Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 19:50
Flash, le SG de l'UDPS au peuple congolais:  «Le clan Kabila ne veut ni appliquer l'accord, ni organiser les élections»

Dans une courte déclaration faite à la presse le lundi 20 mars 2017, Mr Jean-Marc Kabund A Kabund, Secrétaire Général de l'UDPS a déclaré qu'il en avait assez d'être mené en bateau et tourné en bourrique par les délégués de Mr Kabila dans les négociations pour finaliser l'arrangement particulier de l'accord de la Saint Sylvestre.

Il venait de quitter la salle de la rencontre au Centre Inter-diocésain de Kinshasa.

Il a déclaré qu'en tant que numéro un de l'UDPS, il a décidé de s'assumer et d'informer la population congolaise que le clan     Kabila ne veut ni appliquer l'accord, ni organiser les élections. Il multiplie les manoeuvres dilatoires pour traîner les choses en longueur et mettre le peuple devant le fait accompli.

Pour l'UDPS donc, c'est non.

Or, si Joseph Kabila est Président de la RD Congo pour la transition de 2017, c'est grâce à la signature des membres du "Rassemblement" sur l'accord de la Saint Sylvestre. Jean Marc Kabund A Kabund est sur la voie de retirer sa signature, celle qui engage l'UDPS. Autrement dit, le siège de monsieur Joseph Kabila va perdre deux de ses quatre pieds. La suite?

 

Bruxelles, le 20 mars 2017

Cheik FITA

 

Flash, le SG de l'UDPS au peuple congolais:  «Le clan Kabila ne veut ni appliquer l'accord, ni organiser les élections»
Repost 0
Published by Cheik FITA
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 09:43
Pensée du jour  « Peuple Mokonzi, que dis-tu? Olobi nini?»

Au moment où en RD Congo "toutes les institutions sont hors mandat"des assoiffés de pouvoir cherchent toujours à se cramponner au pouvoir et continuer ainsi à s’enrichir et à piller le pays.

Nous rappelons à la mémoire collective un petit livre d’éducation civique et d’éveil citoyen  écrit par Cheik FITA en 2001 à Kinshasa et publié l’année suivante à Bruxelles : « Peuple Mokonzi, que dis-tu ? Olobi nini ? »

Poussé à bout suite aux manoeuvres dilatoires des apparatchiks du régime finissant, le peuple congolais ne sera-t-il pas contraint de s'assumer en tant que souverain primaire? 

Malheur à ceux qui ne peuvent percevoir les signes de temps.

Nous vous proposons dans l’élément audio-vidéo ci-dessous quelques extraits de ce livre, ainsi que son résumé. Nous le rappelons, cela a été écrit il y a 16 ans!

IL-CdB

Pourquoi ce rappel ?

  1. Dans l’entendement du congolais moyen, « Mokonzi » veut dire chef. C’est ainsi que tout détenteur d’une petite parcelle de pouvoir est appelé « mokonzi ». et de ce fait, le président de la république est appelé Mokonzi avec grand M.
  2. Régulièrement dans un pays, il y a des élections. Les candidats vont solliciter le suffrage du… Souverain primaire, le peuple. C’est à ce moment-là qu’on se rend compte que le vrai « mokonzi », c’est le peuple.
  3. A tout moment de la vie d’une nation, le peuple doit toujours rester en éveil, au risque d’être soumis à l’esclavage et parfois pire, d’être exterminé.
  4. Mais le peuple congolais est-il en permanence conscient des dangers qui le guettent ?  Le sait-il ? Est-il conscient de son pouvoir ? L’assume-t-il ?
  5. Avec la montée progressive au créneau d’individus sans foi ni loi, le peuple Congolais devrait-il rester attentiste si pas amorphe ?

Avec ce bond démocratique en arrière d’au moins 25 ans qui montre ses griffes hideuses,

L’heure n’est-elle pas venue pour le peuple congolais de s’assumer et de prendre son destin en main ?

Le Congolais devrait-il être distrait par quelques bols de riz, par une bouteille de bière, un vulgaire billet de banque, ou par de flatteries de bas-étage ?

Le peuple congolais ne devrait-il pas se remémorer  tous les maux endurés depuis des années à cause de l’aventurisme au sommet de l’état : pas de nourriture, pas d’électricité, par d’eau courante, pas de soins médicaux, pas de bourse pour les étudiants, pas d’emploi... Mais avec en prime, l’injustice, le clientélisme, la concussion, la corruption érigée en système, la jeunesse contrainte à la prostitution dès l’adolescence, l’insécurité pour soi-même et pour ses biens…

Pensée du jour  « Peuple Mokonzi, que dis-tu? Olobi nini?»
Repost 0
Published by Cheik FITA
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 06:45
Massacres de Mwanza Lomba, l'auditeur Général de l'armée congolaise contredit le gouvernement.

Samedi 18 mars 2017, la page facebook de la police nationale congolaise a mis en ligne le texte du point de presse de l'auditeur Général des Forces Armées congolaises sur les massacres de Mwanza Lomba qui avaient été dévoilées par une vidéo sur Internet en février 2017.

(voir notre article:

Tueries des adeptes de Kamwina Nsapu, crimes contre l'humanité ou légitime défense ?

et la vidéo plus bas)

Après lecture de ce texte, une chose saute aux yeux, l'auditeur Général des Forces Armées prend le contre-pied des premières déclarations du gouvernement congolais, avant que les pressions internationales ne commencent.

IL-CdB

Point de presse de l'auditeur General des FARDC sur la vidéo abondamment relayée sur les réseaux sociaux faisant état de tueries à Mwanza lomba.

L'auditeur Général des Forces Armées, le Général Major Ponde Isambwa a tenu un point de presse dans son cabinet de travail sur le rapport judiciaire préliminaire de la vidéo abondamment relayée sur les réseaux sociaux faisant état de tueries par éléments Fardc d'un groupe de milciens kamwena nsapu. 
Une équipe de 2 hauts magistrats militaire de l'AudiGen dépechés sur les lieux pour faire la lumière sur les faits incriminés. 
La délégation des hauts magistrats militaires s'est rendue à mwanza lomba , précisément au village Bena Tshikasu où avaient eu lieu des accrochages entre miliciens kamwena nsampu et éléments FARDC. C'est ce dernier village où la vidéo querellée avait été tournée. 
En rapport avec cette vidéo l'AudiGen a mis la main sur 7 suspects, tous éléments FARDC, actuellement en détention. 
1. Maj Nyembo Comd en 2nd du bataillon PM, mais pour la circonstance Comd des opérations .

2. Maj Bitshumba Martin pithou Comd en second des opérations. 
3.capt Seraphin Pailimbio, Comd 2eme compagnie Bataillon PM, Chef de la 1ère Section pendant les opérations. 
4. Lt Silavuvu dodokolo , S4 bataillon PM et fusilier pendant les opérations. 
5.AC Mohindo , bien que n'ayant pas fait partie de l'expédition, a pourtant été surpris en possession d'une copie de la vidéo lui transmise par le SM Maneno ;
6. A2Cl Amani , fusilier de la 1ere section. 
7. SM Maneno katembo alias tonton baobab, fusilier également de la 1ère Section et auteur de l'enregistrement vidéo.

Préventions à leur charge :
1.crimes de guerre par meurtre 
2. Crimes de guerre par mutilation 
3. Crimes de guerre par traitements cruels inhumains et dégradants. 
4. Refus de dénonciation d'une infraction commise par des justiciables de juridictions militaires.

Col Mwanamputu

 

Massacres de Mwanza Lomba, l'auditeur Général de l'armée congolaise contredit le gouvernement.
Repost 0
Published by Cheik FITA
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 20:16
Bruxelles, La galerie d'Ixelles devient Galerie Matonge.

Lors d'un discours prononcé le vendredi 17 mars 2017 à l'entrée de la galerie d'Ixelles devant les commerçantes et commerçants du quartier, madame Dominique Dufourny, bourgmestre de la commune d'Ixelles a déclaré que l'actuelle galerie d'Ixelles sera débaptisée et deviendra désormais « Galerie Matonge ».
La bourgmestre était accompagnée par plusieurs échevins de la commune.
Pour la bourgmestre, « jusqu'à présent, il n'y avait pas de lieu officiel qui portait le nom Matonge. ».
Après le discours de la bourgmestre, le Président des commerçants de la galerie d' Ixelles  a remercié la bourgmestre ainsi que le collège des échevins pour cet acte.

Bruxelles, le 17 mars 2017 
Cheik FITA

Bruxelles, La galerie d'Ixelles devient Galerie Matonge.
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 07:10
Lu pour vous. Négociations Pro-Kabila-Opposition du 16 mars 2017. Qui a dit quoi ?

Il y a eu jeudi 16 mars 2017 une séance de négociation entre les Pro-Kabila et l'opposition. Que se sont-ils dit ? Ci-dessous un article paru dans le journal Le Phare de Kinshasa du vendredi 17 mars 2017, et plus bas une vidéo mis en ligne sur youtube par PDC Vision pour la RDC.

IL-CdB

 Mgr Utembi renvoie Olenghankoy derrière Félix Tshisekedi 
par Éric Wemba, Journal le Phare/Kinshasa

Suspendus le 28 janvier 2017 à la suite des divergences entre la Majorité Présidentielle et le Rassemblement au sujet de la désignation du Premier ministre et de la répartition des portefeuilles ministériels dans le futur gouvernement d’union nationale, les travaux relatifs à la finalisation de l’Arrangement Particulier, appendice de l’Accord du 31 décembre 2016, ont repris hier jeudi 17 mars 2017 en fin d’après-midi au Centre Interdiocésain, dans la commune de la Gombe. C’est Mgr Marcel Utembi en personne, président de la Cenco (Conférence Episcopale Nationale du Congo), qui a prononcé le discours de réouverture.

L’un des temps forts de son intervention a été la reconnaissance officielle de Félix Tshisekedi, en présence des délégués de la Majorité Présidentielle, de l’Opposition et de la Société civile signataires de l’Accord de la Cité de l’Union Africaine, du Front pour le Respect de la Constitution et du Rassemblement, comme président de cette dernière méga plate-forme politique. Pour le numéro un de la Cenco, la dissidence qui a failli faire voler en éclats cette famille politique et retardé inutilement les travaux de toilettage de l’Arrangement Particulier appartient désormais à l’histoire. « Le vide est désormais comblé à la tête du Rassemblement », a-t-il martelé en présence de Joseph Olenghankoy, qui revendiquait jusque-là le même poste.

Assis sagement à sa place, sur la liste des délégués du Rassemblement, le concerné n’a pas émis la moindre protestation. Félix Tshisekedi par contre, revenu fraichement de sa tournée en Afrique de l’Ouest (Guinée-Conakry, Mali, Sénégal et Côte d’Ivoire), attirait tous les regards sur lui, avec à ses côtés Pierre Lumbi, nouveau président du Conseil des Sages du Rassemblement. On rappelle qu’il a fait une entrée remarquée au Centre Interdiocésain, accompagné du Secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund. Les pendules étant remises à l’heure, on croit savoir que le débat est clos au sujet du pilotage de cette méga plate-forme politique. Dans le même message, Mgr Utembi a souligné l’impact négatif du décès d’Etienne Tshisekedi sur les travaux de l’Arrangement particulier et l’impasse observée autour de la gestion de ses obsèques. Il a plaidé pour le déblocage rapide de l’Accord de la Saint Sylvestre en vue de mettre le cap sur les élections et l’organisation urgente des funérailles dignes de ce nom pour le père de la démocratie congolaise.

S’adressant expressément aux délégués de la Majorité Présidentielle, du Rassemblement et d’autres parties prenantes aux négociations du Centre Interdiocésain, le prélat catholique a exhorté les uns et les autres à privilégier l’intérêt des millions de Congolaises et Congolais impatients de sortir de la crise politique, laquelle constitue un grave frein à leur sécurité et à leur bien-être social. Il a trouvé inadmissible l’enlisement des travaux à cause des querelles de partage du pouvoir, alors que l’urgence exige l’organisation des élections dans des délais consensuels. Selon les prévisions de la Cenco, si toutes les parties prenantes mettent une sourdine à leurs agendas cachés, les divergences en rapport avec l’Arrangement particulière (Primature, répartition des postes ministériels, présidence du Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre 2016) peuvent être vidées en l’espace d’une seule séance plénière, avant la fin de ce week-end.

On signale que plusieurs poids lourds des regroupements politiques présents au Dialogue de la Cenco étaient au rendez-vous du Centre Interdiocésain, notamment Adolphe Lumanu, Thambwe Mwamba, Lambert Mende, Alain Atundu (Majorité Présidentielle), Félix Tshisekedi, Pierre Lumbi, Delly Sessanga, Martin Fayulu, Jean Marc Kabund, Christophe Lutundula, Olivier Kamitatu, Jean-Pierre Lisanga, Joseph Olenghankoy (Rassemblement), Eve Bazaiba, Raymond Ramazani (Front pour le Respect de la Constitution), Vital Kamerhe (Opposition signataire de l’Accord de la Cité de l’Union Africaine), etc. Après le discours de Mgr Utembi, les participants se sont réunis à huis clos pour reprendre leurs discussions autour des points de blocage de l’Arrangement Particulier et de l’Accord du 31 décembre 2017. Selon les échos parvenus au Phare, les divergences sont revenues à la surface au sujet de la Primature et du Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre 2016.

La Majorité Présidentielle, par la voix d’Adolphe Lumanu, a réitéré l’exigence du Chef de l’Etat portant sur la liste de 3 candidats Premier ministre à présenter par le Rassemblement. Le même délégué de la MP a déclaré qu’étant donné que le poste de Président du CNSA avait été attribué à Etienne Tshisekedi à titre personnel, le nouveau président du Conseil des Sages du Rassemblement ne peut pas devenir automatiquement président de cette nouvelle institution d’appui à la démocratie. Il faudrait de nouvelles tractations entre parties prenantes pour trouver un candidat de compromis. Sur la même lancée, Eve Bazaiba est sortie du bois pour réclamer la présidence du Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre 2016 au nom du Front pour le Respect de la Constitution. En réaction à ces exigences, le Rassemblement par la voix de Delly Sessanga, a proposé une rencontre directe entre Joseph Kabila, Président de la République, et Félix Tshisekedi, Président du Rassemblement, pour discuter en tête-à-tête du cas du futur Premier ministre. S’agissant de la succession d’Etienne Tshisekedi, Delly Sessanga a martelé que le débat est sans objet puisque le texte de l’Accord de la Saint Sylvestre est clair : le poste revient de droit au Rassemblement.

Eric Wemba

Repost 0
Published by Cheik FITA/Éric Wemba
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 14:18
Kengo wa Dondo, photo capture écran

Kengo wa Dondo, photo capture écran

Mercredi 15 mars 2017 au Palais du Peuple de Kinshasa, il y a eu ouverture de la session de mars 2017 du sénat et de l'assemblée nationale.
À 11h00 pour le sénat, et 13h00 pour l'assemblée nationale.
La particularité de cette session est qu'elle a lieu au-delà des mandats électifs des uns et des autres.
On attendait un discours clair d'Aubain Minaku de l'assemblée nationale, malheureusement on a eu droit à un discours d'équilibriste tentant de contenter les uns et les autres et au final, personne.
C'est plutôt Kengo Wa Dondo du sénat qui a le mieux tiré son épingle du jeu face à la crise politique actuelle en RD Congo.
 
Dans un discours de 24 minutes, Léon Kengo wa Dondo, Président du Sénat Congolais a ouvert la session de mars 2017 de l'institution qu'il préside depuis déjà dix ans.
Il a commencé son intervention en demandant une minute de silence en mémoire d'un des membres du sénat décédé dans l'intersession ainsi qu'en celle de l'ancien Premier Ministre Étienne Tshisekedi.
Compte tenu de la situation politique actuelle en RD Congo, c'est par la politique que monsieur Léon Kengo Wa Dondo a commencé son discours en rappelant la signature le 31 décembre 2016 d'un accord politique inclusif entre le pouvoir et l'opposition sous l'égide de la CENCO, et ce que cela implique.
Il en a épinglé les acquis :
- L'apaisement des esprits autour de la date du 19 décembre 2016
- L'engagement de la classe politique de ne pas opérer de révision constitutionnelle ni d'organiser un référendum à ce sujet,
- L'organisation des élections au plus tard le 31 décembre 2017
- Le remplacement de certains membres de la CENI,
- La reconduction à la tête du pays pour un an du Président Joseph Kabila et l'engagement de celui-ci à ne pas briguer un troisième mandat,
- Le maintien des institutions à mandat électif,
- La gestion inclusive des affaires publiques,
- La nomination d'un Premier Ministre désigné par l'opposition,
- La participation de toutes les parties prenantes au gouvernement.
...
Une phrase est à retenir de la communication de Léon Kengo Wa Dondo, phrase qu'il a balancé comme une claque assenée à tout le corps constitué de la République présent au Palais du Peuple :
« toutes les Institutions sont hors mandat ».
Un rappel et une évidence dont les uns et les autres devront tenir compte entre aujourd'hui et décembre 2017, fin de cette période de transition consacrée essentiellement aux élections.
 
Bruxelles, le 15 mars 2017
Cheik FITA

Kengo wa Dondo, « Toutes les Institutions sont hors mandat »
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 17:55
Lu pour vous. médias RDC opérant en dehors des structures traditionnelles
Zeenat Hansrod journaliste à RFI service Anglophone, a réalisé un reportage sur les médias de la RD Congo opérant en dehors des structures traditionnelles. Elle a ainsi invité  deux d'entre eux basés en Belgique: Fabien Kusuanika pour Tele Tshangu et Cheik Fita pour cheikfitanews
 
Ci-dessous le lien pour suivre ce reportage version anglaise et plus bas la traduction google: 
 

Zeenat Hansrod de RFI a parlé à deux d'entre eux basé à Bruxelles: Fabien Kusuanika pourTele Tshangu et Cheik Fita pour Cheik Fita Nouvelles .

Le programme phare de Tshangu TV, «Actualité Expliquée», qui est diffusée en moyenne quatre fois par semaine, attire environ vingt-cinq mille spectateurs et parfois atteint un pic de 50.000. Environ deux à cinq mille spectateurs visiter le site Web de Cheik Fita Nouvelles sur une base quotidienne.

Les deux sont une affaire d'un seul homme, Fita et Kusuanika faire presque tout eux-mêmes lors de la manipulation d'une journée de travail. Ils fonctionnent avec une petite équipe de journalistes en République démocratique du Congo.

Cheik Fita dit qu'il a à cacher l'identité des journalistes qui travaillent pour lui, par crainte de représailles sévères des autorités. Fita a quitté la RDC pour la Belgique en 2003 en raison de ses opinions politiques ne sont pas d'accord avec le président Joseph Kabila. Cheik Fita Nouvelles a été créé d'abord comme un blog en 2006 et est devenu un site de nouvelles plus tard en 2009.

Fabien Kusuanika accueille "Expliquée Actualitée" dans ce qu'il appelle "Frangala", un mélange de lingala - une des langues les plus parlées en RDC - et en français. Une langue congolaise peut mieux comprendre que le français qui, dit-il, appartient à l'élite.

Fita et Kusuanika sont fermement convaincus que le travail de la Belgique signifie jouissant d'une liberté d'expression qui pourrait ne pas avoir été possible en République démocratique du Congo.

Cheik Fita pense que son succès est dû en grande partie à l'information vérifiée et fiable. Pour Fabien Kusuanika, il est parce qu'il diffuse régulièrement et utilise un langage ses téléspectateurs peuvent réellement comprendre.

Suivez Cheik Fita sur Twitter: @cheikfitanews 
Suivez Fabien Kusuanika sur Twitter: @teletshangu 
Suivez Zeenat Hansrod sur Twitter: @zxnt
 

 

Lu pour vous. médias RDC opérant en dehors des structures traditionnelles
Repost 0
Published by Cheik FITA/Zeenat Hansrod/RFI
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 10:23
Rentrée parlementaire en RD Congo le 15 mars 2017 pourquoi faire ?

Dans un bref communiqué, la télévision nationale congolaise a annoncé au journal télévisé du lundi 13 mars 2017 à 20h00 que le mercredi 15 mars 2017, les « députés » et les « sénateurs » congolais se réuniront pour une session ordinaire.

Députés et sénateurs entre guillemets parce que selon la même constitution congolaise, le mandat du député ou du sénateur est de cinq ans. Et pour enfoncer le clou, l'article 110 ajoute « Le mandat de député national ou de sénateur prend fin par 1. expiration de la législature... ».

Nous ne parlerons que des députés, ayant déjà suffisamment dénoncé  dans nos articles précédents,l'imposture du sénat de Kengo.

« Élus » en novembre 2011, ces députés avaient commencé leur législature de cinq ans en février 2012. Et février 2017, c'était l'expiration de la législature.

Expiration voulant dire qu'au delà, ce n'est plus valable. Le meilleur exemple pour comprendre le terme expiration est celui des médicaments ainsi que des nourritures en conserve qui sont automatiquement jetés à la poubelle.

Comment alors expliquer que ces beaux messieurs et ces gentilles dames, toute honte bue, vont néanmoins organiser une rentrée parlementaire ?

Ceux des légalistes parmi les parlementaires congolais s’accrochent au deuxième alinéa de l'article 103 qui dit : « Le mandat du député national commence à la validation des pouvoirs par l'Assemblée nationale et expire à l'installation de la nouvelle assemblée ».

La RD Congo se retrouvant dans une impasse politique le clan au pouvoir et l'opposition ont signé l'accord de la Saint Sylvestre qui permet aux assemblées électives de « glisser ».

Ainsi, c'est forts de cette légitimité que nos parlementaires prendront le chemin du Palais du Peuple le mercredi 15 mars 2017.

Mais pourquoi faire ?

 

Il serait curieux de suivre le discours d'ouverture que prononcera le Président de l'assemblée nationale désormais hors mandat, monsieur Aubain Minaku, un des dauphins du Président sortant Joseph Kabila.

Aura-t-il ou pas le courage d'affirmer que le mandat reçu du peuple en novembre 2011 a expiré ?

Aura-t-il ou pas le courage et l'honnêteté de se référer à l'Accord de la Saint Sylvestre ainsi que de ses conséquences ?

Ou tout heureux de leur prouesse d'avoir réussi à se maintenir au pouvoir, mobilisera-t-il ses troupes pour un haut fait d'armes plus extraordinaire encore, par exemple celui d'ouvrir un chantier législatif pour un référendum pouvant permettre à « l'autorité morale » de leur camp politique de se cramponner  au pouvoir ad vitam æternam ?

Bruxelles, le 13 mars 2017

Cheik FITA

 

 

Rentrée parlementaire en RD Congo le 15 mars 2017 pourquoi faire ?
Rentrée parlementaire en RD Congo le 15 mars 2017 pourquoi faire ?
Rentrée parlementaire en RD Congo le 15 mars 2017 pourquoi faire ?
Repost 0
Published by Cheik FITA
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 23:36
Economie. La monnaie congolaise, clin d'oeil de 1960 à 2017

La monnaie congolaise, de l'indépendance à aujourd'hui, vous  connaissez? Eh bien dans ce tour d'horizon intitulé "Tala modélé ya mbongo na biso" nous avons essayé de classer par ordre chronologique l'évolution de la monnaie en RD Congo: Franc au lendemain de l'indépendance, Zaïre du temps de Mobutu, puis nouveau Zaïre, et enfin le franc congolais. Il fut même une époque où nous étions tous des millionnaires!

Soyez attentif en visionnant cette vidéo: dates, illustrations, valeur faciale
Un bémol, l'effigie de Mobutu reviendra un peu trop souvent.

A l'époque, c'était normal!

Pour les plus jeunes, le billet appelé mukomboso, vous connaissez?

Et le Dona Beija? Et la pièce de 10 sengi? Et le likuta?

Merci au différents sites qui ont mis en ligne ces billets. Nous ne pouvons les citer tous.

Bruxelles, le 12 mars 2017 

Cheik FITA


 

Economie. La monnaie congolaise, clin d'oeil de 1960 à 2017
Repost 0
Published by Cheik FITA
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 07:18
​​​​​​​RD Congo, État en faillite : Incapable d'enterrer Étienne Tshisekedi

1er février 2017- 12 mars 2017, voilà déjà 40 jours qui viennent de s'écouler après le décès d’Étienne Tshisekedi. L'état congolais est toujours incapable d'enterrer cette icône de la démocratie!

Ceci est le signe le plus patent de la faillite d'un état.

Aucune explication, aucune envolée oratoire, aucun communiqué officiel ne peuvent justifier qu'après 40 jours, un état digne de ce nom soit incapable d'offrir une sépulture à une personnalité comme Étienne Tshisekedi.

La vérité est que les animateurs de l'état congolais viennent d'être rattrapés par la réalité :

À aucun niveau du pouvoir, plus un seul animateur n'a de légitimité :

- Le Président de la République,

- Le Sénat,

- Le parlement,

- Les gouverneurs,

- Les députés provinciaux,

- Les maires des villes,

- Les bourgmestres des communes,

- Les administrateurs du territoire,

- Et bien sûr aussi le gouvernement !

Tous, des autorités de fait.

N'ayant tous plus aucune légitimité pour parler au nom des Congolais ou d'engager le pays, ils n'ont même plus suffisamment d'inspiration pour résoudre les problèmes de la Nation.

Ces dirigeants hors mandats et illégitimes de la RD Congo offrent à l'Afrique et au monde une image hideuse du pays.

Gare à la colère du peuple.

Bruxelles, le 12 mars 2017

Cheik FITA

​​​​​​​RD Congo, État en faillite : Incapable d'enterrer Étienne Tshisekedi
Repost 0
Published by Cheik FITA
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens