Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

10 septembre 2019 2 10 /09 /septembre /2019 19:40
Photo : agence OCM

Photo : agence OCM

Agence OCM

Kinshasa, le 09.09.2019

Madame de Sévigné avait dit : « Les premiers sentiments sont souvent les plus naturels. ».

Lundi 9 septembre 2019, à l'issue de la cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur, Gilbert Kankonde Malamba, nouveau Vice-Premier Ministre congolais chargé de l'intérieur, de la sécurité et des affaires coutumières a prononcé ses premiers mots en tant qu'autorité politique du ministère.

Nul n'est besoin de rappeler le poids de ce ministère dans la vie du pays: la sécurité et la paix via la police , les renseignements, l'immigration, la population via le recensement et la délivrance de la carte d'identité , l'administration du pays via les entités décentralisées du quartier  à la province...  Voici les premiers mots de nouveau Patron de l'intérieur.

« Je suis le responsable de l’État congolais qui doit rassurer tous les citoyens quelques soient leurs opinions politiques, quelques soient leurs partis politiques, et ce ministère n'est pas un ministère du parti, c'est un ministère du gouvernement congolais, lequel gouvernement est un gouvernement issu d'une large coalition nationale. Que tous les partenaires de cette coalition se sentent tout à fait rassurés...

C'est pour cela que je présente mes excuses que j'aie été entraîné dans mes élans militants, et je dirai comme d'autres l'avaient dit dans le passé, « il faut comprendre cette émotion ».

Et nous allons gérer ce ministère selon la vision qui a été définie par le Président de la République et réaffirmé dans le discours programme du gouvernement qui a obtenu la confiance de notre assemblée nationale.

Je sais que le champ est vaste. Le champ de la pacification et de la sécurisation du territoire national est vaste, et les défis sont énormes.

Nous ne pouvons prendre pour exemple que le vécu quotidien de nos frères de l'Est, Ituri, Nord-Kivu et autres.... Et aussi tous ces phénomènes nouveaux qui nous empêchent de circuler normalement , de dormir tranquillement, nous avons ce phénomène de banditisme urbain, le phénomène connu ici à Kinshasa sous la dénomination de « Kuluna », nous avons le phénomène de banditisme dans le Katanga particulièrement, les « bakata Katanga », les bandits qui prennent même la liberté de pouvoir prévenir leurs victimes en disant « nous allons vous rendre visite telle nuit, tel jour, et qui effectivement passent à l'action, ... Tout cela ce sont des défis auxquels nous allons faire face dès le premier jour de notre entrée en fonction qui est aujourd'hui.

Les défis sont énormes lorsqu'on regarde à Kinshasa la manière dont nous circulons sur la voie publique , tous ces bouchons qu'on aurait pu éviter si tous ces conducteurs respectaient le code de la route, et qu'ils montraient un tant soit peu le sens du civisme, ou la courtoisie élémentaire , ce sont aussi autant de défis qui menacent notre vie. »

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
10 septembre 2019 2 10 /09 /septembre /2019 04:51
Photo: OCM-RDC-Congo

Photo: OCM-RDC-Congo

par Jean-Luc Mwamba

Kinshasa, 9 septembre 2019

« Nous avons des nombreux défis certes mais tout ceux-ci seront résolus un à un, notamment l’amélioration des conditions d’entrée et d’octroi de visa pour les touristes comme défis immédiat mais également nous allons nous lancer dans la cartographie numérique du secteur du tourisme , la sécurisation des touristes et dans l’amélioration de la législation en vue d’élargir notre assiette fiscale pouvant contribuer à l’économie nationale ».

Tels sont les premiers mots du Dr. Yves Bunkulu Zola, nouveau ministre congolais du tourisme dans le gouvernement Ilunga Ilunkamba, sous l'ère du Président Félix Tshisekedi. Si la RD Congo est un scandale minier, on oublie souvent qu'il a aussi des potentialités touristiques énormes.

Il est 13 heures sur le site de l’immeuble de la Mongala dans la commune de la Gombe, sous un climat humide ayant mouillé le sol  que le cortège du Ministre Yves Bunkulu Zola fait son apparition. Tout le parking est saturé par les jeunes de l'UDPS, le parti au pouvoir(UDPS). Ils scandent des chants et des ovations à l’honneur du nouveau ministre en charge du tourisme Dr. Yves Bunkulu Zola quand il fait son entrée. A sa descente du véhicule, les marches du bâtiment sont pris d’assaut par les membres de la ligue des jeunes voulant honorer leur camarade à la cérémonie de remise et reprise organisée par le cabinet du ministre sortant Franck Mwe Di Malila.

C’est dans le bureau qu’il occupera après la cérémonie de signature des procès-verbaux que devant la presse, le ministre entrant Yves Bunkulu Zola prend acte des déclarations de son prédécesseur sur les efforts du mandat précédent «Nous remercions son excellence monsieur Franck Mwe Di Malila au regard de ses nombreuses réalisations effectuées lors de son mandat alors que le secteur du tourisme était dans l’abandon , il n’a pas hésité à lancer un grand défi , qui était celui de la réglementation et la législation de ce secteur touristique , balisant ainsi un grand chemin sur lequel nous allons évoluer mais également nous le remercions pour ce grand projet qu’il a lancé de la numérisation du secteur ».

lire aussi l'article :

Lu pour vous. Gros plan sur le plus jeune ministre du gouvernement Ilunga, Yves Bunkulu Zola du Tourisme

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2019 2 10 /09 /septembre /2019 04:51
Photo: OCM-RDC-Congo

Photo: OCM-RDC-Congo

par Jean-Luc Mwamba

Kinshasa, 9 septembre 2019

« Nous avons des nombreux défis certes mais tout ceux-ci seront résolus un à un, notamment l’amélioration des conditions d’entrée et d’octroi de visa pour les touristes comme défis immédiat mais également nous allons nous lancer dans la cartographie numérique du secteur du tourisme , la sécurisation des touristes et dans l’amélioration de la législation en vue d’élargir notre assiette fiscale pouvant contribuer à l’économie nationale ».

Tels sont les premiers mots du Dr. Yves Bunkulu Zola, nouveau ministre congolais du tourisme dans le gouvernement Ilunga Ilunkamba, sous l'ère du Président Félix Tshisekedi. Si la RD Congo est un scandale minier, on oublie souvent qu'il a aussi des potentialités touristiques énormes.

Il est 13 heures sur le site de l’immeuble de la Mongala dans la commune de la Gombe, sous un climat humide ayant mouillé le sol  que le cortège du Ministre Yves Bunkulu Zola fait son apparition. Tout le parking est saturé par les jeunes de l'UDPS, le parti au pouvoir. Ils scandent des chants et des ovations à l’honneur du nouveau ministre en charge du tourisme Dr. Yves Bunkulu Zola quand il fait son entrée. A sa descente du véhicule, les marches du bâtiment sont pris d’assaut par les membres de la ligue des jeunes voulant honorer leur camarade à la cérémonie de remise et reprise organisée par le cabinet du ministre sortant Franck Mwe Di Malila.

C’est dans le bureau qu’il occupera après la cérémonie de signature des procès-verbaux que devant la presse, le ministre entrant Yves Bunkulu Zola prend acte des déclarations de son prédécesseur sur les efforts du mandat précédent «Nous remercions son excellence monsieur Franck Mwe Di Malila au regard de ses nombreuses réalisations effectuées lors de son mandat alors que le secteur du tourisme était dans l’abandon , il n’a pas hésité à lancer un grand défi , qui était celui de la réglementation et la législation de ce secteur touristique , balisant ainsi un grand chemin sur lequel nous allons évoluer mais également nous le remercions pour ce grand projet qu’il a lancé de la numérisation du secteur ».

lire aussi l'article :

Lu pour vous. Gros plan sur le plus jeune ministre du gouvernement Ilunga, Yves Bunkulu Zola du Tourisme

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
9 septembre 2019 1 09 /09 /septembre /2019 06:47
RD Congo : remises et reprises dans les ministères

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 09.09.2019

Samedi 7 septembre 2019, le nouveau Premier Ministre congolais a fait la remise et reprise avec son prédécesseur et transfuge de l'UDPS, Bruno Tshibala.

Le lundi 9, ce sera au tour des ministres de se plier au même exercice. Le gouvernement Ilunga a été investi par le parlement après présentation d'un programme d'où étaient absents les chiffres. Et le Premier Ministre Ilunga a promis cela, une fois son équipe installé.

Le travail de l'exécutif issu de l'alternance vient enfin de commencer.

Le peuple congolais attend de ce nouvel exécutif un changement perceptible dans le social du citoyen. Pour cela, le nouveau gouvernement devra :

  • Maximiser les recettes de l’État,

  • Lutter contre les détournements, et le pillage des deniers publics,

  • Booster l'investissement,

  • Créer des millions d'emplois, oui des millions,

Les anciens kabilistes étant majoritaires et au parlement, et à l'exécutif, pour ce mandat, le peuple congolais devra jouer pleinement son rôle de sentinelle et empêcher toute dérive.

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 22:04
Bruxelles. Grandioses hommages au Bishop Martin Mutyebele

Par Cheik FITA

L'église de la Nouvelle Jérusalem de Bruxelles sur rue Picard dans la commune de Molenbeek Saint Jean a été trop petite pour accueillir les innombrables fidèles et autres anonymes venus le vendredi 6 septembre 2019 rendre un dernier hommage au Bishop Martin Mutyebele.

Un écran géant était placé dans la rue pour ceux qui ne pouvaient accéder à l'intérieur.

Et ils étaient venus non seulement de toute la Belgique, mais de tous les continents. Durant près de trois heures, prière, témoignages... Se sont succédé.

La police avait ainsi bloqué le tronçon de rue devant l'église. Certains arrêts de bus des environs avaient mêmes été supprimés.

Grande foule à l'église, grande foule au cimetière, grande foule dans la salle où l'église avait offert un verre et une collation à tous ceux qui étaient là.

La disparition du Bishop Martin Mutyebele va créer un grand vide dans la communauté congolaise de Belgique. Dans les années à venir, il n'est pas sûr d'avoir une personnalité de l'aura du Bishop Martin Mutyebele dans cette communauté.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 17:25
RD Congo. Le gouvernment Ilunga investi

 Vendredi 6 Septembre 2019, le parlement congolais a voté pour le  programme  de gouvernement présenté par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba, et son gouvernement a été investi  à une très large majorité 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 13:44
Xénophobie en Afrique du Sud, réactions populaires déplorables au Nigeria et en RD Congo

Par Cheik FITA

Bruxelles, 5 septembre 2019

Il circule des photos et vidéos de pillage des magasins sud-africains au Nigeria et à Lubumbashi en RD Congo, suite aux récents actes xénophobes en Afrique du Sud envers les autres africains.

Qui sont responsables ?

Les hommes politiques et les médias de tous ces pays sont les causes lointaines et véritables responsables de toutes ces dérives regrettables.

Ainsi, les hommes politiques africains doivent être très conscients des conséquences éventuelles de leurs propos durant les meetings, les émissions télévisées, les campagnes électorales. Les discours populistes, partisans qu'ils prononcent et qui sont relayés par les médias et les réseaux sociaux sont de véritables venins et bombes à retardements. doivent.

En même temps, tous ceux qui sont au pouvoir doivent savoir anticiper en éduquant les tranches les plus démunies de la population, et surtout en ayant comme urgence permanente: combattre la misère.

Les hommes politiques africains doivent régulièrement avoir à l'esprit la corrélation du moment entre manque d'instruction de la population, chômage, misère, immigration...

Quand cela manque, la voie est ouverte à toutes les dérives du genre chasse à l'homme, pillage des biens des étrangers comme cela a lieu en ce moment.

Réactions déplorables auxquelles les hommes politiques doivent rapidement mettre fin.

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
4 septembre 2019 3 04 /09 /septembre /2019 08:27
Ilunga Ilunkamba, Premier Ministre congolais. Image: capture d'écran RTNC

Ilunga Ilunkamba, Premier Ministre congolais. Image: capture d'écran RTNC

Kinshasa, le 4 septembre 2019

par Eric Wemba

Journal Le Phare de Kinshasa


Une motion d’ordre, présentée par le député national Coco Mulongo, autour de 22 heures, pour cause de redites et de fatigue généralisée au sein de l’hémicycle, et adoptée à l’unanimité par la plénière, a mis fin hier mardi 03 décembre 2019 au débat, long de plus de trois heures, consécutif à l’audition du Programme du Premier ministre Ilunga Ilunkamba. Il y avait de quoi user les organismes car initialement annoncée pour 12 heures, cette séance plénière n’a pu démarrer que vers 15 heures, en raison de la participation du chef du gouvernement et de la présidente de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda, à la cérémonie d’ouverture, par le Chef de l’Etat, de l’Atelier de validation du Plan Numérique National.
Par conséquent, un délai de 72 heures a été accordé au Premier ministre pour revenir rencontrer les préoccupations des députés nationaux le vendredi 6 septembre. Si son programme est adopté – ce qui parait inévitable – son investiture ainsi que celle de l’ensemble du gouvernement, aura lieu le même vendredi.
Il y a lieu de signaler qu’au Palais du peuple, on a assisté à un long intermède marqué par la lecture, par le Rapporteur de l’Assemblée nationale, de l’ordonnance portant nomination des vice-premiers ministres, des ministres d’Etat, des ministres délégués, des ministres
et des vice-ministre, ainsi que par la présentation aux députés nationaux et au public, par le Premier ministre, de ses collaborateurs, sous des salves d’applaudissements pour les uns et un concert de chahut pour d’autres.
A plusieurs reprises, la présidente de l’Assemblée Nationale a menacé d’évacuer le balcon, obtenant difficilement le calme. Et comme si les élus du peuple n’étaient pas pressés d’aller au but, l’un d’eux a présenté une motion de procédure, sous prétexte que le temps de parole réservé à l’opposition était insuffisant, alors que la question avait déjà était résolue au niveau de la conférence des présidents le même mardi dans la matinée. Un autre, Eliezer Thambwe, a articulé une motion d’ordre, au motif que deux textes du Premier ministre étaient en circulation, l’un signé de sa main et revêtu de l’accusé de réception du bureau de l’Assemblée nationale, et l’autre sans référence, frisant un tract en libre circulation. Ici aussi, la plénière a opté pour le draft officiellement déposé par le Premier
ministre au bureau de cette institution.
Ce n’est qu’après l’épuisement des motions qu’Ilunga Ilunkamba est passé à l’oral. En résumé, sa feuille de route repose sur 15 piliers :
la pacification du pays et la promotion de la réconciliation, de la cohésion et de l’unité nationales ; le renforcement de l’autorité de l’Etat, la promotion de l’Etat de droit et de la démocratie ; la redynamisation de la diplomatie ; la lutte contre la corruption et les
crimes économiques ; l’amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, des entreprises du portefeuille et des finances de l’Etat ; l’amélioration du climat des affaires, la promotion de l’entreprenariat et de la classe moyenne ; la
diversification de l’économie et la création des conditions de croissance inclusive ; la modernisation des infrastructures de base et l’aménagement du territoire national ; la promotion et le développement des technologies de l’information et de la communication
;  la lutte contre le changement climatique et la création des conditions d’un développement durable ; l’amélioration des conditions sociales ; le développement du secteur de l’eau et de l’électricité ;
la lutte contre la pauvreté et la marginalisation sociale ;
l’autonomisation de la femme et la promotion de la jeunesse ; la promotion de la culture, des arts, des sports et des centres de loisirs.
Un des temps forts de la présentation de ce programme a été l’annonce, par le Premier ministre, du projet de rapatriement des dépouilles de feux le Président Mobutu et le Premier ministre Tshombe, dans le cadre de la réconciliation nationale. Pour l’essentiel, Ilunga Ilunkamba a martelé que l’objectif principal de ce plan d’action est le redressement du pays à la base, notamment à travers la création des centres de production au niveau des villages. Il y a aussi la pacification du pays, l’éradication du banditisme urbain, l’assainissement de l’appareil judiciaire, la mobilisation maximale des recettes publiques, l’amélioration du climat des affaires, la modernisation et la réhabilitation des infrastructures de base, la bonne gouvernance, le respect des droits humains, etc.

Cet article a été publié sous le titre de "Une motion ayant mis fin au débat sur son programme : Gouvernement Ilunga, investiture ce vendredi"

Ci-dessous en pièce jointe, le discours programme du Premier Ministre Ilunga Ilunkamba

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
3 septembre 2019 2 03 /09 /septembre /2019 07:56
Billet. Le SG de l'ONU au Congo, vivement pour une « RD Congo qui gagne »

Par Cheik FITA

Bruxelles, 3 septembre 2019

 

Antonio Guterres, Secrétaire Général de l'ONU a séjourné du 31 août au 2 septembre 2019 en RD Congo.

Il a débuté son périple par Goma. Raison ? L'épidémie d'Ebola qui y montre le bout du nez.

Il a ensuite été à Beni. Motif ? L'insécurité et l'appui de la Monusco à la RD Congo.

Il a terminé par Kinshasa. Motif ? Politique avec comme point essentiel, les élections passées et à venir.

Les raisons ayant occasionné le déplacement du Secrétaire Général de l'ONU font-elles honneur à la RD Congo ?

Non.

Déjà en 1960, au lendemain de l'indépendance de la RD Congo, un Secrétaire Général de l'ONU était venu au Congo : Le Suédois Dag Hammarskjöld. Il en était même mort suite à un crash d'avion.

De 1960 à aujourd'hui, pratiquement tous les Secrétaires Généraux de l'ONU sont venus au Congo. Certains plusieurs fois durant leurs mandats. Raisons ? Guerres, rebellions, famine, épidémies, viols massifs des femmes, crises politiques...

Bref : des catastrophes, des crises... Presque jamais de visites pour de bonnes nouvelles.

À quand la visite en RD Congo d'un Secrétaire Général de l'ONU pour une « RD Congo qui gagne » ?

Et pourtant durant la même période, il y a eu un grand événement d'une RD Congo qui gagne : l'attribution au Docteur Muyembe au Japon, du Prix Hideyo Noguchi .

Un de nos confrères a écrit ceci à propos du Dr Muyembe :

« Jean-Jacques Muyembe Tamfun a consacré les quatre dernières décennies à la recherche sur la maladie à virus Ebola. Il a travaillé dans l’équipe de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ayant appliqué les mesures de détection et de lutte pour la première flambée urbaine documentée d’Ebola, à Kikwit, en 1995. Déjà en 1974, il est envoyé dans l’actuelle province du Kongo central pour lutter contre deux épidémies, l’une de choléra dans le port de Matadi et l’autre qui décimait de nombreux soldats dans le camp militaire de Kitona. »

Vous avez bien lu :plus de quarante années consacrées à la recherche. Certains des actuels ministres congolais n'étaient pas encore nés, d'autres portaient encore des culottes ! Et c'est à peine si les médias tant congolais qu'étrangers s’intéressant au Congo en ont parlé. Et pendant ce temps les gros titres étaient consacrés aux catastrophes, à la politicaille !

Jusque quand ?

N'est-il pas temps que désormais la RD Congo se tourne vers l'émergence des « Dr Muyembe » dans tous les domaines ?

En adoptant pareille option, même les relations entre la RD Congo et l'ONU devraient changer.

Pourquoi depuis 1960, les relations entre la RD Congo et l'ONU devraient être infantilisantes ?

À quand le jour où la RD Congo apportera aussi son aide financière, militaire... à l'ONU pour la résolution des problèmes qui se posent dans d'autres pays du monde ?

Sommes-nous incapables de trouver désormais la solution à nos problèmes entre nous et chez nous ?

En ce mois de septembre, il s'ouvrira à New York une Assemblée générale de l'ONU. Comme la plupart des Présidents du monde, le Congolais Félix Tshisekedi devra se rendre à cette assemblée générale et y prendre la parole. Pour dire quoi ?

Plus question d'aller étaler nos drôles de problèmes devant la face du monde. L'heure est venue de parler de la RD Congo dans ce qu'elle peut apporter au monde et à l'humanité, de parler d'une « RD Congo qui gagne ». Non seulement c'est possible, cela doit désormais être la nouvelle vision du pays et de tous les citoyens congolais. Pourtant depuis 60 ans déjà la devise du pays prédispose la RD Congo à cela : « Paix, Justice, Travail ».

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
3 septembre 2019 2 03 /09 /septembre /2019 06:40

L’église La Nouvelle Jérusalem a la profonde tristesse de vous annoncer le décès de son Pasteur, le Dr Martin Mutyebele Lukanda ce jeudi 29 août 2019. 
Pour ceux qui souhaitent se recueillir, les portes de l’église (174 rue Picard - Molenbeek) seront ouvertes à partir de 16h30. 
Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons des informations complémentaires.

Nota Bene. L'Info en Ligne des Congolais de Belgique Réactualisera ce communiqué au fur et à mesure qu'il recevra des informations complémentaires de l'Eglise La nouvelle Jérusalem de Bruxelles.

Il vous suffira de cliquer sur le lien suivant :

http://www.cheikfitanews.net/2019/09/communication.programme-des-funerailles-du-dr-martin-mutyebele.html  

Envoyez donc ce lien autour de vous.

 

IL-CdB

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens