Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

13 octobre 2018 6 13 /10 /octobre /2018 20:01

Samedi 13 octobre 2018 au stade des Martyrs de Kinshasa, les Léopards, l’équipe nationale congolaise de football a perdu 1-2 face à l’équipe du Zimbabwe.

Dans ce haut lieu d’expression libre du peuple, la défaite des Léopards a été l’occasion pour le public de scander en chœur : « Toboyi Machine à voter », entendez : « nous nous opposons à l’utilisation de la « machine à voter ».

« La voix du peuple, la voix de Dieu ».

Corneille Nangaa de la CENI entendra-t-il cette voix ? Ou s’obstinera-t-il à défier le peuple souverain ?

 

Bruxelles, le 13 octobre 2018

IL-CdB

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
13 octobre 2018 6 13 /10 /octobre /2018 05:18
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?

Dimanche 14 octobre 2018, la Belgique vote. Ce sera pour renouveler les conseils communaux, et par  ricochet, les exécutifs communaux à savoir les bourgmestres et les échevins.

Pour qui voter ?

Nota bene, cet article sera actualisé régulièrement jusque dimanche 15h00, une heure avant la clôture des bureaux de vote.

 

En tant média alternatif de la communauté congolaise de Belgique depuis 2006, ceci est pratiquement la troisième campagne communale belge que nous couvrons.

Bien d’eau a coulé sous le pont.

Il existe une très grande communauté congolaise en Belgique. Cela est dû au lien historique qui unit la Belgique et la RD Congo.

Il est normal que sur la scène politique belge, il y ait des candidats d’origine congolaise.

Contrairement au début du 21è siècle où le nombre de candidats d’origine congolaise était à compter sur les doigts, aujourd’hui, dans tous les partis, et dans la plupart des grandes communes belges, il y a au moins un candidat d’origine congolaise.

A qui donner la parole? Pourquoi tel ou telle et pas tel ou telle autre ? Oui car, une fois cela commencé et afin d’être équitable, il aurait fallu donner la parole à tous les candidats.

Mais l’Info en Ligne des Congolais de Belgique étant un média citoyen, non subventionné, même avec toute la bonne volonté, il aurait été fastidieux de parler de tous les candidats issus de la communauté congolaise.

Ce samedi 13 octobre 2018, veille du jour du scrutin, l’Info en Ligne des Congolais de Belgique affiche les éléments publicitaires des différents candidats dans l’ordre ci-après :

  • Celles et ceux qui vivent dans ma commune d’Anderlecht,
  • Ceux qui ont été les premiers à solliciter une interview ou un reportage mais que je n’ai pu réaliser,
  • Ceux qui sont des doyens sur la scène politique belge et qui sont devenus presque des incontournables,
  • Celles et ceux dont j’ai aperçu la publicité,

Mais ceux  qui ne verront pas leur affiche peuvent m’envoyer leurs affiches en format JPEG(PAS EN PDF!). Durant toute la journée du samedi et même du dimanche, je réactualiserai cet article.

 

Bonne chance à toutes et à tous.

Bruxelles, le 13 octobre 2018

Cheik FITA

 

Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?

Les doyens 

Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Communales belges, pour qui voter ?
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
12 octobre 2018 5 12 /10 /octobre /2018 19:16
Débat à l’asbl CIPA avec des candidats aux communales belges du 14.10.2018

La Belgique vote le dimanche 14 octobre 2018 pour renouveler les conseils communaux d’où sortiront les exécutifs communaux à savoir : les bourgmestres et les échevins. Ce sera pour un mandat de six ans.

Les résidents étrangers peuvent aussi voter. Connaissant la valeur d’une voix, les candidats ratissent large et vont vers les électeurs.

Jeudi 11 octobre 2018, les candidats Julien Milquet et Sofia Bennani de la commune d’Anderlecht ont échangé avec l’asbl CIPA qui a entre autre mission la coopération , le « jumelage entre les institutions du nord et celles du sud » dans le domaine médical.

Julien Milquet et Sofia Bennani sont sur la liste PS-SPA-cdH.

Julien Milquet travaille au cabinet de la Ministre Céline Frémault qui a en charge aussi la coopération,

Sofia Bennani, est échevine sortante ayant aussi en charge la coopération.

En ce dernier trimestre de 2018,

En tant qu’électeurs, les belges d’origine congolaise et les Congolais de Belgique voient dans quelle mesure les élus potentiels  peuvent influer un tant soit peu sur leur problème principal : l’alternance au sommet de l’état en RD Congo, fin 2018.

C’est ainsi qu’un des administrateurs de la plate-forme « Antenne Monde de la société civile RD Congo » a profité de l’occasion pour demander dans quelle mesure le parti des deux candidats peut contribuer au projet de l’observatoire des élections congolaises de 2018.

L’échange se poursuivra ainsi sur plusieurs autres thèmes, ayant notamment  trait à la vie communale.

Les deux candidats termineront leur passage au siège de l’asbl CIPA par une visite de l’exposition de photos reprenant différentes réalisations de l’asbl en RD Congo avec ses partenaires du monde médical dont le Docteur Lamy qui était aussi présent.

 

Bruxelles, 12 octobre 2018

 

Cheik FITA

Débat à l’asbl CIPA avec des candidats aux communales belges du 14.10.2018
Débat à l’asbl CIPA avec des candidats aux communales belges du 14.10.2018
Débat à l’asbl CIPA avec des candidats aux communales belges du 14.10.2018
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
11 octobre 2018 4 11 /10 /octobre /2018 12:58
Francophonie : la pique de Michaëlle Jean à Macron et Kagame

« Sommes-nous prêts à accepter que les organisations internationales  soient utilisées à des fins partisanes … »

« Sommes prêts à  accepter que la démocratie, les droits et libertés soient réduits à des simples mots que l’on vide de leurs sens au nom de la real politique, de petits arrangements entre états, ou d’intérêts particuliers… »

Comme de véritables flèches, voilà deux phrases du discours de  Michaëlle Jean, Secrétaire Générale de la Francophonie, lors de la clôture de la série de discours d’ouverture du 17è sommet de la Francophonie à Arevan en Arménie, le jeudi 11octobre 2018.

Il se dit que les Etats africains se sont ligués pour le départ de Michaëlle Jean. A l’initiative de qui ? Du Président rwandais Paul Kagame.

Emmanuel Macron de France est parvenu à convaincre le Canada et le Québec de ne pas soutenir la candidature de leur compatriote Michaëlle Jean pour un second mandat. Au profit de qui ?

Les chefs d’Etat et de gouvernement présents à Arevan seront-ils sensibles aux critiques de Michaëlle Jean, ou, fidèles au portrait peu reluisant du politicien, iront-ils jusqu’au bout de leur "logique", en installant à la tête de la Francophonie Louise Mushikwabo du Rwanda, pays pas du tout modèle du respect de la démocratie , des droits et des libertés?

 

Bruxelles, le 11 octobre 2018

 Cheik FITA

Francophonie : la pique de Michaëlle Jean à Macron et Kagame
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
10 octobre 2018 3 10 /10 /octobre /2018 22:03
Bruxelles, une dynamique de soutien à Félix Tshisekedi en gestation dans la diaspora

Mercredi 10 octobre 2018 en fin de journée, il s’est tenu à Bruxelles dans la tour square du Bastion, une réunion de plusieurs personnalités de différents horizons politiques et venus de plusieurs pays en vue de mettre sur pied une dynamique de soutien à une seule candidature pour la présidentielle de décembre 2018.

Une déclaration aurait due être faite à l’issue de la rencontre.

Pour certaines raisons, les participants ont décidé de rendre publique leur déclaration  le lundi 15 octobre pour cela.

Néanmoins, la presse présente a pu arracher un brin d’information, c’est celle-ci :

Des congolais de la diaspora tant en Europe, en Afrique qu’en Amérique ainsi qu’en Asie et en Océanie ont décidé de mettre sur pied une grande dynamique de soutien à un seul candidat à la présidentielle. Ce candidat, c’est Félix Tshisekedi.

Bruxelles, le 10 octobre 2018

Cheik FITA

 

Bruxelles, une dynamique de soutien à Félix Tshisekedi en gestation dans la diaspora
Bruxelles, une dynamique de soutien à Félix Tshisekedi en gestation dans la diaspora
Bruxelles, une dynamique de soutien à Félix Tshisekedi en gestation dans la diaspora
Bruxelles, une dynamique de soutien à Félix Tshisekedi en gestation dans la diaspora
Bruxelles, une dynamique de soutien à Félix Tshisekedi en gestation dans la diaspora
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
10 octobre 2018 3 10 /10 /octobre /2018 07:14
Sit-in à Bruxelles. Compte à rebours en RD Congo, « Tous électeurs, tous observateurs »

 

COMMUNIQUE

 

La plate-forme « Antenne Monde de la Société Civile de la RD Congo », AMSC-RDC en sigle informe tous les Congolais vivant à l’étranger et ceux vivant en Belgique en particulier que le samedi 20 octobre 2018 de 14h00 à 15h30, elle organisera un sit-in à la place Lumumba de Bruxelles.

Le thème de ce sit-in est : « Compte à rebours en RD Congo : Tous électeurs, tous observateurs ».

Par ailleurs, l’AMSC-RDC organisera un sit-in chaque samedi à la même heure et au même endroit jusqu’au samedi 22 décembre 2018, veille du jour prévu pour les élections en RD Congo.

Pourquoi ce sit-in ?

  1. Le 16 décembre 2016 à minuit avait pris fin le deuxième et dernier mandat de «Joseph Kabila ». Deux ans après, « Joseph Kabila » est toujours là !
  2. Depuis février 2017, les animateurs de toutes les institutions de la RD Congo sont hors mandat : du chef de quartier au Chef de l’Etat en passant par les bourgmestres, les députés provinciaux, les députés nationaux, les sénateurs!
  3. Depuis 2012, au lendemain du début du deuxième mandat de « Joseph Kabila » issu du hold-up électoral, le clan Kabila a cherché par tous les moyens à se maintenir au pouvoir :
    • Tentatives de réviser la constitution pour permettre à « Joseph Kabila » de briguer un troisième mandat,
    • Adoption par le « parlement » d’une loi électorale inique taillée sur mesure. Au passage cette loi a même été révisée pour exclure les Congolais Vivant à l’Etranger de la prochaine élection présidentielle,
    • Non-organisation des élections à la date constitutionnelle,
    • Organisation d’un « glissement » au delà du mandat constitutionnel,
    • Non respect de l’Accord de la Saint-Sylvestre qui avait accordé aux dirigeants du pays une petite légitimité d’un an,
    • Noyautage de la CENI, Commission Electorale Nationale Indépendante,
    • Mise en place d’une cour constitutionnelle partiale,
    • Répression de toutes les manifestations contre un éventuel 3è mandat de « Joseph Kabila ». Parmi les victimes, Dechade Thérèse Kapangala, Rossy Mukendi,
    • Création de zones d’insécurité entraînant des grands mouvements de population comme l’affaire « Kamwina Nsapu »  dans le Grand Kasaï,
    • Emprisonnement des opposants, des activistes de droit de l’homme, des journalistes…
    • Tueries : Human Right Watch a recensé les deux dernières années  Près de 300 personnes tuées par les forces de l’ordre, plus de 1800 personnes arrêtées.

La liste est très longue.

  1. Le 8 août 2018, coincé par son propre calendrier électoral et grâce aux pressions tant nationales qu’internationales, « Joseph Kabila » a capitulé en ne briguant pas un troisième mandat. Une victoire du peuple, mais pas encore suffisante.
  2. Quelles actions peuvent mener les millions de Congolais vivant à l’étranger pour s’assurer du départ du pouvoir du clan Kabila ?

L’AMSC-RDC a estimé qu’il était temps de démarrer une grande mobilisation des Congolais vivant à l’étranger à partir de Bruxelles pour faire pression sur le régime en place en RD Congo afin que le 23 décembre 2018 il y ait des élections. Ce qui mettra automatiquement fin à la présence du clan Kabila à la tête de la RD Congo, tellement ce clan est impopulaire.

Question. Les élections seront-elles transparentes ?

Voici la réponse: le Peuple souverain peut imposer la transparence. Voici comment.

L’AMSC-RDC informe les Congolaises et Congolais qu’elle finalise actuellement la réalisation d’une application qui permettra d’avoir les résultats de tous les 90.000 bureaux de vote le jour même des élections, et de contourner ainsi les manœuvres éventuelles de la CENI, comme cela avait été le cas en 2011.

Tous les partis politiques, tous les candidats sont priés d’entrer en contact avec l’ AMSC-RDC pour plus de détails.

Mieux : l’ AMSC-RDC lance le mot d’ordre suivant au peuple congolais :

« Le jour des élections : Tous électeurs, tous observateurs ».

Le jour des élections sera le seul jour où tous les Congolais à travers tout le pays seront dehors. Ce jour-là, le peuple congolais aura le pouvoir entre ses mains.

Les Congolais iront voter, les Congolais voteront, et les Congolais resteront tous devant le bureau de vote, ils assisteront tous au dépouillement, à la proclamation des résultats de leur bureau de vote, à l’affichage des résultats de leur bureau de vote. Et tous avec leurs smartphones, ils photographieront tous les résultats affichés ».

Et ils les enverront à la plate-forme AMSC-RDC via son application !

L’AMSC-RDC invite donc à venir au sit-in « Compte à Rebours, tous électeurs, tous observateurs » :

  • Tous les partis politiques d’opposition,
  • Tous les mouvements citoyens,
  • Toutes les associations des Congolais,
  • Tous les amis du Congo,
  • Tous les combattants pour les droits de l’homme et la démocratie,
  • Tous les anonymes,

Comme du temps de la Grèce antique avec « l’AGORA », et du temps de la Rome antique avec le « FORUM » Le sit-in « Compte à Rebours, tous électeurs, tous observateurs » sera un moment d’échanges entre Congolaises et Congolais ainsi que tous ceux qui voudraient que la RD Congo tourne enfin la page « Joseph Kabila ».

L’AMSC-RDC lance enfin un appel à tous les Congolais vivant à l'étranger d'organiser des sit-in similaires dans leurs villes respectives.

Ce sera une façon d'honorer la mémoire de tous les Congolais qui ont perdu leur vie pour l'avènement d'un état de droit en RD Congo.

"On ne libère pas un peuple, un peuple se libère".

 

Contact : congolaisvivantaletranger@gmail.com

Web-site : http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

    Les administrateurs de la palte-forme AMSC-RDC

Sit-in à Bruxelles. Compte à rebours en RD Congo, « Tous électeurs, tous observateurs »
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2018 1 08 /10 /octobre /2018 09:08
Elections RD Congo 2018, un espoir ? Scan  d’Ida Sawyer de HRW et Paul Nsapu de la FIDH

Ida Sawyer Directrice Afrique Centrale de Human Rights Watch et Paul Nsapu Secrétaire Général de la FIDH, Fédération Internationale des Droits de l’Homme ont animé ensemble le samedi 6 octobre 2018 à Bruxelles une conférence autour des thèmes suivants :

  • Le rôle positif ou négatif des multinationales sur le continent africain,
  • L’élection ou insurrection en décembre 2018, en rapport avec l’article 64 de la constitution de la RD Congo.

C’était sur initiative de l’asbl Change, dans le cadre de la quinzaine de Solidarité de la ville de Bruxelles.

A moins de 80 jours des élections congolaises, qu’ont dit les deux défenseurs des droits de l’homme de grande renommée internationale ?

Ils ont dépeint une situation inquiétante du processus électoral congolais.

Ida Sawyer a d’abord rappelé le point où l’on se trouvait : Le deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila a pris fin en décembre 2016,

  • Depuis 2015, Kabila et ceux qui sont autour de lui ont utilisé la violence, la corruption , la répression et toutes les stratégies possibles pour ne pas organiser les élections et pour essayer de renforcer le pouvoir  de Joseph Kabila,
  • Le clan Kabila a tenté de changer la constitution pour mettre fin à la limite des mandats,
  • Le processus de recensement a été alourdi,
  • Il y a eu création de plusieurs foyers d’insécurité…

Face à ces manœuvres, le peuple congolais a montré sa volonté de voir la constitution respectée et a cherché d’obtenir des élections crédibles. Le peuple congolais voulait et veut toujours qu’il y ait changement de leadership à la tête du pays.

Plusieurs manifestations ont ainsi eu lieu.

Et en réponse, le pouvoir de Joseph Kabila a réagi par une répression  systématique. Près de 300 personnes ont été tuées par les forces de l’ordre, plus de 1800 personnes ont été arrêtées. Parmi les personnes arrêtées, beaucoup d’activistes et d’opposants ainsi que des journalistes. Plusieurs personnes ont été détenues et la plupart le sont toujours. Ces longues détentions ont eu lieu à l’ANR, le service congolais de renseignement. Les personnes ont été détenues sans chef d’accusation valable ou transférées  à la justice pour des procès très politiques…

Lors des manifestations, les services de l’ordre employaient régulièrement le gaz  lacrymogène contre les manifestants et tiraient souvent des  balles réelles.

Cela a été le cas en janvier et février 2018 lors des manifestations organisées par le CLC, Comité Laïc de Coordination. Les forces de l’ordre ont tiré même dans les églises.

Grâce à la mobilisation de la population, aux pressions de la communauté internationale, grâce aux sanctions sur les responsables des violations des Droits de l’Homme ou impliquées dans des manœuvres pour freiner le processus électoral, le clan Kabila a accepté de publier enfin le calendrier électoral.

Les élections devant avoir lieu avec deux ans de retard.

Durant longtemps, Joseph Kabila a maintenu le silence sur son éventuelle candidature ou pas, quoiqu'au mépris de la constitution.

C’est le 8 août 2018 enfin qu’il a désigné son dauphin, à quelques heures du délai butoir de dépôt des candidatures à la présidentielle.

Même si cela a été une étape importante vers les élections, la RD Congo est toujours loin des élections crédibles et transparentes attendues pour les raisons suivantes :

  1. La répression n’a pas cessé,
  2. Des candidats de l’oppositions ont été exclus du processus ou empêchés d’y prendre part,
  3. La machine à voter que la CENI veut utiliser a toutes les allures d’une machine à fraude, son utilisation pouvant engendrer des  problèmes logistiques énormes,
  4. Le fichier électoral compte plus de 6 millions d’électeurs fictifs,
  5. Les médias de l’opposition ou proches de l’opposition sont fermés ou menacés  d’être fermés,
  6. La CENI, la Commission Electorale Nationale Indépendante donne peu de signes d’indépendance,
  7. Les cours et tribunaux sont inféodés au régime,

Un tel contexte n’est pas du tout bon pour des  élections crédibles et indépendantes.

Où allons-nous ?

Ida Sawyer a donné quatre scénarii.

  1. La possibilité d’un retard pour des raisons (vraies ou fausses)  techniques, financières… Cela donnera à Joseph Kabila L’opportunuité de renforcer sa main mise sur le pouvoir,
  2. Le respect des dates avec risques programmés d’ élections chaotiques et , résultats pas respectés, des contestations, de la violence, la répression, des troubles, et en bout de course, pas  de solutions aux problèmes du pays,
  3. Avec des pressions fortes durant le temps qui reste, le régime pourrait  faire quelques changements et aboutir à des conditions minimales : par exemple, pas de machine à voter, libération des prisonniers politiques, accès aux médias…
  4. L’application de l’article 64, avec le soutien des acteurs de la région , et déboucher sur une transition sans Kabila…

Mais ce scénario présente beaucoup de risques : avec quel leader ? Comment gérer les forces ? Comment éviter la violence ? Sera-t-il possible de planifier les actions en évitant la violence ?

 Paul Nsapu a débuté son intervention par un proverbe :

« Aide-toi le ciel t’aidera  ». Sous-entendu :le peuple congolais doit se prendre en charge.

Pour Paul Nsapu, à ce stade du processus électoral, la société civile (au pays et dans la diaspora) a une très grande responsabilité à assumer et un grand rôle à jouer.

  • Il faut nous organiser et organiser le peuple,
  • Une grande dynamique et une grande synergie doivent être derrière tous les contacts avec la communauté internationale par la CENCO par exemple.

Même si jusqu’à présent le régime de Kabila est quelque peu soutenu au niveau international par la Russie, la Chine et quelques pays de l’Amérique latine, il faut épingler  la prise de conscience de quelques acteurs internationaux dont les pays de la SADC par exemple.

Mais nous-mêmes les Congolais devons d’urgence nous mobiliser et impulser l’opportunité actuelle de changement.

Il est superflu d’attendre quoi que ce soit de Kabila qui a raté en 2016 l’occasion de partir par la grande porte. Dans l’entre-temps, il a aggravé sa situation avec différentes violations des Droits de l’Homme. Et il a peur de l’après pouvoir.

Quant aux leaders politiques, pour Paul Nsapu, il est grand temps pour qu’ils mettent de côté leurs ego.

N’eurent été les actions du CLC au dernier trimestre de 2017, Joseph Kabila aurait réussi à mettre une croix sur les accords de la Saint Sylvestre. A ce moment-là, les politiciens avaient été très peu visibles.

Il est de la responsabilité de l’élite congolaise de mettre en place de bonnes stratégies pour la communauté.

En conclusion. Espoir ou désespoir ?

Pour les deux défenseurs de droit de l’homme, il y a un brin d’espoir :

Ida Sawyer a relevé d’abord l’attribution du Prix Nobel de la Paix au Dr Mukwege. Elle a félicité ce dernier et a dit que c’était un honneur énorme pour le Congo. Elle a rappelé que Dr Mukwege était un activiste des droits de l’homme et de la démocratie. Qu’il était engagé pour de bonnes élections. La nouvelle stature de Dr Mukwege est un élement d’espoir pour le processus électoral congolais, ajouter à cela le travail de tous les mouvements citoyens ainsi que du CLC... Il existe ainsi une petite lueur d’espoir pour le changement.

Pour les deux défenseurs des Droits de l’Homme, durant les deux mois et demi qui restent, les Congolais doivent s’organiser pour réussir l’observation des élections.

La communauté Internationale enverra certes des observateurs, mais ceux-ci sont limités.

Les meilleurs observateurs, ce sont les électeurs eux-mêmes.

Paul Nsapu attirera l’attention des leaders politiques sur une initiative qui est déjà avancée, prise par la plate-forme « Antenne Monde de la Société Civile de la RD  Congo »: Cette plate-forme conçoit actuellement une application avec des partenaires indépendants.

Ce qui permettra un décompte parallèle des résultats avec l’avantage d’être plus rapides. Pour cela les partis politiques engagés dans le processus électoral doivent prendre langue avec la plate-forme AMSC-RD Congo pour les modalités pratiques de collaboration. La plupart de ces leaders ont déjà été informés du projet.

Si cette action réussit, la RD Congo peut espérer sortir de l’obscurantisme imposée par Kabila et les siens.

Bruxelles, le 7 septembre 2018

Cheik FITA

NOTA BENE

C'est dans cette optique de mobilisation générale que la plate-forme "Antenne Monde de la Société Civile de la RD Congo" organisera : "un sit-in dénommé "compte à rebours", à la place Lumumba de Bruxelles, 

Le samedi 20 octobre 2018 de 14h à 15h30, 

Puis tous les samedis   jusqu'au 22.12.2018 de 14h à 15h30 à la place Lumumba,

Motif:

  • Marquer la désapprobation de l'exclusion du processus électoral, des Congolais Vivant à l'étranger ,
  •          Se mobiliser pour faire pression pour que les électeurs congolais sanctionnent sévèrement dans les urnes, le régime sortant.
Elections RD Congo 2018, un espoir ? Scan  d’Ida Sawyer de HRW et Paul Nsapu de la FIDH
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 12:37
Djino Lukala en concert humanitaire contre l’océan de misère de l’enfant congolais

Le samedi 13 octobre 2018 à 20h, au Cirque Royal de Bruxelles, Djino Lukala, artiste belge d’origine congolaise donnera un concert gospel à caractère humanitaire, au profit des orphelinats en RD Congo qui prennent en charge les enfants en détresse.

Lors d’un point de presse organisé le samedi 6 octobre 2018 à l’hôtel IBIS de Bruxelles-Midi, l’artiste a déclaré que cette idée lui était venue lors d’un séjour à Kinshasa la capitale congolaise, pays où il était né.

Dans le dossier remis à la presse on pouvait lire ceci :

« C’est lors d’un séjour à Kinshasa qu’il a mesuré la détresse des enfants placés en orphelinat. Dans ce pays où la faillite sociale a atteint des limites insoutenables… Les orphelins de Kinshasa sont lourdement frappés et subissent de plein fouet l’effondrement des filets sociaux… »

D’où donc l’idée de donner un concert humanitaire. Où ? Au Cirque Royal de Bruxelles qui vient d’être rénové.

Le Cirque Royal, ce n’est pas une salle de classe, c’est 2000 places qu’il faut remplir. Un vrai challenge.

Comment relever  ce défi?

Djino Lukala s’est d’abord entouré d’une équipe sous la coordination de William Ikolo.

Côté artistique, il sera accompagné par une dizaine de chanteurs, et autant de musiciens.

Enfin côté financier il y a un producteur qui a décidé de mettre la main au portefeuille : Destiny Projects car, pareille entreprise nécessite de moyens financiers conséquents. Et lors de la conférence de presse, le producteur était représenté par Mme Angelique Loor-Geerts.

Les recettes du concert de Djino au Cirque Royal de Bruxelles suffiront-elles à combler l’océan de misère des enfants congolais ?

Le mal étant profond, ne serait-il pas judicieux de s’attaquer tout autant à sa racine?

Etant musicien, Djino ne devrait-il pas concevoir une œuvre poignante capable de secouer le subconscient collectif congolais et en même temps de faire courir les mélomanes?

A  cette question lui posée par l’Info en Ligne des Congolais de Belgique, l’artiste a répondu qu’il avait déjà produit une chanson dans ce sens et qui est déjà en circulation.

Toute rivière commençant toujours par une goutte, l’océan de misère de l’enfant congolais devant être combattu, Djino Lukala et son équipe invitent le public à venir nombreux à ce concert du samedi 13 octobre 2018 au Cirque Royal de Bruxelles.

 

Bruxelles, le 7 octobre 2018

Cheik FITA

 

 

 

Djino Lukala en concert humanitaire contre l’océan de misère de l’enfant congolais
Djino Lukala en concert humanitaire contre l’océan de misère de l’enfant congolais
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 08:56
Théo Francken à Propos du Prix Nobel Mukwege : « C’est un signal à  Mr Kabila qui… »

Le vendredi 5 octobre 2018, alors qu’en Suède le Prix Nobel de la Paix venait d'être attribué au médecin congolais Denis Mukwege, Mr Théo Francken était en campagne électorale.

Théo Francken, c’est la personnalité politique la plus populaire de Belgique.

Théo Francken est  Secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, chargé de la Simplification administrative, adjoint au ministre de la Sécurité et de l'Intérieur.

Théo Francken était en campagne dans les communes bruxelloises de Ganshoren et Berchem  Sainte Agathe, soutenir les candidats à Bruxelles de son parti pour les communales du 14 octobre 2018.

Parmi les candidats soutenus, il y avait le candidat d’origine congolaise, Laurent Mutambayi, tête de liste de la NVA dans la commune de Molenbeek Saint Jean.

Répondant aux questions de la presse dont l’Info en Ligne des Congolais de Belgique, l’homme d’Etat belge a donné son impression à propos de l’attribution du Prix Nobel de la Paix au Docteur Mukwege.

Question de Cheik FITA

« Actualité oblige, aujourd’hui le Prix Nobel de la Paix a été attribué au gynécologue Congolais Denis Mukwege, une réaction par rapport à cela ?

Réponse de Théo Francken:

«… C’est magnifique, c’est fantastique pour le Congo, c’est aussi je pense un signal à Mr Kabila qui n’est pas correct, c’est un signal du Prix Nobel et de la Suède pour tout le monde au Congo qui soutient  les Droits de l’Homme… »

 

Bruxelles, le 6 octobre 2018

Cheik FITA

 

 

 

Théo Francken à Propos du Prix Nobel Mukwege : « C’est un signal à  Mr Kabila qui… »
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2018 5 05 /10 /octobre /2018 11:02
Mardi 9 juin 2015, Docteur Mukwege était au cinéma Vendôme du quartier Matonge à Bruxelles à l’issue de la projection du film de Thierry Michel et Colette Braeckman  qui lui est consacré : « L'Homme qui répare les femmes : La Colère d'Hippocrate».

Mardi 9 juin 2015, Docteur Mukwege était au cinéma Vendôme du quartier Matonge à Bruxelles à l’issue de la projection du film de Thierry Michel et Colette Braeckman qui lui est consacré : « L'Homme qui répare les femmes : La Colère d'Hippocrate».

La RD Congo ne pouvait pas mieux terminer cette année 2018 : des élections générales en décembre 2018 et cerise sur le gâteau : l’attribution du Prix Nobel de la Paix au médecin congolais Denis Mukwege, le vendredi 5 octobre 2018,  Prix partagé avec l’Irakienne Nadia Murad.

Détenteur de plusieurs Prix internationaux, Docteur Mukwege est enfin au sommet des distinctions : le Nobel.

Ce prix est le couronnement d’un parcours hors du commun d’un médecin dans un pays qui est un véritable non-état :

  • Depuis 2017, plus aucun animateur d’institution n’est légitime, tous hors mandat,
  • Les élections prévues pour décembre 2016 ne sont toujours pas organisées,
  • La justice, les médias, l’armée, la police, les services de renseignements, les médias officiels, la banque sont sous la botte d’un clan.
  • Et pour couronner le tout, des élections sont enfin prévues en décembre 2018 avec une innovation de mauvais goût : une « Machine à voter » alors que 80 pour-cents des citoyens n’ont même pas une ampoule électrique !

L’attribution du Prix Nobel de la Paix au Docteur Mukwege mettra la RD Congo sous les projecteurs des médias internationaux durant plusieurs semaines.

Et les élections prévues pour le  23 décembre 2018 auront lieu durant la période où Docteur Mukwege sera encore superstar.

Un coup de pouce inespéré au processus électoral congolais et à la société civile congolaise.

Bravo et merci Docteur Mukwege.

 

Bruxelles, le 5 octobre 2018

Cheik FITA

 

Lire aussi  notre article : 

Dr Mukwege candidat à la présidence ? Voici sa réponse à Bruxelles

http://www.cheikfitanews.net/2015/06/dr-mukwege-candidat-a-la-presidence-voici-sa-reponse-a-bruxelles.html

Le Congolais Denis Mukwege Prix Nobel de la Paix en 2018
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens