Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cheikfitanews
  • cheikfitanews
  • : Info en ligne des Congolais de Belgique
  • Contact

BRÈVES NOUVELLES

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

 

 

 

 

 

 

http://www.voaafrique.com/a/menace-sur-les-reseaux-sociaux-avant-la-fin-du-mandat-de-kabila-en-rdc/3637256.html

Vidéo du slogan-phare des congolais jusqu'au 20 décembre 2016

kabila oyebela

réserve photos du site

Suivez  attentivement cette Vidéo.Antenne monde de la société civile de la RD Congo ou: comment contrôler La CENI et les élections en RD Congo… Rejoignez la plateforme

               

 Nous Soutenir

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Nous vous en remercions. Derrière ces articles, ces reportages photos et vidéos, il y a un travail de titan, de sacrifices énormes et un coût très élevé: temps, ordinateurs, caméras, appareils photos, supports numériques, logiciels, billets de train, de bus, d’avions, chambres d’hôtel…2015 et 2016 seront deux années déterminantes pour la RD Congo durant lesquelles, une information fiable sera un grand allié de la paix, de la justice, de la stabilité… Pour le bien être du plus grand nombre, dans ce sous-continent. Si vous pensez que notre travail peut y contribuer, la meilleure façon de confirmer votre conviction, c’est de faire un don, aussi petit soit-il, pour soutenir cette action.

Par paypal : cheik-fita@myway.com par compte bancaire avec comme mention, «Soutien à Info en ligne des Congolais de Belgique» Compte bancaire n ° 000-3415900-45 IBAN BE44 0003 4159 0045

BIC BPOTBEB1

 CONTACT Téléphone : 0032495336519mail via le lien suivant:  http://ann.over-blog.com/blog-contact.php?ref=522882

VIDEO à voir et à partager 

Cheik FITA :  Philosophe, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Coup de projecteur sur l'homme, son parcours, sa philosophie, ses oeuvres, Ses convictions, son approche de l'actualité congolaise et belgo-congolaise, son avis sur le boycotter des musiciens du Congo par les combattants ...

Liste des 85 Multinationales Qui soutiennent la guerre en RD Congo

Coltan-en-rd-congo-cheikfitanews.jpg

Le saviez-vous ? Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. Le Coltan est un minerai entrant dans la composition de nombreux composants électroniques que l’on retrouve dans les portables, les télévisions, les ordinateurs, les armes : missile. Voici la liste des 85  multinationales (ci_dessous) mises en cause par l’ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003. Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. - 

.lire la suite en Cliquant sur ​​le lien suivant:  http://direct.cd/2013/07/19/liste-des-85-multinationales-qui-soutiennent-la-guerre-en-rdc.html

 

cheikfitanews.net, contact Téléphonique: 0032495336519

Recherche

FLASH-NOUVELLES EN BREF-BREAKING NEWS

KINSHASA, vue de Brazzaville

CHEIKFITANEWS KIN VUE DE BRAZZA

LOGO CONGRES MONDIAL DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

BANQUE DES DONNEES DES CONGOLAIS VIVANT A L'ETRANGER

Une nécessité

Texte Libre

MOSAIQUE-SITE-3-copie-1.png

17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 09:36
17 janvier 1961-17 janvier 2017, Lumumba et nous

Il y a un an, lors de la célébration de l'anniversaire de l'assassinat de Lumumba, nous avions publié l'article: 17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous

Un an après, nous pensons que l'article est toujours d'actualité. C'est pour cela que nous le publions de nouveau.

 

Cheik FITA

 

 

Au lendemain de l’indépendance du Congo, Lumumba était le plus grand leader politique du pays.

C’était le choix des Congolais. Très vite, il fut assassiné. Non pas parce qu'il était un obstacle au bonheur des Congolais, mais parce que les pays qui avaient signé son arrêt  de mort : la Belgique et les États-Unis, considéraient que leurs intérêts étaient menacés.

Depuis lors, qu’est-ce qui a changé dans les rapports Congo-Occident? Le peuple congolais a-t-il enfin pu mettre au pouvoir quelqu’un de son choix ?

Comment honorer la mémoire de Patrice-Emery Lumumba ?

En cette année 2016, malgré les atermoiements et les manœuvres dilatoires du Président sortant, le peuple congolais se rendra aux urnes afin de se choisir un nouveau Président de la République.

Quelques soient le nombre de candidats qui se présenteront à la présidentielle, quatre personnes au maximum émergeront et se partageront 95% du suffrage.

Autant certains pays occidentaux cherchent un cheval sur qui miser, autant parmi les futurs candidats à la présidentielle, il y en a qui espèrent accéder à la magistrature suprême grâce à certains pays occidentaux et leurs lobbys : Belgique, France et États-Unis essentiellement. Et ces potentiels candidats ainsi que leur entourage multiplient actuellement des contacts avec des « décideurs » occidentaux.

Lumumba était le choix des Congolais, il a été tué. Mobutu arriva au pouvoir avec la bénédiction des occidentaux. Lors des élections de 2006, l’occident pesât de tout son poids pour que Joseph Kabila soit « élu ». Maintenant que ce dernier est dans le pétrin, certains pays occidentaux cherchent un candidat à eux pour la présidentielle congolaise.

Afin d'honorer la mémoire de Lumumba, en cette date anniversaire de son assassinat, le peuple congolais doit prendre la résolution suivante : « à la prochaine présidentielle, ne pas mettre les clés de la maison Congo dans les mains d’un valet de l’extérieur.»

 

Bruxelles, le 17 janvier 2016

Cheik FITA

 

 
17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous
17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous
17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous
17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous
17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous
17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous
17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous
17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous
17 janvier 1961-17 janvier 2016, Lumumba et nous
 
17 janvier 1961-17 janvier 2017, Lumumba et nous
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 16:00
Bruits de bottes à l'est de la RD Congo, précisions de Baravuga Salomon de l'ASP(ex M23)

Que se passe-t-il à l'Est de la RD Congo, des rebelles de l'ex-mouvement M23 ont-ils repris du service ? Le gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku l'a affirmé, le porte-parole du gouvernement congolais l'a confirmé.

Qu'en disent les principaux concernés, les membres de l'ex mouvement rebelle M23 ?

L'info en Ligne des Congolais de Belgique a pu s'entretenir avec un dirigeant de l'ASP qui était de passage à Bruxelles. Il s'agit de monsieur Baravuga Salomon secrétaire Général aux relations extérieures de l'ASP, Alliance pour le Salut du Peuple Congolais, parti politique né des cendres du M23, à l'issue des négociations de Nairobi.

Monsieur Baravuga Salomon a déclaré qu'effectivement, des membres de l'ex mouvement M23 ont traversé la frontière congolaise en provenance de l'Ouganda.

A quoi cette grogne est-elle due ? S'agit-il du début d'un mouvement rebelle pour faire tomber le régime de Joseph Kabila ?

Pourquoi seulement maintenant ?

Dans quelle logique l'ASP s'inscrit-elle, dans celle du dialogue pilotée par la CENCO, Conférence Episcopale Nationale du Congo ?

Baravuga Salomon est natif de l'Ile d'Idjwi dans le Sud-Kivu. Longtemps militant au parti socialiste de Belgique, il s'est beaucoup impliqué dans la problématique des Grands-Lacs avec les interminables conflits, mouvements de population...

C'est ainsi qu'il se retrouvera dans le mouvement M23 qui secouât un moment par les armes, le régime de Joseph Kabila.

Monsieur Baravuga Salomon a confirmé que des anciens M23 ont effectivement traversé la frontière congolaise en provenance de l'Ouganda.

Pourquoi ?

Pour monsieur Baravuga Salomon, cela fait des mois que le Président Ougandais demande au régime de Kinshasa de récupérer les ex-membres du M23 qui sont cantonnés en Ouganda. Selon les accords d'Addis-Abeba, ceux-ci auraient dû être démobilisés et rapatriés en RD Congo depuis longtemps.

Cela n'est toujours pas été le cas jusqu'à ce jour.

D'où cette grogne.

Que pense-t-il du dialogue piloté par la CENCO ? Pour Baravuga Salomon, leur parti a toujours été pour un dialogue le plus inclusif possible. Malheureusement, les doléances de l'ASP n'ont pas eu d'écho, ni lors du dialogue du camp Tshatshi, ni lors de celui piloté par la CENCO.

Baravuga Salomon espère beaucoup que les « dialogueurs » tiendront compte de leurs revendications qui sont entre autre la prise en compte de la crise migratoire à nos frontières. Il accuse au passage le régime de Joseph Kabila de ne pas respecter les accords qu'il signe. Il espère beaucoup que le gouvernement qui sera issu du dialogue de la CENCO puisse prendre à bras-le-corps les revendications de l'ASP.

 

Bruxelles, le 16 janvier 2017

Cheik FITA

 

Bruits de bottes à l'est de la RD Congo, précisions de Baravuga Salomon de l'ASP(ex M23)
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 09:00
Clan Kabila, bientôt comptable devant l'électeur du retard de la transition

Le 19 décembre 2016, le deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila à la tête de la RD Congo a pris fin. Entre le 20 et le 31 décembre, la RD Congo a vécu une période durant laquelle le Président sortant n'avait plus de légitimité. C'est ainsi que le 31 décembre, le clan Kabila et l'opposition ont signé un accord politique pour cogérer le pays durant la période de transition : de la fin du mandat de Mr Kabila à l'entrée en fonction du Président qui sera élu fin 2017.

Quinze jours après où en est-on ?

Le gouvernement de Mr Samy Badibanga qui tire sa légitimité d'un accord désormais caduc continue à fonctionner alors que du fait de l'accord du 31 décembre, il est de facto démissionnaire.

Au centre catholique inter-diocésain de Kinshasa, les négociateurs du clan Kabila font tout pour tirer les choses en longueur.

Au lieu d’accélérer l'application de l'accord politique, ils traînent les pieds dans la finalisation des décisions prises.

Leur petite idée ? Gagner du temps, pour que les élections n'aient pas lieu dans les délais.

En novembre 2011, après le hold-up électoral, le clan Kabila avait cru que cinq ans étaient une éternité. Hélas, le mandat prît fin. 10 mois ne sont donc pas non plus une éternité. Ils vont s'écouler et les élections finiront par être organisées. La pression extérieure et la pression intérieure sont telles que les nostalgiques du régime Kabila ne pourront résister.

Les négociateurs du clan Kabila qui sont nous supposons, des hommes politiques, devront bien se présenter devant les électeurs pour obtenir un mandat électif.

Déjà que le bilan du clan est catastrophique et sera pour les kabilistes comme un boulet aux pieds durant la campagne électorale, les négociateurs du clan Kabila s'offrent le luxe d' alourdir leur passif en retardant l'avènement des élections.

La présence de Joseph Kabila à la tête de la RD Congo au-delà du 19 décembre 2016 a été une pilule amère à avaler pour le peuple congolais.

Si cela ne dépendait que du peuple, le 19 décembre aurait été le début d'une période de révolte populaire qui aurait abouti au balayage du système Kabila. Presque tous les ingrédients étaient réunis.

Cette envie de se débarrasser du clan Kabila a-t-elle disparu de l'esprit du peuple ? Non.

À défaut de sa révolution qui a été étouffée, le peuple attend donc impatiemment les élections pour s'exprimer, et se choisir ses élus.

Le peuple n'est pas amnésique, le peuple n'est pas distrait, il sait qui fait quoi.

Les responsables des manœuvres actuelles pour retarder les élections répondront de leur mauvaise foi le moment venu, ils seront comptables devant l'électeur de tentative de sabotage de la transition.

Et dans les circonscriptions où ces pourfendeurs du processus électoral se présenteront, les électeurs pourront sanctionner dans les urnes ces délinquants politiques.

 

Bruxelles, le 15 janvier 2017

Cheik FITA

Clan Kabila, bientôt comptable devant l'électeur du retard de la transition
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 14:17
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 10:30
Billet. 2017 en RD Congo, vers quel cap ?

L'année 2016 aurait due être une année électorale pour la Présidentielle et pour les législatives au moins.

Les animateurs de la législature 2011-2016 ont réussi la très peu enviable prouesse de ne pas organiser les élections. Conséquences, le pays s'est retrouvé dans une situation très dangereuse où ceux qui doivent gérer le pays au nom du peuple n'en avaient plus qualité.

Et s'ils se sont maintenus au pouvoir au lendemain du 19 décembre 2016, c'est parce qu'ils avaient confisqué la puissance publique à savoir : l'armée, la police, la banque, les services de renseignement.

Quel challenge pour le peuple congolais en 2017 ? Quelle challenge pour la diaspora congolaise ?

En ce début de l'année 2017, plusieurs congolais tant de la diaspora qu'au pays ne savent plus où donner de la tête. Quelles actions mener ? Pour quel objectif ?

L' accord politique global et inclusif du centre inter-diocésain de Kinshasa signé le 31 décembre 2016 s'est invité dans le paysage politique congolais, et s'est désormais imposé comme référence incontournable de la vie politique congolaise.

Beaucoup ne l'ont pas vu venir, certains ne s'en sont pas encore rendus compte, d'autres encore continuent des combats d'arrière garde, d'autres enfin ont difficile à accepter l'évidence. Mais un fait est là : il faudra intégrer cette nouvelle donne dans toute action politique en RD Congo.

Comment et pourquoi ?

Dans son chapitre IV, l'accord donne l'objectif de cette année 2017 : le processus électoral.

Qui dit processus électoral dit élections. Et qui dit élections dit choix des hommes qui devront animer les différentes institutions.

La population congolaise a devant elle l'occasion d'opérer une rupture avec le système qui a rendu l'âme le 19 décembre 2016 mais dont les lambeaux subsistent encore. Lambeaux politiques avec lesquels les forces politiques et sociales acquises au changement devront cohabiter dans cette période de transition.

Le peuple congolais devra s'approprier l'accord de la CENCO, plusieurs de ses rubriques ouvrant la voie et facilitant une participation citoyenne pour aboutir aux changements en vue.

Démocratie oblige, la plupart des membres du système politique déchu pourront concourir à différents niveaux du pouvoir électif.

Ils s'organisent déjà pour cela d'ailleurs. Ils prétendent même avoir un projet de société à soumettre au peuple congolais lors des prochaines échéances électorales.

C'est là que les forces politiques et sociales acquises au changement ainsi que les différents mouvements de la diaspora devraient ouvrir l’œil, et mobiliser le peuple congolais :

Contraindre les membres du système politique qui est mort le 19 décembre 2016 à d'abord assumer son bilan catastrophique du point de vue politique, économique, social et culturel, avant de prétendre parler « projet de société ».

Durant l'année 2017, année électorale, toute action des forces politiques et sociales du changement, autre que celle tendant à mobiliser le peuple congolais pour une révolution par les urnes, ne sera que distraction et contre-productive.

L'objectif pour les élections de 2017 est simple : réussir une rupture avec le système déchu : élire un Président de la République du changement et des parlementaires du changement.

Ci-dessous, le texte de l' Accord politique global et inclusif du centre Inter-diocésain de Kinshasa

Bruxelles, le 12 janvier 2017

Cheik FITA

Billet. 2017 en RD Congo, vers quel cap ?
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 23:36
Football. Mise en place du Fan Club US-Tshinkunku/Belgique

Dimanche 8 janvier 2017 au Restaurant le P'tit Belge de Bruxelles a eu lieu une rencontre entre des anciens de la ville de Kananga et monsieur Alexy Kayembe Vice-Président du comité de l'US Tshinkunku.

Mr Alexy Kayembe a expliqué à ses interlocuteurs le but de sa présence : voir dans quelle mesure il était possible de créer un Fan-Club De l'US Tshinkunku en Belgique. Pour cela, Mr Alexy Kayembe a retracé l'histoire du US Tshinkunku, et sa place dans la vie socio-culturelle de la ville de Kananga, et surtout les possibilités de faire de l'équipe une véritable entreprise, à l'instar d'autres grands clubs de la RD Congo comme l'AS Vita Club de Kinshasa ou le Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi.

À l'issue de la rencontre, un comité provisoire de 11 membres a été mis en place, comité présidé par Bob Caiembe assistée par madame Jacqui Banza Kayembe (voir organigramme du comité ci-bas).

Monsieur Alexy Kayembe s'est donné comme mission d'installer d'autres fan-clubs dans différentes villes du monde.

Voici un bref palmarès de l'US Tshinkunku :

Championnat de la RD Congo

    • Vainqueur : 1986

  • Coupe de RD Congo

    • Vainqueur : 2011

  • Championnat régional du Kasaï-Occidental

 

Bruxelles, le 9 janvier 2017

Cheik FITA

 

Football. Mise en place du Fan Club US-Tshinkunku/Belgique
Football. Mise en place du Fan Club US-Tshinkunku/Belgique
Football. Mise en place du Fan Club US-Tshinkunku/Belgique
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 10:41
Émission « RD Congo vu de Bruxelles » avec Abbé Kwakwa : le non respect de la constitution par des politiciens Congolais

 

Les journaux en ligne cheikfitanews.net et congoindependant.com ont reçu samedi 7 janvier 2017 l'abbé Faustin Kwakwa dans le cadre de l'émission «RD Congo vu de Bruxelles».

Thème du jour : Pourquoi certains politiciens congolais s'illustrent-ils par le non-respect de leur parole, de la loi et même de la constitution?

Emission animée par Cheik FITA & Baudouin Amba Wetshi

Régie son: Kintsh

Réalisateur : Gérard Kanabasawo

 

 

Émission « RD Congo vu de Bruxelles » avec Abbé Kwakwa : le non respect de la constitution par des politiciens Congolais
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 12:32
Franck Diongo a été condamné avant d'être jugé selon le MLP/Europe

Au cours d'un point de presse tenu le samedi 7 janvier 2017 à la maison culturelle Flamande Kuumba au quartier Matonge de Bruxelles, Emmanuel Omadjela, Représentant Europe du MLP a affirmé que le député Franck Diongo a été condamné avant d'être jugé.

Lors des manifestations qui avaient eu lieu à Kinshasa lors de la fin du deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila, Franck Diongo avait été arrêté et molesté par les forces de l'ordre. Motif, il aurait séquestré des membres de la garde présidentielle.

à l'issue d'un procès expéditif, le député Franck Diongo a été condamné à cinq ans de prison et jeté à la prison de Makala.

Plus de détails dans le reportage vidéo  ci-dessous.

Bruxelles, le 8 janvier 2017

Cheik FITA

Franck Diongo a été condamné avant d'être jugé selon le MLP/Europe
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 16:00
Flash. Gabriel Kyungu Wa Kumwanza entendu par le PGR à Lubumbashi

Jeudi 5 janvier 2017, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, Président provincial du "Rassemblement" au Katanga a été entendu par le Procureur Général de la République de Lubumbashi.

Motif: Outrage au Chef de l'Etat.

L'homme politique Katangais est ressorti libre du parquet.

Il avait fallu qu'avant cela, l'immunité de Kyungu soit levée.

La suite? Bien malin qui pourrait le deviner

Bruxelles, le 5 janvier 2017

Cheik FITA

 

Flash. Gabriel Kyungu Wa Kumwanza entendu par le PGR à Lubumbashi
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 11:51
Billet. En RD Congo, le « Rassemblement » a pris le pouvoir sans un seul coup de feu

Au lendemain du nouvel an 2017, les membres du clan Kabila se sont illustrés par des déclarations tendant à remettre en question leurs signatures apposées dans l'«Accord politique global et inclusif du Centre Inter-Diocésain de Kinshasa» » obtenu grâce à la médiation de la CENCO. Cette volte-face était-elle innocente ?

En quête désespérée de la légitimité définitivement perdue le 19 décembre 2016, les membres du clan Kabila ont été contraints de signer avec le «Rassemblement» cet accord.

En avaient-ils mesuré les conséquences?

Nul ne le sait. Une évidence s'impose désormais,

«L'Accord politique global et inclusif du centre inter-diocésain de Kinshasa » :

- Est devenu la seule source de légitimité du pouvoir en RD Congo durant l'année 2017,

- Les signatures qui y ont été déposées y sont bétonnées,

- Les animateurs de différentes institutions de la RD Congo devront s'y soumettre,

- Pour 2017, le Président sortant tire aussi la légitimité de sa présence à la tête du pays dans cet accord-là,

- Innovation, le pouvoir est désormais partagé entre les deux camps signataires. Autrement-dit, le pouvoir qu'avait le Président sortant avant la fin de son mandat a été divisé par deux.

Le clan Kabila avait-il le choix ?

Oui, il avait le choix entre négocier le partage du pouvoir ou entrer en rébellion. Or, la colère du peuple et la pression internationale étaient telles que cette rébellion (qui avait déjà commencé avec la mise en place du gouvernement Badibanga) était vouée à l'échec.

Du 19 au 20 décembre 2016, il y a eu putsch en RD Congo. Craignant la colère du peuple, le pouvoir sortant ne s'était maintenu qu'en larguant des milliers de militaires dans la capitale et dans les grandes villes du pays : Un véritable putsch.

La tempête passée, l'accord signé, habitué au style parti-état, le clan Kabila a cru bon de fonctionner de nouveau comme avant la signature de l'accord. Trop tard !

Le clan Kabila sera bien tenté de faire traîner les choses par des manœuvres dilatoires… Ce ne sera tout au plus qu'un combat d'arrière-garde.

À l'issue du dialogue du camp Tshatshi, parlant de ceux qui avaient été absents, un plaisantin avait dit : « Le train est en marche... » . C'est peut-être maintenant le moment pour ce quidam de s'exprimer. Mais en s'adressant cette fois au clan Kabila.

Ceux qui ont signé l'accord du Centre Inter-Diocésain de Kinshasa pour le compte du clan Kabila ont en réalité dépouillé leur chef d'une grande partie du pouvoir et l'ont remise au « Rassemblement ».

Face à des va-t-en-guerre, le "Rassemblement" a réalisé la prouesse de prendre le pouvoir… Sans tirer un seul coup de feu!

Bruxelles, le 4 janvier 2017

Cheik FITA

Billet. En RD Congo, le « Rassemblement » a pris le pouvoir sans un seul coup de feu
Repost 0
Published by Cheik FITA - dans cheikfitanews
commenter cet article

ANNONCES...MESSAGES

LIBERTE DE LA PRESSE.  Charles Goerens, eurodéputé et ancien ministre luxembourgeois 

Cheik Fita et, dramaturge et Journaliste congolais 

 LIVRES:  RD CONGO, LA DÉMOCRATIE assassinée?

De Cheik FITA

(Cliquez sur la Couverture pour l'agrandir

et lire le résumé)

couverture démocratie assassinée

Moins Homme dite la guerre de Kolwezi. Théâtre

DISPONIBLES

.Chez Hermene Kaba, galerie entrée d'Ixelles, quartier Matonge, chaussée de Wavre

. Centre culturel Africaine Flamande, Kuumba, 35 rue de l'église, Matonge, Ixelles

Liens de sites recommandés

 http://www.antennemondesocietecivile-rdcongo.com/

 http://aprodec.blog4ever.com/

http://www.congoindependant.com

http://www.cheikfitanews.net/ 

http://www.congonetradio.com/

 http://banamikili.skyrock.com/

 

antennemondesocietecivile-rdcongo.com​

RD CONGO 2011 LES ELECTIONS DE LA HONTE


Depuis les élections congolaises de novembre 2011, des voix n'ont cessé de dénoncer le hold-up électoral de "Joseph Kabila" et son clan.

Avec la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union Européenne, ils sont dans leurs petits souliers et ceux à qui avait été confiée la mission d’organiser les élections, et ceux qui ont eu l’outrecuidance de se proclamer élus et  « majorité ». 

Aux uns et aux autres, il ne reste plus qu’à préparer les valises. Des élections générales doivent impérativement avoir lieu afin de mettre fin à la tricherie, à l’imposture et à la honte dont une clique s’est permis de couvrir tout un peuple.

Le Congo et les Congolais méritent mieux.

Voici le lien pour lire le rapport final de la mission d'observation de l'UE

http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/RFEUEOMRDC2011comp_0.pdf 

NOTA. Ce lien mis antérieurement, ne semble plus opérationnel

http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/RFEUEOMRDC2011comp.pdf

 

VU SUR FACEBOOK...

551273_3366720923513_1133855912_3219857_1574178445_n.jpg

 

à lire aussi à ce sujet dans l'express.fr:

La Belgique en quête désespérée du graal perdu au Congo

AnicetMobet

Par AnicetMobet (Express Yourself), publié le 14/05/2012 à 07:00, mis à jour le 15/05/2012 à 11:25

lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-belgique-en-quete-desesperee-du-graal-perdu-au-congo_1114583.html 

 

FOCUS

Liens