais. Cette guerre se termina par le dialogue de Sun-City ou tous les va-t-en-guerre se mirent autour d’une table, chacun défendant ses intérêts visibles et cachés.

C’est ainsi qu’à l’issue du dialogue inter-congolais de Sun-City naîtra un projet de constitution qui sera l’ancêtre de l’actuelle constitution congolaise adoptée par référendum  en  2006.

Par rapport aux constitutions précédentes, Me Tshibuabua a relevé que cette dernière  contient un changement apparemment anodin : l'intrusion du mot "ethnies" alors que dans les textes antérieurs on parlait de "tribus".

Et voici ce que dit la constitution congolais actuelle à ce propos :

Chapitre 2 : De la Nationalité Article 10 La nationalité congolaise est une et exclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec aucune autre. La nationalité congolaise est soit d’origine, soit d’acquisition individuelle. Est Congolais d’origine, toute personne appartenant aux groupes ethniques dont les personnes et le territoire constituaient ce qui est devenu le Congo (présentement la République Démocratique du Congo) à l’indépendance.

Or, dans la constitution de Luluabourg, il était dit ceci :

Section II. De la Nationalité. Article 6. Il existe une seule nationalité congolaise. Elle est attribuée, à la date du 30 juin 1960, à toute personne dont un des ascendants est ou a été membre d’une tribu ou d’une partie de tribu, établie sur le territoire du Congo avant 1908. »

Ethnie n’étant pas synonyme de tribu, par quelle magie, y a-t-il eu ce changement ?

Qui en était à l'origine? Etait-ce innocent ?

C'est dans cet environnement que la pétition pour la double nationalité devrait être lancée.

Il faut l’épingler : Depuis plusieurs années, alors que des sujets notoirement connus comme Rwandais cherchent par tous les moyens à devenir des Congolais, pendant ce temps, des Congolais eux ont fui leur pays au point de se retrouver très nombreux à l’étranger. « Au moins dix millions » a affirmé Me Tshibuabua. Ils  sont devenus Belges, Français, Anglais, Américains… et ont ainsi perdu la nationalité congolaise.

Avec l’arrivée de Félix Tshisekedi à la tête du pays, de grandes ouvertures politiques ont lieu et il y a plus de libertés au pays. Et les anciens Congolais veulent revenir au Congo et redevenir Congolais... Tout en gardant la nationalité acquise ailleurs.

Pour cela, il faut surmonter l’obstacle constitutionnel. D’où l’idée de cette pétition.

Est-ce suffisant ?

L’orateur a affirmé que la constitution d’un registre national de la population serait d’une grande utilité dans ce combat car, chaque citoyen devra donner toute son identité à verser dans le fichier national… Bien d’aventuriers seront démasqués.

Au stade actuel, cela est-il vraiment suffisant ?

Ce qui a poussé l’Info en Ligne des Congolais de Belgique à poser la question de savoir s’il avait été mis en place un lobbying pour prendre langue avec différentes institutions de l’Etat congolais ayant en charge l’identification des Citoyens.

Cela était en cours selon Me Tshibuabua.

L’opinion congolaise est-elle préparée à une telle révision constitutionnelle ?

Depuis la guerre du RCD Goma en 1998, les Congolais sont allergiques à tout ce qui pourrait favoriser d’une façon ou d’une autre le Rwanda de Paul Kagame.

Un lobbying au profit des Congolais de la diaspora pourrait-t-il être bien accueilli au pays ?

La diaspora congolaise n’a pas bonne presse chez les Congolais vivant au pays. Déjà en 1997 à la chute de Mobutu, il y eut le phénomène « diassa-diassa » (diaspora déglinguée).

Avec  l’arrivée de Félix Tshisekedi au pouvoir, les membres de la diaspora congolaise qui se sont rués au pays, ont-ils meilleure presse par rapport à la génération de 1997?

Ensuite, il y a un autre goulot d’étranglement : les deux chambres sont à majorité kabilistes. Et c’est à elle que reviendra le privilège de réviser la constitution !

Par quelle magie ces deux chambres navigueraient-elles en faveur de cette loi ?

Enfin, il y a un effet collatéral qui pourrait subvenir.

Kabila étant parti du pouvoir à contrecœur, ses ouailles au parlement cherchent par tous les moyens à réviser la constitution au profit de leur « autorité morale ».

La dernière tentative a jeté la population dans la rue et il y a eu mort d’hommes. Ils semblent s'être ravisés. Pour toujours?

Et si d’aventure la pétition de la double nationalité réussissait à obtenir ses cent mille signatures et atterrissait  au parlement, cela n’offrirait-il pas aux kabilistes une brèche dans laquelle ils s’engouffreraient à cœur joie et tenter de réviser par la même occasion à la hussarde d’autres articles de la constitution ? Souvenons-nous du passage en force de 2011 de la présidentielle de deux à un tour, cela n'avait pris que quelques heures !

La problématique de la double nationalité ne se limite pas seulement aux Congolais. Elle est malheureusement empoisonnée par les visées expansionnistes du Rwanda qui tient à avoir des citoyens rwandais qui ont également la nationalité congolaise... Le changement de la loi sur la nationalité devrait-il  être pris à part, sans être  intégré dans toute la complexité politique actuelle en RD Congo?

Bruxelles. Une pétition pour la double nationalité en RD Congo sur orbite

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 22:19
Agriculture. Le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba visite le gâchis de  Bukanga Lonzo

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 19 août 2020

 

Une vidéo publiée le mercredi 19 août 2020 par le compte youtube Info+ montre la visite du Premier Ministre congolais Ilunga Ilunkamba à Bukanga Lonzo, lieu où se trouve le projet agro-pastoral industriel Bukanga Lonzo.

Les images sont tellement parlantes qu’il n’est pas nécessaire d’écrire un article: des gros engins agricoles en panne et cannibalisés, des hangars à l'abandon. Et tout cela avait été acheté avec l'argent du contribuable congolais!

Bukanga Lonzo qu’est-ce ?

En cherchant sur le Net, nous sommes tombés sur le site https://www.oaklandinstitute.org qui publie ceci:

Ce site publie ceci :

« La mise en place et l'effondrement du projet pilote de parc agro-industriel de Bukanga Lonzo en République démocratique du Congo (RDC) ont donné lieu à d’importantes violations des droits fonciers et des droits humains, de la pollution, du gaspillage de publics, de sérieuses suspicions de détournement de fonds et de corruption, ainsi qu'à une action en justice contre le pays.

Le parc agro-industriel de Bukanga Lonzo a été créé en 2014 dans le cadre d'un partenariat public-privé entre le gouvernement et une société sud-africaine, Africom Commodities. Il devait utiliser 80 000 hectares de terres pour la production de maïs et d’autres cultures. L'État a dépensé près de 100 millions de dollars d'argent public dans le projet.

Cependant, trois ans après son lancement, le projet s’effondrait en 2017. Africom invoquait les coûts élevés et le manque de fiabilité des plans et des paiements du gouvernement. En juillet 2018, l’entreprise intentait une action en justice contre la RDC pour non-paiement de ses dépenses. Le gouvernement congolais blâme quant à lui Africom pour cet échec. »

Lien : https://www.oaklandinstitute.org/la-debacle-de-bukanga-lonzo

A chacun de se faire sa religion.

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 11:46
Mali. les tombeurs d'IBK sont là et s'expriment

Le Président Malien IBK, a été contraint à la démission.

Qui sont ses tombeurs et que veulent-ils

ci-dessous leur première déclaration

source: La caribéen Magazine

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens