Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

Vidéo du slogan-phare des congolais jusqu'au 20 décembre 2016

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 16:52

Sur initiative des combattants de Belgique, un sit-in a eu lieu le jeudi 9 avril 2015 de 14h00 à 16h00 devant l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles afin de protester contre la découverte d’une fosse commune à Maluku, en périphérie de Kinshasa.

Déjà que le régime de Joseph Kabila est impopulaire dans la communauté congolaise de Belgique, la découverte de cette fosse commune a révolté plus d’une personne.

La poignée de manifestants qui a répondu à l’appel des organisateurs était très remontée scandant des slogans peu flatteurs pour le régime de Kinshasa.

L’accès de l’ambassade était très protégée par la police et même un camion anti-émeute était stationné devant l’ambassade au cas où.

Prochaine manifestation de protestation, le samedi 11 avril 2015 à 13h30 à la sortie du métro Porte de Namur de Bruxelles.

Bruxelles, le 9 avril 2015

Cheik FITA 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 09:25

Dans le cadre du processus électoral congolais 2015-2016, une délégation de parlementaires européens séjourne actuellement en RD Congo pour différents contacts.

Mercredi 8 avril 2015, ces parlementaires ont rendu visite à l’opposant Jean-Claude Muyambo actuellement incarcéré à Makala, mais qui pour des raisons de santé, est hospitalisé dans un centre médical de Kinshasa.

 

Bruxelles, le 9 avril 2015

Cheik FITA

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 15:03

D’une source particulière qui a contacté la rédaction de l’Info en ligne des Congolais de Belgique vers 14h30 heures de Bruxelles ce mercredi 7 avril 2015, il nous revient que des agents de la police judiciaire se sont présentés dans la cellule de Diomi Ndongala à la prison de Makala afin disaient-ils d’extraire le prisonnier.

Constatant que ces agents avaient un document peu convaincan, monsieur Diomi Ndongala leur a opposé un refus catégorique.

Profitant de la présence à la prison de Me Patrick Mutombo, Diomi Ndongala l’a immédiatement saisi et celui-ci dira aux agents de la police que son client était d’abord malade, ensuite, il n’y avait pas de motif pour l’extraire de la prison.

Il y aura alors des remous dans la prison.

Une fois les agents partis, le directeur de la prison ordonnera que tous les téléphones de Diomi soient confisqués. Le directeur de la prison menacera même l’avocat Patrick Mutombo, l’accusant de venir faire la politique en prison.

Pour quels motifs ces agents de la police voulaient-ils extraire Diomi de la prison de Makala ?

Selon eux, c’était pour aller le confronter dans une affaire de la maison où se trouve actuellement le siège du parti Démocratie Chrétienne de Diomi Ndongala.

Diomi s’est sûrement entêté dans son refus en pensant aussi à l’affaire pendante de plus de quatre cents cadavres sans identités que le pouvoir a sous les bras, et que l’opinion considère comme étant des personnes ayant été enlevés, emmenées à des destinations inconnues, puis tués.

Bruxelles, le 7 avril 2015

Cheik FITA

 

Flash. Tentative d’extraction de Diomi Ndongala de la prison de Makala
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 08:35

Selon les informations officielles, dans la nuit du 19 mars 2015, les autorités congolaises ont procédé à l’inhumation de 424 corps dans une fosse commune à Maluku, à 80 kilomètres du centre de la ville de Kinshasa.

Qui sont ces personnes inhumées ? Il y a une version officielle. Est-t-elle vraie à 100% ou s’agit-il d’une mise en scène macabre comme il y en a eu tant depuis quelques années? Quelle est l’opinion du commun des Congolais ? Cette information desservira-t-elle ou pas le régime de monsieur Joseph Kabila ?

En guise d’introduction, voici le résumé d’un conte traditionnel congolais.

« À l’approche du retour au village des adultes venant des champs, un enfant avait l’habitude de monter dans un arbre et criait : ″Au secours, un lion !″ Quand les gens accourraient pour le secourir, l’enfant descendait en riant. C’était un mensonge. Une fois, deux fois… Mais un jour, alors que les adultes rentraient des champs comme de coutume, ils entendirent au loin, le même enfant crier : ″Au secours, un lion ! ″ Les adultes qui entendirent cela se dirent : ″C’est l’enfant qui a l’habitude de se moquer de nous ″. Personne ne se précipita vers le lieu de l’éventuel danger. Hélas, cette fois l’enfant disait vrai. Quand les adultes passèrent à côté de l’arbre, ils constatèrent avec effroi la triste réalité : l’enfant avait effectivement été dévoré par le lion. »

Le pouvoir actuel à Kinshasa est considéré par de nombreux congolais comme issu d’un hold-up électoral au lendemain du scrutin chahuté du 28 novembre 2011. Il use et abuse des contre-vérités. On a eu beau crier « vérité des urnes », le régime a continué son bonhomme de chemin. Récemment, du 19 au 21 janvier 2015, il y a eu à Kinshasa et dans d’autres villes du Congo, des émeutes populaires contre le pouvoir de Joseph Kabila, avec comme réaction de tueries, des arrestations arbitraires, des emprisonnements et des disparitions de plusieurs personnes.

Des activistes de droits de l’homme comme Christopher Ngoyi croupissent à Makala après avoir été détenus durant des jours en un lieu secret. N’eut été la forte mobilisation nationale et internationale, aurait-on un jour revu Christopher Ngoyi ?

Et voilà que subitement l’on apprend qu’il y a une fosse commune à Maluku dans laquelle le régime a inhumé 424 corps !

C’est après-coup que sort la version officielle selon laquelle : « La morgue centrale de l’hôpital Mama Yemo, comme d’habitude, avait écrit à l’Hôtel de Ville de Kinshasa pour qu’on la débarrasse du grand nombre de corps d’indigents, qu’on ne savait plus où mettre, il fallait à tout prix organiser l’enterrement. Et le gouvernement se pliera en quatre pour exaucer  le vœu exprimé par la morgue centrale de l’hôpital Mama Yemo. L’inhumation devant dit-on, se faire soit très tôt, soit tard dans le soir au moment où l’on n’enterre plus personne ».

Pour que l’opinion puisse gober cette version officielle, il faut une véritable traçabilité de la besogne. Car, dans l’exécution de cette macabre entreprise, il y a eu des concepteurs du projet, des planificateurs, des exécutants et au bout de la chaîne…Des corps de personnes ensevelies !

Faute de traçabilité et d’identification de tous les morts, dans l’opinion, ces personnes inhumées à Maluku resteront les victimes du régime.

À force d’avoir pris l’habitude de tordre le cou à la vérité dans sa communication et même dans son existence, le régime de monsieur Kabila, se retrouve rattrapé par ce défaut, au risque d’être dévoré, comme l’enfant du conte,

Le régime de monsieur Kabila doit prouver qu’il a dit vrai (cette fois !).

Car dans l’opinion, il est présumé coupable.

Bruxelles, le 7 avril 2015

Cheik FITA

Fosse commune de Maluku et régime de Kabila, la présomption de culpabilité
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 23:22

 

D’un de nos correspondants au Katanga, nous apprenons que le samedi 4 avril 2015, monsieur Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l’assemblée provinciale du Katanga et président de l’UNAFEC avait programmé la tenue d’un mini congrès de son parti afin d’analyser certains problèmes politiques brulants de l’heure.

Cela avait été prévu dans sa résidence près du lac Kipopo aux environs de l’hôtel Karavia de Lubumbashi.

Il se fait que les  militants de l’UNAFEC qui venaient pour participer au mini congrès, ont été arrêtés au niveau de la 6ème région militaire, puis torturés.

Ayant appris cela, monsieur Kyungu s’est rendu lui-même sur les lieux de l’incident et crié ceci aux militaires :

« Vous commencez à exagérer. Si vous voulez m’arrêter aussi, arrêtez-moi. Les militaires ont alors eu peur et ont relâché tous les militants de l’UNAFEC.

Monsieur  Kyungu Wa Kumwanza a ainsi tenu son mini-congrès le dimanche 5 avril 2015.

Voici un extrait de sa communication de clôture :

« Mes chers frères je vais vous dire une chose. Nous UNAFEC, on est contre le découpage du Katanga. Nous allons aider ces gens à partir. Nous allons le faire, et ils vont partir. Et la première chose que nous allons demander au nouveau président, c’est l’unification du Katanga. Le Katanga doit être réuni. Et puis pourquoi nous devons avoir peur d’eux ? Ce sont des gens qui sont venus de je ne sais où, qui parlent très mal le swahili. Et puis ils viennent ici, ils pensent qu’ils peuvent nous coloniser, non ! »

Ce n’est pas parce qu’ils ont construits des maisons sur les collines qu’ils peuvent  penser que nous allons avoir peur d’eux ». S’en suivront des propos avec des termes que nous préférons zapper.

Avec ce pied de nez, l’UNAFEC navigue ainsi à contre-courant par rapport à la MP, la majorité présidentielle.

Bruxelles, le 5 avril 2015

Cheik FITA

Kyungu wa Kumwanza à propos des échéances congolaises 2015-2016 : « Nous allons les aider à partir, et ils  partiront »
Repost 0
Published by Cheik FITA
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 16:29

 

 
Jean-Claude Vuemba, député congolais. Photo Cheik FITA 

Sur invitation du CPCR, Conseil patriotique congolais de la résistance, samedi 4 avril 2015 en début de soirée, monsieur Jean-Claude Vuemba, député élu de Kasangulu a tenu une conférence-débat au centre culturel africain Kuumba du Quartier Matonge à Bruxelles.
Introduit par Eddy Memama, Jean-Claude Vuemba a lu sa communication en un quart d’heure. 
Le thème abordé était:
« L'an 2015, la diaspora congolaise et la perspective de sortie de crise en RD Congo »

Après avoir brossé le rôle de toute diaspora dans l’histoire d’une nation, monsieur Jean-Claude Vuemba en est arrivé à la diaspora congolaise qui a réussi à affaiblir le régime de monsieur Joseph Kabila grâce à ses différentes actions en occident.
À l’issue de la communication, le modérateur du jour a fait remarquer que l’exposé se rapprochait de leur vue à savoir : comment interagir entre Congolais de l’étranger et compatriotes vivant au pays pour qu’il y ait soulèvement populaire capable de mettre un point final au règne de monsieur Joseph Kabila.
Avant le débat, monsieur Vuemba a été complété par monsieur Melchior Tshoni, conseiller du CPCR. Celui-ci a insisté sur l’obligation qu’a le Congolais à se questionner sur son histoire des 50 dernières années, en tenant compte de l’environnement géopolitique mondial actuel.
Durant les échanges, la plupart des préoccupations des Congolais vivant à l’étranger ont été abordés : dialogue ou pas dialogue ? Découpage territorial pourquoi faire ? L’évolution en ordre dispersé des opposants au pays, la problématique de Kamerhe dans et aux côtés de l’opposition…
Suite à la révolte de la population congolaise du 19 au 21 voire au 26 janvier 2015 face aux tentatives du régime Kabila de se cramponner au pouvoir par tous les moyens, monsieur Jean-Claude Vuemba a pensé qu’il était impérieux que la diaspora congolaise 
devienne une véritable force politique capable d’influer sur la marche du pays. Pour cela, un défi majeur est à relever : se fédérer autour d’une plate-forme de concertation.

Ainsi, autant les Congolais de la diaspora reprochent aux opposants d’évoluer en ordre dispersé, autant Jean-Claude Vuemba a retourné ce reproche à la diaspora, mais sous forme d’une proposition : « Devenez une force politique en relevant le défi de l'union  dans la diversité ».
Bruxelles, le 5 avril 2015 
Cheik FITA

 

Jean-Claude Vuemba aux combattants: Devenez une force politique en relevant le défi de l'union  dans la diversité
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 10:03

 

En juin 2014, nous avions diffusé un billet intitulé : « L’après-Kabila : méritocratie, citoyenneté, paix, justice, travail »

Près d’un an après, les signes des temps semblent se mettre effectivement en place.

  1. Il faut définitivement tourner la page « Joseph Kabila ».
  2. Le départ de Kabila de la tête du pays est une chose. Et après ? Des ambitieux de tout genre s’agitent pour le remplacer,  sans gêne, des lobbys étrangers commencent à pousser dans le dos leurs pions pour ne pas perdre le « bifteck Congo ». Le plus important n’est-il pas que nous écrivions nous-mêmes les futures pages de notre histoire ? Comment ?

Ci-dessous le lien de ce billet ainsi que sa version audio-visuelle sur youtube.

Bruxelles, le 3 avril 2015

Cheik FITA

 

http://www.cheikfitanews.net/2014/06/billet-l-apres-kabila-meritocratie-citoyennete-paix-justice-travail.html

 

 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 09:41

Le 1er avril 2015, sans être un gros poisson, une conversation téléphonique entre Barack Obama et  Joseph Kabila a été diffusée par la Voix de l’Amérique et a fait la une des médias.  De cette conversation on peut retenir cette phrase du dirigeant de la première puissance mondiale : «  L'importance d’élections en temps voulu, crédibles et pacifiques, qui respectent la Constitution de la RDC et protègent les droits de tous les congolais. »

Un coup de fil au hasard ?

Non, car, au même moment, les résultats de la présidentielle nigériane tombaient : l’opposant Muhammadu Buhari,  battait  Goodluck Jonathan le Président sortant, celui-ci reconnaissant sa  défaite et félicitant le nouvel élu.

De deux. À ce jour, monsieur Joseph Kabila n’a toujours pas émis un signal positif montrant qu’après décembre 2016, il mettrait fin à sa présence au Palais de la Nation.

Ce message n’est ni plus ni moins qu’une injonction : Obama montre à Joseph Kabila la porte de sortie.

Pour que la pilule ne soit pas amère, le compte-rendu de la conversation entre Obama et Kabila a été enrobé dans des termes diplomatiquement corrects comme : « Le chef de l’exécutif américain a évoqué l'héritage du président Kabila, qui a fait sortir la RDC de la guerre et la mise sur la voie du progrès démocratique. »

Au-delà de cette prise de position, entre les lignes, le message d’Obama est « Que le peuple congolais s’approprie le processus électoral par une mobilisation tout azimut tant dans les partis politiques qu’à travers la société civile : avant, pendant et après tous les suffrages. » Plus d’attentisme mais un activisme ininterrompu jusqu’à l’issue de la présidentielle.

Et ne jamais l’oublier : « On ne libère pas un peuple, un peuple se libère ».

 

Bruxelles, le 2 avril 2015

Cheik FITA

source photo d'illustration: Maison Blanche

Barack Obama à Kabila, des injonctions dans un gant de velours
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 17:44

Les plateformes internationales Amnesty International, FIDH, 11.11.11 et CNCD ont organisé le mardi 31 mars 2015 à partir de 14h15, un sit-in devant l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles afin de dénoncer l’arrestation et la détention en RD Congo des activistes de la société civile « Filimbi » et « Lucha » ainsi d’autres détenus politiques comme Christopher Ngoyi Mutamba, Diomi Ndongala, Vano Kiboko, Jean-Claude Muyambo, Ewanga, le journaliste Mike.

Un certain nombre de Congolais se sont joints au mouvement.

Habitués à faire pression par des rapports, ces plateformes ont décidé de descendre dans la rue compte tenu de la gravité de la situation de tous ces détenus en RD Congo : soit à la prison de Makala, soit à des lieux auxquels les avocats n’ont pas accès, souvent dans des conditions inhumaines.

Après le sit-in devant l’ambassade de la RD Congo, les manifestants ont marché jusqu’au ministère belge des affaires étrangères où, par mégaphone, devant les fenêtres du ministère, ils ont dénoncé les dérives du régime de Kinshasa.

Les responsables de ces plateformes ont ensuite étaient conduits auprès du cabinet du ministre des affaires étrangères afin de livrer leur message : « Que le gouvernement belge  interpelle sans faux-fuyant le gouvernement de Kinshasa » afin qu’il libère ces activistes des droits de l’homme qui n’ont fait qu’user d’un de leurs droits reconnus par la constitution congolaise : la liberté d’expression.

L’audience a duré près de deux heures.

 

Bruxelles, le 31 mars 2015

Cheik FITA

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 10:46

Le samedi 28 Mars 2015 a eu lieu à Bruxelles, la sortie officielle de l'UDA originelle, Union démocratique africaine-originelle, un parti politique congolais.

Lieu de l’événement : le Léopold Brussels EU, au 35 de la rue du Luxembourg.

Une des particularités de l’UDA est que c’est un parti qui avait été créé au lendemain de l’indépendance par André Guillaume Lubaya, tué en 1968 par le régime de Mobutu. En 2013, une nouvelle équipe a fait reconnaître ce parti en RD Congo où il fonctionne depuis.

La sortie de Bruxelles  a été présidée par les représentants extérieurs du parti à savoir : Jean Nkunza Mbong, secrétaire national des relations extérieures, résidant à Londres, Jean François Bofwa, secrétaire national chargé des relations avec l’Union Européenne résidant en Belgique.

De l’exposé de politique générale du parti, lu par monsieur Jean François Bofwa, il ressort que ce parti s’affiche résolument dans l’opposition au pouvoir de monsieur Joseph Kabila. L’état des lieux de la RD Congo brossé à l’occasion ne pouvait guère donner lieu à des doutes. Face à cet état des lieux désastreux, l’UDA a donné sa vision en égratignant au passage les grands partis qui existent en RD Congo, qui s’identifient à leurs créateurs et dans lesquels « il n’y a pas de démocratie ».

Pour les échéances futures, l’UDA promet de participer à tous les scrutins avec son candidat à la présidence. Néanmoins, l’UDA semble se méfier de la façon dont l’abbé Malu Malu conduit le processus électif. Les instances du parti se réuniront régulièrement pour adopter une position, en fonction de l’évolution politique durant cette période électorale.

 

Bruxelles, le 30 mars 2015

Cheik FITA

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens