Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 15:45
Cadeau de Kabila à Moïse Katumbi : Trois jours de bain de foule...

Vendredi 13 mai 2016, l'ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi a été entendu pour la troisième fois par la justice congolaise à Lubumbashi.

Dans un tweet diffusé vers 14h40, Carine Katumbi l'épouse de l'ex-gouverneur, a annoncé que l'audience était « reportée à une date ultérieure non communiquée. »

L'opinion suspecte le régime de monsieur Joseph Kabila de vouloir arrêter Katumbi afin de l'acheminer à Kinshasa afin de neutraliser un opposant bien encombrant.

Une certitude, en accusant Katumbi de recrutement de mercenaires et en le convoquant au parquet, Kabila a donné à Katumbi un cadeau inespéré : trois jours de bain de foule, une semaine de battage médiatique au niveau international.

Pire, la population congolaise de Lubumbashi s'est exercé à la mobilisation au point d'être en mesure de secouer le régime en cas de coup fourré: la foule était tellement grande que les forces de l'ordre paraissaient noyés dedans.

Hasard de calendrier, la date du 13 mai n'est pas une date quelconque dans l'histoire du Katanga. Le 13 mai 1978, la ville Katangaise de Kolwezi avait été envahie par des rebelles contre le régime de l'époque.

Le 13 mai 2016, le régime recherche des "mercenaires" au Katanga.

Le régime de Kabila n'a décidément pas été à la fête au Katanga durant cette semaine.

 

Bruxelles, le 13 mai 2016

Cheik FITA

Cadeau de Kabila à Moïse Katumbi : Trois jours de bain de foule...
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 09:17

Février 1979. Les artistes du Théâtre Orcan de Kolwezi, après un spectacle au Bâtiment du 30 Juin à Lubumbashi

NPM. Tshimanga Skive, Jimmy, Kaniki Lumanda, Tshibangu Cléophas, Cheik Fita, Mme  Kazadi Mwanabut, Jacob Bingwa, Mme Kalenda, Mutombo Mpongo Laurent, Lumanu Kitenge, Mpunga Mpung, Adalbert, Serge Dibwe.

 Il y a trente huit ans jour pour jour, le samedi 13 mai 1978, la ville minière congolaise de Kolwezi au sud du Katanga, se réveillait sous les tirs de balles et des coups de mortiers.

Des rebelles venaient de prendre la ville. Durant six jours, la population congolaise et expatriée vécut cloîtrée chez elle, sans électricité ni eau courante.

Le régime de Mobutu chancela.

Des armées étrangères vinrent au secours du régime : marocaines, françaises, belges, sénégalaises et ivoiriennes.

Des mines et usines de Kolwezi, étaient extraites puis raffinées l’essentiel des 400.000 tonnes de cuivre, ainsi que du cobalt, dont la vente constituait le gros du budget de l’état à l’époque.

Quelques mois plus tard, Mobutu amorça une légère ouverture démocratique avec des élections législatives puis communales.

Nous avions vécu cette guerre. À la lumière d’une bougie et caché sous le lit, nous débutâmes la rédaction d’une pièce de théâtre : « Moins homme » dite « la guerre de Kolwezi ».

À partir de septembre de la même année, la pièce fut montée et jouée durant des mois dans différentes salles du Katanga, par le Théâtre Orcan d’abord, puis par le Théâtre africain des Muses quelques années plus tard, à Kinshasa et même en direct à la télévision nationale.

En 1979, « Moins homme » avait été l’unique pièce zaïroise, parmi les douze pièces finalistes du concours théâtral radiophonique de Radio France. Elle fut diffusée sur toutes les radios francophones d’Afrique et des Caraïbes.

Durant l'été 2012, la pièce de théâtre « Moins Homme » a été  publiée, en témoignage d’un moment clé de l’histoire de notre pays, et en hommage à ceux qui, blancs et noirs,  avaient perdu la vie pour des enjeux qui le dépassaient, comme hélas, c’est le cas aujourd’hui, à l’Est de la RD Congo.

NOTA. Le livre de la pièce de théâtre "Moins Homme" est disponible à 10€ chez l'auteur : contact cheikfita@yahoo.fr

 

Cheik Fita

Bruxelles, le 13 mai 2012

Bruxelles, le 13 mai 2016

 

Page d'histoire. 13 mai 1978, Kolwezi sous les balles
Page d'histoire. 13 mai 1978, Kolwezi sous les balles
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 13:52
Des Djiboutiennes en grève de la faim à Bruxelles contre le viol au Djibouti

Une dizaine de femmes Djiboutiennes sont en grève de la faim depuis le 26 avril 2016 à Bruxelles. Ces grévistes de la faim sont hébergées dans un bureau de l'association de femmes turques à la commune de Saint Josse Ten Noode sur la rue des Deux Églises.

Selon madame Dabalé du comité des femmes djiboutiennes contre les viols et l'impunité, si ces femmes ont pris cette grave décision, c'est en désespoir de cause.

Depuis vingt ans au Djibouti, les femmes sont victimes de viols de la part des hommes en uniforme de leur pays. Pas de sanctions contre les délinquants, mais une impunité totale. Cela est devenu un cauchemar pour toutes les djiboutiennes qui risquent à tout moment et partout d'être victimes du viol.

Suite à ce ras-le-bol, des Djiboutiennes de France avaient été les premières à organiser une grève de la faim durant plusieurs jours au mois de mars 2016.

Le but de l'action était d'interpeller l'opinion.

Djibouti compte plusieurs bases militaires : françaises, japonaises, chinoises… Même des belges sont présents dans les eaux territoriales djiboutiennes pour… Protéger les pétroliers qui passent par là.

« Il y a des moyens énormes pour protéger le pétrole, mais pas assez pour protéger les femmes qui se font violer non loin du passage des bateaux occidentaux ! »

Considérant comme inhumain ce comportement des occidentaux, les femmes djiboutiennes contre les viols et l'impunité ont décidé de mener cette grève de la faim en pleine capitale de l'Europe.

Ces femmes souhaiteraient que les grands médias belges viennent filmer les grévistes de la faim qui ont décidé de sacrifier leur vie, pour la sécurité des femmes djiboutiennes au pays.

Appel est donc lancé aux différents médias belges et européens de venir soutenir ces femmes, en assurant une couverture médiatique de cette grève de la faim.

 

Bruxelles, le 12 mai 2016

Cheik FITA

 

Des Djiboutiennes en grève de la faim à Bruxelles contre le viol au Djibouti
Des Djiboutiennes en grève de la faim à Bruxelles contre le viol au Djibouti
Des Djiboutiennes en grève de la faim à Bruxelles contre le viol au Djibouti
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 07:17
Cour Constitutionnelle : une couverture imbibée d'huile sur le feu de la crise politique congolaise

 

Dans un arrêt rendu public le mercredi 11 mai 2016 par la Cour Constitutionnelle congolaise on peut lire ceci :

« Suivant le principe de la continuité de l’État et pour éviter le vide à la tête de l’État, le président actuel reste en fonctions jusqu'à l'installation du nouveau président élu ».

Si la Cour Constitutionnelle a été saisie pour qu'elle se prononce sur la fin définitive du deuxième et dernier mandat du Président Joseph Kabila, c'est parce qu'il y a une crise politique aiguë en RD Congo.

Quelle est cette crise ?

- Et ceux qui sont au pouvoir, et l'opposition, tout le monde le sait, les résultats publiées par la CENI en 2011 étaient tout, sauf conformes à la vérité des urnes. Cette année-là, il y avait eu un véritable hold-up électoral.

Frustration du peuple.

Après s'être longtemps cramponné au pouvoir par la force des armes aux lendemains de ce hold-up électoral, c'est par tolérance qu'il a été permis à Joseph Kabila d'accomplir son deuxième et dernier mandat à la tête du pays.

Frustration du peuple.

La constitution stipule que 90 jours avant la fin du mandat du Président, la CENI convoque l'électorat pour la présidentielle. C'est une évidence qui ne demande même pas réflexion.

Depuis fin 2011, la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante qui doit organiser les élections de façon régulière traîne des pieds. Au lendemain du scrutin de 2011, elle devait actualiser régulièrement le fichier électoral en inscrivant progressivement les nouveaux électeurs devenus majeurs, en élaguant les morts... Jusqu'à ce jour, elle ne l'a pas fait.

Frustration du peuple.

En temps utile, la CENI devait publier le calendrier électoral et l'exécuter conformément à la constitution, elle ne l'a pas fait.

Frustration du peuple.

Chaque année et depuis 2012, le gouvernement devait mettre à la disposition de la CENI les moyens nécessaires pour l'organisation des élections. Durant des années, le gouvernement s'est illustré par une insouciance et une désinvolture totales.

Frustration du peuple.

Durant l'actuelle législature, ce qui sert de parlement devait adopter les lois susceptibles de faciliter le travail de la CENI, il brille par son insouciance et des querelles de clocher.

Frustration du peuple.

Durant son deuxième et dernier mandat, Joseph Kabila, le Président de la République qui a juré de faire respecter la constitution et les lois de la République, a-t-il éradiqué la léthargie, l'insouciance et l'irresponsabilité de toutes ces institutions ?

Frustration du peuple.

Comme une véritable association de malfaiteurs, à six mois des élections, en synergie, les animateurs de toutes ces institutions pondent un gros œuf,à l'intention du peuple qui les nourrit par la sueur de son front :

- Un arrêt permettant à Joseph Kabila de rester à la tête du pays sans mandat électif !

Cet arrêt du 11 mai va-t-il dans le sens de la résolution de la forte crise politique congolaise, ou dans celui de l'accentuation de celle-ci ?

Cet arrêt va-t-il calmer les multiples frustrations extrêmes du peuple congolais, accumulées durant des années, ou les exacerber ?

Par son arrêt du 11 mai 2016, la Cour Constitutionnelle n'a-t-elle pas couvert le feu de la crise politique congolaise avec une couverture imbibée d'huile?

 

Bruxelles, le 12 mai 2016

Cheik FITA

Cour Constitutionnelle : une couverture imbibée d'huile sur le feu de la crise politique congolaise
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 08:07
Affaire « mercenaires de Katumbi, un couac appelé « mobilisation populaire »

Mercredi 11 mai 2016, monsieur Moïse Katumbi, l'ancien gouverneur de l'ex-Katanga sera entendu pour la deuxième fois par la justice congolaise dans l'affaire de pseudo-mercenaires. Ses fanatiques seront de nouveau là, comme lors de l'audition du lundi 8 mai 2016.

En accusant Moïse Katumbi de recrutement de mercenaires, le clan Kabila veut en réalité punir l'ancien Gouverneur qui fut longtemps un des leurs et qu'ils considèrent comme traître au clan, car s'étant enrichi grâce à leur « pouvoir » longtemps commun.

« Il veut nous faire partir du pouvoir ? Eh bien, nous perdrons ce pouvoir ensemble. »

Mais la mobilisation de la population contre ce coup fourré politique a quelque peu perturbé le plan du clan Kabila d'arrêter Katumbi et de l'expédier dans les geôles de Kinshasa, loin de sa base.

Les Kabilistes iront-ils jusqu'au bout de leur logique ?

La population lushoise relèvera-t-elle ce défi ? Jusque quand ?

« Mwitu uwe ! » scandaient les manifestants. « Tuez-nous ! » Ce slogan dit tout sur la détermination de la population lushoise. Cette détermination et cette mobilisation est-elle momentanée ou s'agit-il d' un véritable coup de semonce, précurseur à des manifestations de plus grande envergure dans le futur en cas d'arrestation de Katumbi ?

L'avenir politique de Katumbi passe par la mobilisation de ses fidèles. Paradoxalement, la survie du régime Kabila aussi.

