Tripartite de Luanda: M23 out

L’opinion congolaise et internationale attendait le communiqué final de la tripartite de Luanda du mercredi 6 juillet 2022. Pas de communiqué final mais un point de presse des 3 Présidents de l’Angola, du Rwanda et de la RD Congo. Des photos diffusées, pas de sourire, un regard au loin des Présidents, surtout des deux belligérants. A la question, le M23 a-t-il un avenir? Non, pour l’avenir, il est out. « le retrait immédiat et inconditionnel des forces rebelles du M23 de leurs positions dans la zone frontalière de la RDC. » dira le Président de l’Angola.

L’objectif est d’aider à restaurer la confiance entre les deux pays voisins.

La tripartite a décidé d’un processus de désescalade entre la RDC et le Rwanda.

Cet objectif se fera graduellement via une feuille de route dite de Luanda axée sur la relance de la commission mixte RDC-RWANDA qui ne s’était plus réunie depuis plusieurs années.

Cette commission va tenir sa première rencontre le 12 juillet prochain à Luanda en Angola.

La feuille de route stipule notamment une volonté de normalisation des relations diplomatiques entre Kinshasa et Kigali.
Elle prévoit aussi la cessation immédiate des hostilités.
Le Sommet de la paix tenu en Angola entre les présidents de la République démocratique du Congo et du Rwanda, sous la médiation du président angolais, s’est terminé aujourd’hui par un accord pour désamorcer le conflit entre les deux voisins. « Il faut aller de l’avant pour sortir de cette crise et restaurer la confiance entre les dirigeants politiques, comme une façon de voir l’avenir de la RDC et du Rwanda, et en particulier de la région en général », a déclaré le Président Félix Tshisekedi. après la fin de la rencontre tripartite de Luanda.
« Les efforts de João Lourenço ont contribué à calmer la tension et à améliorer les relations entre les deux pays voisins. Cela ne sert à aucun des deux pays d’avoir une atmosphère aussi tendue », a ajouté Félix Tshisedkedi.
La désescalade se fera progressivement selon la feuille de route dite « de Luanda », élaborée dans le but de rétablir la confiance entre la RDC et le Rwanda. Les deux pays ont convenu de relancer la commission mixte RDC-Rwanda, qui ne s’est pas réunie depuis plusieurs années. Cette commission tiendra sa première réunion le 12 juillet à Luanda, en Angola.
« Je suis heureux d’annoncer que nous avons fait des progrès », a déclaré le président Joao Lourenço après les pourparlers, « car nous nous sommes mis d’accord sur un cessez-le-feu ». La feuille de route trace la voie vers une normalisation des relations diplomatiques entre Kinshasa et Kigali. Il prévoit également un arrêt immédiat des hostilités entre les deux États et le retrait immédiat et inconditionnel des forces rebelles du M23 de leurs positions dans la zone frontalière de la RDC.
Par ailleurs, la feuille de route prévoit le retour des réfugiés dans leur pays d’origine, et précise que toute exploitation des ressources naturelles de la région doit se faire dans le strict respect de la souveraineté de l’Etat.
Le président João Lourenço a annoncé que les parties avaient également décidé de créer un mécanisme d’observation ad hoc qui sera dirigé par un officier de l’armée angolaise. Il a ajouté que ce mécanisme sera en vigueur simultanément avec l’instrument existant de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL).
Le président du Rwanda, Paul Kagame, s’est dit satisfait des résultats du sommet de Luanda, compte tenu des principes fondateurs établis, grâce à la médiation du président João Lourenço. »

Cellule de communication de la Présidence de la RDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Please reload

Veuillez patienter...