Patrick Muyaya et Tharcisse Kasongo font entendre la voix de la RD Congo à Bruxelles

Bruxelles, le 8 novembre 2021

Reportage : Cheik FITA, Jean-Luc Mwamba, Hilda Odia & P. MO

Lundi 8 novembre 2021 Au Press Club Brussels Europe, sous la modération d’Erik Nyindu chef de la presse présidentielle, Patrick Muyaya, Ministre congolais de l’information et Tharcisse Kasongo Mwema, porte-parole du Chef de l’Etat ont animé un point de presse sur la situation générale de la RD Congo. Tous les sujets d’actualité ont été abordés :

  • Le processus électoral avec ses problèmes connexes à savoir le recensement de la population, la délivrance  de la carte d’identité, le respect des échéances électorale,
  • La situation sociale,
  • La liberté de la presse,
  • Le respect des droits de l’Homme,
  •  L’état d’urgence dans certaines provinces de l’Est.
  • La situation de la CENI,
  • Les retombées de COP26 pour la RD Congo,

Pour le processus électoral, Patrick Muyaya a confirmé la détermination du Président Tshisekedi et du gouvernement d’organiser les élections dans les délais constitutionnels coupant court aux procès d’intention tendant à intoxiquer l’opinion sur un éventuel glissement.

En ce qui est de la désignation des animateurs de la CENI, le ministre congolais de l’information a tenu à rappeler les responsabilités des uns et des autres à savoir : les des confessions religieuses avec leur charte, le  parlement avec son vote et seulement  en fin de parcours, la signature de l’ordonnance par le  Chef de l’Etat.

Autant dans la communication du ministre congolais que lors de l’échange avec la presse durant laquelle le porte-parole du Chef de l’Etat est à son tour intervenu, une impression se dégageait : les médias étaient plus enclins à se fier aux réseaux sociaux qu’aux voix autorisées de la république. Par ricochet, l’opinion belge via ses médias a une vue de la RD Congo sous un prisme assez exigu.

L’occasion était donc belle pour entendre la voix officielle de la RD Congo.

Grâce à ses passages sur France 24 et sur RFI, et enfin cette conférence de presse à Bruxelles le ministre congolais de l’Information aura contribué à dissiper certains malentendus en faisant entendre la voix officielle de la RD Congo.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Please reload

Veuillez patienter...