Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 06:39
Politique de caniveau : Depuis Kin, Roger Lumbala enterre Étienne Tshisekedi à Bruxelles

Lors d'une prestation dans des médias pro-Kabila, Roger Lumbala a affirmé qu’Étienne Tshisekedi avait été enterré en catimini à Bruxelles.

Roger Lumbala, politicien congolais n'est ni frère, ni fils, ni même cousin lointain d’Étienne Tshisekedi.

Répondant à nos confrères d'actualites.cd, Monseigneur Mulumba frère du défunt a même été obligé de dire ceci:

« Il y a des rumeurs que le gouvernement congolais voudrait qu’il soit enterré là bas, nous ne sommes pas pour son enterrement en Belgique. Il va être enterré au Congo, le corps est toujours à la morgue à Bruxelles. Le gouvernement veut que ça traîne pour que nous puissions l’enterrer là-bas. C’est ce que nous soupçonnons. Lumbala seul sait ce qu’il dit et pourquoi il raconte tout ça. Nous, au niveau de la famille, nous voulons que Tshisekedi soit enterré au Congo».

« Qui se ressemblent s'assemblent » dit-on. Comme pour soutenir les allégations de monsieur Roger Lumbala, depuis le samedi 25 mars 2017,une photo d'une prétendue pierre tombale d’Étienne Tshisekedi circule sur facebook et reprise avec délectation par certains kabilistes sur leurs pages.

Quelques heures plus tard, autre son de cloche, l'originale de la photo a été mise en ligne puis reprise cette fois par des pro-tshisekedistes. Il s'agissait ainsi d'un grossier montage.

Moralité ?

Si Roger Lumbala est obligé d'écumer les caniveaux pour meubler son CV politique, c'est qu'il y a des motivations très sérieuses. Lesquelles?

Connaissant le marigot politique congolais, ou c'est le fric, ou c'est une collusion avec le pouvoir de Kabila.


 

Bruxelles, le 26 mars 2017

Cheik FITA

Politique de caniveau : Depuis Kin, Roger Lumbala enterre Étienne Tshisekedi à Bruxelles
Repost 0
Published by Cheik FITA
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 11:44
Bruxelles : séance d'information entre la société civile congolaise et la plate-forme CNCD/11.11.11

 Mercredi 22 mars 2017 au CNCD à Bruxelles, une délégation de la société civile congolaise a tenu une séance d'information à l'intention de ses partenaires du CNCD-11.11.11

Et comme orateurs :

M. Paul Nsapu, Président de la Ligues des Electeurs (LE) et Secrétaire Général adjoint de la Fédération Internationale des Droits de l'Homme (FIDH)

- M. Jean Claude Katende, Président de l’Association Africaine des Droits de l’Homme (ASADHO),

- M. Floribert Anzuluni Coordonnateur du Réseau du mouvement citoyen FILIMBI,

M. Timothée Mbuya de l'asbl Justicia.

Les sujets suivants ont été abordés :

- La mise en œuvre de l’Accord politique de la Saint Sylvestre,

- La mission de plaidoyer international sur les violations des Droits de l’Homme, la grave crise politique que traverse la RD Congo,

-Le mandat de la Mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO).

Trois mois après la fin du deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila puis la signature de l'accord de la Saint Sylvestre, l'horizon politique congolais est toujours bouché. Le jusqu'au-boutisme du clan Kabila de se maintenir au pouvoir par tous les moyens énerve chaque jour un peu plus le peuple congolais.

Le message des associations de la société civile congolaise sont un signal d'alarme face à une confrontation éventuelle clan Kabila-Peuple dont les conséquences seraient imprévisibles.

Bruxelles, le 25 mars 2017

Cheik FITA

Bruxelles : séance d'information entre la société civile congolaise et la plate-forme CNCD/11.11.11
Repost 0
Published by Cheik FITA
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 20:49
Bruxelles, le Président de la CENCO reçu par Didier Reynders

De retour de New York où il s'est adressé aux membres du Conseil de Sécurité de l'ONU, Monseigneur Marcel Utembi et l'abbé Donatien Nshole ont fait escale à Bruxelles.

Ils ont été reçus , le jeudi 23 mars 2017 en fin d'après-midi au Palais d'Egmont par Mr Didier Reynders, Vice-Premier ministre belge et ministre des affaires étrangères.

Selon l'abbé Donatien Nshole porte-parole de la CENCO qui a répondu aux questions de l'Info en Ligne des Congolais de Belgique à l'issue de l'audience, il a été question durant cet entretien de près d'une heure, de faire le point de la situation socio-politique en RD Congo.

À la question de savoir si le délai butoir du 27 mars 2017 sera tenu pour la signature de l"arrangement particulier de l'accord de la Saint Sylvestre, le porte-parole de la CENCO a dit : « Avec la bonne volonté, cela est possible même demain ».

Et s'il n'en était pas ainsi ?

Pour le porte-parole de la CENCO, les évêques seront dans l'obligation d'établir les responsabilités.

Bruxelles, le 23 mars 2017

Cheik FITA

Bruxelles, le Président de la CENCO reçu par Didier Reynders
Repost 0
Published by Cheik FITA
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 12:24
Culture : à bâtons rompus avec Kapela Mulumba, frère cadet d’Étienne Tshisekedi

Lors de la messe de requiem pour Étienne Tshisekedi à Bruxelles, le monde a eu l'occasion de découvrir ses proches : enfants, petits-enfants, sœur, frères…

Parmi eux, son frère cadet Kapela Mulumba qui fit un hommage… En chanson !

Oui, parce que c'est un artiste comédien, menuisier… Et musicien.

Nous l'avons rencontré quelques semaines plus tard à Bruxelles, avant qu'il ne rentre en France où il vit.

Dans un entretien à bâtons rompus que nous vous proposons ci-dessous, il nous a parlé de sa vie d'artiste.

 

Bruxelles, le 23 mars 2017

Cheik FITA

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 20:22
CPI-Affaire Bemba et autres : décision relative à la peine de cinq personnes déclarées coupables

Affaire Bemba et autres : La Chambre de première instance VII rend la décision relative à la peine de cinq personnes déclarées coupables

ICC-CPI-20170322-PR1287

Le 22 mars 2017, la Chambre de première instance VII de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu la décision relative à la peine dans l’affaire Le Procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo, Aimé Kilolo Musamba, Jean-Jacques Mangenda Kabongo, Fidèle Babala Wandu et Narcisse Arido lors d’une audience publique qui s’est tenue au siège de la Cour à La Haye (Pays-Bas) en présence des personnes reconnues coupables. L’Accusation et la Défense peuvent faire appel de la décision relative à la peine dans un délai de 30 jours.

Le 19 octobre 2016, la Chambre de première instance VII a déclaré Jean‑Pierre Bemba Gombo, Aimé Kilolo Musamba, Jean-Jacques Mangenda Kabongo, Fidèle Babala Wandu et Narcisse Arido coupables de plusieurs atteintes à l’administration de la justice, en lien avec les faux témoignages livrés par des témoins de la Défense dans une autre affaire concernant Jean-Pierre Bemba devant la CPILa Chambre de première instance VII est composée de M. le juge Bertram Schmitt, Juge président, de M. le juge Marc Perrin de Brichambaut et de M. le juge Raul Pangalangan.

Pénalités prononcées :

Jean-Pierre Bemba Gombo a été condamné à une peine additionnelle d’une année d’emprisonnement. Aucune déduction du temps déjà passé en détention n'a été ordonnée, principalement puisque ce temps avait déjà été déduit par la Chambre de première instance III dans l’affaire Le Procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo (« l’affaire principale »).La Chambre a ordonné que l’intéressé purge cette peine à la suite de celle prononcée à son encontre dans l’affaire principale. Elle a également condamné Jean-Pierre Bemba à une amende de 300 000 euros, qu’il devra verser à la Cour dans un délai de 3 mois à compter de la décision relative à la peine, et qui sera ensuite transférée au Fonds au profit des victimes. 

Dans une opinion, le juge Pangalangan s’est accordé sur le résultat de la majorité d’imposer une année additionnelle d'emprisonnement, mais s’est exprimé séparément sur: (i) le fait d’imposer à M. Bemba une période entière dans cette affaire et (ii) la proportionnalité de la peine à l’encontre de M. Bemba.

Aimé Kilolo Musamba a été condamné à une peine totale de 2 ans et 6 mois d’emprisonnement, dont a été déduit le temps qu’il a déjà passé en détention depuis son arrestation le 23 novembre 2013 en exécution du mandat d’arrêt délivré le 20 novembre 2013 par la Chambre préliminaire II, jusqu’à la date de sa mise en liberté provisoire le 22 octobre 2014. La Chambre a suspendu l’exécution du reste de la peine pour une période de trois ans, de sorte que la peine ne prenne pas effet i) si Aimé Kilolo s’acquitte de l’amende infligée par la Chambre, et ii) à moins qu’il ne commette, pendant cette période et en quelque lieu que ce soit, une nouvelle infraction passible d’une peine d’emprisonnement, y compris toute atteinte à l’administration de la justice. Enfin, la Chambre a condamné Aimé Kilolo à une amende de 30 000 euros, qu’il devra verser à la Cour dans un délai de trois mois à compter de la décision relative à la peine, et qui sera ensuite transférée au Fonds au profit des victimes. 

Jean-Jacques Mangenda Kabongo a été condamné à une peine totale de 2 ans d’emprisonnement, dont a été déduit le temps qu’il a déjà passé en détention depuis son arrestation le 23 novembre 2013 en exécution du mandat d’arrêt délivré le 20 novembre 2013 par la Chambre préliminaire II, jusqu’à la date de sa mise en liberté provisoire le 31 octobre 2014. La Chambre a suspendu l’exécution du reste de sa peine pour une période de trois ans, de sorte que la peine ne prenne pas effet à moins qu’il ne commette pendant cette période et en quelque lieu que ce soit une nouvelle infraction passible d’une peine d’emprisonnement, y compris toute atteinte à l’administration de la justice. 

Narcisse Arido a été condamné à une peine totale de 11 mois d’emprisonnement, dont a été déduit le temps qu’il a déjà passé en détention depuis son arrestation le 23 novembre 2013 en exécution du mandat d’arrêt délivré le 20 novembre 2013 par la Chambre préliminaire II, jusqu’à la date de sa mise en liberté provisoire le 22 octobre 2014. La durée de la peine prononcée étant égale au temps qu’il a déjà passé en détention, la Chambre a considéré que la peine d’emprisonnement était purgée. 

Fidèle Babala Wandu a été condamné à une peine totale de 6 mois d’emprisonnement, dont a été déduit le temps qu’il a déjà passé en détention depuis son arrestation le 24 novembre 2013 en exécution du mandat d’arrêt délivré le 20 novembre 2013 par la Chambre préliminaire II, jusqu’à la date de sa mise en liberté provisoire le 23 octobre 2014. La durée de la peine prononcée étant inférieure au temps qu’il a déjà passé en détention, la Chambre a considéré que la peine d’emprisonnement était purgée. 

Considérations pertinentes et fixation de la peine :

La Chambre a recensé pour chacune des personnes déclarées coupables toutes les considérations pertinentes, à savoir la gravité des infractions commises et la situation personnelle. Elle a également tenu compte, le cas échéant, de circonstances atténuantes et aggravantes. Ont également été pris en compte les circonstances individuelles des personnes reconnues coupables, telles que leur bon comportement tout au long du procès, leur coopération avec la Cour, leur situation de famille, l’absence de condamnations antérieures et d’autres circonstances personnelles. Après avoir recensé les considérations pertinentes, la Chambre a évalué le poids relatif à leur accorder pour fixer la peine adaptée.

Pour prendre sa décision, la Chambre a ainsi tenu compte, pour chacune des personnes déclarées coupables, 1) de la gravité des atteintes dont l’intéressé a été reconnu coupable ; 2) de son comportement coupable ; et 3) de sa situation personnelle. 

La Chambre jouit d’un large pouvoir discrétionnaire dans le cadre de la fixation d’une juste peine. Deux considérations la guident cependant dans l’exercice de ce pouvoir : 1) la peine doit être proportionnée à la culpabilité de la personne déclarée coupable ; et 2) la peine doit être proportionnée à l’atteinte. Ces deux considérations montrent clairement que la peine doit être individualisée. 

SOURCE: CPI

 

CPI-Affaire Bemba et autres : décision relative à la peine de cinq personnes déclarées coupables
Repost 0
Published by Cheik FITA/CPI
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:12
Moïse Katumbi lors d'une conférence au Parlement européen en sept 2016. Photo Cheik FITA

Moïse Katumbi lors d'une conférence au Parlement européen en sept 2016. Photo Cheik FITA

Lors d'une interview sur RFI le mercredi 22 mars 2017, l'ancien Gouverneur du Katanga a déclaré que « L'accord bloque à cause du Président de la République, le Président Kabila ».

À propos de la fameuse prétention du clan Kabila de proposer trois noms de candidats Premier Ministre pour que le Président Kabila choisisse dans le tas, monsieur Moïse Katumbi a rappelé que cela n'est pas inscrit dans l'accord. Et si l'on devait suivre cette logique de choisir les points de la constitution à appliquer à la carte, c'est monsieur Kengo du sénat qui aurait dû diriger la transition car, « le Président Kabila n'a plus de légitimité ».

Suivront une série de questions et sous questions auxquelles l'ancien Gouverneur du Katanga répondra du tac au tac.

- Le décès d’Étienne Tshisekedi et le blocage de son corps à Bruxelles,

- La prétendue scission du « Rassemblement »,

- Les déclarations de la CENCO sur les négociations qui piétinent,

- Le Choix au « Rassemblement »de Félix Tshisekedi et de Pierre Lumbi,

- Son exil forcé,

- Sa candidature à la Présidentielle,

- L'affaire de la farine commandée pour les populations du Katanga et du Kasaï,

 

Bruxelles, le 22 mars 2017

Cheik FITA

Repost 0
Published by Cheik FITA
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 23:50
Photo webtv ONU capture écran

Photo webtv ONU capture écran

 

Mardi 21 mars 2017, monsieur Maman SAMBO Sidikou envoyé spécial de l'ONU et patron de la MONUSCO s'est adressé au Conseil de Sécurité de l'ONU, présentant un rapport détaillé de la situation politique et sécuritaire de la RD Congo.

Il a été suivi par Monseigneur Marcel Utembi et c'est monsieur She Okitundu, ministre des affaires étrangères du gouvernement Badibanga qui a clôturé les interventions.

Les deux premiers orateurs ont dépeint la situation tragique de la RD Congo dans tous les domaines, d'une façon la plus objective possible.

Mgr Utembi attirera l'attention du conseil de Sécurité sur deux points :

- Le fait que le pays se trouve dans un cas de figure unique : Toutes les institutions issues des élections sont hors mandat,

- L'accord du 31 décembre 2016 qui est venu suppléer à ce vide juridique est la seule feuille de route.

Conséquences, pour Monseigneur Utembi, il faut un sursaut patriotique de la part des hommes politiques pour la mise en place rapide d'un gouvernement  selon l'accord de la Saint Sylvestre et ayant la confiance du peuple, pouvant préparer les élections et assurer l'alternance fin 2017.

Dans son intervention inutilement longue, monsieur She Okitundu a parlé en véritable avocat du clan Kabila, affirmant par exemple sans se gêner que le « Rassemblement » doit présenter trois noms de candidats premiers ministre, et ce sera au Président de choisir dans le lot. Un peu dans le style que les membres du clan utilisent quand ils passent à la RTNC, la chaîne nationale en réalité privatisée.

Hors, quelques minutes plus  tôt, Mgr Utembi venait d'affirmer que plus personne n'était légitime parmi les dirigeants actuels.

Qui pourrait être cru au Conseil de Sécurité de l'ONU, Mgr Utembi ou Mr She Okitundu?

Il est certain, l'appel de Mgr Utembi à l'ONU et à la communauté internationale de faire pression sur les acteurs politiques congolais sera suivi d'effets. Le clan Kabila en premier, même si l'évêque ne l'a pas dit, les membres du conseil de sécurité n'étant pas dupes.

Bruxelles, le 21 mars 2017

Cheik FITA

ci-dessous:

- lien pour suivre les interventions,

http://webtv.un.org/watch/the-situation-concerning-the-democratic-republic-of-the-congo-security-council-7903rd-meeting/5367135810001

- en attaché, le rapport de la MONUSCO sur la RD Congo

Conseil de Sécurité à New York: Passe d'armes Mgr Marcel Utembi-She Okitundu1
Conseil de Sécurité à New York: Passe d'armes Mgr Marcel Utembi-She Okitundu1
Repost 0
Published by Cheik FITA
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 19:50
Flash, le SG de l'UDPS au peuple congolais:  «Le clan Kabila ne veut ni appliquer l'accord, ni organiser les élections»

Dans une courte déclaration faite à la presse le lundi 20 mars 2017, Mr Jean-Marc Kabund A Kabund, Secrétaire Général de l'UDPS a déclaré qu'il en avait assez d'être mené en bateau et tourné en bourrique par les délégués de Mr Kabila dans les négociations pour finaliser l'arrangement particulier de l'accord de la Saint Sylvestre.

Il venait de quitter la salle de la rencontre au Centre Inter-diocésain de Kinshasa.

Il a déclaré qu'en tant que numéro un de l'UDPS, il a décidé de s'assumer et d'informer la population congolaise que le clan     Kabila ne veut ni appliquer l'accord, ni organiser les élections. Il multiplie les manoeuvres dilatoires pour traîner les choses en longueur et mettre le peuple devant le fait accompli.

Pour l'UDPS donc, c'est non.

Or, si Joseph Kabila est Président de la RD Congo pour la transition de 2017, c'est grâce à la signature des membres du "Rassemblement" sur l'accord de la Saint Sylvestre. Jean Marc Kabund A Kabund est sur la voie de retirer sa signature, celle qui engage l'UDPS. Autrement dit, le siège de monsieur Joseph Kabila va perdre deux de ses quatre pieds. La suite?

 

Bruxelles, le 20 mars 2017

Cheik FITA

 

Flash, le SG de l'UDPS au peuple congolais:  «Le clan Kabila ne veut ni appliquer l'accord, ni organiser les élections»
Repost 0
Published by Cheik FITA
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 09:43
Pensée du jour  « Peuple Mokonzi, que dis-tu? Olobi nini?»

Au moment où en RD Congo "toutes les institutions sont hors mandat"des assoiffés de pouvoir cherchent toujours à se cramponner au pouvoir et continuer ainsi à s’enrichir et à piller le pays.

Nous rappelons à la mémoire collective un petit livre d’éducation civique et d’éveil citoyen  écrit par Cheik FITA en 2001 à Kinshasa et publié l’année suivante à Bruxelles : « Peuple Mokonzi, que dis-tu ? Olobi nini ? »

Poussé à bout suite aux manoeuvres dilatoires des apparatchiks du régime finissant, le peuple congolais ne sera-t-il pas contraint de s'assumer en tant que souverain primaire? 

Malheur à ceux qui ne peuvent percevoir les signes de temps.

Nous vous proposons dans l’élément audio-vidéo ci-dessous quelques extraits de ce livre, ainsi que son résumé. Nous le rappelons, cela a été écrit il y a 16 ans!

IL-CdB

Pourquoi ce rappel ?

  1. Dans l’entendement du congolais moyen, « Mokonzi » veut dire chef. C’est ainsi que tout détenteur d’une petite parcelle de pouvoir est appelé « mokonzi ». et de ce fait, le président de la république est appelé Mokonzi avec grand M.
  2. Régulièrement dans un pays, il y a des élections. Les candidats vont solliciter le suffrage du… Souverain primaire, le peuple. C’est à ce moment-là qu’on se rend compte que le vrai « mokonzi », c’est le peuple.
  3. A tout moment de la vie d’une nation, le peuple doit toujours rester en éveil, au risque d’être soumis à l’esclavage et parfois pire, d’être exterminé.
  4. Mais le peuple congolais est-il en permanence conscient des dangers qui le guettent ?  Le sait-il ? Est-il conscient de son pouvoir ? L’assume-t-il ?
  5. Avec la montée progressive au créneau d’individus sans foi ni loi, le peuple Congolais devrait-il rester attentiste si pas amorphe ?

Avec ce bond démocratique en arrière d’au moins 25 ans qui montre ses griffes hideuses,

L’heure n’est-elle pas venue pour le peuple congolais de s’assumer et de prendre son destin en main ?

Le Congolais devrait-il être distrait par quelques bols de riz, par une bouteille de bière, un vulgaire billet de banque, ou par de flatteries de bas-étage ?

Le peuple congolais ne devrait-il pas se remémorer  tous les maux endurés depuis des années à cause de l’aventurisme au sommet de l’état : pas de nourriture, pas d’électricité, par d’eau courante, pas de soins médicaux, pas de bourse pour les étudiants, pas d’emploi... Mais avec en prime, l’injustice, le clientélisme, la concussion, la corruption érigée en système, la jeunesse contrainte à la prostitution dès l’adolescence, l’insécurité pour soi-même et pour ses biens…

Pensée du jour  « Peuple Mokonzi, que dis-tu? Olobi nini?»
Repost 0
Published by Cheik FITA
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 06:45
Massacres de Mwanza Lomba, l'auditeur Général de l'armée congolaise contredit le gouvernement.

Samedi 18 mars 2017, la page facebook de la police nationale congolaise a mis en ligne le texte du point de presse de l'auditeur Général des Forces Armées congolaises sur les massacres de Mwanza Lomba qui avaient été dévoilées par une vidéo sur Internet en février 2017.

(voir notre article:

Tueries des adeptes de Kamwina Nsapu, crimes contre l'humanité ou légitime défense ?

et la vidéo plus bas)

Après lecture de ce texte, une chose saute aux yeux, l'auditeur Général des Forces Armées prend le contre-pied des premières déclarations du gouvernement congolais, avant que les pressions internationales ne commencent.

IL-CdB

Point de presse de l'auditeur General des FARDC sur la vidéo abondamment relayée sur les réseaux sociaux faisant état de tueries à Mwanza lomba.

L'auditeur Général des Forces Armées, le Général Major Ponde Isambwa a tenu un point de presse dans son cabinet de travail sur le rapport judiciaire préliminaire de la vidéo abondamment relayée sur les réseaux sociaux faisant état de tueries par éléments Fardc d'un groupe de milciens kamwena nsapu. 
Une équipe de 2 hauts magistrats militaire de l'AudiGen dépechés sur les lieux pour faire la lumière sur les faits incriminés. 
La délégation des hauts magistrats militaires s'est rendue à mwanza lomba , précisément au village Bena Tshikasu où avaient eu lieu des accrochages entre miliciens kamwena nsampu et éléments FARDC. C'est ce dernier village où la vidéo querellée avait été tournée. 
En rapport avec cette vidéo l'AudiGen a mis la main sur 7 suspects, tous éléments FARDC, actuellement en détention. 
1. Maj Nyembo Comd en 2nd du bataillon PM, mais pour la circonstance Comd des opérations .

2. Maj Bitshumba Martin pithou Comd en second des opérations. 
3.capt Seraphin Pailimbio, Comd 2eme compagnie Bataillon PM, Chef de la 1ère Section pendant les opérations. 
4. Lt Silavuvu dodokolo , S4 bataillon PM et fusilier pendant les opérations. 
5.AC Mohindo , bien que n'ayant pas fait partie de l'expédition, a pourtant été surpris en possession d'une copie de la vidéo lui transmise par le SM Maneno ;
6. A2Cl Amani , fusilier de la 1ere section. 
7. SM Maneno katembo alias tonton baobab, fusilier également de la 1ère Section et auteur de l'enregistrement vidéo.

Préventions à leur charge :
1.crimes de guerre par meurtre 
2. Crimes de guerre par mutilation 
3. Crimes de guerre par traitements cruels inhumains et dégradants. 
4. Refus de dénonciation d'une infraction commise par des justiciables de juridictions militaires.

Col Mwanamputu

 

Massacres de Mwanza Lomba, l'auditeur Général de l'armée congolaise contredit le gouvernement.
Repost 0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens