2023. Moïse Katumbi mobilise déjà ses troupes en Europe

Bruxelles, le 17 octobre 2021

Par Cheik FITA

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Moïse Katumbi, Président du parti congolais « Ensemble » a sûrement fait sien cet adage de Jean de La Fontaine en lançant samedi 16 octobre 2021 à Bruxelles une campagne d’adhésion de membres.

C’était à l’hôtel quatre étoiles Van DerValk à Diegem près de l’aéroport de Zaventem dans la périphérie de Bruxelles.

En attendant le début de la cérémonie, il y avait eu projection sur grand écran des documentaires sur les réalisations du « Chairman » Moïse Katumbi à l’époque où il était gouverneur du Grand Katanga.

C’est Mr Oscar Rashidi, Coordonateur provisoire de la diaspora du parti « Ensemble » qui présidera la cérémonie du jour.

Dans son discours, après les formules de politesse d’usage, il  parlera de la vie et de la trajectoire de Moïse Katumbi : sa naissance, sa scolarité, le début de ses affaires et sa carrière politique au Congo.

Il énumérera ensuite une longue liste des contributions de Katumbi dans le combat pour l’alternance politique, depuis le conclave de Genval jusqu’à la rencontre de l’opposition d’alors, à Genève.

Il signalera la naissance et l’épanouissement  de plusieurs organisations dénommées «Mouvements Katumbistes ».

Il chutera enfin sur  l’ambition d’« Ensemble pour la République » pour la jeunesse à savoir : se considérer comme «  le seul parti politique qui pourrait aider la Jeunesse Congolaise en général et celle de la Diaspora en particulier à comprendre et partager ensemble les bonheurs et les malheurs que subit notre chère et beau pays la RDC. »

Après le discours et la présentation de différentes délégations de la diaspora venue de plusieurs pays notamment de la Grande-Bretagne, la France, la Suisse, les pays nordiques… Suivra la cérémonie du jour à savoir : la signature des formulaires d’adhésion au parti « Ensemble Pour la République».

La salle d’une capacité d’environs trois cent cinquante personnes était presque pleine. Autrement dit, il y aura eu autant d’adhésions à « Ensemble pour la République » ce jour-là. Sans compter que les chefs des délégations venues de différents pays rentreraient avec des formulaires pour l’adhésion des membres de leurs pays de résidence.

Lors des précédentes élections, la diaspora congolaise n’avait pas voté. Néanmoins, la diaspora a toujours eu une grande influence sur les compatriotes qui vivent au pays.

La manifestation de Diegem sentait déjà le parfum des élections de 2023.

Oui : « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Please reload

Veuillez patienter...