Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 06:12

Dans son arrêt  R.Const. 0089/2015 du 8 septembre 2015, la Cour Constitutionnelle de la RD Congo a affirmé ceci dans son dernier tiret :

« - enjoint au Gouvernement de la République démocratique du Congo d'accélérer l'installation des bureaux définitifs des Assemblées Provinciales de nouvelles provinces et de doter la Commission Électorale Nationale Indépendante des moyens nécessaires pour l'organisation impérative de l'élection des Gouverneurs et Vice-gouverneurs desdites provinces avant toute élection des députés provinciaux sur toute l'étendue de la République ; »

Dans le camp de la « Majorité Présidentielle », on a jubilé peut-être trop tôt, croyant avoir enfin trouvé l’astuce pour décaler toutes les élections et si possible, les législatives ainsi que la présidentielle.

Est-ce acquis ? Non.

Où se trouve la faille, mieux, où se trouve la faute pour ne pas dire, une conspiration au sommet de l’état contre la nation ?

Trois faits majeurs doivent être épinglés :

  1. À la suite de la pression populaire, la CENI avait été dans l’obligation de publier un calendrier électoral global en date du 28 février 2015. Et dans ce calendrier, il était prévu des élections provinciales, urbaines, municipales et locales de 2015 en date du 25 octobre 2015.
  2. À la même date du 28 février 2015, le Président de la République avait publié une loi, nous citons l’arrêt :  « le 28 février 2015, le Président de République, chef de l'Etat a promulgué la loi n°15/004 déterminant les modalités d'installation de nouvelles provinces en accord avec les dispositions des articles 2, alinéa 2 et 226 de la Constitution et que l'installation de ces nouvelles provinces doit avoir lieu dans les cent vingt jours à dater de la mise en place des commissions, lesquelles doivent être opérationnelles dans les quinze jours suivant la promulgation de la loi précitée. »
  3. Le 18 juillet 2015, nous citons encore l’arrêt, dans  sa «  lettre n°25/CAB/Minintersec/EB/2183/2015 du 18 juillet 2015 du Vice-premier ministre, ministre de l'Intérieur et Sécurité lui notifiant l’effectivité de l'installation de nouvelles provinces, la demanderesse a, par sa décision n°013/CENI/BUR/15 du 23 juillet 2015 portant convocation du corps électoral et publication du calendrier de l'élection des Gouverneurs et Vice-gouverneurs des 21 nouvelles provinces, lancé l'organisation des consultations pour l'élection des Gouverneurs et Vice- gouverneurs de nouvelles provinces. »

Quelles réflexions ou interrogations tirer de ces faits ?

  1. La promulgation de la loi déterminant les modalités d’installation de nouvelles provinces à la même date que le calendrier électoral global était-elle fortuite ou le fruit d’une concertation, d’une conspiration ?
  2. Les services juridiques de la Présidence de la République pouvaient-ils être à ce point distraits  jusqu’à ne pas se rendre compte de l’incompatibilité entre le processus électoral et l’installation de nouvelles provinces ?
  3. En date du 18 juillet 2015 quand le ministre de l'intérieur avait notifié la CENI pour l’élaboration d’un calendrier de l’élection des gouverneurs de nouvelles provinces, ignorait-il qu’il y avait déjà un processus en cours d’élection de nouveaux députés provinciaux qui devraient ensuite élire les gouverneurs de toutes les 26 nouvelles provinces ?
  4. La Présidence de la République et le ministère de l’Intérieur, ignoraient-ils que les députés provinciaux installés en 2007 étaient déjà fin mandat, qu’ils avaient étaient élus députés des anciennes provinces et qu’il n’y avait pas de magie pour qu’ils se transforment en députés de nouvelles provinces démembrées ?
  5. Comment alors comprendre l’arrêt de la Cour Constitutionnelle qui affirme : « l'organisation impérative de l'élection des Gouverneurs et Vice-gouverneurs desdites provinces avant toute élection des députés provinciaux sur toute l'étendue de la République ; » quand on sait que le corps électoral des gouverneurs, ce sont les députés provinciaux, et qu’à ce jour, il n’y avait plus de députés provinciaux légitimes ?

En conclusion :

  1. La Présidence de la République n'est-elle pas à la racine du mal actuel avec la publication de la loi sur l’installation de nouvelles provinces? La présidence de la république ne doit-elle pas se rendre à l’évidence que cette loi apporte plus de confusion que de clarté dans le processus électoral? Maladresse ? Calcul politicien ?
  2. Ayant perdu toute légitimité, les députés provinciaux de 2007 sont des produits avariés, « impropres à la consommation ».
  3. La CENI est dans l’obligation de réaménager son calendrier en prenant acte qu’elle ne peut plus organiser une seule élection en 2015.
  4. Quelques soient les manœuvres, la présidentielle de novembre 2016 ainsi que les législatives à la même date sont une contrainte constitutionnelle, il faudra s’y plier.
  5. L’arrêt   R.Const. 0089/2015 de la Cour Constitutionnelle a créé un malaise dans l’opinion au point de susciter l’interrogation légitime suivante : « Les membres de la cour constitutionnelle ont-ils été à la hauteur de leur tâche ? »
  6. Il est tentant de  penser que dans cette affaire, il y aurait eu collusion ou conspiration entre : la présidence de la République, le ministère de l’intérieur, la CENI, les hommes de l’ombre du système Kabila… Par décence, nous n’osons pas aller jusqu’à mettre la Cour Constitutionnelle dans ce panier.
  7. Mais un constat gênant: pour un début, la Cour Constitutionnelle aurait pu mieux faire. 

 

Bruxelles, le 13 septembre 2015

Cheik FITA

photo: l'observateur.cd

NOTA BENE : lire en pièce jointe ci-dessous, l'arrêt R.Const. 0089/2015

Arrêt de la Cour Constitutionnelle, le régime Kabila rattrapé par ses propres contradictions
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 23:08

Lieu : Théâtre Molière, galerie Porte de Namur, quartier Matonge, Bruxelles.

Plus d'informations dans  l'interview ci-dessous du directeur du festival et de la marraine de l'édition 2015

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 18:53

 

Roger Lumbala, président du parti politique congolais RCDN, « Rassemblement des Congolais démocrates et nationalistes » a séjourné en Belgique durant le week-end du 5 au 6 septembre 2015.

L’info en ligne des Congolais de Belgique en a profité pour le recevoir dans le cadre de l’émission « Le compte à rebours », émission consacrée au décompte des jours par rapport à la fin du deuxième et dernier mandat de monsieur Joseph Kabila, et à la passation de pouvoir avec le futur président élu.

Roger Lumbala a donné son point de vue sur :

-Le processus électoral congolais qui avance cahin-caha avec des ratés d’anthologie,

-La nécessité ou non d’un dialogue entre le pouvoir en place et l’opposition, et surtout la prise de position de l’UDPS de monsieur Étienne Tshisekedi de dialoguer avec le clan Kabila,

-Le sens même du dialogue que beaucoup affirment être une béquille à Kabila pour un « glissement », ou pire, une occasion pour un partage de « gâteau ».

L’opposition congolaise ainsi que les Congolais vivant à l’étranger sont aujourd’hui divisés en deux camps : les « pro-dialogue » et les « anti-dialogue ». La division est telle qu’elle « glisse » progressivement vers une véritable fracture au point que des compagnons d’hier sont devenus aujourd’hui des ennemis. Très triste quand on pense qu’en réalité, avec la fin inévitable du mandat de monsieur Kabila, c’est en fait une véritable redistribution des cartes sur l’échiquier politique national qui pointe à l'horizon. Et selon quels critères? Ah! D’où le reflexe de positionnement des politiciens à partir de leurs propres avenirs :

-Possibilité d’alliance ou pas avec le futur parti majoritaire,

-Avec la future majorité politique si le pouvoir judiciaire devenait réellement indépendant, continuation de la jouissance ou pas des biens souvent mal acquis, 

-Impunité ou pas par rapport aux différentes casseroles que l’on traîne…

 

Bruxelles, le 7 septembre 2015

Cheik FITA

NOTA. La vidéo avec un son incomplet est en bas. Celle qui a le son convenable est ci-dessous. Merci pour votre sollicitude.

Roger Lumbala : dialogue n’est synonyme ni de "glissement" , ni de partage de "gâteau"
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 06:37

Lors de la marche du 28 août 2015 à Bruxelles, organisée par des Congolais « anti-dialogue », il  y a eu des propos et des actes qui choquent la conscience, font froid dans le dos et interpellent : insultes, agressions verbales et physiques contre d’autres Congolais, coups et blessures, lynchage avec pierres et autres objets contondants,  incitation à la haine tribale, appel au meurtre, apologie du crime…

Les vidéos pullulent sur Internet.

Avec le recul du temps, et les témoignages qui commencent à filtrer,  il apparaît de plus en plus évident que ce n’est pas le fruit du hasard et que, quelque part, il y a eu un centre de conception, de planification et d’exécution de ces actes répréhensibles, punissables par la loi.

Plus grave, il y aurait eu même des contributions financières pour motiver et instrumentaliser certains jeunes manifestants, après leur avoir donné de quoi boire de l’alcool et se droguer.

Au stade actuel, il est important de ne pas faire de l’amalgame, de ne pas mettre tous les manifestants dans le même panier.

Car, la manifestation avait été autorisée. Et même si elle n’avait pas été autorisée, dans ce pays, le droit de manifester est garanti, le droit d’exprimer son opinion publiquement est tout aussi garanti.

Ceux qui ont manifesté ce jour-là du début à la fin étaient dans leur droit. Ce sont leurs convictions, et ils étaient nombreux.

Le problème est de savoir s’il y avait ou pas un noyau avec des intentions belliqueuses, préméditées.

Y a-t-il eu collusion entre certains manifestants et des anciens barons du régime de Mobutu ? Des anciens  militaires ou membres de la police politique de Mobutu  qui avaient fui l’AFDL, ont-ils été mis à contribution ?

Si tel est le cas, une sonnette d’alarme doit nécessairement être tirée.

Le lit du régime décadent actuel avait été fait par les barons de la deuxième république à cause de leur incompétence, leur égoïsme et leurs antivaleurs. Dix-huit ans après, certains ne semblent pas avoir changé ou sont nostalgiques.

La RD Congo de 2015-2016 attend autre chose : une vie de justice, de paix et d’amour pour l’autre et pour la patrie. On ne peut pas prétendre aimer sa patrie, et vouloir du mal à son compatriote.

Si l’esprit de la deuxième république de triste mémoire a plané à un moment sur cette manifestation du 28 août, il est grand temps de rectifier le tir.

 

Bruxelles, le 6 septembre 2015

Cheik FITA 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 19:59

Il avait pillé, détruit, volé, violé et tué dans le territoire d’Ituri en RD Congo, il est désormais entre quatre murs à la prison de La Haye en Hollande. Il, c’est Bosco Ntaganda, appelé aussi « Terminator ».

À l’occasion de l’ouverture à La Haye de son procès le mercredi 2 septembre 2015, l’Info en Ligne des Congolais de Belgique est allé recueillir les avis de Paul Nsapu, Secrétaire général de la FIDH, Fédération Internationale des Droits de l’Homme.

Depuis plus d’un quart de siècle à partir du Congo alors Zaïre sous Mobutu, Paul Nsapu milite pour la défense des Droits de l’Homme.

Deux questions principales lui ont été posées :

  • Le procès de Ntaganda le « Terminator », est-ce le début de la fin de l’impunité en RD Congo ?
  • Au regard de la situation politique actuelle en RD Congo, les acteurs politiques sont-ils conscients des conséquences de leurs actes ? Prennent-ils des précautions pour ne pas se retrouver un jour dans pareille situation ?

Pour Paul Nsapu, il est un fait, la date du 2 septembre 2015 est le début d’un processus qui montre que l’impunité n’est pas éternelle. La RD Congo a tellement vécu dans cette situation que certains politiciens pensent que tuer, piller, voler, violer sont l’apanage de ceux qui détiennent le pouvoir ou la kalachnikov. Et ils n’ont de compte à rendre à personne.

Les faits viennent de prouver le contraire.

Plus, Ntaganda risque de ne pas payer seul tous les crimes commis en Ituri. Il a été tellement puissant, tellement mêlé à différentes rebellions en RD Congo qu’il ne serait pas étonnant que certains responsables politiques des pays des grands lacs soient éclaboussés ou même impliqués.

Faisant un lien avec ce qui se voit dans la communauté congolaise de l’étranger par rapport aux enjeux politiques, il a déploré certaines dérives qui pourraient facilement conduire leurs auteurs devant les tribunaux, pourquoi pas devant la CPI.

Il a signalé que la FIDH est régulièrement informée de tout ce qui se passe tant au pays qu’à l’étranger. Les preuves sont régulièrement collectées et stockées par les organisations de Droit de l’Homme.

Il a souhaité qu’une culture démocratique s’installe tant dans la classe politique congolaise au pays que dans la communauté congolaise de l’étranger c’est-à-dire : avoir son point de vue et le défendre, tout en respectant le point de vue de l’autre sans que cela ne débouche ni sur la brutalité, ni sur des voies de fait.

L’ère de l’impunité tend vers sa fin.

 

Bruxelles, le 3 septembre 2015

Cheik FITA

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 11:15

Mercredi 2 septembre 2015, il s’est ouvert à La Haye au Pays Bas le procès l'affaire Le Procureur c. Bosco Ntaganda  dit « Terminator » pour des crimes commis en Ituri entre 2002 et 2003 lors du conflit Hema-Lendu.

C’était devant la Chambre de première instance VI de la Cour pénale internationale, composée du juge président Robert Fremr, de la juge Kuniko Ozaki et du juge Chang-ho Chung.

Durant la première partie de l’audience consacrée au liminaire qui a eu lieu de 9h300 à la pause, il a été fait état de 18 chefs d’accusation qui ont été retenus contre Bosco Ntaganda « Terminator » et ce devant la Défense et les Représentants légaux des victimes.

La Procureurs Bensouda a déclaré dans son intervention que Bosco Ntaganda était le principal responsable de tous les crimes commis par l’UPC.

Le mode opératoire de l’UPC était le suivant:

Attaque des villages des non-Hema ciblés, (Lendu et non originaires)

Ratissage, chasse à l’homme,

Encerclement des villages,

Tirs sur les civils,

Capture, vols et tueries des civils,

Utilisation d’armes lourdes, d’armes blanches,

Pilonnage des villages autour de Bunia,

Chasse à l’homme, aux civils,

Viols à grande échelle, même sur des filles d’à peine 12 ans,

Ainsi, plus de 8.000 civils ont perdu leurs vies de Janvier 2002 à novembre 2003. Des milliers d’autres ont été chassés de leur maison.

Et le responsable : Commandant Bosco Ntaganda, cerveau du groupe. Responsable de la tuerie  des civils, du pillage des biens, des églises…

Durant le procès, plusieurs témoins seront entendus.

Bosco Ntaganda n’est pas Hema, mais il y avait une alliance Hema-Tutsi, considérant que les deux venaient d’une lignée commune.

La procureure a promis que tous les éléments de preuves seront montrés : les registres des enfants enregistrés, les photos satellites…

Ainsi par exemple, le journal de bord de Ntaganda et sa position éminente montre qu’entre le

19 novembre 2002 et février 2003, plus 400 messages ont été transmis quotidiennement.

Bosco regardait ce registre tous les soirs quand il revenait du terrain.

80% des messages émanaient de Bosco Ntaganda.

Les messages étaient soit en français, soit en swahili. Les messages radio eux étaient en jargon militaire.

Bosco Ntaganda donnait les ordres, faisait les promotions, les changements, assurait l’achat des munitions, proposait les mesures disciplinaires, et ses ordres étaient exécutés.

Selon la Procureure, des militaires de l’UPC viendront corroborer ces faits.

Une deuxième séance a été prévue après la pause et le liminaires pourrait se poursuivre l’après-midi jusque vers 15h30.

Le début de la présentation des preuves de l'Accusation et la déposition du 1er témoin est programmé pour le 15 septembre 2015.

 

Bruxelles, le 2 septembre 2015

Cheik FITA 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 12:30

Novembre 2016 approche et une nouvelle présidentielle se pointe à l’horizon en RD Congo. Quels sont les scénarii possibles ? Y aura-t-il encore un hold-up électoral comme en 2011 ou pas ? Comment les Congolais vivant à l’étranger peuvent-ils anticiper et influer sur le processus électoral en tirant les leçons de la mauvaise expérience de 2011 ?

En 2011, conscient de son impopularité, pour s’assurer de rester au pouvoir, monsieur Joseph Kabila avait commencé par changer la constitution à la hussarde, en imposant un seul tour pour la présidentielle.

Lors du scrutin, ne voulant prendre aucun risque, non seulement monsieur Kabila planifia un bourrage d’urnes à très grande échelle, mais il s’assura aussi de la docilité de la CENI, commission électorale indépendante, qui publia des résultats définitifs fantaisistes au profit du mentor.

Joseph Kabila se cramponnât ainsi pour un nouveau et dernier bail de cinq ans à la tête de la RD Congo.

Au lendemain de ces élections de 2011, les rues de la capitale Kinshasa furent quadrillées par l’armée, et il n’y eut aucun mouvement de foule pour contester le nouveau mandat. Monsieur Joseph Kabila profitait du fait qu’il avait entre ses mains tous les leviers du pouvoir : gouvernement, parlement, CENI, pouvoir judiciaire, police, armée, territoriale, services de sécurité, banque, diplomatie.  

Que nous réserve 2016 ?

2016 ne sera pas 2011 pour deux raisons.

La première, c’est que monsieur Joseph Kabila ne peut plus se représenter. Cela aurait dû être un atout pour un processus électoral apaisé. Malheureusement, cela est plutôt un obstacle. Pourquoi ? À ce jour, monsieur Kabila n’a émis aucun signal indiquant qu’il voulait partir du pouvoir. Bien au contraire. Non seulement toutes ses dernières tentatives de changer les textes pour se maintenir au pouvoir tournent en eau de boudin, mais plus le temps passe, plus sa marge de manœuvre s’amenuise. Les gens du clan en sont conscients, chacun préparant malignement Son sauve-qui-peut, avant le crash final du système.

La deuxième raison, c’est que, frustrée par le hold-up électoral de 2011, fatiguée de la misère et dégouttée par l’aventurisme des animateurs du système  kabiliste, la population congolaise tient désormais le système Kabila à l’œil.

Et les Congolais de l’étranger ?

En 2011, le mouvement des Congolais de l’étranger était une réaction.Quand ils occupèrent les rues dans plusieurs villes du monde durant des semaines, il n’y eut pas de communion entre la population au Congo et sa diaspora.

À l’approche de 2016, il faut anticiper et agir en amont. Une nouvelle dynamique doit voir le jour.

Des initiatives apparaissent déjà ici et là dans différentes villes d’occident tendant à créer des réseaux, c’est déjà une réponse quoiqu’encore timide.

La force économique et sociale de la diaspora doit rapidement être transformée en un véritable lobby à condition de fonctionner en interface avec les dynamiques de la société civile en RD Congo. Il est temps d’appuyer sur l’accélérateur.

Bruxelles, le 1er septembre 2015

Cheik FITA

 

Billet. 2016, éviter un nouvel hold-up électoral en RD Congo. Quel apport de la diaspora ?
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 05:47

Le 18 août 2015, lors d’une conférence de presse, monsieur Bienvenue Liyota, ministre de l’environnement du régime actuellement au pouvoir à Kinshasa avait fait une déclaration qui avait été reprise par plusieurs médias internationaux mais est passée presqu’inaperçue dans la communauté congolaise : « La République démocratique du Congo demande aux pays industrialisés de lui verser 21 milliards de dollars pour financer des programmes de préservation de la forêt congolaise, la plus grande d'Afrique. »

Cette déclaration est-elle innocente ? Découle-t-elle ou pas d’un agenda caché ? Quelle devrait être l’attitude de la société civile et des  Congolais vivant à l’étranger ?

Il est un fait, dans le combat mondial pour le climat, la RD Congo ne peut que tirer des dividendes grâce à sa grande forêt. Mais cela doit-il advenir n'importe comment? Un certain nombre de questions  ne devraient-elles pas être posées?  Voici les principales :

  • Monsieur Liyota déclare que les pays pollueurs doivent verser cette somme à la RD Congo, dans le cadre de la « révolution de la modernité prônée par monsieur Joseph Kabila ». Il se fait qu’au moment où la conférence se tiendra, il restera moins d’un an avant l’élection du nouveau président en RD Congo. Le nouvel élu sera-t-il le continuateur fidèle de la « révolution de la modernité » ?
  • Le régime finissant n’est pas parvenu à mobiliser 10 milliards de dollars pour son budget annuel, alors qu’avec ses potentialités, la RD Congo peut avoir un minimum de cent milliards de dollars de budget annuel, réclamer  21 milliards d'une façon aussi vulgaire ne dénote-t-il pas d'une certaine légèreté dans la façon de gérer le pays?
  • À voir la façon dont les milliards de l’exploitation minière s’évaporent, et ne produisent aucun impact significatif sur les populations, qu’est-ce qui prouve que subitement comme par magie, ces mauvais gestionnaires  d'aujourd'hui, deviendront des bons gestionnaires pour les milliards sollicités ?
  • Lors de sa communication, le régime de monsieur Kabila ne devra-t-il pas avoir le courage de déclarer que ces milliards devraient être gérés par le  gouvernement issu des prochaines élections, selon sa vision à lui ?

Compte tenu de  l'impact que les résolutions de cette conférence de Paris sur les générations futures, la société civile et les Congolais de l’étranger doivent doivent-ils rester inactifs ou plutôt se mobiliser pour donner un autre son de cloche?

Une piste existe déjà : la plateforme AMSC-RD Congo, « antenne monde de la société civile de la RD Congo ». non seulement elle compte donner de la voix à cette conférence, mais pour son document à transmettre aux décideurs du monde, l’ AMSC-RD Congo sollicite la contribution des Congolais vivant à l’étranger et des associations de la société civile en RD Congo.

Intéressé ? Veuillez prendre contact avec la plateforme.

E-mail : contact@antennemondesocietecivile-rdcongo.com

Site Web : http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 

Bruxelles, le 31 août 2015

Cheik FITA  

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 18:32

2015 et 2016 sont deux années déterminantes durant lesquelles le peuple congolais sera obligatoirement appelé aux urnes afin qu’il se choisisse ses représentants à tous les niveaux. Comment éviter la mésaventure de 2011 ?

Depuis février 2015, la plateforme AMSC-RD Congo met progressivement en place son réseau tant à l’extérieur du pays qu’en RD Congo pour observer les élections en RD Congo, collecter les résultats, les compiler rapidement et les rendre publiques.

Telle est la mission que s’est assignée la plateforme AMSC-RD Congo, « antenne monde de la société civile de la RD Congo ».

 À cet effet, La plateforme AMSC-RD Congo porte à la connaissance des Congolaises et Congolais vivant en Europe, en Amérique, en Afrique du Sud et dans les pays émergeants, qu’elle invite toutes les Congolaises et tous les Congolais vivant  à l’étranger à la rejoindre et à devenir ainsi un membre actif du changement en RD Congo. Avec un effectif de 500 Congolais de  l’étranger et 70.000 au pays, il sera impossible que l’expression du peuple souverain dans les urnes, soit volée.

Le hold-up électoral de novembre 2011 n’aurait pu avoir lieu s’il existait une structure de la société civile congolaise, en synergie avec les Congolais vivant à l’étranger, capable non seulement de mobiliser le peuple pour qu’on ne lui vole pas ses élections, mais capable aussi de recueillir les preuves des résultats des urnes de tous les bureaux de vote.

La plateforme AMSC-RD Congo qui fonctionne en mode collégial à tous les niveaux a décidé de parer à cette insuffisance.

2015 et 2016, c’est un rendez-vous à ne pas manquer.

Rejoignez-nous en envoyant un  mail à :

contact@antennemondesocietecivile-rdcongo.com

plus d'information en cliquant sur le lien suivant:

http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 20:40

Dialogue ou pas dialogue ? Le consensus est loin d’être acquis dans la communauté congolaise de Belgique. C’est ainsi que des combattants appellent à manifester le vendredi 28 août 2015 à Bruxelles contre le dialogue entre monsieur Kabila et l’UDPS, le parti d’Étienne Tshisekedi.

Selon monsieur Joseph Mbeka, organisateur de la manifestation que nous avons rencontré au quartier Matonge de Bruxelles le jeudi 27 août 2015 en fin de journée, une marche autorisée aura bel et bien lieu le vendredi 28 à 13h00, de la porte de Namur au rond-point Schuman.

Ce sera  selon lui « Une marche pacifique, pour enterrer les antivaleurs »

Placide de Jésus, un combattant de Hollande qui est venu à Bruxelles pour la circonstance a affirmé qu’étant en démocratie, chacun pouvait avoir son avis et l’exprimer. Il a lancé un appel à tous ceux qui partagent son point de vue de venir se joindre à ceux qui marcheront. Et de terminer : « Notre objectif final c’est Kabila dégage. »

 

Bruxelles, le 27 août 2015

Cheik FITA 

Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens