Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-J5ObUKrHmw

 

 

 

 

 

http://www.cheikfitanews.net/2017/03/elections-au-rassemblement-temoignage-de-celui-qui-a-pilote-le-processus.html

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/channel/UCoOL8sf4taCgbL2cJy7NyNg

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=0quPBiMbkpo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=b82o4074eXI&t=72s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=sSkgK9Ux0LA&t=424s

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SoYmgRJwLic

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=V6v6vSD8K8Q&t=9s

Vidéo du slogan-phare des congolais

pour fin mandat de J. Kabila

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 06:32

Dans un communiqué rendu public à l'issue de la réunion de son bureau politique, le parti politique rwandais RDI-Rwanda Rwiza dénonce la dérive totalitaire du Président Paul Kagame notamment par l'envie de ce dernier de briguer un troisième mandat en 2017.

Le parti politique RDI est dirigé par Faustin Twagiramungu, ancien Premier ministre rwandais.

Dans la conclusion de son communiqué, le parti RDI affirme qu'il « reste fermement convaincu que la situation socio-politique du Rwanda n’évoluera positivement que si les Rwandais, notamment ceux de l’intérieur du pays, se lèvent comme un seul homme pour réclamer publiquement leurs droits sans cesse bafoués par un régime dictatorial préoccupé au plus haut point par le pillage des ressources nationales et celles du Congo voisin. »

Ci-dessous, l'intégralité de ce communiqué.

Bruxelles, le 26 janvier 2016

ILCDB

lire aussi:  Faustin Twagiramungu à propos de la présence de Kagamé à Bruxelles : « C’est une erreur de l’avoir invité »

http://www.cheikfitanews.net/2014/03/faustin-twagiramungu-a-propos-de-la-presence-de-kagame-a-bruxelles-c-est-une-erreur-de-l-avoir-invite.html 

 

Déclaration du parti RDI- Rwanda Rwiza

au sujet du troisième mandat du Président Paul Kagame en 2017

A l’issue de la réunion de son Bureau Politique tenue à Bruxelles (BELGIQUE)

en date du 10 janvier 2016, le parti Rwandan Dream Initiative (RDI-Rwanda Rwiza) voudrait communiquer au Peuple rwandais et à la Communauté Internationale, ce qui suit.  

À l'occasion de ses vœux à la Nation, en date du 31 décembre 2015, le Président rwandais, le

Général Paul Kagame, a levé un faux suspense, en rendant publique sa décision de briguer un

troisième mandat en 2017, pour se maintenir à la tête de l’État comme Président à vie.

Quelques mois auparavant, le Gouvernement rwandais et l’ensemble de l’appareil étatique, sous la houlette du parti unique de fait, le Front Patriotique Rwandais (FPR), avaient procédé à des mises en scène grotesques, visant à préparer le terrain à cette décision illégale et antidémocratique. En effet, des observateurs rwandais et étrangers ont assisté à des "marches organisées" des citoyens se rendant aux deux chambres du Parlement avec des paniers remplis de « motions » réclamant ce troisième mandat taillé sur mesure pour le Président Kagame. Or, les députés et les sénateurs, soi-disant représentants du peuple, ne sont, en réalité, que des thuriféraires du Président Kagame, incapables de s'exprimer librement et de contredire la volonté de leur Chef. Ainsi, de l’avis de notre parti et d’autres observateurs avertis, le vote au Parlement et le résultat du référendum qui s'en est suivi, le 18 décembre 2015, n’étaient qu’une grossière mascarade ! Face à la gravité de ces manœuvres du Président Kagame et de son parti, le FPR, qui ne font qu’empirer une situation socio-politique déjà très tendue, marquée notamment par l’étouffement du processus démocratique au Rwanda depuis la prise du pouvoir par le FPR en juillet 1994, le parti RDI-Rwanda Rwiza, annonce la présente position au peuple rwandais, aux amis du Rwanda et à l’ensemble de la Communauté internationale :

1.Fidèle à son objectif d’instaurer au Rwanda un régime politique basé sur un véritable état de

droit, le parti RDI dénonce vigoureusement, en tant que décision illégale, antidémocratique et lourde de conséquences pour le peuple rwandais, cette tentative du Président Kagame de vouloir se maintenir indéfiniment au pouvoir.

2.N’ayant cessé de réclamer la mise en place au Rwanda d’un espace politique pluraliste apte à garantir aux citoyens, l’exercice effectif de leurs droits et libertés fondamentaux, le parti RDI condamne énergiquement et sans réserve, les intimidations dont les Rwandais sont l’objet de la part du pouvoir du FPR-Kagame, qui les obligent à vivre en permanence dans la peur et dans le mensonge savamment entretenus par des services de sécurité omniprésents et d’autres structures occultes dignes d’un état policier d’un autre âge.

3.Conscient de ce que le Président Kagame tente désespérément de se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible, en vue d'échapper à la justice pour de graves crimes et délits dont il est coupable, le parti RDI prie le Chef de l’Etat rwandais de privilégier l'intérêt supérieur de la Nation à des visées égoïstes de bas étage, et de permettre une alternance pacifique et démocratique, au risque de replonger le Rwanda dans un chaos et une guerre indescriptibles, que d’aucuns prédisent plus catastrophiques que la tragédie de 1994 et les conséquences dramatiques qui s’en étaient suivies au Rwanda et dans l’ensemble de la région des Grands Lacs.

4.S’agissant justement de la région des Grands Lacs, le parti RDI reste profondément préoccupé par les visées déstabilisatrices incessantes du Président Kagame à l’endroit des pays voisins du Rwanda, en particulier la RDC et le Burundi. Concernant particulièrement le Burundi, le parti RDI estime que le Président Kagame est très mal placé pour donner des leçons de gouvernance à qui que ce soit et lui demande d'arrêter immédiatement ses ingérences dans les affaires internes de ce pays ami et frère. Il exhorte aussi les différents protagonistes de la crise burundaise, notamment les forces politiques nationales, à un dialogue franc et inclusif, apte à déboucher sur l’arrêt des violences et sur le retour de la paix intérieure.

5.Conscient de l’acuité de la question des réfugiés rwandais et dénonçant la mauvaise foi du régime du FPR-Kagame et le manque de volonté politique de celui-ci quant à la résolution définitive de ce problème, le parti RDI rappelle à l’attention de la Communauté internationale que plus de 350'000 personnes, dont une majorité présente dans des forêts congolaises et dans d’autres pays africains, sont encore privées du droit de retour dans leur pays d’origine. Il exige du Gouvernement rwandais une politique claire en la matière, notamment un plan de rapatriement de tous ces réfugiés dans la sécurité et la dignité, qui serait débattu et suivi d’effet en 2016 entre le Gouvernement rwandais d'une part, et, d’autre part, les représentants de l’Opposition politique et de la Société civile rwandaises, les pays d'accueil des réfugiés, le HCR et d’autres membres de la Communauté internationale concernés.

6.En conclusion, le parti RDI reste fermement convaincu que la situation socio-politique du Rwanda n’évoluera positivement que si les Rwandais, notamment ceux de l’intérieur du pays, se lèvent comme un seul homme pour réclamer publiquement leurs droits sans cesse bafoués par un régime dictatorial préoccupé au plus haut point par le pillage des ressources nationales et celles du Congo voisin. Il encourage le peuple rwandais à sortir de la peur et de la torpeur, et à exiger de façon intransigeante un véritable changement démocratique, prenant à témoin l’opinion nationale et internationale. Par ailleurs, le parti RDI estime que les pays amis du Rwanda et l’ensemble de la Communauté internationale ont aussi un rôle à jouer, notamment en exerçant une forte pression sur le Président Kagame pour qu’il renonce, avant qu’il ne soit trop tard, à sa volonté clairement affichée de se maintenir indéfiniment au pouvoir. C’est d’autant plus opportun que si le Président Kagame devait persévérer dans ses manœuvres, le Rwanda aurait à faire face à une grave crise politique aux conséquences imprévisibles et dangereuses pour le pays et l’ensemble de la région des Grands Lacs.

En tout état de cause, le parti RDI, en collaboration avec d’autres forces désireuses du changement politique tant attendu, continuera à lutter pour l’avènement d’un véritable état de droit au Rwanda. Il se réserve le droit de s’opposer, par tous les moyens légitimes, au retour au Rwanda d'une monarchie dictatoriale maquillée en république par le FPR-Kagame, à coup de manipulations qui n’ont d’égale que sa mauvaise foi légendaire.

Fait à Bruxelles, le 10 janvier 2016. 

Faustin Twagiramungu

  • Contacts :  rdi_rwanda810@yahoo.fr  +32 483 068 198 

 

Rwanda. Le parti RDI de Faustin Twagiramungu dénonce la dérive totalitaire de Paul Kagamé
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 20:08

 

 

En fin de matinée du lundi 25 janvier 2016, le site Internet de la RTBF, la radio télévision belge francophone a diffusé une déclaration du ministre Didier Reynders dans laquelle le chef de la diplomatie belge «a appelé lundi le Président congolais Joseph Kabila à "parachever" l’œuvre menée au cours de la décennie en assurant, pour la première fois dans l'histoire de son pays, "une transition démocratique et pacifique",  l'invitant implicitement à quitter le pouvoir à l'issue de son second mandat qui expire en décembre. » 

Beau cadeau d'anniversaire! On se souviendra qu'il y a quinze ans jour pour jour, Le 26 janvier 2001, Joseph Kabila prêtait serment comme Président de la République, succédant ainsi à Mzee Laurent Désiré Kabila, assassiné quelques jours plus tôt. 

La déclaration du Ministre belge des affaires étrangères est un véritable désaveu de toutes les manœuvres actuelles de Joseph Kabila soit de faire traîner l'organisation des élections et mettre le pays devant un vide juridique dont il serait le premier usufruitier, soit de traficoter la constitution et pouvoir briguer un hypothétique troisième Mandat. 

À l'issue des élections chahutées de 2011, monsieur Reynders avait été un des rares dirigeants occidentaux à avoir soutenu la «réélection» de Joseph Kabila avec la fameuse phrase selon laquelle les tricheries et autres bourrages des urnes n'avaient pas changé l'ordre d'arrivée des candidats. 

La déclaration ce jour de Reynders est un véritable verrou qui saute dans le camps des rares soutiens internationaux de Joseph Kabila. 

Bruxelles, le 25 janvier 2016 

Cheik FITA

 Hypothétique 3è mandat de Joseph Kabila, le verrou belge saute
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 17:06

 

Lundi 25 janvier 2016, la RD Congo a été battue 1-3 par le Cameroun à Butaré. À la mi-temps la RD Congo était déjà menée 0-1. A la reprise, les Congolais ont été les premiers à marquer. Le Cameroun a par la suite marqué deux nouveaux buts. Selon les commentaires de nos confrères de la RTNC, l'entraîneur Florent Ibenge a aligné plusieurs joueurs de réserve.

Néanmoins la RD Congo se qualifie pour le quart de finale qui aura lieu le samedi 30 janvier à 14h00, face au Rwanda, pays organisateur.

 

ILCB

PHOTO: FECOFA

 Sport, Chan 2016 Rwanda. La RD Congo chute face au Cameroun.
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 07:10

Le  samedi 23 janvier 2016 de 17h00 h à 20h30  a eu lieu au « The Hôtel » de Bruxelles situé au 38, Boulevard Waterloo, la sortie officielle du mouvement « Alternance 243 ».

« Alternance 243 » se définit comme « une association qui regroupe en son sein la jeunesse et les intellectuels congolais de la Diaspora. Son but est de se constituer en réseau afin de contribuer par ses idées au développement de la RD Congo et agir pour la défense et le respect des droits de l’Homme. A ce titre, le respect de la Constitution et l’exigence républicaine de l’alternance au pouvoir est une des valeurs que défend « Alternance 243 ».

Lors de cette sortie officielle, « Alternance 243 » a eu le soutien de plusieurs partis et hommes politiques congolais :

  • Félix Tshisekedi de l’UDPS via un message vidéo qui a été projeté dans la salle, les députés congolais Fabrice Puela et Emery Okundji actuellement à Kinshasa dont on a également projeté le message vidéo,
  • L’UNC de Vital Kamerhe via son représentant dans la salle monsieur Michel Moto,
  • Le MLC  de Jean-Pierre Bemba qui a été représenté par Tamusa Lumembo, le chargé de communication de MLC/Belgique,
  • Me Jean-Claude Muyambo via facebook.

Des leaders d’autres mouvements de la diaspora se sont succédé au podium pour exprimer leur soutien au mouvement « Alternance 243 » :

Didier Dikolo du Forum Citoyen, Babi Balukuna de la FCI, Force du Combat Intelligent, Ngyess Lazalo de l’asbl Bayaya.

Les animateurs de « Alternance 243 » sont-ils des inconnus ?

Non, bien au contraire, lors des grandes manifestations de la diaspora congolaise contre le hold-up électoral de Joseph Kabila en 2011, Jeannot Kabuya, Platini Tshimpumpu et Aimé  Gata Kambudi les têtes d’affiche de ce mouvement ont été souvent au front tant sur terrain que médiatiquement. Pour preuve le résumé vidéo qui a été projeté pour l’assemblée reprenant leurs passages dans les journaux télévisés des médias belges et internationaux, lors de différentes manifestations Anti-Kabila à Bruxelles notamment.  

Après Bruxelles, « Alternance 243 » compte organiser une autre sortie à Paris et dans d’autres villes européennes.

Une synergie entre les jeunes congolais de la diaspora et ceux du pays pourrait faire très mal au régime finissant, les 18-40 ans représentant près de 70% de la population congolaise. Durant les 15 ans de présence de Joseph Kabila à la tête du pays, ils n’ont eu aucun dividende.

Si d’aventure, Joseph Kabila tente le forcing pour se maintenir au pouvoir et violer ainsi la constitution, il devra au préalable écraser cette couche de la population. Ce qui n’est pas évident, la détermination d'un peuple pour sa survie étant une véritable bombe capable de balayer une dictature.

Le coup de semonce de janvier 2015 a bien montré les limites du régime de monsieur Joseph Kabila, et son rejet par la population congolaise.

 

Bruxelles, le 24 janvier 2016

Cheik FITA

 

NOTA BENE.: En pièce jointe ci-dessous, le discours de la sortie officielle de "Alternance 243

Bruxelles. « Alternance 243 », nouveau front contre l’hypothétique 3ème mandat de Kabila
Bruxelles. « Alternance 243 », nouveau front contre l’hypothétique 3ème mandat de Kabila
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 14:00

Lundi 18 janvier 2016 depuis Lubumbashi, Moïse Katumbi, dernier gouverneur de l’ex Katanga a lancé une idée pour pousser le régime de monsieur Joseph Kabila à respecter la constitution : prier Dieu à genoux durant deux minutes à midi chaque jour durant trois mois.

Le but ultime poursuivi par monsieur Moïse Katumbi est l’alternance à la tête du pays fin 2016. En termes vulgaires, mettre fin à un régime dont les dérives dictatoriales crèvent les yeux.

En quoi cette idée est-elle intéressante ? Face à la situation politique actuelle en RD Congo, ne peut-on pas faire mieux ?

Pour rappel, voici les propos de l’ancien gouverneur à cet effet: « « C’est un appel à la population congolaise. Je demanderai à tous les croyants, toutes les églises confondues, les musulmans, les catholiques, les protestants, les pentecôtistes, les églises de réveil, que nous puissions prendre le temps de prier notre Dieu pour le respect de la Constitution, le respect des délais constitutionnels et surtout pour la paix à l’est de notre pays,C’est une année d’élections, une année pour laquelle nous devons tous nous mettre à genoux, chaque jour à midi. Ce n’est pas obligatoire, moi-même je me mettrai à genoux chaque jour à midi à implorer le Seigneur pour que nous puissions respecter notre Constitution, pour que nos dirigeants soient bénis par notre Dieu et que la population congolaise puisse retrouver la paix à l’est du pays. »

Frappés par une misère sans nom depuis des années, les Congolais sont très nombreux à s’être réfugiés dans la religion. Ils seront enclins à suivre ce mot d’ordre.

L’heure choisie est un moment symbolique de la journée : midi, l’heure du repas, pour ceux qui peuvent s’en offrir un en RD Congo.

Le motif est également sérieux : le respect des délais constitutionnels, les élections et la paix.

Cette mobilisation par la prière permettra-t-elle de bouger les lignes ? Ces prières pousseront-elles le régime congolais actuel à changer d’attitude ? A céder le pouvoir fin 2016 ?

Sans nécessairement mettre en doute le pouvoir de la prière, nous pensons que les politiciens congolais pourraient trouver mieux.

La RD Congo n’est pas le premier pays au monde à vivre sous la botte d’une dictature. Plusieurs peuples ont été à un moment ou à un autre confrontés à une dictature impitoyable. Comment s’en sont-ils sortis?

Nous avons trouvé utile de nous référer au cas d’un pays qui s’était retrouvé dans une situation presqu’analogue à celle de la RD Congo et qui avait dû recourir à une action similaire à celle de Moïse Katumbi pour se débarrasser de son dictateur : le Chili des années 70-80.

Le 11 septembre 1973 à l’époque où nous étions encore à l’université, il y eut  au Chili un coup d’état sanglant  qui défraya la chronique durant des années : Le général Augusto Pinochet avait renversé le gouvernement démocratiquement élu du socialiste Salvator Allende. Pendant ses 16 ans de règne, ce régime avait été caractérisé par des multiples atteintes aux droits de l’homme : tortures et assassinats des opposants, traque des activistes des droits de l’homme,  des journalistes, des étudiants, des intellectuels, des syndicalistes... Interdiction des manifestations publiques et repression sanglante des manifestants…

Comment continuer à lutter dans ces conditions ?

Le peuple chilien recourut à une trouvaille géniale : le concert des casseroles.

« On manifesta dans les zones minières. On manifesta dans les quartiers ouvriers, dans les bidonvilles. On manifesta dans les campus universitaires. Mais on manifesta aussi beaucoup dans les quartiers aisés, voire dans les quartiers riches. Et toute la presse a rapporté que l'on entendit dans les quartiers habités par les classes moyennes des concerts de casseroles comparables à ceux qui, dix ans plus tôt, réclamaient la chute du gouvernement d'Allende. Mais cette fois c'était la chute du dictateur que l'on réclamait, aux cris de « il va tomber le dictateur ».

(source : http://www.lutte-ouvriere-mensuel.org/documents/archives/la-revue-lutte-de-classe/serie-1978-1986/article/chili-les-manifestations-contre)

Et plus loin dans cet article on peut lire ceci : «Dans les années 1980, le concert des casseroles retentit une nouvelle fois au Chili. Mais cette fois, les Chiliens se servent de leur instrument improvisé pour dénoncer la dictature de Pinochet sans sortir dans la rue puisque toute forme de manifestation est sévèrement punie. Le régime impose également un couvre-feu sévère qui tue dans l'œuf toute tentative de dénonciation publique. «Les citoyens risquaient les coups de matraque et pouvaient même être tués», (José Del Poso).

Moralité ?

Pour compléter l’attitude de ceux qui prient, les organisations de la société civile en RD Congo peuvent bien s’inspirer de cette expérience chilienne avec des concerts de casserole, des klaxons autour de midi. Oui, concerts de casseroles pour signifier au pouvoir qu’à midi, la casserole du commun des citoyens est désespéramment vide. »

Le concert des casseroles vides à midi, les klaxons de voiture… Seront bien entendus par la soldatesque du pouvoir ainsi que par les dirigeants qui cherchent par tous les moyens à rester au pouvoir.

Bruxelles, le 22 janvier 2016

Cheik FITA

Manifester sans risque et chasser la dictature, les Chiliens ont déjà fait mieux
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 13:01

Il y a un an jour pour jour, le 21 janvier 2015 en soirée, alors que le peuple congolais grondait dans la rue à Kinshasa, Christopher Ngoy Mutamba, défenseur des Droits de l’Homme et personnalité de premier plan de la société civile congolaise fut enlevé dans le quartier de Matonge à Kinshasa par les militaires de la garde présidentielle.

Durant plusieurs jours, ni les membres de sa famille, ni ses avocats, ni ses amis ne surent où il était détenu. Durant longtemps on craignit pour sa vie, le sort macabre réservé à Floribert Chebeya et à Armand Tungulu étant encore frais dans les mémoires.

Après des pressions médiatiques et politiques tant en RD Congo qu’à l’étranger, c’est le 10 février 2015 que Christopher Ngoy Mutamba fut enfin exhibé devant les caméras des télévisions du monde comme un trophée de guerre, à l’image d’un lapin abattu qu’un chasseur brandit fièrement.

Et comme sur une scène de théâtre, Christopher Mutamba Ngoy, le personnage principal apparut.

De sa grande taille comparable à celle d’un basketteur de la NBA, il dominait de 50 bons centimètres le policier malingre chargé de le coller à la culotte.

Metteur en scène du jour et protagoniste? Évariste Boshab, ministre de l’Intérieur à l’époque et professeur de droit à l’université de Kinshasa.

Dans une des scènes du piètre spectacle, le représentant du pouvoir judiciaire lut les chefs d’accusation, une dizaine dont :  

  • Atteinte à la sécurité de l’état,
  • Incitation des militaires à la désobéissance,
  • Incitation au pillage…
  • Du gros fil blanc.

« Quand on veut noyer son chien, on l’accuse de rage. »

Durant les manifestations de « sauvons le Congo » qui avaient entraîné son arrestation, Christopher Ngoy Mutamba était au front pour effectivement sauver le Congo de la dérive dictatoriale.

Un an après, les faits ont donné raison à Christopher Mutamba Ngoy. Le pouvoir de Joseph Kabila se radicalise, le bateau Kabila prend l’eau. Les plus malins le quittent progressivement. Unique éventuelle bouée de sauvetage, un hypothétique « dialogue » déjà mal engagé.

Quant à tous les acteurs politiques qui côtoyaient Christopher Ngoy Mutamba durant la fronde de janvier 2015, peuvent-ils affirmer qu’ils ont suffisamment fait pression pour obtenir la libération de Christopher Ngoy Mutamba, activiste de la société civile détenu pour son engagement citoyen et donc prisonnier politique ?

Quant au régime de monsieur Joseph Kabila enfin, à 333 jours de sa fin, est-il vraiment utile pour lui de continuer à s’encombrer de prisonniers d’opinion comme Christopher Ngoy Mutamba? Lâcher du lest en le libérant n’est pas signe de faiblesse mais simple pragmatisme.

« Il n’est pas prudent de mettre des épines dans le lit de l’opposition. Tôt ou tard, ceux qui sont au pouvoir finissent par aller  y dormir. »

Bruxelles, le 21 janvier 2016

Cheik FITA

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=idEpjj0lP2Q

 

Lire aussi :

66 organisations congolaises de la société civile écrivent à Kabila pour la libération de Christopher Ngoyi

Depuis Kinshasa, 666 organisations de ma société civile ont envoyé le lundi 2 février 2015 une lettre ouverte à monsieur le Président Joseph Kabila dans laquelle ils demandent : 1. La libération sans condition du défenseur des droits humains, Monsieur...

02/02/2015

Pseudo-chefs d’accusation du pouvoir de Kabila : Christopher Ngoyi contredit Mende

La chaîne TV5 Afrique a diffusé le jeudi 29 janvier 2015 en soirée un élément sur l’enlèvement et la détention de monsieur Christopher Ngoyi Mutamba de la société civile de la RD Congo. Dans cet élément, monsieur Mende, ministre de l’information du pouvoir...

30/01/2015

Marche du 13.09.2014 à Kinshasa annulée: explications de Christopher Mutamba  Président de la société civile  

Une grande marche de l’opposition et des forces du changement devait avoir lieu à Kinshasa ce samedi 13 septembre 2014. Elle a été annulée. Selon monsieur Christopher Mutamba, Président de la société civile que nous avons eu au téléphone, plusieurs raisons...

13/09/2014

Vidéo.Christopher Ngoyi Mutamba bras levés en signe de victoire

11/02/2015

En attendant 2016, rétro 2015

Dans quatre jours, nous allons définitivement tourner le dos à 2015. Mais en attendant que la nouvelle année arrive, comment 2015 avait-elle débuté sur notre site, pour la RD Congo ? Et les événements du début d’année en RD Congo, avaient-ils influencé...

27/12/2015

Enfin, Christopher Ngoyi Mutamba affaibli mais vivant, exhibé par la police au ministère de l’intérieur

Enlevé le 21 janvier 2015 en soirée par des éléments de la garde présidentielle, c’est seulement le mardi 10 février 2015 en début d’après-midi que le défenseur des Droits de l’Homme Christopher Ngoyi Mutamba a pu être vu. Cela s’est passé au ministère...

10/02/2015

Affaire Christopher Ngoyi, parodie de justice ? Le point avec Paul Nsapu

Mercredi 4 mars 2015, l'activiste des droits de l'homme et leader de la société civile Christopher Ngoyi Mutamba pourrait comparaître au tribunal de grande instance de Matete à Kinshasa. Paul Nsapu, secrétaire général de la FIDH que nous avons interviewé...

03/03/2015

Feuilleton Christopher Ngoyi Mutamba-La république : audience renvoyée au 18 mars

Comme nous l’avions annoncé dans notre article : "Affaire Christopher Ngoyi, parodie de justice ? Le point avec Paul Nsapu," lien : (http://www.cheikfitanews.net/2015/03/affaire-christopher-ngoyi-parodie-de-justice-le-point-avec-paul-nsapu.html ) le leader..

Devoir de mémoire. 21.01.2015- 21.01.2016, Christopher Mutamba Ngoy dans les geôles du pouvoir
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 10:24

Gérard Kamanda Wa Kamande. Source photo; site vital kamerhere

 

Selon plusieurs sources concordantes de Kinshasa dont la radio Top Congo FM, maître Gérard Kamanda Wa Kamanda est décédé à Kinshasa le jeudi 21 janvier 2016 .

On peut lire à ce propos sur le site de notre consœur la radio Top Congo FM :

«Avocat, homme politique de premier plan, après un passage dans les années 70 à l'OUA où il occupa le siège de Secrétaire Général adjoint, il occupe de nombreuses fonctions ministérielles (commissaire d'état) du temps du Zaïre (1983).

 Aux temps forts de la crise entre le Zaïre et la Belgique, Gérard Kamanda conduisit, en 1988, une mission de clarification en Belgique en compagnie de Me José Nimy Mayidika Ngimbi, directeur de cabinet du Président Mobutu et feu Mpinga Kasenda, Secrétaire permanent du bureau politique du MPR, parti-état.

Passé à l'opposition en 1990, il revient au gouvernement en 1995.

Il est d'ailleurs le ministre des affaires étrangères à la chute du maréchal Mobutu en 1997.

Après quelques années d'exil en France, il revient aux affaires après le dialogue inter congolais de Sun City. 

Ministre de la Recherche scientifique dans le gouvernement de transition, 1+4 (2003-2006), il fut candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2006.

Membre de l'opposition républicaine, il en avait été récemment exclu pour des "déclarations contraires à la ligne de cette plate-forme".

Gérard Kamanda Wa Kamanda est né en 1940. Il était le doyen du conseil de l'ordre du barreau près la Cour Suprême de justice. »

 

L'Info en Ligne des Congolais de Belgique présente ses sincères condoléance à la famille de l'illustre disparu.

 

Bruxelles, le 21 janvier 2016

Cheik FITA 

Décès à Kinshasa de Gérard Kamanda Wa Kamanda, ancien ministre des Affaires étrangères
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 01:41

Mercredi 27 janvier 2016 à 18h, aura lieu à Bruxelles, une conférence-débat sur les processus électoraux en Afrique et plus particulièrement en RD Congo.

C’est ce qu’a déclaré à l’Info en Ligne des Congolais de Belgique madame Ursule Akatshi, coordinatrice de la plateforme « Lisanga ».

Les orateurs suivants ont été retenus :

Marie Arena, Eurodéputée,

Sabine Kakunga, chargée de l’Afrique Centrale au CNCD/11.11.11,

Olivier Dossou, spécialiste des processus électoraux en Afrique,

Yangu Kiakwama, porte-parole du mouvement citoyen Filimbi,

La conférence-débat aura lieu à la maison du Peuple « La Mouzon », sise rue du vieux marché aux grains N°36 à 1000 Bruxelles.(Près du métro Bourse)

Le processus électoral en RD Congo inquiète tant les Congolais que la Communauté Internationale. Le Président sortant, monsieur Joseph Kabila ne peut plus se représenter, ayant épuisé ses deux mandats constitutionnels. Mais toutes les institutions congolaises semblent momifiées, en 2015, elles ont toutes été incapables de donner un coup de démarrage au processus électoral. Dans l’entretemps, la majorité présidentielle a connu des défections majeures suite aux intentions à peine cachées du Président de ne pas quitter le pouvoir fin 2016.

Cette conférence sur le processus électoral en RD Congo promet d’être houleuse, les Congolais vivant à l’étranger étant farouchement opposés au régime de monsieur Kabila, surtout après le hold-up électoral de novembre 2011.

 

Contact et inscription: akatshi@ulb.ac.be phone : 0032492667145

 

Bruxelles, le 21 janvier 2016

Cheik FITA

Bruxelles, conférence sur le processus électoral en RD Congo
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 11:58

Du 19 janvier 2015 au 25 janvier 2015, le peuple congolais était descendu dans la rue à Kinshasa la capitale, afin de protester contre les tentatives du régime de monsieur Kabila de traficoter la loi électorale. Objectif caché, permettre au "Raïs" de rester au pouvoir après son deuxième et dernier mandat présidentiel.

Il y eut une répression sévère, il y eut des arrestations, il y eut des morts.

Un an après, il  est du devoir de chaque Congolais de s’incliner devant la mémoire de toutes ces victimes innocentes de la démocratie.

Un an après, le régime de monsieur Joseph Kabila n’a toujours pas émis des signaux positifs pour une fin de règne paisible.

Un an après, le régime de monsieur Joseph Kabila n’a ni procédé au recensement des électeurs, ni organisé les élections locales, urbaines et provinciales pourtant programmées pour 2015.

En cette année 2016, année électorale pour la présidentielle et les législatives, il est à souhaiter que le sang des Congolais qui avait coulé entre le 19 et le 25 janvier 2015 ne l’ait été en vain.

Les élections doivent avoir lieu, les délais constitutionnels doivent être respectés, un nouveau parlement doit être élu, un nouveau Président de la République doit être élu, et il doit ainsi y avoir alternance politique à la présidence de la république. Ce n'est pas négociable, c'est respecter le Peuple, le Souverain primaire.

Pour cela, la pression devra être maintenue sur le régime de monsieur Joseph Kabila.

Ci-dessous, les liens de nos différents articles publiés entre le 19 et le 26 janvier 2015.

 

Bruxelles, le 19 janvier 2016

Cheik FITA

 

<< < 1 2 3 4 > >>

·                                 Depuis Bruxelles, soutien des organisations congolaises à la marche de Kinshasa contre la loi électorale pro-Kabila (18/01/2015) 

Des membres de différents partis politiques congolais de l’opposition et de la société civile se sont réunis à Bruxelles samedi 17 janvier 2015 pour discuter sur la situation politique en RD Congo, au vu de la proposition de modification de la loi électorale....

·                                 Séquestration à Kinshasa de Me Muyambo et de Kamerhe. Témoignages (19/01/2015) 

Vers quatre heures trente du matin, le lundi 19 janvier 2015, le sms suivant nous est parvenu. « Cette nuit aux alentours de 3h00 du matin, plus d’un peloton des policiers et militaires lourdement armés ont encerclé le siège de l' UNC et séquestré JC...

·                                 Kinshasa, ville morte (19/01/2015) 

La ville de Kinshasa s’est réveillée le lundi 19 janvier 2015 dans un climat particulier: pas ou peu de transports en communs, les magasins fermés, les élèves restés chez eux, et des hélicoptères sillonnant le ciel. NPM. Attroupement à Kinshasa le 19.01.2015...

·                                 RD Congo, fuite en avant: Me Muyambo arrêté, l'Internet et le SMS Coupés (20/01/2015) 

Tôt le matin de la journée du mardi 20 janvier 2015, au lendemain de la journée ville morte, le pouvoir de Kinshasa a décidé d’arrêter ceux des opposants qui lui font ombrage, et de couper l’Internet ainsi que les SMS. Ces informations nous parvenues...

·                                 Effet Kin en ébullition, des Congolais manifestent devant l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles (20/01/2015) 

Sur appel de l’asbl « Change In Congo », le mardi 20 janvier 2015 dans l'après-midi, une cinquantaine de Congolais ont manifesté devant l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles, en soutien au début de soulèvement populaire à Kinshasa face au pouvoir de...

·                                 Kinshasa ville morte. Position de l'UDPS et message de Tshisekedi (20/01/2015) 

Cliquez sur la pièce PDF pour lecture - UDPS - 20150120 - Message Présidence du Parti (2).pdf

·                                 Christopher Ngoy de la société civile, enlevé à Kinshasa (21/01/2015) 

Une information parvenue à notre rédaction ce mercredi 21 janvier 2015 en soirée informe l’opinion tant congolaise qu’internationale que " M. Christopher Ngoy de la société civile vient d'être enlevé par les éléments de la garde républicaine au niveau...

·                                 3ème journée Kinshasa ville morte, le point avec Christopher Ngoyi de la société civile(22/01/2015) 

Monsieur Christopher Ngoyi coordinateur de la société civile en RD Congo a été enlevé à Kinshasa, le mercredi 21 janvier 2015 dans la soirée par des éléments armés, sûrement de la garde prétorienne de Kabila. Peu avant son enlèvement un peu de la façon...

·                                 RD Congo. Enlèvement de Christopher Ngoyi de la société civile, où est-il détenu ?(22/01/2015) 

Le jeudi 22 janvier 2015, les membres de la famille de Christopher Ngoyi, les activistes des droits de l’homme ont procédé à une battue, à la recheche de l’endroit où serait détenu Christopher Ngoyi, coordinateur de la société civile de la RD Congo, enlevé...

Bruxelles 24.01.2015 à 13h30, métro Trône. Manif en soutien aux victimes de Kabila(22/01/2015) 

Alerte. Affaire Jean-Claude Muyambo et Christopher Ngoy, les craintes de Paul Nsapu de la FIDH (23/01/2015) 

Paul Nsapu, secrétaire général de la FIDH qui suit de près les soubresauts politiques en RD Congo a livré à notre rédaction ce qui suit : « Hier jeudi 22 janvier 2015 à 14h00, sur instruction du procureur général de la république mr Kabange Numbi, Me...

·                                 Loi électorale scélérate en RD Congo: c’est l’assemblée nationale qui aura le dernier mot, pas le sénat (23/01/2015) 

La RD Congo est actuellement secouée par des manifestations de rue à caractère politique. A la base? La volonté de monsieur Joseph Kabila de se cramponner au pouvoir au-delà de décembre 2016. Pour se rendre utiles, ses lieutenants ont conçu le projet...

·                                 Le sénat congolais modifie l’article 8 de la loi électorale controversée (23/01/2015) 

NPM. Une séance du sénat congolais. source, site du sénat Le sénat congolais a adopté à l’unanimité (79 membres présents sur 108), le projet de loi électorale qui a été à la base de trois jours de ville morte à Kinshasa et de manifestations dans d’autres...

·                                 Bruxelles. Sit-in pour dénoncer les tueries du régime de Kabila à cause d’une loi électorale scélérate (24/01/2015) 

Samedi 24 janvier 2014 au métro Trône, plusieurs Congolaises et Congolais ont répondu au message d’appel pour un sit-in contre les tueries de Kinshasa du 19 au 22 janvier 2015, quand la population est descendue dans la rue pour protester contre un projet...

·                                 Lu pour vous. Loi électorale en RDC: retrait par l'assemblée nationale de l’alinéa controversé (25/01/2015) 

Par RFI En RDC, alors que la très controversée loi électorale est examinée par une commission de députés et de sénateurs pour trouver un compromis, le président de l'Assemblée nationale congolaise Aubin Minaku annonce le retrait pur et simple de l'alinéa...

Devoir de mémoire. 19-25 janvier 2015, la fronde populaire contre le régime de Joseph Kabila
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 22:24

Le film «L'homme qui répare les femmes,  la colère d'Hippocrate » sera présenté en RD Congo à Kinshasa, Lubumbashi et Bukavu en présence du réalisateur belge Thierry Michel et de Colette Braeckman. Cette tournée est organisée par la Délégation Wallonie Bruxelles de Kinshasa.

Le lundi 18 janvier 2016 à 11H le film a été projeté au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa à l'intention de la presse.

Voici le programme de projection lors de cette tournée:

Kinshasa

Vision publique le mardi 19 janvier à 18h au Centre Wallonie Bruxelles. 

Bukavu

Jeudi 21 janvier à 15 h dans la salle du collège Alfajiri

Lubumbashi

Dimanche 24 janvier à 17h00 à l'Institut Français de Lubumbashi

Lundi 25 janvier à 9h00 à l'Université de Lubumbashi

A ce jour, ce film a récolté 10 prix internationaux :

(Pays-Bas, Belgique, Canada, Mexique, Portugal, Burkina Faso, Algérie)

Le film a été présenté, en présence du docteur Mukwege,au Parlement Européen à Bruxelles,

A l'Organisation Internationale de la Francophonie - Paris

A la Fondation du Congrès US – Washington,

Aux Nations Unies à New York

Il a ensuite été présenté en;

Belgique, France, USA, Canada, Pays-Bas, Brésil, Italie, Pologne, Slovaquie,Portugal, Espagne, Lituanie, Croatie, Birmanie, Quatar, Mexique, Guadeloupe, et également dans 10 pays africains.

 A Adis Abeba (Éthiopie), Ouagadougou (Bukina) Yaoundé (Cameroun)

Tunis (Tunisie), Alger (Algérie), Salé (Maroc), Abuja (Nigéria), Dakar (Sénégal), Côte d'Ivoire.

Le film sortira en salle en France le 17 février

« L'homme qui répare les femmes», c'est le Docteur Mukwege :

Prix Sakharov 2014, le docteur Mukwege est internationalement connu comme l’homme qui répare ces milliers de femmes, violées durant 20 ans de conflits à l’Est de la République Démocratique du Congo, un pays parmi les plus pauvres de la planète, mais au sous-sol extrêmement riche. 

Sa lutte incessante pour mettre fin à ces atrocités et dénoncer l’impunité dont jouissent les coupables dérange, au point d’être l’objet d'une nouvelle tentative d’assassinat, à laquelle il avait échappé miraculeusement. 

Menacé de mort, ce médecin pasteur au destin exceptionnel vit dorénavant cloîtré dans son hôpital de Bukavu,  sous la protection des Casques bleus.  Mais il n’est plus seul à lutter.»

 

Bruxelles, le 18 janvier 2016

Cheik FITA

Cinéma. &quot;L'Homme qui répare les femmes&quot; en projection à Kinshasa, Lubumbashi et Bukavu
Cinéma. &quot;L'Homme qui répare les femmes&quot; en projection à Kinshasa, Lubumbashi et Bukavu
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews

ANNONCES...MESSAGES

 

Lu pour vous, A propos de la surfacturation du passeport congolais, cri d'une victime de l'arnaque: 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens