Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

 

kabila oyebela

Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou:

comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo…

Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Depuis le 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

10 mars 2018 6 10 /03 /mars /2018 14:44

Des manifestants anti-Paul Biya ont fait un sit-in le vendredi 9 mars 2018 de 12h00 à 14h00 devant l'ambassade du Cameroun  à Bruxelles.

Ils voulait d'une part rappeler à l'opinion les massacres que le régime de Paul Biya avait perpétré il y a exactement dix ans contre des jeunes qui s’étaient levé contre la longévité de Paul Biya au pouvoir,

Ils voulaient d'autre part réclamer qu'il y ait un dialogue avant les prochaines élections, compte tenues de l'insécurité dans le pays, et aussi parce qu'ils considèrent qu'après autant d'années au pouvoir, Paul Biya devrait passer la main.

L'espoir affiché des manifestants est que ce qui est arrivé à Robert Mugabe et Jacob Zuma arrive aussi à Paul Biya.

Bruxelles, le 10 mars 2018 

IL-CdB

 

Des anti-Paul Biya font un sit-in devant l'ambassade du Cameroun à Bruxelles
Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 22:10
Billet. Transhumance politique en RD Congo en vue des élections

Selon le calendrier de la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante, fin décembre 2018, il y aura des élections en RD Congo dont la plus attendue est la présidentielle. Avec le mois de mars, les choses commencent à bouger. En vue des échéances électorales de fin 2018, on assiste progressivement à des positionnements des partis politiques et des hommes politiques, une véritable transhumance politique.

Vendredi 9 mars 2018, le PALU du patriarche Antoine Gizenga a pris langue avec le MLC de Jean-Pierre Bemba pour « un échange sur la situation du pays ».

Durant le week-end du samedi 10 au dimanche 11 mars 2018 en Afrique du Sud, selon un tweet publié par Olivier Kamitatu, porte parole de l'ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi, des Congolais vont « créer un mouvement politique qui va porter la vision, le programme et la candidature de Moïse Katumbi » pour la présidentielle de décembre 2018.

Avant la fin du mois de mars 2018, l'UDPS, va tenir un congrès extraordinaire pour remplacer feu Étienne Tshisekedi avec comme aboutissement prévisible la désignation du candidat du parti à la Présidentielle. Félix Antoine Tshisekedi apparaît de plus en plus comme le présidentiable de l'UDPS.

Après beaucoup de tergiversations, le PPRD, parti de Joseph Kabila le Président sortant sera bien dans l'obligation de désigner rapidement le dauphin du « Raïs », celui qui aura pour mission de convaincre les Congolais que le changement tant attendu, ce sera garder ceux qui sont là !

Quels sont les critères qui influenceront les électeurs congolais lors de la présidentielle à un tour de décembre 2018 ?

- En 2006, l'UDEMO et le PALU s'allièrent au PPRD pour faire gagner Joseph Kabila contre Jean-Pierre Bemba.

- En 2011, selon les données de la CENI, Kabila l'emporta contre Étienne Tshisekedi, Vital Kamerhe et Kengo. Le MLC n'avait pas présenté de candidat.

- En 2016, Joseph Kabila et son clan sabordèrent l'organisation des élections.

Entre 2011 et aujourd'hui, plusieurs mouvements de partis et de personnalités ont eu lieu.

Certains qui avaient soutenu Joseph Kabila en 2011 l'ont quitté. C'est le cas du G7 qui a rejoint l'opposition et qui a été l'une des pièces maîtresses du « Rassemblement » né à Genval en 2016 sous l'initiative de feu Étienne Tshisekedi.

- De même, certains soutiens d’Étienne Tshisekedi en 2011 ont depuis lors rejoint Joseph Kabila.

À la veille de la présidentielle, quatre camps apparaissent :

- PALU-MLC,

- G7 et alliés,

- UDPS et alliés,

PPRD et apparentés,

Le candidat de quel camp pourra être le symbole du changement radical que le peuple semble vouloir ?

Quel est le profil-type de ceux qui seront élus pour le prochain parlement ?

Quelle sera la part du vote « appartenance provinciale ou tribale » ?

Quel sera le vote de Kinshasa la capitale avec son poids politique et psychologique sur le reste du pays ?

Ceux qui ont contribué à asseoir le régime de Joseph Kabila entre 2006 et 2011 et entre 2011 et aujourd'hui, seront-ils sanctionnés ?

Ceux qui ont quitté Joseph Kabila en fin de parcours, ont-ils suffisamment été blanchi par la lessiveuse « opposition » pour que le peuple leur signe un chèque en blanc?

Malgré la grande transhumance politique qui s'opère chez les politiciens congolais ces jours-ci, voici autant de questions que les citoyens congolais se poseront désormais jusqu'au jour des élections et qui détermineront le choix du futur Président de la République.

 

Bruxelles, le 9 mars 2018

Cheik FITA

Billet. Transhumance politique en RD Congo en vue des élections
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 09:18

Ecoutez ce député français parler pour les autres, mieux pour les femmes de ménage au vu de leur travail qui est une vraie prouesse.

Mais en RD Congo, lors de la journée de la femme, il n'y avait personne pour le faire car,  les messieurs et dames qui s'accrochent encore à leur job de député sont hors mandat, et le régime qu'ils servent a sabordé l'organisation des élections à la date constitutionnelle c'est à dire: fin 2016.

Quel  gâchis.

Et quand le peuple descend dans la rue pour dénoncer l'imposture, on lui tire dessus.

L'Info en Ligne des Congolais de Belgique publie cette vidéo du parlement de nos amis français juste pour rappeler une fois de plus cette grande imposture au sommet de l'Etat. 

Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 14:46
Journée de la femme, Message de Maman Marthe Kasalu, veuve E. Tshisekedi

Les Femmes Congolaises ont prouvé par le passé qu’elles étaient des combattantes. Elles étaient à l’initiative des marches de contestation sous la dictature de Mobutu et lorsque les choses n’allaient bien, elles se mettaient debout.

Elles sont courageuses malgré leurs souffrances : ce sont elles qui se réveillent à 3h00 du matin pour aller chercher de l’eau, à 4h du matin pour aller acheter le pain à vendre afin de subvenir aux besoins de leur famille. Elles subissent des tracasseries policières sur la route mais cela ne les découragent pas.

Je les félicite et les encourage beaucoup. La plupart d’entre elles ont pris les responsabilités de leurs maris pour nourrir et scolariser les enfants à cause du chômage qui sévit au Congo. Malgré les conditions socioéconomiques très dures, les femmes congolaises persévèrent.

Aujourd’hui, nos enfants sont tués partout au Congo pour leur liberté alors Chères Mamans Congolaises, restez debout et comme le disait votre papa Etienne Tshisekedi, prenez- vous en charge, chassez la peur et montrez aux jeunes votre courage pour libérer le Congo !.

Je félicite également toutes les femmes congolaises de l’extérieur qui mènent des actions solidaires en faveur de notre pays et les encourage à poursuivre leurs efforts.

Chères Mamans Congolaises, c’est par votre courage, votre maturité et votre sens des responsabilités que vous pourrez relever le Congo et offrir un avenir meilleur à nos enfants.

 

Vive les Femmes Congolaises !

Maman Marthe Kasalu,

Veuve E. Tshisekedi

08/03/2018

Journée de la femme, Message de Maman Marthe Kasalu, veuve E. Tshisekedi
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 09:41
J. Kabila-opérateurs miniers: une promesse qui ne vaut pas force de loi
Selon notre confrère Dieumerci Matondo, "les représentants des sociétés minières ont été reçus le mercredi 7 mars 2018 de 14h à 22h au palais de la nation sur demande des patrons miniers par le Président sortant et hors mandat Joseph Kabila."
 
" Les grandes entreprises minières représentées à cette réunion, il s’agit notamment de Randgold Resources, CMOC international, Glencore, Anglo Gold Ashanti, Ivanhoe Mines, Zijin Mining Group et MMG. "
 
A l'issue de cette rencontre un communiqué a été rendu public.
 
A la lecture de ce communiqué,  la promesse suivante leur a été faite:
 
"leurs préoccupations seront prises en compte à travers un dialogue constructif".
 
Que vaudront les décisions qui pourraient être prises après ce "dialogue constructif"? Auront-elles force de loi? Et pour combien de temps? Joseph Kabila et son régime allant vers la porte de sortie!
 
Il est dans l'intérêt des opérateurs miniers de prendre acte de cette réalité,
 
- Monsieur Joseph Kabila n'a plus le pouvoir qu'il avait avant le 19 décembre 2016,
 
- La RD Congo va inexorablement vers l'alternance au sommet de l'Etat, par les élections ou par l'éviction du pouvoir actuel suite à la pression populaire.
- Les engagements conclus à la sauvette durant cette période transitoire seront difficilement opposables au pays et au peuple congolais.
Ces opérateurs miniers ont intérêt à être réalistes, et à se ranger du coté du peuple et des forces du changement. Le pouvoir effectif leur reviendra très bientôt.
 
Ci-dessous le communiqué publié à l'issue de cette rencontre.
 
Bruxelles, le 8 mars 2018
 
IL-CdB

 

COMMUNIQUE
 
Ce mercredi 07 mars 2018, le Président de la République Démocratique du Congo, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, a reçu en audience des Représentants de l’industrie minière, à leur demande.
 
Le but de la réunion était de clarifier certains aspects du nouveau Code minier récemment adopté par les deux Chambres du Parlement, qui devra être promulgué incessamment.
 
Les Représentant du secteur minier ont soulevé quelques inquiétudes susceptibles d’affecter leurs opérations sur le terrain. Le Président de la République a rassuré les opérateurs miniers qu’ils sont des partenaires économiques de la République Démocratique du Congo et que leurs préoccupations seront prises en compte à travers un dialogue constructif avec le Gouvernement après la promulgation de la loi minière en vue de trouver un terrain d’entente sur les problèmes spécifiques soulevés à la suite de l’abrogation de l’ancienne loi.
J. Kabila-opérateurs miniers: une promesse qui ne vaut pas force de loi
Partager cet article
Repost0
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 02:30
Journée internationale des femmes 2018, voici le thème

En cette journée des femmes 2018, le coup de cœur de la rédaction de l'Info en Ligne des Congolais de Belgique est allé à cette femme dont la photo illustre le rapport de la FIDH et intitulé : "Massacre au Kasaï: des crimes contre l'humanité au service d'un chaos organisé". Ce rapport avait été présenté à Paris au siège de la FIDH le mercredi 20 décembre 2017.

C'est "Une femme congolaise, dont le bras a été amputé après qu’elle a été blessée au cours d’une attaque liée au conflit opposant Kamuina Nsapu et gouvernement congolais dans le Kasaï, debout dans sa chambre, le 23 octobre 2017, Tshikapa, Kasaï, République démocratique du Congo. © John Wessels / AFP "

lire notre article à ce propos:

http://www.cheikfitanews.net/2017/12/crimes-contre-l-humanite-au-kasai-le-rapport-de-la-fidh-qui-fait-froid-dans-le-dos.html

Voici le lien du dit rapport:

https://www.fidh.org/IMG/pdf/massacres_au_kasai_rapportfidh_dec2017.pdf

 

Le thème de la Journée internationale des femmes du 8 mars est « L’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes ».

Cette année, la Journée internationale des femmes s’inscrit dans le fil d’un mouvement mondial sans précédent en faveur des droits des femmes, de l’égalité et de la justice. Le harcèlement sexuel, la violence et la discrimination à l’encontre des femmes ont fait la une des médias et ont fortement suscité un débat public stimulé par une détermination affirmée à instaurer un changement. 

Dans le monde entier, des personnes se mobilisent pour un avenir plus équitable. Cette mobilisation a pris la forme de marches et de campagnes mondiales, dont la campagne #MeToo aux États-Unis d’Amérique et les actions équivalentes menées dans d’autres pays, protestant contre le harcèlement sexuel et la violence, telles que #YoTambién au Mexique, en Espagne, en Amérique du Sud et au-delà, #QuellaVoltaChe en Italie, #BalanceTonPorc en France et #Ana_kaman dans les États arabes, la campagne contre le féminicide « Ni Una Menos » (« Pas une de moins ») lancée en Argentine, ainsi que bien d’autres actions portant sur des questions allant de l’égalité des salaires à la représentation politique des femmes.

La Journée internationale des femmes 2018 est l’occasion de transformer cette dynamique en action, de favoriser l’autonomisation des femmes dans tous les contextes – ruraux et urbains – et de célébrer les activistes qui travaillent sans relâche à revendiquer les droits des femmes et à réaliser leur plein potentiel.

Faisant écho au thème prioritaire de la 62e session à venir de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies, la Journée internationale des femmes attirera également l’attention sur les droits et l’activisme des femmes rurales, qui représentent plus d’un quart de la population mondiale et une majorité des femmes travaillant dans le secteur agricole, dont la proportion dans la main-d’œuvre agricole mondiale est de 43 pour cent.

Elles labourent les terres et plantent les semences pour nourrir leur pays, assurent la sécurité alimentaire de leurs communautés et renforcent les capacités de résilience face au changement climatique. Et pourtant, à l’aune de presque toute mesure du développement, du fait des inégalités profondément ancrées entre les hommes et les femmes et de la discrimination, les femmes rurales sont moins bien loties que les hommes ruraux ou les femmes urbaines. Par exemple, à l’échelle mondiale, moins de 20 pour cent des propriétaires terriens sont des femmes. Or, alors que l’écart salarial mondial entre hommes et femmes s’élève à 23 pour cent, dans les zones rurales, ce taux peut atteindre 40 pour cent. Elles manquent d’infrastructures et de services, d’emplois décents et de protection sociale, et sont plus vulnérables aux effets du changement climatique.

Faisant de la promesse des Objectifs de développement durable une réalité, l’exigence de ne laisser personne pour compte nécessite une action urgente dans les zones rurales pour assurer un niveau de vie adéquat, une vie exempte de violence et de pratiques néfastes à l’égard des femmes rurales ainsi que leur accès à la terre et aux actifs productifs, à la sécurité alimentaire et à la nutrition, à un travail décent, à l’éducation et à la santé, y compris à la santé sexuelle et reproductive et aux droits qui s’y rattachent.

Les femmes rurales et leurs organisations représentent un potentiel énorme, aussi vont-elles de l’avant pour revendiquer leurs droits et améliorer leurs moyens de subsistance et leur bien-être. Elles emploient des méthodes agricoles innovantes, créent des entreprises prospères et acquièrent de nouvelles compétences, font valoir leurs droits juridiques et se présentent à des fonctions électives. Récemment, au moment où des centaines de femmes courageuses travaillant dans le monde du cinéma, du théâtre et de l’art aux États-Unis se sont mises à dénoncer les actes de harcèlement sexuel et d’agression sexuelle commis par des hommes de pouvoir dans ces secteurs, elles ont trouvé un allié puissant dans l’Alianza Nacional de Campesinas, l’organisation nationale de travailleuses agricoles, qui connaît bien la question des abus de pouvoir.

Le 8 mars, joignez-vous aux activistes du monde entier et à ONU Femmes pour saisir cette occasion de célébrer, d’agir et de transformer partout la vie des femmes. L’heure est VENUE.

 

Journée internationale des femmes 2018, voici le thème
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA
6 mars 2018 2 06 /03 /mars /2018 22:47
Une conférence à la Commission Européenne sur l'Après-Kabila

Lundi 16 avril 2018 se tiendra à la Commission Européenne une conférence sur la situation politique congolaise actuelle et sur le développement du pays dans l'après-Kabila.

L'initiative est de madame Marie-Claire Lusamba, une congolaise très active dans les mouvements anti-Kabila de Belgique.

La liste définitive des orateurs n'est pas encore bouclée, et les inscriptions sont déjà ouvertes pour le public  via l'e-mail : lus.marie@yahoo.be , et transmettre les données ci-après: Nom + Prénom, numéro carte d'identité, date de naissance, nationalité.

Le mandat de Joseph Kabila avait pris fin le 19 décembre 2016. Et si le Président sortant est encore à la tête de la RD Congo, c'est parce qu'il s'appuie sur l'armée, la police, les services secrets…

Les Congolais vivant à l'étranger, anti-Kabila pour la plupart ne cessent de concevoir des actions pour faire partir Joseph Kabila du pouvoir.

Convaincus que Joseph Kabila partira bientôt du pouvoir, des associations préparent déjà l'après-Kabila.

Cette conférence prévue à la Commission Européenne s'inscrit dans cette dynamique.

Bruxelle,s le 6 mars 2018

Cheik FITA

Une conférence à la Commission Européenne sur l'Après-Kabila
Partager cet article
Repost0
6 mars 2018 2 06 /03 /mars /2018 21:29
Des dames aux petites vertus pour représenter la Congolaise à New York!

Une copie d'un ordre de mission pour New York reprenant des noms de quelques Congolaises est parvenue à la rédaction de l'Info en Ligne des Congolais de Belgique.

L'une des bénéficiaires de ce voyage a fait la "une " sur les réseaux sociaux: ses photos en tenue d’Ève ont été largement diffusées.

Avec la réserve d'usage compte tenu du flot immense de fake news qui envahissent la toile, s'il est établi que la dame  dénommée  Mujinga Yediid, membre du PPRD, femme aux petites vertus représentera la Congolaise à New York à la 62 ème session des Nations Unies pour le mois de la femme, ce serait une véritable insulte à la femme congolaise.

Nul n'ignore que la RD Congo compte  dans sa gent féminine, des sommités dans différentes disciplines scientifiques. Il aurait fallu que ce soit justement une dame aux mœurs légères qui aille représenter la RD Congo?

Les dirigeants du PPRD sont en devoir de clarifier cette situation. Un silence de leur part voudrait dire qu'ils sont coupables. 

Bruxelles, le 6 mars 2018

IL-CdB

 

Des dames aux petites vertus pour représenter la Congolaise à New York!
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
6 mars 2018 2 06 /03 /mars /2018 08:14
Des exploitants miniers rattrapés par l'illégalité et l'illégitimité de J. Kabila

« Le sol et le sous-sol congolais appartiennent aux Congolais », autant que «le sol et le sous-sol français appartiennent aux Français ».

Tel pourrait être la maxime qui planera sur la rencontre du 6 mars 2018 à Kinshasa entre le Président sortant et hors mandat Joseph Kabila et les PDG des plus grandes sociétés minières opérant en RD Congo.

Que veulent ces PDG ?

Qu'est-ce qui sortira de la rencontre ?

Où est l'intérêt de la RD Congo et du peuple congolais ?

Durant les dix-sept ans de règne de Joseph Kabila, des sociétés minières sont nées et ont prospéré en RD Congo. Ces sociétés avaient en face d'eux des animateurs d'institutions qui pouvaient engager et la République et le peuple congolais, même en touchant des dessous de table plantureux.

Quels contrats liaient ces entreprises minières à la RD Congo ? Ces contrats étaient-ils équitables ?

Selon le nouveau code minier, apparemment, les sociétés minières vont devoir payer un peu plus à l'état congolais.

D'où cette rencontre avec Joseph Kabila, en principe Président de la République, pour… Négocier !

Négocier quoi ?

Un problème très sérieux va plomber cette rencontre : celui de la légalité et de la légitimité de ceux qui doivent normalement engager l'état congolais ainsi que tous les 80 millions de Congolais.

Que peut le ministre des mines via qui les PDG des sociétés minières verront monsieur Joseph Kabila? Il est membre d'un gouvernement adultérin et non consensuel et rattrapé aussi dans l'illégalité et l'illégitimité.

Que peut Joseph Kabila aujourd'hui ? Pour engager la République et les 80 millions de Congolais, Joseph Kabila doit passer par les représentants du peuple que sont les parlementaires. Hélas, le mandat des parlementaires a déjà expiré.

 

Oui, il faudra toujours le rappeler, depuis le 31 décembre 2017, aucun Congolais ne peut se sentir concerné par une loi prise au-delà de cette date. Et les contrats signés en 2018 auront une durée de vie très courte, et 'engageront que leurs signataires.

Plus, la RD Congo est déjà en période pré-électorale, l'activisme de la CENI peut le témoigner. Dans moins de 12 mois, Joseph Kabila et tout son clan sont appelés à disparaître de la direction politique de la RD Congo.

Au mieux, après les élections, ils réussiront à se retrouver dans l'opposition, au pire, le clan sera en débandade, le conglomérat décapité, et la plupart des membres du clan poursuivis par la justice tant nationale qu'internationales suite à toutes les casseroles accumulées depuis 17 ans.

2018 est en RD Congo une année de non-état. Quel accord économique sérieux peut-on y conclure ? Aucun.

Il est fort probable que dans les différents accords miniers conclus entre 2001 et 2017, le poids de certains individus ait joué. Mais ces individus, que représentent-ils aujourd'hui ? Que représenteront-ils demain ?

Les PDG des entreprises minières ont-ils à ce point été distraits face à l'évolution politique catastrophique du pays ? Pensaient-ils vraiment que Joseph Kabila et son clan avaient encore des années de pouvoir, et continuer ainsi à leur servir de parapluie ?

Tous les hommes d'affaires du monde savent qu'il est très risqué d'aller investir dans un pays politiquement instable. Or en ce moment, en RD Congo, c'est pire que l'instabilité, c'est pratiquement la jungle.

Asphyxié financièrement, le régime de Joseph Kabila aurait bien aimé que les sociétés minières contribuent au budget de l'état cette année, et en sous-main, puisse enrichir quelques apparatchiks du système.

Mais les PDG des entreprises minières ne devraient-ils pas comprendre qu'ils ont intérêt à ce qu'il y ait des élections, que des dirigeants légitimes arrivent au pouvoir ?

Grâce à la stabilité politique, leurs investissements pourraient être mieux protégés.

Si les opérateurs miniers se rendent chez Joseph Kabila pour obtenir une quelconque faveur, c'est raté. La marge de manœuvre de Joseph Kabila est de plus en plus étroite, et l'avenir de la RD Congo se jouera bientôt sans Joseph Kabila.

Oui, le Président sortant a été rattrapé par son illégalité et son illégitimité, là où il ne s'y attendait pas.

En tant que grands opérateurs économiques, les PDG des entreprises minières ne peuvent pas l'ignorer… Et doivent en tirer toutes les conséquences.

Bruxelles, le 6 mars 2018

Cheik FITA

Des exploitants miniers rattrapés par l'illégalité et l'illégitimité de J. Kabila
Partager cet article
Repost0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
4 mars 2018 7 04 /03 /mars /2018 23:28
Saïdi Wa Mbaka, nous devons pousser J. Kabila vers la sortie

Reçu dans l'émission « Congo-Kinshasa vu de Bruxelles » du 3 mars 2018 par Baudouin Amba Wetshi et Cheik Fita, Saidi Wa Mbaka, Président du parti politique congolais CMP a affirmé que Joseph Kabila le Président hors mandat ne veut pas quitter le pouvoir, il faut le pousser vers la sortie.

Y aura-t-il élections en décembre 2018 ?

Saïdi Wa Mbaka est sceptique. Il pense que Joseph Kabila multipliera les manœuvres pour que les élections n'aient pas lieu.

Alors, comment faire partir Joseph Kabila du pouvoir ?

Là monsieur Saïdi est quelque peu embarrassé. « Il faut continuer la pression ».

Comment continuer la pression au moment où l'opposition est un peu aphone ces derniers temps, laissant l'initiative à la société civile, et plus particulièrement à l'église?

Saïdi reconnaît que l'opposition congolaise traverse momentanément un passage à vide, suite à la disparition d’Étienne Tshisekedi dont le très fort leadership était fédérateur.

Joseph Kabila a profité de cette disparition pour débaucher quelques opposants sans personnalité ou cupides.

Concrètement, comment s'y prendre ?

Pour Saïdi, le peuple doit davantage être mobilisé jusqu'à réussir à mettre des millions de personnes dans la rue.

Saïdi Wa Mbaka était rentré au Congo au lendemain de l'arrivée de l'AFDL au pouvoir, dans la dynamique générale de la diaspora congolaise qui voulait apporter sa contribution au ré-décollage du pays. Six mois après des services rendus à l'OBMA, office des biens mal acquis, Saidi rentrera en Belgique impayé et déçu par l'amateurisme des nouveaux venus au pouvoir.

De Mzee Kabila et Joseph Kabila, qui a la médaille en bois ?

« Joseph Kabila ! » ... « En dix-sept ans, il n'a même pas construit une seule autoroute par exemple. »

Y a-t-il espoir pour le peuple congolais ?

« Oui répond Saïdi. » Nous n'avons pas le choix.

Bruxelles, le 4 mars 2018

Cheik FITA

Saïdi Wa Mbaka, nous devons pousser J. Kabila vers la sortie
Partager cet article
Repost0

ANNONCES...MESSAGES

 

http://www.livetvmonde.com/2015/01/rtnc-radio-television-nationale_17.html

 

http:// http://www.rfi.fr/afrique/

 

http://www.voaafrique.com/p/4938.html

 http://www.radiookapi.net/

http://www.tv5monde.com/TV5Site/afrique/

 

http://www.congoindependant.com/

 

http://congolaisdebelgique.be/

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES: 

RD Congo, sans un seul coup de feu

 

 

 

 

 

 

RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

Nous contacter en cliquant sur le lien suivant: http://www.cheikfitanews.net/contact

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

 http://banamikili.skyrock.com/

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE

 rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne lien 

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

FOCUS

Liens