Le VPM Aselo Okito à Genève : Le retour volontaire des réfugiés, gage de paix dans notre sous-région

Genève, le 5 octobre 2021

Par Cheik FITA, envoyé spécial

Il se tient à Genève en Suisse du 4 au 8 octobre 2021 la soixante-douzième session du Comité Exécutif du Programme du Haut-commissariat  des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR). La République Démocratique du Congo y est représentée par le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Mr Aselo Okito.

Et lors de son discours, l’homme d’état congolais a affirmé que «  la République Démocratique du Congo exhorte ses partenaires à savoir : La République du Congo, la Namibie, le Burundi et le Rwanda à redynamiser les tripartites respectives déjà engagées avec le Haut- Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés afin de permettre le retour volontaire de nos compatriotes réfugiés en toute sécurité et dignité. »

Parlant des réfugiés congolais qui se trouvent dans les pays limitrophes, il a ajouté :

« Le retour de nos compatriotes demeure l’un des axes prioritaires pour le Président de la République et son Gouvernement, la stabilisation et la viabilisation de certaines de leurs zones d’accueil constituent un défi et un gage pour un retour et une réintégration durable. »

Dans le même ordre d’idée, le Vice-Premier Ministre Aselo Okito dira : « Autant qu’il s’engage sans tergiversation au retour de ses compatriotes, réfugiés dans différents pays limitrophes, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo demande, à son tour, aux Etats voisins qui ont leurs compatriotes sur son sol, de tout mettre en œuvre pour favoriser le retour et l’accueil de ces derniers dans leurs pays d’origine et ce, avec le concours du HCR et d’autres partenaires.

Il en va de l’intérêt de la paix et de l’harmonie dans la sous-région».

Dans une brève interview accordée à l’Info en Ligne des Congolais de Belgique, le Haut Représentant de l’ONU pour les Réfugiés confirmera sa détermination à mettre fin au problème de déplacement des populations à l’Est de la RD Congo et dans la Sous-région  en collaboration avec le gouvernement congolais.  

Le Haut Commissaire de l’ONU pour le HCR, Monsieur Filippo Grandi, avait réalisé au mois d’avril 2021, une importante visite en RDC. « Cette visite lui avait permis d’avoir des échanges fructueux avec le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et avec certains membres du Gouvernement. »

NPM Cheik FITA le Haut Représentant du HCR FILIPO GRANDI & le VPM ASELO OKITO

En analysant le discours de tous les intervenants lors de cette session du Comité Exécutif du Programme du Haut-commissariat  des Nations Unies pour les Réfugiés, les constantes suivantes ont apparu :

  • Il y a des pays qui accueillent des réfugiés,
  • Il y a des pays que certains fuient pour se réfugier ailleurs, parfois à l’intérieur du même pays,
  • Il y a des pays ou des institutions qui mettent la main à la poche pour prendre en charge les réfugiés.
  • Mais surtout, le monde a besoin de paix, afin de permettre à chaque citoyen du monde de vivre en paix dans son pays ou dans un autre pays du monde. Et le Haut Commissariat aux Réfugiés a entre autre mission cela.

Ainsi, la position du gouvernement congolais telle qu’exposée lors de cette assemblée par le Vice-Premier Ministre Aselo Okito va dans ce sens.

Conseillers DODIVEWA VUAKIO & BWATU BETUKUMESU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Please reload

Veuillez patienter...