Littérature politique. AMK, MS-G7 et Ensemble signent un pamphlet méphitique

Bruxelles, le 15 octobre 2021.

Par Cheik FITA

Vendredi 15 octobre 2021, les groupes politiques AMK, MS-G7 et Ensemble ont publié une « Déclaration politique sur le processus de désignation des animateurs de la CENI » dont la forme  déboussole. On croirait rêver !

 Que des propos irrévérencieux, presqu’insultants à l’égard du Président de l’Assemblée Nationale, et à la limite du mépris.

Les signataires du texte sont-ils tombés sur la tète ?

Pourtant, la langue française est suffisamment riche en vocabulaires et en phraséologies sans qu’il ne soit nécessaire à des personnalités qui ambitionnent de diriger le pays, de recourir à des termes de caniveau.

Voici certaines des expressions relevées dans cette belle œuvre littéraire :

Rapport fabriqué de toutes pièces,

Commission controversée,

Le président Mboso Nkodia  faisant fi

Orchestrer un nouveau cafouillage électoral,

Commission abusivement dite mixte,

La mascarade qui se mettait en place,

Méthodes cavalières et arbitraires du Président de l’assemblée Nationale…

La plénière de ce jour n’est pas moins qu’une farce ou une plaisanterie de mauvais goût,

Aux yeux du Président Mboso, de ses commanditaires et associés,

Assouvir des intérêts obscurs,

Nous ne reconnaitrons pas cette magouille,

Une CENI de pacotille,

Etablir un pouvoir totalitaire et inique.

Du mépris et du cynisme de la classe politique,

Des appétits gloutons,

La clique à Mboso

Esclavage de la majorité de nos compatriotes,

L’escroquerie de l’état est confirmée,

La corruption et la magouille politique auxquelles le Président Mboso recourt,

Sauver notre seul et unique pays de la décadence et du chaos.

Rien que par sa forme rébarbative, cette déclaration politique s’est disqualifiée en trahissant les états d’âme de leurs signataires et pour paraphraser le communiqué : ainsi que la pensée profonde de «leurs commanditaires ».

Une telle dissertation, peut-elle être un jour prise comme modèle de littérature à enseigner à nos enfants ?

La République ne devrait pas être traînée si bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Please reload

Veuillez patienter...