 

Bruxelles, le 11 mai 2016

Cheik FITA

Affaire « mercenaires de Katumbi, un couac appelé « mobilisation populaire »
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 09:33
Parquet de Lubumbashi , audition de Moïse Katumbi

Lubumbashi, lundi 09 mai 2016

 

Moïse Katumbi est attendu au palais de justice de Lubumbashi pour être entendu par le parquet..

Des policiers en civil sont déployés pour disperser la population avant que Moise Katumbi n'arrive.

La ville est dans une psychose générale, les magasins sont ferméS

 

Lundi 09 mai 2016, 18h30, heure de Bruxelles.

Carine Katumbi, l'épouse de Moïse Katumbi a annoncé la fin de l'audience de ce lundi. La suite, mercredi. Moïse Katumbi doit rentrer chez lui. Des bruits avaient couru selon lesquels le parquet attendait 20h00 pour acheminer Katumbi à Kinshasa.

 

 

  1. Tirs de gaz lacrymogène sur le peuple resté pour assister à la sortie de Moïse... Une population pacifique qui manifeste seulement sa joie..

  2.  

    Audition terminée pour aujourd'hui. Elle reprendra mercredi.

Parquet de Lubumbashi , audition de Moïse Katumbi
Parquet de Lubumbashi , audition de Moïse Katumbi
Parquet de Lubumbashi , audition de Moïse Katumbi
Parquet de Lubumbashi , audition de Moïse Katumbi
Parquet de Lubumbashi , audition de Moïse Katumbi
Parquet de Lubumbashi , audition de Moïse Katumbi
Parquet de Lubumbashi , audition de Moïse Katumbi
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 10:50
 Dr Tshiani à l'association Internationale de la Diaspora Congolaise : « Il faut changer de système »

Reçu à Bruxelles le vendredi 06 mai 2016 dans les installations de l'EIB par l'association Internationale de la Diaspora Congolaise, le Docteur Noël Tshiani a présenté aux membres de l'association, son « Plan Marshall pour la RD Congo ».

Depuis plusieurs mois, le Docteur Tshiani sillonne le monde afin de vulgariser sa vision pour la RD Congo. Cette vision est contenue dans son ouvrage « Plan Marshall pour la RD Congo ».

Face à l'auditoire, Noël Tshiani a présenté son diagnostic de la situation actuelle de la RD Congo, le grand nombre de défis à relever pour le développement du pays:

Les stratégies à appliquer : « Aux grands maux, de grands remèdes ». un chapelet de must, au vu des atouts du pays.

Pour réaliser cela, Noël Tshiani veut sans plus ni moins une solution :accéder à la magistrature suprême.

À en juger par les questions posées à l'issue de la conférence, le « Plan Marshall de Noël Tshiani » a été très bien accueillie par l'auditoire.

Seule préoccupation majeure, la marge qui existe entre le discours et la pratique. Dans l'histoire récente de la RD Congo, il y a eu des hommes politiques qui avaient de bons discours et avaient même publié des ouvrages pour cela. Mais une fois au pouvoir, c'était la désillusion.

Autre remarque, comment accéder au pouvoir quand on ne dispose pas d'une machine politique ?

Enfin, à une question de l 'Info en Ligne des Congolais de Belgique à savoir :

« Un tel plan ne pouvant s'envisager qu'en étant au pouvoir. La logique n'est-elle pas d'éradiquer le système en place ? »

Pour monsieur Noël Tshiani, « Il faut une alternance, il y a une aspiration dans ce sens : avoir des dirigeants qui, à partir du sommet, prêchent par l'exemple… Il faut une moralisation de la société. »

clôturant la soirée, Dr Kibutu a rappelé l'identité et les objectifs de « l'association Internationale de la Diaspora Congolaise », organisation qui accueillait le conférencier. Pour lui, une synergie entre l'action de Dr Tshiani et celle de l'association Internationale de la Diaspora Congolaise , serait profitable à la RD Congo, compte tenu du poids inégalable des Congolais vivant à l'étranger.

L'association Internationale de la Diaspora Congolaise installe progressivement ses antennes dans différents pays à l'étranger : Belgique, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Suisse… Elle devient de plus en plus visible . Avec sa devise « l'Union fait la force », elle pourrait progressivement résoudre les problèmes des Congolais de l'étranger : par la création des emplois, par la promotion du soutien mutuel entre ses membres. Cette association aurait existé plus tôt le sort des Congolais expulsés de Brazzaville n'aurait pas été aussi dramatique.

Si le contact établi entre Dr Tshiani et «  l'association Internationale de la Diaspora Congolaise » s'amplifie, dans un avenir proche, ses effets pourraient peser dans l'échiquier politique congolais.

 

Bruxelles, le 8 mai 2016

Cheik FITA

 

à lire aussi :

Noël Tshiani explique à Bruxelles son plan Marshall pour la RD Congo

Le défi de Dr Kibutu à la diaspora congolaise, pourquoi ne pas devenir aussi forte que les autres diasporas ?

Association Internationale de la Diaspora Congolaise, mise en place du bureau Belgique

 

 Dr Tshiani à l'association Internationale de la Diaspora Congolaise : « Il faut changer de système »
 Dr Tshiani à l'association Internationale de la Diaspora Congolaise : « Il faut changer de système »
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 09:36
Pseudo-mercenaires de Katumbi, la justice congolaise en question

 

Monsieur Thambwe Mwamba ministre congolais de la justice a fait le 4 mai 2016 une sortie médiatique gênante dans laquelle il brandissait des pièces à convictions selon lesquelles leur allié d'hier, monsieur Katumbi avait des mercenaires à sa solde.

Le lendemain matin, c'est la résidence lushoise du candidat à la présidentielle Katumbi qui était entourée par des agents de l'agence nationale de renseignements et par des militaires.

Quelle célérité !

Au nom de la séparation des pouvoirs, monsieur Thambwe Mwamba n'aurait-il pas dû s'abstenir de cette sortie médiatique ?

La justice congolaise s'active actuellement à trouver des poux sur la tête de Katumbi afin de le coffrer. Après ce bras de fer purement politique, la justice congolaise sortira-t-elle grandie ?

Malgré toutes les manœuvres pour se cramponner, le système kabiliste va irrémédiablement tomber. Mais le pouvoir judiciaire restera avec les mêmes animateurs.

En s'entêtant dans l'asservissement, quel profil la justice congolaise affichera-t-elle au lendemain du départ de Joseph Kabila du pouvoir ?

À 227 jours de la fin définitive du deuxième et dernier mandat présidentiel de Joseph Kabila, la justice congolaise n'a-t-elle pas intérêt à s'émanciper progressivement du pouvoir exécutif ?

 

Bruxelles, le 6 mai 2016

Cheik FITA

Pseudo-mercenaires de Katumbi, la justice congolaise en question
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 21:03
Moïse Katumbi candidat à la présidentielle de novembre 2016

Dans une déclaration diffusée le mercredi 4 mai 2016 sur son compte twetter, Moïse Katumbi s'est déclaré candidat à la présidentielle congolaise de novembre 2016.

« Les trois mouvements de l'opposition congolaise que sont le G7, le Collectif des Nationalistes et l'Alternance pour la République 2016, m'ont fait l'honneur de me choisir comme leur candidat à la prochaine élection présidentielle de la République Démocratique du Congo, qui selon la constitution, devrait se tenir à la fin du mois de novembre 2016.

Je remercie sincèrement ces mouvements politiques, ainsi que toutes les associations issues de la société civile, pour la confiance qu'ils me témoignent. J'accepte avec humilité cette lourde responsabilité. »

Ci-dessous le texte complet de cette déclaration.en pièce jointe.

 

Bruxelles, le 4 mai 2016

Cheik FITA 

Moïse Katumbi candidat à la présidentielle de novembre 2016
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 07:19
Communication. Peter Luykx (N-VA) plaide pour un scénario de sortie pour Kabila

L’année 2016 est une année cruciale pour le Congo. En novembre, les élections devraient avoir lieu. Tout porte à croire que ce délai ne sera pas tenu. Kabila pratique une « politique de glissement », par laquelle il est conscient qu’il laisse les problèmes s’aggraver pour en définitive s’imposer comme unique alternative et ainsi demeurer au pouvoir. La seule voie de sortie est que Kabila fasse un pas de côté.

Report des élections

Tout au plus tard au mois de décembre 2016 Joseph Kabila doit se retirer pour céder la place à un nouveau président de la RDC. La constitution n’autorise pas un troisième mandat. Suite à la répression croissante et des manœuvres dilatoires ce scénario est à ce jour plus qu’improbable. Au mois de janvier, la commission électorale (CENI), annonça qu’il lui fallait 18 mois pour fiabiliser et crédibiliser le fichier électoral. Même sous la direction de son nouveau président, Corneille Nangaa Yobeluo, la CENI ne parvient pas à réaliser des progrès.

Cependant, la date des élections de novembre approche à grands pas. Pour le président

Kabila, un report est le scénario idéal, l’article 70 de la constitution congolaise dispose notamment qu’à la fin de son mandat, le Président de la République reste en fonction jusqu’à l'installation effective du nouveau Président élu. Suite au chaos, il pourrait indéfiniment prolonger sa présidence. ‘Après moi c’est le déluge’ comme le répétait 30 ans durant son prédécesseur Mobutu.

 Un printemps congolais

Les violations des droits de l’homme et la répression de l’opposition s’accentuent de plus en plus. La grogne continue de grandir. La position de Kabila est plus que jamais incertaine : les anciens alliés lui ont tourné le dos et l’opposition peut aligner des vieux routiers comme Tshisekedi et Kamerhe comme des adversaires redoutables. Et ce, sans compter sur le populaire, ex-gouverneur de la province Katanga, Moïse Katumbi. Et le rôle de Jean-Pierre Bemba, qui ce mois-ci attend l’issue de son procès à la Haye, n’est pas complètement insignifiant.

Une autre difficulté qui se pose au président Kabila est qu’il n’a jamais bénéficié d’une large adhésion des populations urbaines. Pour les élections à venir, la clé du pouvoir réside entre les mains du grand nombre des jeunes chômeurs dans les grandes villes comme Kinshasa et Goma. Ils ne peuvent plus s’imaginer cinq ans de plus avec Kabila, encore cinq ans sans perspectives d’avenir. Des cinq chantiers de Kabila rien n’a été réalisé. La révolte va-t-elle exploser ? Y-aura-t-il un printemps Congolais?   

Départ de Kabila

Ces élections doivent aboutir. L’avenir de la démocratie congolaise est en jeu. Kabila doit se convaincre qu’il a tout à gagner avec une transition de pouvoir pacifique et inconditionnelle. Autrement ce sera un scénario burundais où un long conflit entre le président et l’opposition fera reculer le pays. De même un départ forcé à la suite des violentes actions populaires à l’instar du Burkina Faso n’est pas à exclure.  

Le dossier Congo requiert une approche pragmatique. D’abord, le président doit sans conditions se retirer du pouvoir, mais on doit aussi lui offrir une sortie honorable.  Un départ du président diplomatiquement arrangé emporte notre préférence.

Les partenaires internationaux, la suite de Kabila et les responsables de l’opposition doivent se réunir au plus niveau pour déterminer si oui ou non Kabila doit rester dans le pays, où il pourra s’établir, quelles fonctions il pourra encore exercer et de quelles immunités il pourra bénéficier pour les violations commises durant son mandat. Nos exigences doivent être mitigées, l’objectif étant un atterrissage en douceur pour le président, et non pas de le pousser à la défensive. Le jeune Kabila (44 ans) doit avoir la possibilité d’avoir un avenir politique pour lui et son parti au Congo.

En second lieu, les propositions qui tiennent compte d’un report des élections ne doivent plus être tabou. Tout le monde a des avantages à tirer des élections transparentes et honnêtes. Si une période transitoire à partir de décembre 2016 sous la direction d’un président-intérimaire peut le garantir, cette piste devrait être envisagée par le président actuel et l’opposition.

Communication. Peter Luykx (N-VA) plaide pour un scénario de sortie pour Kabila
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens