Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

7 août 2020 5 07 /08 /août /2020 05:52
Bizarrerie politique. En côte d’Ivoire, Ouattara passe le flambeau à un jeune de 78 ans appelé Ouattara

Par Cheik FITA

Bruxelles, 7 août 2020

Le Président ivoirien Alassane Dramane Ouatara a-t-il raté sa sortie de la scène politique ?

Le jeudi 06 août 2020 lors d’un message télévisé, le Président ivoirien, Mr Alassane Dramane Ouattara a annoncé qu’il sera candidat à sa propre succession pour un troisième mandat.

Certes que la constitution ivoirienne a été modifiée permettant ainsi à ADO comme on l’appelle de briguer un troisième mandat.

Certes aussi, le décès inopiné de Mr Amadou Gon Coulibaly, ancien Premier Ministre et dauphin indiqué d’Ouattara a brouillé les cartes.

Seulement, Mr Ouattara avait affirmé qu’il ne se représenterait pas pour un troisième mandat,

Monsieur Ouattara avait promis de passer le flambeau à une nouvelle génération politique !

Une nouvelle génération ça veut dire ce que ça veut dire. Génération, ce n’est un gars ni deux, mais une génération ! C’est-à-dire des millions de gens. Et si l’on ne devait se limiter qu’au champ politique, ce serait des milliers de personnes.

Après le décès de l’ancien Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, il fallait un plan B.

Mais… Fallait-il que le plan B du passage de flambeau à la nouvelle génération politique soit lui-même Ouattara ?

Mr Ouattara aura beau avancer des raisons, mais cela fait sale, malgré tout.

Oui, ce revirement de Mr Ouattara jette un véritable discrédit sur la valeur de la parole et d’une promesse d’un homme politique africain.

Or, l’homme politique n’a comme outil principal que sa parole.

Monsieur Ouattara n’a-t-il pas eu dix ans de pouvoir pour résoudre les différents problèmes de la Côte d’Ivoire, et notamment celui de préparer une relève politique ?

Se présenter pour un troisième mandat n’est-il pas un aveu d’échec du Président Ouattara sur ce point précis ?

Ouattara serait-il devenu un Homme providentiel comme tous ces dirigeants africains qui se cramponnent toujours au pouvoir accumulant mandat sur mandat ?

S’il est réélu, Ouattara terminera son troisième mandat à l’âge de 83 ans… Pas très jeune !

Ainsi, le Président ivoirien Ouattara a réussi l'exploit de passer le flambeau à un jeune de 78 ans appelé Ouattara!

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 23:14
Bruxelles. Deux semaines d’activités de vacances pour les enfants par l’asbl Ecoculture

Du 17 au 21 août, et du 24 au 28 août 2020, l’asbl Ecoculture organise des activités de vacances pour enfants .

Ce sera dans la commune d’Etterbeek.

Depuis plusieurs années, l’asbl Ecoculture organise plusieurs activités durant les vacances à l’intention des enfants. Ces activités sont une occasion pour les parents d’avoir quelques jours de relaxe, alors que leurs enfants  sont en activités ailleurs.

Pour tout renseignement, voici les contacts de l’asbl Ecoculture


ASBL Ecoculture

Rue des guildes n°6

1000 Bruxelles

Mobile : 0032497148956

Tel.:02/280.28.83
Fax : 02/280.14.77

Asbl.ecoculture@yahoo.fr

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
5 août 2020 3 05 /08 /août /2020 19:14
UNPC et Editions OCM : baptême à Kinshasa du livre « Coronavirus : Redevenir Homme » de Cheik FITA

Jeudi 6 août 2020 à 11 heures aura lieu à l’esplanade de l’UNPC, Union Nationale de la Presse Congolaise le baptême du livre « Coronavirus : Redevenir Homme » de Cheik FITA » écrit par le journaliste et écrivain congolais vivant à Bruxelles.

En avril 2020, Cheik FITA est interné dans un hôpital bruxellois parce qu’il est atteint par le Coronavirus.

Le livre « Coronavirus : Redevenir Homme » de Cheik FITA » est un témoignage sur ce qu’il a vécu, suivi d’une longue réflexion philosophique autour de la pandémie ainsi que du rôle et de la responsabilité de l’Homme.

Le livre « Coronavirus : Redevenir Homme » de Cheik FITA » a été publié par les éditions OCM de Kinshasa fin mai 2020, puis présenté à la presse à Bruxelles en juin dernier.

Ci-dessous le programme de ce jeudi 6 août 2020

Relations Publiques des Editions OCM

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
4 août 2020 2 04 /08 /août /2020 05:28
Photo : Journal Le Phare de Kinshasa

Photo : Journal Le Phare de Kinshasa

In journal "Le Phare"

par Dom. Kinshasa, le 4 août 2020

 D'anciens chefs du gouvernement et des ministres honoraires se sont découverts, depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Antoine Tshisekedi, la vocation de grands analystes politiques, économiques, financiers et monétaires. Selon leurs prévisions les plus pessimistes, le franc congolais allait franchir, d’ici peu, la barre de 2.600 FC pour un dollar américain. A les croire, la pandémie du coronavirus a fait imploser le cadre macro-économique au point qu’il y aurait aucune chance de sa stabilisation d’ici 2021.

Aussi, lorsque le franc congolais a dépassé, au milieu de la semaine dernière, le seuil de 2.000 francs le dollar, ils ont prophétisé de plus belle l’écroulement pur et simple de l’économie congolaise, rappelant au passage le chiffre « irréaliste » de 11 milliards de dollars pour le budget 2020.
Mais contrairement aux pronostics des prophètes du malheur, le ciel n’est pas tombé sur la République Démocratique du Congo. Les Saint Thomas ont pu constater, le week-end dernier, l’embellie inattendue du FC, laquelle s’est confirmée hier lundi.
Des changeurs de monnaies mieux identifiés sous la dénomination de « cambistes » à Kinshasa se comportaient chacun selon son appréciation. Pourtant, l’embellie de la monnaie nationale face aux devises étrangères était palpable hier lundi 3 août. Le Franc congolais (FC) flottait entre 1.600 Fc et 1.700 Fc sur les places fortes de change parallèle de la capitale, alors que le taux indicateur de la Banque Centrale était autour de 1.966 Fc le dollar américain.
Toutefois, il importe de signaler que bon nombre de maisons de change de la capitale sont restées fermées. Leurs responsables refusaient de prendre des risques face à une situation qui n’offrait pas d’assurance, préférant encore observer. Relève-t-elle de la spéculation ou d’une véritable stratégie mise en place par la BCC en vue de stabiliser le cadre macroéconomique et par ricochet le taux de change.
Comme il fallait s’y attendre, cette chute brusque de la devise américaine face au FC a provoqué un vent de panique à travers la ville, par le fait que cela n’a pas eu d’impact immédiat attendu sur les prix de principaux produits de consommation, qui restent stationnaires.
Ce qui fait que la plupart des changeurs à la cité ont préféré tout simplement sécher les coins qu’ils occupent chaque matin, parce que ne sachant quel taux appliquer. Et ceux qui avaient ouvert prétendaient n’avoir pas de Francs. Or, en réalité, ils ne voulaient pas prendre de risque aussi longtemps qu’ils ne maîtrisent pas eux-mêmes la situation. Quelques rares qui acceptaient le risque notamment les vendeurs de crédits de communication, fixaient le taux qui leur passait par la tête.
Il faut signaler que ce vent de panique a secoué plusieurs secteurs du commerce, y compris les supermarchés de la place Victoire à Matonge. Le matin d’hier, les supermarchés installés à ce carrefour évitaient malignement de prendre le dollar, surtout se livrer à l’habituel exercice du taux pour remettre la différence aux clients. Le prétexte avancé était qu’on venait d’ouvrir on n’avait pas d’argent, alors que d’habitude un tel langage n’a jamais été tenu.
Par ailleurs, on indique que cette chute enregistrée le week-end pourrait se consolider davantage avec l’intervention de la Banque centrale prévue pour ce mercredi 5 août 2020. On rappelle à ce sujet qu’intervenant le dimanche dernier sur un média de la place, le Directeur général du Comité de politique monétaire de la BCC le professeur Jean Louis Kayembe a indiqué que l’Institut d’émission a aspiré beaucoup de francs de la circulation pour injecter le dollar. Ce qui expliquerait la tendance à la baisse des devises qu’on observe sur le marché. Avant d’annoncer que la BCC vendra de nouveau ce mercredi 5 août des devises aux banques commerciales. Ce qui pourra jouer davantage en faveur du bon comportement de la monnaie nationale.
Les consommateurs : grandes victimes
Telle que la situation se présente jusqu’ici, le consommateur reste la grande victime de la chute brutale du dollar aussi longtemps que les prix des produits ne suivent pas le rythme.
C’est ici que le Gouvernement qui a pris un certain nombre de mesures en vue d’arrêter la dépréciation du franc congolais, devrait saisir l’occasion pour stabiliser le taux et procéder au contrôle des prix sur le marché. Cela évitera aux Congolais, notamment les fonctionnaires et agents de l’Etat dont les salaires ont déjà subi maintes fois les effets pervers de la perte de valeur de la monnaie d’en subir une nouvelle fois les conséquences.
A propos de la perte de valeur du FC face aux devises étrangères, le gouverneur de la BCC n’avait pas porté des gants pour accuser les sociétés de télécommunications installées en RDC de pratiquer la spéculation en vendant leurs produits à un taux prohibitif, soit 2030 Fc le dollar américain.
Si les choses peuvent aller dans ce sens, ça sera un pari gagné pour le Président de la République et l’ensemble de son Gouvernement. Mais, parallèlement au contrôle des prix, il impote qu’une vigilance de tous les instants soit exercée dans les circuits de mobilisation des recettes internes et des dépenses.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA-Dom journal Le Phare
2 août 2020 7 02 /08 /août /2020 05:50
Devoir de mémoire. 2 août 1998-2 août 2020, les visées expansionnistes de Kagame

M’zee Laurent Désiré Kabila qui, une année plus tôt était entré triomphalement à Kinshasa avec ses Kadogo fait face à une guerre. Il avait été soutenu par le Rwanda pour prendre le pouvoir. Il renvoie ses alliés, ceux-ci résistent et veulent le renverser par les armes.

Une rébellion artificielle est créée plusieurs jours plus tard pour le besoin de la cause: le RCD!

Des anciens mobutistes et autres aventuriers rejoindront le mouvement via Kigali puis Goma. Cette soldatesque occupera par la suite une grande partie de la RD Congo.

Viendront des négociations, puis l’assassinat de M’zee Laurent Désiré Kabila, les accords de Sun-City, le gouvernement 1+4...

Aujourd’hui, quinze après (vingt-deux en 2020) , quelles conséquences le pays a-t-il subi à cause de cette aventure et les visées expansionnistes de monsieur Paul Kagame? Que sont devenus les commanditaires et les animateurs de cette « rébellion »? Il  y a eu des millions de morts. Y a-t-il eu sanction? Il y a eu des dégâts, des pillages, la RD Congo a-t-elle été indemnisée? 

Nous reprenons ci-dessous deux articles qui nous avions publiés à l’occasion de ce triste anniversaire, les années précédentes… Pour que les générations futures s’en souviennent.

Bruxelles le 2 août 2013

Cheik FITA

 

Il y a vingt-deux ans (en 2020. ndlr), jour pour jour, des coups de feu retentirent à Kinshasa. C’était le début d’une guerre venue du Rwanda avec quelques congolais poussés au-devant de la scène en hommes de paille. La raison invoquée par le Rwanda ? Protéger ses frontières… à deux mille kilomètres à l’intérieur de la RD Congo !

Une guerre « éclair » devait permettre un changement politique à la tête de la RD Congo. Pire, Kigali se  préparait à transformer la RD Congo en une colonie rwandaise.

Quelques jours plus tard, ces forces étrangères coupèrent le courant à partir du barrage d’Inga. A Kinshasa la capitale, nous vivrons ainsi de longues semaines sans eau ni électricité. Les chaises furent transformées en bois pour la cuisson des aliments.

Au fil des jours, nous maigrîmes tous.

Dans des couveuses désormais sans électricité, des bébés mouraient. Pareillement pour les malades dans les hôpitaux, faute d’intervention.

Tout était arrêté : administration, transport, approvisionnement.

La vie quotidienne était devenue un calvaire pour nous kinois habitués à vivre au jour le jour.

Les denrées alimentaires en provenance du Bandundu et du Bas-Congo n’arrivaient plus à Kinshasa. La capitale était progressivement asphyxiée.

Pour moudre le maïs, nous fûmes réduits à le piler dans le mortier. Bidons à la main ou sur la tête, chaque jour, nous descendions en files  interminables vers le fleuve Congo pour nous approvisionner en eau.

La phrase suivante de feu Wendo Kolosoy exprimera à jamais ce moment pénible : « Tozangi mayi solo, likolo ya ba nyangalakata »

Des grandes puissances ? Silence complice. Notre misère n’intéressait personne. Seule était médiatisée, l’avancée des forces pro-rwandaises pour la prise supposée prochaine de Kinshasa.

On connaît la suite. Kinshasa ne fut jamais prise. Mais il y eut une longue guerre très meurtrière. De millions de déplacés, des millions de morts, directement ou indirectement. Les deux tiers du pays furent occupées militairement par des forces étrangères.

A défaut de colonisation, dans des officines, des plans de balkanisation de notre pays étaient envisagés.

Les conséquences de cette aventure se ressentent jusqu’à ce jour.

Cette date du 2 août est une date noire pour le Congo.

Chaque congolais devrait le savoir, l’apprendre à ses enfants, et toujours s’en souvenir.

 

Cheik FITA

Bruxelles, le 2 août 2011

 

 

Devoir de memoire. 2 aout 1998, attaque de kinshasa par des forces rwandaises

Article - 02/08/11 - devoir de mémoire. 2 août 1998, attaque de Kinshasa par des forces rwandaises - Il y a treize ans, jour pour jour, des coups de feu retentirent à Kinshasa.…

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 09:51
Le FCC rêve d’une candidature gagnante de Joseph Kabila à la présidentielle de 2023

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 1er août 2020

 

Le FCC, la plate-forme politique que dirige Joseph Kabila l’ancien Président, rêve non seulement d’une candidature de Joseph Kabila en 2023, mais plus de voir ce dernier remporter la présidentielle.

Comment ?

Dans un communiqué diffusé le 28 juillet 2020, cette plate-forme a commencé par caresser le « peuple » congolais dans le sens des poils, le FCC a ensuite fait (en passant) allusion aux démarches que certains politiciens mènent en vue d’une harmonisation de vue pour la révision de la loi électorale.

Le communiqué a chuté par ceci :

« … Le FCC … N’entend pas soutenir les initiatives qui pourraient avoir pour conséquences de retarder l’organisation des élections prévues en 2023. »

Faut-il soutenir l’organisation des élections en RD Congo ? Oui.

Devrait-on tous œuvrer pour que les élections prévues en 2023 se déroulent en conformité avec la constitution c’est-à-dire, à l’échéance des cinq ans du mandat du Président Tshisekedi ?

Oui.

Concrètement, quelles sont les élections prévues en 2023 ?

  • La présidentielle,
  • Les législatives nationales,
  • Les législatives provinciales,
  • Et juste après au second degré, les sénatoriales et l’élection des gouverneurs de province.

La logique du combat pour l’organisation des élections en RD Congo devrait-elle s’arrêter là ?

Non.

Depuis 2002, à l’issue des accords de Sun-City en Afrique du Sud, quand on parle élections en RD Congo, il y a aussi les élections locales.

Durant le régime politique 1+4 puis sous le règne exclusif de Joseph Kabila, ces élections n’ont jamais été organisées.

Sont-elles des élections secondaires voire accessoires ?

Non.

90% des problèmes administratifs du citoyen sont résolus par les entités locales, dont les communes.

La lourdeur remarquée dans la marche de la RD Congo vient aussi du fait que l’Etat congolais n’est pas réellement administré à la base.

Ces dirigeants des communes non-élus, à qui rendent-ils réellement compte, aux habitants de la commune ou à l’autorité qui les a placés ?

Ainsi, quand la plate-forme politique de Joseph Kabila publie un communiqué dans lequel elle monte au créneau pour le respect de la date de la présidentielle notamment, ce qu’en réalité, son grand souci c’est de retrouver dans son escarcelle l’institution Président.

Et n’obéissant au doigt et à l’œil qu’à Joseph Kabila, les barons du FCC ont laissé transparaître leurs visées : en 2023, Joseph Kabila candidat, puis nouveau Président élu.

Voilà un bien bon et beau rêve que le FCC voudrait partager avec le peuple congolais.

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
30 juillet 2020 4 30 /07 /juillet /2020 22:16
2011. Paul NSAPU au parlement européen plaidant pour les élections congolaises

2011. Paul NSAPU au parlement européen plaidant pour les élections congolaises

Les élections de 2023 se préparent maintenant.

L'entrée en lice pour la présidence de la CENI du défenseur des Droits de l'Homme Paul Nsapu doit pousser le peuple à se réapproprier totalement l'organisation de ses élections.

La meilleure façon d'aider le peuple ,c'est de mettre à sa disposition les preuves d'implication dans le passé lointain et récent, des candidats-Présidents-CENI  pour le combat en faveur d'élections transparentes.

Nous diffusons ci-dessous une compilation de vidéos de 2011 puis 2018 de coups de gueule au parlement européen du défenseur des Droits de l’Homme Paul NSAPU.

C'était les deux fois, à propos de l’organisation des élections en RD Congo.

Vivement une République des valeurs, qui reconnaît le combat de ses dignes fils, pas une République des Ingrats, comme l'ont tenté maladroitement de l'imposer, les confessions religieuses et l'Assemblée Nationale sous la conduite de Madame Mabunda. On a vu les effets pervers.

La rédaction

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
29 juillet 2020 3 29 /07 /juillet /2020 23:06
Présidence de la CENI. Paul NSAPU veut bousculer l’establishment.

 

Depuis quelques jours des affichettes de Paul Nsapu annonçant sa candidature à la présidence de la CENI circulent dans les réseaux sociaux. On peut y lire : « Paul Nsapu, candidat du peuple à la présidence de la CENI ».

Comment se fait-il qu’à l’assemblée nationale, dans la liste des finalistes à la présidence  de la CENI, le nom de Paul Nsapu n’était pas apparu ?

Paul Nsapu avait était éliminé dès le départ sous prétexte qu’il était de la même aire linguistique que le Chef d’Etat Félix Tshisekedi.

Un argument tiré par les cheveux.

Et selon certaines indiscrétions, les délégués de l’église catholique ne le portaient pas sur le cœur. Sûrement à cause du franc-parler du défenseur des Droits de l’Homme.

Depuis 2005, le Président de la CENI sort comme par magie des manches d’un certain establishment.

Paul Nsapu et les élections en RD Congo, c’est une passion de plusieurs décennies. Il a été un des rares défenseurs des droits de l’homme à avoir affronté les différentes dictatures qui se sont succédé en RD Congo, alors que certains se la coulaient douce. Au point que lui et sa famille se sont retrouvés en exil.

Paul Nsapu a-t-il le profil pour diriger la CENI ? Son très long CV parvenu à notre rédaction l’atteste. Il n’a peut-être pas les très grands diplômes des universités occidentales, mais la formation intellectuelle qu’il a pu recevoir au pays lui a par exemple permis d’accéder à la vice-présidence de la FIDH, Fédération Internationale des Droits de l’Homme, par exemple, le premier Congolais !

Mais son plus grand atout, c’est son implication populaire : dans la défense des droits de l’Homme ainsi que dans la formation de  milliers de congolais dans l’observation des élections.

La ligue des Électeurs qu'il a fondée il y a trente ans a un très grand réseau tant au pays qu'à l'étranger.

Maintenant que la population a recalé le candidat que le clan Kabila voulait imposer, vivement un débat contradictoire médiatisé entre les éventuels candidats à la présidence de la CENI. Ce serait faire honneur au peuple congolais.

Dans tous les cas, Paul Nsapu semble disposé à affronter et à secouer comme un cocotier cet establishment habitué aux petits calculs sournois en coulisse et qui ne veut pas s'afficher au grand jour. Paul Nsapu en a l'énergie et le tempérament.

IL-CdB

 

Lire aussi: 

 

Résultats de recherche

Résultats Web

26 nov. 2018 - Dans son interview à la gare du midi, Mr Paul Nsapu a cité monsieur Rémy Ngoy Lumbu qui était au podium avec l'euro-député Louis Michel.
22 nov. 2018 - Live.Paul Nsapu prend à partie Louis Michel..au parlement européen. Cheik FITA. Loading... Unsubscribe from Cheik FITA? Cancel
22 nov. 2018 - Une prise de bec a eu lieu entre le député européen Louis Michel et le défenseur des droits de l'homme Paul Nsapu qui était présent, ...

Le député Louis Michel était le modérateur de la rencontre. Paul Nsapu s'est insurgé sur le tableau flatteur de ...

22 nov. 2018 - Ajouté par Cheik FITA
23 nov. 2018 - RDC : Violente Altercation verbale entre Paul Nsapu et Louis Michel au Parlement Européen de Bruxelles. Par Rédaction Publié dans ...
26 nov. 2018 - Vifs échanges entre Paul Nsapu, défenseur des droits de l'Homme, et Louis Michel, eurodéputé belge, au Parlement européen à Bruxelles ...
Choc frontal Louis Michel-Paul Nsapu au Parlement européen à propos de Shadari. 16 janvier 2019 22 novembre 2018 par admin.
12 déc. 2018 - On y voit, l'eurodéputé belge Louis Michel comme pétrifié. ... On y voit, le défenseur des droits humains Paul Nsapu Mukulu qui est, par ailleurs, ...

 

Paul NsapuPaul Nsapu est président de la Ligue des électeurs en RDC, et secrétaire général adjoint de la FIDH. p.nsapu. Suivre. 4 Articles ...

 

20 sept. 2017 - Paul Nsapu : « A l'ONU , notre communiqué dénonçant les mensonges des Kabilistes atteindra tout le monde ». Cheik FITA 20 Septembre ...

 

Le défenseur des droits de l'homme, Paul Nsapu (FIDH), dénonce les conditions d'exécution de l'amnistie accordée par Kinshasa aux groupes armés. Selon lui ...

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 14:21
Quartier Matonge de Bruxelles et coronavirus : Port du masque obligatoire !

Bruxelles le 27 juillet 2020

Des panneaux bien visibles ont été placés aux différents accès du quartier Matonge de Bruxelles et plus spécialement quatre, au croisement de la Chaussée de Wavre avec celle d'Ixelles. Des contrôles de police ont lieu avec amende à la clé bien sûr. 

Selon les dernières décisions du conseil de sécurité,  chaque bourgmestre a le pouvoir de choisir quelle partie de sa commune peut être ainsi concernée. 

La rédaction 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 07:37
Conférence-débat de la diaspora congolaise : « L’enfer c’est les autres »

Par Cheik FITA

Bruxelles, le 26 juillet 2020

Samedi 25 juillet 2020 de 13H à 15H00, il s’est tenue au Press Club Brussels Europe une conférence-débat avec la presse congolaise sur le thème : « La crise du peuple congolais ou le développement suspendu ».

A l’initiative de cette rencontre, un « cercle factuel de réflexion »  qui, au vu de la situation actuelle de la RD Congo, considère qu’il est plus que temps que « quelque chose se fasse dans la diaspora et au pays ». Quoi ?

En introduction, les organisateurs ont demandé à l’auditoire via une application d’introduire au moins un mot qui caractérise le Congolais, la diaspora congolaise et enfin les politiciens congolais. Et les mots suivants sont apparus  pour le Congolais:

Attentiste, disparate, rêveur, nombriliste, bavard, passif, inactif, division, généreux, fier responsable, soucieux de son pays, indifférent, disparate, jalousie, généreux, tribal, divisé.

Et des politiciens, ceci est ressorti :

Égoïste, manque d’ambitions, impudique, incompétent, ne croit pas à son pays, avide.

Le décor ainsi planté, les communications ont commencé.

Il y avait comme sous-thèmes:

  1. L’Economie, le budget, par le pasteur Aimé Bakulu.
  2. La défense du territoire : ordre, et défense par rapport à l’extérieur développé par Zeblai Kongo,
  3. La crise politique par Patrick Yogo,
  4. La CENI et le rôle du pouvoir judiciaire par Célestin Mputu.

D’une manière générale, chacun des orateurs a présenté les faits d’une façon objective, réalisé une analyse correcte et même en conclusion, donné de bonnes pistes de sortie de crise.

Et la conclusion générale de la conférence-débat pouvait être :

« On en a assez, on ne peut continuer à vivre comme cela. »

… « Quelque chose devrait se faire » … « Il faut trouver des solutions congolaises aux problèmes congolais »…

Mais quoi ?

Qui devrait commencer ?

Par où ?

Lors des échanges, la question suivante a été posée aux organisateurs par l’Info en ligne des Congolais de Belgique :

« … D’abord félicitations pour ce travail assez objectif de réflexion et diversifié par rapport à la situation politique générale de notre pays. Juste une question d’un point de vue d’organisation : Qui a pris l’initiative de cette organisation ? Et pour quel objectif ? »

La réponse des organisateurs :

« L’organisation de cette rencontre a été faite sous l’égide d’un cercle de réflexion qui est tout à fait factuel. On n’a même pas déterminé de nom. Pour nous on s’est dit qu’il faut que le changement se fasse. Alors, on se rencontre quand on peut, on discute, quand on voit quelqu’un qui passe sur les réseaux sociaux et qui explique la situation, on l’interpelle, on lui demande de s’associer à nous, de discuter, d’exposer sur un thème qui nous tient à cœur. C’est ce que nous avons fait ici, aujourd’hui…»

A l’issue de la conférence, une phrase célèbre m’est revenue à l’esprit :

« L’enfer c’est les autres ».

Pourquoi ?

Quand on tape cette phrase dans Google, voici la réponse qui apparaît :

« Cette citation est une des plus fameuses de Jean-Paul Sartre. Elle achève la pièce de théâtre Huis Clos, écrite en 1943. Huis Clos relate l’arrivée de trois personnages en enfer. Deux femmes et un homme cherchant à comprendre ce qui a pu les y conduire et quel est leur châtiment. Ils comprennent rapidement qu’il n’y a pas de bourreau, car chacun des deux autres est le bourreau pour le troisième. Leur châtiment consiste à vivre pour l’éternité tous les trois, à coexister, à se détester et à se supporter. »

Moralité ?

En ce 21è siècle, au vu de l’évolution de la société humaine dans tous les domaines, est-il nécessaire d’essayer d’inventer la roue ? Quand on est confronté à des problèmes en tant qu’individu ou en tant que communauté, il est désormais possible de trouver rapidement une solution : dans le grand savoir de l’humanité, et pour le cas particulier de la RD Congo auprès  des journalistes congolais (ce que les organisateurs ont fait) des écrivains, historiens, penseurs, chercheurs nationaux…

En toute modestie, en avril 2003 j’avais écrit puis publié en 2007, un petit ouvrage de 62 pages intitulé : « Demain, le Congo … Comme l’Europe ? »

Ce petit livre d’éducation civique et développement comportait les chapitres suivants :

  1. Etat des lieux.  Et dans le point 6 était :
  1. Le Congolais aujourd’hui,
  2. En Europe et en Amérique, une force qui s’ignore !
  3. Le verre du Congolais est à moitié vide,
  4. Égoïsme, chacun pour soi.

 

  1. Stratégies et actions.
  2. Financement et rentabilisation.
  3. Suffrage universel.
  4. Conclusion : Congo 2010, le Cinquantenaire.

Après cette conférence-débat, il est opportun de se poser cette double-question : Treize ans après sa publication, quelle avancée y a-t-il eu ? Pour que dans treize ans, les Congolais de la diaspora ne se repose encore cette question, que faire ?

Lire aussi: 

VIENT DE PARAITRE: "DEMAIN, LE CONGO... COMME L'EUROPE?"

http://www.cheikfitanews.net/article-7317906.html

 

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens