Louvain-La-Neuve : Plus de 6000 signatures récoltées en faveur du congolais Junior Masudi Waso

 Louvain-La-Neuve le 1er octobre 2021

Par JLM

Des étudiants de l’Université catholique de Louvain-La-Neuve et de l’Université Libre de Bruxelles ainsi que des associations ont fait un sit-in, ce vendredi à 13 heures,  à la place de l’université pour demander la libération de Junior, un jeune de la République Démocratique du Congo, admis à l’UCLouvain en économie et placé depuis le 18 septembre au centre fermé Caricole à Steenokkerzeel en attente de son expulsion.

Une pétition en marge de cette protestation a obtenu plus de 6.000 signatures, remis en mains propres au recteur de l’établissement Vincent Blondel et a été déposé au cabinet de Sammy Mahdi, secrétaire d’État à l’Asile et la Migration.

Marthe Nyssens, pro rectrice en charge des droits humains à l’UCLouvain affirme que « d’un point de vue académique, tous les facteurs sont réunis pour que cet étudiant puisse rentrer à l’université et sur le territoire ».

La dite manifestation  a été organisée par un collectif d’associations notamment l’Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL), l’Association des étudiants congolais BOMOKO de l’UCLouvain , la Fédération des étudiants francophones (Fef), Comac, la CSC Brabant wallon, la plateforme citoyenne BXL Refugees.

Pour sa part, Matthieu Kolomonyi, Président de l’Association des étudiants congolais BOMOKO de l’UC Louvain a lancé le hashtag en langue locale « OZA YO MOKO TE » traduit en français par les mots « TU N’ES PAS SEUL » en pleine manifestation pour soutenir Junior Masudi dans cette épreuve. Il a renchéri en substance lors de son discours «  Nous sommes tous sidérés face à cette situation que traverse Junior qui est absolument incompréhensible et absurde, c’est ce qui justifie notre présence en ce lieu pour mettre la pression aux autorités afin qu’ils prennent la question en charge. Il n’a pas traversé la mer à la nage pour arriver ici… Mais hélas, il y’a eu quelqu’un qui juge que Junior ne connait pas Mendeleïev et doit être expulsé pour cela ! C’est une situation inadmissible, c’est pourquoi nous sommes là. L’université a été saisie de façon  formelle, elle est mise au courant de ce qui se passe. La chargée des affaires juridiques de l’université a tenu des propos encourageants en affirmant que l’université a prolongé le temps qui était accordé à Junior pour s’inscrire administrativement à L’UC Louvain et nous en remercions l’université ».

 « Quand j’ai appris que Junior était détenu en centre fermé alors qu’il devrait être sur notre campus, j’ai initié une pétition qui a déjà recueilli près de 6.500 signatures. C’est vraiment important aussi d’être là aujourd’hui pour montrer qu’on n’est pas d’accord avec ce gouvernement et cette politique migratoire » a affirmé à la fin de cette manifestation,  l’initiatrice de cette pétition et membre de Comac, Cloé Machuelle.

Rappelons que l’UC Louvain a lancé sa rentrée académique 2021-2022, le 13 septembre dernier et que la date limite des inscriptions a eu lieu  le 30 septembre de l’année en cours.

JLM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Please reload

Veuillez patienter...