Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 23:25
Lu pour vous .  Cour Constitutionnelle : le Procureur Général requiert l’invalidation de Bemba

 Par Eric Wemba

Journal le Phare de Kinshasa du 04 septembre 2018

 


Après une rude bataille judiciaire entre le collectif des avocats de Bemba et les experts de la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni), lors de l’audience publique du vendredi 1er septembre 2018 à la Cour Constitutionnelle, dans la commune de Gombe, consacrée à l’examen de son recours contre son invalidation de la présidentielle du 23 décembre 2018, le Procureur Général près cette juridiction s’est aligné sur la position de la centrale électorale.

Pour l’organe de la loi, Jean-Pierre Bemba mérite d’être écarté de la course à la présidentielle « pour avoir posé certains actes qui touchent à la moralité publique, notamment la subornation des témoins par des billets verts, pour influencer en sa faveur l’administration de la justice au niveau de la Cour Pénale Internationale ».

Plus de détails dans le phare du 04 septembre  2018 en cliquant 

sur le lien suivant: http://www.lephareonline.net/cour-constitutionnelle-procureur-general-rejoint-ceni-requiert-linvalidation-de-bemba/

site du journal "Le Phare" : http://www.lephareonline.net/

Lu pour vous .  Cour Constitutionnelle : le Procureur Général requiert l’invalidation de Bemba

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
2 septembre 2018 7 02 /09 /septembre /2018 11:12
Candidat unique de l’opposition selon Muzito : Plus un programme qu’un homme !

Samedi 1er septembre 2018 au Press Club Brussels Europe, pour la deuxième fois en trois mois, Adolphe Muzito, ancien Premier Ministre sous Joseph Kabila a tenu une conférence de presse sur la situation du processus électoral congolais.

Qu’est-ce qui fait courir l’ancien Premier Ministre ?

Contrairement à sa dernière prestation durant laquelle Adolphe Muzito avait annoncé sa candidature à la présidentielle, cette fois, la situation politique ayant évolué, Adolphe Muzito s’est plutôt penché sur les enjeux qui attendent l’opposition dans les semaines à venir qui précèdent les élections prévues pour le 23 décembre 2018 :

  • La volonté très visible de Joseph Kabila de maintenir son clan au pouvoir, via son dauphin,
  • Le jusqu’au-boutisme de la CENI d’imposer la machine à voter quoiqu’il en coûte,
  • L’obligation pour l’opposition de se trouver un candidat unique afin de mieux affronter le clan Kabila qui ne jure que par la fraude via la « machine à voter » nottament.

Adolphe Muzito espère-t-il devenir le prochain Président de la RD Congo ? Sa candidature a été invalidée par la CENI, Commission Electorale Nationale Indépendante et est actuellement en ballottage à la Cour Constitutionnelle.

Si sa candidature n’était pas retenue par la CENI quels seraient les critères  de Muzito pour le candidat unique de l'opposition?

L’Info en Ligne des Congolais de Belgique a posé cette question à Adolphe Muzito en insistant sur le fait que « depuis 2001 avec le parachutage de Joseph Kabila à la tête de la RD Congo, le pays est pratiquement pris en otage par une clique d’individus, plus ou moins dix mille qui ont confisqué toutes les manettes du pouvoir, surtout financier. »

La plupart de ces gens :

  • Ont installé Joseph Kabila en 2001,
  •  Ont soutenu ce dernier en 2006 et pire en 2011 dans le hold-up électoral.

Ces gens affichent des « signes extérieurs d’enrichissement sans cause »,  et leur fortune, ils l’ont amassée grâce à la politique. En même temps, la plupart d'entre eux se connaissent, ont tissé des relations  dans le système Kabila,

Sont-ils les mieux indiqués à porter les aspirations du peuple via les urnes ?

Tout en reconnaissant la responsabilité de ce personnel politique dans la crise actuelle, Adolphe Muzito a affirmé que son choix à lui serait plus conditionné par le programme que par « l’homme ».

Problème. Le mot d’ordre à donner aux électeurs sera de choisir un homme et non un programme !

Quelle opinion le peuple a-t-il de la praxis de ce personnel politique ? Occulter cela, serait une faute politique.

 

Bruxelles, le 2 septembre 2018

Cheik FITA

Candidat unique de l’opposition selon Muzito : Plus un programme qu’un homme !

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 08:38

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 03:43
Elections belges. Les têtes de liste NVA de Ganshoren et Molenbeek face aux pasteurs congolais.

Vendredi 31 août 2018, une quinzaine de pasteurs d’origine congolaise vivant en Belgique ont été reçus au parlement belge par deux têtes de liste de la NVA pour les prochaines communales :

  • Karl Vanlouwe, Sénateur et tête de liste dans la commune de Ganshoren,
  • Laurent Mutambayi, conseiller de l’homme politique belge le plus populaire, Theo Francken et tête de liste dans la commune de Molenbeek,

Ce n’est pas un secret, cette rencontre  s’inscrivait dans le cadre de la campagne communale et avait pour objectif un échange sur les problèmes spécifiques à la communauté congolaise de Belgique.

Les pasteurs n’avaient pas la langue en poche. Tous les problèmes ont été abordés, souvent sans mettre les gants.

  • Les difficultés pour avoir des locaux pour le culte,
  • L’emploi,
  • La ségrégation,
  • Le refoulement des exilés,
  • L’opinion qui circule selon laquelle la NVA est un parti xénophobe,
  • Les promesses souvent non tenues des politiciens en général,
  • Et l’inévitable question de la position de la NVA dans la politique belge du Congo.

Karl Vanlouwe et Laurent Mutambayi se sont complétés face à l’avalanche des questions des pasteurs congolais.

Bruxelles, le 31 août 2018

Cheik FITA

Elections belges. Les têtes de liste NVA de Ganshoren et Molenbeek face aux pasteurs congolais.

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
29 août 2018 3 29 /08 /août /2018 16:10
Affaire Bemba et al. Case : la Chambre de première instance VII rendra sa décision sur la peine le 17 septembre 2018

La Chambre de première instance VII de la Cour pénale internationale ("CPI" ou "Cour") a programmé une audience le 17 septembre 2018 à 15:00 (heure locale de La Haye) pour rendre sa décision sur les peines à l'encontre de M. Jean-Pierre Bemba Gombo, M. Aimé Kilolo Musamba et M. Jean-Jacques Mangenda Kabongo.

Scheduling order

Contexte : Le 8 juin 2018, la Chambre d'appel de la Cour pénale internationale a décidé, à la majorité, d'acquitter Jean-Pierre Bemba Gombo des charges de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité prétendument commis en République centrafricaine (RCA).

Suite à cet arrêt, la Chambre d'appel a estimé qu'il n'y avait pas lieu de maintenir M. Bemba en détention dans le cadre de l'affaire concernant les crimes allégués en RCA et qu'il revenait à la Chambre de première instance VII de déterminer si sa détention demeure justifiée en vertu de sa condamnation pour des atteintes à l'administration de la justice.

Le 19 octobre 2016, la Chambre de première instance VII avait déclaré Jean-Pierre Bemba Gombo, Aimé Kilolo Musamba, Jean-Jacques Mangenda Kabongo, Fidèle Babala Wandu et Narcisse Arido coupables de plusieurs atteintes à l'administration de la justice, en lien avec la subornation de témoins et la sollicitation de faux témoignages de témoins de la Défense dans l'autre affaire concernant M. Bemba devant la CPI. Le 22 mars 2017, la Chambre de première instance VII a rendu sa décision relative aux peines dans cette affaire. Le 8 mars 2018, la Chambre d'appel a confirmé les condamnations pour la plupart des accusations mais a acquitté M. Bemba, M. Kilolo et M. Mangenda de l'accusation consistant en la production d'éléments de preuve faux en connaissance de cause. Les condamnations et acquittements concernant les cinq accusés sont désormais définitifs.

Concernant les peines, la Chambre d'appel a confirmé les peines infligées à M. Babala et à M. Arido, qui sont désormais définitives. La Chambre d'appel a cependant annulé les peines prononcées à l'encontre de MM. Bemba, Mangenda et Kilolo et envoyé cette question à la Chambre de première instance pour une nouvelle décision.

source : CPI

Lien : https://www.icc-cpi.int/Pages/item.aspx?name=ma231&ln=fr

 

Affaire Bemba et al. Case : la Chambre de première instance VII rendra sa décision sur la peine le 17 septembre 2018

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 09:58
Billet. « Réseau des Congolais vivant à l’étranger »

Vous êtes Congolaise ou Congolais vivant à l’étranger ?

Ceci vous concerne.

Un fait politique très grave a eu lieu en RD Congo : Tous  les millions de Congolaises et Congolais qui vivent à l’étranger ont été exclus des élections de décembre 2018,

  •          Alors qu’il est plus facile dans la plupart des pays étrangers de recenser les Congolais qui y vivent,
  •          Alors Congolais vivant à l’étranger sont un grand poids numérique : ils sont des millions,
  •          Alors qu’ils sont une force économique : ils envoient des milliards de dollars au pays chaque année,
  •          Alors qu’ils sont une grande force sociale : les frais scolaires, les  frais pour les soins médicaux, ce sont eux qui les prennent en charge,
  •          Alors  qu’ils sont une grande force culturelle et scientifique… !

Face à cette exclusion injuste et préméditée, aucun Congolais vivant à l’étranger ne devrait rester les bras croisés !

Pourquoi ?

Parce que, quoique exclus des élections,  les Congolais vivant à l’étranger devront se soumettre aux futures autorités qu’ils n’auront pas choisies ! C’est inacceptable.

Que faire ?

A défaut de voter, chacun des Congolais vivant à l’étranger a le devoir civique d’influer sur le processus électoral :

  •          En permettant de barrer la route du pouvoir à tous ceux qui auront contribué à l’exclusion des Congolais vivant à l’étranger,
  •          En favorisant l’arrivée au pouvoir de personnes plus vertueuses, plus respectueuses du droit.

Comment ?

Il existe plusieurs actions et stratégies.

En tant que membre de la société civile, j’en ai choisie une. Ce sera ma petite pierre à l’édifice qu’est le  combat des Congolais vivant à l’étranger pour arriver à peser véritablement de leur poids sur la marche du pays.

D’abord, qui suis-je ? 

 

Je m’appelle Cheik FITA.

Je suis philosophe, dramaturge, metteur en scène et journaliste. Depuis décembre 2006, j’anime un journal sur le Web dénommé « Info en ligne des Congolais des Belgique » avec comme lien cheikfitanews.net .

Quelle est cette action que je propose?

Il s’agit de la mise en place d’un grand réseau appelé : « Réseau des Congolais vivant à l’étranger »

Oui,

« Le monde étant dirigé par la loi du rapport des forces ». Les forts imposent leur volonté aux faibles.

Ceux qui ont décidé d’exclure du processus électoral les Congolais vivant à l’étranger l’ont fait parce qu’ils considèrent les Congolais vivant à l’étranger comme étant une quantité négligeable.

Aux Congolais vivant à l’étranger de prouver le contraire.

Quelle est la nature de ce réseau ?

Il s’agit d’un réseau qui a l’ambition d’obtenir  l’adhésion du plus grand nombre possible de  Congolais vivant à l’étranger, en vue de réaliser des actions citoyennes. Oui, la première force, c’est le nombre. Et plus on est nombreux, mieux on se fait entendre.

L’objectif de ce réseau consiste essentiellement à constituer une banque de données des ressources humaines de tous les Congolais vivant à l’étranger, par catégorie socioprofessionnelle, et par lieu de résidence. (C’est un projet qui avait commencé en 2011, puis suspendue). Plus cette banque de donnée sera grande, plus le poids des Congolais vivant à l’étranger sera mis en évidence, et plus les Congolais vivant à l’étranger seront entendus, et respectés à leur juste valeur, tant en RD Congo que dans le pays  de résidence,

Une fois cette banque de données constituée, le réseau entreprendra l’action suivante : Informer et sensibiliser tous les électeurs congolais sur la nécessité de balayer le système politique actuel qui cherche par tous les moyens à se cramponner au pouvoir. Or, non seulement, il a un bilan désastreux, mais pire, si par malheur, grâce à ses manœuvres, ce système parvenait à survivre, il pourrait rester là durant plusieurs décennies encore avec des conséquences catastrophiques à tous points de vue.

Parmi les actions à réaliser, le réseau devra :

  1. Mettre en place des jumelages entre communes et territoires de la RD Congo d’une part, et communes de l’étranger où vivent des Congolais d’autre part,
  2. Et durant le processus électoral, grâce à ce jumelage influer positivement sur le vote des compatriotes au pays.
  3. Dans la mesure du possible, concevoir et délivrer une carte avec puce à tous les membres du réseau, prémices d’une carte d’identité pour citoyen que les Congolais attendent jusqu’à ce jour,
  4. Créer l’entraide et la solidarité entre ses membres,
  5. Partager les expériences positives,
  6. Soutenir et encourager les initiatives des Congolais vivant à l’étranger, qui méritent de l’être. 
  7. Améliorer à l’étranger l’image du Congolais et de la RD Congo, 
  8. Nota Bene. Le Réseau des Congolais vivant à l’étranger n’est pas une énième association des Congolais vivant à l’étranger, c’est une plate-forme numérique, un outil. Les associations existantes des Congolais vivant à l’étranger y sont le bienvenu et peuvent aussi le réseau pour certaines de leurs actions.

 Comment adhérer au réseau ?

- En vous inscrivant dans le groupe « Réseau des Congolais de Belgique » sur facebook : https://www.facebook.com/groups/278036089475595/

- En cliquant sur le lien suivant

http://www.cheikfitanews.net/contact

Et en complétant les rubriques qui y sont reprises.

Il est conseillé d’adhérer au Réseau  en groupe, en compagnie d’autres personnes, au moins cinq, afin de constituer une antenne locale du réseau,

 

 

Cheik FITA , parcours, repères.

Depuis 1976

Auteur de plus de 35 pièces de théâtre et autant de spectacles mis en scène et joués tant au pays qu’à l’étranger.

Plus de 40 ans d’actions culturelles et citoyennes.

1978 

Katanga. Ecrit et met en scène avec le Théâtre ORCAN la pièce « Moins Homme »  dite la guerre de Kolwezi, une des douze pièces de théâtre finalistes du concours théâtral Interafricain de RFI en 1979

1987 

Kinshasa. Grand Prix National de Théâtre

1988

Repris dans le dictionnaire universel Hachette comme auteur de théâtre

1992

Kinshasa. Est une des cent personnalités invitées de la Conférence Nationale Souveraine (CNS) comme ayant marqué la vie du pays chacune dans son domaine, durant les trente dernière années .

1992

Livre à la CNS la communication suivante :Plaidoyer pour l’Homme « l’Homme qu’il faut à la place qu’il faut »

1992-1997 

Est Parlementaire au Haut Conseil de la République

2002

Bruxelles. Publie « Peuple Mokonzi, olobi nini ? »  Un ouvrage d’éducation civique

de 2003 à 2006.

A partir de Bruxelles : est activiste et organisateur des manifestations pour le changement en RD Congo

De 2005 à 2009 

Co-organisateur à Bruxelles de quatre éditions du congrès mondial des Congolais vivant à l’étranger

En 2005 

Co-organisateur à Bruxelles le 30 juin, d’une grande marche de plus de 3000 personnes depuis le petit château jusqu’à l’ambassade de la RD Congo.

2006 

Bruxelles. Crée le journal sur Internet  « Info en Ligne des Congolais de Belgique », d’abord comme blog : cheikfitanews, puis comme site.

A ce jour, il y a écrit et publié plus de 3.500 articles : reportages, analyses…  des articles lus par de millions de lecteurs

2012

Bruxelles-Bordeaux. Publie  le livre « RD Congo, la démocratie assassinée ? »

2017Paris. Il est un des quarante membres signataires  du Manifeste du Citoyen  congolais dénommé  « ESILI »

2018 :  c’est aujourd’hui 

Billet. « Réseau des Congolais vivant à l’étranger »

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
27 août 2018 1 27 /08 /août /2018 15:30
Document. Calendrier électoral congolais, les étapes qui restent d'ici le 23.12.2018

Le 25 août dernier, la CENI a publié dans la douleur la liste des candidats à la présidentielle congolaise de décembre 2018.

Quelles sont les étapes qui restent pour la tenue de cette présidentielle ?

Nous publions ci-dessous la suite du calendrier électoral.

 

ILCdB

 

Document. Calendrier électoral congolais, les étapes qui restent d'ici le 23.12.2018
Document. Calendrier électoral congolais, les étapes qui restent d'ici le 23.12.2018
Document. Calendrier électoral congolais, les étapes qui restent d'ici le 23.12.2018
Document. Calendrier électoral congolais, les étapes qui restent d'ici le 23.12.2018
Document. Calendrier électoral congolais, les étapes qui restent d'ici le 23.12.2018
Document. Calendrier électoral congolais, les étapes qui restent d'ici le 23.12.2018

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 21:39
Communication. TRANSITION SANS KABILA MANIFESTE DU CITOYEN CONGOLAIS «Esili »:Un an!

TRANSITION SANS KABILA MANIFESTE DU CITOYEN CONGOLAIS-PREMIER ANNIVERSAIRE

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Rappel du contexte

  1. Du 15 au 17 août 2017 à Paris en France, les représentants de plusieurs dizaines d’organisations non-gouvernementales, des mouvements citoyens, des journalistes engagés et des personnalités indépendantes, tous des citoyens congolais à part entière, vivant au pays ou dans la Diaspora, s’étaient retrouvés lors de la rencontre citoyenne de la société civile congolaise organisée pour réfléchir sur le thème « Mobilisation citoyenne pour le retour à l’ordre constitutionnel en République Démocratique Congo ».
  2. 2. La rencontre était une contribution à la lutte héroïque menée par la société civile congolaise au sein des mouvements citoyens, des organisations de défense de la démocratie et des droits de l’homme et de la presse indépendante en vue du respect de la Constitution ainsi qu’une réponse citoyenne à la Déclaration de la Conférence Episcopale Nationale Congolaise (CENCO) qui était intitulée « Le Pays va très mal. Debout, Congolais ! Décembre 2017 approche » et qui nous interpellait au sursaut patriotique conformément à notre Hymne national, « Debout Congolais ! ».
  3. 3. La rencontre de Paris avait débouché sur l’adoption du Manifeste du Citoyen congolais préconisant une Transition citoyenne Sans Joseph Kabila (TSK) devenu un président illégitime et illégal depuis l’expiration de son dernier mandat constitutionnel en 2016 et sans la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) dans sa configuration actuelle qui en fait un organe totalement assujetti à la Majorité présidentielle et à son Autorité morale.
  4. 4. Le Manifeste signé à Paris en date du 19 août 2018 avait été endossé par plusieurs millions de Congolais dont les universitaires qui y avaient solennellement adhéré à travers la Déclaration finale de leur conférence organisée les 28 et 29 août 2017 à Kinshasa sur le thème : « Nation congolaise en péril : responsabilité sociale des universitaires ». Une année après la signature du Manifeste, il convient de s’interroger sur le chemin parcouru et les prochaines étapes à franchir dans cette longue marche de notre peuple vers la liberté. Invention du Concept de la TSK
  5. 5. Nous tenons à remercier et à féliciter tous les collègues qui avaient pris part à la Conférence de Paris pour avoir inventé le concept de la TSK et pour leur vision « prophétique ». En intellectuels organiques de leur peuple, ils étaient en mesure de scruter l’avenir en préconisant une TSK comme indispensable à la résolution de la crise politique congolaise dont Joseph Kabila était la principale cause.
  6. 6. En forçant Joseph Kabila à renoncer à son projet funeste d’un troisième mandat présidentiel malgré sa « passion pour le pouvoir », nous avons ensemble gagné une bataille sans précédent dans l’histoire de notre pays. L’avenir de ce pays se déclinera désormais SK (Sans Kabila) comme Président de la République. C’est la victoire de tout un peuple au prix de nombreux sacrifices.
  7. 7. Gardons une pensée pieuse envers les victimes de toutes les violations des droits de l’homme, y compris celles de la répression barbare des manifestations pacifiques des 31 décembre 2017, 21 janvier et 25 février 2018 ainsi qu’envers tous les martyrs de la démocratie dans notre pays.
  8. 8. Restons solidaires des organisations de la société civile, des universitaires, des étudiants, des jeunes, des fonctionnaires, des travailleurs, des acteurs politiques acquis au changement démocratique, et des mouvements citoyens dont les actions s’inscrivent parfaitement dans le cadre de l’objectif final poursuivi par les signataires du Manifeste, géniteurs de la TSK. 2 Situation politique actuelle.
  9. 9. En dépit du fait que Mr Kabila ait été forcé de renoncer à un troisième présidentiel, et malgré l’enregistrement des candidatures aux élections présidentielle, législatives nationales et provinciales prévues au 23 décembre 2018, la situation naguère décriée n’a pas changé et s’est même aggravée :
    • L’Accord du 31 décembre 2017 conçu comme une solution à la crise n’a toujours pas été appliqué intégralement et de bonne foi par Mr Kabila.
    • Les prisonniers politiques n’ont pas été libérés ; certains congolais restent condamnés à l’exil tandis que plusieurs membres de la société civile sont arbitrairement et illégalement poursuivis, arrêtés ou condamnés à vivre en clandestinité dans leur propre pays.
    • La République Démocratique du Congo a été transformée en un parti-Etat de fait avec la création du Front Commun des Congolais (FCC), une plate-forme électorale formée en plein Conseil des Ministres dont Mr Kabila est l’Autorité Morale et à laquelle tous les membres des institutions publiques nationales, provinciales et locales ont été obligés d’adhérer.
    • La CENI est inféodée au pouvoir en place. Son instrumentalisation par le régime, son refus d’assainir le fichier électoral qui comprendrait plus de 10 millions d’électeurs fictifs et son entêtement à utiliser une machine à voter non prévue par la loi et commandée au mépris de toutes les règles de bonne gouvernance augurent de massives fraudes électorales au profit du FCC et de ses candidats.
    • - Il ne saurait y avoir des élections libres, inclusives, crédibles, transparentes et paisibles à la date du 23 décembre 2018 malgré la renonciation de Mr Kabila à un troisième mandat. Nouvelles étapes de la lutte, Transition Sans Kabila (TSK), Appel à la Mobilisation et à la Solidarité
  10. L’instauration d’un régime véritablement démocratique qui permette au peuple congolais de bâtir un pays plus beau qu’avant qui serve de moteur la Renaissance africaine constitue l’objectif ultime d’une lutte nationale de libération qui devra se poursuivre jusqu’ à ce que cet objectif soit atteint.
  11. 11. Exigeons la libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers politiques et des membres de la société civile illégalement détenus ou obligés à vivre en clandestinité, le retour de toutes les personnes condamnées à l’exil, le rapatriement du corps du défunt Président Etienne Tshisekedi, et la cessation de toutes les poursuites engagées contre les représentants des forces démocratiques en vue de la description du climat politique.
  12. 12. Réaffirmons avec force qu’une Transition citoyenne Sans Kabila (TSK) s’impose pour conduire le pays à des élections libres, paisibles, transparentes, inclusives et crédibles. Une telle Transition n’est possible qu’avec de nouveaux animateurs de la CENI, un fichier électoral assaini, l’abandon de la machine à voter, une Cour Constitutionnelle, une armée, une police, des services de sécurité et des médias publics (RTNC) républicains et au service de la Nation congolaise, non celui d’un individu, d’un parti ou d’un regroupement politique.
  13. 13. Demandons à la Communauté internationale, spécialement au Conseil de Sécurité, à l’Union africaine, à la Communauté des Etats de l’Afrique australe (SADC), à la Conférence internationale pour la Région des Grands Lacs (CIRGL), à la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), à l’Union européenne (UE), à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et aux pays démocratiques qui se disent « Amis du Congo » de faciliter à la mise en œuvre de la TSK dès lors que Joseph Kabila, son Gouvernement et sa CENI ont failli à leurs missions et à leurs engagements solennels d’organiser des élections démocratiques, libres, transparentes, crédibles, paisibles et inclusives dans notre pays.

** ESILI ** INAISHA ** IMENI ** KUAJIKI**

Fait à Kinshasa, ce vendredi 24 août 2018.

POUR LES SIGNATAIRES DU MANIFESTE Prof André Mbata Mangu Mme Leonnie Kandolo Contacts: +243 8211729908 + 243819677757

Communication. TRANSITION SANS KABILA MANIFESTE DU CITOYEN CONGOLAIS «Esili »:Un an!

Partager cet article

Repost0
25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 05:47
Présidentielle RD Congo 2018 : La CENI se paie le scalp de Bemba

Très tard dans la nuit du 24 au 25 aout 2018, la CENI, Commission Electorale Nationale Indépendante a publié la liste des candidats retenus pour la présidentielle 2018 de la RD Congo. Il s’agit de :

  1. Kikuni Seth (Indépendant)
  2. Kazadi Ngumbe Ngumbe (FPJ)
  3. Ngoy Ilunga wa Nsenga Theodore
  4. Maluta Joseph (Indépendant)
  5. Tshiani Noel (Indépendant)
  6. Mabaya Gizi Amine (ACC)
  7. Kin-kiey Mulumba (Indépendant)
  8. Matungulu Mbuyamu Freddy (SYENCO)
  9. Tshisekedi Tshilombo Felix (UDPS/Tshisekedi)
  10. Shekombe Alain Daniel (Indépendant)
  11. Radjabo Sokorabo
  12. Kamerhe Lwa kanyinginyi Vital (UNC)
  13. Fayulu Madidi (Dynamique de l’Opposition)
  14. Mpunga Mbomba Yves (FP)
  15. Mokia Gabriel (MDCO)
  16. Masheke Sylvain (Indépendant)
  17. Ramazani Shadary Emmnauel (Indépendant)
  18. Luntadila Diavena Charles
  19. Mvemba Francis (Indépendant)

Il va de soi que Ramazani Shadari dauphin de Joseph Kabila est bien là mais avec comme étiquette :« Indépendant »..

On constatera que le nom de Jean-Pierre Bemba Gombo, leader du MLC est absent.

Selon la CENI, JP Bemba a été écarté suite «à sa condamnation à un an de prison et à un paiement de 300. 000 euros d’amende par la Cour pénale internationale pour subornation des témoins ».

Faut-il signaler que cette condamnation n’est pas encore définitive ?

Parmi les candidatures écartées on citera également :celles des anciens Premiers ministres de Joseph Kabila :   Antoine Gizenga, Adolphe Muzito, Sammy Badidanga.

En ce qui est de la parité : sur les 19 candidatures, il n’y a aucune femme !

Enfin, signe des temps :

Des onze candidats à la présidentielle de 2011 dont voici la liste, un seul reste en lice : Vital Kamerhe.

 

  1. Jean Andeka Djamba  (ANCC)
  2. Etienne Tshisekedi (UDPS)
  3. François Joseph Nzanga Mobutu (Udemo)
  4. Vital Kamerhe (UNC)
  5. Kengo wa dondo (UFC)
  6. Nicephore Kakese (URDC)
  7. Joseph Kabila  (Indépendant)
  8. Oscar Kashala (UREC)
  9. Antipas Mbusa Nyamwisi (Indépendant)
  10. Adam Bombole  (Indépendant)
  11. Josué Alex Mukendi Kamama (Indépendant)

 

Présidentielle RD Congo 2018 : La CENI se paie le scalp de Bemba

 Par contre, de tous les 33 candidats  de la présidentielle de 2006, aucun n’est présent en 2018.

Pour rappel, voici leurs noms :

 

  1. Kasonga Banyingela (APE)
  2. Jean-Pierre Bemba Gombo (MLC)
  3.  Abdoulaye Ndombasi - indépendant
  4. Eugène Diomi Ndongala (DC)
  5. Antoine Gizenga (Palu)
  6. Bernard Emmanuel Kabatu Suila (USL)
  7. Joseph Kabila Kabange - indépendant
  8. Gérard Kamanda wa Kamanda (FCN/Me Kamanda)
  9.  Oscar Kashala Lukumuenda (UREC et Alliés)
  10. Norbert Likulia Bolongo - indépendant
  11. Roger Lumbala (RCDN)
  12. Guy Patrice Lumumba – indépendant
  13.  Vincent de Paul Lunda Bululu (RSF)
  14. Pierre Anatole Matusila Malungeni ne Kongo - indépendant
  15. Christophe Mboso des Pwanga (CRD)
  16. Antipas Mbusa Nyamwisi (Forces du renouveau)
  17. Abdu (RNS)
  18. François Joseph Mobutu Nzanga Ngbangawe (UDEMO)
  19. Florentin Mokonda Bonza (CDC)
  20. Timothée Moleka Nzulama (UPPA)
  21. Justine Mpoyo Kasa-Vubu (MD)
  22. Jonas Mukamba Kadiata Nzemba (ADECO)
  23. Paul Joseph Mukungubila Mutombo - indépendant
  24. Osée Muyima Ndjoko (R2D)
  25. Arthur Z'ahidi Ngoma (Camp de la Patrie)
  26. Jacob Niemba Souga (CPC)
  27. Marie-Thérèse Nlandu Mpolo Nene (CONGO-PAX)
  28.  Wivine N'Landu Kavidi (UDR)
  29. Catherine Marthe Nzuzi wa Mbombo (MPR/Fait privé)
  30. Joseph Olengankoy Mukundji (FONUS)
  31.  Pierre Pay-Pay wa Syakasighe (CODECO)
  32. Azarias Ruberwa Manywa (RCD)
  33.        Hassan Thassinda Uba Thassinda (CAD)

 

Bruxelles, le 25 août 2018

Cheik FITA

Présidentielle RD Congo 2018 : La CENI se paie le scalp de Bemba

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA
24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 23:51
Manœuvres de la CENI, la mise en garde du clan Kabila par l’opposition

Vendredi 24 août 2018, alors que le peuple congolais attendait la publication de la liste des candidats à la présidentielle, la CENI  a brillé par son mutisme. A 0h45, heure de Bruxelles, rien n’avait été rendu public.

C’est ainsi que plusieurs candidats de l’opposition ont publié un communiqué de mise en garde à l’intention du clan Kabila qui mijoterait un plan pour écarter certains candidats dont Jean-Pierre Bemba et Félix Tshisekedi, et ce, après avoir écarté du scrutin Moïse Katumbi, un autre opposant.

Dans ce communiqué, l’opposition entrevoit de mobiliser le peuple pour faire échec à cette tentative de confisquer le pouvoir en espérant organiser des élections style MPR-Parti-Etat.

 

ci-dessous le communiqué de l’opposition.

 

Bruxelles, le 25 août 2018

Cheik FITA

Manœuvres de la CENI, la mise en garde du clan Kabila par l’opposition

Partager cet article

Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens