Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 22:06
Vital Kamerhe, photo Cheik FITA

Vital Kamerhe, photo Cheik FITA

 

Après Félix Tshisekedi de l’UDPS, c’est Vital Kamerhe de l’UNC qui retire sa signature du communiqué signé à Genève pour investir Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition à la présidentielle congolaise de décembre.

Le lundi 12 novembre 2018, comme ceux de l’UDPS, les militants de l’UNC ont bruyamment manifesté contre Martin Fayulu.

En soirée Vital Kamerhe ne pouvait que faire le constat : il était contraint de retirer sa signature du communiqué de Genève.

Avec Félix Tshisekedi qui a 36% d’intentions de vote et Kamerhe qui en a 16, soit la majorité absolue, Martin Fayulu devra se mettre à l’évidence : il lui sera difficile de remonter de 8% où il est au point de gagner la présidentielle.

 

Bruxelles, le 12 novembre 2018

Cheik FITA

Vital Kamerhe retire à son tour sa signature du communiqué pro-Fayulu
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 19:00
Félix Tshisekedi retire sa signature du communiqué pro-Fayulu de Genève

Au micro de notre confrère Christian Lusakweno de Top Congo FM,  lundi 12 novembre 2018, Félix Tshisekedi a déclaré retirer sa signature du communiqué signé le 11 novembre 2018 à Genève.

Cela fait suite aux grandes protestations de la base de l’UDPS à Kinshasa ainsi que dans les représentations du parti à l’étranger.

Le Secrétaire Général du parti avait plus tôt dans la journée donné 48 heures au Président Félix Tshisekedi pour qu’il renonce à son deal de Genève.

Conséquence de ce rétropédalage, l’UDPS ira seule aux élections, avec les partis qui voudront bien l’accompagner. Et Martin Fayulu ne pourra plus compter sur les éventuelles voix de ce parti pour la présidentielle. Un véritable effet boomerang.

 

Bruxelles, le 12 novembre 2018

Cheik FITA

Félix Tshisekedi retire sa signature du communiqué pro-Fayulu de Genève
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 19:00
Affaire Candidat Fayulu: Micro-trottoir au quartier Matonge de Bruxelles

Affaire Fayulu : Micro-trottoir au quartier Matonge de Bruxelles

 

L’onde de choc provoquée par la désignation surprise de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition pour la présidentielle a également atteint le quartier Matonge de Bruxelles.

L’Info en Ligne des Congolais de Belgique a promené son micro dans la commune ixelloise.

Ci-dessous ce reportage réalisé en fin de hournée du lundi 12 novembre 2018

Il-CdB

 

Affaire Candidat Fayulu: Micro-trottoir au quartier Matonge de Bruxelles
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 08:16
Réaction du SG de l’UDPS au communiqué de Genève

Une chaîne youtube  a publié la première réaction à chaud de Jean Marc Kabund  A Kabund SG de l’UDPS après la désignation de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition.

C’était le dimanche 11 novembre en soirée, lors d’une matinée politique dans la section de Lingwala à Kinshasa. Avant d’aborder le thème pour lequel  il s’était déplacé, Jean Marc Kabund A Kabund adéclaré que Genève était devenu « Sun City-bis ».

Il faisait allusion à l’accord de Sun City en 2002 quand les participants avaient évincé de la Vice-Présidence feu Etienne Tshisekedi au profit de Zaidi Ngoma.

Il ajoutera : « Nous allons y répondre de la plus belle des manière. »

C’est à l’issue d’une réunion qui aura lieu le lundi 12 novembre au siège du parti que sera rendu public un communiqué officiel.

 

Bruxelles, le 12 novembre 2018

Cheik FITA

Réaction du SG de l’UDPS au communiqué de Genève
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 04:56
Martin Fayulu, Photo Cheik FITA

Martin Fayulu, Photo Cheik FITA

 

 A l’issue d’un conclave à Genève du 9 au 11 novembre 2018, sept leaders de l’opposition congolaise ont désigné par vote monsieur Martin Fayulu Madidi comme candidat commun à la présidentielle du 23 décembre 2018.

Ce vote a créé une grande surprise dans l’opinion congolaise et suscité un certain nombre de questions.

Martin Fayulu, l’homme

Martin Fayulu est une figure bien connue de l’opposition congolaise depuis plusieurs années, surtout à Kinshasa.

Son engagement pour le changement n’est plus à démontrer.

Candidat commun

Avoir un candidat commun pour l’opposition est une avancée majeure dans la classe politique congolaise. Les partenaires occidentaux ont toujours accusé l’opposition congolaise de ne pas être en mesure de se mettre d’accord derrière un seul candidat face à Joseph Kabila.

Maintenant qu’un candidat commun a été « voté », cela est-il une assurance de le voir gagner ?

Ne peuvent répondre à cette question que les sept leaders qui ont choisi  Martin Fayulu par vote.

Les sept leaders sont en devoir de répondre à cette question afin de convaincre les électeurs des partis dont les leaders n’ont pas été retenus.

Mode de désignation

Les sept leaders de l’opposition doivent donner les critères qui ont été appliqués.

Ils doivent donner à l’opinion les raisons pour lesquelles chacun des trois autres candidats a été mis de coté.

Transparence oblige, ce ne serait pas trop demander à chacun des sept leaders de motiver son vote.

Convaincre l’électeur des autres partis.

Le vote des leaders ne devra pas s’arrêter à Genève. Il doit se poursuivre dans les urnes au pays. Autrement dit, les électeurs des partis autres que celui du candidat désigné devront être informés, sensibilisés, motivés et convaincus pour le transfert des voix.

Sens patriotique des leaders

Dans leur choix, les sept leaders ont-ils été habités par un sentiment patriotique en mettant de côté leur ego ou certains petits calculs ont-ils guidé le choix de chacun ?

Les sondages

Les derniers sondages donnaient à Martin Fayulu 8% d’intentions de vote, la moitié du pourcentage du dauphin de Joseph Kabila, la moitié du pourcentage de Vital Kamerhe, moins du quart des intentions de vote de Félix Tshisekedi de l’UDPS. Les sept leaders de l’opposition en ont-ils tenu compte ?

Représentativité

Lors des élections chahutées de 2011, le parti de Martin Fayulu a été quasi absent du parlement. Comment les leaders de l’opposition ont-ils pris en compte cela ?

La donne temps.

Quarante jours suffiront-ils pour que le nom du candidat de l’opposition parvienne aux quarante millions d’électeurs congolais ?

 

Bruxelles, le 12 novembre 2018

Cheik FITA

Fayulu candidat commun de l’opposition : après la surprise, les questions
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 17:57
Flash. Martin FAYULU désigné candidat commun de l'opposition

 Martin Fayulu a été désigné candidat commun de l'opposition à l'issue du conclave de Génève

Ci-dessous le texte de la déclaration finale ainsi que la vidéo

 

Flash. Martin FAYULU désigné candidat commun de l'opposition
Flash. Martin FAYULU désigné candidat commun de l'opposition
Flash. Martin FAYULU désigné candidat commun de l'opposition
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 07:16
J-43 du Kabila out, 3è sit-in à la place Lumumba de Bruxelles
 

Samedi 10 novembre 2018, la plate-forme « Antenne Monde de la Société Civile de la RD Congo » a organisé à la place Lumumba de Bruxelles son troisième sit-in hebdomadaire pour le compte à rebours de la date du départ de Joseph Kabila du pouvoir, et pour la vulgarisation du mot d’ordre à donner au peuple lors des élections du 23 décembre 2018.

Malgré une pluie ininterrompue, grâce à une sono portable protégée de la flotte, les organisateurs ont diffusé de 14h00 à 15h30, des chansons anti-dictature, des explications sur la situation politique du moment en RD Congo ainsi des directives pour les électeurs congolais le jour du scrutin.

Paul Nsapu, un des administrateurs de la plate-forme « Antenne Monde de la Société Civile de la RD Congo » était retenu à Paris pour une matinée culturelle qu’il a dû interrompre durant un quart d’heure afin d’intervenir au téléphone pour expliciter d’avantage l’enjeu principal auquel est actuellement confronté le peuple congolais :

  • Les élections doivent avoir lieu impérativement le 23 décembre 2018,
  • Le peuple doit se les approprier en restant devant les bureaux de vote afin d’assister au dépouillement, de copier les résultats et de les photographier puis de les partager juste après, et déjouer ainsi les tentatives de bourrage des urnes.
  • Le peuple doit tenir à l’œil certains politiciens qui voudraient le boycott des élections afin de permettre à Joseph Kabila de glisser pour qu’avec lui, ils se partagent des postes ministériels pour une énième transition.

La matinée culturelle que Paul Nsapu animait à Paris était organisée par la ligue française des Droits de l’Homme au  cinéma Magestic près de la place de la bastille , autour de la projection du film de Thierry Michel sur Denis Mukwege, le Prix Nobel congolais de la Paix.

Lors des échanges avec le public français présent, des questions ont été posées sur le lien entre le film sur Denis Mukwege et les enjeux politiques du moment en RD Congo. Certains participants ont même promis de soutenir les actions de la société civile congolaise comme le sit-in qui avait lieu au même moment à Bruxelles.

Cela favoriserait, et l’alternance au sommet de l’état, et le recul de l’utilisation du viol comme arme, tel stigmatisé dans le film de Thierry Michel.

Prochain sit-in à la place Lumumba : le samedi 17 novembre 2018. Il ne restera plus que 36 jours de présence de Joseph Kabila à la tête de la RD Congo.

 

Bruxelles, le 11 novembre 2018

Cheik FITA

J-43 du Kabila out, 3è sit-in à la place Lumumba de Bruxelles
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 23:23
Flash. Genève, désignation du candidat commun de l'opposition, le point

Des nouvelles circulent déjà sur la désignation du candidat commun de l'opposition.

A 23h10, heure de Bruxelles et de Génève de ce samedi 10 novembre 2018, L'Info en Ligne des Congolais de Belgique a contacté une compatriote qui est sur place :

Madame Sévérine Tshiminini, Présidente de la CCE.

Voici ce qu'elle a déclaré dans la vidéo ci-dessous.

IL CdB

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
9 novembre 2018 5 09 /11 /novembre /2018 13:25
Communiqué. Sit-in J. Kabila out, J- 43 jours! Place Lumumba BXL
Communiqué

 

Vous êtes Congolaise ou Congolais ?

Comme des millions de Congolais, vous êtes inquiet sur le processus électoral en cours en RD Congo ?

Comme des millions de Congolais, vous souhaitez que le 23 décembre 2018 il y ait alternance au sommet de l’état ?

Vous aimeriez donner un mot d’ordre aux électeurs congolais pour empêcher  le clan Kabila de réaliser un hold-up électoral le jour du scrutin, pour empêcher le clan Kabila d’imposer  un personnage illégitime à la tête de la RD Congo?

Le 10 novembre 2018, il ne restera plus que 43 jours à Joseph Kabila pour quitter le pouvoir!

Alors rejoignez-nous au sit-in de ce samedi 10 novembre 2018 à 14h00 à la place Lumumba de Bruxelles à la sortie du métro Porte de Namur, et tous les autres samedi jusqu’au 22 décembre 2018.

Pourquoi ?

La plate-forme « Antenne Monde de la Société civile de la RD Congo » a conçu un mot d’ordre imparable, qui permettra au peuple congolais de ne pas se faire voler ses élections, un mot d’ordre que vous pouvez déjà envoyer à tous les Congolais qui se rendront aux urnes le dimanche 23 décembre 2018.

Le voici : « Tous électeurs ? Tous observateurs ! »

Qu’est-ce à dire ?

Pour plus de détails, rejoignez-nous à la place Lumumba de Bruxelles.

Oui, vous avez le pouvoir de changer le cours de l’histoire de la RD Congo.

C’était un communiqué de la plate-forme « Antenne Monde de la Société Civile de la RD Congo »

 

Les Administrateurs de la plate-forme AMSC-RC

Paul Nsapu,

Ligue des électeurs, défenseur des Droits de l’Homme

 

Cheik FITA ,

Ecrivain, Grand Prix National de Théâtre en 1987

Communiqué. Sit-in J. Kabila out, J- 43 jours! Place Lumumba BXL
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
8 novembre 2018 4 08 /11 /novembre /2018 06:06
Genève : Candidat commun de l’opposition congolaise, booster et non plomber

Des opposants à Joseph Kabila se préparent à désigner un de leurs pairs comme candidat commun à la présidentielle congolaise depuis Genève.

Qui choisiront-ils ? Selon quels critères ? Pour quels objectifs ?

La première chose que le « conclave de Genève » doit éviter c’est de poser des faux problèmes.

Parmi les faux problèmes il y a :

  • La discussion sur le projet du futur gouvernement. Ce serait vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Les opposants devraient plutôt insérer dans leur déclaration une phrase du genre : « Une fois le candidat élu et installé, il convoquera un mini-congrès pour définir les grandes lignes de la politique gouvernementale à présenter à l’assemblée nationale » :
  • La convocation des élections anticipées pour que tous ceux que le régime Kabila avait exclu de la présidentielle de 2018, aient la possibilité de se présenter. Cette idée ne serait profitable qu’à ceux des candidats que le régime Kabila avait recalé. Que gagnerait le peuple et le pays ? La RD Congo se retrouverait dans une période électorale alors que la présidentielle de 2018 a été organisée avec deux ans de retard. Et le mandat ainsi écourté serait-il considéré comme un premier mandat ou pas ? Les opposants devraient plutôt mettre dans leur déclaration cette phrase : « Une fois installé, le Président élu devra initier une révision constitutionnelle afin que l’élection présidentielle redevienne à deux tours ».
  • Il n’est pas exclu que les participants au conclave de Génève soient tentés de se partager déjà le gâteau à savoir : Présidence du sénat, de l’assemblée nationale, primature… Ce serait une insulte au souverain primaire. Ce genre de partage ne peut se faire qu’à l’issue des élections, au prorata du poids politique issu des urnes.

Parmi les vrais problèmes que les participants du conclave de Genève doivent aborder il y en a au moins deux :

En tout premier lieu, la problématique de l’observation des élections. Pourquoi ?

« Machine à voter » par-ci, fichiers corrompus par là, cour constitutionnelle remaniée à dessin…

Le clan Kabila a planté le décor d’un véritable hold-up électoral.

Le conclave des opposants à Genève doit en priorité trancher ce problème.

L’organisation des élections aurait été transparente, Joseph Kabila n’aurait pas émis des signaux attestant qu’il voudrait rester maître du jeu électoral, même avec une présidentielle à un tour, le dauphin du Président sortant ne pourrait jamais être élu.

Car être élu signifierait obtenir le plus de voix dans les urnes.

Or, le dauphin de Joseph Kabila est desservi par un point majeur :

Contrairement aux candidats de l’opposition qui peuvent présenter des projets, lui doit assumer le lourd passif de son mentor. (voir notre article : RD Congo: les menteurs, tricheurs, voleurs, pilleurs, criminels… à 55 jours du vote sanction)

 Le deuxième problème est celui de la mobilisation de l’électorat pour réaliser un véritable raz de marée.

Face au candidat d’un régime impopulaire et décrié, le conclave de Genève doit se fixer comme objectif d’obtenir au 80% de votes pour son candidat commun. Ce qui rendra quasi impossible le traficotage des chiffres sortis des urnes.

En quelques mots comme en mille, le communiqué final du conclave de Genève devra booster le candidat commun, et non le plomber.

 

Bruxelles, le 8 novembre 2018

Cheik FITA

Genève : Candidat commun de l’opposition congolaise, booster et non plomber
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens