Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

25 novembre 2018 7 25 /11 /novembre /2018 13:51
« Lumbe lumbe » des Gabonais à l’église à cause d’Ali Bongo

Une vidéo devenue virale circule sur le Web montrant la réaction des chrétiens lors d’une messe en France.

L’officiant a demandé qu’on prie …. Pour le Président Ali Bongo. Tollé dans l’assemblée.

Refus qu’on prie pour la guérison d’Ali Bongo !

A croire que la majorité des croyants étaient des opposants à Ali Bongo.

On en est presque venu aux mains. Un véritable "Lumbe lumbe".

Dans la vidéo, nous avons augmenté le volume à l'endroit où l'officiant demande qu'on prie pour Mr Ali Bongo.

IL-CdB 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
25 novembre 2018 7 25 /11 /novembre /2018 07:10
Menace terroriste contre les USA à Kinshasa, fuite en avant du clan Kabila ?

Le site Internet de l’ambassade des USA à Kinshasa a publié un message dans lequel il affirme qu’une « menace terroriste =est= possible contre des édifices gouvernementaux américains à Kinshasa.», le lundi 26 novembre 2018.

Des terroristes à Kinshasa, est-ce possible ?

Logiquement , le clan Kabila encore au pouvoir devrait en savoir quelque chose.

Cette "menace" terroriste ne pourrait-elle pas être un plan du régime Kabila en vue de créer un climat d’insécurité et empêcher ainsi la tenue des élections le 23 décembre 2018 ?

Durant le règne de Joseph Kabila, il y a eu ainsi des « mises en scène »de mauvais goût pour tenter de terroriser la population congolaise. La mise en scène la plus macabre est l’affaire  Kamwina Nsapu qui a conduit in fine à des meurtres à grande échelle dans le grand Kasai ainsi qu’à un véritable nettoyage ethnique dans cette partie du pays. Des villages entiers ont été brûlés, plus de trente-mille personnes ont été poussées à l’exil vers l’Angola.

L’autre grande mise en scène de mauvais goût du régime Kabila est son entêtement à utiliser la « machine à voter » pour les élections prochaines. Le clan Kabila a beaucoup espéré que l’opposition puisse tomber dans le panneau en refusant de participer aux élections avec la « machine à voter ».  Ce qui aurait permis au dauphin de Kabila d’être « élu », faute de challenger de poids.

Malheureusement pour le clan Kabila, la décision de l’UDPS d’aller aux élections avec ou sans machine à voter a fait échouer ce plan.

Mieux, l’UDPS ainsi que la société civile ont lancé le mot d’ordre suivant à tous les électeurs congolais pour le 23 décembre 2018 :

  • Vous allez voter,
  • Après le vote, vous restez devant le bureau de vote jusqu’à l’heure de clôture du bureau de vote.
  • Vous attendez devant le bureau de vote afin que le dépouillement se fasse, que les résultats soient affichés devant le bureau de vote.
  • Une fois les résultats affichés, vous les copiez et vous les photographiez.
  • Enfin vous diffusez ces résultats .

Le clan Kabila sait aujourd’hui qu’il sera impossible de publier des faux résultats, pourquoi ?

  1. Chaque bureau de vote accueillera une moyenne de 600 électeurs,
  2. Il est impossible de placer plus de dix policiers ou militaires devant chaque bureau de vote dans l’espoir de « terroriser » les électeurs pour qu’ils s’en aillent. Pourquoi ?
  3. Il y aura entre 75.000 et 90.000 bureaux de vote. S’il faut mettre dix hommes armés par bureau de vote, pour l’ensemble du pays cela fera 900.000 policiers « terroristes »! Il y en a pas.
  4. Mieux , face à une masse de 600 personnes, ils ne pourront rien.
  5. Donc, si le jour des élections le peuple se prend en charge, il sera seul maître des résultats sortis des urnes.
  6. Tous les candidats, tous les leaders de l’opposition doivent marteler ce message pour le jour des élections : « Tous électeurs, tous observateurs ! »

Il est ainsi fort probable que la menace d’attentat contre l’ambassade des USA soit l’œuvre des officines du clan au pouvoir.

C’est la panique devant l’échec électoral prochain qui pousse le clan Kabila à concevoir des plans les uns plus diaboliques que les autres.

Le plan d'attenta contre l'ambassade des USA  en RD Congo est une fuite en avant.

Bruxelles, le 26 novembre 2018

Cheik FITA

 

NOTA BENE

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué de l’ambassade des USA à Kinshasa.

 

 COMMUNIQUE DE L'AMBASSADE DES USA A KINSHASA

L’ambassade des États-Unis à Kinshasa a reçu des informations crédibles et précises sur une menace terroriste possible contre des édifices gouvernementaux américains à Kinshasa. L’ambassade des États-Unis à Kinshasa sera fermée au public le lundi 26 novembre. Les citoyens américains ayant besoin de services d’urgence peuvent appeler le 081-556-0151. Pour recevoir d’autres nouvelles, veuillez vous inscrire aux notifications de l’ambassade des États-Unis à Kinshasa à https://step.state.gov

Actions à entreprendre:

· Nous encourageons fortement les citoyens américains à Kinshasa et sur toute l’étendue de la RDC à maintenir un niveau élevé de vigilance et à pratiquer une bonne connaissance de la situation alentour.

. Suivre les médias pour demeurer au courant.

· Garder profil bas et informer vos amis et les membres de votre famille concernant votre sécurité.

· Consulter la page-pays et rester à l’affût des situations dangereuses potentielles.

Aide:

· Consulter le site du Département d’Etat sur les voyages (State Department’s travel website pour accéder aux alertes mondiales (Worldwide Caution) et aux informations relatives à la RDC (Country Specific Information for the DRC)

· S’inscrire au Smart Traveler Enrollment Program (STEP) pour recevoir des messages sécuritaires et faciliter la possibilité de vous localiser en cas d’urgence.

· Contacter l’ambassade des États-Unis à Kinshasa U.S. Embassy in Kinshasa, située au 310 Avenue des Aviateurs, la Section consulaire au +243-097-261-6144> (Ne pas composer le zéro si vous appelez de l’étranger) de lundi à jeudi, de 7h30 à 17h15, et les vendredis, de 7h30 à 12h30. Le numéro d’urgence à utiliser après les heures de service est le 081-556-0151

· Appeler le 1-888-407-4747sans frais aux États-Unis et au Canada ou le 1-202-501-4444 à partir d’autres pays de 8h00 à 20h00 heure normale de l’Est, de lundi à vendredi (sauf les jours fériés américains).

· Suivez-nous sur Twitter et consultez notre page Facebook See Facebook

 

 

Vous avez aimé cet article?

 Partagez-le autour de vous en envoyant le lien ci dessous:

 

http://www.cheikfitanews.net/2018/11/menace-terroriste-contre-les-usa-a-kinshasa-fuite-en-avant-du-clan-kabila.html

 

.

Menace terroriste contre les USA à Kinshasa, fuite en avant du clan Kabila ?
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
23 novembre 2018 5 23 /11 /novembre /2018 19:49
Présidentielle congolaise : depuis Naïrobi, Kamerhe se désiste au profit de F. Tshisekedi

Dans un communiqué publié le vendredi 23 novembre 2018 depuis Naïrobi au Kenya, Vital Kamerhe Président de l’UNC et Félix Tshisekedi de l'UDPS ont décidé de faire un ticket pour la présidentielle congolaise du 23 décembre 2018.

Vital Kamerhe s’est retiré au profit de Félix Tshisekedi.

Les deux leaders ont à cet effet mis en place une plate-forme électorale dénommée « Cap pour le changement ».

Les signataires s’engagent à ce qu’il y ait « après 5 ans, l’alternance de la candidature unique à la Présidence de la république et, en cas de victoire, à la primature ; toutefois, le Parti qui assume la Présidence ne pourra pas diriger les institutions et Ministères ci-après :

La présidence du Sénat,

Le gouverneur de la banque centrale,

Le ministère des finances,

Le ministère des infrastructures,

La défense,

La justice."

Mr Vital Kamerhe sera le directeur national de campagne pour le compte de la plate-forme « Cap pour le changement ».

 

Bruxelles, le 23 novembre 2018

Cheik FITA

Présidentielle congolaise : depuis Naïrobi, Kamerhe se désiste au profit de F. Tshisekedi
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
22 novembre 2018 4 22 /11 /novembre /2018 22:11
Le live du choc Louis Michel-Paul Nsapu au parlement européen
Le live du choc Louis Michel-Paul Nsapu au parlement européen
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
22 novembre 2018 4 22 /11 /novembre /2018 19:22
Choc frontal Louis Michel-Paul Nsapu au Parlement européen à propos de Shadari

Jeudi 22 novembre 2018, il y a eu au Parlement Européen à Bruxelles une réunion ACP-UE, réunissant des parlementaires européens et des délégués des ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique).

A l’ordre du jour il y avait notamment la situation en RD Congo à propos du processus électoral en cours.

Une prise de bec a eu lieu entre le député européen Louis Michel et le défenseur des droits de l’homme Paul Nsapu qui était présent, en compagnie de Dr Benjamin Stanislas Kalombo d’APRODEC.

Le député Louis Michel était le modérateur de la rencontre.

Paul Nsapu s’est insurgé sur le tableau flatteur de la RD Congo que le député européen dépeignait devant ses collègues. Allant jusqu’à affirmer que Ramazani Shadari le dauphin du Président Joseph Kabila était l’homme qu’il faut, et couvrant d’éloges et les machines à voter, et le fichier électoral.

Pour mettre fin à cet affrontement verbal, l’euro-député Louis Michel a dû recourir au service d’ordre pour que Paul Nsapu soit mis à la porte.

Ci-dessous la vidéo de l’interview de Paul Nsapu par l’Info en Ligne des Congolais de Belgique, réalisée rapidement  au quai du  TGV pour Paris qui partait instamment et dans lequel le défenseur des droits de l’homme était monté juste après.

 

Bruxelles, le 22 novembre 2018

Cheik FITA

Choc frontal Louis Michel-Paul Nsapu au Parlement européen à propos de Shadari
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
22 novembre 2018 4 22 /11 /novembre /2018 09:45
Présidentielle congolaise 2018, entretien avec le candidat Francis Mvemba

Il est parmi les 21 prétendants à la succession de Joseph Kabila à la Présidence de la RD Congo. Il s’appelle Francis Mvemba. Le mercredi 21 novembre 2018, à la veille du lancement de la campagne officielle, il était face à la presse au Press Club Brussels Europe.

Qui est-il ?

Quels sont ses atouts ?

Quel est son programme ?

Quelles sont ses chances à la présidentielle ?

Dans un entretien avec  l’Info en Ligne des Congolais de Belgique, le candidat Francis Mvemba a dévoilé un pan de sa campagne.

 

Bruxelles, le 21 novembre 2018

Cheik FITA

Présidentielle congolaise 2018, entretien avec le candidat Francis Mvemba
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
21 novembre 2018 3 21 /11 /novembre /2018 16:25
Présidentielle congolaise : retour à Kinshasa de Martin Fayulu de « Lamuka »

Martin Fayulu, Président de l’ECIDE, et candidat à la présidentielle congolaise est rentré à Kinshasa le mercredi 21 novembre 2018, veille du début officiel de la campagne électorale.

Martin Fayulu a séjourné en Europe durant près de deux semaines. A Genève d'abord, puis à Bruxelles.

Martin Fayulu, est désormais le candidat de la plate-forme « Lamuka » née à l’issue du conclave de Genève.

Plusieurs personnalités de la plate-forme « Lamuka » avaient fait le déplacement de l’aéroport de Ndjili afin d’accueillir leur candidat.

Ci-dessous, deux vidéos de cette arrivée, diffusées dans les réseaux sociaux.

 

Bruxelles, le 21 novembre 2018

Cheik FITA

 

Présidentielle congolaise : retour à Kinshasa de Martin Fayulu de « Lamuka »
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
21 novembre 2018 3 21 /11 /novembre /2018 09:35
Elections congolaises de décembre 2018, nécessité d’une mobilisation de la diaspora

Le jeudi 22 novembre 2018 commence la campagne électorale pour les élections congolaises du 23 décembre 2018.

L’issue de ces élections aura-t-elle un impact sur la diaspora congolaise ?

La grande diaspora congolaise à travers le monde et spécialement en Europe, et en Amérique a-t-elle un devoir face à cela ?

Avant d’y répondre, des interrogations subsidiaires méritent d’être soulevées.

1. D’abord, faut-il qu’il y ait élections les 23 décembre 2018 ?

Oui, c’est le moyen le plus sûr de faire partir du pouvoir Joseph Kabila et son système.

Ensuite, c’est le souhait de la majorité des Congolais, sans compter les nombreuses victimes de ce processus électoral.

2. Les élections auront-elles lieu ?

Tout indique qu’à 90%, les élections auront bel et bien lieu le 23 décembre 2018. Peut-être pas des élections idéales. Mais des élections qu’il faut gagner.

3. La machine à voter sera-t-elle employée ?

Oui, le régime Kabila a mis le paquet pour imposer cette machine, et qu’elle soit employée. A part des slogans sans impact, les opposants à la machine à voter n’ont exhibé à ce jour aucune force capable de plier la volonté de la CENI, la Commission Electorale Nationale Indépendante. Comme le dit si bien un proverbe de chez nous : « Ce n’est pas parce que vous fermez les yeux, que la montagne qui est devant vous va disparaître. » Quand vous ouvrirez les yeux, la montagne sera toujours là ! Alors, autant ouvrir les yeux tout de suite.

L’opposition congolaise n’a à ce jour pas été en mesure de dépasser le niveau de slogan.

4. Pourrait-il y avoir un chaos le jour des élections ?

Oui, il y a beaucoup de probabilité que le jour des élections, il y ait des couacs. Du fait de la nouveauté de l’outil d’abord, du fait de la lenteur du passage de chaque électeur dans l’urne ensuite. Du fait de la mauvaise foi du clan au pouvoir enfin.

5. Le dauphin de Joseph Kabila pourrait-il sortir vainqueur de ces élections ?

Non. Parce qu’il est un inconnu d’abord, parce qu’ensuite le régime pour lequel il roule est très impopulaire.

6. Le régime de Joseph se prépare-t-il à frauder ?

Oui. La machine à voter a été introduite pour trafiquer les résultats. Si l’opposition n’est pas vigilante, le régime de Kabila opérera un forcing pour imposer son dauphin. Une fois cela fait, Joseph Kabila contrôlera tout le système, neutralisera le « Président » imposé, puis tentera de revenir. Et si Joseph Kabila revenait, ce sera pour un règne sanglant d’au moins 25 ans, à moins qu’une véritable révolution ne le chasse dans l’entre-temps.

7. Le régime de Joseph Kabila peut-il être arrêté le 23 décembre 2018 ?

Oui, à ce jour, seul tout le peuple congolais mobilisé à bloc est en mesure d’arrêter les manœuvres de Joseph Kabila. A condition qu’il y ait une très grande mobilisation de tous les Congolais le 23 décembre 2018 tant au pays qu’à l’étranger pour observer le scrutin, s’en approprier, collecter tous les résultats sortis de tous les 90.000 bureaux de vote.

  1. Cette mobilisation est-elle possible ?

Oui. A condition que tous les leaders politiques de l’opposition donnent le mot d’ordre d’abord, à condition que dans la diaspora, une autre mobilisation ait lieu pour rendre publics les résultats sortis des urnes et que l’opinion tant nationale qu’internationale soit alertée.

  1. Face à une telle mobilisation, le régime de Joseph Kabila pourra-t-il se plier ?

Oui.

  1. Est-il possible de prendre le régime Kabila à son propre jeu? Oui.
  2. Concrètement, comment y arriver ?Pour la diaspora, depuis un mois, à Bruxelles, la plate-forme « Antenne Monde de la société civile RD Congo » organise chaque samedi de 14h00 à 15h30 un sit-in dénommé « Tous électeurs ? Tous observateurs ! » à la place Lumumba de Bruxelles pour sensibiliser les Congolais sur la nécessité de mobiliser les frères et sœurs au pays.

(voir tous les articles à ce propos sur le site).

Suite à la tempête provoquée par l’issue du conclave de Genève, le samedi 17, il n’y a pas eu sit-in. Le samedi 24  non plus, il n’y aura pas sit-in. Mais l’action reprendra le samedi 1er décembre jusqu’au samedi 22 décembre, la veille du jour des élections.

  1.  
  2. La diaspora congolaise a-t-elle à ce jour une autre action en mesure d’influencer l’issue des résultats des urnes ?

Non. Le réalisme exige d’entreprendre une action faisable, que de courir derrière un vœu, noble certes, mais qu’on ne peut concrètement réaliser.

Ce ne sont pas vingt ou cent personnes mobilisées à Bruxelles qui modifieront le cours du processus électoral congolais actuel. Mais mille personnes mobilisés, oui. Autant si pas plus mobilisés à Paris, Londres, Montréal… Oui.

Ceci est donc un défi pour les Congolaises et Congolais de Belgique et d’ailleurs. La mobilisation de la diaspora n'est pas une nécessité, mais une obligation patriotique. L’heure est venue.

 Après le 23 décembre, ce sera trop tard.

Rendez-vous le samedi 1er décembre 2018 à la place Lumumba de Bruxelles.

 

Bruxelles, le 21 novembre 2018

Cheik FITA

Elections congolaises de décembre 2018, nécessité d’une mobilisation de la diaspora
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 20:27
Faire-part de Mr ZUSHI  Nicolas ancien Coordonnateur du Gouvernement

Monsieur ZUSHI Nicolas-Michel, ancien Coordonnateur du Gouvernement dans les années 90 durant le début de la démocratisation EN a perdu depuis le 15 novembre dernier son fils ZUSHI Alain-Guy âgé de 51 ans.

L’Info en Ligne des Congolais de Belgique présente à la famille éprouvée ses condoléances les plus attristées.

Ci-dessous le faire-part de la famille 

IL-CdB

 

Monsieur ZUSHI MUPIEMINA Nicolas-Michel Secrétaire Général Honoraire, ancien Coordonnateur du Gouvernement, son épouse MABONSO MIMBU Rosalie-Christine, leurs enfants, petits-enfants ainsi que la Grande famille, ont la profonde douleur d'annoncer aux amis et connaissances le décès de leur fils, frère, père, neveu, cousin et oncle ZUSHI Alain-Guy survenu le jeudi 15 novembre 2018 à Bruxelles.

Le programme du deuil se présente de la manière suivante :

- Lundi 19, mercredi 21 et vendredi 23 novembre 2018 : Visite au Funérarium, Rue Léon Théodore 183 à Jette de 18 à 
21 heures 30.

- Vendredi 23 novembre 2018, Veillée de 22h à 02h00 au 51 de la Rue Uyttenhove à 1090 Jette. (Tram 51 arrêt Odon Warland et Belgica [à 300 m], bus 14 et métro ligne 6).

- Samedi 24 novembre 2018: 09h00 messe à la Basilique de Koekelberg suivie de l'inhumation à 11h00 au cimetière de Koekelberg. Entrée principale: Drève des Maricolles 177, 1082 Berchem-Ste-Agathe.

Après l'inhumation, la famille vous convie à un verre de consolation en la salle de la Rue Uyttenhove 51 à 1090 Jette jusque 16h30.

Famille ZUSHI

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
18 novembre 2018 7 18 /11 /novembre /2018 07:15
Billet. Opposition congolaise, barrer la route au dauphin de Joseph Kabila

Les jours s’égrènent inexorablement vers le 23 décembre 2018, jour des élections en RD Congo.

Avec ces élections, Joseph Kabila sera automatiquement éjecté de la présidence de la République congolaise.

Mais, oui, il y a un grand mais : Joseph Kabila a placé un dauphin dans la course présidentielle. Un dauphin qui lui doit tout, qui lui obéit et qui lui obéira au doigt et à l’œil, s’il était élu.

L’opposition congolaise en est-elle consciente ? Quelle stratégie met-elle en place pour gagner ?

Le conclave de Genève n’a pu réussir à désigner un leadership commun pour l’opposition. Durant les jours qui ont suivi le crash de ce conclave, les passions se sont déchaînées. Les frères d’hier, sont devenus subitement des ennemis jurés. Ils se sont tirés dessus à boulets rouges. Insultes, invectives, coups en dessous de la ceinture et même propos tribaux, tout y est passé. Durant une semaine, il n’y avait plus des critiques contre le clan Kabila.

C’était le règne du : « Tu n’es pas avec nous ? Tu es notre ennemi » ! Une diabolisation à outrance.

Maintenant que les passions se tassent progressivement, il est possible de s’exprimer sans se faire lyncher par un camp ou par un autre de l’opposition.

Quel est le point de la situation ?

  1. Hors mandat depuis décembre 2016, Joseph Kabila doit partir.
  2. Le 8 août 2018, avec la désignation d’un dauphin, Joseph Kabila avait mis lui-même un pied en dehors du pouvoir. Depuis ce jour-là, le Président sortant n’était plus maître de son destin. La non-participation de Joseph Kabila à la présidentielle du 23 décembre 2018 est une grande victoire pour le peuple congolais. Il sied de ne pas l’oublier, ni de minimiser cette victoire.
  3. Le 23 décembre 2018, la CENI, Commission Electorale Nationale Indépendante doit organiser les élections. Non seulement parce que beaucoup d’argent du contribuable congolais a été dépensé, mais surtout aussi parce qu'elle n'a plus de prétexte pour renvoyer le scrutin.
  4. Ce jour-là, le peuple aura l'opportunité de déraciner le deuxième pied de Joseph Kabila pour le planter hors du pouvoir. Ce sera la plus grande victoire du peuple congolais depuis qu’il avait engagé son combat contre le régime Kabila. Ce sera aussi l’occasion de rendre hommage à tous les martyrs de la démocratie. Ce sera enfin le début d’une autre ère.
  5. Le peuple congolais doit s’approprier la date du 23 décembre 2018. Ce jour-là, le peuple sera au dessus de tout. Ce sera son jour. C'est un jour rarissime dans l'histoire récente du pays.

Quelle attitude l’opposition à Joseph Kabila doit-elle désormais adopter ?

  1. L’opposition s’étant désormais scindée en deux, plus rien ne sert de pleurnicher. il n’est plus important de chercher à savoir pourquoi, ni qui a raison et qui a tort. Il faut juste prendre acte
  2. L’élection présidentielle étant à un tour, ce sera le premier en voix qui deviendra Président de la République. Et là il y a trois possibilités : ou le dauphin de Joseph Kabila l’emporte, ou ce sera le candidat d'un des deux camps de l’opposition.
  3. La solution pour se débarrasser de Joseph Kabila, c’est de barrer la route à son dauphin.
  4. Est-il possible de barrer la route au dauphin de Joseph Kabila ? Oui, en l’attaquant sur le bilan de son clan. Et rien de plus aisé :
    • Mauvaise gouvernance,
    • Pillage des ressources du pays,
    • Misère noire imposée à la population : pas d’écoles, pas de routes, pas  de soins médicaux, pas d’emploi, corruption généralisée, insécurité, tueries… 

Les deux ailes de l’opposition congolaise devront avoir un point commun: mobiliser l'électorat pour un vote sanction contre le régime sortant, en laissant à l’électeur la liberté de choisir son « opposant ».

Le score du dauphin de Joseph Kabila devra obligatoirement être ramené à moins de 20%.

Protéger la victoire.

Remporter la victoire dans les urnes ne suffira pas. Le clan Kabila espère imposer son candidat grâce à la fraude, la falsification des résultats et le bourrage des urnes.

Le deuxième combat de l’opposition est de mettre des témoins et des observateurs dans tous les 90.000 bureaux de vote, d’avoir les preuves des résultats sortis des urnes de tous ces bureaux.

L’opposition doit d’urgence s’approprier le mot d’ordre de la société civile lancé depuis un mois par la plate-forme « Antenne Monde de la Société Civile de la RD Congo » à savoir : « Tous électeurs ? Tous observateurs ».

Oui, le jour des élections, l’opposition est en devoir de demander à tous les électeurs d’aller voter, de rester devant le bureau de vote jusqu’au soir, d’attendre le dépouillement des résultats puis leur affichage, et de photographier tous ces résultats  puis de les diffuser.

La plate-forme « Antenne Monde de la Société Civile de la RD Congo » a mis au point une application pour compiler tous les résultats sortis des urnes.

 

Car, si fraude il y a, ce ne sera pas durant les heures qui suivent la clôture des votes. Ce sera bien plus tard, après le dépouillement, après  la fermeture des bureaux de vote.

Les différents résultats devront avoir déjà été collectés par les observateurs.

  •  
    • La « machine à voter » ne sera alors réduite qu’au rôle d’imprimante des bulletins de vote, et ne pourra être d’aucune utilité immédiate au clan Kabila,
    • Les électeurs fictifs non plus ne pourront être pris en compte car, avec la vigilance de tous les électeurs, le nombre des électeurs, sera celui qui se sera rendu aux urnes le 23 décembre 2018. La sommation des bulletins dépouillés sera le vrai fichier électoral.

Ainsi, les électeurs fictifs resteront fictifs.

L’opposition congolaise n’a donc plus qu’un choix  à deux contraintes:

1. Barrer la route au dauphin de Joseph Kabila durant toute la campagne,

2. S’allier à la société civile pour l’observatoire des élections.

 

Bruxelles, le 18 novembre 2018

Cheik FITA

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens