Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

Vidéo du slogan-phare des congolais jusqu'au 20 décembre 2016

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 09:06
Édito. 27.11.2016, le peuple congolais privé de son plus grand droit. Quelles conséquences ?

Le dimanche 27 novembre 2016 auraient dû avoir lieu en RD Congo les élections législatives et la présidentielle. Ça n'est pas le cas.

Comment expliquer cette situation rocambolesque ? Qui en est responsable? Quelles sont les conséquences de cette hérésie ? Et quelles solutions ou quelles sanctions envisager ?

Le dimanche 28 novembre 2011 avaient eu lieu en RD Congo les élections législatives et la présidentielle.

La législature et le mandat présidentiel étant de cinq ans, le dimanche 27 novembre 2016, les Congolais devaient se rendre aux urnes pour se choisir leurs députés et leur Président.

Le pouvoir avait cinq ans pour s'acquitter de cette tâche régalienne.

Au terme de cinq ans, la RD Congo se retrouve sans organisation des élections.

À quoi est due cette rocambolesque et injurieuse situation ?

Le premier responsable de cet impair, c'est la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante.

Problème.

La CENI, théoriquement indépendante ne l'est en réalité que de nom. Les faits ont montré que la CENI et ses animateurs sont inféodés au pouvoir exécutif auquel ils obéissent au doigt et à l’œil. Une caisse de résonance.

Elle aurait été indépendante, la CENI aurait pu organiser les élections dans les délais.

Quelles raisons la CENI avance-t-elle pour justifier sa bêtise ?

Le manque de temps et les moyens.

Pour ce qui est du temps c'est faux parce que la CENI avait cinq ans.

Pour ce qui est des moyens, le gouvernement devait les lui fournir et elle-même la CENI était en devoir de tirer la sonnette d'alarme en cas de problème. Cela n'a pas été le cas.

Mais la vraie raison de ce piétinement, ce sont les pesanteurs politiques.

Depuis 2012, le pouvoir politique envisageait déjà changer la constitution afin de permettre au Président sortant de se représenter ou du moins, de rester au pouvoir. On connaît les conséquences de ces manoeuvres: des tueries en janvier 2015 lors des manifestations contre la tentative de changer la loi électorale, de nouvelles tueries en septembre 2016 quand l'opposition voulait signifier aux dirigeants l'imminence de la fin du deuxième et dernier mandat présidentiel.

Ainsi, la volonté du Président sortant de ne pas quitter le pouvoir est la raison principale de la catastrophe appelée: pas d'élections en RD Congo le 27 novembre 2016.

Quelles sont les conséquences ?

La RD Congo se retrouve dans une situation de chaos politique, non prévue par la constitution. Il n'y a plus que le peuple pour trancher. Le peuple Congolais aurait dû s'exprimer dans les urnes. Les gouvernants l'en ont empêché.

Cela a-t-il fait disparaître le besoin de s'exprimer ? Non. Il y a donc en ce moment une très grosse frustration dans le peuple, frustration qui ne pourra disparaître sans exutoire.

Comble de bêtise, à la suppression des élections, le pouvoir ajoute une couche : l'interdiction de toute manifestation politique. Il n'y a pas meilleure image que celle-ci pour exprimer la situation : "On remplit une casserole d'eau, on y met un couvercle, on soude le couvercle, et on met la casserole sur le feu."

Faut-il être prophète pour affirmer qu'à partir de ce 27 novembre 2016 jusqu'au 19 décembre 2016 à minuit, une explosion populaire est possible en RD Congo, à l'image de l'explosion qui guette cette casserole sur le feu ?… Par la faute et l'irresponsabilité de ceux qui avaient comme devoir d'assurer la quiétude dans le pays.

Et quelles solutions, quelles sanctions envisager ?

La faute est si grande que ce n'est pas la dernière démission du gouvernement qui résoudra le problème.

Au plus tard durant la semaine du mardi 13 au lundi 19 décembre 2016, un signal clair doit être envoyé au peuple.

Quel signal ?

Ce signal semble encore tabou aujourd'hui dans le camp de la MP, la Minorité au Pouvoir :

Le devoir et la lourde responsabilité pour tous ceux qui sont dans le dernier carré du pouvoir actuel de s'assumer et de faciliter une chose, la plus importante, la seule qui s'impose aujourd'hui : Faciliter et organiser le départ du pouvoir du Président sortant le 19 décembre 2016 à minuit. Une action d'importance moindre, serait du replâtrage, une manœuvre incapable de contenir la très grosse frustration populaire actuelle qui est à son paroxysme.

« Baliaka dongo dongo na soni te ». Liloba ya ba koko.

               La rédaction

Édito. 27.11.2016, le peuple congolais privé de son plus grand droit. Quelles conséquences ?
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 08:25
Mort de Fidel Castro à 90 ans

Mort de Fidel Castro à 90 ans

 

Fidel Castro est mort le 26 novembre 2016 à l'âge de 90 ans.

 
Voici le verbatim de la déclaration de Raul Castro annonçant la mort de son frère Fidel : 

"Le commandant en chef de la Révolution cubaine est décédé à 22h29 ce soir" (05h29 heure de Paris samedi). L'organisation de l'hommage funèbre qui lui sera donné sera précisée" ultérieurement, a-t-il ajouté dans cette brève allocution conclue par un tonitruant: "Jusqu'à la victoire, toujours!" ("Hasta la victoria, siempre"
source: Le Figaro.fr
Plus d'information cliquez sur :
http://www.lefigaro.fr/international/2016/11/26/01003-20161126LIVWWW00004-en-direct-cuba-fidel-castro-est-mort.php

 

Mort de Fidel Castro à 90 ans
Repost 0
Published by Cheik FITA/Le figaro
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 10:25
Fin de règne en RD Congo et la bombe jeunesse, il est peut-être trop tard

Le mardi 22 novembre 2016, une plate-forme composée des mouvements citoyens Lucha et Filimbi, des ligues des jeunes du Rassemblement et du MLC a lancé une campagne dénommée « Bye bye Kabila », en prévision du 19 décembre 2016 à 23h59, jour, heure et minute de la fin du deuxième et dernier mandat de monsieur Joseph Kabila à la tête du pays.

Ce mouvement contribuera-t-il à la chute du régime, ou le régime aura-t-il suffisamment de ressources pour rebondir ?

Le coup asséné à la MP, la minorité au pouvoir a été si percutant qu'une proche du Président sortant a été contrainte de réagir aux déclarations des jeunes.

En effet, quelques jours plus tôt, lors de son ultime message à la Nation, le Président Kabila avaient donné le bilan de ses quinze ans de pouvoir avec des promesses pour les jeunes. Les jeunes avaient ironisé sur RFI :

« Oser prétendre la mise en place de stratégies à 29 jours de la fin de son mandat, quel manque de considération et de responsabilité ». Et dans la réplique de la conseillère de la présidence ce bout de phrase était sorti :« en tout cas la volonté elle est là .

Hasard de calendrier, la veille à Bruxelles, l'ancien Sous-Secrétaire d’État américain aux affaires africaines présentait son livre : « L'ESPRIT de L'HOMME FORT AFRICAIN, Mémoires d'un Diplomate ». Et dans ce livre, nous avons épinglé cette phrase à propos de la jeunesse africaine :

«…  aux Africains de faire face à la réalité et d'évoluer vers une bonne gouvernance, avant que leur population croissante de jeunes sans emploi ne constitue pour eux une bombe à retardement.. »

La phrase du diplomate américain doit être prise au sérieux car elle a été écrite in tempore non suspecto.

Et lors de sa conférence, Herman Cohen a fait allusion à une autre activité des jeunes : le chant « Kabila o yebela, mandat esili » chant entonné dans les stades ou lors des victoires de l'équipe nationale, les Léopards.

Durant son règne, Joseph Kabila a-t-il réussi à désamorcer cette bombe à retardement qu'est la jeunesse ?

De 2001 à 2016, combien de jeunes congolais ont atteint 18 ans, la majorité ?

Dans quelles conditions ont-ils étudié du primaire à l'Université ?

À l'issue des études de ceux qui ont pu les achever, combien ont eu un emploi conforme à leurs profils ?

Depuis 2001, dans quelles conditions sociales tous ces jeunes vivent-ils grâce aux prouesses du gouvernement:

- Logement,

- Transport,

- Alimentation,

- Soins de santé,

- Accès à l'eau potable,

- Accès à l'énergie électrique,

- Accès à l'information objective,

- Accès au loisir et à la culture,

- Accès à l'Internet et maintenant aux réseaux sociaux,

- Sécurité des biens et des personnes,

- Justice équitable,

- Administration non corrompue…

Les fins de règne présentent souvent des similitudes troublantes.

En 1996, un an avant la chute de Mobutu, notre troupe de théâtre, le Théâtre ORCAN avait réussi à signer avec le Centre Culturel Américain de Kinshasa un contrat d'achats de plusieurs représentations de notre spectacle « Voyage de Nègres au bout de la démocratie » pour une grande tournée dans les Universités et les Instituts supérieurs.

Voici un extrait d'une réplique de ce spectacle :

Le peuple :

« Nous pensons qu'au delà de ce que nous endurons, ce ne sera plus supportable.

Cela commence le jour même de la naissance.

Ne survit que celui qui a de la chance,

Et qui naît dans un hôpital sinon,

Même alors, il faut qu'il y ait un corps médical motivé, sinon…

Dans le cas peu probable où cela serait, il faut qu'il y ait des médicaments, sinon…

S'il y a des médicaments, ils valent plusieurs fois le salaire du père.

L'enfant qui atteint un an d'âge,

Une fois éloigné du sein de sa mère,

Il lui faudra trouver à manger sinon…

S'il trouve à manger, dès qu'il a six ans,

Il faudra trouver une école, une bonne école. Sinon…

S'il trouve une bonne école, il faudra payer tous les frais durant des années. Sinon…

S'il paie tous les frais et termine les études,

Il lui faudra un emploi rémunérateur sinon...

C'est la marche à pieds tous les jours,

Un taudis comme logement,

Une femme mal entretenue,

Des enfants mal nourris, maigrichons, maladifs…

Et le cycle recommence pour les enfants... »

(Tirée de « Voyage de Nègres au bout de la démocratie. » Écrit et mis en scène par Cheik FITA, jouée par le Théâtre ORCAN à Kinshasa en 1996 et 1997. Inédit)

Les enfants dont il est question dans cette pièce, s'ils étaient nés en 1996, ils ont aujourd'hui 20 ans.

Joseph Kabila de 2016 a-t-il fait mieux que Mobutu de 1996 ?

Ces enfants-là, ce sont ceux qui chantent « Yebela » dans les stades. Y a-t-il une force capable de les dompter d'ici le 19 décembre 2016 ? Et pour longtemps ?

Au lieu de les affronter, il serait plus sage d'écouter leur message et de s'y conformer. Ils sont la majorité du Congo.

Se conformer au message de ces jeunes est peut-être la seule façon de désamorcer cette bombe-là. Sinon...

Bruxelles, le 25 novembre 2016

Cheik FITA

Fin de règne en RD Congo et la bombe jeunesse, il est peut-être trop tard
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 07:21
Herman Cohen en conférence à Bruxelles : quelle position de Trump par rapport à Kabila ?

Herman J. Cohen, ancien Sous Secrétaire d’État des Affaires étrangères sous George H. W. Bush (1989 à 1993) a tenu une conférence à Bruxelles le jeudi 23 novembre 2016 à l'hôtel Thon de Bruxelles (Place Rogier) pour présenter son livre : « L'ESPRIT de L'HOMME FORT AFRICAIN, Mémoires d'un Diplomate ».

Ce livre de 222 pages vient d'être édité à Kinshasa par Médiaspaul. Sont reprises dans le livre, plusieurs photos de l'auteur avec un grand nombre de dirigeants africains durant la période où il était en fonction.

Le livre est subdivisé en six parties ou groupes dont le troisième est consacré à la RD Congo, l'ancien Zaïre.

Dans sa conclusion, on peut lire ceci à la page 202 : « Le Président Barack Obama semble plus enclin que ses prédécesseurs à user d'une " fermeté affectueuse" envers l' Afrique. En tant qu'Américain d'origine africaine, il pense qu'il peut parler ouvertement des problèmes de corruption et d'atteintes aux droits de l'homme. Il peut se permettre de dire aux Africains de faire face à la réalité et d'évoluer vers une bonne gouvernance, avant que leur population croissante de jeunes sans emploi ne constitue pour eux une bombe à retardement... »

Durant la séance des questions-réponses, le débat s'est rapidement déplacé vers l'actualité avec la période de fin mandat du Président Joseph Kabila et l'élection aux États-Unis de Donald Trump.

Pour ce qui de la politique africaine de Donald Trump, Herman Cohen a affirmé que durant la campagne électorale, Donald Trump n'a pratiquement pas abordé les problèmes de l'Afrique.

Mais en se référant à ses propositions pour la politique intérieure américaine, on peut aisément déduire ce que pourrait être la politique de Trump pour l'Afrique.

Trump veut concentrer ses efforts et tous les moyens pour l'essor des USA, « Les États-Unis d'abord » : nouvelles infrastructures, baisse du chômage… Cela sous-entend qu'il pourrait y avoir moins d'argent vers l'Afrique.

Dans la lutte contre le terrorisme, Trump pourrait financer les actions susceptibles de combattre le terrorisme en Afrique : Boko Haram au Magreb, le Shebab en Somalie.

Et à propos de la pression américaine contre le régime de Joseph Kabila ?

Pour Herman Cohen, les congressmen  américains qui sont à la pointe pour les sanctions contre le régime de Joseph Kabila sont tous Républicains, le parti de Donald Trump. Donald Trump continuera sûrement la politique actuelle d'Obama sur la RD Congo et spécialement la RD Congo.

Par rapport à ces dernières semaines de règne de Joseph Kabila ? Herman Cohen a rappelé les récentes déclarations du gouvernement américain à savoir : ' « Le soutien à la démarche de la CENCO qui tente de rallier les deux tendances politiques actuelles en RD Congo : le pro-dialogue du Camp Tshatshi, et le Rassemblement ».

Après la conférence, Herman Cohen a dédicacé son livre à ceux qui se l'étaient procuré, tout en acceptant avec plaisir les séances photos.

Lors du cocktail, Herman Cohen a accordé des interviews à quelques médias en ligne Congolais dont l'Info en Ligne des Congolais de Belgique. Nous vous recommandons de suivre notre reportage vidéo réalisé par Gérard Kanabasawo dans lequel vous retrouverez :

- Un condensé de la communication d'Herman Cohen,

- Les réactions de certains compatriotes qui ont assisté à la conférence,

- Et l'interview accordée à l'Info en Ligne des Congolais de Belgique.

 

Bruxelles, le 24 novembre 2016

Cheik FITA

Herman Cohen en conférence à Bruxelles : quelle position de Trump par rapport à Kabila ?
Herman Cohen en conférence à Bruxelles : quelle position de Trump par rapport à Kabila ?
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 09:14
Fin mandat de J. Kabila : sit-in devant toutes les ambassades de la RD Congo et mobilisation tous azimuts 

Des membres de la communauté congolaise de Belgique ont lancé le mardi 22 novembre 2016 à Bruxelles une campagne de mobilisation tous azimuts des Congolais vivant à l'étranger pour contraindre le Président Kabila à partir du pouvoir le 19 décembre 2016 à minuit, à la fin de son deuxième et dernier mandat.

Il s'agit de deux actions d'envergure:

1 .Une semaine de sit-in soit du 13 au 20 décembre 2016, devant toutes les ambassades de la RD Congo à travers le monde,

2. L'envoi aux personnalités et organisations suivantes, par chaque communauté congolaise où qu'elle soit, d'un courrier sur la crise congolaise causée par monsieur Joseph Kabila : 

- Les responsables politiques du monde à tous les niveaux ; Présidents, Premiers Ministres, gouverneurs, maires, bourgmestres…

- Tous les médias ; télévisions, radios, journaux…

- Les personnalités du monde des affaires, les artistes, les sportifs…

- Les organisations Internationales,

- Les différentes associations,

Selon monsieur Babi Balukuna un des initiateurs de la campagne, interrogé par l'Info en Ligne des Congolais de Belgique, seule une pression internationale doublée d'une pression intérieure peut faire reculer le Président sortant et le contraindre à abandonner le pouvoir le 19 décembre 2016 à minuit.

Ci-desssous:

- La lettre en pièce jointe,

- L'entrevue vidéo avec Babi Balukuna,

Bruxelles, le 23 novembre 2016

Cheik FITA

2è vidéo après corrections sur la première

Fin mandat de J. Kabila : sit-in devant toutes les ambassades de la RD Congo et mobilisation tous azimuts 
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 09:44
Billet. RD Congo et fin de règne, la semaine rouge

Que se passera-t-il en RD Congo le 20 décembre 2016?

Dans la constitution, ce jour-là, le Président sortant devra rendre son tablier, car, la veille, le 19 décembre 2016 à minuit, aura pris fin son deuxième et dernier mandat de Président élu lors de la présidentielle chahutée de novembre 2011.

Cinq jours plus tôt, soit le 15 décembre 2016, les députés élus en novembre 2011 auront clôturé leur dernière session de la législature.

Avec la fin de la législature, le gouvernement aussi tombera.

Les élections n'ayant pas été organisées, le 20 décembre 2016, aucun animateur politique n'aura la légitimité pour parler au nom du Peuple, et engager le pays.

Il y a un mois et demi, il a été tenté l'organisation d'un dialogue qui se voulait national afin que ses résolutions soient opposables à tous. Hélas, n'ayant pu être inclusif, le forum n'aura réussi à publier qu'un chiffon dans lequel la majorité des Congolais ne se reconnaissent pas.

Ainsi, le 20 décembre 2016, aussi invraisemblable que cela paraisse, le pouvoir se retrouvera dans la rue.

Que faire ?

Après avoir généré tous les ingrédients du chaos et malgré qu'il se trouve maintenant dos au mur, le régime finissant n'a toujours pas le courage d'abandonner la logique sans issue du forcing, du putsch, étant même tenté de retourner le fusil vers les citoyens, même jusqu'à vouloir réduire en esclavage le Peuple souverain.

En ce troisième millénaire, après que l'on lui ai volé et confisqué son droit de vote qu'il aurait dû exercer le 27 novembre 2016, le Peuple Congolais acceptera-il cet asservissement ou résistera-t-il?

Qu'envisage l'opposition pour accompagner le Peuple dans sa résistance?

Et les Congolais de la diaspora, eux qui ont le corps à l'étranger et le coeur au pays, resteront-ils inactifs ?

Au fur et à mesure que la date du 20 décembre approche, de moins en moins d'alternatives se présentent au régime finissant :

- Si durant la semaine du 13 au 19 décembre 2016 ou peu avant, le Président sortant déclare qu'il va quitter le pouvoir, très vite des mécanismes pour assurer la transition se mettront en place, et le pays sera épargné.

- Si durant cette dernière semaine, le Président sortant ne se prononce pas et que dans un dernier sursaut de patriotisme les apparatchiks du régime lâchent leur Chef et se désolidarisent de lui, très vite des mécanismes pour assurer la transition se mettront en place.

- Mais si durant cette semaine, et le Président sortant, et la caste qui l'entourent s'entêtent à rester à la tête du pays sans mandat, ce sera le point de départ d'une période d'incertitudes, voire de chaos.

La semaine du 13 au 19 décembre 2016 risque d'être une semaine rouge.

56 ans après son indépendance, la RD Congo avait-elle besoin d'un tel gâchis ?

 

Bruxelles, le 22 novembre 2016

Cheik FITA

Billet. RD Congo et fin de règne, la semaine rouge
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 13:07
L'énigmatique Roger Lumbala.

S'il est des personnages énigmatiques dans le microcosme politique congolais des années Kabila, Roger Lumbala est de ceux-là.

Le samedi 19 novembre 2016 au Press Club Brussels Europe, Roger Lumbala a tenu sa première conférence de presse , quelques jours seulement après son retour en France, au lendemain d'un long séjour en taule en Russie.

Il y a quelques années c'est à partir du Burundi qu'il avait failli être livré au régime de monsieur Joseph Kabila.

Roger Lumbala  est député élu de Miabi et Président du RCDN. Il n'a pu siéger pour son second mandat, obligé de s'exiler pour fuir la colère de Joseph Kabila.

Lors de sa conférence de presse, Roger Lumbala a abordé les sujets suivants :

1. Le danger qui guette la RD Congo d'ici le 19 décembre 2016 avec la fin du deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila,

2. Son soutien à l'Icone Etienne Tshisekedi,

3. Le différend qui semble l'opposer au Joseph Kabila,

4. Les raisons de son arrestation en Russie.

D'entrée de jeu, Roger Lumbala a déclaré que la case RD Congo était en train de brûler et qu'il était impérieux que les dignes fils de la RD Congo taisent momentanément leurs différends pour éteindre d'abord le feu.

Mais Roger Lumbala se veut visionnaire car, au lendemain des élections chahutées de 2011, il avait compris que l'avenir de la RD Congo était plombé. D'où son soutien très matinal à Étienne Tshisekedi quand celui-ci avait lancé l'idée du dialogue… Très peu de gens en saisissaient la portée. "D'autres tout aussi nombreux n'ont toujours rien compris à ce jour"

Et le 19 décembre, Kabila partira-t-il ou pas ?

Pour Roger Lumbala, Kabila ne partira pas si nous n'avons comme outils que les discours des politiciens.

À la question de l'Info en Ligne des Congolais de Belgique de savoir ce que pourrait être l'apport de Lumbala entre aujourd'hui et le 19 décembre, le conférencier a affirmé que ce serait donner à l'adversaire l'occasion de prendre ses dispositions.

L'auditoire aurait aimé connaître les raisons réelles de l'arrestation de Lumbala en Russie, puis de sa libération, les raisons qui poussent monsieur Kabila à le traquer, et surtout ce qu'il envisage concrètement pour aider Joseph Kabila à abandonner le pouvoir le 19 décembre 2016.

Dire que lors de cette conférence, Roger Lumbala aura été clair dans ses propos, c'est affirmer que les poules auront des dents dans une semaine.

Comme quand il a dit être devenu vendeur de pommes de terre, achetées en Russie.

Ci-dessous, la communication vidéo de Roger Lumbala, pour que chacun se fasse une religion.

Bruxelles, le 20 novembre 2016

Cheik FITA

L'énigmatique Roger Lumbala.
L'énigmatique Roger Lumbala.
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 08:00
 Bruxelles, marche pour le 2ème et dernier carton jaune à Joseph Kabila

Samedi 19 novembre 2016 dans l'après-midi, alors qu'au pays le pouvoir a tout mis en œuvre pour museler l'opposition, à Bruxelles, les Congolais ont marché pour infliger le deuxième et dernier carton jaune au Président sortant, monsieur Joseph Kabila.

Prévue pour 13h00, la marche n'a commencé que quelques minutes avant 16h00.

La plupart des manifestants avaient un carton jaune où il était écrit « 19 novembre 2016 ; 2ème carton jaune » sur d'autres plus petits : « Kabila Yebela ».

Partie de la sortie du métro Porte de Namur, la marche s'est terminée en face de l'ambassade de la RD Congo où la police avait préventivement déployé des agents anti-émeutes ainsi que leurs engins.

À trente jours de la fin du deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila, la diaspora congolaise parviendra-t-elle à se mobiliser au point d'influer sur l'évolution de la situation politique au pays ?

Oui, à condition que les organisateurs des prochaines manifestations fassent preuve de professionnalisme dans la mobilisation, dans la communication et dans la gestion du temps. Ainsi, il n'est pas normal qu'une manifestation commence avec trois heures de retard.

Il n'est pas normal que dans une ville comme Bruxelles où il y a au moins dix mille congolais, seuls quelques dizaines de personnes se déplacent.

L'objectif de ces manifestations est d'atteindre l'opinion belge. Avec moins de mille manifestants, il est difficile de marquer l'opinion.

Les organisateurs des prochaines manifestations devraient mettre de côté leur ego. Ces dernières années, on a assisté à Bruxelles à une véritable guerre de leadership. C'est contre-productif.

Durant les trente derniers jours du régime de monsieur Kabila, la RD Congo va connaître un séisme politique avec l'affrontement de deux logiques : d'un côté la logique de la clique au pouvoir qui veut se maintenir par tous les moyens, et de l'autre, la volonté de la majorité de la population qui veut, et le respect de la constitution, et l'alternance au sommet de l'état, quel qu'en soit le prix.

Une grande mobilisation des Congolais de l'étranger contribuerait à la victoire du peuple.

 

Bruxelles, le 20 novembre 2016

Cheik FITA

 Bruxelles, marche pour le 2ème et dernier carton jaune à Joseph Kabila
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 21:58
Carton jaune à Kabila à Kinshasa, le pouvoir tombe dans le piège du Rassemblement

Le « Rassemblement » des Forces Politiques et sociales acquises au changement en RD Congo a publié samedi 19 novembre 2016 en début de soirée un communiqué dans lequel il dénonçait l'empêchement de son meeting prévu au boulevard triomphal.

Destiné à brandir le deuxième carton jaune au Président sortant Joseph Kabila, le meeting n'a pu se tenir, la police ayant encerclé le lieu de la manifestation et placé des hommes en uniformes devant les sièges des partis de l'opposition.

Selon des indiscrétions obtenues des proches des dirigeants du « Rassemblement », la plate-forme savait que le pouvoir allait tout mettre en œuvre pour empêcher le meeting.

Le « Rassemblement » « a maintenu la manifestation connaissant la fourberie des gens du pouvoir.

C'est tête baissée que le pouvoir s'est jeté dans le piège en mettant tout en branle pour empêcher le meeting.

Le régime de monsieur Kabila crie sur tous les toits qu'il respecte la démocratie, que les méchants, ce sont les autres....

Voilà la preuve que le régime finissant est de mauvaise foi. A malin, malin et demi.

"Maintenant, le monde entier à la preuve de cette mauvaise foi"

Pour la suite ? « Nous avons les stratégies pour qu'ils décampent d'ici le 19 décembre 2016 ». a conclu notre interlocuteur.

Ci-dessous le communiqué du « Rassemblement ».

 

Bruxelles, le 19 novembre 2016

Cheik FITA

Carton jaune à Kabila à Kinshasa, le pouvoir tombe dans le piège du Rassemblement
Carton jaune à Kabila à Kinshasa, le pouvoir tombe dans le piège du Rassemblement
Carton jaune à Kabila à Kinshasa, le pouvoir tombe dans le piège du Rassemblement
Repost 0
Published by Cheik FITA
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 11:02
Kinshasa, deuxième carton jaune à Kabila, le point avec le SG de l'UDPS

« Le Rassemblement » des Forces politiques et Sociales acquises au changement en RD Congo a prévu le samedi 19 novembre 2016 à Kinshasa un meeting pour brandir le deuxième et dernier carton jaune à monsieur Joseph Kabila, le Président sortant.

Mais selon les informations sur le compte twitter de Sonia Rolley de RFI, la police congolaise organise un tournoi de football sur le lieu de la manifestation... Jusque 18h00!

Nous avons pu joindre au téléphone vers 10h00, le Secrétaire Général de l'UDPS afin qu'il nous fasse le point de la situation à ce moment.

Voici ces propos dans l'élément audio-vidéo ci-contre.

Bruxelles, le 19 novembre 2016

Cheik FITA

 

Kinshasa, deuxième carton jaune à Kabila, le point avec le SG de l'UDPS
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens