Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 09:43
Rencontre au CCCKM/SM de Kinshasa. Livre et culture, quel apport à la Nation ?

Par Cheik FITA

Envoyé spécial de l'Info en Ligne des Congolais de Belgique

Kinshasa, le 4 janvier 2021

Une quinzaine de personnalités du monde culturel congolais se sont réunis le dimanche 3 janvier 2021 au Centre Culturel Congolais Kiese-Mey de Saint Moulin, CCCKM/SM à la commune de Lemba à Kinshasa. C’était autour de la problématique de la culture congolaise en général, et du livre congolais en particulier.

Régulièrement, sur initiative de Mr Jean-Marie Ntantu Mey promoteur du centre, pareilles rencontres se tiennent entre hommes de culture.

La rencontre du jour a mis un accent particulier sur le livre. Plusieurs écrivains étaient présents pour présenter leurs livres déjà parus ou en voie de parution, partager leur expérience de l’écriture, de l’édition, de la promotion et de la vente des livres.

Un constat a sauté aux yeux :

  1. Depuis trois décennies au moins, le secteur du livre est en crise,
  2. Sauf des cas rares comme celui de Feu Banza Mukalayi, les différents ministres qui sont passés à la tête du ministère de la culture n’avaient aucune préoccupation de la promotion  de la culture congolaise en général, et du livre congolais en particulier,
  3. Malgré cette démission de l’état en la matière, la conception, l’écriture et parfois la publication d’œuvres littéraires de qualité ne se sont pas estompées. Hélas, la plupart de ces écrits moisissent dans les tiroirs ou dans les meilleurs des cas, ont une diffusion très restreinte,
  4. La société congolaise est dans une crise multiforme, et apparemment, les solutions manquent. Pourtant, si certains des écrits des congolais avaient été publiés en temps opportun, ils auraient pu influer positivement sur la marche du pays… Parce qu’ils sont souvent des solutions !
  5. Un exemple, des résolutions en matière culturelle du temps de la CNS, la Conférence Nationale Souveraine, sont restées lettre morte jusqu’à ce jour : un véritable gâchis.

Le BAC (Bureau d’Action et d’éveil Culturels à l’Education) a ainsi entrepris en son temps des démarches auprès des autorités politiques afin qu’il y ait un « Conseil National de la Culture  » qui soit une interface entre le pouvoir politique et les hommes de culture. Une fois les ministres de la culture changés, le projet s’est arrêté.

Au vu du changement politique actuel, les participants ont suggéré qu’il y ait une action de lobbying pour qu’au prochain remaniement du gouvernement, le Ministère de la culture ne reste ce parent pauvre de la Nation.

Si des pays comme la Chine ont décollé, il y a eu à la base une révolution culturelle. Pourquoi pas une révolution culturelle en RD Congo? Les ingrédients sont disponibles!

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 05:41
Communication. 302 députés Nationaux confirment leur adhésion à l'Union Sacrée de la Nation
 
302 DEPUTÉS NATIONAUX CONFIRMENT LEUR ADHESION À L’’UNION SACRÉE DE LA NATION
Conduits par les Président a.i de l'UDPS, l'Honorable Jean-Marc KABUND, ces élus nationaux ont échangé avec le Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Cette rencontre, hautement symbolique, s'est déroulée au chapiteau de la Cité de l'Union Africaine.
Repartis en 10 groupes parlementaires, ces élus du peuple sont venus réaffirmer leur appartenance à l'Union Sacrée de la Nation. De ce fait, le représentant de chaque groupe parlementaire a, à travers un message prononcé devant le Chef de l'Etat, réitéré l’engagement de se ranger désormais du côté du peuple, à travers la vision du Chef de l'Etat.
Il s'agit des groupes parlementaires, AFDC-A, CACH, PALU et Alliés, MS-G7, ADRP, MLC-A.D.N, AABC, AAB ainsi que celui des élus du FCC, qui viennent de rejoindre l'Union Sacrée de la Nation, notamment le PPRD représenté par l'Honorable Jean Charles OKOTO.
Une vision qui se traduira désormais à travers diverses réformes entreprises par le Garant de la Nation, dans l'objectif d'améliorer le quotidien du peuple.
A son tour, le Président de la République a salué cet engagement des élus nationaux. A ces derniers, Félix-Antoine TSHISEKEDI Tshilombo a rappellé le contexte dans lequel est née l'Union Sacrée de la Nation. Raison pour laquelle la majorité qui découlera du futur bureau de l'Assemblée Nationale devra s'investir pour mettre le peuple au centre de l'action parlementaire.
Il s'agit de travailler main dans la main pour mettre fin à l'insécurité, relever l'économie,... Et cela passe par l'unité, l'amour du Congo, la cohésion nationale et surtout la volonté de tout un chacun.
Message spécial aux élus venus du FCC qui doivent se sentir heureux d'avoir choisi le camps du peuple, à martelé le Président de la République.
L'union Sacrée de la Nation ne doit pas être une couverture pour les antivaleurs, mais plutôt un cadre qui réunit les filles et fils du pays soucieux de s'inscrire dans la nouvelle vision tracée par le Chef de l'Etat, a-t-il conclu.
Cette rencontre intervient à 48h00 de l'ouverture de la session extraordinaire à la chambre basse du parlement, qui vient d'être convoquée par le Président du Bureau d'âge, l'Honorable Christophe MBOSO N'KODIA qui a également pris part à cet échange, qui a été élargi à plusieurs autres personnalités de L'USN.
source: Direction de la Communication du Chef de l’État
communication@Presidence.cd
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 21:46
Décès du Dr Masudi, époux d'Eve Bazaiba , SG du MLC

En ce samedi 2 janvier 2021, la députée nationale et Secrétaire Générale du MLC Eve Bazaiba a perdu son mari Dr Masudi, Sénateur honoraire.

L'Info en Ligne des Congolais de Belgique présente ses sincères condoléances à Mme Eve Bazaiba ainsi qu'à toute sa famille. . 

Décès du Dr Masudi, époux d'Eve Bazaiba , SG du MLC
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
1 janvier 2021 5 01 /01 /janvier /2021 07:40
M. Bahati Lukwebo nommé informateur... Sa lecture de la vision du Président Tshisekedi 

Kinshasa, le 1er janvier 2021

Par Cheik FITA

Envoyé spécial de l’Info en Ligne des Congolais de Belgique

Dans un Communiqué signé le jeudi 31 décembre 2020 par  le cabinet du Chef de l’Etat, le Président de la RD Congo SEM Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo «  vient de confier ce jeudi 31 décembre 2020, conformément à l’article 78 de la constitution, une mission d’information à l’honorable Modeste Bahati Lukwebo en vue d’identifier une coalition majoritaire à l’assemblée Nationale. La mission d’information est de trente jours renouvelable une fois à compter de ce jour »

Qui est Modeste Bahati Lukwebo ?

Quelle est sa vision  par rapport à la politique du Président Tshisekedi ?

Professeur d’Université, Modeste Bahati Lukwebo est sur la scène politique congolaise depuis trois décennies. Il avait débuté comme membre de la société civile et avait émergé lors de la conférence nationale souveraine.

Un des poids lourds politiques congolais à l’Est de la RD Congo, Bahati est allé aux dernières élections sous la bannière du FCC, la plateforme de l’ex Président congolais.

Mais lors de l’élection pour la présidence du Sénat, Joseph Kabila lui avait préféré Thambwe Mwamba, une personnalité sans grande envergure ni assise politique. Et c’était la rupture.

Bahati posera sa candidature à la présidence du Sénat et mettra en ballotage le candidat de Kabila en obtenant 43 voix contre 65, malgré le mot d’ordre du « Raïs » en faveur de Thambwe Mwamba.

Il y a deux semaines, Modeste Bahati a accordé à Kinshasa une interview exclusive à l’Info en Ligne des Congolais de Belgique. Nous vous la proposons ci-dessous.

Sujets abordés :

  • sa lecture sur l’approche du Président Tshisekedi,
  • La  désintégration du FCC , ses causes et ses conséquences,
  •  Le rôle de la presse dans la situation politique congolaise du moment,
  • Le rôle de la diaspora.
  • Enfin, dans cette interview, Modeste Bahati décrit aussi le poids politique de son parti dans la configuration actuelle congolaise.

Intéressant pour mieux connaître le nouvel informateur.

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
30 décembre 2020 3 30 /12 /décembre /2020 21:51
Kinshasa. Le Boulevard du 30 juin paré de son plus beau costume

Kinshasa le 30 décembre 2020-12-30

La rédaction

L’année 2020 touche à sa fin avec son lot d’événements heureux et malheureux.

La veille du nouvel an est une période de trêve afin de permettre à l’année qui se termine d’atterrir en douceur et permettre à la nouvelle année qui commence, d’amorcer tout aussi doucement son décollage tel un aigle royal. Une période de purification de cœur afin d'abandonner dans l'année qui s'évanouit ses erreurs, ses  rancœurs, ses mauvaises pensées,  ses haines, ses jalousies et entrer tout blanc dans la nouvelle année.

Pourquoi à pareil moment ne pas opérer une transition avec  de belles images ?

Comme image, l’Info en Ligne des Congolais de Belgique vous propose une vidéo montrant le Boulevard du 30 juin à Kinshasa le soir du 30 décembre 2020, vers 19 heures. Un boulevard du 30 juin paré de son plus beau costume!

Point de départ, peu après l’avenue Batetela, point de chute,  la gare centrale.

Bonne détente et bonne année 2021.

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
30 décembre 2020 3 30 /12 /décembre /2020 03:20
Billet. 30 décembre 2018, élections en RD Congo. Deux ans après, quelles leçons?

Par Cheik FITA

Kinshasa, le 30 décembre 2020

30 décembre 2018, 30 décembre 2020: Deux ans se sont écoulés entre ces deux dates.

Le 30 décembre 2018, les Congolais s'étaient rendus aux urnes. Avec le recul, peuvent-ils s'estimer:

-Contents,

-Ou mécontents de la suite des événements?

30 décembre 2018. Ce jour-là, il y avait trois candidats majeurs: Deux issus de l'opposition, une opposition qui s'était fissurée en deux à 50 jours des élections. Et un autre qui était le dauphin du Président sortant.

A l'issue des élections, Félix Tshisekedi fut proclamé vainqueur. Et le dauphin du Président sortant fut balayé.

La surprise, ce fut le score obtenu par le pouvoir sortant aux législatives nationales et provinciales: Majorité absolue à la chambre basse, majorité écrasante aux provinciales et majorité insolente au Sénat.

Conséquence, dès le lendemain des élections, le nouveau Président élu apparut très faible.

S'en suivirent des mois de négociations pour former un gouvernement où trôneront arrogamment les membres du pouvoir sortant.

Conséquence de la conséquence, les membres du régime sortant se comportaient comme des conquistadors. Et leur comportement allait dans le sens de l’échec du nouveau Président.

Le peuple souverain attendant le changement qu'il espérait, eut l'impression d'être floué. Cela sera un des principaux leviers que le nouveau Président emploiera pour prendre l’opinion à témoin et lui montrer qu'il y avait un tireur de ficelle maléfique tapis dans l'ombre: l'ancien Président.

L'Union sacrée pour la Nation annoncée, prônée et portée du bout des bras  par le Président Tshisekedi à la suite d'un ras-le-bol apparaît désormais comme un correctif de la "majorité" obtenue jadis par le clan sortant dans les assemblées législatives.

En passant, ceux qui avaient été ensemble dans l'opposition contre Kabila et qui s'étaient scindés en deux se retrouvent aujourd'hui à une exception près, dans l'Union  Sacrée pour la Nation.

Visiblement, il est maintenant évident qu'une aile de l'opposition s'était  fourvoyée à Genève en désignant un candidat Président presque sorti du néant et qui la veille avait à peine 8% d'intentions de vote.

Un large consensus national se dégageant déjà autour d’une vision politique, le temps est venu pour que la RD Congo mobilise toutes ses énergies et  qu’enfin la marche vers le développement et le bien-être pour tous commence. 

Ci-dessous l'article que nous avions publié il y a deux ans: 

30 décembre 2018 : La parole au souverain primaire congolais et trois défis

En RD Congo, les bureaux de vote ont ouvert leurs portes le samedi 30 décembre 2018. Ce n’est peut-être pas les élections parfaites que les Congolais attendaient, mais le vote a commencé.

Le peuple congolais n'a pas du tout confiance au régime sortant ni en la CENI, la Commission Electorale Nationle Indépendante.

Ils sont surspectés de vouloir bourrer les urnes.

C’est véritablement une guerre qui ne dit pas son nom entre le clan Kabila d’une part et le peuple congolais de l’autre.

Comme durant la guerre, le peuple congolais est aujourd’hui placé devant ses responsabilités, il a trois défis à relever :

1. Le premier défi c’est celui du choix de candidat à tous les niveaux.

Le bulletin de vote déposé dans l’urne ressemblera à une graine plantée dans le sol dont les conséquences marqueront la marche du pays pour plusieurs années :

Cette graine sera-t-elle une graine de blé, de maïs ou de tout autre plante alimentaire ? Si l’électeur congolais a saisi l’importance et la gravité de son choix, oui.

Cette graine sera-t-elle celle de chanvre ou de toute autre plante vénéneuse ? Si l’électeur congolais s’est laissé bercé par les promesses fallacieuses de la campagne électorale et s’il s’est laissé amadouer par des sentiments et des considérations subjectives, son vote ressemblera effectivement à un grain d’une plante vénéneuse.

2. Le deuxième défi qui attend le peuple congolais est celui de la surveillance du scrutin, la protection de son vote afin qu’il ne lui soit pas volé.

3. Le troisième et dernier défi est la mobilisation générale pour se battre contre les imposteurs et les chasser,  en cas avéré de fraude massive et de tentative d’imposer un intrus à la tête du pays.

Bruxelles, le 30 décembre 2018

Cheik FITA

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 07:12
1er Congrès Mondial des Congolais  Vivant à l’Etranger à Bruxelles : Ils étaient là !

Léon Bujitu, Chiko Mwamba et Cheik FITA, trois Congolais vivant en Belgique se sont retrouvés dans un quartier populaire de Kinshasa. Rien de plus  normal. Mais ce qui est intéressant, c’est de savoir comment ils s’étaient connus ! Voici.

L'histoire commence il y a seize ans.

En juin 2004, une dynamique pour le changement en RD Congo naît à Bruxelles, à la suite de la chute de la ville de Bukavu sous les bottes du rebelle pro-rwandais Mutebusi. Il y aura d’abord une manifestation spontanée organisée à la porte de Namur de Bruxelles par le trio Cheik FITA-Francis Tombolo Kalombo et Mireille Robert. Louis Michel alors Ministre belge des affaires étrangères arrivera même sur les lieux pour tenter de calmer les manifestants qui criaient : « Louis Michel, assassin »…

La dynamique continua et du 13 au 16 mai 2005 dans la grande salle du Théâtre Saint Michel de Bruxelles, il se tint  le 1er Congrès Mondial des Congolais  Vivant à l’Etranger.

Léon Bujitu, Chiko Mwamba, Cheik FITA s’étaient donc connus dans cette dynamique-là qui engendrera bien plus tard le mouvement des Combattants.

Pour l’histoire, voici ce qu’avait été le communiqué final de ce 1er Congrès Mondial des Congolais Vivant à l’Etranger. Par la suite, il y eut trois autres Congrès.

---oooOOOooo---

Résolution du Congrès des Congolais de l'étranger : la transition s'arrête le 30 juin, vouloir ou pas

17 Mai 2005 - Le congrès mondial des congolais vivant à l’étranger qui s’est tenu à Bruxelles du 13 au 16 mai s’est terminé par la lecture d’une très importante Déclaration en relation avec l’échéance du trente juin 2005. C’était à l’issue d’une marche qui a réuni plus d’une centaine de congolais, de la place de la Bourse au parvis Saint Roch à 1000 Bruxelles . Durant la marche des calicots contre le pouvoir en place au Congo ont été brandis. « Juin 2005, 1+4, dehors », « Louis Michel t’es pas le roi du Congo », « 5 millions de morts au Congo = combien de Tsunamis, dans le silence? »

Le congrès a pu réunir des délégués de plusieurs pays d’Europe et d’Amérique. Les délégués du Togo n’ayant pu obtenir leur visa à temps ont envoyé leur message qui a été pris en compte lors des travaux . Ci-dessous, le texte intégral de cette déclaration.

DECLARATION DU CONGRES DES CONGOLAIS DE L’ETRANGER
Bruxelles 13-16 mai 2005

Nous, citoyens congolais vivant à l’étranger, responsables et membres des partis politiques, groupes associatifs, groupes de pression, églises, jeunes, artistes, réunis à Bruxelles dans le cadre du Congrès mondial des congolais vivant à l’étranger, du 13 au 16 mai 2005, conscients de la dégradation totale de la vie politique et sociale en République Démocratique du Congo et animés par la volonté inébranlable de voir naître un changement démocratique dans notre pays dans les plus brefs délais, pour répondre à une exigence patriotique de sauver le Congo, faisons la déclaration suivante :

1. MOMENT HISTORIQUE

Comme à l’aube de l’indépendance, l’approche de la date du 30 juin est une période déterminante de notre histoire. L’avènement d’un changement politique total s’impose.

À l’instar de tous les pays où se produisent des révolutions colorées, la République démocratique du Congo, notre pays, doit connaître aussi sa révolution.

Nous n’avons aucune excuse à rater ce grand rendez-vous de l’histoire.

2. ETAT DES LIEUX ET HERITAGE DU SYSTEME « 1+4 »

Ayant reçu entre autre mission d’organiser les élections endéans 24 mois, les animateurs de la transition actuelle ont brillé par leur médiocrité et leur incompétence notoires, faisant de l’Etat congolais un Etat moribond, à la traîne de tous les pays africains alors qu’il était appelé à y jouer un rôle moteur.

Non seulement aucun objectif leur assigné n’a été atteint, mais plus grave, ils ont géré le pays au mépris du peuple congolais qui croupit dans une misère la plus insoutenable.

Plutôt que de chercher à organiser les élections normalement prévues au plus tard le 30 juin 2005, les animateurs de la transition actuelle ont passé ces 24 mois à faire une course effrénée à un enrichissement insolent, honteux et illicite en pillant systématiquement les ressources financières et minières de notre pays, cela au vu et au su non seulement du peuple congolais, mais aussi de la communauté internationale, muette et silencieuse. Ce qui nous conduira à un paradoxe sans précédent : la République Démocratique du Congo, un des pays les plus riches du monde, pour le peuple le plus pauvre du monde, avec des dirigeants des plus riches du monde…

Il s’est donc ainsi installé au pays :

Le terrorisme d’Etat

Le pillage inconsidéré et accéléré des ressources naturelles de tout genre

Le génocide tant sélectif qu’universel à petit feu, tuant sans bruit mais à cadence accélérée plus de 5.000.000 de congolais entre 1997 et 2004

Les détournements des deniers publics

La mauvaise gouvernance etc.

3. RESOLUTIONS

De ce qui précède, nous patriotes congolais réunis en Congrès à Bruxelles du 13 au 16 mai 2005 avons pris les résolutions suivantes :

Art.1 Le 30 juin doit marquer la fin du système « 1+4 » et le départ du pouvoir de tous ses animateurs à savoir : le président et les quatre vice-présidents, la démission du gouvernement et la dissolution du parlement,(chambre haute et chambre basse) issus de la logique des composantes.

Art. 2. Le cadre juridique sera l’ordre institutionnel issu de la CNS, avec quelques ajustements tenant compte de l’évolution politique du pays.

Art. 3. Une équipe dirigeante de moins de 30 personnes conduite par un leadership politique accepté par la population, doit être mise en place pour l’organisation des élections dans un délai de six mois qui suivront le 30 juin 2005.

Art. 4.Les critères cumulatifs ci-après seront pris en compte pour faire partie de cette équipe :

Etre congolais de père et de mère

Etre intègre et d’une grande probité morale

Etre doté de réelles capacités intellectuelles et d’organisation

Etre rassembleur, tolérant et en mesure d’accepter les différences

Etre patriote

4. RECOMMANDATIONS A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE

Nous attirons l’attention de la communauté internationale sur le fait que tous les peuples du monde ont droit à l’autodétermination, et au choix de leurs institutions et dirigeants. Mieux, ils ont le droit de chasser les dirigeants qu’ils ne veulent plus. Ce droit à l’autodétermination est valable pour le peuple congolais aussi et surtout en ce moment fatidique de son histoire

Toutes les grandes puissances, toutes les nations, toutes les institutions internationales doivent donc prendre acte de la volonté souveraine du peuple congolais de se choisir ses dirigeants et s’abstenir de soutenir une fraction des congolais qui refuse de se plier à cette volonté.

5. SOMMATION AU POUVOIR EN PLACE

Quand on accède au pouvoir, on doit envisager un temps de sortie, de la même façon que quand on naît on doit s’attendre à mourir un jour. L’heure du départ et de la reddition des comptes du pouvoir a sonné pour le système « 1+4 ». Car, on ne peut, ni rester au pouvoir indéfiniment, ni s’y cramponner contre la volonté du peuple, surtout quand un mandat s’est caractérisé par une incapacité notoire et une absence totale de volonté politique.

6. APPEL AU PEUPLE CONGOLAIS

Nous congolais participant au Congrès de Bruxelles tenons à féliciter le peuple congolais vivant au pays pour sa détermination, son courage et sa prise de conscience aiguë dans le choix fatidique suivant : soit nous perdons notre pays et restons des éternels esclaves, soit nous libérons notre pays et nous demeurons libres à jamais.

Peuple congolais, le Congo t’appartient, tu en es seul maître et seul souverain.

7. MESSAGE AUX HOMMES POLITIQUES

La période qui nous sépare du 30 juin 2005 n’est ni une période de repositionnement politique, ni une période de la course au pouvoir pour le pouvoir. Mais celle de l’union de toutes les filles et tous les fils du pays, pour sortir le peuple de la servitude

EN CONCLUSION

Ce congrès n’est pas une fin, mais un début pour la mise en place d’un courant capable de galvaniser notre peuple pour sa libération effective d’ici le 30 juin 2005.

Fait à BRUXELLES, le 16 mai 2005

Les congressistes

 

La coordination du Congrès Mondial des Congolais Vivant à l'Etranger: Marcel Nzundu, Cheik FITA, Francis Tombolo Kalombo

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 11:04
Covid-19. Courbe d'hospitalisation en Belgique en fin d'année. Un espoir?

La rédaction

Kinshasa, le 27 décembre 2020

La Belgique entrera-t-elle en 2021 avec un nombre d'hospitalisés de covid19 très bas?

C'est le grand souhait des autorités belges.

Selon la graphique publiée par le site : https://epistat.wiv-isp.be/

(lien: https://epistat.wiv-isp.be/covid/covid-19.html ), la tendance paraît à la baisse. Pour arriver à ce résultat et peut-être mieux dans les prochains jours, le Royaume de Belgique a pris des mesures très draconiennes: fermeture des restaurants et bars, interdiction de manifestations publiques... Port du masque obligatoire dans l'espace public...

 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 05:16
25 décembre 2006-25 décembre 2020: il y a quatorze ans naissait cheikfitanews.net !

Par Cheik FITA, envoyé spécial de l'Info en Ligne des Congolais de Belgique

Kinshasa, le 26 décembre 2020

Il y a quatorze ans naissait L'Info en Ligne des Congolais de Belgique" avec comme lien:  cheikfitanews.net. D'abord comme blog, ensuite comme site quelques années plus tard.

Cette année-là, trois articles furent publiés. Trois seulement parce que c'était durant la dernière semaine de 2006.

Cet article est le 4294ème article publié sur ce site.

Contexte politique

Quelques semaines plus tôt, Joseph Kabila venait de battre Bemba au deuxième tour de la présidentielle. Entre 2003 et 2006, il y avait eu plusieurs manifestations des Congolais de Belgique spécialement contre le système 1+4. J'écrivais des articles que je publiais dans différents sites de l'époque: allafrica.com, culturek.net, africatime.com . Et les articles étaient également envoyés à certains journaux paraissant à Kinshasa.

Photo: Benoît CEREXHE, Ministre bruxellois ayant en charge entre autres la lutte contre l’incendie

chargé d’affaires de la RD Congo, Monsieur François KALUME

 Des officiers du SIAMU belge (Service d'incendie et d'aide médicale urgente)

 

Pourquoi avoir créé ce journal en ligne parlant du Congo depuis Bruxelles?

La réponse se trouve dans le deuxième article publié le 27 décembre 2007 dans le journal en ligne et intitulé : CONGOLAIS DE BELGIQUE: LE DEFI DE L'INFORMATION, se trouve la réponse:

"Comment une congolaise ou un congolais vivant en Belgique est-il au courant des activités des autres congolais de Belgique ?

Cela peut paraître paradoxal, il n’existe pas un réseau formel d’information entre les Congolais de Belgique.

Certes il y a à Bruxelles les quelques heures d’émission sur Radio Panik, Radio Air Libre et Radio Campus, le quart d’heure hebdomadaire des amis de Wetshi sur Télé Bruxelles…

Mais que valent ces petites  fenêtres face aux innombrables radios FM pour les Belges à travers toute la Belgique ? Ajouter à cela les chaînes de télévision ?

Quand on pense qu’à Kinshasa, la radio belge émet 24 heures sur 24 et que même le journal télévisé de la RTBF est suivi via TV 5, il convient de se mettre à l’évidence, il y a un déficit criant d’information dans notre communauté. 

Pourtant, nous sommes plus de cent mille. Bruxelles est le cœur du plus grand bailleur de fonds du Congo: tous ces Congolais vivant à l’étranger! Et il sied de rationaliser cet apport financier. Mais, aucune action d’envergure ne peut se réaliser sans un minimum d’informations.

Que faire ?

Suite en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/article-5034188.html 

 

Le premier article.

Ce mardi 19 décembre 2006, Monsieur Benoît CEREXHE, Ministre bruxellois ayant en charge entre autres la lutte contre l’incendie, a remis au chargé d’affaires de la RD Congo les clefs de trois ambulances : deux pour la ville de Goma, et une troisième pour la Ville de Kinshasa.

La manifestation a eu lieu à la caserne des pompiers de Bruxelles située sur l’avenue de l’Héliport.

Ce don est destiné aux services d’incendies des deux villes congolaises. Il fait suite à une demande du gouverneur du Nord Kivu après l’éruption du volcan Nyiragongo en 2003.  A l’époque, des quartiers entiers avaient été ravagés par la lave. Des officiers du SIAMU belge (Service d'incendie et d'aide médicale urgente) avaient participé à une mission humanitaire, dont le lieutenant Jean-Marie Ledeghen qui a gardé contact avec ses partenaires du Nord Kivu.

 Les véhicules sont accompagnés de matériel et équipements anti-incendie.

Comment une congolaise ou un congolais vivant en Belgique est-il au courant des activités des autres congolais de Belgique ?

Cela peut paraître paradoxal, il n’existe pas un réseau formel d’information entre les Congolais de Belgique.

Certes il y a à Bruxelles les quelques heures d’émission sur Radio Panik, Radio Air Libre et Radio Campus, le quart d’heure hebdomadaire des amis de Wetshi sur Télé Bruxelles…

Mais que valent ces petites  fenêtres face aux innombrables radios FM pour les Belges à travers toute la Belgique ? Ajouter à cela les chaînes de télévision ?

Quand on pense qu’à Kinshasa, la radio belge émet 24 heures sur 24 et que même le journal télévisé de la RTBF est suivi via TV 5, il convient de se mettre à l’évidence, il y a un déficit criant d’information dans notre communauté. 

Pourtant, nous sommes plus de cent mille. Bruxelles est le cœur du plus grand bailleur de fonds du Congo: tous ces Congolais vivant à l’étranger! Et il sied de rationaliser cet apport financier. Mais, aucune action d’envergure ne peut se réaliser sans un minimum d’informations.

Que faire ?

suite en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/article-5034188.html 

Le troisième article.

MEILLEURS VOEUX POUR 2007

A l'aube de cette année nouvelle, nous souhaitons à toutes nos lectrices et à tous nos lecteurs nos voeux les meilleurs pour 2007. Que cette année apporte à chacune et à chacun bonheur, succès, vie familiale heureuse, et réussite dans les différents projets

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
25 décembre 2020 5 25 /12 /décembre /2020 09:29
Promotion du livre « Coronavirus : Redevenir Homme » à Kinshasa par les éditions OCM

Par Travis Vilar Y.

Kinshasa, le 25 décembre 2020

Dans le cadre de la promotion des livres qu’elles publient, Les Editions OCM de Kinshasa profitent de la présence dans la capitale congolaise d’un des auteurs de la maison pour faire la promotion de leurs publications.

Il s’agit tout particulièrement du livre « Coronavirus : Redevenir Homme » de l’écrivain Bruxellois Cheik FITA sorti de presse en mai-juin 2020.

Personnalités, amis de longue date, anonymes, salons... Les responsables des Editions OCM ne négligent aucun contact à travers la ville.

Dans « Coronavirus : Redevenir Homme » Cheik FITA l’auteur relate l’expérience qu’il a vécue. En avril 2020, il avait été atteint par le coronavirus puis hospitalisé durant plusieurs jours dans l’unité COVID-19 d’un hôpital Bruxellois.

La pandémie du Coronavirus n’étant pas encore passée, ce livre est un témoignage poignant qui mérite d’être lu.

Photos 

1. Avec Madame Cécile Rebecca META KASANDA , Coordinatrice de l(APLTP

Agence pour la Prévention et la Lutte contre la Traite des Personnes

2. Mr ILUNGA NTUMBA Richard. Directeur Général de l'ONIP. Office National de l'Identification de la Population

3. Jean-Marie NTANTU -Mey. Ministre Honoraire. coordinateur de BAC, Bureau d'Actions et d'Eveil Culturels à l'Education.

Promotion du livre « Coronavirus : Redevenir Homme » à Kinshasa par les éditions OCM
Promotion du livre « Coronavirus : Redevenir Homme » à Kinshasa par les éditions OCM
Promotion du livre « Coronavirus : Redevenir Homme » à Kinshasa par les éditions OCM
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens